► ► Livres
Bilan des lectures Calendrier des parutions Chroniques récentes Cover reveal Infos livresques In my Mailbox Jeux livresques Lectures communes Lire en VO Mes Conseils livresques Rendez-vous littéraires Sommaire des chroniques
► ► Musique & Cinéma
Critiques cinéma Critiques musicales Sommaire général
► ► Hello World
Hello Japan Live Report
► ► Graphisme
Coulisses de mes créations Mon site professionnel
► ► Mirrorcle World
Anciens designs Concours Les Binômes Mes chroniqueuses Partenaires Qui suis-je?
► ► Autres Rendez-vous
Autour du blog Booktube Challenges & Tags Dear Friends Lifestyle
mercredi 27 avril 2016

[Cinéma] Le chasseur et la Reine des Glaces

affich_33470_1

 

  • Nom: Le Chasseur et la Reine des Glaces
  • Genre: fantastique 
  • Sorti le: 20 avril 2016 (France & Belgique)
  • Avec: Chris Hemsworth, Charlize Theron, Emily Blunt

Il y a fort longtemps, bien avant qu’elle ne tombe sous l’épée de Blanche Neige, la reine Ravenna avait dû assister, sans mot dire, à la trahison amoureuse qui avait contraint sa sœur Freya à quitter leur royaume, le cœur brisé. Celle que l’on appelait la jeune reine des glaces, à cause de son habilité à geler n’importe quel adversaire, s’employa alors à lever une armée de guerriers impitoyables, au fond d’un palais glacé. 
Mais au sein même de ses rangs Eric et Sara allaient subir son impitoyable courroux pour avoir enfreint l’interdit : tomber amoureux. 
Plus tard, à l’annonce de la défaite de sa sœur, Freya envoie ses guerriers récupérer le miroir dont elle est la seule à pouvoir catalyser les sombres facultés. Des tréfonds dorés de la psyché, elle réussit à ressusciter Ravenna. Les deux sœurs vont alors retourner leur puissance maléfique, décuplée par la rage, sur le royaume enchanté. Leur armée s’avèrera désormais invincible…à moins que… les deux proscrits qui avaient jadis trahi la règle d’or, subissant l’exil et la séparation, ne parviennent à se retrouver…

Ayant plutôt bien apprécié le 1er film de cette franchise, j'étais assez curieuse de voir cette suite. La bande annonce promettait du grand spectacle et pourtant, ce n'est pas vraiment ce que j'avais espéré. Si Blanche-Neige et le Chasseur était très sombre, inquiétant et stressant, sa suite est beaucoup plus légère, ce qui ne colle pas toujours au contexte. 

La construction du film est intéressante. En effet, nous suivons le Chasseur à l'enfance, son parcours et comment il est tombé sous la coupe d'une nouvelle venue dans ce paysage: La Reine des Glaces. Soeur de la Reine démoniaque, elle se montre néanmoins beaucoup moins cruelle dans sa manière de régner. Le coeur brisé, meutri, la Reine des Glaces ne croit plus en l'amour et veut à tout prix le bannir. Pour cela, elle arrache de jeunes enfants à leur famille et en fait de valeureux guerriers. Malgré sa politique, deux d'entre eux tomberont amoureux... Ne dit on pas que l'amour triomphe toujours? 

Les années passent et nous retrouvons le Chasseur après les événements de Blanche-Neige. La chronologie est donc tout à fait bien pensée et nous permet de comprendre bien des choses, notamment le comportement qu'a pu avoir le Chasseur dans le premier film. Pour autant, si je l'avais fortement apprécié, je dois avouer que j'ai été déçue de ce personnage dans cette suite.

En effet, le fil conducteur du film n'est autre que l'amour. Ce qu'il nous pousse à faire. Dans le cas des deux soeurs, il faut le bannir, le détruire. Dans le cas de Eric, il fait vivre et est porteur d'espoir. Le Chasseur devient alors plutôt guilleret tant il y croit, alors que l'ambiance ne s'y prête décidément pas. J'ai trouvé qu'il y avait un réel décalage. Chris Hemsworth voit son personnage légèrement diminué, moins crédible, moins charismatique. Il se fait même voler la vedette par la guerrière, qui n'est autre que sa femme. Jessica Chastain, alias Sara nous offre une performance sympathique mais totalement dénuée d'expression et de sentiments. L'actrice comme le personnage est froide, distante. Difficile alors de croire au couple qu'elle peut former avec le Chasseur tant les deux sont différents. Leur lien n'est décidément pas exploité correctement ni très approfondi même si on veut nous faire croire le contraire.

Par ailleurs, le scénario manque cruellement de profondeur et n'a pas de réel but. Ce n'est pas que l'on s'ennuie, mais on assiste plutôt à une succession d'événements. Les scènes de combat sont trop peu présentes, heureusement, elles sont très bien réalisées. Par contre, le film a perdu de son mystère, l'ambiance tournant souvent à la niaiserie ou à l'humour lourdingue. Je soupçonne le doublage VF d'y être aussi pour quelque chose, rendant les dialogues ridicules et plats. 

Ce qu'il faut surtout retenir de ce divertissement, ce sont les effets spéciaux. Visuellement c'est magnifique. Il y a un aspect assez onirique au film que j'ai énormément apprécié, de mêmes que les décors. Et si la musique ne s'est pas distinguée, elle s'est invitée aux bons moments. Enfin, il faut admettre que le film est totalement porté par la performance de Charlize Theron, aussi sublime, qu'époustoufflante, qu'effrayante. Quant à Emily Blunt en Reine des Glaces, il lui manquait ce petit truc pour vraiment s'imposer à l'écran, mais son interprétation était plutôt sympathique. Derrière sa froideur, la reine cache une douleur, un coeur brisé et on se rend compte que finalement, elle a un bon fond. 

Une suite pas vraiment folichonne mais qui reste néanmoins agréable. On ne voit pas le temps défiler, preuve qu'on passe tout de même un bon moment devant un divertissement qui en met plein la vue et qui promet peut être une suite si on en croit la fin. A voir au moins une fois pour tous ceux qui ont apprécié l'histoire de Blanche-Neige. 


mercredi 13 juin 2012

Blanche-Neige & le Chasseur

309942_430714950296770_1742444482_n

Dans des temps immémoriaux où la magie, les fées et les nains étaient monnaie courante, naquit un jour l’unique enfant d’un bon roi et de son épouse chérie : une fille aux lèvres rouge sang, à la chevelure noire comme l’ébène et à la peau blanche comme neige. Et voilà précisément où l’histoire que vous croyiez connaître prend fin et où la nouvelle adaptation épique et envoûtante de ce célèbre conte des frères Grimm débute. Notre héroïne, dont la beauté vient entacher la suprématie de l’orgueilleuse Reine Ravenna et déclencher son courroux, n’a plus rien d’une damoiselle en détresse, et la cruelle marâtre en quête de jeunesse éternelle ignore que sa seule et unique rivale a été formée à l’art de la guerre par le chasseur qu’elle avait elle-même envoyé pour la capturer. Alliant leurs forces, Blanche-Neige et le chasseur vont fomenter une rébellion et lever une armée pour reconquérir le royaume de Tabor et libérer son peuple du joug de l’impitoyable Ravenna.

Cette année, le conte de Blanche-Neige a été bien mis en avant. Si la version familiale ne m'a pas attirée, celle-ci, plus sombre, a capté toute mon attention. Une Blanche-Neige guerrière, voilà qui est intéressant! En effet, on a tous dans l'idée d'une princesse en détresse attendant son prince charmant. Ici, que nenni, notre Blanche-Neige sait se défendre même si elle a encore quelques lacunes. Lorsque Ravenna, la reine, s'empare du Royaume, c'est la désillusion, la peur, la haine qui s'installent. Assoiffée de jeunesse, Ravenna est effrayante comme magnifique. Sa puissance, son charisme sont tels qu'on ne peut que se soumettre devant elle. Mais c'est sans compter sur sa rivale de toujours, Blanche-Neige, au coeur pur et aux intentions généreuses qui viendra se mettre en travers de la quête de la reine. Emprisonnée durant des années, la princesse profite d'une opportunité pour s'enfuir. Avec elle, on voyagera au coeur du Royaume. Tantôt dans des recoins sombres et inquiétants, tantôt dans une forêt enchantée. Sur sa route, Blanche-Neige rencontrera le chasseur. Trackeur à ses débuts, il deviendra vite son protecteur. Ensemble, ils se battront et feront regner à nouveau la paix.

Je ne suis pas fan de Kristen Stewart, son rôle de Bella lui collant à mon avis trop à la peau, mais la demoiselle a réussi à me surprendre et à me convaincre. D'abord, j'ai envie de dire que je l'ai trouvée très jolie. Elle a su se démarquer de son rôle dans Twilight pour offrir une interprétation juste de Blanche-Neige. Ce rôle lui convient à merveille et l'éloigne de son étiquette, pour mon plus grand plaisir. Quant à Chris Hermsworth, j'ai été une nouvelle fois séduite par son jeu d'acteur même si je ne cache pas le préférer dans son rôle de Thor. Entre lui et Kristen, j'ai senti une certaine complicité, comme s'il la considérait comme sa petite protégée. Enfin, mention spéciale à Charlize Theron, étonnante dans ce rôle qu'elle joue à la perfection!

Les effets spéciaux sont aussi visuellement superbes. C'est très réaliste comme c'est fantaisiste à la fois. La modernité rencontre la magie et le cocktail prend plutôt bien dans cet univers unique. Quant au scénario, autant dire qu'on ne s'ennuie pas avec Blanche-Neige. Pourtant une partie du film est relativement lente, mais nécessaire. La bande son a encore une fois attirée mon ouïe et je l'ai trouvée très adaptée.

En conclusion, un bon film retraçant le conte des Frères Grimm d'une manière très intéressante. Les acteurs sont plus que convaincants et les effets spéciaux d'une réussite. Un film que je vous conseille de voir!