► ► Faery [Books] Land
Chroniques récentes Bilan des lectures Infos livresques In my Mailbox Cover reveal Lectures communes Calendrier des parutions Sommaire | My library
► ► Music & Cinéma
Each week, listen & watch Let's go to the cinéma Let's start the dance Sommaire | Music & Cinéma
► ► Hello World
Hello Japan Live Report
► ► Graphisme
Portfolio Perso Portfolio Pro
► ► Mirrorcle World
Concours Partenaires Les Binômes Past Layout
► ► Others Things
Dear Friends Challenges & Tags Autres Rendez-vous Mes Conseils Livresques Lire en VO Jeudi, jeu livresque What a girl wants

|| Mirrorcle World ||

samedi 18 avril 2015

Love, in spanish [Lie #2]

LoveInSpanisheBook

  • Nom: Love in spanish [Love in english #2] de Karina Halle
  • Lu en: anglais
  • Pages: 260 pages
  • Sorti le: 11 novembre 2014
  • Niveau de compréhension: facile à moyen
  • VF: non prévue

Brillant, riche et plutôt canon, l'ex-joueur espagnol de football Mateo Casalles semblait avoir tout pour lui: une femme de la haute société, une adorable petite fille, et de beaux appartements à Madrid et à Barcelone. Mais sous ces apparences se cache une vie d'incertitude et de regrets colorant le monde de Mateo seulement en noir et blanc. C'était jusqu'à ce que Vera Miles entre dans sa vie comme une étoile filante. Tatouée, rebelle et jeune, Vera est l'opposée de Mateo au premier abord. Mais vous ne choisissez pas de qui vous tombez amoureux et les deux âmes perdues ont tout fait pour être ensemble, tout en subissant les conséquences graves. Maintenant, avec Mateo divorcé et vivant à Madrid avec Vera, il ya toute une série de nouveaux défis à relever qui peuvent mettre en péril leur relation. Malheureusement pour eux, plus l'étoile est lumineuse, plus vite elle brûle.

Traduction personnelle du résumé.

Le premier tome, love in english a été mon gros coup de coeur de l'année 2014. Un roman réaliste et sublime écrit avec justesse. Lorsque l'auteure a annoncé la suite, du point de vue de Mateo, j'ai sauté de joie. En général je dois bien vous dire que je craque pour des bad boys bien plus jeunes.... or Mateo approche de la quarantaine et pourtant..... il a encore réussi à me faire fondre! 

Avouons d'emblée qu'il ne se passe pas énormément de choses dans ce roman. L'auteure a en effet décidé de mettre l'accent sur les sentiments des personnages, les conséquences de leurs actes, ce qui en découle. On en avait déjà eu un aperçu dans love in english mais ici Karina Halle va plus loin. Quasiment un an après leur rencontre, Véra et Maeto affrontent encore bien des soucis. Si entre eux tout va bien, l'entourage n'est pas si clément.... loin de là. 

On assiste alors avec désarroi mais aussi avec fureur le traitement qu'infligent les autres au couple. Que ce soit l'ex-femme de Maeto ou les anciens amis, les amoureux n'en mènent pas large. Pire, avec le nouveau job d'entraineur de Maeto à l'Atlético Madrid, les paparazzis sont de retour et plus cruels que jamais. Le doute s'installe alors entre les amants, les crises de nerfs s'enchainent et les solutions se font rares. Karina Halle expose ici les choses avec réalisme et intelligence. Alors que Maeto est divorcé et s'efforce de bien faire les choses, en particulier pour sa fille, les répercutions sont difficiles. 

Mais Maeto et Véra s'aiment d'un amour sincère et il est beau de voir à quel point ils peuvent rester soudés. Cela prouve vraiment que leur histoire était belle et bien sérieuse. Que ce n'était pas juste une histoire de quelques mois.  Que dans la vie, on peut aimer plusieurs fois mais qu'on ne croise son âme soeur qu'une seule fois. Maeto et Véra sont faits pour être ensemble et le prouvent à tous. C'est une sacrée force. Autant vous dire qu'ils m'ont encore une fois éblouie! 

Le roman est au final assez court et se présente comme une excellente extention du premier tome. L'auteure exploite vraiment à fond les conséquences de l'adultère, les choix qu'on fait et le résultat. Elle démontre aussi que quand l'amour est vrai et sincère, qu'importe la différence d'âge, le passé, il est plus fort que tout. Avec love in spanish, la boucle est bouclée. On referme le livre avec un sourire niais au visage et on se dit que, même si l'histoire n'est pas simple, elle est réelle et magnifique.

lecture-commune

Love in spanish a fait l'objet d'une lecture commune avec ma partenaire Blandine du blog Lis-moi Lie-toi! Sans tarder, découvrez son avis sur le roman!


vendredi 17 avril 2015

[Anime] ΛLDNOΛH.ZERO

aldnoah zero

  • Nom: ΛLDNOΛH.ZERO [アルドノア・ゼロ]
  • Saisons: 1 et 2 | 12 épisodes chacune
  • Pays: Japon
  • Diffusion: juillet - septembre 2014 | janvier - mars 2015
  • Genre: Action, science-fiction

Dans un présent alternatif, les Humains se sont séparés à la suite de la découverte sur la Lune d'un portail menant vers Mars. Ceux qui ont quitté la Terre forment l'Empire de Vers, une société très avancée technologiquement grâce à la découverte d'une nouvelle forme d'énergie (l'Aldnoah) mais proche de la guerre civile. En effet, la planète rouge manque de toutes les ressources vitales et les inégalités se creusent entre la classe dominante et la classe ouvrière. Une courte guerre en 1999 entre la Terre et Mars éclate, conduisant à la destruction d'une grande partie de la Lune, ces débris causant de très importants dégâts à la surface de la Terre. De plus, l'Empereur est extrêmement affaibli par la vieillesse et délaisse toute la gestion de la planète. Profitant de sa faiblesse, les Chevaliers Orbitaux nouent des alliances et attendent la moindre occasion pour attaquer la Terre, riche en ressources. En 2014, la jeune princesse héritière, Asseylum Vers Allusia, est malgré tout déterminée à apaiser les relations entre les deux planètes. Ignorante des alliances qui se jouent autour d'elle, elle sollicite le Comte Cruhteo pour se rendre sur la planète bleue. Malheureusement, dans un climat de haute tension, un attentat est commis durant la visite diplomatique de la jeune fille. Il n'en fallait pas moins pour attiser la colère des Chevaliers Orbitaux qui annoncent l'entrée en guerre de Mars contre la Terre...

Après avoir visionné la première saison de Sword Art Online, je me suis entièrement plongée dans Aldnoah.Zero. La série se terminait justement et j'ai pu enchainer, dans un court laps de temps, les 24 épisodes d'un coup. Il faut le dire, cette série est extrêmement addictive! Bien qu'elle manque un peu de profondeur (j'espère toujours une 3ème saison), l'action est tellement présente qu'on ne s'ennuie pas un seul instant.

Si le scénario n'est pas très creusé tout le long de la série, il propose néanmoins une excellente base. Le fait que certains humains aient colonisé Mars et formé l'Empire de Vers m'a vraiment intéressée. Qui plus est, ce peuple est technologiquement très avancé, ce qui ne gâche rien. Mais bien qu'il possède cette belle énergie appelée Aldnoah, Mars manque cruellement de ressources et envie la Terre. Un premier conflit éclate en 1999 conduisant la destruction partielle de la Lune. Bien des années plus tard, la guerre est à nouveau déclarée suite à un attentat commis sur la princesse de Vers, venue en visite sur Terre. 

Cet attentat est en fait orchestré par les Chevaliers Orbitaux. A eux tous, ils forment 37 clans. Ce prétexte est idéal pour attaquer la Terre. Bien qu'ils disposent de forteresses très solides et des robots de combats très avancés, la Terre n'en est pas à ses débuts. Ainsi, l'armée se tient prête.

On fait alors la connaissance d'une panoplie de personnages. Parmi eux, le jeune Inaho, sa soeur et ses amis. Si la soeur de Inaho est enrôlée dans l'armée depuis longtemps, ce n'est pas le cas de Inaho et ses amis qui sont toujours au lycée. Heureusement, les jeunes gens ont bénéficié de cours de combat et ont appris à maitriser les robots dans le cas d'une future attaque. Très vite, on se rend compte que Inaho est un élément indispensable pour gagner la bataille.

J'ai beaucoup apprécié ce personnage. Au début il est carrément mono-expressif voire ennuyeux. Mais au fur et à mesure des épisodes, il s'ouvre peu à peu aux autres même si cela reste discret. Non, ce qu'on retient de Inhao c'est sa stratégie et son intelligence. Ce gars là est un badass et j'attendais avec impatience ses apparitions. Il peut tout aussi bien se débrouiller seul mais aussi en équipe. Il est d'une aide précieuse pour ses amis et sa soeur et on sent qu'un vrai lien sincère les unit tous.

Aldnoah

Par ailleurs, si j'ai aimé les soldats de la Terre, je ne peux pas en dire autant des Chevaliers Orbitaux, en particulier Slaine, un né-Terre qui renie ses origines pour accéder au pouvoir sur Mars. J'aurai réellement détesté ce personnage qui aura fait tout de travers. Ses choix m'ont énervée. Son attitude m'a offusquée. Il se voulait un héros, il a fini en traitre. Dans la saison 1, je pouvais encore lui laisser le bénéfice du doute vu qu'il traversait pas mal d'épreuves mais la saison 2 a mis l'accent sur son ascension et on se rend compte que ses motivations sont obscures.

Très vite, Inaho et Slaine deviennent ennemis, en partie à cause de la Princesse qui partage un lien unique avec les deux jeunes hommes. On assiste alors à des combats acharnés entre les deux mais pas seulement. Comme je vous disais, l'action prime souvent sur le scénario et on s'en prend plein la vue. Les effets sont superbes, et on est pris dans le jeu. On tremble un peu avec nos personnages, en particulier Inaho qui se met très souvent en danger. 

La musique apporte également un énorme plus à l'anime et lui donne une véritable atmosphère. J'ai directement eu le coup de coeur pour la bande originale que j'ai trouvée parfaite. Elle sublime sincèrement l'anime, plus précisément les scènes de combat. On est véritablement plongé au coeur de l'action et on en sort plus. C'est brillant, intense même! Hiroyuki Sawano a un réel talent.

Graphiquement, je n'ai absolument rien à redire, c'est très beau à regarder. Les combats entre robots sont très bien menés même si parfois la vitesse est telle qu'on a du mal à suivre. Les personnages offrent une belle palette d''expressions tandis que les décors sont extrêmement bien exploités.  

En conclusion, même si le scénario manque un peu de profondeur, en particulier dans la seconde saison qui est moins intense, Aldnoah.Zero m'a surprise. J'ai vraiment beaucoup aimé l'ambiance, l'univers, les personnages, la trame et surtout la musique. Très addictive, la série se regarde à une vitesse folle et fait vraiment passer un très bon moment. A voir, surtout si vous êtes amateurs d'animes orientés vers la science-fiction! 

mardi 14 avril 2015

L'histoire épatante de M. Fikry et autres trésors

mr fikry

  • Nom: L'histoire épatante de M. Fikry et autres trésors de Gabrielle Zevin
  • Lu en: français
  • Pages: 240 pages
  • Sorti le: 9 avril 2015
  • VO: paru sous le nom "The storied life of A.J Fikry" le 1er avril 2014

L’enseigne décolorée de la Libraire de L’île, abritée sous le proche d’un cottage victorien, annonce cette devise "Aucun homme n’est une île ; Chaque livre est un univers". A. J. Fikry, son irascible propriétaire, ne le sait pas encore, mais il est sur le point de découvrir ce que cela signifie réellement. La vie de A. J. Fikry n’est pas exactement ce qu’il en espérait ou attendait. Sa femme est morte, sa librairie connait une chute de ses ventes comme jamais elle n’en avait connue, et de plus sa pièce la plus rare et la plus onéreuse, une collection rare de poèmes d’Edgar Poe, a été volée. C’est dans cet état d’esprit, qu’il reçoit un mystérieux colis à la librairie. Un petit colis, mais qui pèse très lourd. Cet envoi inattendu va donner à A. J. Fikry l’opportunité de reconsidérer d’un oeil nouveau ce qu’était sa vie jusqu’alors.

Un grand merci à Fleuve Éditions pour l'envoi de ce livre.

Ce roman, c'est plus qu'une histoire, c'est un peu une leçon sur la vie. Parce que ce qu'on lit est réaliste et touchant. Beau. Sensible. L'histoire épatante de M. Fikry porte très bien son nom. Gabrielle Zevin a su me charmer avec son livre parce que justement, il parle de livres et surtout d'amour.

A.J Fikry débute de roman plutôt malmené, venant de subir une épreuve difficile. Aigri, il n'envisage pas l'avenir avec joie. Libraire, il consacre tout son temps à sa passion sans toutefois trouver de nouveaux coups de coeur. S'attendait-il à ce que Maya et Amélia viennent tout chambouler comme ça? Certainement pas. Mais finalement, ce sont ces 2 personnes qui auront raison du coeur de A.J, pas les livres.

J'ai vraiment beaucoup aimé comment l'auteure a fait progresser son histoire, sur plusieurs années. Ainsi les personnages mûrissent encore et changent. A.J, bien que toujours un peu distant, est un personnage très intéressant. Son côté libraire lui donne une touche d'humour indéniable. J'ai adoré lire par-ci par-là toutes les références littéraires. On peut passer de Du côté de chez Swan à Golum dans le Seigneur des Anneaux. C'est riche, varié, actuel. Pour une amoureuse des livres comme moi, passer des heures au sein de la librairie aura été un pur régal. Car au-delà des ouvrages, la vie à la librairie est tout aussi palpitante: entre les séances de signatures un peu désastreuses au club de lecture tenu par les collègues de la police, on ne peut pas s'y ennuyer. 

Et puis il y a ces personnages. A.J et Amélia, qui travaille pour un grand éditeur. Leur amour naissant était si beau voire même très drôle. Gabrielle Zevin a le don d'écrire, tantôt des moments difficiles et émouvants, tantôt des situations un peu incongrues. On passe de l'émotion au rire si facilement!! J'ai beaucoup apprécié Amélia qui est vraiment complémentaire à A.J. Quant à Maya, j'ai de suite adoré la petite fille qui se prend de passion pour la lecture. Bien qu'elle s'entende facilement avec les adultes, ses meilleurs amis restent les livres. Écrivaine en devenir bien des années plus tard, l'auteure nous partage même la nouvelle écrite par l'adolescente. Une histoire très émouvante. 

Plus on avance dans le roman, plus les années passent mais une constante reste: la libraire. Tout gravite autour d'elle. On y rencontre tellement de monde, et chacun a véritablement sa place, son histoire à raconter. D'une manière ou d'une autre, ce vieil A.J est le lien central entre tous ces personnages. Et on s'attache à tous, même ceux qu'on aime moins. Car ce roman fait passer bien des messages. Mais plus encore, c'est une histoire où l'amour prime sur tout le reste.

lundi 13 avril 2015

Retour [Les 100 #3]

retour les 100

  • Nom: Retour [Les 100 #3] de Kass Morgan
  • Lu en: français
  • Pages: 340 pages
  • Sorti le: 26 mars 2015
  • VO: paru sous le nom "Homecoming" le 24 février 2015

Survivre. 
Le manque d'oxygène à bord de la Colonie a déclenché une panique meurtrière. Seuls les plus chanceux ont pu emprunter les dernières navettes partant en direction de la Terre.
Aimer. 
Cette nouvelle apocalypse plonge les 100 dans l'angoisse : qui parmi leurs proches a survécu à l'atterrissage ? Les retrouveront-ils à temps?
Manipuler. 
Bien décidé à conserver le pouvoir, le vice-chancelier n'hésitera pas à faire taire quiconque tentera de lui résister.
Combattre. 
Prêts à tout pour garder leur nouvelle liberté, Clarke, Bellamy, Wells et Glass devront chacun affronter leur destin pour sauver leur idéal. L'ultime compte à rebours a commencé.

Un grand merci à la Collection R pour l'envoi de ce livre.

Le tome 2 m'avait un peu réconciliée avec la saga, me faisant penser que ce dernier opus serait explosif. Et quand bien même il a énormément de potentiel, le tout est desservi de manière bâclée. Autant vous dire, je ne comprends même pas pourquoi Kass Morgan s'est embarquée dans une histoire pareille. Comme le nom du roman l'indique, si le but était simplement de ramener les Colons sur Terre, elle aurait pu faire un standalone: Les 100 arrivent sur Terre, c'est un peu la pagaille pour s'y retrouver, décider qui est le leader, explorer légèrement les environs, établir le camp là où ils ont atterri, vivre dans de jolies cabanes, et tout le monde est content. Voilà, fini. Les 3 tomes en un et on en parlait plus.

Mais non, Kass Morgan a voulu jouer sur les drames: en veux tu en voilà. Comme je vous le disais, les idées sont bonnes mais terriblement mal exploitées. Ainsi, nous avons cette portion de Nés-Terre. Un bel exemple de conflit avec les Colons. Cela aurait pu être passionnant. Mais là encore, parmi ces Nés-Terre, les 3/4 sont pacifiques et ouvrent leurs bras, et portes et maisons à ces gentils Colons. Évidemment, il y a bien quelques rebelles, genre 3 ou 4 qui tentent de massacrer les Colons pendant un sale quart d'heure mais bon, c'est vite réglé: quelques lignes et puis c'est tout. 

Autant vous dire que j'étais frustrée. Si l'auteure veut faire du pseudo drame qu'elle y aille à fond! Cette fameuse bataille est à peine décrite, j'ai cru que je lisais une liste de courses. De même, l'arrivée du vice Chandelier Rhodes qui met un peu le bordel dans le campement des 100 aurait dû être exploitée jusqu'au bout. Ce type est imbuvable et n'hésite pas à exécuter les gens qui ne suivent pas ses ordres. Et que se passe-t-il? Et bien tout le monde finit par s'aimer. Où réside l'intérêt du roman alors? Parce qu'il faut le souligner, quasi tout l'histoire tourne autour de la prise de pouvoir de Rhodes. Déception. 

Et donc, si le background est à peine présent (finalement on aura jamais vraiment exploré les environs), les personnages ne sont pas mieux lotis. Quand je lis l'auteure, nos 4 héros se sont intégrés à la vie du camp avec peine et se sont imposés tant bien que mal. Le truc c'est qu'on a réellement jamais assisté à ces événements. Pour exemple Bellamy est le parfait chasseur qui nourrit tout le camp à lui tout seul. Sauf qu'on a jamais suivi une vraie partie de chasse et que personne ne l'a jamais remercié ou accompagné. Glass n'est pas mieux. Si son rôle sur le Vaisseau était plutôt intéressant, dans ce dernier tome elle ne sert à rien. Son histoire est oubliée, son passé, son lien avec Luke, tout est réduit au minimum. Au final, l'auteure a préféré assommer Luke une bonne partie du roman pour lui éviter d'exploser sa colère face à Glass. 

Enfin, Clarke et Wells restent les plus "développés". Clarke a réussi à s'imposer comme une fille douce et dévouée aux autres et on sent qu'elle aime son travail de médecin. Elle est indispensable. Elle n'est pas non plus niaise et affiche un caractère fort. Seule grosse grosse ombre au tableau pour elle: son objectif totalement oublié du second tome. Un événement qui aurait pu nous faire voyager dans ce dernier tome et surtout, avoir des réponses sur la Colonie, ses expériences. Mais non, encore une fois, l'auteure ne choisit pas cette voie et clôture le sujet en 10 lignes à deux pages de la fin. Quant à Wells, le leader qui a réussi à gagner le respect de tous à la sueur de son front, il voit son coeur brisé à jamais. Pourquoi tant de haine fasse à lui Kass Morgan? D'autant plus que ce nouveau drame n'était vraiment pas nécessaire et tombe comme un cheveux dans la soupe. Si c'était censé être de l'émotion, c'est un peu raté.

Au final, j'ai peiné à terminer Retour, m'endormant à plusieurs reprises. Toutes les idées étaient là pour faire de cette trilogie, ce dernier tome, une bombe. Kass Morgan tenait en mains toutes les cartes mais les a très mal distribuées. On se retrouve avec un roman superficiel qui joue aux petits drames tout en restant très gentil. Honnêtement, bien que cet univers ne me manquera pas, un 4è tome aurait été bienvenu. Il aurait pu enfin apporter toutes les réponses à nos questions. Je pense que cette saga est la base idéale pour la série télé qui elle, a compris comment l'exploiter.

dimanche 12 avril 2015

In My Mailbox (122)

love in spanish rouge rubis

Salut tout le monde! Ce dimanche je vous retrouve enfin avec un nouvel IMM qui reprend mes dernières réceptions des semaines précédentes. Autant vous dire que les copines m'ont encore bien gâtée! Je remercie du fond du coeur Blandine pour Love in spanish de Karina Halle, la suite de Love in english que j'avais tellement aimé l'été dernier. J'ai tellement hâte de le lire cette semaine! Ensuite, je l'ai déjà remercié tant de fois mais le colis surprise de Valérie m'a fait sauter de joie, et pour cause, j'ai eu plein de petites choses dont The Book of Ivy de Amy Engel que j'ai bien sur déjà lu et que j'ai adoré. Vous pouvez lire mon avis sur le blog. Enfin, je termine cet IMM en remerciant les éditions Macadam car j'ai remporté le DVD de Rouge Rubis grâce à un concours! Le DVD est très beau, avis à venir prochainement!! 

Icon in my mailbox ok



mercredi 8 avril 2015

[Cover Reveal] Every Last Breath - The Dark Elements #3

every last breath

Aujourd'hui, je vous dévoile la couverture du tome 3 de la saga The Dark Elements de Jennifer L. Armentrout: Every Last Breath. Prévu pour le 28 juillet 2015, le dernier tome de la série a subi un lifting plutôt râté. Je vous avoue que ma déception est assez grande face à ce changement. Néanmoins, je suis impatiente de lire cette conclusion dont voici le résumé non traduit pour ne pas spoiler:

Some loves will last 'til your dying breath

Every choice has consequences—but seventeen-year-old Layla faces tougher choices than most. Light or darkness. Wickedly sexy demon prince Roth, or Zayne, the gorgeous, protective Warden she never thought could be hers. Hardest of all, Layla has to decide which side of herself to trust.

Layla has a new problem, too. A Lilin—the deadliest of demons—has been unleashed, wreaking havoc on those around her…including her best friend. To keep Sam from a fate much, much worse than death, Layla must strike a deal with the enemy while saving her city—and her race—from destruction.

Torn between two worlds and two different boys, Layla has no certainties, least of all survival, especially when an old bargain comes back to haunt them all. But sometimes, when secrets are everywhere and the truth seems unknowable, you have to listen to your heart, pick a side—and then fight like hell…

Notez également que les deux premiers tomes ont aussi changé leur couverture respective..... 

white hot kiss stone cold touch

 

Icon news

 

mardi 7 avril 2015

The Book of Ivy [The book of Ivy #1]

the-book-of-ivy-tome-1-lumen-editions

  • Nom: The Book of Ivy [The Book of Ivy #1] de Amy Engel
  • Lu en: français
  • Pages: 342 pages
  • Sorti le: 5 mars 2015
  • VO: paru sous le même nom le 11 novembre 2014

Au nom de quoi seriez-vous prêt à tuer ? 
À la suite d'une guerre nucléaire dévastatrice, la population des États-Unis s'est retrouvée décimée. Un groupe de survivants a fini par se former, mais en son sein s'est joué une lutte de pouvoir entre deux familles pour la présidence de la petite nation. Les Westfall ont perdu. Cinquante ans plus tard, les fils et les filles des adversaires d'autrefois sont contraints de s'épouser, chaque année, dans une cérémonie censée assurer l'unité du peuple. Cette année, mon tour est venu. Je m'appelle Ivy Westfall, et je n'ai qu'une seule et unique mission dans la vie : tuer le fils du président que je suis destinée à épouser. L'objectif, c'est la révolution, et le retour au pouvoir des miens. Peu importe qu'un cœur de chair et de sang batte dans sa poitrine, peu importe qu'un innocent soit sacrifié pour des raisons politiques. Peu importe qu'en apprenant à le connaître, je fasse une rencontre qui change ma vie. Mon destin est scellé depuis l'enfance. Bishop doit mourir. Et je serai celle qui le tuera.

Ce livre me tente depuis sa sortie VO en novembre dernier. Aussi quand je l'ai reçu en cadeau, j'ai sautillé partout. Le roman est sorti en français tout récemment, les avis étaient de plus en plus nombreux et tous étaient unanimes: ce roman est une bombe. Après lecture, je ne peux qu'apporter ma confirmation à cette affirmation!

The Book of Ivy ne tire pas son épingle du jeu sur sa base dystopique. En effet, de ce côté le décor est similaire à toutes les autres dystopies du genre: le monde a subi une guerre mondiale qui a tout détruit, une poignée de survivants a tenté de se remettre debout et c'est ainsi qu'est née la ville de Westfall. Dans cette petite communauté entourée d'une grande barrière pour se protéger de l'extérieur, deux familles se détestent cordialement. D'un côté les Westall et de l'autre les Lattimer. Si les Westfall ont fondé la ville, ils n'en restent pas moins les perdants face aux Lattimer qui détiennent le pouvoir depuis bien trop longtemps.

Jusqu'ici, rien de bien neuf. Mais l'auteure introduit le mariage arrangé comme preuve de pouvoir suprême. Les filles et fils perdants devront marier un fils, une fille gagnante. Ainsi, personne n'oublie jamais que les Lattimer et leurs parties de la ville sont les plus forts. J'ai beaucoup aimé cette idée car elle va nous entrainer dans les relations humaines et non pas dans un recit dystopique banal. 

Ivy Westfall est promise à Bishop Lattimer à la place de sa soeur Callie. Depuis 2 ans, la jeune fille se prépare à cet événement, sachant que derrière le sacrement du mariage, elle a une mission à accomplir: tuer Bishop pour que la révolution se mette en place. Alors qu'elle pensait le fils du Président aussi insensible que son père, elle se rendra vite compte que Bishop a ses opinions bien à lui et qu'il est beaucoup plus agréable qu'il n'y parait. La mission devient alors impossible. 

Honnêtement, j'ai vraiment adoré Ivy et Bishop et le fait que l'auteure se concentre sur eux. Ivy voit ses convictions brisées et petit à petit elle se remet en question, sur ce qu'elle pense juste ou pas. C'est une héroine très intéressante et assez torturée. En effet, d'un côté, on sent toute la loyauté envers sa famille, de l'autre son amour grandissant pour Bishop. La jeune fille est tiraillée par ses sentiments et au final, elle m'aura époustouflée. La décision qu'elle prend est admirable et à la hauteur de ses croyances. Quant à Bishop, c'est un jeune homme mystérieux, mais doux. Il m'aura complètement fait craquer. On sent que le lien avec Ivy est de plus en plus fort et qu'il donnerait tout pour la protéger. Ce duo est juste magnifique!! 

Le reste de la galerie est tout aussi intéressant, en particulier les familles respectives des deux héros. On se rend compte très vite que tout ce qu'on pensait connaitre d'eux se révèle faux. Notre jugement est erroné. L'ennemi est-il bien celui qu'on croit? Doit-on tout sacrifier pour un désir de vengeance? Le bien d'autrui n'est-il pas la bonne excuse pour reprendre le pouvoir? Voilà autant de questions soulevées ici. Ce rythme soutenu entraine le lecteur dans un tourbillon d'interrogations et la seule chose à faire est de tourner encore et encore les pages. Et quand vient la fin, trop vite, on est complètement abasourdi et frustré.

En conclusion, ce roman est juste passionnant. Je n'en suis pas loin du petit coup de coeur. Je ne tiens pas à en dire plus si ce n'est: foncez les yeux fermés. The book of Ivy est une valeure sure écrit avec justesse et droiture, il vous emportera avec lui sans aucun doute!!

Article rédigé par CeReS à 18:27 - - Vos Avis [5]
Tags : , , , , ,
lundi 6 avril 2015

La crypte [Marjane #1]

marjane

  • Nom: La crypte [Marjane #1] de Marie Pavlenko
  • Lu en: français
  • Pages: 381 pages
  • Sorti le: 5 mars 2015
  • (note de 3,5/5 en réalité)

En plein cœur de Paris, les ninns, que les hommes surnomment « vampires », ont bâti une incroyable Résidence secrète dont les humains ne soupçonnent rien. C’est là qu’a grandi Marjane, qui, jusqu’à ses 17 ans, croyait faire partie du clan. L’assassinat de son père va bouleverser son existence. Accusée de trahison, elle est obligée de s’enfuir. Avec l’aide de son amie Ashley et du mystérieux Mats, Marjane découvre alors un monde hostile, peuplé de créatures fantastiques qui hantent la ville. Elle y apprend la vérité sur son père, mais sa quête la conduira bien plus loin, sur la piste de terribles secrets… 

Un grand merci à PKJ pour l'envoi de ce livre.

Ayant bien apprécié à l'époque Le livre de Saskia, j'avais très envie de découvrir un autre roman de Marie Pavlenko. La couverture et le résumé de Marjane ont tôt fait de me convaincre de le lire. Après lecture, j'avoue avoir passé un très bon moment mais j'en attendais peut être un peu plus.

Marjane est une ninn, ou plus communément une vampire si on se réfère au langage des hommes. Cette société vit à l'abri des regards dans plusieurs grandes villes du monde. A Paris, la Résidence est bien cachée et a pour réputation d'être l'un des clans les plus puissants. Notre héroine, plutôt insousciante au début va très vite déchanter lorsque son père se fera assassiner sous ses yeux et qu'elle n'aura d'autre choix que de fuir...

Avec Marjane, on découvre alors le fonctionnement de la Résidence: ce qu'elle fait croire à ses habitants, ses mensonges, ses secrets mais aussi ses coutumes et ses lois. Hors des murs, notre surprise va en grandissant. En effet, si, comme Marjane, je pensais que les ninns étaient les seuls êtres exceptionnels mêlés aux humains, il n'en est rien. Marie Pavlenko a imaginé un folklore très coloré et aussi un peu farfelu. J'avoue que cette découverte m'a autant séduite que freinée. L'idée de faire cohabiter plusieurs créatures, en plus des ninns, m'a semblé intéressante mais je pense que la manière dont toute cette dimension est amenée tombe un peu à plat. 

Comment vous dire, j'ai eu cette impression d'avoir une enfilade d'explications tout le long du livre. Alors que ces créatures devraient nous étonner, nous effrayer, elles deviennent banales parce qu'on comprend quasi directement leurs rôles. J'aurai aimé qu'une part de mystère soit gardée. Malheureusement, que ce soit au sujet des peuples parallèles ou même de la crypte, on est très vite au courant de ce qui se trame. Le roman n'offre donc pas spécialement de retournements de situations qui pourraient dérouter le lecteur. Le fil rouge est bien mené, trop bien probablement.

Cela dit, si le roman n'offre pas véritablement de surprises, il est très bien écrit, avec fluidité. Il est coloré (avec ses divers peuples) et visuel. L'action est présente à divers moments clés, qui fait monter l'adrénaline chez le lecteur. On est pris dans le jeu et le livre se lit assez rapidement. Ainsi, le roman est doté d'un très bon rythme. Entre explications logiques et action, on ne peut pas s'ennuyer! Qui plus est, cela se passe à Paris. On sent que l'auteure connait bien la ville et ce côté est un pur régal. Je ne suis pas Parisienne mais j'ai pu me situer, visualiser les lieux, l'ambiance avec grande facilité.

Les personnages sont tout aussi sympathiques. J'ai tout de même ressenti une certaine distance avec eux qui m'a empêchée de m'y attacher vraiment. Marjane est une héroine intéressante qui évolue très bien. Mention spéciale à Andras, le personnage le plus surprenant je pense. Quant à Mats, j'ai encore quelques réserves à son sujet. J'attends le second tome pour voir comment son lien avec Marjane va être développé car ici je l'ai trouvé un peu trop précipité. J'en demande plus!! Enfin, ceux qui m'ont fait complètement craquer sont les Korkans. J'en veux un! J'ai trouvé très original le lien qu'ils possèdent avec leur maitre, c'était bien pensé et donne plus d'intensité à la personnalité des ninns. J'espère qu'ils seront plus en vedette dans le second tome! 

En conclusion, toute les bonnes idées sont là. Marjane est un très bon livre mais qui manque peut être de piquant ou de mystère. De fait, je n'ai pas été totalement captivée. Il m'a manqué l'étincelle pour que je m'immerge complètement dans ce monde. Malgré ça, je suis certaine de lire la suite, trop intriguée par l'évolution des événements. Après ce tome d'introduction, j'ai bon espoir que la suite me surprenne!

vendredi 3 avril 2015

[Focus] Ofelbe Editions: le light novel débarque!

ofelbe

Je prends le temps aujourd'hui de faire un article spécial consacré à Ofelbe Editions qui nous amène en France et en Belgique le Light Novel japonais. Moi qui suis passionnée de culture asiatique depuis longtemps, j'avoue que ce genre m'était plutôt inconnu (à la faveur des manga, animes, littérature classique, musique) et je suis ravie de pouvoir le découvrir.

  • Qu'est ce que le light  novel?

Le light novel japonais correspond à la littérature jeunesse et young adult et est écrit dans l'optique d'une distraction populaire.  Il est limité à 50 000 mots maximum, ce qui en fait un livre plutôt court. De fait, les séries sont assez longues et comptent pas mal de tomes (exemple, pour Spice & Wolf tout juste arrivé en VF en mars, la série compte 17 volumes au total). Des illustrations viennent accompagner notre lecture pour notre plus grand plaisir. 

Destiné à un public jeune, le LN offre donc un style d'écriture simple basé sur de nombreux dialogues et paragraphes courts. Il utilise en effet le furigana, aidant ainsi les plus jeunes qui n'ont pas la maitrise parfaite des kanjis. Tout comme le manga, le light novel est souvent prépublié dans un magazine avant d'être commercialisé sous forme de roman.

Très populaire au Japon, le light novel fait aussi l'objet d'un concours annuel où les auteurs viennent proposer leur oeuvre. A la clé pour le gagnant: la publication de son histoire (ce fut le cas pour Reki Kawahara - auteur de Sword Art Online - qui gagna le concours avec son titre Accel World). Heureux de ce succès, le light novel est alors très souvent adapté en manga et également en anime voire même en jeu vidéo! On peut ainsi dire que les 3 supports - s'ils existent simultanément - sont tout à fait complémentaires, le light novel restant évidemment le plus intéressant pour plus de détails sur une série qui nous plait. A noter que l'inverse est également possible: un light novel peut être l'adaptation d'un anime ou d'un manga ou d'un visual novel (exemple avec fate/zero qui est un LN servant de préquel à fate/stay night)

  • Ofelbe se lance!

Le nombre de LN est juste énorme et on en aurait pour de très longues années! Bien que d'autres maisons d'édition se soient essayées au genre (rendez vous ici pour une chronologie plus détaillée), sans toutefois en respecter le code propre et passant complètement l'origine du roman, Ofelbe Éditions tire son épingle du jeu en proposant un catalogue intéressant composé de titres très populaires au Japon. Ainsi, pour sa première année, Ofelbe débute avec 3 licences: Spice & Wolf (genre aventure, fantasy), Sword Art Online (genre action, fantasy, RPG) et LOG HORIZON (genre action, fantasy, RPG). Fidèle à leur politique éditoriale, Ofelbe propose des romans au format 15x21. Chaque tome français reprend 2 lights novels japonais et est proposé au sens de lecture occidental. Les couvertures d'origine sont respectées ainsi que la mise en place des illustrations (couleurs ou n/b). Prix d'un volume fixé à 19€90 (sachant que c'est tout de même un double volume!).

sao fiche

► Sword Art Online de Reki Kawahara: Un "game over" entraînera une mort réelle. Kirito a accepté cette certitude depuis qu'il a décidé de combattre en "solo" à l'intérieur de l'Aincrad, cette gigantesque forteresse volante qui sert d'univers au plus redoutable jeu en ligne connu sous le nom de Sword Art Online. Comme lui, des milliers de joueurs connectés, pris au piège dans ce monde virtuel où le moindre faux pas peut être fatal, luttent pour regagner leur liberté. Kirito veut conquérir seul les cent étages qui le mèneront au combat final, mais c'est sans compter sur l'obstination d'Asuna une habile épéiste avec qui il va devoir s'allier. Démarre alors une course effrénée pour survivre dans un monde où l'art de l'épée fait loi.

A noter: Premier tome (Aincrad) sorti le 12 mars 2015. Second tome (Fairy dance) prévu le 2 juillet 2015. Ces deux volumes contiennent donc 4 LN japonais. La série compte (pour le moment) 16 LN au Japon et est toujours considérée comme en cours. Un manga existe également (en cours de traduction en français) ainsi qu'un anime comprenant pour l'instant 2 saisons de 25 épisodes.

spice fiche

Spice & Wolf de Isuna HasekuraDéesse de la moisson, Holo est une louve qui peut prendre l’apparence d’une attirante jeune fille. Délaissée par les paysans de son village pour qui les vieilles légendes ne servent plus qu’à effrayer les enfants, Holo décide de rejoindre ses terres natales du Nord à bord de la carriole d’un marchand itinérant, l’énigmatique Lawrence Kraft. Tandis qu’ils découvrent de nouveaux horizons en troquant leurs cargaisons de ville en ville, le duo va apprendre à se connaître et rapidement devenir très complice. Mais méfiance : les faux-semblants, les arnaques et les pièges bordent leur chemin... Le talent divin de Holo pour comprendre la nature humaine leur sera bien utile pour reconnaître les bonnes affaires et déjouer les tromperies. 

A noter: Premier tome sorti le 12 mars 2015. Second tome à venir (pas encore de date précise) courant 2015. Ces deux romans contiennent 4 LN japonais. La série au Japon est désormais terminée et compte 17 volumes au total. Un manga existe également (en cours de traduction en français) ainsi qu'un anime comprenant 2 saisons de 12 épisodes.

log horizon

LOG HORIZON de Mamare Tonô: Shiroe est un grand amateur de jeux de rôle en ligne. Connecté à la dernière extension d’ Elder Tale, un MMO qui fait fureur, il se retrouve piégé avec 30 000 personnes à l’intérieur de ce monde virtuel sans aucun moyen de s’en échapper.
Contrairement aux autres joueurs qui perdent rapidement espoir, Shiroe décide, avec l’aide de plusieurs compagnons, de surmonter les obstacles de cet univers dangereux. Débute alors une longue quête périlleuse semée d’embûches.

A noter: Premier tome annoncé pour novembre 2015. Il contiendra 2 LN japonais. Au Japon, la série compte actuellement 9 tomes et est considérée comme en cours. Un manga existe également (en cours de traduction en français) ainsi qu'un anime comprenant 2 saisons de 25 épisodes.

Je suis vraiment ravie que cette littérature arrive chez nous et j'ai hâte de connaître d'autres licences, peut être dans des genres encore plus différents (notez que SAO et LH abordent le thème des MMO tous les deux mais de manière assez opposée; SAO se concentre sur divers jeux - Sword Art Online, Alfheim Online, Gun Gale Online, Alicization - tout le long de la série tandis que LN se concentre sur la stratégie et la vie quotidienne au sein du même jeu). En attendant, vous pouvez découvrir mon avis sur Sword Art Online - énorme coup de coeur - et mon avis sur Spice & Wolf - histoire rafraîchissante et intéressante - sur le blog. En espérant que cette littérature vous intéresse et qu'elle se fera une très belle place chez nous.

 

jeudi 2 avril 2015

[Résultats] Gagnez 3 exemplaires de ANGELFALL TOME 2: Le règne des anges de Susan Ee

concours-angelfall2

Parce que j'avais vraiment adoré le 1er tome, Penryn et la fin du monde, je suis heureuse de pouvoir vous proposer, en association avec Pocket Jeunesse, un grand concours pour tenter de remporter 3 exemplaires du tome 2: Le règne des anges. Je remercie chaleureusement PKJ pour l'organisation du concours et j'espère que vous serez au rendez vous! 

  • Règles générales de participation

C'est très simple, vous devez tout simplement suivre le formulaire ci-dessous ! Assurez-vous de bien lire chaque étape et donc de faire défiler le questionnaire jusqu'au bout !Attention tout de même à certaines choses:

  1. Votre adresse postale doit être complète.
  2. Une seule participation par foyer.
  3. Répondez à la question posée. Indice dans ma chronique du 1er tome.
  4. Vous avez la possibilité de gagner 1 chance supplémentaire pour le tirage au sort en aimant la page facebook, profitez-en!
  5. N'hésitez pas à partager le concours sur les réseaux sociaux cela vous donner une chance supplémentaire au tirage :)
  6. Le concours est exclusivement ouvert à la Belgique, la Suisse, le Luxembourg et à la France Métropolitaine.
  7. Concours ouvert du 2 avril au 12 avril inclus.

ATTENTION: Les doublons (voire dans certains cas des triplés) dans les participations entraîneront l'annulation complète du participant. Si vous avez un doute (ben oui ça arrive d'appuyer trop vite sur envoi), n'hésitez pas à me contacter pour que je vérifie, cela n'entrainera pas l'annulation de votre participation!

 RÉSULTATS: Ils seront annoncés dans les jours qui suivent la fin du concours.  Les gagnants seront désignés par random.org.  Les lots seront envoyés par PKJ, aussi il ne sera pas responsable d'une éventuelle perte de la poste.

Bon concours à tous!!


 

  • Les résultats

Et voici les résultats tant attendus! Un grand merci à tous pour votre participation!! Et surtout, un merci spécial pour vos petits mots adorables ♥ Je vous donne rendez-vous le mois prochain pour une nouvelle surprise! En attendant, place aux gagnants!!!

  1. Elodie Macquart
  2. Solenn Sakly
  3. Tania Hdjadj

Bravo à vous les filles! Je me charge de prévenir PKJ dans les plus brefs délais! Je vous souhaite d'avance une agréable lecture!!

mercredi 1 avril 2015

Le Top et le Flop du mois (17|mars 2015)

le top flop du mois

Voilà un rendez-vous initié par Accrocdeslivres que je trouve vraiment génial et qui arrive sur le blog! Voici l'explication pour ce rendez-vous:  Voilà un petit bilan mensuel sur les TOP et FLOP de mes lectures qui  permet donc de mettre en avant les lectures qui m'ont beaucoup plues (excellente lecture /coup de coeur) : TOP, mais également les déceptions et ceux que j'ai détestés (si, ça arrive) : FLOP.

  • Le Top

En mars j'ai lu 6 livres, ce qui est raisonnable. Et pour une fois, ils sont tous majoritairement en VF! Je n'ai lu qu'un seul roman VO en mars, ce qui est plutôt rarissime chez moi et aussi tout l'inverse du précédent bilan où la VO avait primé.

En ce qui concerne mon top, aucune surprise si vous m'avez suivie ces derniers jours, il s'agit bien sur de Sword Art Online 001: Aincrad de Reki Kawahara. J'ai eu un énorme coup de foudre pour cet univers qui m'a fait replonger à fond dans la culture japonaise et surtout ses animes.

sword-art-online-light-novel-volume-1-simple-217903

Cet univers m'a complètement embarquée, à tel point que j'ai d'emblée commencé l'anime. Sword Art Online est écrit efficacement, et la narration se partage entre plusieurs protagonistes. Kirito et Asuna restent incontestablement les stars de ce roman et je me suis fortement attachée à ce duo. Le livre devrait ravir les fans de RPG en première ligne mais je lui souhaite de toucher un large public tant il mérite le succès. Vivement la suite car ce premier tome est un gros coup de coeur.

  • Le Flop

Un gros flop est à noter pour mars et il s'agit de The Fine Art of pretending de Rachel Harris.

fine art

 

The fine art of pretending est une vaste blague, une arnaque bien remplie de gros clichés, qui fait passer un message moral plutôt minable. Ce roman ne vaut pas un clou. Superficiel est le mot qui lui colle à la peau. Je n'ai malheureusement rien trouvé de bon dans cette histoire!

  • Autres livres lus et chroniqués
  1. Red Queen de Victoria Aveyard (4*) : une très bonne dystopie qui mise fortement sur le pouvoir et l'enjeu politique. Le petit côté x-men m'a beaucoup plu!
  2. Confess de Colleen Hoover (4*) : tout en douceur, le nouveau Colleen Hoover est, comme tous les autres, très agréable à lire. Léger, il m'a fait passer un très bon moment de lecture. L'art m'a séduit dans ce roman.
  3. The Vincent Boys de Abbi Glines (3*) : une romance toute mignonne mais un peu précipitée qui rentre dans la catégorie des livres à lire pour se détendre.
  4. Spice & Wolf de Isuna Hasekura (4*) : une belle découverte qui m'a plongé au coeur du mythe de La louve des blés, un concept très rafraichissant et intéressant que nous narre l'auteur japonais.

mardi 31 mars 2015

[Cover Reveal] The Iron Warrior - The Iron Fey #7

iron-1427826542

Haaaaaaaaaa! Depuis le temps que j'attends ce dernier tome, cela fait déjà 2 ans! Et voici enfin la cover de The Iron Warrior!! Autant vous dire qu'elle claque avec ces couleurs! Wahou!!!! Le roman, le tout dernier de la saga The Iron Fey - Call of the forgotten est prévu en octobre 2015 en VO. Pas d'infos sur une sortie française (depuis l'arrêt de Darkiss), en espérant que Mosaic reprenne le titre courant 2016. En attendant, voici le résumé. A ne pas lire si vous n'avez pas lu les précédents tomes!!

Le prince de Fer - mon neveu - nous a tous trahis. Il m'a tué. Puis, je me suis réveillé.

Ethan Chase se réveille un mois plus tard et est stupéfait d'apprendre que le voile qui maintenait les Fées invisibles des humains a été détruit, le temps de quelques secondes. Mais ce bref moment a plongé le monde dans un nouveau chaos, réveillant la peur des humains. Une source de pouvoir indéniable pour la Reine des Oubliés qui en profite pour attaquer les fées d'Eté et d'Hiver. Un cataclysme pour le NeverNever est sur le point de se produire.

A la tête de l'armée, Keirran lui-même, le neveu d'Ethan et fils de Meghan Chase, la Reine des fées de fer. Pour sauver tout le monde, Ethan doit une nouvelle fois désobéir aux ordres de sa soeur. Avec sa petite amie Kenzie, il part à la recherche de réponses auprès des oubliés. Ses ennemis doivent impérativement devenir ses alliés. Le NeverNever va changer à tout jamais.... 

Icon news

Red Queen [Red Queen #1]

red queen

  • Nom: Red Queen [Red Queen #1] de Victoria Aveyard
  • Lu en: français
  • Pages: 444 pages
  • Sorti le: 11 mars 2015
  • VO: paru sous le même nom le 10 février 2015

Dans le royaume de Norta, la couleur de votre sang décide du cours de votre existence. Sous l’égide de la famille royale, les Argents, doués de pouvoirs hors du commun, règnent sur les Rouges, simples mortels, qui servent d’esclaves ou de chair à canon. Mare Barrow, une Rouge de dix-sept ans, tente de survivre dans une société qui la traite comme une moins que rien. Quand elle révèle sans le vouloir des pouvoirs extraordinaires et insoupçonnés, sa vie change du tout au tout. Enfermée dans le palais royal d’Archeon et promise à un prince argent, elle va devoir apprendre à déjouer les intrigues de la cour, à maîtriser un don qui la dépasse, et à reconnaître ses ennemis, pour faire valoir l’indépendance de son peuple...

Red Queen est un roman qui me tentait bien mais qui, paradoxalement, me freinait un peu. En effet, je lisais par ci, par là que le roman était un habile mélange entre Hunger Games et la Sélection. J'avais peur qu'on ne retombe alors dans quelque chose de déjà-vu. Et quand bien même ces "comparaisons" sont totalement justifiées (j'ajouterai même en plus la saga Shatter Me), Red Queen propose une atmosphère propre et intéressante qui en fait un livre très agréable à lire.

Ce ne fut pas un coup de coeur pour moi car j'ai trouvé que le livre souffrait de beaucoup de longueurs. Certes, l'auteure prend le temps de bien nous familiariser avec son univers mais quelques fois, je lâchais prise. Je m'étais attendue à légèrement plus d'action pour moins de politique. Car l'enjeu principal de Red Queen, comme le révèle sa phrase d'accroche, c'est le pouvoir. Dans le royaume de Norta, c'est la couleur de votre sang qui va déterminer votre existence. Si vous êtes un(e) Rouge, vous êtes promis à un avenir difficile, probablement envoyé dans une guerre sans fin et sans perspective bien heureuse. En outre, si vous êtes Argent, vous bénéficierez de tout le luxe qui existe. En effet, les Argents sont supérieurs, enfin c'est qu'ils pensent et appliquent dans les lois, notamment grâce à leurs pouvoirs uniques: chuchoteur, brûleur, magnetron.... on se croirait un peu dans la saga X-men. 

Mare Barrow, jeune fille de 17 ans, s'apprête à être enrôlée pour la guerre lorsqu'elle croise le chemin du mystérieux Cal, une nuit où elle tentait de voler le plus d'objets ou pièces pour survivre. Quelle ne fut pas sa surprise d'être engagée comme domestique des le lendemain pour les nobles Argents!! Alors que sa nouvelle mission commence devant une centaine de personnes de haut rang, Mare dévoile des pouvoirs aussi surprenants qu'inattendus. Son destin est donc chamboulé et avec elle, nous entrons de plein pied dans la vie royale. Adieux crasse et boue, bonjour robes somptueuses, bals et protocoles. Au sein de la communauté Argent, Mare devra se faire passer pour une autre et déjouer tous les pièges. Car sous les apparences se cachent des traites et des rebelles....

Toute l'intrigue est donc axée sur ces mouvements politiques et rebelles. On apprend à mieux cerner la société Argent, que ce soit la famille royale à travers la Reine Elara, le roi Tiberias et les deux princes Cal et Maven ou encore grâce aux nombreuses maisons nobles. Comme Mare, on commence à les connaitre, à en détester la plupart et en apprécier quelques uns. De fait, certains moments sont longs. J'admets qu'ils sont nécessaires pour la bonne forme de l'intrigue mais je pense que l'auteure aurait pu accélerer sur certains passages. Heureusement, elle se rattrape grandement lorsque l'action pointe le bout de son nez: lors des entrainements, des combats et... la fin. Cette fin épique qui m'a fait penser au film Gladiator. J'y étais, j'y ai cru et c'était sensationnel. J'ai adoré. Et j'espère sincèrement qu'on en verra plus sur les compétences uniques de Mare et des Argents dans le second tome.

Pour le reste, j'ai beaucoup apprécié le personnage de Mare, une fille courageuse, badass mais aussi timide et extrêmement naive. Dans ce jeu dangereux, elle tombera la tête la première et pourtant, tous les indices étaient là.... mais ni elle ni nous ne l'avons vu venir! De superbes retournements de situation que j'ai applaudi! Cal est un personnage que j'ai hâte de retrouver dans la suite, je pense qu'il a beaucoup à dévoiler. Les autres ne sont pas en reste mais comme la brochette est assez longue et que chacun cache bien ses secrets, c'est à vous de les découvrir.

En bref, malgré quelques longueurs et parfois une ambiance pesante, j'ai beaucoup aimé ma lecture. Red Queen n'est peut être pas innovant mais il est intéressant et il offre des moments d'action qui sont un pur régal. Je suis très curieuse de voir comment l'auteure va faire évoluer son récit, quelque chose me dit qu'on ne va pas du tout s'ennuyer!

Article rédigé par CeReS à 17:36 - - Vos Avis [0]
Tags : , , , , ,
lundi 30 mars 2015

The fine art of pretending

fine art

 

  • Nom: The fine art of pretending de Rachel Harris
  • Lu en: anglais
  • Pages: 296 pages
  • Sorti le: 30 septembre 2014
  • Niveau de compréhension: moyen (expressions assez ciblées)
  • VF: non prévue

Selon les gars de Fairfield Académie, il y a deux types de filles: les filles avec lesquelles vous couchez, et les filles avec lesquelles vous êtes amis. Alyssa Reed, 17 ans, fait partie de la seconde catégorie et déteste ça. Commençant sa dernière année de lycée, elle conçoit un plan pour devenir le premier type, et elle jette son dévolu sur le parfait Justin Carter, le mec le plus canon de Fairfield Académie et joueur le plus notoire. A 57 jours du bal de promo, Aly lance l'Opération Sex Appeal et quitte son image de garçon manqué. Il ne reste plus qu'à attirer l'attention de Justin. Mais quand son meilleur ami s'en mêle et devient le prétendu petit copain d'Aly, tout n'est qu'une question de temps. Alors que tout se passe comme prévu, l'inévitable "rupture" entre Aly et Brandon les laisse aussi chamboulés que leur amitié, des sentiments s'étant invités....

Traduction personnelle du résumé.

Ouch. Warning, cette chronique risque d'être assez négative. J'avoue que j'essaie de toujours rester objective avec les lectures qui me plaisent moins mais ici, je n'ai vraiment rien trouvé de bon. Tout est à jeter! Pourtant, le résumé laissait entrevoir une histoire d'amour plutôt sympa qui part d'un principe de base déjà bien exploité dans d'autres romans. Malheureusement, le rendu est sincèrement minable.

Alyssa Reed, Aly pour les amis, prend conscience un beau jour qu'elle n'attire pas les mecs. Aly est assez garçon manqué et est considérée comme la bonne copine. Mais elle en a marre. Alors avec ses deux amies, elle décide de changer de cap et de devenir une bombasse: fini les pantalons cool et les t-shirts larges, bonjour petits tops et mini jupes. C'est parti pour l'opération Sex Appeal.

Sauf que dans l'équation, on ajoute Brandon, le meilleur ami d'Aly. Lui qui la connait par coeur a de graves soucis hormonaux depuis qu'il a vu Aly à moitié habillée. Et oui, sous ses t-shirts, Aly est une vraie bombe! Et il ne l'avait jamais vu, quelle tristesse..... Mais bon, en idiot qu'il est, il lui explique que les mecs de l'école avaient classé les filles en deux groupes: les filles faciles et les moins accessibles. La première catégorie représentant toutes les connasses qui couchent avec tout ce qui passe, tandis que la seconde abrite les filles sérieuses pour lesquelles les mecs doivent faire des efforts. Aly apprend alors qu'elle fait partie de la seconde catégorie. Alors que cela devrait lui faire plaisir, mademoiselle est vexée!!!!! VEXÉE! Non mais là c'était déjà trop pour moi.

Malheureusement, le plan foireux ne s'arrête pas là. Aly décide donc qu'il est tant qu'elle devienne une fille facile. Pour ça, il va falloir attirer Justin dans ses filets, LE mec le plus canon de l'école. Et pour ça, il va falloir le rendre jaloux. Quoi de mieux que de prétendre qu'elle couche avec Brandon? Le faux couple se lance alors dans une superbe comédie....

Je vous laisse imaginer la suite. Aly et Brandon, meilleurs amis, qui jouent au couple et qui vont se brûler les ailes. Le dénouement est tellement prévisible. Et même s'il est mignon, le reste est à vomir. Je ne sais pas ce que l'auteure avait fumé mais honnêtement, les ados qui lisent ça vont se faire une belle image: en gros, pour être populaire, vaut mieux être une pétasse qui couche avec tous les mecs, et c'est tout, sinon tu vaux pas le coup. Quant aux mecs, pas un pour relever le niveau, l'auteure ici les fait tous passer pour des obsédés qui passent de filles en filles comme s'ils changeaient de chemise tous les matins. C'est répugnant. Encore que, à cet âge, l'amour est fragile, les jeunes aiment expérimenter mais quand même. The fine art of pretending est une grosse blague, une arnaque bien remplie de clichés immondes. 

Les personnages sont aussi charismatiques qu'un ver de terre. Rien n'est développé, c'est affligeant. Aly est sans doute l'héroine qui a le moins de respect pour elle-même parmi toutes celles que j'ai rencontrées dans mes lectures. Brandon ne vaut guère mieux. Son pseudo drame personnel est censé nous attendrir, si seulement il avait été correctement pensé! Les autres personnages sont à oublier aussi. 

Le style de l'auteure n'est pas non plus sensationnel. Rachel Harris utilise beaucoup d'expressions ciblées "jeunes" dans son récit et c'est parfois assez déstabilisant. Le langage en anglais est même cru pour certaines expressions, de fait je considère ce roman avec un degré moyen de difficulté. J'avoue ne pas avoir tout compris au début tant c'est particulier.

Cette histoire ne vaut donc pas un clou. Superficiel est le mot qui colle le mieux à ce roman. Je m'attendais à une histoire d'amour sincère et mignonne, un peu comme A tous les garçons que j'ai aimés, et bien on en est très, très loin. Subjuguée par tant de clichés, j'ai même fini par survoler une partie du roman. Il ne méritait pas plus mon attention. Quel gâchis!

lecture-commune

The fine art of pretending a fait l'objet d'une lecture commune avec mon amie Laetitia du blog Sous le feuillage! Sans tarder, découvrez son avis sur le roman!

dimanche 29 mars 2015

In My Mailbox (121)

imm 121

Hello à tous! Cette semaine, je tiens à remercier chaleureusement mes partenaires pour l'envoi des livres. Tout d'abord, j'ai reçu de la part de la Collection R Les 100 T3 - Retour de Kass Morgan. Je trouve la couverture vraiment top et il s'agit de ma prochaine lecture!! Je sens que ce livre va se lire rapidement. Ensuite, j'ai eu de la part de Michel Lafon En route! de Adam Rex. Une histoire jeunesse qui a l'air bien sympa dont le film sort ce mercredi au cinéma d'ailleurs!! Je me réjouis de lire ces titres!

Icon in my mailbox ok



Bienvenue sur Mirrorcle World ☼ L'imagination est source d'inspiration.

Header "Celestial Warrior" réalisé par moi.