► ► Livres
Bilan des lectures Calendrier des parutions Chroniques Livres Chroniques Mangas Cover reveal Infos livresques In my Mailbox Jeux livresques Lectures communes Lire en VO Mes Conseils livresques Rendez-vous littéraires Sommaire des chroniques
► ► Musique & Cinéma
Critiques cinéma Critiques musicales Sommaire général
► ► Hello World
Hello Japan Rencontres extraordinaires Salons & Dédicaces
► ► Graphisme
Coulisses de mes créations
► ► Mirrorcle World
Anciens designs Concours Les Binômes Les blogs à visiter Mes chroniqueuses Qui suis-je?
► ► Autres Rendez-vous
Autour du blog Booktube Challenges & Tags Dear Friends Lifestyle
mercredi 17 juillet 2013

Clockwork Princess [The Infernal Devices #3]

Clockworkprincesscover

  • Nom: Clockwork Princess [The Infernal Devices #3] de Cassandra Clare
  • Lu en: anglais (568 pages)
  • Sorti le: 19 mars 2013
  • VF: paru sous le nom "La princesse mécanique" le 19 mars 2015

Un filet d'ombre commence à se resserrer autour des Chasseurs d'Ombres de l'Institut Londres. Mortmain prévoit d'utiliser ses Infernal Devices, une armée d'automates impitoyables, pour détruire les chasseurs d'Ombres. Il n'a besoin que d'un dernier élément pour compléter son plan: il a besoin de Tessa Gray. Charlotte Branwell, directrice de l'Institut de Londres, est désespérée de trouver Mortmain avant qu'il ne frappe. Mais quand il enlève Tessa, les garçons, Jem et Will, feront tout pour la sauver. Car, bien que Tessa et Jem sont maintenant engagés, Will est autant amoureux d'elle que jamais. Alors que ceux qui aiment Tessa se rassemblent pour la sauver des griffes des automatons, Tessa se rend compte que la seule personne qui peut la sauver est elle-même. Mais une seule fille peut elle battre une armée entière?

J’ai mis du temps à le lire. Quelques mois surement. Mais j’étais très stressée à l’idée de connaitre le fin mot de cette trilogie. Puis finalement, je me suis lancée. Et là j’ai envie de hurler : C’EST QUOI CE LIVRE ? CETTE MERVEILLE ? Cassandra Clare, si tu pouvais me lire, je te dirai sans hésiter : tu es le maitre de l’écriture ! C’est juste un chef d’œuvre !!!!!

Oui ce livre est un chef d’œuvre, tout comme cette trilogie. Au fur et à mesure du temps, je me suis réellement attachée à ces personnages, peut être même plus qu’à Clary et Jace. Sans doute parce que Tessa, Jem et Will m’ont donné l’impression de dégager plus de charisme. Leur vie et le cadre de vie sont aussi très différents, ce qui renforce cette histoire. Avec The Infernal Devices, on ne combat pas que les automatons, les grands ennemis de cette trilogie qui vous font frissoner, non, on découvre tout un monde à part. Les gens, leur statut social, les valeurs…. C’est intense, profond, recherché. C’est l’histoire d’un groupe de personnages plus touchants les uns que les autres. Avec eux, on redécouvre l’amour, les sentiments, la peur, la force – aussi bien physique, que celle du cœur ou encore celle des mots – on est transportés par un tourbillon émotionnel très fort.

Car oui, Cassandra Clare est connue pour nous faire prendre toutes les montagnes russes possibles. Vous riez à un moment et puis vous pleurez à chaudes larmes. Tout est tellement décuplé dans ce livre que vous le vivez à fond, vous faites partie de cet Institut à Londres. Vous vous sentez concernés par toutes les histoires personnelles, et vous ressortez de votre lecture lessivé.
Sans compter que Cassie sait comment écrire. Vous immerger dans ce Londres si particulier fin des années 1800, vous décrire les rues, les ambiances, les robes, comment se tenir, comment parler. C’est tellement beau qu’on s’y croirait !!! Alors ajoutez tout cela à l’histoire de notre trio et vous allez vivre des moments forts. Il n’y a pas deux trios comme celui-là : Will, Jem, Tessa, des personnages merveilleux aux valeurs profondes. Rares sont les personnages qui me touchent à ce point mais eux en font partie.

Non vraiment, ce livre est une merveille qui conclut parfaitement cette trilogie. Je n’en espérai pas tant et je dois avouer que je trouve cette conclusion parfaite et je pense ne pas me tromper en disant que tout le monde y trouvera son compte, non sans avoir traversé des émotions fortes.

 


vendredi 14 septembre 2012

eve [eve #1]

CareyEve

  • Nom: eve [eve #1] de Anna Carey
  • Lu en: anglais
  • Pages: 318 pages
  • Sorti le:  4 octobre 2011
  • Niveau de compréhension : facile
  • VF: paru sous le nom "La vie rêvée d'Eve" le 21 mai 2015 

 

Seize ans après qu'un virus mortel a décimé la Terre, hommes et femmes vivent séparés. Ève, 18 ans, n'a jamais quitté l'enceinte de son école. Elle pense qu'un avenir radieux l'attend, jusqu'à ce qu'elle découvre la terrible vérité : les jeunes diplômées sont enfermées dans une clinique ou elles enchaînent les maternités pour repeupler le monde dévasté. Horrifiée, Ève s'enfuit. Commence alors un voyage solitaire et périlleux à travers la Zone, ou elle doit éviter les chiens sauvages et les hommes qui la terrifient. Jusqu'au jour ou elle rencontre Caleb, un jeune rebelle qui gagne peu à peu sa confiance... puis son coeur. Mais dans ce monde ravagé, l'amour est un luxe qu'Ève ne peut se permettre. Sauf à le payer très cher.

Eve est un roman dystopique pur et dur. Voilà un univers fascinant, prenant, stressant, triste, mais avec de l'espoir. Voilà un livre qui a réussi à me transmettre beaucoup d'émotions. Eve vit dans un monde complètement abandonné. En effet, un virus mortel a emporté presque toute la population hormis les plus jeunes. Ceux-ci ont alors été éduqué à l'abri dans des écoles et n'en sont jamais sortis. Enfin ça, c'est surtout pour les jeunes demoiselles. Eve, brillante élève, n'attend qu'une chose: être diplômée et apprendre son nouveau métier.

A la veille de la proclamation, eve découvre la terrible vérité sur le sort qui l'attend. Ne pouvant s'y résoudre, elle décide de s'échapper avec la complicité d'un de ses professeurs. Très vite, elle se retrouve dehors dans un monde dont elle ignore tout. Commence alors une aventure touchante et difficile pour la jeune fille qui devra redoubler de courage et remettre en cause toute son éducation. Sur sa route, elle croisera bien des gens, mais dans ce monde hostile, à qui peut on se fier?

J'ai vraiment beaucoup aimé voyager avec Eve et découvrir ce monde complètement délaissé, aux prises d'un roi tyrannique qui tente de formater le reste de la population en lui faisant croire qu'une nouvelle Amérique se construit.  On avance dans un périple très dur ou la survie prime avant toute chose. Dans les ruines d'un monde qui n'existe plus, on distingue quelques souvenirs qui rappelle la vie d'avant. Eve se plait à se remémorer ses propres souvenirs, certes douloureux, mais qui nous permet de mieux apprécier le personnage. C'est une jeune fille douce et fragile mais forte à la fois qui veut croire qu'une nouvelle vie est possible.

Dans sa quête de fuir cette école et ces mensonges, Eve retrouvera une camarade, Arden, elle aussi échapée. Ensemble, elles tenteront de survivre non sans difficultés. Elles rencontreront sur leur route un groupe de jeunes hommes, qui se sont eux aussi échappés non pas d'une école, mais d'un camp forcé où ils devaient travaillé plus de 12h par jour. Parmi ce groupe, eve n'aura d'yeux que pour Caleb... Leur lien est vraiment très fort d'ailleurs et j'ai beaucoup aimé les passages centrés sur eux. La romance n'est pas le point principal du roman, mais elle apporte du réconfort et on se délecte de chaque passage entre Eve et Caleb.

Le livre est aussi écrit très fluidement et se lit très très vite. Les sentiments sont décrits à leur juste valeur et on ne peut que s'attacher aux personnages. L'action est toujours présente, du coup, on est jamais vraiment relax quand on est plongé dans ce monde car on s'attend à tout et à n'importe quoi. De quoi vous faire tourner les pages encore et encore! La fin m'a vraiment déchiré le coeur, j'ai très hâte de connaitre la suite dans le second tome. En espérant que ce livre soit traduit, car en matière de dystopie, il fait vraiment partie des très bons livres à découvrir!