► ► Livres
Bilan des lectures Calendrier des parutions Chroniques Livres Chroniques Mangas Cover reveal Infos livresques In my Mailbox Jeux livresques Lectures communes Lire en VO Mes Conseils livresques Rendez-vous littéraires Sommaire des chroniques
► ► Musique, Séries & Cinéma
Critiques cinéma Critiques musicales Critiques séries Sommaire général
► ► Hello World
Hello Japan Rencontres extraordinaires Salons & Dédicaces
► ► Graphisme
Coulisses de mes créations
► ► Mirrorcle World
Anciens designs Concours Les Binômes Les blogs à visiter Mes chroniqueuses Qui suis-je?
► ► Autres Rendez-vous
Autour du blog Booktube Challenges & Tags Dear Friends Lifestyle
vendredi 2 août 2019

A la poursuite des souvenirs volés [La princesse et l'alchimiste #2] de Amy Alward

9782266263474ORI

  • Nom: A la poursuite des souvenirs volés [La princesse et l'alchimiste #2] de Amy Alward
  • Lu en: français
  • Pages:  352 pages
  • Sorti le: 16 mai 2019
  • Editeur: PKJ
  • Second tome d'une tétralogie
  • Tome Antérieur: Tome 1

Depuis que Sam a gagné la Chasse fantastique, les affaires de sa famille sont florissantes. Mais lorsqu’un inconnu vole les souvenirs de son grandpère, c’est la catastrophe. Tous les secrets du vieil homme semblent perdus à jamais... ainsi que toutes les formules de cette lignée d’alchimistes ! Parmi les souvenirs dérobés : la recette d’une potion capable de guérir tous les maux. Sam veut la récupérer au plus vite, mais elle n’est pas la seule... La jeune fille se lance alors dans une nouvelle Chasse fantastique encore plus périlleuse que la précédente.

 

Tout va pour le mieux pour Sam Chimi, après avoir gagné la Chasse fantastique ! Elle est la petite amie de Zain, fils prodigue de la famille la plus talentueuse de Nova et héritier des laboratoires de potions magiques, elle a redonné un nom et une réputation à sa famille et elle est devenue la conseillère et amie de la princesse Evelyne.

Mais son grand-père est victime d'une attaque magique qui lui a fait perdre de précieux souvenirs et pas des moindres, ceux de son enfance et de sa mère, Cléo Chimi qui a inventé la plus miraculeuse des potions de vie : l'Aqua Vitae. Sam doit alors créer une potion pour sauver la princesse Evelyne d'un mariage forcé afin qu'elle calme la perte de contrôle de ses pouvoirs jugés dangereux, aider son grand-père à retrouver sa conscience et surtout récupérer le fameux carnet de potions de son arrière grand-mère...

Je me suis une nouvelle fois régalée avec les aventures de Samantha Chimi dans une fantasy qui se veut moderne et rafraîchissante. J'ai trouvé que ce tome 2 était beaucoup plus construit et meilleur en termes d'intrigues et de péripéties. Il n'y a aucun temps mort et Sam part encore en voyage à la découverte des cultures et créatures magiques de ce monde. Centaures et dragons ancestraux viendront pimenter les aventures de Sam qui n'a aucune minute à perdre.

Il y a énormément d'éléments magiques et d'idées nouvelles qui m'ont plu et qui apportent à l'univers d'Amy Alward une consistance savoureuse et irrésistible. J'ai adoré les péripéties que Sam vit, les nouvelles rencontres... les anciens méchants qui reviennent et qui s'associent à d'autres, insoupçonnés pour créer de vrais rebondissements.

Ce second tome m'a enchanté et je l'ai même préféré au premier pour son rythme beaucoup plus soutenu et à un bestiaire imaginaire excellent et qui fait rêver ! J'aime également en savoir plus sur les Synthétiques, les Talentueux et les Alchimistes car on en apprend plus sur leurs objectifs !


En bref, un second tome réussi qui assure ses arrières et tient ses promesses : une bonne dose de magie, saupoudrez le tout d'un humour décalé, d'un zeste d'amour déjanté, de personnages attachants et d'une écriture moderne, entre technologies réseaux sociaux et innovation d'éléments magiques, vous obtenez le deuxième roman d'une saga drôle et captivante !

chronique_lael


jeudi 1 août 2019

Meurtres, Magie et Télé-Réalité [Ivy Wilde #2] de Helen Harper

meurtres-magie-et-tele-realite

  • Nom: Meurtres, Magie et Télé-Réalité [Ivy Wilde #2] de Helen Harper
  • Lu en: français
  • Pages:  320 pages
  • Sorti le: 27 mai 2019
  • Editeur: MxM Bookmark - Collection Infinity
  • Second tome d'une trilogie
  • Tome Antérieur: Tome 1

Moteur. Ça tourne... Inaction ! Ivy Wilde, paresseuse sorcière de l'Ouest et addict de la Sieste, est toujours obligée de faire copain-copain avec le Saint Ordre des Lumières Magiques. Ce qui n'est pas si mal, hein, vu que ça lui donne un prétexte du tonnerre pour passer plus de temps avec Raphaël Winter, son pseudo-Némésis aux yeux saphir. Et quand il toque à sa porte en lui demandant d'aller jouer l'espionne sur le tournage de sa série préférée, Enchantement, elle saute sur l'occasion. Glander sur un plateau télé, c'est sûrement pas difficile... ni dangereux... n’est-ce pas ?

 

C'est avec joie que j'ai retrouvé Ivy Wilde avec ce second tome très sympathique!! Avec Meurtres, Magie et Télé Réalité, Helen Harper décide de concentrer son histoire autour d'une intrigue bien menée sur fond de landes écossaises. Une nouvelle aventure pour nos personnages mais qui en prennent un coup au niveau de leur développement personnel.

C'est sans doute le seul reproche que je ferai concernant cette suite, mais il faut avouer que Ivy et Winter ne nous dévoilent plus grand chose sur eux, tandis que l'Ordre reste bien discret au profit des candidats de la série Enchantement. Une belle brochette s'invite sur le plateau et entre les coursiers, l'équipe de tournage, les participants, il y a de quoi faire. Mais voilà, si chacun a un rôle à jouer, aucun d'entre eux ne proposent une forte personnalité. Ca reste léger, superficiel, plus pour servir l'intrigue qu'autre chose.

Celle-ci est plutôt prenante, et d'un certain côté, originale, puisqu'on se retrouve dans les coulisses d'un tournage. L'auteure a fait du bon boulot car je m'y serai vue. L'histoire m'a bien tenu en haleine, jusqu'à un dénouement bien foutu qui m'aura surprise! Je n'ai rien vu venir et tant mieux car mon plaisir sera resté intact. Autant vous dire que je suis impatiente de lire la suite.

J'espère que le troisième tome permettra aux personnages d'évoluer davantage, parce qu'il m'a tout de même manqué un petit quelque chose. 


 En bref, un second tome très sympathique mais un peu en deçà du précédent. On s'attarde moins sur le développement des personnages au profit d'une nouvelle aventure de télé-réalité. C'est drôle et flippant à la fois, Ivy est toujours aussi attachante! L'intrigue, bien menée, m'aura tenu en haleine tout le long et je n'avais rien vu venir concernant la fin. J'avoue que j'ai hâte d'avoir la suite. 

mardi 25 juin 2019

La course contre la montre [Les gardiens des secrets #2] de Trenton Lee Stewart

gardiens secrets

  • Nom: La course contre la montre [Les gardiens des secrets #2] de Trenton Lee Stewart
  • Lu en: français
  • Pages:  288 pages
  • Sorti le: 7 février 2019
  • Editeur: PKJ
  • Tome Antérieur: Tome 1

Grâce à la famille Meyer, Ruben connaît désormais les secrets de la montre qui rend invisible. Accompagné de sa meilleure amie Penny et de son frère Jack, il fait route vers la Nouvelle-Ombrie pour affronter son ennemi juré, alias La Fumée, et mener à bien son plan pour libérer la ville.

 

Ce second tome fut à la hauteur de ce que j'attendais ! Après avoir beaucoup aimé le premier tome pour l'intrigue faite de mystères, de magie et de roman d'aventures, nous revoilà avec Ruben, son amie Penny et son frère Jack.

Alors que Ruben a compris l'histoire et l'origine des deux montres jumelles, il va devoir tendre un piège au terrifiant La Fumée. Qui est-il ? il ne ne le sait pas mais Ruben est sûr d'une chose, la Fumée veut à tout prix récupérer sa montre et réunir les deux pour être le plus grand tyran du monde et régner en maître sur la ville. En effet la prophétie explique qu'une fois réunies, les montres jumelles donnent le pouvoir et l'immortalité à celui qui les détient.

Oui mais voilà... Ruben garçon au coeur pur, ne souhaite pas avoir les deux montres pour la conquête, il veut les détruire ou les cacher aux yeux du monde... Quelle sera sa décision finale ? et réussira t-il à voler la montre de la Fumée ?

La course contre la montre porte bien son nom pour ce deuxième tome bourré d'actions, de rebondissements et d'un soupçon d'ambiance qui fait roman d'espionnage. Après avoir découvert une étrange lettre énonçant la prophétie (ou malédiction) liant les deux montres, voilà que Ruben, Penny et Jack se lancent à la course poursuite de La Fumée et il va falloir user de malice et de ruse pour semer les Directions, hommes de main de la ville.

Il y a des scènes bien senties, du suspense et des révélations... le tout dans un rythme efficace qui m'a énormément plu. Et la fin est géniale parce que c'est une vraie fin, elle n'est pas ouverte... et même si il y a un petit mystère, je pense que la série est finie. 


En bref, une histoire rafraîchissante, des montres magiques aux pouvoirs d'invisibilité, des pièges à tendre et des pièges tendus, des aventures rocambolesques, des enfants attachants et des répliques drôles. Un diptyque que j'ai adoré pour son ambiance captivante et entraînante et sa réflexion sur la nature humaine, le temps et l’amitié.

chronique_lael

vendredi 18 janvier 2019

Fleurir [Puisque c'est ma rose #2] de Jade River

fleurir

  • Nom: Fleurir [Puisque c'est ma rose #2] de Jade River
  • Lu en: français
  • Pages: 570 pages
  • Sorti le: 14 janvier 2019
  • Editeur: MxMBookmark - Collection Infinity
  • Tomes antérieur: Tome 1 

La fin de l'année scolaire approche, Abby et Arthur seront bientôt séparés. Mais si le départ de la jeune fille en Irlande se précise, ses préparatifs sont perturbés par les mensonges et les secrets qui l'entourent, par la mystérieuse voiture qui la suit depuis des mois et par son ami Noah, dont les décisions nocives l'affectent. Elle se voit également contrainte de composer avec Ophélie, qui menace de révéler au grand jour sa relation avec Arthur. Prise dans ce tourbillon, Abby se bat, suivant ses convictions et ses envies, peu importe les conséquences. Mais comment trouver sa voie lorsque la voix des autres nous étouffe ?

 

Le premier tome avait été un énorme coup de coeur. J'avais vibré avec les personnages, si attachants. C'est tout naturellement que j'attendais de lire cette suite et des que je l'ai reçue, je n'ai pas attendu pour le dévorer. Malheureusement, je dois admettre que je suis un peu déçue. 

Parlons peu, mais parlons bien, ce qui m'a franchement déplu dans le roman, c'est toute l'ambiance très pesante. Jade River aborde beaucoup de sujets sensibles et délicats - et pour ça, je lui tire mon chapeau car cela reste très intéressant et tout à fait crédible et actuel - mais le récit est considérablement alourdi par une atmosphère déprimante. La pauvre Aby n'en mène pas large, et alors qu'elle se débattait déjà avec des sentiments interdits pour son professeur, elle est loin de s'imaginer toute la misère qui l'attend encore. 

En soi, je ne reproche pas à l'auteure d'avoir abordé ces sujets très difficiles, ils sont d'actualité et chacun a déjà peut-être pu y être confronté de près ou de loin dans sa vie. C'est la manière dont tout cela est amené. C'est très lourd et on se demande sincèrement quand est ce que ça va s'arrêter. A un moment, je n'avais qu'une hâte, c'était de finir le roman. Je me sentais trop écrasée par les épreuves des personnages. J'avais perdu cet attrait que j'avais ressenti dans le premier tome, et le côté addictif, mystérieux et interdit de la romance a, pour moi, complètement disparu dans cette suite.

En effet, on s'éloigne vraiment du sujet principal qu'est la romance interdite entre Aby et Arthur. Même si dans le premier tome, Jade River aborde déjà des sujets sensibles, il m'avait semblé que les deux personnages étaient son point central. Or ici, avec Fleurir, on s'éparpille un peu, l'attention est focalisée sur d'autres, en particulier Noah, au détriment de la relation Aby/Arthur. Même l'histoire du beau professeur, pourtant peu anodine, n'a pas réussi à me toucher autant. C'est comme si Arthur s'était effacé. Du coup, j'ai trouvé que le lien entre Aby et lui perdait de sa superbe. 

Je suis donc très peinée de ne pas avoir apprécié cette lecture comme je m'y attendais. L'épilogue n'a malheureusement pas su me réconcilier avec le reste, l'espoir et la lumière arrivants trop tard selon moi. Je pense retenir de ce dyptique principalement le premier tome que j'avais trouvé magnifique et plus léger. Ceci étant dit, Jade River ayant une très belle plume, je continuerai à suivre ses prochains écrits car je suis certaine qu'elle nous livrera encore de belles histoires!


En bref, une suite et fin un peu en demi-teinte pour moi. Si j'ai apprécié les risques pris par l'auteure d'aborder tous ces sujets difficiles, j'ai trouvé que l'ambiance en prenait sacrément un coup, rendant le récit lourd et déprimant. Je suis assez peinée de le dire, mais j'avais hâte de le terminer. Je n'ai pas retrouvé ce côté adictif du premier qui entourait la relation de Aby et Arthur, Jade River ayant privilégié d'autres aspects dans son livre. J'ai eu la sensation qu'on s'éloignait du sujet principal pour y revenir un peu trop vite sur la fin. Globalement, c'est un dyptique que je conseille, mais j'avais espéré un peu plus de cette suite.

jeudi 17 janvier 2019

De brume, De métal et De cendre de Gwendolyn Clare

de brume

  • Nom: De brume, De métal et De cendre de Gwendolyn Clare
  • Lu en: français
  • Pages:  480 pages
  • Sorti le: 17 janvier 2019
  • Editeur: Lumen
  • Tome Antérieur: Tome 1

Et si on pouvait vraiment créer un monde avec de l'encre et du papier ? En s'armant d'encre et de papier, il est désormais possible de voir naître sous ses doigts des univers entiers. Il suffit, pour accomplir ce miracle, de respecter les règles complexes d'une discipline toute récente, la scriptologie. Elsa est l'un de ces nouveaux savants aux pouvoirs vertigineux. Quand elle découvre avec stupeur que sa mère a mis au point un livre capable de modifier le monde réel, elle n'a plus qu'une idée en tête : récupérer ce dangereux ouvrage avant que ne survienne un drame irréparable. Mais il est déjà trop tard... Non content de la trahir, Leo, l'ami le plus cher d'Elsa, s'est emparé du précieux livre-monde pour le remettre à son père, le terrible Garibaldi. Ce fou furieux entend bien unifier l'Italie, quel qu'en soit le prix. Dès lors, il ne reste plus qu'un espoir à la jeune fille – et à l'humanité tout entière : celui que ses ennemis échouent à déchiffrer le manuscrit qui pourrait bien réduire à néant la planète... Saura-t-elle réparer par l'écriture un monde devenu fou ? Une multitude d'univers créés de toutes pièces entrent en collision dans ce deuxième et dernier tome de la duologie. Passé tragique et ténébreuses conspirations, univers de poche et armes ultimes : suivez cette héroïne armée d'encre et de papier à travers une ribambelle de mondes réels et inventés !

 

J'avais bien aimé le premier tome D'encre, de verre et d'acier avec un univers fantastique original et accrocheur, celui de la formation de mondes parallèles grâce à des pouvoirs scriptologiques. Un peu à la manière d'un Coeur d'encre de Cornelia Funke, les personnages évoluaient dans un monde parallèle, appelé Veldane. Mais suite à un complot, Jumi, la mère de Elsa se fait kidnapper avec le livre-monde. Elsa est contrainte de fuir son univers pour aller dans notre réalité, en Italie et faire appel à de l'aide extérieure. Nous allons suivre Elsa qui est la fille de Jumi, une créatrice d'univers, une scriptologue et nous la retrouvons au début de ce tome 2, dépitée et déçue de la trahison de Leo.

Ce tome 2 et dernier de la duologie est plus axé sur la scriptologie que j'ai adoré car l'auteure étoffe son univers notamment la manière dont on rédige et invente les éléments d'un livre-monde ou méta-livre. Elle donne énormément de détails tous plus intéressants et passionnants les uns que les autres. C'est aussi un roman de réflexion car on suit attentivement les pensées d'Elsa et ses préoccupations qui sont de libérer sa mère, sauver son monde parallèle Veldana, en même temps que le nôtre, tout en déjouant les complots politiques de l'Italie moderne et ceux de Garibaldi, le père de Leo qui veut avoir Elsa sous le coude car c'est une polynathe. Elle décide ainsi de se livrer à Garibaldi, de rentrer dans son jeu afin de mieux le berner et revoler le livre-monde.

On fait des découvertes surprenantes dans ce tome avec pas mal de révélations et d'explications. J'ai adoré la tournure des évènements et la surprise venant de Casa qui apporte son lot de suspense et de rebondissements. On retrouve tous nos personnages préférés dans leurs choix, décisions et même si certains font des erreurs, on est pris d'affection pour eux.

Puis il y a le climat de guerre sous-jacent et dans ce jeu de pouvoir, Elsa est au centre, entre ses sentiments confus pour les frères Leo et Aris et son rôle déterminant dans la destruction du plan de Garibaldi. Loyauté ou amour, devoir ou coeur, quelle voie empruntera-t-elle ? J'ai par contre totalement déchanter sur la fin... le tome est censé être le dernier et je vous avoue que je n'ai rien vu venir. La fin est totalement ouverte et laisse même présager une suite à la fois explosive... cette fin est hallucinante et s'engage pleinement dans le conflit... je suis scotchée et déconfite car du coup je m'attends à une suite.


En bref, un univers sympathique et passionnant, avec des rebondissements, des trahisons, des révélations choc, des réconciliations. On ne s'ennuie pas une seconde et j'ai trouvé que ce tome 2 était bien plus dans l'action pour l'intrigue et extrêmement copieux en termes de description des pouvoirs alchimiques et scriptologiques. Cette suite gagne en maturité et en détails mais je suis un brin décontenancée par cette fin totalement ouverte voire trop qui me laisse sur ma faim...

chronique_lael


jeudi 18 octobre 2018

Wildcard [Warcross #2] de Marie Lu

wildcard

  • Nom: Wildcard [Warcross #2] de Marie Lu
  • Lu en: anglais
  • Pages: 343 pages
  • Sorti le: 18 septembre 2018
  • Editeur: Penguin Teen
  • VF: à paraitre
  • Tome antérieur: Tome 1

Emika Chen barely made it out of the Warcross Championships alive. Now that she knows the truth behind Hideo's new NeuroLink algorithm, she can no longer trust the one person she's always looked up to, who she once thought was on her side. Determined to put a stop to Hideo's grim plans, Emika and the Phoenix Riders band together, only to find a new threat lurking on the neon-lit streets of Tokyo. Someone's put a bounty on Emika's head, and her sole chance for survival lies with Zero and the Blackcoats, his ruthless crew. But Emika soon learns that Zero isn't all that he seems--and his protection comes at a price. Caught in a web of betrayal, with the future of free will at risk, just how far will Emika go to take down the man she loves?

separator

Warcross avait été un vrai coup de coeur lors de sa sortie l'an dernier, de ce fait, j'attendais Wildcard avec impatience. Je ne savais pas du tout ce qu'avait prévu Marie Lu dans cette suite et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elle fut surprenante! 

Alors que Warcross se concentrait plus sur le jeu à proprement parlé, Wildcard fut davantage tourné vers le thriller de science-fiction. Avec une technologie comme le neurolink, peut-on vraiment croire qu'elle sera toujours utilisée à bon escient? C'est ce que démontre ici Marie Lu à travers l'intrigue mise en place. Hideo peut-il être le seul à contrôler le neurolink? Rien n'est moins sur.

Wildcard m'a beaucoup surpris dans son évolution, le jeu étant mis de côté pour se concentrer davantage sur la création même du neurolink. Je dois dire que ça m'a beaucoup plu car tout ce qu'avance l'auteure est tout à fait plausible. A l'heure où nous sommes devenus dépendants d'internet et des smartphones, la réalité augmentée ne parait pas si improbable. Avec une écriture toujours aussi vivace, il est facile de visualiser toute la technologie prendre le dessus sur la réalité, nous enveloppant ainsi dans un monde plus coloré mais moins réel.

Et si l'intrigue nous emmène sur des chemins plus scientifiques, elle est tout de même portée par des personnages très forts qui ne reculent devant rien. J'ai beaucoup aimé la détermination de Emika, tandis que Hideo s'est révélé sous un autre jour. C'est incontestablement le personnage de la saga pour moi. Au delà des apparences et des richesses, voilà un homme blessé, prêt à tout à agir par amour quitte à mettre en danger le monde entier. Son dévouement envers son frère est très touchant, et dans ce tome, Hidéo quitte son costume 3 pièces pour se salir les mains. 

Bien entendu que serait le roman sans Zéro qui représente à lui seul tout le mystère du livre et de Warcross en général. Son histoire est fascinante, les révélations inattendues. Marie Lu a fait un travail exceptionnel sur ce personnage! Enfin, mention à l'équipe des Riders, toujours au rendez-vous pour aider Emika. 

Dans l'ensemble, je fus complètement séduite par cette suite, que j'ai trouvée totalement addictive et bien amenée. Le seul bémol, c'est la fin que j'ai malheureusement trouvée un peu à rallonge et peut être légèrement trop facile. Néanmoins, Marie Lu a très bien su construire son univers, offrant une duologie haletante et originale.


En bref, un second tome très prenant et addictif, évoluant plus vers le thriller de science fiction que le jeu virtuel à proprement parlé. J'ai beaucoup aimé cette évolution qui tient en haleine tout le long, alternant révélations et action. Dans l'ensemble, cette duologie reste vraiment surprenante, nous poussant à nous interroger sur la place du virtuel ainsi que de la réalité augmentée et leur utilisation dans notre vie quotidienne. 

mercredi 17 octobre 2018

Shatter [Glitter #2] de Aprilynne Pike

shatter

  • Nom: Shatter [Glitter #2] de Aprilynne Pike
  • Lu en: français
  • Pages: 378 pages
  • Sorti le: 22 août 2018
  • Editeur: Dreamland
  • VO: paru sous le nom Shatter en février 2018
  • Tome antérieur: Tome 1

Au 22e siècle, on vit au château de Versailles presque comme à l'époque du Roi-Soleil. Mais le luxe et le confort ne font pas oublier à la jeune Danica qu'elle est surveillée en permanence par des robots et qu'elle doit se plier à la volonté d'un roi terrifiant et sanguinaire. La jeune fille n'a pas réussi à éviter son mariage arrangé avec le souverain, elle est désormais unie à lui pour le meilleur... et surtout pour le pire. Piégée dans une prison dorée, elle est l'objet de toutes les attentions, de toutes les rumeurs et aussi de toutes les trahisons Mais son nouveau rôle de reine se révèle également dangereusement addictif. Petit à petit, Danica prend goût au pouvoir, à ses manigances, ses intrigues et ses excès. Elle se laisse griser, au risque d'oublier l'homme qu'elle aime en secret et à qui elle avait pourtant promis de s'enfuir...

separator

J'avais adoré Glitter et le personnage de Danica, alors j'étais impatiente de découvrir cette suite et globalement j'en ressors plutôt conquise. L'intrigue est toujours aussi addictive et même si le rythme est moins intense que le premier tome, on fait de sacrées découvertes qui remettent en question les plans de Dani.

Le lecteur est désormais bien ancré dans le décor de ce Versailles géré par des nanotechnologies et par des robots. Le côté high-tech est bien mis en avant car Danica est surveillée en permanence par des robots. Elle va user de stratégies, d'intelligence et de répartie pour obtenir ce qu'elle veut, en priorité un endroit privé et libérer son amour Saber. 

Elle est plus que contrainte car elle a dû épouser le souverain mais celui-ci est un personnage qui évolue et qui se révèle ambigüe, avec des émotions propres. Je ne m'attendais pas à ce qu'il commence à développer des sentiments pour Danica notamment du respect d'avoir trouvé une adversaire de taille, pertinente et aux décisions intelligentes.

Danica est toujours soumise aux caprices de son fournisseur de Glitter, qui la tient à sa solde, l'a déjà trahi et use de son pouvoir sur Saber... mais là encore l'intrigue révèle quelques surprises de taille. Le rythme est excellent durant tout le livre, entre révélations et vie à la cour, sentiments de Danica pour Saber, ses amis, et réflexion d'un plan de secours pour s'échapper de Versailles.

Ca reste fluide, mais peut-être moins addictif que le premier tome... c'est vers la fin que tout s'enchaîne avec deux rebondissements de dingue et qui prend tout le monde au dépourvu!! J'ai adoré! Et j'ai vraiment envie de savoir la suite parce que cette fin était géniale...


En bref, une intrigue autour de la manipulation du pouvoir plutôt bien amenée, des personnages qui évoluent considérablement et qui vont finalement virer de bord pour parvenir à un résultat juste et équitable. Danica est une héroïne qui m'épate parce qu'elle sait qu'elle fait des mauvais choix, qu'elle vend son âme et devient aussi vile que son époux le roi, mais c'est pour la bonne cause. Histoire d'amour, histoires et scandales de cour, intrigues royales et politiques accrocheuses, enjeux de pouvoir et de liberté, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde avec un tome tout aussi prenant. Le final est hyper stressant et on se demande bien ce que nous réserve le dernier tome !

chronique_lael

mardi 31 juillet 2018

Un été dans les Hamptons [From New York with Love #2] de Sarah Morgan

un été dans les hamptons

  • Nom: Un été dans les Hamptons [From New York with Love #2] de Sarah Morgan
  • Lu en: français
  • Pages: 448 pages
  • Sorti le: 4 juillet 2018
  • Editeur: Harlequin France - Collection &H
  • VO: paru sous le nom Holiday in the Hamptons le 15 juin 2017
  • Tome Antérieur: Tome 1

« Ta vie, c’est un scénario de comédie romantique. » Si la situation n’était pas si catastrophique, Felicity éclaterait de rire, tant ces mots lui semblent éloignés de la vérité. Pour elle, tomber nez à nez avec l’homme qui lui a brisé le cœur et constater que, dix ans après, il est toujours aussi sexy et hors de portée relèverait plutôt de son mauvais karma. Ne s’était-elle pas réfugiée dans les Hamptons justement pour lui échapper ? Mais, maintenant que Seth l’a retrouvée, Felicity sait qu’elle a une décision à prendre : passer sa vie à fuir ou affronter une fois pour toutes les démons de son passé…

114149306

Avec Sarah Morgan, je sais d'avance que je vais passer un bon moment de lecture. J'apprécie ses livres qui, au-delà de l'histoire d'amour, traitent toujours d'un sujet plus profond comme les liens familiaux, notre place dans la société, la valeur que l'on se donne... Un été dans les Hamptons ne déroge pas à la règle en nous racontant l'histoire de Fliss, cette jeune femme que la vie de famille n'a pas épargnée. 

Fliss est la soeur de Daniel, rencontré dans le tome précédent. C'est aussi la jumelle de Harriet. Ensemble, elles ont bâti les Woof Rangers, une société qui propose de promener les chiens dans Manhattan. Fortes de leur succès, Fliss ne s'attendait pas à tomber sur son ex mari, Seth, à la clinique vétérinaire. C'est le choc pour la jeune femme, qui n'arrive plus à canaliser ses peurs et ses sentiments. Lorsque sa grand mère lui demande de venir l'aider quelques semaines dans les Hamptons, Fliss n'hésite pas, pensant ainsi prendre la fuite... 

Evidemment, le livre ne serait pas drôle si Fliss avait passé son été dans son coin... Quelle ne fut pas sa surprise d'apprendre que Seth habite en fait dans les Hamptons!! Une situation que la jeune femme n'avait pas prévue mais qui va l'obliger à se replonger dans son passé pour enfin vivre dans le présent et penser à l'avenir. 

J'ai beaucoup aimé l'histoire de Fliss, en laquelle j'ai pu m'identifier de bien des manières! Même si Fliss peut paraitre exaspérante, le fait qu'elle se barricade derrière de nombreux murs est totalement compréhensible. Quand on croit dur comme fer qu'on ne vaut rien, sortir de sa coquille demande bien du temps et du courage. Mais avec Seth, Fliss se sent comprise. Entre eux, ce fut l'amour fou il y a 10 ans. Et si c'était encore le cas? 

Comme dans tous les livres de Sarah Morgan, Seth est un protagoniste charmant. Il est beau, patient, intelligent, dévoué et tout le monde l'adore. Un peu cliché bien entendu mais totalement rêveur. Entre lui et Fliss, l'attirance est toujours bel et bien présente, mais suffit-elle pour construire une relation? C'est tout l'enjeu du livre, qui nous plonge au coeur d'un passé difficile afin de comprendre le présent. 

Ce fut une lecture assez intense en sentiments et émotions. Les personnages de Sarah Morgan sont toujours très attachants. Sans oublier les personnages secondaires, tout aussi intéressants ou le fait que les animaux soient aussi au centre de l'histoire. Un aspect que j'aime beaucoup, moi qui me sens proche d'eux. Encore une fois, ce fut une lecture très réussie. Je n'ai qu'une hâte, découvrir l'histoire de Harriet.


En bref, encore un livre très réussi pour Sarah Morgan! J'étais curieuse de découvrir l'histoire de Fliss, à laquelle j'ai pu m'identifier de bien des manières... C'est un personnage franchement haut en couleurs qui se barricade derrière une forteresse infranchissable. Mais c'est sans compter sur Seth, son seul et unique amour, de tout faire pour retrouver la femme qu'il aime. Seth est un personnage doux que j'ai beaucoup aimé, il complète bien Fliss. Ensemble, ils forment un très beau couple, attentionné et passionné par les animaux! Sarah Morgan poursuit sur sa lancée en mettant les animaux en avant et leur place dans nos vies, pour mon plus grand bonheur. Malgré quelques longueurs, je me suis régalée avec cette lecture!

mercredi 14 mars 2018

Henry [Il était une fois #2] de Emma Chase

Henry

  • Nom: Henry [Il était une fois #2] de Emma Chase
  • Lu en: français
  • Pages: 310 pages
  • Sorti le: 1er mars 2018
  • Editeur: Hugo Roman
  • Fiche: présentation officielle
  • VO: paru sous le nom Royally Matched le 21 février 2017
  • Tome Antérieur: Tome 1

Certains hommes sont nés responsables, d’autres subissent les responsabilités. C’est le cas de Henry qui vient de devenir l’héritier présomptif du royaume de Wessco suite à l’abdication de son frère aîné qui a choisi de renoncer au trône afin de pouvoir épouser l’amour de sa vie. Il se retrouve donc avec un poids considérable sur les épaules, et ne gère pas du tout le fait de devoir prendre des décisions politiques pour son pays et ses sujets. Mais Henry, ne prend pas la royauté très au sérieux et décide de devenir l’objet de tous les fantasmes des jeunes femmes de Wessco en devenant le héros d’une téléréalité… royale : un château, un prince, et vingt charmantes aristocrates prêtes à tout pour séduire Henry et devenir la future reine. Henry, le prince bad boy et play-boy se sent tout à fait dans son élément dans cet univers où des femmes se battent littéralement pour lui… jusqu’à ce que ses yeux se posent sur la soeur d’une des participantes : Sarah. Sarah est sensible et intelligente, le nez toujours dans les livres. Bien qu’elle soit riche et issue de la noblesse, elle s’assume seule grâce à son travail de bibliothécaire. Timide, ce qu’elle déteste le plus : être sous le feu des projecteurs…

separateur-3

Après avoir lu Nicholas, je vous avoue que j'étais plus qu'impatiente de lire Henry. Grâce à une sortie imprévue en ville, Henry m'attendait à la librairie, dernier exemplaire disponible, à croire qu'il était pour moi. Je n'ai franchement pas hésité une seconde, tant j'avais envie de lire l'histoire de ce prince longtemps dans l'ombre et pour qui, tout à coup, tout change. 

J'adore quand un livre m'embarque des les premières pages, à tel point que je n'en fais qu'une bouchée. Avec Henry, ce fut le cas et bien que j'aurai aimé savourer un peu plus son histoire, je me suis régalée. Ce second tome est, pour moi, bien meilleur que le premier. Il faut dire que Henry a une personnalité éclatante, bien différente de son frère, plus à vif, à coeur ouvert. 

Le jeune homme a en effet des démons du passé qui l'empêche d'avancer. Aussi, quand Nicholas abandonne le trône pour Olivia et qu'Henry se retrouve soudainement sous les projecteurs, il ne sait comment réagir. Toute sa vie, il a vécu dans l'ombre dans un grand frère fort et destiné à devenir roi. Alors quand lui-même acquiert ces responsabilités, le poids est bien trop écrasant. 

Pour se divertir, il répond favorablement à Vanessa Steele, productrice d'une émission de télé-réalité. L'objectif? Mettre en scène le Prince entouré de charmantes demoiselles, prêtes à tout pour ses faveurs et ainsi récolter la couronne en guise de victoire. Un concept qui plait beaucoup à Henry au départ, jusqu'à ce qu'il pose les yeux sur la timide Sarah, soeur d'une des participantes. 

Sarah est le modèle type des personnages féminins que j'adore et auxquels je peux m'identifier. Son caractère doux, sa timidité, sa réserve, sa dévotion et son amour pour les livres, son honnêteté, son ignorance et ses blessures cachées... Sarah est une héroine qu'on ne peut qu'aimer. Je l'ai de suite comprise en bien des points, je dois admettre que je lui ressemble un peu. De fait, j'ai beaucoup aimé ses chapitres. 

Lorsque Sarah et Henry se rencontrent, on sent qu'il se passe quelque chose. Pourtant, entre le Prince sauvage indomptable et la Belle intelligente et passionnée, ce n'était pas gagné d'avance. Mais les contraires s'attirent et les deux jeunes gens ne peuvent y échapper. Leur complicité est magnifique à découvrir, tout en douceur malgré quelques maladresses. J'ai aimé voir l'évolution de Henry, le voir s'attendrir devant Sarah, voulant devenir meilleur pour elle, lui faire honneur. J'ai aimé voir la timide Sarah sortir de sa réserve, se montrer plus audacieuse au contact de Henry. 

Et lorsque l'amour l'emporte, la relation devient torride, sexy, mais toujours dans ce respect mutuel que j'ai tant apprécié. J'ai trouvé la relation de ce couple très différente de celle entre Nicholas et Olivia, elle m'a davantage plu, ayant un côté plus doux, moins provocateur quoique toujours aussi chaud. 

Encore une fois, Emma Chase se concentre sur un moment clé pour développer la romance des personnages, mais étale ensuite son récit sur plusieurs années. Cela renforce encore plus la crédibilité des personnages et de leur amour respectif, montrant que, même si chacun est confronté à des épreuves, l'amour, le vrai, peut toujours vaincre. 


En bref, ce second tome de la série Il était une fois est un gros coup de coeur. J'ai tellement adoré Henry et Sarah, leur personnalité respective, et leur amour grandissant, complice, réel et magique à la fois. Comme toujours avec Emma Chase, la romance est torride mais très respectueuse, aspect que j'ai beaucoup apprécié. J'ai passé un merveilleux moment avec ce couple qui fait désormais partie de mes préférés.

jeudi 18 janvier 2018

Rendez-vous à Central Park [ Coup de foudre à Manhattan #2] de Sarah Morgan

rendez vous a central park

  • Nom: Rendez-vous à Central Park [ Coup de foudre à Manhattan #2] de Sarah Morgan 
  • Lu en: français
  • Pages: 480 pages
  • Sorti le: 31 mai 2017
  • Editeur: Harlequin
  • Fiche: présentation officielle
  • VO: paru sous le nom Sunset in Central Park le 30 aout 2016
  • Tome Antérieur: Tome 1

Depuis le désastreux divorce de ses parents, Frankie a un avis arrêté sur l’amour : ce n’est pas pour elle. La vie qu’elle s’est construite à New York, entre son passionnant métier de botaniste et son indéfectible groupe d’amis, lui convient parfaitement. Et si Matt, le frère aîné de sa meilleure amie, est le portrait-robot de l’homme idéal – célibataire, fiable et furieusement sexy –, elle se contente très bien de leur relation platonique. Mais, quand ce dernier décide de briser ce fragile équilibre en lui proposant un rendez-vous, Frankie sait qu’elle a un choix à faire : affronter ses peurs ou laisser l’homme parfait sortir de sa vie.

separateur-3

Quand vous avez besoin d'une lecture doudou, rien de tel qu'un roman de Sarah Morgan! C'est l'assurance de passer un bon moment et de se sentir bien. J'ai donc commencé ce second tome avec joie mais aussi avec un peu d'appréhension. En effet, je n'étais pas certaine d'apprécier Frankie que j'avais trouvé très froide dans le livre précédent. Quelle erreur de jugement! J'ai adoré ce personnage auquel je me suis grandement identifiée.

Frankie reste traumatisée par le divorce de ses parents qui lui a donné une image terriblement négative de l'amour. Avec un père inexistant et une mère qui s'envoie en l'air tous les hommes qui passent, la jeune femme se sent honteuse mais surtout, pense que les histoires d'amour, ça finit toujours mal. Très peu à l'aise dans ce domaine, Frankie a appris à se barricader derrière une forteresse impossible à franchir afin de se protéger. La peur de ressembler à sa mère la tenaille et tout stratagème est bon pour faire l'inverse. Alors qu'elle se pensait à l'abri, ses certitudes vacillent quand Matt, son meilleur ami et le frère de Paige, lui donne un rendez-vous...

J'ai franchement adoré découvrir l'histoire de Frankie et Matt qui évolue avec une certaine lenteur et logique. Frankie est une jeune femme à laquelle je me suis fortement identifiée. Comme elle, j'ai du mal à saisir l'instant présent et le vivre pleinement. Comme elle, j'ai une image de l'amour assez catastrophique. Comme elle, je suis persuadée que ça finit toujours mal et que ça sert à rien de tenter si c'est encore pour avoir le coeur brisé. Comme elle, je n'y connais rien au jeu du flirt et de la séduction. Comme elle, je me laisse guider par ma peur et non mes sentiments. 

Pour moi, c'était donc vraiment très fort. Pour d'autres, Frankie a sans doute pu se révéler fatigante avec ses incertitudes. Tout dépend de ce que chacun a déjà vécu ou pas. J'ai donc beaucoup aimé la voir s'ouvrir, certes avec panique, mais aussi avec courage et honnêteté. Confronter son passé, accepter la réalité et embrasser pleinement ses sentiments. Cela prend du temps mais avec Matt, Frankie sent qu'elle peut enfin aller de l'avant. 

Et on la comprend, Matt est un homme qui fait rêver. Bosseur, surprotecteur, honnête, doux, il incarne un peu un certain idéal. Connaissant Frankie depuis de nombreuses années, il sait comment se comporter avec la femme qui l'aime. Pour autant, Matt était loin de se douter des traumatismes de Frankie. Ce sera d'abord un choc puis une révélation: c'est la femme de sa vie. 

J'ai totalement fondu pour Matt qui se montre extrêmement patient même si il essaie aussi d'ouvrir les yeux à Frankie de manière parfois un peu brute. Une stratégie comme une autre qui fonctionnera et qui démontrera à quel point les deux sont faits pour être ensemble. On ressent toute leur complicité sur bien des sujets - que ce soit leur travail respectif, les films, ou encore Central Park - ainsi qu'une énorme confiance, base vitale pour toute relation. 

Comme toujours avec Sarah Morgan, on termine sur le grand final. Si, dans certains de ses livres cela est très précipité, ici il n'en est rien. Matt et Frankie se connaissent depuis longtemps et s'aiment depuis tout autant. Cette fin m'a parue logique et donc très belle. 


 En bref, j'ai eu un petit coup de coeur pour Rendez-vous à Central Park. Je ne m'attendais pas à autant m'identifier à Frankie, ses peurs, ses doutes, ses barrières. Mais quand l'amour, le vrai, est là, il peut nous donner la force et le courage de regarder ses angoisses en face, et de saisir enfin le moment présent. Voilà une histoire d'amour tout en douceur et confiance qui fait encore une fois rêver.