► ► Livres
Bilan des lectures Calendrier des parutions Chroniques Livres Chroniques Mangas Cover reveal Infos livresques In my Mailbox Jeux livresques Lectures communes Lire en VO Mes Conseils livresques Rendez-vous littéraires Sommaire des chroniques
► ► Musique & Cinéma
Critiques cinéma Critiques musicales Sommaire général
► ► Hello World
Hello Japan Rencontres extraordinaires Salons & Dédicaces
► ► Graphisme
Coulisses de mes créations
► ► Mirrorcle World
Anciens designs Concours Les Binômes Les blogs à visiter Mes chroniqueuses Qui suis-je?
► ► Autres Rendez-vous
Autour du blog Booktube Challenges & Tags Dear Friends Lifestyle
mercredi 17 janvier 2018

Nevermoor: The Trials of Morrigan Crow [Nevermoor #1] de Jessica Townsend

Nevermoor

  • Nom: Nevermoor: The Trials of Morrigan Crow [Nevermoor #1] de Jessica Townsend
  • Lu en: anglais
  • Pages: 384 pages
  • Sorti le: 12 octobre 2017
  • Editeur: Orion Childrens Books
  • Fiche: présentation officielle
  • VF: A paraitre
  • Premier tome d'une duologie

Morrigan Crow is cursed. Having been born on Eventide, the unluckiest day for any child to be born, she's blamed for all local misfortunes, from hailstorms to heart attacks - and, worst of all, the curse means that Morrigan is doomed to die at midnight on her eleventh birthday. But as Morrigan awaits her fate, a strange and remarkable man named Jupiter North appears. Chased by black-smoke hounds and shadowy hunters on horseback, he whisks her away into the safety of a secret, magical city called Nevermoor. It's then that Morrigan discovers Jupiter has chosen her to contend for a place in the city's most prestigious organisation: the Wundrous Society. In order to join, she must compete in four difficult and dangerous trials against hundreds of other children, each boasting an extraordinary talent that sets them apart - an extraordinary talent that Morrigan insists she does not have. To stay in the safety of Nevermoor for good, Morrigan will need to find a way to pass the tests - or she'll have to leave the city and confront her deadly fate once and for all.

separateur-3

~ ENGLISH REVIEW~ 

Well, for my first book in english this year, I started with a wonderful book! I loved it!! It was really surprising and quite worrying too. The world imagined by Jessica Townsend was awesome. I was really taken aback by her style, for a middle grade, it was not always easy to understand at first but then it became simple and clearer. I loved everything in this book, the background, the magic and the characters. Morrigan is a girl I appreciated, she is endearing. The plot was interesting, I loved the tournament and the tension between the characters who want to win. I really enjoyed Nevermoor, his style, his magical atmosphere and the overflowing imagination.

J'ai ADORE!! Et je vous avoue que je démarre fort avec cette première lecture en VO. Ne vous fiez pas au middle grade car cette lecture, en anglais est assez soutenue. Déjà un conseil si vous choisissez de lire ce livre en anglais, préférez le hardback qui est juste époustouflant. L'intrigue ne pouvait que me plaire, nous sommes dans de la fantasy et cela dans un univers merveilleux mais également très inquiétant. Tout d'abord le personnage de Morrigan m'a rappelé l'héroïne de Furthermore, une sorte d'Alice au Pays des merveilles qui tombe ici presque par enchantement dans une ville fabuleuse révélant des secrets improbables. A commencer par ce Jupiter North, une Mary Poppins au masculin qui la sauve d'un destin tragique car de là où elle vient, Morrigan est détestée, méprisée.

Tout dans Nevermoor est assez étonnant : les lieux sont totalement féériques et fantaisistes. L'Hôtel Deucalion abrite une palette de personnages merveilleusement éclectique, à commencer par son patron, l'énigmatique et charismatique Jupiter, membre de la Wundrous Society et qui sait des choses que d'autres ne savent pas. Il y a Fenestra le magnificat (un chat!) qui parle, Jack le neveu maussade de Jupiter et un nain vampire qui déambulent à travers les étages. Le fumoir aux vapeurs parfumées réveillant tous les sens et la salle des ombres où l'imagination entraînera le lecteur dans un voyage étourdissant. Mais il y a aussi des mauvais côtés à Nevermoor, des histoires sombres de sorcières, de Wundersmith (sorte de croquemitaine) et du Gossamer (que je traduis par une sorte d'espace-temps, un brouillard opaque et onirique qui permet de voir des choses sans être vu). Autant d'idées brillantes, de situations captivantes qui nous plongent dans une ambiance enchanteresse à mi chemin entre Harry Potter (et la Coupe de Feu en référence aux épreuves/tests/ du Tournoi de la Wundrous Society), Mary Poppins, Furthermore de Tahereh Mafi et même L'histoire sans fin.

Les personnages sont hauts en couleurs, l'intrigue est fascinante et les décors superbes! Nous découvrons que Morrigan est une héroïne attachante qui n'a jamais connu le sentiment d'appartenance ni même l'amour familial. Son père est resté froid et distant tandis que les citoyens de Jackalfax croient que Morrigan est un fléau pour leur communauté. À Nevermoor, on considère que Morrigan est entré illégalement et les autorités locales sont déterminées à l'envoyer chez elle. On a donc affaire à une héroïne rejetée de tous qui évolue pourtant de manière positive, s'efforçant de rester naturelle, de suivre son instinct.

Le tournoi de la Wundrous Society comprend quatre étapes pour évaluer les enfants de Nevermoor et j'ai adoré suivre chaque épreuve qui visent à analyser la personnalité de chaque candidat avant les capacités extraordinaires. Les complots et trahisons sont inévitables avec des centaines de concurrents en lice, car chacun veut faire partie des trois finalistes. Les ténèbres descendent au-dessus de Nevermoor quand le méchant et désagréable Wundersmith s'immisce dans le coeur de Morrigan.


En bref, j'ai beaucoup aimé ma lecture car Nevermoor est comme je m'y attendais : un conte de fée éclatant d'imagination et d'énergie, rempli de métaphores et d'images, fantasque et enchanteur, tellement copieux et dense. J'ai passé un superbe moment de lecture parfois un peu complexe car le middle grade n'est pas forcément le plus facile à lire en anglais et jamais on ne s'ennuie. C'est très bien écrit et j'ai surtout hâte de lire la suite de ce conte imaginatif et irrésistible !

chronique_lael