► ► Livres
Bilan des lectures Calendrier des parutions Chroniques Livres Chroniques Mangas Cover reveal Infos livresques In my Mailbox Jeux livresques Lectures communes Lire en VO Mes Conseils livresques Rendez-vous littéraires Sommaire des chroniques
► ► Musique & Cinéma
Critiques cinéma Critiques musicales Sommaire général
► ► Hello World
Hello Japan Rencontres extraordinaires Salons & Dédicaces
► ► Graphisme
Coulisses de mes créations Mon site professionnel
► ► Mirrorcle World
Anciens designs Concours Les Binômes Mes chroniqueuses Partenaires Qui suis-je?
► ► Autres Rendez-vous
Autour du blog Booktube Challenges & Tags Dear Friends Lifestyle
jeudi 1 mars 2018

Nicholas [Il était une fois #1] de Emma Chase

il-etait-une-fois-tome-1---nicholas-

  • Nom: Nicholas [Il était une fois #1] de Emma Chase
  • Lu en: français
  • Pages: 360 pages
  • Sorti le: 1er février 2018
  • Editeur: Hugo Roman
  • Fiche: présentation officielle
  • VO: paru sous le nom Royally Screwed le 16 octobre 2016
  • Premier tome d'une trilogie

Nicholas Pembrook est le prince héritier du trône de Wessco. Son Délice Royal, comme le nomment les médias est incroyablement sexy, il a un charme fou mais il est incroyablement arrogant… en même temps, comment ne pas l’être quand tout le monde s’incline constamment devant vous ? Par une nuit froide, sous les flocons de neige à Manhattan, le prince rencontre une ravissante brune qui ne baisse pas les yeux et ne fait pas de révérence… mais qui lui envoie une tarte en pleine figure. Nicholas tombe sous le charme et est prêt à tout pour parvenir à ses fins. Olivia Hammond, serveuse à New York se fiche de la royauté et n’avait jamais imaginé rencontrer un prince. Il était une fois une Reine austère et inflexible, un prince héritier de secours complètement instable et des paparazzis acharnés. Même si le royaume a échangé son carrosse contre une Rolls Royce et qu’aucune tête n’est tombée depuis bien longtemps, la famille royale n’entend pas accepter de roturière sur le trône. Nicholas a grandi les yeux rivés sur lui, mais aujourd’hui c’est pire, avec l’échéance d’un mariage royal, le monde entier scrute ses moindres mouvements. Mais le plus important, au-delà de ce qu’il représente, le prince devra décider qui il veut être : un roi…ou l’homme qui aimera Olivia pour toujours.

separateur-3

En ce moment, je suis sur une belle lancée où je n'arrête pas de lire de la romance. Lorsque j'ai découvert Une lueur d'espoir il y a quelques semaines, j'ai également découvert Nicholas de Emma Chase. Et chose rare, je suis tombée sous le charme de cette magnifique couverture. Superficielle vous avez dit? J'assume totalement! Les premiers avis étant très bons, je n'ai pas résisté face à Nicholas lorsque je l'ai trouvé à la foire du livre de Bruxelles. 

J'ai commencé directement ma lecture des mon entrée à la maison. J'ai de suite aimé le style de l'auteure que je retrouvais après plusieurs années. J'avais en effet lu le premier tome de Tangled et si la plume de l'auteure m'avait plu, je n'avais pas adhéré à l'histoire. Avec Nicholas cependant, ce fut différent. J'ai adoré ce côté royal qui nous rappelle sans difficultés une certaine famille anglaise ainsi que l'ambiance à la Cendrillon des temps modernes. 

Nicholas est l'héritier du trône de Wessco et, en cette qualité, doit répondre à des exigences particulières dont un mariage planifié par son (adorable) grand mère la reine. Mis au pied du mur, le jeune prince décide de profiter des 5 mois de liberté qui lui restent pour s'amuser un peu. Se rendant à New York pour assumer quelques réunions, Nicholas rencontre Olivia, un soir, et c'est littéralement le coup de foudre. 

J'ai beaucoup aimé leur rencontre qui a fait plein d'étincelles. Il faut dire que Nicholas, bourré, n'a pas hésité à faire une proposition indécente à Olivia qui démontrera à ce moment précis sa force de caractère. J'ai vraiment apprécié la jeune femme, courageuse, très altruiste, au grand coeur. Olivia n'aspire qu'à la gentillesse. On a envie d'être son amie. Par contre, je lui ai trouvé un côté assez naif et parfois trop faible devant les frasques de Nicholas. Pas certaine que j'aurai été aussi clémente. Mais l'amour rend aveugle, c'est bien ce qu'on dit non? 

Quant à Nicholas, j'ai eu plus de mal face à son arrogance et sa vulgarité. D'accord le mec est l'hériter d'un pays entier mais son ton autoritaire et sa façon de penser m'ont souvent tapé sur les nerfs. J'ai trouvé qu'il voulait trop commander Olivia et oui, j'ai douté de son amour jusqu'à la fin. J'ai eu l'impression que pour lui ce n'était pas sérieux, que c'était juste une passade, un bon moment pour s'envoyer en l'air. Heureusement, il a pu me surprendre et faire le bon choix à la fin, ce qui m'a réconciliée avec lui. 

L'histoire d'amour en elle-même reste sympathique, j'aurai aimé que le background soit un peu plus approfondi mais Chase se concentre énormément sur la romance. C'est chaud, c'est sexy, c'est vulgaire, parfois limite crade. A mi chemin entre Princesse malgré elle pour le côté mignon et paillettes, et Cinquantes nuances pour les scènes de sexe. Je ne suis pas prude face aux détails, mais il m'a manqué de la sensualité. J'ai trouvé que les expressions des personnages étaient loin d'être élégantes et ça cassait un peu l'image de beau prince (fleur bleue un jour, fleur bleue toujours!). C'était aussi assez répétitif, tels deux chauds lapins jamais rassasiés. 

Malgré tout j'ai beaucoup aimé l'ensemble, même si l'histoire n'est pas spécialement creusée. Je ne vous cacherai pas que j'ai hâte de découvrir Henry, qui m'a fait grande impression et qui semble présenter une personnalité plus marquée, ainsi que Ellie, toute pétillante. C'est sur, je lirai la suite sans hésiter!


En bref, j'ai passé un très bon moment aux côtés de Nicholas et Olivia. Si le caractère de la jeune femme m'a plu, j'ai eu plus de mal avec l'arrogance de Nicholas. Cependant le parralélisme avec la famille royale anglaise et cette ambiance à la Cendrillon m'ont convaincue et c'est avec le sourire que j'ai refermé ce roman. Je lirai la suite avec plaisir.


vendredi 17 avril 2015

[Anime] ΛLDNOΛH.ZERO

aldnoah zero

  • Nom: ΛLDNOΛH.ZERO [アルドノア・ゼロ]
  • Saisons: 1 et 2 | 12 épisodes chacune
  • Pays: Japon
  • Diffusion: juillet - septembre 2014 | janvier - mars 2015
  • Genre: Action, science-fiction

Dans un présent alternatif, les Humains se sont séparés à la suite de la découverte sur la Lune d'un portail menant vers Mars. Ceux qui ont quitté la Terre forment l'Empire de Vers, une société très avancée technologiquement grâce à la découverte d'une nouvelle forme d'énergie (l'Aldnoah) mais proche de la guerre civile. En effet, la planète rouge manque de toutes les ressources vitales et les inégalités se creusent entre la classe dominante et la classe ouvrière. Une courte guerre en 1999 entre la Terre et Mars éclate, conduisant à la destruction d'une grande partie de la Lune, ces débris causant de très importants dégâts à la surface de la Terre. De plus, l'Empereur est extrêmement affaibli par la vieillesse et délaisse toute la gestion de la planète. Profitant de sa faiblesse, les Chevaliers Orbitaux nouent des alliances et attendent la moindre occasion pour attaquer la Terre, riche en ressources. En 2014, la jeune princesse héritière, Asseylum Vers Allusia, est malgré tout déterminée à apaiser les relations entre les deux planètes. Ignorante des alliances qui se jouent autour d'elle, elle sollicite le Comte Cruhteo pour se rendre sur la planète bleue. Malheureusement, dans un climat de haute tension, un attentat est commis durant la visite diplomatique de la jeune fille. Il n'en fallait pas moins pour attiser la colère des Chevaliers Orbitaux qui annoncent l'entrée en guerre de Mars contre la Terre...

Après avoir visionné la première saison de Sword Art Online, je me suis entièrement plongée dans Aldnoah.Zero. La série se terminait justement et j'ai pu enchainer, dans un court laps de temps, les 24 épisodes d'un coup. Il faut le dire, cette série est extrêmement addictive! Bien qu'elle manque un peu de profondeur (j'espère toujours une 3ème saison), l'action est tellement présente qu'on ne s'ennuie pas un seul instant.

Si le scénario n'est pas très creusé tout le long de la série, il propose néanmoins une excellente base. Le fait que certains humains aient colonisé Mars et formé l'Empire de Vers m'a vraiment intéressée. Qui plus est, ce peuple est technologiquement très avancé, ce qui ne gâche rien. Mais bien qu'il possède cette belle énergie appelée Aldnoah, Mars manque cruellement de ressources et envie la Terre. Un premier conflit éclate en 1999 conduisant la destruction partielle de la Lune. Bien des années plus tard, la guerre est à nouveau déclarée suite à un attentat commis sur la princesse de Vers, venue en visite sur Terre. 

Cet attentat est en fait orchestré par les Chevaliers Orbitaux. A eux tous, ils forment 37 clans. Ce prétexte est idéal pour attaquer la Terre. Bien qu'ils disposent de forteresses très solides et des robots de combats très avancés, la Terre n'en est pas à ses débuts. Ainsi, l'armée se tient prête.

On fait alors la connaissance d'une panoplie de personnages. Parmi eux, le jeune Inaho, sa soeur et ses amis. Si la soeur de Inaho est enrôlée dans l'armée depuis longtemps, ce n'est pas le cas de Inaho et ses amis qui sont toujours au lycée. Heureusement, les jeunes gens ont bénéficié de cours de combat et ont appris à maitriser les robots dans le cas d'une future attaque. Très vite, on se rend compte que Inaho est un élément indispensable pour gagner la bataille.

J'ai beaucoup apprécié ce personnage. Au début il est carrément mono-expressif voire ennuyeux. Mais au fur et à mesure des épisodes, il s'ouvre peu à peu aux autres même si cela reste discret. Non, ce qu'on retient de Inhao c'est sa stratégie et son intelligence. Ce gars là est un badass et j'attendais avec impatience ses apparitions. Il peut tout aussi bien se débrouiller seul mais aussi en équipe. Il est d'une aide précieuse pour ses amis et sa soeur et on sent qu'un vrai lien sincère les unit tous.

Aldnoah

Par ailleurs, si j'ai aimé les soldats de la Terre, je ne peux pas en dire autant des Chevaliers Orbitaux, en particulier Slaine, un né-Terre qui renie ses origines pour accéder au pouvoir sur Mars. J'aurai réellement détesté ce personnage qui aura fait tout de travers. Ses choix m'ont énervée. Son attitude m'a offusquée. Il se voulait un héros, il a fini en traitre. Dans la saison 1, je pouvais encore lui laisser le bénéfice du doute vu qu'il traversait pas mal d'épreuves mais la saison 2 a mis l'accent sur son ascension et on se rend compte que ses motivations sont obscures.

Très vite, Inaho et Slaine deviennent ennemis, en partie à cause de la Princesse qui partage un lien unique avec les deux jeunes hommes. On assiste alors à des combats acharnés entre les deux mais pas seulement. Comme je vous disais, l'action prime souvent sur le scénario et on s'en prend plein la vue. Les effets sont superbes, et on est pris dans le jeu. On tremble un peu avec nos personnages, en particulier Inaho qui se met très souvent en danger. 

La musique apporte également un énorme plus à l'anime et lui donne une véritable atmosphère. J'ai directement eu le coup de coeur pour la bande originale que j'ai trouvée parfaite. Elle sublime sincèrement l'anime, plus précisément les scènes de combat. On est véritablement plongé au coeur de l'action et on en sort plus. C'est brillant, intense même! Hiroyuki Sawano a un réel talent.

Graphiquement, je n'ai absolument rien à redire, c'est très beau à regarder. Les combats entre robots sont très bien menés même si parfois la vitesse est telle qu'on a du mal à suivre. Les personnages offrent une belle palette d''expressions tandis que les décors sont extrêmement bien exploités.  

En conclusion, même si le scénario manque un peu de profondeur, en particulier dans la seconde saison qui est moins intense, Aldnoah.Zero m'a surprise. J'ai vraiment beaucoup aimé l'ambiance, l'univers, les personnages, la trame et surtout la musique. Très addictive, la série se regarde à une vitesse folle et fait vraiment passer un très bon moment. A voir, surtout si vous êtes amateurs d'animes orientés vers la science-fiction! 

jeudi 26 mars 2015

[Anime] Sword Art Online - Saison 1

sao anime

 

  • Nom: Sword Art Online
  • Saison: 1 - 25 épisodes
  • Pays: Japon
  • Année de diffusion: 2012 

Aincrad (SAO - ARC 1): En 2022, l'univers du jeu vidéo écrit une nouvelle page de son histoire avec la sortie d'un MMORPG révolutionnaire intitulé "Sword Art Online", dans lequel le joueur voit son esprit être entièrement intégré à un monde virtuel. Ancien testeur de la version bêta, Kirito se replonge lors de la sortie officielle du jeu dans ce lieu fantastique où des dizaines de milliers de personnes l'ont rejoint. Cependant, l'engouement laisse place à une panique générale lorsque les joueurs apprennent qu'ils ne peuvent plus se déconnecter du jeu à moins de le terminer et qu'une quelconque mort lors de leur partie leur sera également fatale dans la réalité !

Alfheim (ALO - ARC 2): Kazuto Kirigaya, alias Kirito, est parvenu à terminer le célèbre et surtout terrible tout premier jeu en ligne immersif Sword Art Online. Tous les joueurs s'y étaient retrouvés piégés et perdre la vie dans le jeu signifiait mourir dans la réalité. Il aura fallu plus de deux ans pour que Kirito réussisse à vaincre son concepteur et puisse enfin sortir de son coma. Seulement à son réveil, Kazuto constate que le jeu n'est pas vraiment terminé pour tous. En effet, 300 joueurs n'ont pas repris connaissance, et notamment Asuna, l'élue de son coeur qui serait prisonnière du jeu successeur de SAO, ALfheim Online.

Après avoir découvert le roman deux semaines plus tôt, il était impossible que j'en reste là. L'univers de SAO m'ayant complètement emportée, j'ai décidé de m'y immerger totalement. J'ai fait de nombreuses recherches au risque de bien me spoiler sur la suite - hum - mais il fallait que je sache ce qu'il adviendrait des personnages, en particulier du couple Kirito/Asuna. Autant vous dire que la suite ne va épargner personne! En attendant, je me suis plongée dans l'anime en engloutissant la première saison en seulement quelques jours. Et elle a confirmé ce que je savais déjà: coup de foudre!!

La première saison est divisée en deux parties qui reprend en fait les 4 premiers light novels japonais - soit les 2 premiers tomes français - vous suivez? Ainsi, les 14 premiers épisodes sont consacrés au premier arc, Aincrad qui se passe dans Sword Art Online. J'ai énormément aimé cette première partie vu qu'elle correspond au premier tome paru chez Ofelbe. L'occasion était rêvée de comparer les deux supports et j'avoue que j'ai trouvé que la série complétait très bien le roman. 

En effet, l'anime propose une meilleure chronologie là où le roman mélange un peu tout à travers notamment quelques histoires courtes. Ainsi, dans l'anime, Kirito et Asuna se rencontrent assez tôt et on se rend compte qu'ils ont déjà partagé pas mal de batailles avant de vraiment former une équipe à la fin du jeu, deux ans après le lancement. C'est un fait agréable de même que la découverte des personnages secondaires. Dans le roman, si on sent que Kirito souffre de la disparition de Sachi, le sentiment est bien plus mis en avant dans l'anime. Paradoxalement, il est parfois difficile de cerner les émotions du jeune joueur à l'écran alors que dans le roman, il laisse libre court à ce qu'il ressent. Comme je vous disais, les deux supports sont étroitement liés. De même, les techniques de combat, alors bien expliquées dans le roman, sont mises à l'oeuvre dans l'anime et c'est un pur régal. 

Quant à l'intrigue, elle suit parfaitement le roman. Mais comme je vous disais, parfois c'est moins poussé. Certaines scènes sont aussi différentes et plus simplifiées mais dans l'ensemble on retrouve tout du light novel. Cette première partie évolue donc bien, entre combats pour la survie, et la romance entre Kirito et Asuna qui est décidément aussi belle à l'écrit qu'à l'écran! La fin du premier arc est aussi assez déchirante en images..... 

sao142

La seconde partie de l'anime est consacrée à l'après SAO. Une suite totalement logique qui va se dérouler dans un autre arc nommé Alfheim Online. Il met l'accent sur le monde des fées. Celui-ci est divisé entre plusieurs races et les joueurs peuvent voler également. Si Kirito est amené à entrer dans ce jeu c'est uniquement pour retrouver Asuna. Sa quête ne tourne qu'autour d'elle et c'est vraiment beau. On sent alors tout son amour pour elle et sa loyauté est sans failles malgré le fait que Kirito est un gars bien populaire auprès des filles. Le harem prend décidément trop de place à mon goût et apparemment je suis pas au bout de mes peines d'après ce que j'ai lu! Fairy Dance introduit, en plus des personnages déjà connus dans SAO, aussi Leafa/Suguha, la soeur de Kirito, qui, pour se rapprocher de lui, s'immergera dans le monde virtuel. Elle l'aidera dans sa quête pour retrouver Asuna, sans pour autant savoir que Kirito est en fait son frère.... je vous laisse imaginer au moment des révélations! La fin de la première saison est grandiose, magnifique et tout en émotions. Que vous dire, j'ai adoré, j'ai vraiment hâte de lire le second tome en juillet car je suis sure qu'il sera encore plus complet, notamment sur les sentiments des personnages ou sur les différentes races du jeu et techniques de combat.

sao-arunskip

Niveau graphisme, je n'ai rien à redire le tout est superbe, les expressions sont bien représentées, les personnages sont parfaits, les scènes de combat bien amenées. Les décors sont grandioses que ce soit dans Aincrad ou Alfheim. Le tout regardé en japonais sous titré français et c'est un vrai bonheur. Il existe bien une VF mais je vous conseille la VO, les voix sont plus adaptées! Vous pouvez regarder en streaming les deux premières saisons (VF/VO pour la première et VO pour la seconde)! Foncez!

Enfin, mention spéciale à la BO de l'anime qui se décline en deux OST. Les musiques sont tout simplement grandioses!!! Que ce soit les différents génériques ou les instrumentales qui rythment l'anime, c'est un régal. Elles apportent indéniablement un plus, une véritable atmosphère qui sublime encore plus la série. N'hésitez pas à les écouter. Certaines musiques sont tantôt entrainantes, tantôt inquiétantes, tantôt si émotionnelles. Je pense notamment à la chanson She is still sleeping qui m'a bouleversée! Elle prend encore plus de sens quand elle est associée aux images dans l'anime.

En conclusion, j'ai plus qu'aimé cet anime et croyez moi ça faisait longtemps que je n'avais plus ressenti un tel engouement. Si vous aimez les animes, je ne peux que vous le conseillez, sachant en plus que la saison 2 est déjà dispo et qu'on parle de saisons 3 et 4 à venir. Sinon, foncez sur le roman, il est juste parfait. Quelque chose me dit que vous n'avez pas fini d'entendre parler de cet univers sur le blog!!!