► ► Livres
Bilan des lectures Calendrier des parutions Chroniques Livres Chroniques Mangas Cover reveal Infos livresques In my Mailbox Jeux livresques Lectures communes Lire en VO Mes Conseils livresques Rendez-vous littéraires Sommaire des chroniques
► ► Musique & Cinéma
Critiques cinéma Critiques musicales Sommaire général
► ► Hello World
Hello Japan Rencontres extraordinaires Salons & Dédicaces
► ► Graphisme
Coulisses de mes créations
► ► Mirrorcle World
Anciens designs Concours Les Binômes Les blogs à visiter Mes chroniqueuses Qui suis-je?
► ► Autres Rendez-vous
Autour du blog Booktube Challenges & Tags Dear Friends Lifestyle
mardi 19 février 2019

Starlight de Cristina Chiperi

starlight

  • Nom: Starlight de Cristina Chiperi
  • Lu en: français
  • Pages:  240 pages
  • Sorti le: 8 novembre 2018
  • Editeur: Pocket Jeunesse
  • Premier tome d'une duologie

Au détour d’un couloir de l’université, Daisy tombe sur celui qu’elle aurait préféré ne plus jamais revoir : Ethan. Ethan, son ex-meilleur ami passionné par les étoiles et les galaxies. Ethan, le responsable du divorce de ses parents. Six ans après, la colère de Daisy n’a pas faibli et la jeune fille est bien décidée à ignorer l’étudiant. Mais son coeur n’est pas du même avis…

separator

J'ai reçu Starlight complètement au hasard (appelez ça une erreur de casting) et comme il avait l'air sympa, je me suis lancée à sa découverte. Au début, j'ai plutôt bien accroché à ce roman aux thèmes plutôt intéressants, mais très vite mon intérêt est retombé face à une romance trop simple, brouillonne et peu convaincante.

Ce qu'il faut absolument savoir pour éviter trop d'attentes, c'est qu'il s'agit d'une duologie et que la fin propose un joli cliffhanger qui ne va pas en ravir beaucoup. Ce premier tome est donc tout en superficialité histoire de pouvoir tenir la suite. Je vous avoue que je trouve ça dommage car l'idée d'un one-shot me plaisait bien. 

Parlons peu mais parlons bien, ce que je retiendrai ici, ce sont les thèmes abordés: l'astronomie et la philosophie apportent un gros plus à ce livre, ce qui a réussi à maintenir mon intérêt. J'étais curieuse de découvrir les petites citations, réflexions et autres secrets de l'univers. Bien que ça reste léger et peu aprofondi, j'ai vraiment bien aimé cet aspect et ce concept de réunir ces sujets ensemble. 

Pour le reste, je ne peux pas en dire autant de bien, j'ai trouvé les personnages clichés, leurs liens cousus de fils blancs, des dialogues creux, des réactions immatures...Le seul que j'ai pu supporter c'est Ethan, véritable passionné et ami fidèle. Ce garçon a du potentiel, à contrario de Daisy que j'ai trouvée très centrée sur elle-même, capricieuse et cachotière. Je n'ai pas franchement adhéré à son comportement face à ses amis, elle qui pourtant en a bavé plus jeune. C'est toute l'ironie de l'histoire! 

Un roman très superficiel donc, qui a un certain potentiel mais qui se limite au strict minimum, avec des codes déjà vu des centaines de fois. Cependant, si vous voulez une lecture qui reste agréable, n'hésitez pas à lire Starlight, détente garantie. 


En bref, un roman qui fait passer un bon moment, abordant des thèmes très intéressants comme l'astronomie et la philosophie. C'est pour moi le gros point fort du livre, à contrario de la romance cliché et cousue de fils blancs. J'avoue que je m'étais attendue à un tome unique et à plus de profondeur dans le développement mais attendez-vous à une suite qui, selon moi, ne laisse présager rien de bien folichon.


dimanche 27 janvier 2019

Snow de Danielle Paige

Snow

  • Nom: Snow de Danielle Paige
  • Lu en: français
  • Pages:  374 pages
  • Sorti le: 7 novembre 2018
  • Editeur: Milan
  • Premier tome d'une duologie

Je m'appelle Snow. J'ai 17 ans, et je suis internée dans un hôpital psychiatrique depuis 11 ans. Je suis amoureuse de Bale. J'ai des colères... glaçantes, littéralement glaçantes. Un fou vous dira toujours qu'il n'est pas fou, mais je vous promets que je ne délire pas. En voici la preuve...

separator

Attirée par la magnifique couverture et repéré lors de sa sortie en VO, il me semblait idéal de lire Snow en ce mois de janvier, en plus le froid et la neige étaient au rendez-vous. Snow c'est l'histoire d'une jeune adolescente de 17 ans, qui est enfermée dans un hôpital psychiatrique depuis ses 11 ans... ce qui est un peu excessif lorsqu'on songe qu'elle y est depuis son enfance.

Au début du livre, Snow raconte pourquoi elle a été enfermé, choix difficile et nécessaire émanant de sa mère, d'un père inexistant et aux abonnés absents. Snow a des colères... et ses colères sont glaçantes c'est-à-dire qu'elle gèle les gens, les touche ou leur balance de l'air frigorifié. Mais ce qui lui vaut son séjour prolongé c'est que petite, persuadée qu'on l'appelait depuis l'intérieur d'un miroir, elle se fracassa dessus en tentant de le traverser. Rien qui n'effraie le pyromane Bale qui depuis qu'il l'a embrassé a totalement perdu le contrôle de lui-même. 

On navigue un peu dans une sorte de Shutter Island... le lieu fait froid dans le dos. Il s'agit d'un hôpital psychiatrique pas très accueillant qui apparemment n'aide pas plus que ça les pensionnaires. Snow n'a pas l'air vraiment folle. On ne sait pas si c'est de la folie ou si elle est parfaitement lucide mais dès le départ, on devine aisément qu'en fait elle est parfaitement saine d'esprit mais dotée de pouvoirs surréels. Snow c'est l'adolescente à qui il arrive des choses extraordinaires comme ce garçon qu'elle croise dans ses rêves et qui lui parle d'un autre royaume dont elle serait l'héritière princesse.  

A partir de là, on pense à la Reine des Neiges en version initiatique... 

J'ai adoré toute cette première partie qui jongle entre folie ou pouvoirs extraordinaires. On fait la connaissance de l'héroïne un brin sarcastique sur sa situation et on essaie de deviner si tout ça est réel, si elle est folle, si elle rêve de ce mystérieux jeune homme qui l'invite à traverser un miroir de glace. C'est plein de suspense, un peu sombre, totalement addictif mais lorsqu'on bascule dans l'autre partie du livre à savoir lorsque Snow se retrouve de l'autre côté et rencontre la Sorcière des Flots, d'autres personnages et découvre ses véritables origines... je suis un peu partagée.

Tout le côté conte et récit merveilleux est assez bien mené mais il y a trop d'épreuves, trop de passages longs, trop de retours en arrière. Pourtant Snow a un vrai but : déjouer les plans du Roi des Neiges son père et retrouver Bale le soi-disant amour de sa vie (sauf qu'elle va en embrasser ou se laisser embrasser par deux autres donc ses sentiments sont quelque peu fluctuants!). 

Je vous avoue avoir totalement décroché vers la fin... même si l'intrigue se tient bien. Pour moi l'auteure aurait dû alléger ses "faux" rebondissements pour créer quelque chose de plus captivant et de moins lourd au niveau du contenu. Trop de détours, trop d'intrigues sentimentales, pour une fin ouverte qui plus est, qui ne m'a pas totalement convaincue... 


En bref, un univers merveilleux et fantastique très bien amené par le biais du thème de la folie et du miroir... une entrée en matière excellente et captivante qui m'a tenu en haleine. L'entrée dans l'autre royaume et les clins d'oeil à la Reine des Neiges sont bienvenus également mais trop de longueurs et de pseudo romance viennent essouffler une intrigue qui ne manque parfois pas d'actions et de rebondissements. J'ai bien aimé mais je reste partagée !

chronique_lael

jeudi 18 octobre 2018

Wildcard [Warcross #2] de Marie Lu

wildcard

  • Nom: Wildcard [Warcross #2] de Marie Lu
  • Lu en: anglais
  • Pages: 343 pages
  • Sorti le: 18 septembre 2018
  • Editeur: Penguin Teen
  • VF: à paraitre
  • Tome antérieur: Tome 1

Emika Chen barely made it out of the Warcross Championships alive. Now that she knows the truth behind Hideo's new NeuroLink algorithm, she can no longer trust the one person she's always looked up to, who she once thought was on her side. Determined to put a stop to Hideo's grim plans, Emika and the Phoenix Riders band together, only to find a new threat lurking on the neon-lit streets of Tokyo. Someone's put a bounty on Emika's head, and her sole chance for survival lies with Zero and the Blackcoats, his ruthless crew. But Emika soon learns that Zero isn't all that he seems--and his protection comes at a price. Caught in a web of betrayal, with the future of free will at risk, just how far will Emika go to take down the man she loves?

separator

Warcross avait été un vrai coup de coeur lors de sa sortie l'an dernier, de ce fait, j'attendais Wildcard avec impatience. Je ne savais pas du tout ce qu'avait prévu Marie Lu dans cette suite et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elle fut surprenante! 

Alors que Warcross se concentrait plus sur le jeu à proprement parlé, Wildcard fut davantage tourné vers le thriller de science-fiction. Avec une technologie comme le neurolink, peut-on vraiment croire qu'elle sera toujours utilisée à bon escient? C'est ce que démontre ici Marie Lu à travers l'intrigue mise en place. Hideo peut-il être le seul à contrôler le neurolink? Rien n'est moins sur.

Wildcard m'a beaucoup surpris dans son évolution, le jeu étant mis de côté pour se concentrer davantage sur la création même du neurolink. Je dois dire que ça m'a beaucoup plu car tout ce qu'avance l'auteure est tout à fait plausible. A l'heure où nous sommes devenus dépendants d'internet et des smartphones, la réalité augmentée ne parait pas si improbable. Avec une écriture toujours aussi vivace, il est facile de visualiser toute la technologie prendre le dessus sur la réalité, nous enveloppant ainsi dans un monde plus coloré mais moins réel.

Et si l'intrigue nous emmène sur des chemins plus scientifiques, elle est tout de même portée par des personnages très forts qui ne reculent devant rien. J'ai beaucoup aimé la détermination de Emika, tandis que Hideo s'est révélé sous un autre jour. C'est incontestablement le personnage de la saga pour moi. Au delà des apparences et des richesses, voilà un homme blessé, prêt à tout à agir par amour quitte à mettre en danger le monde entier. Son dévouement envers son frère est très touchant, et dans ce tome, Hidéo quitte son costume 3 pièces pour se salir les mains. 

Bien entendu que serait le roman sans Zéro qui représente à lui seul tout le mystère du livre et de Warcross en général. Son histoire est fascinante, les révélations inattendues. Marie Lu a fait un travail exceptionnel sur ce personnage! Enfin, mention à l'équipe des Riders, toujours au rendez-vous pour aider Emika. 

Dans l'ensemble, je fus complètement séduite par cette suite, que j'ai trouvée totalement addictive et bien amenée. Le seul bémol, c'est la fin que j'ai malheureusement trouvée un peu à rallonge et peut être légèrement trop facile. Néanmoins, Marie Lu a très bien su construire son univers, offrant une duologie haletante et originale.


En bref, un second tome très prenant et addictif, évoluant plus vers le thriller de science fiction que le jeu virtuel à proprement parlé. J'ai beaucoup aimé cette évolution qui tient en haleine tout le long, alternant révélations et action. Dans l'ensemble, cette duologie reste vraiment surprenante, nous poussant à nous interroger sur la place du virtuel ainsi que de la réalité augmentée et leur utilisation dans notre vie quotidienne. 

mercredi 17 octobre 2018

Shatter [Glitter #2] de Aprilynne Pike

shatter

  • Nom: Shatter [Glitter #2] de Aprilynne Pike
  • Lu en: français
  • Pages: 378 pages
  • Sorti le: 22 août 2018
  • Editeur: Dreamland
  • VO: paru sous le nom Shatter en février 2018
  • Tome antérieur: Tome 1

Au 22e siècle, on vit au château de Versailles presque comme à l'époque du Roi-Soleil. Mais le luxe et le confort ne font pas oublier à la jeune Danica qu'elle est surveillée en permanence par des robots et qu'elle doit se plier à la volonté d'un roi terrifiant et sanguinaire. La jeune fille n'a pas réussi à éviter son mariage arrangé avec le souverain, elle est désormais unie à lui pour le meilleur... et surtout pour le pire. Piégée dans une prison dorée, elle est l'objet de toutes les attentions, de toutes les rumeurs et aussi de toutes les trahisons Mais son nouveau rôle de reine se révèle également dangereusement addictif. Petit à petit, Danica prend goût au pouvoir, à ses manigances, ses intrigues et ses excès. Elle se laisse griser, au risque d'oublier l'homme qu'elle aime en secret et à qui elle avait pourtant promis de s'enfuir...

separator

J'avais adoré Glitter et le personnage de Danica, alors j'étais impatiente de découvrir cette suite et globalement j'en ressors plutôt conquise. L'intrigue est toujours aussi addictive et même si le rythme est moins intense que le premier tome, on fait de sacrées découvertes qui remettent en question les plans de Dani.

Le lecteur est désormais bien ancré dans le décor de ce Versailles géré par des nanotechnologies et par des robots. Le côté high-tech est bien mis en avant car Danica est surveillée en permanence par des robots. Elle va user de stratégies, d'intelligence et de répartie pour obtenir ce qu'elle veut, en priorité un endroit privé et libérer son amour Saber. 

Elle est plus que contrainte car elle a dû épouser le souverain mais celui-ci est un personnage qui évolue et qui se révèle ambigüe, avec des émotions propres. Je ne m'attendais pas à ce qu'il commence à développer des sentiments pour Danica notamment du respect d'avoir trouvé une adversaire de taille, pertinente et aux décisions intelligentes.

Danica est toujours soumise aux caprices de son fournisseur de Glitter, qui la tient à sa solde, l'a déjà trahi et use de son pouvoir sur Saber... mais là encore l'intrigue révèle quelques surprises de taille. Le rythme est excellent durant tout le livre, entre révélations et vie à la cour, sentiments de Danica pour Saber, ses amis, et réflexion d'un plan de secours pour s'échapper de Versailles.

Ca reste fluide, mais peut-être moins addictif que le premier tome... c'est vers la fin que tout s'enchaîne avec deux rebondissements de dingue et qui prend tout le monde au dépourvu!! J'ai adoré! Et j'ai vraiment envie de savoir la suite parce que cette fin était géniale...


En bref, une intrigue autour de la manipulation du pouvoir plutôt bien amenée, des personnages qui évoluent considérablement et qui vont finalement virer de bord pour parvenir à un résultat juste et équitable. Danica est une héroïne qui m'épate parce qu'elle sait qu'elle fait des mauvais choix, qu'elle vend son âme et devient aussi vile que son époux le roi, mais c'est pour la bonne cause. Histoire d'amour, histoires et scandales de cour, intrigues royales et politiques accrocheuses, enjeux de pouvoir et de liberté, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde avec un tome tout aussi prenant. Le final est hyper stressant et on se demande bien ce que nous réserve le dernier tome !

chronique_lael

mercredi 26 septembre 2018

Lunes d'ivoire de Julie Eshbaugh

lunes d'ivoire

  • Nom: Lunes d'ivoire de Julie Eshbaugh
  • Lu en: français
  • Pages: 288 pages
  • Sorti le: 5 juillet 2018
  • Editeur: Pocket Jeunesse
  • VO: paru sous le nom Ivory and Bone en juin 2016
  • Premier tome d'une duologie

Kol, 17 ans, n’a que deux objectifs : chasser le mammouth et protéger sa famille contre les tigres à dents de sabre. Mais son coeur bascule quand Mya débarque du Sud avec sa famille. Kol est fasciné par cette jeune fille, belle, forte, intelligente… et aussi têtue qu’arrogante. Pourtant, derrière cette attitude hautaine se cache un profond mystère, une histoire jonchée de pertes et de deuils qui va ressurgir le jour où un autre clan s’installe dans la vallée. Parmi les nouveaux venus, Lo, une ancienne rivale de Mya… Le jeune chasseur parviendra-t-il à empêcher la mort de s’abattre sur les plaines glacées du Nord ?

separator

Ce roman me faisait très envie et j'avais hâte de voir ce que pouvait donner une intrigue qui se déroule à une toute autre période que l'on a peu l'habitude de lire : la Préhistoire avec la totale : mammouths, tigres à dents de sabre, cueillette, chasse et vie des clans!! Clairement c'est hyper original et l'auteure place la barre très haute en nous dévoilant une histoire qui se déroule à cette période. C'est carrément nouveau et je ne me souviens pas d'avoir lu un Young Adult sur ce thème.

Donc déjà, ça partait bien!! J'ai dévoré ce roman grâce à un rythme très fluide, mais surtout parce que tout coule de source, tout est placé impeccablement, sans erreurs, sans longueurs. J'ai adoré les personnages et surtout celui de Kol, 17 ans du clan Manu qui va faire connaissance avec Mya d'un autre clan. Très vite, on comprend qu'il y a des tensions entre clans dues à des histoires anciennes et à un drame survenu il y a cinq ans. Certains personnages ont des secrets et on avance rapidement dans l'intrigue avec beaucoup de suspense.

J'ai adoré la narration, extrêmement vivante et dépaysante. Au début ça m'a fait bizarre que Kol parle de Mya en employant le "tu" mais au final c'est un procédé hyper réussi qui distille une relation directe entre les personnages et qui permet aux lecteurs de comprendre les enjeux de la relation entre Kol et Mya. Leurs dialogues sont tendus, Mya est antipathique et cela met les nerfs à vifs de Kol, qui pourtant est un personnage charismatique, calme, posé et bon. Je l'ai beaucoup aimé alors que Mya, de par sa froideur et son mépris clairement affiché est trop secrète et réservée.

Tout le long du roman, Kol s'adresse à Mya en utilisant le "tu" et cela m'a tenu en haleine. Mais il y a aussi tout le background qui est super bien amené : les chasses au mammouth, les dangers des prédateurs comme le tigre à dents de sabre, la cueillette et la récolte de baies, la pêche, la récolte du miel dans les ruches, les constructions et les fêtes de chaque clan... c'est passionnant et j'ai adoré cet aspect-là.

Le coeur de l'intrigue est certes la "romance" entre Kol et Mya, mais il y aussi tout le côté vie de clans et relations, les alliances, les discours et invitations entre les clans où l'on sent que le moindre faux pas peut faire éclater l'entente cordiale mais timide. Kol tient à coeur que tout se passe bien, et fait son maximum pour tempérer certaines rivalités et ardeurs... mais il y a un personnage qui vient révolutionner tout ça et j'ai été agréablement surprise par la tournure des évènements. Suspense, action, vengeance... même si tout ça arrive un peu tard dans le livre, Lunes d'ivoire est pour moi un roman réussi et efficace, divertissant.


En bref, le contexte préhistorique est le gros point fort de ce roman qui a su me faire passer un excellent moment. Je me suis attachée aux personnages et l'ambiance est réussie. On s'y croirait ! La nature, les plaines, la mer, la plage, les mammouths, les dangers de cette nature sauvage... le background est génial et très accrocheur. J'ai adoré suivre Kol et voir comment la guerre allait faire exploser l'intrigue. Je suis très curieuse de voir ce que pourrait donner une suite...


chronique_lael


dimanche 23 septembre 2018

Listen to your heart de Kasie West

listen to your heart

  • Nom: Listen to your heart de Kasie West
  • Lu en: français
  • Pages: 368 pages
  • Sorti le: 7 juin 2018
  • Editeur: Hugo Roman New Way
  • VO: paru sous le même nom en mai 2018
  • Tome Unique

Ce que Kate préfère au monde, c’est le lac au pied de sa maison. L’endroit rêvé pour faire le plein de soleil… et de solitude. Car il faut se l’avouer, communiquer avec ses camarades n’est pas vraiment son fort ! Pourtant, quand sa meilleure amie Alana la supplie de rejoindre l’équipe du podcast du lycée, Kate accepte le challenge. Après tout, elle pourra livrer ses bons conseils aux auditeurs, tout en restant bien cachée derrière son micro ! D’ailleurs, elle se rend vite compte qu’elle est plutôt douée… Jusqu’au jour où un mystérieux jeune homme appelle pour faire une déclaration anonyme. Kate en est sûre : il s’agit de leur copain Diego, qui craque pour Alana. Une belle histoire ? Ou Kate aurait-elle préféré que ce soit la sienne ? Saura-t-elle, pour une fois, trouver les bons arguments pour convaincre son propre coeur ?

separator

Kasie West est une auteure que j'apprécie énormément, jusqu'ici, j'ai toujours apprécié toutes mes lectures, avec mention spéciale pour Pivot Point, Ps: I like you et The fill-in boyfriend. Je n'avais donc aucun doute concernant Listen to your Heart mais je suis bien forcée de reconnaitre que ce fut une petite déception. 

Entendons-nous bien, ce roman a été une lecture très agréable, mignonne et sans prise de tête. Parfaite au moment où je l'ai lue, c'est tout ce dont j'avais besoin. Mais je ne peux m'empêcher de faire la comparaison avec les titres précédemment cités et il est clair que Listen to your Heart est en deça des autres, d'où ma déception. 

C'est peut être dû au fait que j'ai lu ce roman en français alors que je n'avais lu cette auteure qu'en anglais auparavant. J'ai eu extrêmement du mal avec la traduction, certaines structures de phrases étaient plutôt mal pensées et j'ai relevé quelques oublis de mots. L'ensemble m'a paru vraiment très plat, notamment pendant les podcasts, où les dialogues étaient sans saveur ni enthousiasme. Je ne sais pas si c'est un effet de traduction réel mais il m'a clairement manqué quelque chose. 

Les personnages ne m'ont pas plus charmée que cela, bien que Kate est sincèrement une chouette fille, passionnée par le lac, dévouée à la marina de ses parents et très loyale à son amie Alana. J'avoue ne pas avoir accroché avec cette dernière, trop mise en avant par Kate. Alana la fille parfaite, belle, douée, et forcément mieux que Kate. Kasie West nous décrit une amitié forte et pourtant, j'ai eu cette impression que devant Alana, Kate ne se sentait jamais à la hauteur. 

Quant au personnage masculin principal, Diego, encore une fois je l'ai trouvée très sympathique mais sans plus. Le problème dans ce roman est que rien n'est réellement approfondi. Le rendu semble fade, ce qui est dommage car il y a quelques éléments intéressants comme la famille, le dépassement de soi, le jugement des autres. J'aurai aimé que Kasie West se focalise moins sur son objectif final et aille plus loin dans son développement. 


En bref, j'ai été moins séduite par ce nouveau titre de Kasie West, l'auteure ayant déjà fait beaucoup mieux dans le genre. Néanmoins, je reconnais que ce fut une lecture doudou agréable, lue pile au bon moment. Je vous la recommande tout spécialement si vous cherchez une lecture rapide, mignonne et sans prise de tête. 

mercredi 1 août 2018

Dividing Eden de Joelle Charbonneau

dividing eden

  • Nom: Dividing Eden de Joelle Charbonneau
  • Lu en: français
  • Pages: 312 pages
  • Sorti le: 6 juin 2018
  • Editeur: Milan
  • VO: paru sous le même nom le 6 juin 2017
  • Premier tome d'une duologie

Lorsque leur père le roi et leur frère aîné meurent, les jumeaux Carys et Andreus doivent s’affronter dans une série d’épreuves pour déterminer lequel des deux régnera sur le royaume d’Eden. Eux qui n’ont jamais pensé à accéder au pouvoir et qui ont passé toute leur vie à se protéger mutuellement se retrouvent en concurrence pour la première fois. Andreus bénéficie du soutien du Conseil, Carys de celui du peuple. Impossible a priori de les départager, mais, dans l’ombre, chacun intrigue pour voir son favori monter sur le trône. Malgré leur attachement, s’engage une bataille sans merci entre le frère et la sœur. Jusqu’où sont-ils capables d’aller pour obtenir la couronne ? Peuvent-ils continuer à se faire confiance ? Doivent-ils écouter les conseils de ceux qui, prétendument pour leur bien, les éloignent l’un de l’autre ?

114149306

J'avais repéré ce roman en VO et quand j'ai su qu'il sortait chez Milan, j'ai attendu la version française. Je trouve le choix de la couverture malheureux mais passons. Le début de l'histoire m'a littéralement endormi et au bout de 100 pages j'ai cru que j'allais abandonner ma lecture. Nous évoluons dans un univers très classique, celui d'une royauté, le Royaume d'Eden qui va connaître de grands bouleversements à la "Game of Thrones"... complots, trahisons, empoisonnements, assassinats.

Les enfants jumeaux Carys et Andreus vont devoir s'affronter lors d'un tournoi d'épreuves organisé par le Conseil des Anciens. Carys est une femme et malgré son intelligence, sa dextérité en matière d'armes, elle ne part pas favorite... Andreus, le dernier homme de la famille royale est atteint d'une étrange malédiction et Carys ne cesse de le protéger. Dans cet univers d'apparence médiéval, il y a le côté magique avec des créatures fantastiques : les xhelozis. 

Pour ce qui est de l'intrigue, il n'y a pas franchement de révolution ni d'originalité. On semble évoluer dans un univers de type fantasy avec des points de modernité que sont l'utilisation de l'électricité mais nous n'avons aucune information sur les origines de cette utilisation au sein d'un château royal. Les personnages sont également un peu convenus hormis Carys qui est courageuse, pertinente, fidèle et intelligente face à un frère qui va se monter la tête et monter sur ses grands cheveux. Arrogant, amoureux transi, aveuglé par ses désirs, la tournure qu'il prend est surprenante mais négative. Du moins c'est grâce à lui que se révèle une fin beaucoup plus mordante et glaçante, ce qui n'était pas gagné.

Le côté "compétition pour le trône" est bien exploité et dans l'ensemble on passe un bon moment à partir de la 150ème page! Le rythme s'intensifie au fur et à mesure que les épreuves défilent, laissant une tonalité de plus en plus prenante, sombre et pleine de suspense. Les rebondissements sont pas mal une fois la seconde moitié entamée et c'est là que je n'ai pas pu lâcher le roman.


En bref, l'entrée en matière dans ce nouvel univers a été difficile mais heureusement la fin est bien meilleure. Je pense lire la suite car je me suis tout de même prise au jeu du pouvoir, j'ai envie de savoir ce qu'il va advenir de Carys, comment la situation va-t-elle retourner à son avantage. J'aurais aimé que le côté fantastique soit un peu plus accentué et le background mieux étoffé parce que l'auteure ne nous donne aucune clé pour apprécier son monde à sa juste valeur. Ce premier tome est plus centré sur les personnages, leurs secrets, les enjeux de pouvoir, la manipulation et leur côté trouble. C'est pas mal mais pas suffisant pour que ça soit original!

chronique_lael

lundi 23 juillet 2018

Heart of Thorns de Bree Barton

heart of thorns

  • Nom: Heart of Thorns de Bree Barton
  • Lu en: anglais
  • Pages: 464 pages
  • Sorti le: 31 juillet 2018
  • Editeur: Katherine Tegen Books
  • VF: pas d'infos
  • Premier tome d'une trilogie

Mia Rose wants only one thing: revenge against the Gwyrach—feared, reviled, and magical women—who killed her mother. After years training under her father’s infamous Hunters, Mia is ready. She will scour the four kingdoms, find her mother’s murderer, and enact the Hunters’ Creed: heart for a heart, life for a life. But when Mia is thrust into the last role she ever wanted—promised wife to the future king—she plots a daring escape. On her wedding night, Mia discovers something she never imagined: She may be a Huntress, but she’s also a Gwyrach. As the truth comes to light, Mia must untangle the secrets of her own past. Now if she wants to survive, Mia must learn to trust her heart . . . even if it kills her.

114149306

~ ENGLISH REVIEW~ 

 It was a good book, I enjoyed my reading, but the book was a little bit classic, nothing really new here. Bree Barton used what makes YA fantasy a good story, like a prince, a girl with powers she didn't know about, magic whom is feared, false believes and the race for Power. The plot wasn't surprising but still enjoyable, I was always curious to know where Bree Barton was leading us. The end of the book was really good and I'm sure I will read the sequel. Overall, Heart of thorns was a big introduction to its universe and characters. Mia was nice, sometimes difficult to follow but she's a great heroine. I prefered Quinn however and I'm sure he will surprise us in the sequel. A nice start for Bree Barton!

Heart of Thorns est la dernière nouveauté en matière de fantasy et si dans l'ensemble j'ai passé un bon moment, il faut avouer que ce roman n'apporte vraiment rien de neuf au genre. 

En effet, Bree Barton se base sur les codes du YA fantasy pour créer son histoire et tous les ingrédients sont présents: un prince, une héroine aux pouvoirs cachés, de la magie, des légendes, la course au Pouvoir, la vengeance. C'est assez classique et peu révolutionnaire mais le style de l'auteure reste très sympathique, du coup son roman se lit très facilement. 

Si le scénario n'est donc pas très surprenant dans sa construction, j'ai bien aimé ma découverte, et surtout suivre l'évolution de Mia. C'est un personnage intéressant - parfois difficile à cerner - qui voit toutes ses croyances brisées le jour où elle se rend compte qu'elle est une Gwyrach, une sorte de "sorcière" aux pouvoirs démoniaques, capable d'arrêter votre coeur en un claquement de doigts. Du moins, c'est ce que la jeune fille a toujours cru. Alors, quand elle est forcée de s'enfuir et de suivre le vieux journal de sa mère, Mia va aller de révélations en révélations et toutes ses certitudes vont être mises à rude épreuve. Mia est donc notre narratrice et j'avoue qu'elle a un mental plutôt d'acier face à tout ce qu'elle va vivre. Même si par moments j'ai eu du mal avec ses réactions - pas toujours appropriées au contexte - il faut admettre qu'elle fait figure de bonne héroine, jusqu'à me surprendre à la fin. 

Quinn est l'autre personnage principal, un prince héritier froid et distant qui cache en vérité un coeur en or. J'ai beaucoup aimé ce garçon qui va un peu contrebalancer Mia et la soutenir comme jamais elle ne l'aurait imaginé. Entre eux se tissent un lien spécial, et même si la romance s'invite, elle est relativement tardive et complexe pour prendre le pas sur le reste. Par contre, j'avoue ne pas avoir accrocher avec les autres personnages prenant part au récit, sans doute trop volatiles et peu dignes de confiance. 

Outre donc la construction de l'intrigue assez classique, j'ai beaucoup apprécié les efforts de l'auteure pour mettre en avant les femmes et aussi la communauté LGBT. On sent qu'il y a une volonté d'ouverture et le contexte est tout à fait approprié pour ça. De même que la force des femmes qui se battent contre l'oppression des hommes et leurs statuts de faibles. J'attends la suite pour voir comment Barton va développer tout ça, surtout que la fin m'a beaucoup plu et a relancé mon intérêt pour l'univers, qui n'a, finalement, montré qu'une petite partie de son potentiel.


En bref, Heart of Thorns est un premier tome introductif, réunissant tous les ingrédients indispensables à une bonne fantasy: royaumes, magie, secrets. Si l'ensemble reste toutefois très classique dans le genre, l'écriture fluide nous permet de lire ce roman avec facilité et rapidité. La fin a réussi à titiller ma curiosité, de ce fait, je suis certaine de lire la suite, laquelle semble être pleine de promesses. 

mercredi 4 juillet 2018

Starry Eyes de Jenn Bennett

starry eyes

  • Nom: Starry Eyes de Jenn Bennett
  • Lu en: anglais
  • Pages: 432 pages
  • Sorti le: 3 avril 2018
  • Editeur: Simon Pulse
  • VF: pas d'infos
  • Tome Unique

Ever since last year’s homecoming dance, best friends-turned-best enemies Zorie and Lennon have made an art of avoiding each other. It doesn’t hurt that their families are the modern day, Californian version of the Montagues and Capulets. But when a group camping trip goes south, Zorie and Lennon find themselves stranded in the wilderness. Alone. Together. What could go wrong? With no one but each other for company, Zorie and Lennon have no choice but to hash out their issues via witty jabs and insults as they try to make their way to safety. But fighting each other while also fighting off the forces of nature makes getting out of the woods in one piece less and less likely. And as the two travel deeper into Northern California’s rugged backcountry, secrets and hidden feelings surface. But can Zorie and Lennon’s rekindled connection survive out in the real world? Or was it just a result of the fresh forest air and the magic of the twinkling stars?

114149306

~ ENGLISH REVIEW~ 

 If you are looking for an exotic reading, which will make you travel (or rather walk and climb) through the national parks of the United States, this book is for you! The main asset of Starry Eyes is its environment. I have never hiked, but It was so visual, that I felt like I was there, to discover these landscapes. I loved all this aspect of the book, very interesting because aside from the communion with nature, Jenn Bennett does not forget to warn her readers: while hiking, we must remain vigilant, because the danger is to be taken into account . As for our characters, I liked them immediately! Two best friends with a complex past who find themselves doing this trek together. It was predictable but terribly good. Because Zorie and Lennon, despite their young age, will take advantage of these few days to finally open their heart and finally break the unsaid. This is also one of the highlights of the book, the honesty that emerges from it, the fact that Zorie and Lennon do not go out of their way. They have known each other for a long time, so their feelings are very strong but above all very credible.  For me, Starry Eyes is a novel that everyone could identify with in some aspects or others. It makes us dream thanks to its exotic hike, but it also reminds us that life is never simple and that sometimes it is necessary to fight to make things happen, surrounded by good people. The author transmits various messages, all written very fluently, sometimes with a lot of humor and sometimes a lot of seriousness. It's perfection.

J'ai découvert Jenn Bennett l'an dernier, avec Alex Approximately, qui m'avait beaucoup plu. C'est donc en toute logique que je me suis précipitée pour acheter Starry Eyes, son nouveau bébé. Et que dire! Il a été encore meilleur que son "prédécesseur". 

Si vous cherchez une lecture dépaysante, qui va vous faire voyager (ou plutôt marcher et grimper) à travers les parc nationaux des Etats-Unis, ce livre est pour vous!! Le principal atout de Starry Eyes est son environnement. Je n'ai jamais fait de randonnée, mais là, je m'y voyais. C'était tellement visuel, que j'avais l'impression d'y être, de découvrir ces paysages, de sentir les odeurs. J'ai adoré tout cet aspect du livre, très intéressant car hormis la communion avec la nature, Jenn Bennett n'en oublie pas de mettre en garde ses lecteurs: en randonnée, il faut rester vigilant, car le danger est à prendre en compte.

Quant à nos personnages, que dire, je les ai de suite appréciés! D'emblée on sait que Zorie et Lennon seront les vedettes. Deux meilleurs amis au passé complexe qui se retrouvent malgré eux à faire cette randonnée ensemble. Un mal pour un bien quand on sait que Lennon s'y connait réellement dans le milieu, et encore plus quand ils se retrouvent abandonnés. C'était prévisible mais terriblement bon. Car Zorie et Lennon, malgré leur jeune âge, vont profiter de ces quelques jours pour enfin ouvrir leur coeur et enfin briser les non-dits.

C'est aussi un des points forts du livre, cette honnêteté qui s'en dégage, le fait que Zorie et Lennon n'y vont pas par quatre chemins. Ils se connaissent depuis longtemps, aussi leurs sentiments sont très forts mais surtout très crédibles. J'aime quand il y a déjà ce genre de base solide dans un couple. Cela le rend bien plus réel. 

Et si je me suis fortement attachée à eux, c'est aussi parce qu'ils vivent des situations compliquées et cela nous rappelle à tous notre quotidien. Pour moi, Starry Eyes, c'est un roman auquel chacun pourrait s'identifier par certains aspects ou d'autres. Il nous fait rêver grâce à sa randonnée dépaysante, mais il nous rappelle aussi que la vie n'est jamais simple et qu'il faut parfois se battre pour faire avancer les choses, entouré des bonnes personnes. 

L'auteure transmet donc divers messages, le tout écrit très fluidement, avec tantôt beaucoup d'humour et tantôt beaucoup de sérieux. C'est un sans faute.


En bref, j'ai adoré ce roman qui est idéal pour la saison estivale. Son côté dépaysant est très agréable, d'autant plus que les descriptions sont si visuelles qu'on s'y croirait. Mais au-delà de cette randonnée, l'auteure met également en avant divers thèmes comme la famille, l'amour, l'amitié, le jugement. J'ai trouvé que Starry Eyes était complet et dynamique, me laissant avec un sourire aux lèvres et une entière satisfaction. Décidément, je vais devenir fan de Jenn Bennett!

vendredi 29 juin 2018

Charisma de Jeanne Ryan

charisma

  • Nom: Charisma de Jeanne Ryan
  • Lu en: français
  • Pages: 393 pages
  • Sorti le: 7 juin 2018
  • Editeur: Collection R
  • VO: paru sous le même nom le 1er décembre 2016
  • Tome Unique

Aislyn est d'une timidité maladive : impossible pour elle de prendre la parole en public, et c'est encore pire quand il s'agit de discuter avec un garçon... Alors quand on lui propose du Charisma, drogue de thérapie génique supposée la guérir, elle n'hésite pas bien longtemps. Du jour au lendemain, la voilà devenue charmante et populaire. Mais Aislyn n'est pas la seule à avoir subi l'injection, et il s'avère que ce traitement miracle a de terribles effets secondaires...

114149306

Il y a quelques jours, dans ma boîte aux lettres, j'ai trouvé la toute dernière parution de la collection R : Charisma, le nouveau roman de Jeanne Ryan, auteur du roman Addict. Je n'ai jamais lu Addict bien qu'ayant très envie alors je n'ai pas tardé pour découvrir cette histoire.

Le début a été fastidieux dans le sens où j'ai trouvé les personnages plats, le rythme lent et pas de révolution au niveau de l'intrigue. On fait la connaissance de la timide Aislyn qui accepte un deal pas très légal avec un docteur qui fait des expériences sur les thérapies géniques. Ce docteur lui propose de prendre du Charisma, une drogue qui permet d'influencer et de modifier le comportement de chacun. Aislyn voit là un super moyen de garantir une place dans le protocole médical de traitement de la mucoviscidose dont est atteint son frère. En plus elle pourra devenir populaire et ne stressera plus à l'idée de parler aux garçons.

Le lendemain, Aislyn est aux anges. Elle se sent prête à braver des montagnes, est complètement extravertie, ose dire ce qu'elle pense tout haut. Elle devient populaire et charmante, irrésistiblement sociable aux yeux de ses camarades dont Jack. Mais très vite les effets secondaires apparaissent : de terribles migraines, des acouphènes. Aucune inquiétude jusqu'au jour où Aislyn apprend qu'elle n'est pas la seule à avoir pris du Charisma et que certains patients tombent dans le coma...

Si le début a été long, au bout de 150 pages je me suis prise au jeu et impossible de lâcher le livre. Le scénario catastrophe, de confinement et de mise en quarantaine des patients reste assez classique. Il reste cependant tout à fait crédible et j'ai bien aimé la manière de parler des thérapies géniques et des dérives des laboratoires pharmaceutiques.

C'est la loi du marché et du profit qui prime et on ne s'étend pas sur des considérations humaines. L’idée que la science et les progrès médicaux pourraient non seulement soigner tout un tas de maladies mortelles mais également transformer, modifier nos capacités aussi bien physiques que morales est fascinant. En cela le roman est réussi mais question rebondissements tout est cousu de fil blanc et je n'ai pas du tout été surprise de certaines révélations.


En bref, les thèmes du roman sont plutôt bien traités mais le développement de l'intrigue souffre de quelques longueurs et d'un suspense peu travaillé. L'auteure n'épargne pas certaines facilités dans le dénouement tout en réussissant à nous tenir en haleine grâce à des effets de tension. J'ai eu du mal à m'attacher aux personnages et de manière générale j'ai trouvé que les motivations pour prendre du Charisma restaient somme toute très futiles révélant surtout l'immaturité de certains. Une bonne lecture pour un roman classique qui joue sur les acquis d'un bon YA.

chronique_lael