► ► Livres
Bilan des lectures Calendrier des parutions Chroniques récentes Cover reveal Infos livresques In my Mailbox Jeux livresques Lectures communes Lire en VO Mes Conseils livresques Rendez-vous littéraires Sommaire des chroniques
► ► Musique & Cinéma
Critiques cinéma Critiques musicales Sommaire général
► ► Hello World
Hello Japan Live Report
► ► Graphisme
Coulisses de mes créations Mon site professionnel
► ► Mirrorcle World
Anciens designs Concours Les Binômes Mes chroniqueuses Partenaires Qui suis-je?
► ► Autres Rendez-vous
Autour du blog Booktube Challenges & Tags Dear Friends Lifestyle
jeudi 24 août 2017

L'odyssée imaginaire [Le pays des contes #5] de Chris Colfer

pays des contes 5

  • Nom: L'odyssée imaginaire [Le pays des contes #5] de Chris Colfer
  • Lu en: français
  • Pages: 391 pages
  • Sorti le: 8 juin 2017
  • Editeur: Michel Lafon
  • Fiche: présentation officielle
  • VO: paru sous le nom An author's odyssey en juillet 2016

L’Homme masqué a réussi : le Pays des contes est tombé sous la coupe de sa terrible armée. Face à lui, les jumeaux Alex et Conner n’ont plus qu’une seule arme, peut-être la plus puissante : leur imagination. Tous deux se lancent alors à travers les histoires inventées par Conner en quête d’une armée de pirates, de cyborgs, de superhéros ou encore de momies, pour arrêter l’Homme masqué. Et même si l’adolescent est leur auteur, rien ne dit que ses personnages ne se rebifferont pas contre lui ! Mais un complot plus terrible encore se trame dans l’ombre. Un complot qui pourrait bien noircir la magie de tous les mondes à jamais…

separator-2

Un grand merci à Michel Lafon pour l'envoi de ce livre.

Vous le savez, j'aime énormément cette saga jeunesse et c'est toujours avec un énorme plaisir que je me replonge dans cet univers! Après les événements du tome 4, j'avais hâte de découvrir celui-ci. Un tome que j'ai trouvé vraiment bon mais un peu en dessous des autres pour le moment. 

C'est peut être l'impression de déjà-vu qui m'a gênée et un peu freinée dans ma progression de cette lecture. En effet, si Alex et Conner voyagent déjà de contes en contes dans le tome précédent, ils remettent le couvert dans L'odyssée imaginaire. Du coup, j'ai eu un peu plus de mal vis-à-vis de cet aspect. Je reconnais cependant que notre Conner a beaucoup de talent vu qu'on voyage dans ses histoires et qu'on en apprend plus sur lui et sa personnalité. Dans ce tome, les jumeaux ont encore changé et il m'a manqué un petit quelque chose: plus d'humour ou de magie peut être. 

Les personnages du pays des contes m'ont aussi manqué, on les voit moins au profit d'autres et il est vrai qu'on se rend compte de la place qu'ils prennent: Rouge, fidèle à elle-même, Boucle d'Or, enceinte, Jack, les autres rois et reines... avec le temps, on s'y attache! Par ailleurs, j'ai été ravie de revoir Bree et Emmerich qui ont un rôle plus grand à jouer qu'à leur début!! Enfin, mention à la maman des jumeaux qui s'implique énormément dans l'histoire. Jusqu'ici, Charlotte n'était qu'une ombre. On savait qu'elle n'était pas loin mais les jumeaux ont toujours fait preuve d'autonomie et n'avaient pas spécialement besoin d'elle. Or ici, elle prête main forte et j'ai beaucoup apprécié l'aspect familial mis en avant. 

Malgré ces petits bémols ressentis, j'ai aimé cette lecture pleine de rebondissements, à l'intrigue riche, bien développée entre les deux mondes mais qui se termine sur un horrible cliffhanger. Sérieusement, les auteurs aiment nous torturer et Chris Colfer frappe fort encore une fois! J'ai très hâte de lire le dernier tome qui promet d'être explosif à tous points de vue: cette fois, plus personne ne peut reculer, l'affrontement va être inévitable. J'ai confiance en les jumeaux et tous leurs amis pour vivre leur "et ils vécurent heureux" car ils le méritent tous!

En conclusion, un très bon tome qui nous mène avec stress et impatience au dernier. Même si j'ai un peu moins accroché à l'odyssée des jumeaux, il faut reconnaitre le talent de l'auteur et son imagination débordante. Une série jeunesse pour moi incontournable que je recommande à tous! 


vendredi 20 mai 2016

La Couronne [La Sélection #5] de Kiera Cass

la couronne

  • Nom: La Couronne [La Sélection #5] de Kiera Cass
  • Lu en: français
  • Pages: 336 pages
  • Sorti le: 12 mai 2016
  • Editeur: Collection R
  • VO: paru sous le nom The Crown en mai 2016

Il ne doit en rester qu'un.
Vingt ans après la Sélection d'America Singer, et malgré l'abolition des castes, la famille royale d'Illeá doit à nouveau faire face au mécontentement du peuple : l'heure est venue de lancer une nouvelle Sélection. 
Sa mère à l'article de la mort, son père dévasté, il est temps pour la princesse Eadlyn de passer à la vitesse supérieure dans le processus de la Sélection. Encore novice aux jeux de l'amour et du pouvoir, détestée par une partie de l'opinion publique, elle doit pourtant choisir au plus vite son Élite de six prétendants.
Devenir femme, épouse et reine en l'espace de quelques semaines, telle est la lourde tâche qui repose sur les épaules de la princesse. Mais le coeur peut se révéler un précieux allié, pour qui sait l'écouter...

 separator 

~ ENGLISH REVIEW~ 

This is the end! And I think it was about time. This last book was nice but really not so much. I never expected a lot from The Selection series and it was the same for The Crown. Kiera Cass offered a cute book, but not very developped. I can say it was even a little rushed. Easy. Maybe boring. There is no surprise, no action, no suspens in this book. This is a cute book where a cute girl find her cute lover. Eadlyn's selection was boring. I though it was just friends hanging out and not a competition. What a shame.... But, I must say I'm happy with the choice Eadlyn made in the end. She's the only character I loved who was developped enough. She grow up, she opened her heart, her evolution was interesting. As for the plot, it was superficial and inconsistant. Kiera Cass had good ideas but she never developped them. It's sad because I always though this series had so much potential for a good romance and a good political game. But The Selection is just a cute series with love and nothing more really. It was nice to read it.

Un grand merci à la Collection R pour l'envoi de ce livre.

Je n'ai jamais eu de grandes attentes concernant la saga La Sélection. Pour moi c'est une série assez superficielle et peu approfondie qui permet de passer un très bon moment détente, sans prise de tête, loin de son quotidien. La Couronne, dernier tome de la Sélection, ne déroge pas à la règle. Il se lit très vite et reste sympathique, sans plus.

J'avoue que j'avais eu un regain d'intérêt avec Eadlyn dans le 4ème tome. Cette jeune femme est contrainte de se soumettre à sa propre Sélection, en plus d'être l'héritière du trône. Cela faisait beaucoup et nous avions découvert un personnage assez difficile, voire exécrable par moment. Cela étant, Eadlyn avait commencé à bien évoluer et je dois dire que l'auteure a pris le soin de continuer sur cette voie. Malgré son caractère, j'ai toujours apprécié cette héroine au fort tempérament. Je l'ai d'autant plus aimée dans ce dernier tome car la jeune femme grandit, mûrit, sort de sa bulle et se rend compte de la réalité. Que les choses ne sont pas toujours comme on l'espère mais qu'on peut tout tenter pour faire les faire changer.

D'un point de vue de la Sélection, l'auteure ne s'est pas trop embêtée. J'ai eu l'impression de suivre une bande de potes et non une compétition. C'était mou, sans saveur et surtout, sans intérêt. Kiera Cass a choisi la solution de facilité pour se débarrasser de la plupart des prétendants en un tour de main. Une petite ligne et c'était réglé. Du coup, il n'y a eu aucun suspens. Personnellement, j'avais deviné le choix d'Eadlyn déjà dans le tome 4 même s'il m'a fallu un moment pour me resituer qui était qui.

Du gâchis qui ne s'arrête pas là car les nouveaux conflits politiques sont à peine effleurés. On en parle et puis c'est tout. L'auteure tenait pourtant un sujet tout à fait intéressant qui avait beaucoup de potentiel. Hélas, beaucoup de bruit pour rien, comme je le disais plus haut, l'intrigue est superficielle au possible. 

Ceci dit, comme je n'en attendais pas énormément, j'ai passé un bon moment. C'est toujours sympa de recroiser tout le petit monde qui a gravité lors de la Sélection d'América. On les sent enracinés à cette histoire et heureusement qu'ils sont là pour apporter un peu de profondeur aux personnages, aux sentiments et liens affectifs. Kiera a également voulu surfer sur une vague un peu plus dramatique, sans succès, le tout étant retombé comme un soufflé. 

En conclusion, un dernier tome ma foi sympathique mais pas folichon pour un franc. La couronne est resté plat, sans action, ni suspens, ni adrénaline, le tout ayant été présenté de manière bien trop facile, prévisible et rapide. Heureusement, les personnages restent très attachants et malgré la superficialité de l'intrigue, on se prend au jeu de les suivre et de les apprécier. Il était temps que la Sélection se clôture, la saga ayant fait le tour de son sujet. Voilà donc une série qui se lit agréablement, pour passer un moment de pur détente.