► ► Livres
Bilan des lectures Calendrier des parutions Chroniques Livres Chroniques Mangas Cover reveal Infos livresques In my Mailbox Jeux livresques Lectures communes Lire en VO Mes Conseils livresques Rendez-vous littéraires Sommaire des chroniques
► ► Musique & Cinéma
Critiques cinéma Critiques musicales Sommaire général
► ► Hello World
Hello Japan Rencontres extraordinaires Salons & Dédicaces
► ► Graphisme
Coulisses de mes créations
► ► Mirrorcle World
Anciens designs Concours Les Binômes Les blogs à visiter Mes chroniqueuses Qui suis-je?
► ► Autres Rendez-vous
Autour du blog Booktube Challenges & Tags Dear Friends Lifestyle
lundi 29 octobre 2018

Light Years de Kass Morgan

light-years-1113758-264-432

  • Nom: Light Years de Kass Morgan
  • Lu en: français
  • Pages:  432 pages
  • Sorti le: 11 octobre 2018
  • Editeur: Collection R
  • VO: paru sous le nom Light Years en octobre 2018
  • Premier tome d'une duologie

Vous rêvez de gloire, de batailles et d'honneurs militaires ? Commencez donc par connaître votre ennemi... Bienvenue à l'Académie aérospatiale de Tétra, où viennent d'être admis pour la première fois des candidats issus des confins de la galaxie. À des années-lumière de leurs planètes d'origine, Vesper, Arrann, Orèlia et Cormak portent chacun leur lot de terribles secrets, et s'engagent dans des amours interdites qui mettent en danger le fragile équilibre de l'Académie. Et si la menace principale ne venait pas des redoutables Spectres, avec leur puissance de feu colossale, mais plutôt des cadets eux-mêmes ?

separator

J'avais adoré la série Les 100 et je suis très heureuse de retrouver l'auteur dans une nouvelle série. Mais ce que je peux vous dire de ma réaction à chaud c'est que j'ai bien aimé mais j'en veux plus. Nous sommes dans un univers de space opera, à la manière d'un Phobos ou d'un Illuminae ou même d'un Sombres étoiles de Malorie Blackman. Autrement dit c'est un univers que j'ai déjà lu et que j'aime énormément pour peu que ça déménage et que ça explose.

L'Académie Aérospatiale de Tétra a lancé sa nouvelle campagne de recrutement d'étudiants. La grande nouveauté : l'entrée dans l'école n'est plus limitée aux habitants du système solaire de Tétra mais à tous les étudiants, de toute provenance confondue. Vesper, Cormak, Arrann, Orèlia vont se retrouver au sein de la même élite mais chacun a des particularités et des secrets à cacher.

Vesper, originaire de Tridian est une pilote surdouée qui a toujours vouée sa vie à faire plaisir à sa mère. Elle a pour ambition de devenir commandante mais les choses ne se passent pas comme elle l'espérait. Cormak a pris la place de son frère décédé et se fait passer pour lui. Il a grandi sur une planète toxique Déva et il souhaite à tout prix échapper à un destin quelconque. Arrann vient de Chetire. Intello, il a toujours été méprisé par ses camarades. Il a été accepté comme élève officier et cherche à se faire une place au sein de l'Académie. Mais il ne s'imaginait pas tomber amoureux d'un jeune Tridien. Enfin, Orélia cache un lourd secret puisque c'est une espionne des Spectres...

On suit quatre narrateurs différents, dans une alternance de chapitres qui pour ma part est un procédé que je commence à me lasser. Pour chacun d'entre eux, nous allons découvrir un peu de leur passé, de leur histoire, de leur origine, de leurs objectifs et espoirs et de la manière dont ils se sont retrouvés dans l'Académie. On reste donc principalement en surface même lorsqu'il s'agit de leurs sentiments. Des amours interdites se profilent mais ce n'est pas le point fort du roman.

Ca se lit plutôt bien et vite et j'ai eu l'impression de lire une intrigue similaire à Inaccessibles de Katharine McGee. La lecture est addictive et bien prenante car tous les rouages se mettent en place et l'intrigue tournant autour des secrets des uns et des autres est captivante. Puis tout s'enchaîne à la fin et on n'a qu'une envie c'est de lire la suite. C'est un peu ce que je reproche d'ailleurs à Light Years, c'est monté comme Les 100, c'est bien mené mais ça reste dodo time tout le long jusqu'à la fin où ça se réveille.


En bref, une lecture plaisante et agréable mais j'en veux plus. Je veux que l'auteure nous surprenne encore plus et pas seulement avec un twist final mais des rebondissements tout au long du roman pour une narration moins irrégulière et plus explosive.

chronique_lael


jeudi 18 octobre 2018

Wildcard [Warcross #2] de Marie Lu

wildcard

  • Nom: Wildcard [Warcross #2] de Marie Lu
  • Lu en: anglais
  • Pages: 343 pages
  • Sorti le: 18 septembre 2018
  • Editeur: Penguin Teen
  • VF: à paraitre
  • Tome antérieur: Tome 1

Emika Chen barely made it out of the Warcross Championships alive. Now that she knows the truth behind Hideo's new NeuroLink algorithm, she can no longer trust the one person she's always looked up to, who she once thought was on her side. Determined to put a stop to Hideo's grim plans, Emika and the Phoenix Riders band together, only to find a new threat lurking on the neon-lit streets of Tokyo. Someone's put a bounty on Emika's head, and her sole chance for survival lies with Zero and the Blackcoats, his ruthless crew. But Emika soon learns that Zero isn't all that he seems--and his protection comes at a price. Caught in a web of betrayal, with the future of free will at risk, just how far will Emika go to take down the man she loves?

separator

Warcross avait été un vrai coup de coeur lors de sa sortie l'an dernier, de ce fait, j'attendais Wildcard avec impatience. Je ne savais pas du tout ce qu'avait prévu Marie Lu dans cette suite et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elle fut surprenante! 

Alors que Warcross se concentrait plus sur le jeu à proprement parlé, Wildcard fut davantage tourné vers le thriller de science-fiction. Avec une technologie comme le neurolink, peut-on vraiment croire qu'elle sera toujours utilisée à bon escient? C'est ce que démontre ici Marie Lu à travers l'intrigue mise en place. Hideo peut-il être le seul à contrôler le neurolink? Rien n'est moins sur.

Wildcard m'a beaucoup surpris dans son évolution, le jeu étant mis de côté pour se concentrer davantage sur la création même du neurolink. Je dois dire que ça m'a beaucoup plu car tout ce qu'avance l'auteure est tout à fait plausible. A l'heure où nous sommes devenus dépendants d'internet et des smartphones, la réalité augmentée ne parait pas si improbable. Avec une écriture toujours aussi vivace, il est facile de visualiser toute la technologie prendre le dessus sur la réalité, nous enveloppant ainsi dans un monde plus coloré mais moins réel.

Et si l'intrigue nous emmène sur des chemins plus scientifiques, elle est tout de même portée par des personnages très forts qui ne reculent devant rien. J'ai beaucoup aimé la détermination de Emika, tandis que Hideo s'est révélé sous un autre jour. C'est incontestablement le personnage de la saga pour moi. Au delà des apparences et des richesses, voilà un homme blessé, prêt à tout à agir par amour quitte à mettre en danger le monde entier. Son dévouement envers son frère est très touchant, et dans ce tome, Hidéo quitte son costume 3 pièces pour se salir les mains. 

Bien entendu que serait le roman sans Zéro qui représente à lui seul tout le mystère du livre et de Warcross en général. Son histoire est fascinante, les révélations inattendues. Marie Lu a fait un travail exceptionnel sur ce personnage! Enfin, mention à l'équipe des Riders, toujours au rendez-vous pour aider Emika. 

Dans l'ensemble, je fus complètement séduite par cette suite, que j'ai trouvée totalement addictive et bien amenée. Le seul bémol, c'est la fin que j'ai malheureusement trouvée un peu à rallonge et peut être légèrement trop facile. Néanmoins, Marie Lu a très bien su construire son univers, offrant une duologie haletante et originale.


En bref, un second tome très prenant et addictif, évoluant plus vers le thriller de science fiction que le jeu virtuel à proprement parlé. J'ai beaucoup aimé cette évolution qui tient en haleine tout le long, alternant révélations et action. Dans l'ensemble, cette duologie reste vraiment surprenante, nous poussant à nous interroger sur la place du virtuel ainsi que de la réalité augmentée et leur utilisation dans notre vie quotidienne.