► ► Livres
Bilan des lectures Calendrier des parutions Chroniques récentes Cover reveal Infos livresques In my Mailbox Jeux livresques Lectures communes Lire en VO Mes Conseils livresques Rendez-vous littéraires Sommaire des chroniques
► ► Musique & Cinéma
Critiques cinéma Critiques musicales Sommaire général
► ► Hello World
Hello Japan Live Report
► ► Graphisme
Coulisses de mes créations Mon site professionnel
► ► Mirrorcle World
Anciens designs Concours Les Binômes Partenaires Qui suis-je?
► ► Autres Rendez-vous
Autour du blog Booktube Challenges & Tags Dear Friends Lifestyle
jeudi 6 août 2015

Sword Art Online : Fairy Dance [SAO #2]

11403384_1657033117845198_458523559383762165_n

  • Nom: Sword Art Online - Fairy Dance [SAO #2] de Reki Kawahara
  • Lu en: français
  • Pages: 464 pages
  • Sorti le: 2 juillet 2015 
  • Editeur: Ofelbe
  • Ma note

Kazuto Kirigaya, plus connu sous le pseudonyme de Kirito, revient sain et sauf de sa quête de la forteresse d’Aincrad, alors qu’Asuna « l’Éclair Fulgurant », la fille dont il est tombé éperdument amoureux à l’intérieur de SAO ne se réveille malheureusement pas de son long coma...
Kazuto se rend à l’hôpital autant qu’il le peut pour veiller sur elle, soutenu par sa soeur Suguha.
C’est lors d’une de ces visites que Kazuto apprend de la bouche même de Nobuyuki Sugô, un ingénieur-programmeur, que ce dernier est sur le point de se marier avec Asuna sans attendre son réveil. Au même moment, Agil, un ancien compagnon de lutte de Kazuto, lui signale qu’un avatar ressemblant étrangement à Asuna, serait retenu prisonnier dans un nouveau VRMMO qui fait fureur : « ALfheim Online » !

Un grand merci à Ofelbe pour l'envoi de ce livre.

Sans surprise, ce second tome de Sword Art Online est un coup de coeur. Ce fut avec bonheur que je me suis plongée dans cette suite, et bien qu'elle n'égale pas Aincrad - qui reste pour le moment mon arc favori -, elle fut tout aussi magique. Car Fairy dance est une continuité parfaite à Aincrad, lui mettant, si je peux dire, un point final. 

Deux mois se sont écoulés depuis le retour de Kirito - alias Kazuto dans la vraie vie - dans le monde réel. Après une rééducation pénible, le jeune homme ne parvient pas à reprendre ses marques et pour cause: l'amour de sa vie, Asuna, ne s'est toujours pas réveillée. Au cours d'une de ses nombreuses visites à l'hopital, Kazuto apprend une terrible vérité. Dans le même temps, il se murmure que l'esprit d'Asuna serait enfermé dans un nouveau jeu virtuel: l'ALfheim Online. Kazuto, au bord de l'explosion, ne va pas hésiter une seconde. C'est avec courage et détermination que notre héros se replonge ainsi dans un nouveau jeu virtuel, dans le seul et unique but de sauver Asuna. Arrivé dans ce pays des fées, Kirito, le joueur, fera la connaissance de Leafa, une Sylphe, qui l'aidera dans sa quête...

Le scénario de Fairy Dance est donc très fluide et efficace. Avec Kirito, on découvre un nouveau jeu virtuel qui met en avant les fées. Plusieurs races se partagent le territoire et chacune a ses propres lois. Il est vraiment intéressant de voir comment ce monde tourne. Avec Alfheim, on expérimente la magie et aussi le vol, qui n'existaient pas dans Aincrad. Les combats sont toujours aussi prenants et détaillés, pour notre plus grand bonheur. Par ailleurs, ce jeu pose les bases d'un questionnement pertinent: et si l'immersion complète servait à autre chose que le simple plaisir jouer? Je suis certaine que Kawahara nous éclairera sur ce point dans le prochain volume.

Ce qui m'a beaucoup plu dans ce second tome, ce sont les personnages. Reki Kawahara prend le temps de développer les sentiments de ses héros, en particulier ceux de Kazuto. Le jeune homme m'aura une nouvelle fois charmée grâce à sa loyauté, sa détermination et son amour sans limite pour Asuna. Avec du recul, on ne peut qu'être admiratif devant lui, qui n'hésite pas à remuer ciel et terre pour celle qui l'aime. Comme dirait l'auteur, l'âme voyage en quête de son âme soeur et ces deux là se sont trouvés. Le côté romantique est indéniablement aussi magnifique que nostalgique car on se replonge aussi quelques fois dans les souvenirs d'Aincrad. 

Et si Kazuto prend donc une belle importance au réçit, sa soeur, Suguha, est notre nouvelle héroine. Si j'ai eu du mal à accrocher avec elle dans l'anime (qui, j'en profite pour le souligner, est extrêmement fidèle au roman, aux dialogues près!), j'avoue que je l'ai mieux appréciée dans le roman. La raison est très simple, dans l'anime, impossible de connaitre les véritables questionnements des personnages. Ici, Kawahara prend encore le temps de nous exposer les pensées et les sentiments de cette jeune fille dont le monde a bien changé depuis 2 ans. Suguha apparait donc plus sensible et moins puérile qu'à l'écran. Pour autant, elle ne pourra jamais rivaliser avec Asuna. Cette dernière m'a beaucoup manqué d'ailleurs. Bien qu'elle perde ici son statut de guerrière, son charisme reste intouchable et chacune de ses apparitions ont prouvé à quel point elle était forte. Un personnage que je ne peux qu'admirer.

En conclusion, je ne peux que vous inciter à découvrir cet univers. Il est magique, prenant, intense. De plus, je trouve que ces deux premiers tomes sont indissociables. Ils sont dans la continuité l'un de l'autre et mieux encore: Fairy Dance offre pour moi une vraie fin à ce jeu mortel commencé deux ans auparavant, celle qui va permettre à nos amis d'aller de l'avant, vers de nouvelles aventures. Une page se tourne, mais rien ne s'oublie. 


Commentaires sur Sword Art Online : Fairy Dance [SAO #2]

Nouveau commentaire