► ► Livres
Bilan des lectures Calendrier des parutions Chroniques Livres Chroniques Mangas Cover reveal Infos livresques In my Mailbox Jeux livresques Lectures communes Lire en VO Mes Conseils livresques Rendez-vous littéraires Sommaire des chroniques
► ► Musique & Cinéma
Critiques cinéma Critiques musicales Sommaire général
► ► Hello World
Hello Japan Rencontres extraordinaires Salons & Dédicaces
► ► Graphisme
Coulisses de mes créations
► ► Mirrorcle World
Anciens designs Concours Les Binômes Les blogs à visiter Mes chroniqueuses Qui suis-je?
► ► Autres Rendez-vous
Autour du blog Booktube Challenges & Tags Dear Friends Lifestyle
vendredi 29 juin 2018

Charisma de Jeanne Ryan

charisma

  • Nom: Charisma de Jeanne Ryan
  • Lu en: français
  • Pages: 393 pages
  • Sorti le: 7 juin 2018
  • Editeur: Collection R
  • VO: paru sous le même nom le 1er décembre 2016
  • Tome Unique

Aislyn est d'une timidité maladive : impossible pour elle de prendre la parole en public, et c'est encore pire quand il s'agit de discuter avec un garçon... Alors quand on lui propose du Charisma, drogue de thérapie génique supposée la guérir, elle n'hésite pas bien longtemps. Du jour au lendemain, la voilà devenue charmante et populaire. Mais Aislyn n'est pas la seule à avoir subi l'injection, et il s'avère que ce traitement miracle a de terribles effets secondaires...

114149306

Il y a quelques jours, dans ma boîte aux lettres, j'ai trouvé la toute dernière parution de la collection R : Charisma, le nouveau roman de Jeanne Ryan, auteur du roman Addict. Je n'ai jamais lu Addict bien qu'ayant très envie alors je n'ai pas tardé pour découvrir cette histoire.

Le début a été fastidieux dans le sens où j'ai trouvé les personnages plats, le rythme lent et pas de révolution au niveau de l'intrigue. On fait la connaissance de la timide Aislyn qui accepte un deal pas très légal avec un docteur qui fait des expériences sur les thérapies géniques. Ce docteur lui propose de prendre du Charisma, une drogue qui permet d'influencer et de modifier le comportement de chacun. Aislyn voit là un super moyen de garantir une place dans le protocole médical de traitement de la mucoviscidose dont est atteint son frère. En plus elle pourra devenir populaire et ne stressera plus à l'idée de parler aux garçons.

Le lendemain, Aislyn est aux anges. Elle se sent prête à braver des montagnes, est complètement extravertie, ose dire ce qu'elle pense tout haut. Elle devient populaire et charmante, irrésistiblement sociable aux yeux de ses camarades dont Jack. Mais très vite les effets secondaires apparaissent : de terribles migraines, des acouphènes. Aucune inquiétude jusqu'au jour où Aislyn apprend qu'elle n'est pas la seule à avoir pris du Charisma et que certains patients tombent dans le coma...

Si le début a été long, au bout de 150 pages je me suis prise au jeu et impossible de lâcher le livre. Le scénario catastrophe, de confinement et de mise en quarantaine des patients reste assez classique. Il reste cependant tout à fait crédible et j'ai bien aimé la manière de parler des thérapies géniques et des dérives des laboratoires pharmaceutiques.

C'est la loi du marché et du profit qui prime et on ne s'étend pas sur des considérations humaines. L’idée que la science et les progrès médicaux pourraient non seulement soigner tout un tas de maladies mortelles mais également transformer, modifier nos capacités aussi bien physiques que morales est fascinant. En cela le roman est réussi mais question rebondissements tout est cousu de fil blanc et je n'ai pas du tout été surprise de certaines révélations.


En bref, les thèmes du roman sont plutôt bien traités mais le développement de l'intrigue souffre de quelques longueurs et d'un suspense peu travaillé. L'auteure n'épargne pas certaines facilités dans le dénouement tout en réussissant à nous tenir en haleine grâce à des effets de tension. J'ai eu du mal à m'attacher aux personnages et de manière générale j'ai trouvé que les motivations pour prendre du Charisma restaient somme toute très futiles révélant surtout l'immaturité de certains. Une bonne lecture pour un roman classique qui joue sur les acquis d'un bon YA.

chronique_lael