► ► Faery [Books] Land
Chroniques récentes Bilan des lectures Infos livresques In my Mailbox Cover reveal Lectures communes Calendrier des parutions Sommaire | My library
► ► Music & Cinéma
Each week, listen & watch Let's go to the cinéma Let's start the dance Sommaire | Music & Cinéma
► ► Hello World
Hello Japan Live Report
► ► Graphisme
Portfolio Perso Portfolio Pro
► ► Mirrorcle World
Concours Partenaires Les Binômes Past Layout
► ► Others Things
Dear Friends Challenges & Tags Autres Rendez-vous Mes Conseils Livresques Lire en VO Jeudi, jeu livresque What a girl wants

|| Mirrorcle World ||

jeudi 27 août 2015

{En Bref} Echopraxie

echopraxia-peter-watts

 

  • Nom: Echopraxie de Peter Watts
  • Lu en: français
  • Pages: 388 pages
  • Sorti le: 11 juin 2015
  • Editeur: Fleuve
  • VO: paru sous le nom Echopraxia en aout 2014

En plein désert, Daniel Brüks, biologiste, poursuit son étude de la vie et de ses évolutions mutantes. À l’écart d’un monde qui voit s’éteindre l’homo sapiens au profit d’une humanité génétiquement et technologiquement upgradée, Daniel rumine sa part de responsabilité dans le concert de fléaux qui s’abat sur l’humanité. Mais aussi loin s’est-il retiré, la tornade dévastatrice l’a rattrapé, accompagnée d’une attaque de zombies. Daniel trouve alors refuge dans le monastère voisin. Mais la véritable menace n’a pas encore frappé. Dan, athée convaincu, n’a pas d’autre choix que de suivre la communauté dans son pèlerinage spatial. À bord de La Couronne d’épines, il embarque avec une pilote en quête de vengeance, un soldat en deuil, une femme vampire et un groupe de moines extatiques, à la rencontre des Anges des astéroïdes…

Un grand merci à Fleuve Editions pour l'envoi de ce livre.

Echopraxie est un roman qui m'a attiré grâce à sa couverture tout à fait originale. Quand j'ai lu le résumé, ma curiosité fut davantage piquée et c'est avec plaisir que j'ai commencé ce roman en le recevant. Très vite cependant, je me suis rendue compte que cette lecture ne serait pas du tout évidente. 

Pour autant, le speech est plutôt bon. Dans un futur lointain, l'humanité a fini par changer. Au milieu de zombies, de vampires ou d'humains génétiquement et technologiquement avancés, notre héros, un vieux de la vieille - le seul humain encore intact peut être - poursuit ses études sur cette évolution. Malheureusement, il sera vite rattrapé par les événements et n'aura d'autre choix que de collaborer avec d'autres specimens tous plus uniques les uns que les autres... Jusque là, c'est plutôt simple. Or, l'auteur connait très bien son sujet et n'hésite pas à le creuser, quitte à perdre l'attention des lecteurs les plus novices dans ce genre de roman.

En effet, Peter Watts nous offre ici un roman dit de hard science-fiction. Le contenu, recherché, se base sur un vocabulaire tellement pointu et précis que les explications en deviennent extrêmement complexes. Les notes à la fin du roman nous permettent de mieux saisir le contexte, mais ce va-et-vient se fait très lourd pendant notre lecture. Au bout du compte, j'ai fini par ne plus suivre, me perdant dans ce dédale d'informations. La lecture est avant tout un plaisir et ici, j'avais l'impression d'étudier un manuel scientifique.

Malgré la teneur de ce roman (je ne doute pas de sa qualité), Echopraxie était devenu pour moi une épreuve. Je ressens très rarement ce genre de sentiments mais j'avais cette impression de ne pas avoir le niveau. La lecture, difficile, me paraissait insurmontable malgré une bonne intrigue. Ce que je recherche avant tout dans un roman, c'est la sensation d'évasion, de plaisir. Cet univers de science-fiction n'était sans doute pas fait pour moi. Je n'ai pas ressenti ces sensations, que du contraire. Aussi j'ai préféré abandonner ma lecture avec regret. 

***

Note: {En bref} présente en quelques petites lignes mes avis sur des lectures que je n'ai généralement pas pu terminer. Cela me permet de donner un court ressenti sur ces romans qui n'ont pas pu m'embarquer dans leur univers.


dimanche 23 août 2015

[TAG] Spécial New Adult

Hello à tous! En ce dimanche, je vous propose non pas un nouvel IMM mais bien un nouveau TAG en vidéo! Le sujet n'est autre que les livres New Adult. Je vous présente une petite sélection, sachant que je n'en lis pas énormément non plus! J'espère que ce tag vous plaira. Il a été imaginé par le blog New Adult France et en voici les questions:

♠ Quel est votre New Adult préféré ? (allez, on est gentille, vous pouvez en choisir 2 ^^)
♠ Quel est le New Adult que vous avez choisi uniquement pour la couverture ?
♠ Quel est le New Adult qui vous a le plus ému ?
♠ Quel est votre héros de New Adult préféré ? 
♠ Quel est le premier New Adult que vous avez découvert ?
♠ Quel est votre auteur de New Adult préféré ?
♠ Qu'est ce qui vous plait dans ce genre de lectures ?
♠ Quelle est votre maisons d'édition préférée pour les New Adult ?
♠ Quels New Adult voudriez-vous voir adapté au cinéma ?

N'hésitez pas à reprendre ce tag sur votre blog ou votre chaine youtube! En attendant, n'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez! 

jeudi 20 août 2015

DIGITALE

digitale

 

  • Nom: DIGITALE de Sarah Wagon
  • Lu en: français
  • Pages: 221 pages 
  • Sorti le: 20 aout 2015
  • Editeur: Pocket Jeunesse

Un monde sans émotions, le bonheur sous contrôle.
Jade, vingt ans, vit dans une société parfaite, ou la violence a été éradiquée. Comme tout le monde, elle porte, implantée dans la nuque, une puce digitale qui régule ses émotions. Guérisseuse au Centre de Reboot, Jade traite les déficients dont la puce a buggé... Jusqu'à l'arrivée de Sacha Fleery. Toutes les réinitialisations échouent sur ce jeune homme exalté, sauvage. Malgré l'aversion qu'il lui inspire, Jade accepte de s'approcher de lui pour tenter de le sauver. Un choc. Si bouleversant que la puce de Jade disjoncte. Reconnectée, Jade découvrira la peur, le désir... et la révolte.

Un grand merci à PKJ pour l'envoi de ce livre.

Digitale, c'était pour moi la nouveauté de l'été à ne pas rater. Malgré un résumé peu novateur, j'étais curieuse de découvrir cette nouvelle dystopie. Mon côté superficiel avait aussi craqué sur la couverture qui est superbe. Tout cela n'était pas sans me rappeler un certain Glitch de Heather Anastasiu. Et à l'instar de ce dernier, je n'ai pas non plus apprécier Digitale, à mon grand regret.

Je n'en ferai pas des tonnes, je pense que le livre n'a déjà pas un très bon accueil général pour le moment, aussi je vais faire court: Digitale est une dystopie que j'aurai probablement dévorée et adorée bien des années plus tôt. Or, après un bon nombre de lectures de ce genre, ce livre m'est apparu sans originalité ni fraîcheur. C'est sincèrement le gros reproche que je fais à ce roman: il surfe sur la vague des grandes dystopies, aussi rien n'est surprenant. Que du contraire. 

Malheureusement, si la sensation de déjà-vu ne m'a pas plu durant ma lecture, je dois avouer que les personnages n'ont pas remonté le niveau. Pourtant plus âgés que la moyenne YA (20 pour Jade et 22 pour Sacha), j'avais l'impression de suivre des ados de 15 ans. Jade, notre héroïne est assez cliché. Au départ, la jeune femme suit les règles de sa société digitale à la lettre. Pour elle, ce système est ce qui a sauvé l'humanité. Son désir de devenir guérisseuse dépasse tout. Mais sa rencontre avec le déficient Sacha va tout changer. Après seulement une rencontre de quelques minutes, la puce régulatrice de Jade ne pilote plus son programme. Jade découvre alors les émotions humaines avec une rapidité déconcertante. Ce qui n'est absolument pas crédible. Quant à Sacha, il s'enferme dans le stéréotype classique de ce genre de roman, c'est le gars plutôt mignon, pas comme les autres, qui chamboulera la fille et lui ouvrira les yeux. Et ça s'arrête là. Sacha, tout comme Jade, manque de profondeur. Son personnage n'est absolument pas attachant.

Pour le reste, je n'ai pas été conquise par l'univers où les retournements de situations sont retombés aussi platement qu'ils sont arrivés. J'ai trouvé l'ensemble froid, gris, terne, triste. Cette lecture m'a paru interminable malgré un style d'écriture correct. La fin ne m'a pas spécialement donné envie de connaître la suite, sachant qu'il y a un second et dernier tome. 

En conclusion, ce roman n'était pas fait pour moi. J'ai voulu lui donner sa chance - d'autant plus qu'il s'agit d'une auteure française - mais force est de constater que je suis de plus en plus exigeante avec la dystopie, bien trop exploitée et qui s'est vite essouflée. Digitale devrait davantage plaire aux plus jeunes et aux lecteurs qui découvrent ce genre particulier. Peut être que l'effet de nouveauté se fera plus sentir. Quant à moi, malgré mon avis négatif, je vous invite toujours à vous faire votre propre avis!

Article rédigé par CeReS à 09:20 - - Vos Avis [1]
Tags : , , , , ,
samedi 15 août 2015

[Cinéma] Pitch Perfect 2

pitch-perfect-2-movie-poster-2-01-3158×5000

 

  • Nom: Pitch Perfect 2 (ou The Hit Girls 2 pour faire le lien avec le 1er)
  • Sorti le: 22 juillet 2015
  • Avec: Anna Kendrick, Rebel Wilson, Brittany Snow

Cela fait trois ans que les Bellas se sont imposées comme le premier groupe exclusivement féminin à remporter un titre national grâce à leurs voix, leur style et leur attitude reconnaissables entre toutes. Mais lorsqu’elles se retrouvent radiées suite à un scandale qui risque de compromettre leur dernière année à Barden, nos trois championnes à l’esprit combatif estiment que, cette fois, elles ont perdu la partie. Alors qu’il ne leur reste qu’une occasion de reconquérir leur titre, les Bellas doivent se battre pour avoir le droit de concourir au championnat du monde de chant a capella de Copenhague. Entre la pression de la compétition musicale et la peur de rater leur année de Terminale, les Bellas devront se serrer les coudes pour retrouver leur voix et remporter le championnat…

Aaah Pitch Perfect... un film que je connais par coeur depuis sa sortie. C'est donc avec grande impatience que j'attendais cette suite. Et que dire, je n'ai pas du tout été déçue même si sur certains aspects j'en attendais tout de même un peu plus.

Il est clair que ce second volet reprend exactement la même trame que son prédécesseur. De ce point de vue, il manque d'originalité et de profondeur. La progression du film est identique: on commence par un désastre musical avec les Bellas, et puis une remise en question pour tenter de revenir sur le devant de la scène. Pour reconquérir leur titre, le petit groupe va devoir être plus soudé que jamais. Entre le match d'impro qui est bien peu naturel comparé au premier film et les performances live mal pensées par les filles, la storyline est très peu surprenante. Cela étant dit, les moments de chant et de danse sont toujours sublimes, magiques et très bien représentés.

Sur ce point d'ailleurs, j'ai trouvé que les performances étaient bien plus crédibles que dans le premier film. Alors je ne sais pas si cela vient de moi, mais il semblerait que les acteurs aient vraiment rechanté les chansons en direct, donnant un aspect live très intéressant qu'il manquait au premier film où j'avais l'impression d'entendre juste le CD de la BO. Après je fais peut être fausse route mais les moments de chant étaient vraiment vivants et plein d'énergie! En bref, les chansons m'auront encore convaincue, que ce soit celles interprétées par les Bellas ou leur groupe rival, Das Sound Machine qui est tout de même doué, il faut le reconnaitre! 

Pour le reste, même si le scénario est plutôt prévisible, quel plaisir de retrouver la troupe! J'adore toujours ce groupe de filles hilarantes. Si le personnages de Becca évolue bien, vers ses objectifs dont elle a toujours rêvés, les autres filles restent trop en retrait, exepté Amy la baleine qui monopolise un peu trop l'attention. Rebel Wilson en fait des tonnes (sans mauvais jeu de mots) et son humour devient parfois assez lourd. Par contre le moment du bateau m'a fait bien rire, je dois lui reconnaitre cela. Concernant les autres, j'ai été un peu déçue que Cynthia Rose, Lilly, Stacie soient si peu mises en avant. Elles méritaient bien plus de lignes de texte que ce qu'elles ont eu. Non, malheureusement, c'est la petite nouvelle qui vole la vedette: Emily. Un personnage censé amener de la fraîcheur, mais qui n'est pas toujours hyper crédible. Emily est une héritière et on comprend qu'elle reprendra le flambeaux une fois les Bellas diplômées. Son introduction est intéressante mais mal exploitée selon moi. Emily reste sympathique mais manque de charisme à mon sens. Enfin, grand absent, Jesse m'a grave manqué! On le voit peu et sa relation avec Beca est totalement oubliée, quel dommage.... cela méritait plus de profondeur également!

En conclusion, ce second volet reste très agréable. Encore une fois on en prend plein les oreilles. C'est crédible, maîtrisé, excellent, drôle, émouvant, envoûtant, bref un sans faute musical. Il est juste regrettable que cette suite n'ait pas pris plus de risques pour se démarquer davantage de son prédécesseur. Cela étant dit, on est replongé directement dans l'ambiance et il est facile de reprendre ses marques. Même si l'histoire manque clairement de profondeur, on ne s'ennuie pas du tout, mieux, nous aussi, on chante!

mercredi 12 août 2015

Mes conseils livresques (10)

mes-conseils-livresques

Je suis ravie de vous présenter un nouveau rendez-vous sur le blog: Mes conseils livresques. A travers des vidéos, je vous ferai découvrir les sagas que j'aime tout particulièrement et qui méritent selon moi d'être lues absolument. Les vidéos suivront seront découpées en 3 parties: ma découverte de la sagapourquoi je la conseille et les infos pratiques. J'espère que ces conseils vont plairont et vous donneront envie de découvrir les sagas présentées!


Après une pause vacances, je vous retrouve avec un conseil livresque qui me tient à coeur, puisque je vous présente enfin Sword Art Online de Reki Kawahara! Je profite de cette vidéo pour faire un point rapide sur le light novel en lui même ainsi ce sera plus clair pour vous. Pour le reste, je mets en avant les deux premiers tomes que je trouve indissociables, en attendant la suite des parutions dans les prochains mois et années! Bonne découverte!

 



lundi 10 août 2015

Phobos

phobos

  • Nom: Phobos de Victor Dixen
  • Lu en: français
  • Pages: 448 pages
  • Sorti le : 11 juin 2015
  • Editeur: Collection R 
  • Ma note

Six prétendantes d'un côté.
Six prétendants de l'autre.
Six minutes pour se rencontrer.
L'éternité pour s'aimer.

Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d'un même vaisseau spatial.
Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l'oeil des caméras embarquées.
Ils sont les prétendants du programme Genesis, l'émission de speed-dating la plus folle de l'Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars.

Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l'une des six élues.
Elle a signé pour la gloire.
Elle a signé pour l'amour.
Elle a signé pour un aller sans retour.
Même si le rêve vire au cauchemar, il est trop tard pour regretter.

Un grand merci à la Collection R pour l'envoi de ce livre

Phobos, c'est le livre dont tout le monde parle depuis sa sortie. Phobos, c'est le livre dont j'ai sans cesse repoussé la lecture par crainte de ne pas aimer. L'engouement était tel que je n'osais pas m'y plonger, de peur d'en attendre trop. Au final, j'ai laissé passer quelques semaines et j'ai bien fait. Car Phobos m'a tenu en haleine un petit weekend et qu'en définitive, j'ai bien apprécié ma lecture.

Ce n'est pas le coup de coeur espéré mais Phobos est un bon roman. J'en attendais peut être un peu plus, surtout dans son développement que j'ai parfois trouvé trop superficiel. En effet, l'auteur prend le temps de mettre le Cupido en orbite, de nous narrer les deux premières semaines. Cela nous permet de prendre nos marques, certes, mais ce fut un peu long. Le premier acte souffre de répétitions et surtout, il nous balance toutes les infos croustillantes. J'avoue que niveau suspens, c'était un peu raté pour la suite. Néanmoins, on a envie d'en savoir plus, sur le pourquoi du comment, et on avance dans la lecture facilement.

Comme je vous le disais, Victor Dixen prend son temps au départ. Ainsi, quelle ne fut pas ma réaction de constater que nous passions de la 2ème semaine à bord à là 11ème puis à la 22ème. Ce découpage m'a un peu perturbée car j'ai ressenti une certaine distance avec les personnages. Si Léonor nous est proche, de part sa narration en je une bonne partie du roman, les autres filles restent bien trop en retrait. On en sait que le minimum, chacune étant survolée. Parfois même, j'ai eu cette impression de cliché. Cela manquait de profondeur à mon sens pour que je puisse sincèrement m'attacher au petit groupe. Bien entendu, je les ai trouvées sympathiques mais sans plus. L'auteur se focalise à fond sur Léonor, la seule à qui on peut finalement s'identifier. C'est une jeune fille intéressante, qui évolue bien mais qui pose parfois questions. J'avoue que j'ai eu du mal à la cerner par moments tant ses sautes d'humeur sont un peu imprévisibles. 

Quant aux garçons, on les voit à peine. La faute à un scénario découpé très précisément, qui nous empêche de les connaître davantage. J'avoue que j'aurai aimé au moins en suivre un, comme Léonor chez les filles, pour mieux les comprendre. Les séances de speed dating, aussi courtes qui finalement peu nombreuses, ne nous donnent pas assez d'élements. Si certains candidats nous balancent leur vie - un peu trop clichée ? - en 3 minutes top chrono, d'autres restent carrément invisibles. Quel dommage, sachant que ces séances de speed dating étaient censées être le pilier du roman. 

Par ailleurs, le récit offre d'autres points de vue extérieurs. J'avoue avoir bien apprécié ces passages qui nous permettent de mieux comprendre la machine Atlas. Derrière toutes ces belles promesses, des gens tirent les ficelles pour leurs propres avantages. Serena McBee en est la preuve. Complexe, ce personnage est aussi intrigant que détestable. Avec elle, on découvre l'envers du décor et toutes les petits secrets bien gardés....ou presque. Car il y a une faille dans le système Serena, et elle ne l'avait pas vu venir. Ce retournement de situation arrive un peu tard à mon goût dans le roman mais l'essentiel est qu'il soit présent. Il tient tellement en haleine qu'on ne peut plus lâcher le livre jusqu'à la fin. Pire, il nous rend curieux de la suite qu'on aimerait déjà avoir sous la main. Un suspens qui s'installe dans les dernières lignes et qui est plutôt du genre insoutenable.

Concernant le style d'écriture, c'est la première fois que je lisais un roman de Victor Dixen et j'avoue avoir bien apprécié sa plume claire, nette, précise. Un petit côté addictif vient se greffer à l'ensemble, ce qui rend notre lecture assez rapide et agréable. Si l'action est finalement peu présente, la dynamique du découpage est intéressante et offre une lecture fluide et peu ennuyante. 

En conclusion, même si je lui ai trouvé quelques longueurs ou parfois une certaine superficialité, j'ai beaucoup apprécié Phobos. Son ambiance particulière vous catapulte directement dans les étoiles, avec parfois une sensation d'étouffement (je ne crois pas que je pourrai effectuer ce genre de mission!). L'intrigue arrive à son paroxysme à la fin, nous invitant à plonger sur la suite (et fin) des la sortie du second tome. Une très bonne découverte! 

Article rédigé par CeReS à 11:50 - - Vos Avis [2]
Tags : , , , ,
dimanche 9 août 2015

In My Mailbox (129)

20150809_084528[1]

Hourra! Cette semaine, exceptionnellement, signe le retour de l'in my mailbox!! J'ai reçu quelques petites choses que j'avais envie de vous montrer. Tout d'abord, je remercie les éditions Ofelbe pour l'envoi de Sword Art Online T2 - Fairy Dance de Reki Kawahara. Aussitôt reçu, aussitôt lu! Et ce fut un gros coup de coeur bien entendu! Vous pouvez lire mon avis posté il y a quelques jours. 

Ensuite, j'ai effectué mon premier achat perso depuis février dernier.... une grosse folie, mais bon j'avais vraiment envie de connaitre la fin de la trilogie The Dark Elements avec ce tome 3 Every Last Breath de Jennifer L. Armentrout!! Une lecture commune est prévue tout bientôt avec ma binôme. Enfin, je remercie Laetitia pour Never Sky T3 - Into the still blue de Veronica Rossi. Un roman qui devait arriver pour mon anniversaire en juin dernier mais qui arrive seulement.... mais que j'ai très hâte de lire, les deux premiers m'avaient totalement charmée!!! 

Voilà pour cette jolie semaine, j'ai hâte de lire les deux VO très très prochainement! Et vous, qu'avez vous eu? 

Icon in my mailbox ok

jeudi 6 août 2015

Sword Art Online : Fairy Dance [SAO #2]

11403384_1657033117845198_458523559383762165_n

  • Nom: Sword Art Online - Fairy Dance [SAO #2] de Reki Kawahara
  • Lu en: français
  • Pages: 464 pages
  • Sorti le: 2 juillet 2015 
  • Editeur: Ofelbe
  • Ma note

Kazuto Kirigaya, plus connu sous le pseudonyme de Kirito, revient sain et sauf de sa quête de la forteresse d’Aincrad, alors qu’Asuna « l’Éclair Fulgurant », la fille dont il est tombé éperdument amoureux à l’intérieur de SAO ne se réveille malheureusement pas de son long coma...
Kazuto se rend à l’hôpital autant qu’il le peut pour veiller sur elle, soutenu par sa soeur Suguha.
C’est lors d’une de ces visites que Kazuto apprend de la bouche même de Nobuyuki Sugô, un ingénieur-programmeur, que ce dernier est sur le point de se marier avec Asuna sans attendre son réveil. Au même moment, Agil, un ancien compagnon de lutte de Kazuto, lui signale qu’un avatar ressemblant étrangement à Asuna, serait retenu prisonnier dans un nouveau VRMMO qui fait fureur : « ALfheim Online » !

Un grand merci à Ofelbe pour l'envoi de ce livre.

Sans surprise, ce second tome de Sword Art Online est un coup de coeur. Ce fut avec bonheur que je me suis plongée dans cette suite, et bien qu'elle n'égale pas Aincrad - qui reste pour le moment mon arc favori -, elle fut tout aussi magique. Car Fairy dance est une continuité parfaite à Aincrad, lui mettant, si je peux dire, un point final. 

Deux mois se sont écoulés depuis le retour de Kirito - alias Kazuto dans la vraie vie - dans le monde réel. Après une rééducation pénible, le jeune homme ne parvient pas à reprendre ses marques et pour cause: l'amour de sa vie, Asuna, ne s'est toujours pas réveillée. Au cours d'une de ses nombreuses visites à l'hopital, Kazuto apprend une terrible vérité. Dans le même temps, il se murmure que l'esprit d'Asuna serait enfermé dans un nouveau jeu virtuel: l'ALfheim Online. Kazuto, au bord de l'explosion, ne va pas hésiter une seconde. C'est avec courage et détermination que notre héros se replonge ainsi dans un nouveau jeu virtuel, dans le seul et unique but de sauver Asuna. Arrivé dans ce pays des fées, Kirito, le joueur, fera la connaissance de Leafa, une Sylphe, qui l'aidera dans sa quête...

Le scénario de Fairy Dance est donc très fluide et efficace. Avec Kirito, on découvre un nouveau jeu virtuel qui met en avant les fées. Plusieurs races se partagent le territoire et chacune a ses propres lois. Il est vraiment intéressant de voir comment ce monde tourne. Avec Alfheim, on expérimente la magie et aussi le vol, qui n'existaient pas dans Aincrad. Les combats sont toujours aussi prenants et détaillés, pour notre plus grand bonheur. Par ailleurs, ce jeu pose les bases d'un questionnement pertinent: et si l'immersion complète servait à autre chose que le simple plaisir jouer? Je suis certaine que Kawahara nous éclairera sur ce point dans le prochain volume.

Ce qui m'a beaucoup plu dans ce second tome, ce sont les personnages. Reki Kawahara prend le temps de développer les sentiments de ses héros, en particulier ceux de Kazuto. Le jeune homme m'aura une nouvelle fois charmée grâce à sa loyauté, sa détermination et son amour sans limite pour Asuna. Avec du recul, on ne peut qu'être admiratif devant lui, qui n'hésite pas à remuer ciel et terre pour celle qui l'aime. Comme dirait l'auteur, l'âme voyage en quête de son âme soeur et ces deux là se sont trouvés. Le côté romantique est indéniablement aussi magnifique que nostalgique car on se replonge aussi quelques fois dans les souvenirs d'Aincrad. 

Et si Kazuto prend donc une belle importance au réçit, sa soeur, Suguha, est notre nouvelle héroine. Si j'ai eu du mal à accrocher avec elle dans l'anime (qui, j'en profite pour le souligner, est extrêmement fidèle au roman, aux dialogues près!), j'avoue que je l'ai mieux appréciée dans le roman. La raison est très simple, dans l'anime, impossible de connaitre les véritables questionnements des personnages. Ici, Kawahara prend encore le temps de nous exposer les pensées et les sentiments de cette jeune fille dont le monde a bien changé depuis 2 ans. Suguha apparait donc plus sensible et moins puérile qu'à l'écran. Pour autant, elle ne pourra jamais rivaliser avec Asuna. Cette dernière m'a beaucoup manqué d'ailleurs. Bien qu'elle perde ici son statut de guerrière, son charisme reste intouchable et chacune de ses apparitions ont prouvé à quel point elle était forte. Un personnage que je ne peux qu'admirer.

En conclusion, je ne peux que vous inciter à découvrir cet univers. Il est magique, prenant, intense. De plus, je trouve que ces deux premiers tomes sont indissociables. Ils sont dans la continuité l'un de l'autre et mieux encore: Fairy Dance offre pour moi une vraie fin à ce jeu mortel commencé deux ans auparavant, celle qui va permettre à nos amis d'aller de l'avant, vers de nouvelles aventures. Une page se tourne, mais rien ne s'oublie. 

dimanche 2 août 2015

De plumes et de feu [The Girl at Midnight #1]

9782266254359

  • Nom: De plumes et de feu [The Girl at Midnight #1] de Melissa Grey
  • Lu en: français
  • Pages: 336 pages
  • Sorti le: 18 juin 2015
  • Editeur: Pocket Jeunesse
  • VO: paru sous le nom The Girl at Midnight en avril 2015
  • Ma note

Sous les rues de New York couve une guerre ancestrale entre les hommes-oiseaux et les hommes-dragons. Seule Écho, une jeune orpheline, pourrait y mettre fin. Pour cela elle doit trouver l'oiseau de feu, un artefact que l'on dit chargé d'un immense pouvoir. Mais elle n'est pas la seule à le convoiter. Caius, l'étrange jeune homme qui accepte de l'aider, pourrait être le plus grand danger qu'elle devra affronter.

Un grand merci à PKJ pour l'envoi de ce livre.

The Girl at Midnight, j'en attendais beaucoup. Aussi, quand je l'ai commencé, j'ai eu beaucoup de mal à rentrer dans l'histoire. Je lisais mécaniquement, avec détachement. Pour autant, je ne m'ennuyais pas, c'était juste que j'avais la sensation que tout était prévisible, qu'aucune surprise n'allait troubler le chemin tout tracé de l'auteure. Erreur! La dernière partie du roman m'a conquise, envoyant valser mes convictions. Au final, je ressors de cette lecture plutôt charmée. 

Dans ce roman, Mélissa Grey met en scène deux peuples: les Avicens et les Drakharins. Si les uns ressemblent à des hommes-oiseaux, les autres sont de l'espèce de l'homme-dragon. Chacun se voue une haine farouche depuis des siècles et ce conflit n'est pas prêt de s'arrêter. D'autant plus que se murmure une légende, un mythe, selon lequel qui possédera l'oiseau de feu, possédera le pouvoir. 

Ainsi commence la quête de Echo, cette humaine de 17 ans, recueillie 10 ans plus tôt par les Avicens. Si la jeune fille a toujours eu du mal à se faire apprécier par sa nouvelle famille, elle reste néanmoins la petite protégée de l'Ala. Et quand l'Ala décide d'une mission pour Echo, cette dernière ne peut refuser. Intelligente, rapide et voleuse, Echo ne prend pas la mission très au sérieux au départ. Après tout, cet oiseau de feu existe-t-il vraiment? Mais lorsqu'elle doit s'allier à Caius, un Drakahrin, sa destinée change du tout au tout.

Le duo m'a beaucoup plu. Au départ, j'avais quelques réserves sur Caius et sa relation avec Echo. Ca sentait la romance à plein nez et je m'en méfiais beaucoup. Mais j'avoue avoir été surprise dans le bon sens. Caius est un personnage qu'on apprécie d'emblée, qui dégage beaucoup de présence. Sa complicité avec Echo fut agréable, et encore plus crédible sur la fin. Ces deux là, ils n'ont pas fini de nous étonner je crois! A côté, on a un trio qui reste à l'arrière plan mais qui soutient les deux protagonistes: Jasper, un avicen qui apporte indéniablement la touche d'humour, Ivy la meilleure amie de Echo, elle aussi avicen et Dorian, le fidèle garde drakharin de Caius. Dans cette aventure, chacun se découvre une facette de lui-même qu'il ne connaissait pas. Ces 3 là, bien que secondaires, sont très attachants et j'espère qu'ils auront plus de poids dans le second tome. La petite troupe ensemble est bien plus intéressante! 

Quant au scénario, je l'ai trouvé par moments trop superficiel. L'auteure tient là une mythologie intéressante et je trouve qu'elle n'a pas trop creusé son sujet. Certes, Echo est notre héroine et est donc sous les feux des projecteurs, mais à côté on plonge dans un univers fascinant qui est à peine effleuré. La quête m'a semblé trop rapide et simple, passant outre de nombreuses questions. J'avoue que c'est le dernier quart du roman qui m'a principalement tenue en haleine. Je n'avais pas vu venir la révélation principale et j'ai particulièrement apprécié ce retournement de situation. Pour autant, de nombreuses questions viennent s'ajouter à celles déjà présentes. J'espère donc que Mélissa Grey va approfondir son univers, parce qu'au-delà de l'aventure, elle tient là une mythologie qui mérite qu'on s'y intéresse.

samedi 1 août 2015

[Cinéma] La Face cachée de Margo

face cachee margo

 

  • Nom: La face cachée de Margo (Paper Towns)
  • Sorti le: 17 juillet 2015 (Belgique) - 12 aout 2015 (France)
  • Avec: Nat Wolff, Cara Delevingne, Austin Abrams

D’après le best-seller de John Green, La Face Cachée de Margo est l’histoire de Quentin et de Margo, sa voisine énigmatique, qui aimait tant les mystères qu’elle en est devenue un. Après l’avoir entraîné avec elle toute la nuit dans une expédition vengeresse à travers leur ville, Margo disparaît subitement – laissant derrière elle des indices qu’il devra déchiffrer. Sa recherche entraîne Quentin et sa bande de copains dans une aventure exaltante à la fois drôle et émouvante. Pour trouver Margo, Quentin va devoir découvrir le vrai sens de l’amitié… et de l’amour.

Je vous l'avoue, à la base je n'étais pas censée aller voir ce film. Mais voilà celui que j'avais en tête n'était plus disponible, aussi La Face cachée de Margo m'a semblé le meilleur choix. Je voyais plusieurs blogs en parler, sans pour autant piquer ma curiosité. C'était vraiment l'occasion de découvrir une autre adaptation d'un roman de John Green et j'en suis ressortie plutôt satisfaite. 

Autant l'admettre, on est très loin d'un certains Nos étoiles contraires. Ici, on joue vraiment sur la légèreté et ça m'a parfaitement convenu. La petite bande qu'on suit tout le long est touchante et nous fait sourire. Le film propose beaucoup d'humour mais aussi une morale très sympathique sur l'amitié, l'amour et la recherche de soi. 

Le scénario en lui-même est relativement simple mais adapté à l'écran, j'ai trouvé qu'il passait très bien. Pas sure qu'en format livre cela m'aurait plu mais ici, le rythme est bon et on se prend au jeu. Quentin, notre personnage principal, est amoureux depuis toujours de l'insaisissable Margo, sa voisine. Alors qu'au fil des années, ils perdent le contact, Margo débarque une nuit et l'embarque dans une aventure nocturne. Alors que Quentin est quelqu'un de timide, sérieux, Margo elle, est tout son contraire. Après cette expédition, la jeune fille disparaît de la ville, mais laisse derrière elle des indices. Quentin, convaincu que ces indices lui sont adressés, se lance dans la plus grande aventure de sa vie, en compagnie de ses meilleurs amis. 

Avec Quentin, Ben et Radar, on s'amuse alors à décrypter les indices. Sur le chemin menant à Margo, Lacey et Angela se joignent au trio. On embarque alors avec une bande de jeunes très sympathique, attachante. J'ai beaucoup apprécié les 3 garçons. On sent une réelle complicité entre ces 3 là. Après tout, ils ont toujours tout fait ensemble. Et alors que le lycée se termine et qu'en général on parle de "dernière fois", ensemble, ils vont expérimenter un bon nombre de "premières fois": première fête, premier séchage de cours, premier road trip... une sensation extraordinaire qui aura permis aux 3 amis de grandir et de prendre conscience que la vie doit être vécue! Quant à Margo, elle représente le fil conducteur du film. Je vous avoue qu'elle ne mérite absolument pas toute cette attention! Elle m'est apparue égoïste et froide, distante, hautaine. Au final, j'étais bien contente qu'elle ne soit pas plus présente. 

Pour le reste, j'ai passé une moment très sympa. C'est assurément un film d'été, de détente qui délivre de jolis messages. On rit, on s'amuse, on se prend au jeu des indices... Que demander de plus? Le casting est également très bon ce qui ne gâche rien. Je pense que les fans du roman et de John Green devraient vraiment apprécier cette adaptation. Quant à moi, je vais m'en tenir au film que j'ai trouvé très bien dosé et bien construit. 

 

samedi 25 juillet 2015

[Cinéma] Cendrillon

affich_25264_1

 

  • Nom: Cendrillon
  • Sorti le: 25 mars 2015
  • Avec: Lily James, Richard Madden, Cate Blanchett

Le père d’Ella, un marchand, s’est remarié après la mort tragique de la mère de la jeune fille. Pour l’amour de son père, Ella accueille à bras ouverts sa nouvelle belle-mère et les filles de celle-ci, Anastasie et Javotte. Mais lorsque le père d’Ella meurt à son tour, la jeune fille se retrouve à la merci de sa nouvelle famille, jalouse et cruelle. Les trois méchantes femmes font d’elle leur servante, et la surnomment avec mépris Cendrillon parce qu’elle est toujours couverte de cendres. Pourtant, malgré la cruauté dont elle est victime, Ella est déterminée à respecter la promesse faite à sa mère avant de mourir : elle sera courageuse et bonne. Elle ne se laissera aller ni au désespoir, ni au mépris envers ceux qui la maltraitent. Un jour, Ella rencontre un beau jeune homme dans la forêt. Ignorant qu’il s’agit d’un prince, elle le croit employé au palais. Ella a le sentiment d’avoir trouvé l’âme soeur. Une lueur d’espoir brûle dans son coeur, car toutes les jeunes filles du pays ont été invitées à assister à un bal au palais...

Ah Cendrillon... ce n'est pas mon dessin animé préféré (je pense qu'il a mal vieilli personnellement), mais quand le film a été annoncé, ma curiosité a été piquée. Il faut l'admettre, je suis totalement fleur bleue et romantique! D'emblée je savais que ce film me plairait et je n'ai pas été déçue.

Je dois dire que je suis surprise que le film soit aussi fidèle à l'oeuvre animée de 1950, en mieux. Bien entendu, pour coller à une certaine réalité, quelques détails ont été changé, rendant le film plus crédible encore. Si le début est ce qui m'a le plus ennuyé, avec la mise en place du petite monde d'Ella notre héroine, la suite m'a complètement charmée. Je me suis prise au jeu et je me suis sentie aussi conquise par le prince que notre chère Ella! 

Ella a toujours vécu dans une bulle de bonheur, jusqu'à ce qu'elle perde ses deux parents. Se retrouvant coincée entre son affreuse belle mère et ses stupides deux demi-soeurs, la jeune fille essaie de garder espoir en étant courageuse et gentille. Malheureusement, son dévouement ne lui apportera que du rejet et du mépris de la part de sa belle famille. Désemparée, Ella s'enfuit le temps d'une ballade à cheval et rencontre le Prince. N'ayant aucune idée de son identité, si ce n'est qu'il travaille au Palais, Ella a le sentiment qu'elle a trouvé son âme soeur. L'occasion est trop belle de le revoir lorsque le Roi et le Prince annoncent un bal ouvert à toutes les jeunes filles du Royaume. 

Niveau scénario, inutile d'aller plus loin. Sur ce point, il n'a absolument rien d'original ou de plus par rapport au dessin animé. Comme je vous disais, le film est une amélioration du dessin animé, ayant retravaillé certaines scènes pour une meilleure concordance et fluidité. On est alors peu surpris et le démarrage semble un peu long. C'est sans doute mon seul gros reproche au film mais pouvait-il en être autrement? Après tout, Cendrillon doit rester Cendrillon! 

Par ailleurs, j'ai été émerveillée par les décors. C'est tellement magique, magnifique, somptueux. La scène du bal est juste grandiose et on s'en prend plein la vue. Le travail a été énorme et cela se ressent. L'ambiance du film est sincèrement féerique! Pour les rêveuses comme moi, on ne peut qu'adhérer!! A cela s'ajoute un excellent casting et un bon jeu d'acteurs. Si Lily James transpire l'innocence et la pureté (parfois un peu trop d'ailleurs), la belle mère ne m'aura pas surprise. Une petite déception concernant Cate Blanchett qui aurait pu aller encore plus loin dans ce rôle infâme de la marâtre jalouse. Quant aux deux soeurs, elles sont à oublier. Stupide est le mot qui convient le mieux pour les décrire mais honnêtement, elles sont bien plus tolérantes que dans le dessin animé (et surtout moins moches!). Enfin, comment ne pas mentionner le prince, incarné par un Richard Madden à tomber par terre? Bon sang, il faut avouer qu'il dégage un charme de dingue! Bien entendu, ce n'est pas le rôle de sa vie, mais j'ai trouvé ce prince très convaincant. C'est sur, il peut aussi venir frapper à ma porte quand il veut!! 

En conclusion, j'ai passé un très très bon moment devant ce film. C'est beau, niais, rêveur et féerique. On ne peut que s'attacher à Ella et au Prince, tandis qu'on est charmé par l'esthétique du film. A tous ceux qui sont romantiques dans l'âme, n'hésitez surtout pas à donner sa chance à Cendrillon! 

vendredi 24 juillet 2015

The maze runner 2 - La Terre brûlée: nouveau trailer!

the scorch trials affiche

La Terre brûlée n'en finit pas de faire parler de lui, avec le dévoilement d'un nouveau trailer! Que dire, ma première impression liée au précédent trailer se confirme: outre le fait qu'on ne va pas s'ennuyer et que l'action ainsi que les effets spéciaux vont être au rendez vous, j'ai le sentiment que le livre sera suivi vraiment dans les grandes lignes.... A voir. En attendant, ce trailer en dévoile un peu plus, notamment sur l'apparition des nouveaux personnages (comme une certaine Brenda) ! Sortie française le 7 octobre prochain! 

jeudi 23 juillet 2015

MOCKINGJAY PART II: Nouveau trailer!

Mockingjay part 2 revolution

Et voilà le trailer final de MOCKINGJAY PART II, au cinéma le 18 novembre! Et que vous dire! Il me donne des frissons, me faire ressentir une panoplie d'émotions! Rien que de repenser à ma lecture, je sais qu'on va s'en prendre plein la vue, qu'on aura à peine le temps de dire ouf que l'émotion nous submergera.... Que j'ai hâte, ce final va être explosif, je n'en ai aucun doute!!

[Cover Reveal] Spice & Wolf T2 | Sword Art Online T3

spice 2

Le blog reprend du service après quelques semaines de vacances avec un double cover reveal, focalisé sur les éditions Ofelbe! Je commence avec le tome 2 de Spice & Wolf de Isuna Hasekura, prévu pour le 24 septembre 2015. Comme pour le premier tome, celui-ci reprend deux light novels japonais, soit les 3è et 4è volumes! Concernant le résumé officiel, je vous invite à cliquer sur la couverture pour pouvoir le lire! 

sao 3

 Quant à Sword Art Online de Reki Kawahara, le tome 3 - nommé Phantom Bullet -  est prévu pour début 2016. La couverture dévoilée il y a peu est juste magnifique et nous révèle que Kirito va affronter un ennemi pas si inconnu que ça dans un tout nouveau jeu, plutôt dangereux. Le personnage de Sinon fait également son entrée. Ce tome reprend les light novels japonais 5 et 6 pour être exacte. Pour lire le résumé, je vous invite à cliquer sur la couverture directement! 

Icon news

dimanche 28 juin 2015

Mirrorcle World en vacances! [PAL & Infos]

85875697_o

 

Mirrorcle World en VACANCES!!!! 

Comme chaque année, le blog se met en "pause" au mois de juillet! Soleil et lecture sont au rendez-vous!! J'ai prévu de rattraper mon "retard" de lecture du mois de juin que je passerai de commentaires (1 livre lu et 2 manga, quel record!!!). Pour cela je me suis préparée une jolie PAL, pas trop grosse cette fois! Voilà donc les heureux élus:

11709556_855468667871151_1255880585233294053_n

  • Manga: Yona Princesse de l'aube (T2 et T3)
  • VO: Stormdancer de Jay Kristoff 
  • VO: Steadfast de Claudia Gray (Spellcaster T2)
  • VF: Phobos de Victor Dixen
  • VF: La conspiration de Maggie Hall
  • VF: Les outrepasseurs de Cindy Van Wilder
  • VF: Digitale de Sarah Wagon
  • VF: The Girl at Midnight de Melissa Grey
  • VF: La Brèche FlorElla de Erika Cazaux

Pour une fois, j'ai privilégié la VF avec 6 livres, et 2 manga contre 2 VO seulement.  J'avoue que cela me demande moins de concentration et j'avance beaucoup lus vite! Je pense avoir un peu varié les univers, pour plus de plaisir! J'ai très hâte de me plonger dans chacun de ces livres en tout cas! 

Pour le reste.... le blog tournera donc au ralenti. J'ai prévu de poster quelques chroniques tout de même mais pas énormément non plus. Je compte vous partager mes lectures en cours sur la page facebook où je serai plus ou moins active (question de facilité!) mais cela s'arrêtera là! Il n'y aura pas de nouvelles vidéos, ni d'IMM, ni d'articles de news ou autres! Autant que vous le sachiez ;-) 

Par contre, si vous voyez que le blog ne se met pas à jour, pas de panique, c'est que je profite! Enfin voilà, dans tous les cas, Mirrorcle World va tourner au ralenti une bonne partie du mois de juillet! J'ai besoin également de faire une pause pour revenir en forme avec de nouvelles idées! 

A tous et toutes, je vous souhaite de très belles vacances!!! 

Article rédigé par CeReS à 11:54 - - Vos Avis [4]
Tags : , ,


Bienvenue sur Mirrorcle World ☼ L'imagination est source d'inspiration.

Header "The Lost Paradise" réalisé par moi.