► ► Livres
Bilan des lectures Calendrier des parutions Chroniques Livres Chroniques Mangas Cover reveal Infos livresques In my Mailbox Jeux livresques Lectures communes Lire en VO Mes Conseils livresques Rendez-vous littéraires Sommaire des chroniques
► ► Musique & Cinéma
Critiques cinéma Critiques musicales Sommaire général
► ► Hello World
Hello Japan Rencontres extraordinaires Salons & Dédicaces
► ► Graphisme
Coulisses de mes créations
► ► Mirrorcle World
Anciens designs Concours Les Binômes Les blogs à visiter Mes chroniqueuses Qui suis-je?
► ► Autres Rendez-vous
Autour du blog Booktube Challenges & Tags Dear Friends Lifestyle
dimanche 11 août 2013

In my Mailbox (64)

P1020745

Coucou! Et voici un tout nouvel In My Mailbox! Cette semaine, la Star n'est autre que Crown of Midnight, le tome 2 de Throne of Glass de Sarah J. Maas! Il sort ce 15 aout en Angleterre tandis que les américains devront attendre le 27 aout prochain, autant dire que je suis ravie de l'avoir eu si en avance! C'est d'ailleurs ma lecture actuelle et c'est un régal! 

DSC_0056[1]

Ensuite j'ai reçu comme cadeau de la part d'une amie Il était fait pour moi de Rebecca Serle! Une histoire moderne à la Roméo et Juliette, ça promet! Et enfin, j'ai reçu et déjà lu The distance between us de Kasie West! Une très sympathique romance contemporaine dont vous pouvez lire ma chronique sur le blog! Voilà pour ce dimanche :)

Icon in my mailbox ok


vendredi 9 août 2013

The Distance Between Us

DistanceBetweenUs

  • Nom: The Distance between us de Kasie West
  • Lu en: anglais (315 pages)
  • Sorti en: juillet 2013
  • VF: non prévue
  • Ma note

Caymen Meyers, 17 ans, étudie les riches comme sa propre science personnelle. A force d'observer, elle sait qu'ils ne sont bons qu'à une chose: dépenser leur argent dans des choses futiles, comme les poupées du magasin de sa mère.
Quand Xander Spence entre dans sa boutique pour acheter une poupée de porcelaine à sa grand mère, Caymen remarque au premier coup d'oeil qu'il fait partie des gros riches. Bien que ses manières soient charmantes, Caymen n'est pas dupe. Son attention sera de courte durée. Mais elle n'avait pas prévu que Xander reste dans le coin et vienne la voir de plus en plus souvent. Et malgré elle, Caymen commence à apprécier sa compagnie...

Traduction personnelle du résumé.

Kasie West est un auteur qui me fait de l'oeil avec ses livres (et je vous jure que je vais craquer pour son livre Pivot Point bien vite!) depuis un moment. J'ai décidé de me lancer avec The Distance between us car le genre plus léger me correspond plus en ce moment. En effet, ici pas de paranormal, ou autres créatures bizarres, non on a à faire à une jolie histoire contemporaine. Qu'on se le dise d'emblée, ça ne casse pas des briques mais qu'est ce que c'est mignon!

Caymen, 17 ans, vit avec sa mère dans une petite ville non loin de la Côte. Sa mère, passionnée de poupées en porcelaine, tient un magasin qui leurs est dédié. Mais depuis quelques temps, le travail devient de plus en plus exigeant et Caymen se dévoue bien trop pour aider sa mère, au détriment de ses études. Les deux femmes semblent être sur la même longueur d'onde, jusqu'à penser que l'amitié vraie est quelque chose de rare et que tout ce qui a de l'argent n'est pas fiable pour un franc (oh le jeu de mot xD).

Caymen ne prête donc pas attention à ses clients ultra riches. Elle sait qu'ils ont d'autres chats à fouetter et surtout plein de frics à dépenser. Bien qu'on pourrait penser qu'elle est jalouse, Caymen connait la valeur des choses et s'en accommode. Jusqu'à ce que Xander rentre dans sa boutique... Ce type là est super canon, sur de lui, arrogant sur les bords et semble s'intéresser à la jeune fille plus qu'elle ne l'avait espérer...

Entre eux s'installe alors une jolie relation, étalée sur quelques mois. On apprend à connaitre les deux protagonistes et à les apprécier. En effet, au début j'ai eu un peu de mal, je trouvais l'univers et les personnages un peu trop surfaits. Mais comme on finit par grater la surface, on s'attache à eux et à leur petite histoire. Ce livre met en avant de manière simple les classes sociales et le jugement qu'on peut émettre hativement sur une personne selon son statut dans la société. Les clichés y sont alors bien représentés mais on finit par passer au-dessus.

Comme je le disais, les personnages ont fini par se révéler sympathiques, du coup on tourne les pages assez vite. Les personnages secondaires sont aussi très sympas mais totalement transparents, c'est dommage sur ce coup là. Cela dit, la joyeuse bande nous fait passer un très bon moment lecture, léger et taillé pour l'été!