► ► Livres
Bilan des lectures Calendrier des parutions Chroniques Livres Chroniques Mangas Cover reveal Infos livresques In my Mailbox Jeux livresques Lectures communes Lire en VO Mes Conseils livresques Rendez-vous littéraires Sommaire des chroniques
► ► Musique & Cinéma
Critiques cinéma Critiques musicales Sommaire général
► ► Hello World
Hello Japan Rencontres extraordinaires Salons & Dédicaces
► ► Graphisme
Coulisses de mes créations
► ► Mirrorcle World
Anciens designs Concours Les Binômes Les blogs à visiter Mes chroniqueuses Qui suis-je?
► ► Autres Rendez-vous
Autour du blog Booktube Challenges & Tags Dear Friends Lifestyle
mercredi 18 mai 2011

Unearthly

9975659

Clara Gardner has recently learned that she's part angel. Having angel blood run through her veins not only makes her smarter, stronger, and faster than humans (a word, she realizes, that no longer applies to her), but it means she has a purpose, something she was put on this earth to do. Figuring out what that is, though, isn't easy.

Voilà une lecture bien sympathique! J'en avais entendu énormément de bien et je suis assez ravie d'avoir lu ce livre. Cependant, ce n'est pas un coup de coeur pour moi. J'en attendais peut être un peu trop. Il faut dire que je l'ai commencé après Angelfire, du coup je l'ai trouvé un peu "mou". Sans compter que j'ai mis de côté ma lecture le temps de me plonger dans City of Fallen Angels. Je n'ai sans doute pas réussi à me plonger au coeur de l'histoire comme j'aurai dû. Soit, Unearthly reste vraiment très agréable. Il lui manque incontestablement cette dose d'adrénaline. Cela dit, l'histoire, basée encore une fois sur les anges, est assez intéressante car différente de ce que j'ai pu lire à ce sujet jusqu'ici. Clara sait d'emblée qu'elle est un ange. Elle a du mal à l'accepter au début et se pose beaucoup de questions. Clara a des visions, qui lui montre son futur, sa mission. Chaque ange a une mission bien précise qui se traduit par une vision. Clara sera obligée de déménager, pour se rapprocher de son but. On la suit alors pendant quelques mois, à l'école, se faisant des amis, et rencontrant l'objet de sa mission, Christian. Leur lien est assez spécial, difficile de le définir. Cela dit, Clara finira par se rapprocher de Tucker, un autre charmant jeune homme. Ils passeront beaucoup de temps ensemble. Leur couple m'a beaucoup plu, je les ai trouvé sincère, authentique, totalement passionné l'un par l'autre. Entre Christian et Tucker, Clara sait qui elle aime et ça se sent. Bien qu'elle hésite un peu au départ. Christian reste son but après tout. Leur lien est mystérieux, et à la fin, je dirai qu'il est surprenant, je ne m'attendais pas à ça. Du coup, j'attends de voir l'évolution dans le tome 2. A côté, même s'il manque un peu d'action à mon goût, on ne s'ennuie pas avec Clara: entre équitation, ski, rafting, pêche, tout y passe et tout est assez bien décrit, c'était très agréable. Côté intrigue, personnellement je me suis sentie aussi perdue que Clara. Il y a encore beaucoup de questions en suspens. Notamment, le pourquoi de cette mission (j'ai tout de même une petite idée). Le monde angelique reste encore un peu flou. On apprend certaines choses mais sans plus. Je sens aussi que la maman de Clara va amener beaucoup de réponses, son rôle est important selon moi. Je ne dévoilerai rien sur l'intrigue si jamais vous lisez le livre, c'est toujours mieux de découvrir les petits détails intéressants par soi même. Une lecture rafraichissante donc, idéale pour se détendre!

Posté par CeReSu à 21:27 - - Commentaires [3]
Tags : ,

dimanche 15 mai 2011

City of Fallen Angels

64580134 

City of Fallen Angels takes place two months after the events of City of Glass. In it, a mysterious someone’s killing the Shadowhunters who used to be in Valentine’s Circle and displaying their bodies around New York City in a manner designed to provoke hostility between Downworlders and Shadowhunters, leaving tensions running high in the city and disrupting Clary’s plan to lead as normal a life as she can — training to be a Shadowhunter, and pursuing her relationship with Jace. As Jace and Clary delve into the issue of the murdered Shadowhunters, they discover a mystery that has deeply personal consequences for them — consequences that may strengthen their relationship, or rip it apart forever.

Love, blood, betrayal and revenge: the stakes are higher than ever in City of Fallen Angels.

A l'heure où j'écris ces lignes, j'ai encore cette boule au ventre. Je me sens vide mais aussi très en colère. Je m'excuse d'avance mais ma chronique ne sera sans doute pas structurée.... *take a deep breath* Bon commencons par le début. Tout d'abord, je dois dire que j'ai fort apprécié le fait de retrouver mes personnages favoris en VO. J'appréhendais de le lire en anglais, vu que j'avais découvert la trilogie en français. Je dois bien avouer que j'ai adoré retrouver le monde des Shadowhunters en VO. Comme toujours, je trouve le récit plus authentique, les personnages plus "vrais" et en quelque sorte "matures". D'autant plus que le niveau d'anglais était relativement facile. Un véritable plaisir donc. Concernant l'intrigue, elle se pose tout doucement. On ne sait pas vers quoi on va se tourner puisque le tome 3 se termine plutôt bien. Je ne raconterai rien sur le déroulement de l'intrigue car ça gâcherait votre découverte mais elle est assez déroutante. Inutile de parler des dernières pages....Alors qu'on pensait que ça s'arrangerait, subitement ça s'empire en l'espace de 3 pages....Et franchement? C'est quoi cette fin? Raah je suis dans une rage folle! Et le mot est faible! Non franchement, de tous les livres que j'ai lu, cette fin est atroce! Comment on peut en arriver là? Que va-t-on subir dans le 5ème tome? Bref je vous dis pas dans quel état ça me met lol. Pour le reste, j'ai été très surprise de voir Simon en avant plan dans le roman. J'ai ebaucoup aimé le suivre car il essaie de trouver sa propre place au sein de ce monde hostile. Il est assez touchant et je m'y suis assez attachée. Et si Simon est un peu la vedette, ayant un rôle plus que déterminant dans l'intrigue, les autres se sont un peu effacés. Ainsi on voit très peu Alec et Magnus. Ils apparaissent seulement après la 2ème moitié du livre. Et heureusement car ils apportent la touche de légerté qui manquait à cette ambiance pesante et torturée. C'est un peu la même chose pour Isabelle et Maia au début bien que leur rôle s'etoffe au fur et à mesure de la lecture. On découvre aussi un nouveau, Jordan. Sa venue apporte un peu de "fraicheur" dans le livre bien que son histoire ne soit pas toute rose. Enfin, nous avons Jace et Clary. Clary et Jace. Oh misère. J'aurai aimé qu'ils puissent s'aimer librement, qu'ils puissent prendre le temps de se connaitre encore plus, qu'ils puissent juste être l'un avec l'autre. Ces deux-là sont fusionnels, à chacune de leur apparition, on sent qu'ils se consument l'un pour l'autre, c'est tellement....intense. Mais d'emblée on sait que les ennuis leur tomberont dessus. Et pas des moindres. Franchement, j'ai souffert avec eux et je souffre encore avec eux. Sans doute parce qu'ils font partie de mes personnages préférés. Ils méritent tellement! Et je me demande comment ils vont évoluer en sachant que....Bref je manque un peu de mots pour exprimer mon ressenti face à ce 4ème tome. Une chose est sure. Ou plutôt deux: de 1, lisez cette saga, c'est une des plus belles que j'aie lue, de 2, Cassandra Clare est décidément une auteure impresionnante.

vendredi 6 mai 2011

Angelfire

64200038

The Battle Has Begun.

When seventeen-year-old Ellie starts seeing reapers - monstrous creatures who devour humans and send their souls to Hell - she finds herself on the front lines of a supernatural war between archangels and the Fallen and faced with the possible destruction of her soul.

Wow. Je me demande comment j'ai fait pour attendre 2 mois avant de lire Angelfire alors qu'il était sagement dans ma bibliothèque. Ce gros pavé de 453 pages est une pure bombe. Je n'ai pas mis tout le résumé que propose goodreads car il spoile beaucoup trop l'intrigue et je pense qu'il serait mieux que vous découvriez par vous même cet univers fascinant. C'est la deuxième fois que je me plonge dans le monde des Anges, Archanges, Déchus et Démons. Il est intéressant de voir comme chaque auteur met sa patte personnelle à cet univers. Impossible ici de comparer Angelfire a un autre livre tant il est unique. L'histoire et l'intrigue sont assez complexes et bien menées, très bien même. Je ne vous la raconterai pas car ça risquerait de gâcher votre découverte. Impossible également de s'ennuyer tant il y a de choses à découvrir, tant l'action est présente. J'ai eu un petit coup de coeur pour Ellie et Will, les deux héros de cette saga. Ils sont beaux et courageux comme je les aime. C'est Ellie qui parle tout au long du récit et on peut dire qu'elle a de la suite dans les idées. Tantôt drôle, tantôt peu sure d'elle, tantôt perdue, Ellie a un caractère fort. Et quelque part, il vaut mieux. D'emblée, on sait qu'Ellie a une mission: tuer les Reapers qui mangent l'âme des humains et l'envoient tout droit en Enfer. Une mission qu'elle conduit depuis 500 ans à travers maintes et maintes vies. Car si Will, son beau et ténébreux gardien est immortel, Ellie ne l'est pas et finit par se réincarner au fur et à mesure des siècles. Chaque fois son réveil est plus difficile. Cette fois, il l'est davantage car Ellie ne parvient pas à se souvenir complètement de ses vies antérieures. C'est là que le récit et le style d'écriture est intéressant car nous en apprenons beaucoup sur les vies antérieures d'Ellie grâce à des flashbacks détaillés. Par ailleurs, nous apprenons à connaitre les deux héros par le biais de dialogues. Il y a énormément d'échanges entre personnages dans Angelfire, ce qui rend le récit dynamique et fluide. Cela dit, lors des combats, les descriptions sont longues et précises de sorte qu'on a l'impression de se battre aussi. Un style d'écriture donc totalement bien dosé. Et même si l'ambiance générale est pesante, il y a beaucoup d'humour également. Sans oublier l'histoire d'amour. Alalah.... D'emblée on sent la tension qui règne entre Ellie et Will, elle est palpable à chaque page. Sans compter les phrases que nous sort Will qui sont à tomber....J'ai craqué pour ce beau ténébreux et je trouve que tous les deux, ils se méritent l'un l'autre. Leur lien est si fort et leur amour est tout en retenue. C'est vraiment très beau. Cela dit, ce n'est pas le point central du roman, qui nous laisse d'ailleurs avec une fin touchante avec des révélations inattendues mais remplie de questions. Elle promet aussi beaucoup, beaucoup de rebondissements et d'action lors du 2ème tome! Une très belle découverte donc, que je vous conseille absolument!

lundi 25 avril 2011

Delirium

41xHvAvL_EL

Lena vit dans un monde où l’amour est considéré comme le plus grand des maux. Un monde où tous les adultes de 18 ans subissent une opération du cerveau pour en être guéris. A quelques mois de subir à son tour « la Procédure », Lena fait une rencontre inattendue... Peu à peu, elle découvre l’amour et comprend, comme sa mère avant elle, qu’il n’y a pas de plus grande liberté que laisser parler ses sentiments. Même si cela implique de quitter ses certitudes.

"Je t'aime. Souviens toi. Ils ne peuvent pas nous enlever ça."

Delirium est le deuxième roman qui m'a fait pleurer à chaudes larmes. C'est le genre de livre qui me retourne dans tous les sens, qui laisse sa marque. Au moment où j'écris ces lignes je ne sais toujours pas comment vous expliquer dans quel état je suis. Je crois que pour comprendre, il faut lire ce livre. Un livre dystopique fort émotionnellement. Une histoire qui se passe dans les rues de Portland, aux USA, sans doutes quelques années plus tard. Des USA dont l'histoire a été refaite où la Socitété contrôle tout grâce à ses Régulateurs et leurs raids inattendus, grâce au Protocole. Lena a 17 ans et elle attend avec impatience le jour de son Protocole. Pourquoi? Parce qu'elle sera sauvée, imunisée, elle sera une Invulnérable, elle sera heureuse et surtout, elle ne sera pas comme sa mère, malade d'amour. Dans le monde de Lena, l'amour est la pire des maladies. Ceux qui résistent vivent dans la Nature bien cachés de tous. Les autres vivent la peur au ventre et attendent d'être sauvés pour de bon grâce au Protocole. Mais un jour Lena rencontre Alex, un Invalide, autrement dit, un résistant. Avec lui elle découvrira le sens du mot aimer, la signification du mot amour et de tout ce qu'il implique. Petit à petit, elle se rendra compte que son monde ne rime à rien, qu'elle n'est pas libre mais prisonnière de sa société. Que tout n'est que mensonge, que tout est...vide. Car le Protocole vous enlève vos sentiments, il vous permet de vivre dans l'indifférence, jour après jour, comme si vous regardiez le monde à travers une fenêtre invisible, comme si vous dormiez sans vous apercevoir de la réalité. Alors que Lena attendait son Protocole avec impatience, son sentiment se transforme en peur: le Protocole signera la fin de son histoire avec Alex, de son amitié avec Hana...et il en est hors de question. Le roman devient alors oppressant, stressant, étouffant, mais aussi terriblement vrai, touchant, émouvant, magnifique. On suit la rébellion de Lena et d'Alex jusqu'à la fin, l'estomac tout retourné se demandant comment ils vont y arriver. Les dernières pages m'ont faites pleurer, tellement, tellement....indescriptibles, difficiles aussi. J'en viens à me demander comment je vais tenir jusqu'en février 2012 lors de la sortie de Pandemonium. J'en viens à me demander quel genre d'espoir garder pour la suite tant la fin vous laisse sans mots. Sincèrement, je ne suis pas sure que mon avis reflète ce que je ressens, mais je ne dirai qu'une chose: hormis peut être les longues descriptions et les dialogues qui se font attendre par moment, Delirium est écrit d'une main de maitre, transpirant émotion et sentiment. Surtout, si ce n'est pas encore fait, plongez dessus.

Posté par CeReSu à 20:43 - - Commentaires [4]
Tags : , ,
samedi 23 avril 2011

Rebelle - Birth Marked

Birth_Marked_Rebelle

Dans le monde où vit Gaia, il y a ceux qui habitent dans l'Enclave, derrière les murs du Bastion, et ceux, pauvres, comme elle, qui vivent à l'extérieur. Tous les mois, la jeune fille aide sa mère, sage-femme, à donner à l'Enclave un quota de trois bébés, qu'elle marque d'un étrange dessin à l'encre. Jusqu'au jour où ses parents sont brutalement emprisonnés. Gaia comprend alors que le Bastion en a après le ruban que son père lui a légué et sur lequel est brodé un mystérieux code. Le temps est venu pour la jeune fille de choisir : continuer à servir l'Enclave ou y pénétrer pour tenter de percer les secrets du ruban. Au péril de sa vie.

Avec Rebelle - Birth Marked, je me suis replongée dans le monde de la dystopie. Après Matched qui commence tout doux, Inside Out qui tire sur le côté science fiction, Birth Marked est un peu plus réaliste (pour situer, cela se passe en 2403 et les gens ont dû réapprendre à vivre autrement depuis que les ressources naturelles se sont épuisées 300 ans plus tôt) et surtout très dur. Je n'ai d'ailleurs pas encore trouvé les mots pour ce livre oppressant, boulversant, stressant. Dans Rebelle, le sujet principal est le bébé et sa génétique. Chaque mois, Gaia et sa mère, sage-femmes, donne les 3 premiers bébés nés à L'Enclave, la ville derrière le mur, là ou personne ne manque de rien, ou il fait bon vivre...en apparance. Car quand les parents de Gaia sont arrêtés un soir, la jeune fille n'hésite pas une seconde et s'introduit dans la ville. A partir de là, on va beaucoup souffrir avec Gaia, comprenant que l'Enclave est dure et cruelle, qu'elle n'hésite pas à éliminer ceux qui osent désobéir aux règles. La quête de Gaia pour sauver ses parents sera difficile émotionnellement. Heureusement dans ce monde froid survient Léon un jeune garde qui fera tout pour l'aider. Leur relation est spéciale mais sincère et tellement belle. Elle s'installe vraiment progressivement et chaque apparition de Léon donne de l'espoir.  La fin nous laisse avec Gaia qui commence un nouveau long prériple, plein de questions en suspens et un coeur totalement retourné. J'attends la suite avec impatience car Gaia et Léon sont des personnages forts et courageux et cela promet nombres de rebondissements.


lundi 18 avril 2011

The Iron Witch

6930002

Freak. That's what her classmates call seventeen-year-old Donna Underwood. When she was seven, a horrific fey attack killed her father and drove her mother mad. Donna's own nearly fatal injuries from the assault were fixed by magic—the iron tattoos branding her hands and arms. The child of alchemists, Donna feels cursed by the magical heritage that destroyed her parents and any chance she had for a normal life. The only thing that keeps her sane and grounded is her relationship with her best friend, Navin Sharma.

When the darkest outcasts of Faerie—the vicious wood elves—abduct Navin, Donna finally has to accept her role in the centuries old war between the humans and the fey. Assisted by Xan, a gorgeous half-fey dropout with secrets of his own, Donna races to save her friend—even if it means betraying everything her parents and the alchemist community fought to the death to protect.

J'ai longtemps hésité à acheter ce livre à cause des avis plutôt mitigés à son sujet. Malgré tout, je me suis lancée et j'en suis ravie. Certes les avis avaient raison sur un point: le roman ne propose rien de nouveau, rien de vraiment original. Donna, 17 ans vit recluse de la société. Ayant été attaquée par un "Hurleur", tout droit sorti du monde des fées, Donna doit maintenant vivre avec des tatouages sur les avants bras et les mains, faits de fer. Ce fer coule en elle et lui donne une force incroyable. Mais à cause de ça, Donna ne voit plus personne exepté son meilleur ami, Navin (oui alors sur ce point je n'arrêtais pas de penser au Disney "la Princesse et la Grenouille", puisque le Prince a le même nom xD). Au cours d'une soirée - unique puisque Donna ne sort jamais - elle rencontre Xan, le beau gosse. Très vite ces deux là se lieront d'amitié et bien plus car partageant le même mode de vie: lui est un être mi humain mi fée. Suite à leur rencontre, l'intrigue prend son envol et on est embarqué au coeur du monde des Alchimistes, cette société secrète dont Donna et sa tante font partie (mais dont elle ne connait quasi rien). Très vite, nos 3 amis sont confrontés à une invasion d'elfes qui finissent par enlever Navin. Tout s'enchaine très rapidement, trop même. Sachant que toute l'histoire se déroule sur 4/5 jours, les personnages se livrent avec un peu de trop facilité. La quête de Xan et Donna est simple et même si on stresse avec eux, tout est assez prévisible. La fin m'a laissée sur ma faim, car elle aussi est beaucoup trop floue, trop....facile. Peut être ai-je l'habitude des cliffhanger, alors je suis un peu déçue. Mais je suppose que la suite laisse présager des rebondissements. Je dirai même que c'est obligé! Vu le titre du 2ème tome, quelque chose me dit que la reine des elfes - qui s'est littérallement laissée avoir ici - va se venger de s'être laissé berner (je n'en dirai pas plus pour ceux qui veulent le lire). Je suppose aussi qu'on en apprendra plus sur l'alchimie car ce thème reste intéressant et j'ai hâte de voir les pouvoirs de Donna plus en profondeur. Bref ce 1er tome est un peu trop "simpliste" mais il met les choses en place et promet de bonnes choses pour la suite. C'est une lecture fluide et agréable. Malgré que ça soit prévisible, il n'y a pas de pauses et on ne s'ennuie pas. Si Navin reste un peu effacé, Xan et Donna sont des personnages comme je les aime, forts et courageux, j'ai tout de même hâte de suivre leur aventure!

jeudi 14 avril 2011

Falling Under

51pT5xHlRUL

Theia Alderson has always led a sheltered life in the small California town of Serendipity Falls. But when a devastatingly handsome boy appears in the halls of her school, Theia knows she's seen Haden before- not around town, but in her dreams.
As the Haden of both the night and the day beckons her closer one moment and pushes her away the next, the only thing Theia knows for sure is that the incredible pull she feels towards him is stronger than her fear.
And when she discovers what Haden truly is, Theia's not sure if she wants to resist him, even if the cost is her soul.

Tout d'abord, merci à Elise pour avoir su me convaincre à travers sa chronique, de lire ce livre. C'est inévitablement une très belle découverte! Je ne vais pas parler de l'histoire elle même donc ma chronique sera assez courte, car les spoilers seraient trop nombreux. L'histoire est mystérieuse, avec une atmosphère très particulière. Durant la 1ère moitié du roman, on ne sait pas dans quel univers on s'embarque. On suit Théia une jeune héroine qui se révèle fragile et timide vivant sous les règles strictes de son père: pas de sorties, et surtout, ne pas parler aux garçons. Mais Théia rencontre Haden, ce bad boy (qui n'en est pas un personnellement il m'a fait craquer) qui s'imisse dans ses rêves. A travers ceux-ci Théia se retrouve plongée dans le monde mystérieux et dangereux d'Haden. Haden se montre charmeur et gentil....tout son contraire quand il arrive à l'école de Théia! Mais les jeunes gens continueront à se voir dans les rêves et finalement, ils se rapprocheront dans la réalité. L'histoire connait un moment creux, au milieu du livre jusqu'à ce qu'on découvre qui est Haden. Les personnages grandissent, Théia devient beaucoup plus déterminée. J'avoue que je ne m'attendais pas à ce genre d'univers. Car après cette révélation, l'intrigue prend une toute autre tournure, plus sombre, plus inquiétante. Je me suis sentie aspirée par le livre et je tournais les pages encore et encore pour savoir comment tout cela allait évoluer. D'autant plus qu'à un moment, c'est Haden qui prend la narration en "je", ce qui est très plaisant! La fin nous laisse en suspens, et il nous faut attendre la suite, en janvier 2012! Encore un petit coup de coeur littéraire, je n'ai qu'une chose à dire: lisez le, son univers vous surprendra!

Posté par CeReSu à 09:15 - - Commentaires [2]
Tags : ,
mercredi 13 avril 2011

Summer's Crossing

Hey everyone, Puck here.

You might've heard rumors about a big, exciting Iron Fey announcement coming up. Well, I'm here to tell you its entirely true. Team Puck fans (of which there are many, I'm sure), your wish has finally been heard!
Remember a little novella called Winter's Passage? It was free for a time, and told the utterly boring tale about ice-boy and Meghan's journey to the Winter Court? Remember that? Well, guess who's FINALLY getting their own story?Yep, for the first time ever, I get to tell my version of a tale, in e-novella form, anyway. 'Bout freaking time, too. Who wants to read about dark, broody Winter Princes when you have me? My story is called Summer's Crossing (get it? Winter's Passage, Summer's Crossing?), told through the eyes of the one and only Robin Goodfellow. They'll be unveiling the cover in a few weeks, I'm told, so stay tuned for more excitement.
Let the mad rejoicing commence. :P

--Puck

Puck_and_Ash

 

Aujourd'hui était THE news! Bon, j'avoue que j'attendais secrètement la cover de The Iron Knight avec Ash chéri, mais Julie Kagawa nous annonce une excellente nouvelle! Un e-book qui fera la transition entre The Iron Queen et The Iron Knight! Une sorte de prologue au 4ème tome du point de vue de Puck! Au départ j'étais un peu déçue mais finalement c'est une excellente chose! Ca nous replongera le temps de cette histoire courte dans le monde merveilleux (et dangereux!) des Fées. Il parait qu'il est prévu pour cet été. Ca tombe bien, je compte relire la saga d'ici juin pour la sortie VF, ça fera d'une pierre deux coups! Vivement!!!

 

mardi 12 avril 2011

Elixir

60975821_p

Alors qu’il enquêtait sur un mystérieux élixir, le père de Clea disparaît soudainement. Anéantie, la jeune fille se réfugie dans une passion qui l’anime depuis toujours : la photographie. Quand elle rentre du carnaval de Rio avec son meilleur ami, elle fait une inquiétante découverte : les photos qu’elle prend depuis son plus jeune âge laissent apparaître la silhouette d’un étrange inconnu.
Le jour où le destin l’amène à croiser le chemin de ce jeune homme, elle est troublée par la puissante attirance qu’elle ressent pour lui. Ensemble, ils décident de lever le voile sur la disparition du père de Clea, tentant de percer le secret, vieux de plusieurs siècles, de leurs liens si intenses… Pris au piège dans un dangereux triangle amoureux, ils sont condamnés à parcourir le temps pour démêler les zones obscures de leur passé, sauver leurs vies présentes… et futures.

Ayant envie de faire un break dans ma lecture anglaise de Falling Under (le niveau est assez haut je trouve), je me suis lancée dans Elixir. Bien confortablement installée sur ma chaise longue face au soleil, j'ai lu d'une traite ce livre écrit par Hilary Duff. J'avoue qu'au départ j'avais ce préjugé concernant l'auteur, Hilary Duff étant surtout connue pour être chanteuse et actrice. Mais passé ce détail on est vite embarqué dans l'histoire. Histoire assez spéciale d'ailleurs comme le souligne le résumé, Cléa se met à voir un jeune et bel homme nommé Sage sur toutes les photos qu'elle prend. Avec son meilleur ami Ben, elle finira par le rencontrer et c'est alors que tout s'enclenche. Les 3 héros s'embarque alors dans une drôle d'aventure les menant tantôt à Paris, tantôt à Rio, tantôt à Tokyo (j'avoue avoir adorer cette partie, surtout qu'ils se retrouvent à Shibuya. La description est tellement parfaite que je me suis revue traverser ce grand carrefour animé. Mon quartier favori sans aucun doute!). C'est d'ailleurs l'un des points intéressants du roman, ces voyages sont agréables. Par ailleurs, l'intrigue est à son paroxysme. Comme Cléa, je me suis posée beaucoup de questions sur la nature de Sage et les rêves qu'elle faisait de lui. Son secret est au début bien gardé mais il est facilement devinable par la suite. Les personnages manquent aussi un peu de relief et de profondeur, j'ai eu du mal à me les visualiser, manquant de descriptions à leur sujet. Leurs sentiments sont tantôt discrets, puis ils nous explosent à la figure et on en vient à lire des "Je t'aime" comme on dit "Bonjour". J'ai trouvé que tout s'accélérait donc trop vite de ce côté là. C'est le même sentiment que j'ai éprouvé durant les 50 dernières pages, où tout est quasi expliqué de A à Z. Nous savons donc le pourquoi du comment de l'intrigue et on doit ingurgiter pas mal de détails. Assez déstabilisant et farfelu à la fois, je ne m'attendais pas à ce genre de tournure. La fin laisse présager une suite et je dirai même que c'est obligé. Même si beaucoup de questions trouvent des réponses, on reste néanmoins en suspens. J'espère qu'on en apprendra plus sur les personnages, attachants et sympathiques! Ca n'a pas été le coup de coeur, cela dit j'ai passé un très bon moment de lecture!

Posté par CeReSu à 11:22 - - Commentaires [1]
Tags : ,
dimanche 3 avril 2011

Perfect Chemistry

irresistible_alchimie

Brittany est belle, intelligente et douce. Elle sort avec le capitaine de l'équipe de football.  Alex, terriblement séduisant, est connu pour être un membre du dangereux gang des Latino Blood. Tout les oppose jusqu'à ce cours de chimie et ce travail imposé en binôme. Au-delà des apparences, Alex et Brittany se rapprochent et se séduisent. Leur attirance, plus forte que les préjugés et les interdits, pourrait bien changer leur avenir... mais à quel prix ?

Vous avez déjà certainement eu des coups de coeur littéraires non? Et bien, moi ça m'arrive souvent, sauf que certains sont plus forts que d'autres. Et il faut que je vous dise que Irrésistible Alchimie a exercé sur moi ce pouvoir. Commencé hier soir, je viens de le terminer, le dévorant, tout entier. Pourtant, au début j'étais réticente. Une histoire qui se passe encore au cours de chimie, ça ne m'emballait pas plus que ça. Mais les bonnes critiques ont eu raison de moi alors, j'ai foncé. Et ce fut un regal! Pour une fois, pas de paranormal ici, on se retrouve dans la vraie vie. Même si l'histoire de Brittany et Alex est un peu cliché - elle venant des quartiers riches, lui des quartiers pauvres et dangereux - on ne peut qu'aimer nos deux tourteraux. Car entre eux, l'attirance est immédiate et on s'amuse, même on s'impatiente devant leur jeu du chat et de la souris. En réalité, s'ils savent depuis le début qu'ils sont attirés l'un par l'autre, leur différence les empêche - dans un premier temps - d'être ensemble. Dans ce livre nous sommes confrontés aux différentes classes sociales, au quand dira-t-on, à la violence. Qui n'a jamais mis un masque pour ne pas se montrer réellement aux autres? Brittany a travaillé longtemps pour faire croire que sa vie est parfaite comme sa famille. Or il n'en est rien, au contraire. Avec un père absent quasi tout le temps, une mère obsédée par les apparences et une soeur handicapée, Brittany porte beaucoup sur ses épaules. Quant à Alex, il vit dans les quartiers pauvres. D'origine mexicaine, il a été contraint de rejoindre le gang du quartier pour protéger sa famille. Mais leur rencontre va tout changer. Petit à petit, ils apprennent à connaitre le monde de l'autre, à se dévoiler. Ces deux là sont beaux, touchants. On s'identifie aisément à eux, à travers leur histoire d'amour tantôt maladroite, tantôt passionelle. Sans compter que dans l'univers de Simone Elkeles, nous ne sommes pas dépaysés par les phrasés: ainsi les expressions du genre "merde, trou du cul, connard" et autre injure faisant partie du quotidien de tous jeunes se retrouvent ici. Nous sommes vraiment confrontés à la vie d'ados, qui plus est du point de vue d'Alex et Brittany, en alternance. Comme toujours, ce système est très sympa car on lit tour à tour ce que pensent les mecs (presque tous les mêmes!) et ce que pensent les filles. La dernière partie s'accélère néanmoins un peu trop vite à mon goût, mais elle est pleine d'émotions. Malgré la confrontation à la violence, la fin se termine bien et même sur une belle touche d'humour! Autant vous dire, les mots me manquent pour ce livre, alors je ne dirai qu'une chose: lisez le car au fond on s'y retrouve tous.