► ► Livres
Bilan des lectures Calendrier des parutions Chroniques Livres Chroniques Mangas Cover reveal Infos livresques In my Mailbox Jeux livresques Lectures communes Lire en VO Mes Conseils livresques Rendez-vous littéraires Sommaire des chroniques
► ► Musique & Cinéma
Critiques cinéma Critiques musicales Sommaire général
► ► Hello World
Hello Japan Rencontres extraordinaires Salons & Dédicaces
► ► Graphisme
Coulisses de mes créations
► ► Mirrorcle World
Anciens designs Concours Les Binômes Les blogs à visiter Mes chroniqueuses Qui suis-je?
► ► Autres Rendez-vous
Autour du blog Booktube Challenges & Tags Dear Friends Lifestyle
jeudi 22 février 2018

Une lueur d'espoir de K.A Tucker

une lueur d'espoir

  • Nom: Une lueur d'espoir de K.A Tucker
  • Lu en: français
  • Pages: 596 pages
  • Sorti le: 1er février 2018
  • Editeur: Hugo Roman
  • Fiche: présentation officielle
  • VO: paru sous le nom Until it fades le 27 juin 2017
  • Tome Unique

Catherine Wright habite en Pennsylvanie, dans une petite ville où la population atteint tout juste deux mille habitants en dehors de la saison touristique. Elle est serveuse et s’occupe de sa fille de cinq ans. Une nuit, alors qu’elle rentre dans le brouillard d’un énième » blind date » organisé par sa patronne et amie Lou, elle tombe sur une voiture encastrée dans un arbre. Elle intervient et parvient à sauver la vie d’un des occupants avant que le véhicule s’embrase. Elle ne saura que bien plus tard qui elle a sauvé : Brett Madden. La star de hockey, héros national. Mais Catherine a déjà eu son heure de gloire quelques années auparavant, et la dernière des choses qu’elle souhaite, c’est d’être à nouveau sous la lumière des projecteurs et de voir son passé ressurgir. Elle ne révèle pas son identité. Et ça marche. Un moment… Jusqu’au jour où elle trouve l’homme qu’elle a sauvé devant sa porte. Il veut juste la remercier, mais il va bouleverser sa vie. L’amitié qu’ils ressentent l’un pour l’autre, dès les premiers mots échangés, se transforme peu à peu en quelque chose de plus profond que ni l’un ni l’autre ne s’attendait à ressentir. Un sentiment que Catherine n’est pas certaine de pouvoir gérer, un sentiment auquel elle a du mal à croire… Comment une superstar comme Brett Madden pourrait-il s’intéresser à une femme aussi normale que Catherine ? Combien de temps avant que cette étincelle qu’elle voit briller dans ses yeux ne s’éteigne ?

separateur-3

Depuis que je me suis remise à la romance contemporaine fin de l'année dernière avec les fabuleux Sarah Morgan, j'avoue que je m'intéresse de très près à ce genre qui me plait beaucoup actuellement. C'est léger, rêveur, tout ce qu'il me faut. Une lueur d'espoir m'a fait envie des que j'ai lu les premiers avis. C'était comme une évidence: il me le fallait. 

Pour une fois, j'ai privilégié la version française, inaugurant ainsi ma collection Hugo Romans. Si la couverture donne bien en vrai, je regrette néanmoins les nombreuses fautes présentes dans la traduction. Un point qui me semble important de souligner car cela aurait pu être évité. De plus, cela m'a un peu gâché mon plaisir. Plus j'avançais, plus j'avais peur de découvrir d'autres coquilles. Heureusement, l'histoire est suffisamment prenante pour qu'on arrive à passer au-dessus. 

Parlons-en justement de l'histoire. Elle m'a vraiment enchantée. Nous suivons Catherine, une jeune femme de 24 ans qui tente de se construire une vie normale après le désastre survenu 7 ans plus tôt, en 2010.  Aujourd'hui maman d'une petite fille, Catherine reste traumatisée de cet épisode de sa vie, qui aura tout chamboulé: en plus de l'arrivée de Brenna, Cath a dû abandonner le lycée et ses relations familiales se sont dégradées. Pour autant, la jeune maman essaie de tout faire pour offrir un maximum à son enfant, à commencer par se démener à son travail de serveuse. Elle était loin de s'imaginer que cette petite routine bien huilée allait voler en éclat au moment où sa bravoure lui dictera de sauver la vie d'un homme d'un accident de voiture grave. 

Cet homme, c'est Brett Madden, joueur de hockey très connu. Passionné, doux, altruiste, compétitif et beau à tomber par terre. Lorsque les deux jeunes gens se rencontrent enfin, c'est l'étincelle. Mais est-elle réellement sincère, ou seulement sous le coup de l'émotion? Car il faut l'avouer: ils vivent dans deux mondes totalement opposés. Pourtant, quelque chose de fort se crée et c'est tout ce que j'ai aimé dans ce livre. Brett et Catherine apprennent à se connaitre lentement mais surement, il y a une certaine progression dans leur amour, et cela ne le rend que plus beau. Parce qu'au début, on doute un peu, comme eux, sur la viabilité de ces sentiments. Vont-ils perdurer dans le temps? Brett est-il vraiment sincère ou n'est qu'une passade suite au choc de l'accident? 

A travers ces doutes, ces changements, on assiste aussi à la transformation de Catherine, jusque là très renfermée. Elle va prendre conscience que sa vie peut s'améliorer, que rien n'est écrit dans le marbre et que l'avenir peut réserver de belles surprises. C'est une jeune femme blessée qui va s'ouvrir peu à peu et qui se montre des lors, très touchante. 

J'ai beaucoup aimé Brett aussi - il peut aussi venir se présenter spontannément à ma porte quand il veut - qui dégage beaucoup de sensibilité. C'est sincèrement le trait de caractère que je retiendrai de ce beau gosse, outre son courage et sa passion pour le hockey. Avec Catherine, je les ai trouvés plutôt complémentaires. 

Au délà d'une histoire d'amour, Une lueur d'espoir, c'est aussi une histoire de famille, de pardon. Ce roman porte tellement bien son nom. Et même si je n'aurai pas été contre une centaine de pages supplémentaires, j'ai refermé ce livre avec le sourire et du baume au coeur. 


En bref, j'ai adoré ce roman plein d'espoir, d'amour et de sentiments. C'est une lecture doudou qui donne le sourire et qui réchauffe le coeur, portée par des personnages crébibles et attachants. Avec une plume simple et très fluide, Une lueur d'espoir se savoure, et nous promet de passer un moment fabuleux aux allures de conte de fées.


jeudi 18 janvier 2018

Rendez-vous à Central Park [ Coup de foudre à Manhattan #2] de Sarah Morgan

rendez vous a central park

  • Nom: Rendez-vous à Central Park [ Coup de foudre à Manhattan #2] de Sarah Morgan 
  • Lu en: français
  • Pages: 480 pages
  • Sorti le: 31 mai 2017
  • Editeur: Harlequin
  • Fiche: présentation officielle
  • VO: paru sous le nom Sunset in Central Park le 30 aout 2016
  • Tome Antérieur: Tome 1

Depuis le désastreux divorce de ses parents, Frankie a un avis arrêté sur l’amour : ce n’est pas pour elle. La vie qu’elle s’est construite à New York, entre son passionnant métier de botaniste et son indéfectible groupe d’amis, lui convient parfaitement. Et si Matt, le frère aîné de sa meilleure amie, est le portrait-robot de l’homme idéal – célibataire, fiable et furieusement sexy –, elle se contente très bien de leur relation platonique. Mais, quand ce dernier décide de briser ce fragile équilibre en lui proposant un rendez-vous, Frankie sait qu’elle a un choix à faire : affronter ses peurs ou laisser l’homme parfait sortir de sa vie.

separateur-3

Quand vous avez besoin d'une lecture doudou, rien de tel qu'un roman de Sarah Morgan! C'est l'assurance de passer un bon moment et de se sentir bien. J'ai donc commencé ce second tome avec joie mais aussi avec un peu d'appréhension. En effet, je n'étais pas certaine d'apprécier Frankie que j'avais trouvé très froide dans le livre précédent. Quelle erreur de jugement! J'ai adoré ce personnage auquel je me suis grandement identifiée.

Frankie reste traumatisée par le divorce de ses parents qui lui a donné une image terriblement négative de l'amour. Avec un père inexistant et une mère qui s'envoie en l'air tous les hommes qui passent, la jeune femme se sent honteuse mais surtout, pense que les histoires d'amour, ça finit toujours mal. Très peu à l'aise dans ce domaine, Frankie a appris à se barricader derrière une forteresse impossible à franchir afin de se protéger. La peur de ressembler à sa mère la tenaille et tout stratagème est bon pour faire l'inverse. Alors qu'elle se pensait à l'abri, ses certitudes vacillent quand Matt, son meilleur ami et le frère de Paige, lui donne un rendez-vous...

J'ai franchement adoré découvrir l'histoire de Frankie et Matt qui évolue avec une certaine lenteur et logique. Frankie est une jeune femme à laquelle je me suis fortement identifiée. Comme elle, j'ai du mal à saisir l'instant présent et le vivre pleinement. Comme elle, j'ai une image de l'amour assez catastrophique. Comme elle, je suis persuadée que ça finit toujours mal et que ça sert à rien de tenter si c'est encore pour avoir le coeur brisé. Comme elle, je n'y connais rien au jeu du flirt et de la séduction. Comme elle, je me laisse guider par ma peur et non mes sentiments. 

Pour moi, c'était donc vraiment très fort. Pour d'autres, Frankie a sans doute pu se révéler fatigante avec ses incertitudes. Tout dépend de ce que chacun a déjà vécu ou pas. J'ai donc beaucoup aimé la voir s'ouvrir, certes avec panique, mais aussi avec courage et honnêteté. Confronter son passé, accepter la réalité et embrasser pleinement ses sentiments. Cela prend du temps mais avec Matt, Frankie sent qu'elle peut enfin aller de l'avant. 

Et on la comprend, Matt est un homme qui fait rêver. Bosseur, surprotecteur, honnête, doux, il incarne un peu un certain idéal. Connaissant Frankie depuis de nombreuses années, il sait comment se comporter avec la femme qui l'aime. Pour autant, Matt était loin de se douter des traumatismes de Frankie. Ce sera d'abord un choc puis une révélation: c'est la femme de sa vie. 

J'ai totalement fondu pour Matt qui se montre extrêmement patient même si il essaie aussi d'ouvrir les yeux à Frankie de manière parfois un peu brute. Une stratégie comme une autre qui fonctionnera et qui démontrera à quel point les deux sont faits pour être ensemble. On ressent toute leur complicité sur bien des sujets - que ce soit leur travail respectif, les films, ou encore Central Park - ainsi qu'une énorme confiance, base vitale pour toute relation. 

Comme toujours avec Sarah Morgan, on termine sur le grand final. Si, dans certains de ses livres cela est très précipité, ici il n'en est rien. Matt et Frankie se connaissent depuis longtemps et s'aiment depuis tout autant. Cette fin m'a parue logique et donc très belle. 


 En bref, j'ai eu un petit coup de coeur pour Rendez-vous à Central Park. Je ne m'attendais pas à autant m'identifier à Frankie, ses peurs, ses doutes, ses barrières. Mais quand l'amour, le vrai, est là, il peut nous donner la force et le courage de regarder ses angoisses en face, et de saisir enfin le moment présent. Voilà une histoire d'amour tout en douceur et confiance qui fait encore une fois rêver. 

mardi 2 janvier 2018

Nuit blanche à Manhattan [Coup de foudre à Manhattan #1] de Sarah Morgan

nuit blanche à manhattan

  • Nom: Nuit blanche à Manhattan [Coup de foudre à Manhattan #1] de Sarah Morgan
  • Lu en: français
  • Pages: 460 pages
  • Sorti le: 1er mars 2017 
  • Editeur: Harlequin
  • Fiche: présentation officielle
  • VO: paru sous le nom Sleepless in Manhattan en mai 2016
  • Premier tome d'une trilogie

Un nouveau projet, une nouvelle vie, et le ciel de Manhattan pour seule limite. Même si l’entreprise d’événementiel qu’elle vient de lancer avec ses deux meilleures amies est encore au point mort, Paige veut y croire. Mieux, elle a un plan : ne plus jamais laisser la peur de l’échec la paralyser, manger sainement et se tenir aussi loin que possible de Jake Romano – mieux connu sous le nom de « Celui qui lui brisa le cœur ». A partir d’aujourd’hui, Paige ne pense plus au passé, seulement à l’avenir. Sauf que, dès sa première commande, son passé et son avenir se télescopent violemment.

separateur-3

Après avoir dévoré la série Snow Crystal, il était quasiment impératif pour moi de lire cette autre série de Sarah Morgan. Avec Nuit blanche à Manhattan, on quitte les sommets enneigés pour la grande ville qui bourdonne d'activité, qui scintille de mille feux la nuit et qui oblige ses habitants à vivre à un rythme effréné. 

Paige, Franckie et Eva sont trois amies d'enfance venues s'installer à New York pour se construire une nouvelle vie. Travaillant dans l'événementiel, Paige est certaine d'obtenir une promotion après tous ses efforts. Mais alors que la jeune femme a rendez-vous avec sa boss, elle apprend qu'elle et ses amies sont toutes les 3 virées sur le champ. Une catastrophe pour notre héroine principale qui panique à l'idée que sa vie si bien contrôlée ne le soit plus du tout.

Heureusement, les 3 amies peuvent compter sur Matt, le frère de Paige et Jake, le meilleur ami de ce dernier - et accessoirement le crush de Paige depuis toujours - pour les aider à aller de l'avant: pourquoi ne pas monter sa propre agence? Une idée aussi plausible que dangereuse mais qui séduira le trio. 

Le roman s'axe alors au début sur cet aspect du travail. Comment se lancer dans la jungle des entreprises, surtout à New York? A quoi faut-il penser, anticiper? Un concept intéressant qui m'a bien plu et en même temps qui m'a un peu ennuyée. Oui j'avoue que d'un point de vue personnel, revivre ces étapes de la création de business ne m'a pas sincèrement emballée. J'ai pu néanmoins compatir à l'angoisse des filles quant au démarrage compliqué auquel il faut s'accrocher. Heureusement, Jake est un chef d'entreprise assez prisé qui bosse dur. Grâce à son aide, la société de Paige est très vite lancée.

Démarre alors une certaine routine de travail dans laquelle on suit les filles, leur rôle au sein d'Urban Genie. Bien entendu, c'est autour de Paige que l'histoire est centrée et celle-ci prend rapidement un tournant plus sensuel. En effet, avec Sarah Morgan, il faut d'attendre à de la romance. Et de la romance, on en a avec Paige et Jake. Amis depuis longtemps, les deux jeunes gens sont toujours attirés l'un par l'autre sans pour autant l'assumer. Mais lors d'un événement particulier, Jake ne peut s'empêcher d'embrasser Paige qui en avait toujours rêvé. 

J'ai bien aimé leur histoire car on sent qu'il y a une base solide entre eux. Ils ont un passé commun et une histoire propre qui les rendent attachants, parfois énervants mais très humains. Chacun partage ses appréhensions et ses peurs mais au fond, l'amour est plus fort. Enfin, d'abord le sexe. Car entre Paige et Jake, c'est chaud brûlant et les jeunes gens s'accomodent très bien de cette relation. Mais c'est bien connu, les sentiments finissent par se manifester et ce qu'on croyait sans danger le devient. 

C'est une jolie romance que nous offre Sarah Morgan car les deux personnages sont obligés d'affronter leur ressenti, de les assumer et d'accepter que la vie peut être surprenante, et dans le bon sens. J'ai particulièrement apprécié Jake qui arrive enfin à s'ouvrir sur la fin. Certes, peut être rapidement mais avec l'auteure, cela ne m'a pas surpris, que du contraire. 

Nuit blanche à Manhattan n'est peut être pas un coup de coeur mais c'est encore une fois une vraie lecture doudou bien écrite, crédible et adorable. Si j'ai une petite réserve sur l'histoire de Franckie, j'ai hâte de découvrir celle d'Eva, qui semble être si douce et rêveuse. Dans tous les cas, j'ai aimé les différents thèmes mis en avant ici, que ce soit la ténacité au travail, l'amitié solide et l'amour magique.


En bref, Nuit blanche à Manhattan fut une lecture très agréable mettant en avant des personnages très attachants, humains et crédibles, qui évoluent au sein d'un New York magique. Si les thèmes de la ténacité au travail, croire en ses rêves et l'amitié ont une place de choix, c'est toujours l'amour qui occupe le centre avec une très belle histoire tout en passion et confiance. Que dire, j'ai passé un excellent moment!

dimanche 17 décembre 2017

Merry and Bright de Debbie Macomber

merry and bright

  • Nom: Merry and Bright de Debbie Macomber
  • Lu en: anglais
  • Pages: 224 pages
  • Sorti le: 3 octobre 2017
  • Editeur: Ballantine Books
  • Fiche: présentation officielle
  • VF: pas d'infos
  • Tome Unique

Merry Knight is pretty busy these days. She’s taking care of her family, baking cookies, decorating for the holidays, and hoping to stay out of the crosshairs of her stressed and by-the-book boss at the consulting firm where she temps. Her own social life is the last thing she has in mind, much less a man. Without her knowledge, Merry’s well-meaning mom and brother create an online dating profile for her—minus her photo—and the matches start rolling in. Initially, Merry is incredulous, but she reluctantly decides to give it a whirl. Soon Merry finds herself chatting with a charming stranger, a man with similar interests and an unmistakably kind soul. Their online exchanges become the brightest part of her day. But meeting face-to-face is altogether different, and her special friend is the last person Merry expects—or desires. Still, sometimes hearts can see what our eyes cannot. In this satisfying seasonal tale, unanticipated love is only a click away.

separateur-3

~ ENGLISH REVIEW~ 

Well, I wanted to love this book, but I'm really disappointed. The story was cute, yes, but too much superficial. There was nothing magic or dreamy. I was eager to finish the book. Everything remained on the surface. As if the author had a starting point and an end point and between the two, she did not know what to write. Many people meet through Internet and I know from experience that we can go much further in this kind of story. 

Merry and Bright est la nouvelle romance de Noel de Debbie Macomber et comme j'avais fortement apprécié celle de l'an dernier, je me suis jettée dessus. Le livre étant assez court, il se lit d'une traite. Pour autant je boude, cette lecture m'a parue trop superficielle. Avec un sujet pourtant assez intéressant, à savoir les rencontres sur Internet, j'avais bon espoir de lire une petite romance sympathique voire même surprenante. Mais des le départ, c'est extrêmement prévisible et un peu ennuyeux. 

Merry travaille dans une société  dont le dernier contrat est crucial pour l'entreprise. Engagée comme intérimaire pour un an, Merry se donne néanmoins à fond dans ce travail en faisant des heures supplémentaires à n'en plus finir. Sa vie sociale en prenant un coup, sa mère et son frère décident de l'inscrire sur un site de rencontres. Au départ pas très enthousiaste, Merry finit par se prendre au jeu et discute très rapidement, via son écran, avec Jay. Très vite le courant passe entre les deux mais le mystère reste entier: ni Merry ni Jay n'a mis de photos, ainsi ils ne savent pas quelle apparence ils ont. 

Un point obligé si l'auteure voulait garder du suspens mais qui fut un peu gâché par l'identité de Jay révélée d'emblée. Quelles chances avez-vous de vous inscrire sur un site de rencontres et de papoter avec votre boss que vous voyez tous les jours et que vous n'appréciez même pas ? Et oui, le monde est petit du côté de chez Merry. Le seul atrait était donc de découvrir le Jay en ligne et le Jayson de la vraie vie. Il faut avouer que le gars se montre assez froid et impersonnel avec ses amis, sa famille et ses employés. Grâce à la franchise et la douceur de Merry, il va cependant s'ouvrir peu à peu via ses discussions en ligne.

La suite, je vous la laisse deviner... La rencontre semble inévitable mais ne se passe évidemment pas comme prévu. Je n'ai pas trouvé le déroulement très attractif et j'avoue que j'avais hâte de le finir. La romance ne m'a pas fait rêver. La famille, pourtant très présente, n'a pas été assez développée. Tout est resté en surface. Comme si l'auteure avait eu un point de départ et un point final et qu'entre les deux, elle n'avait pas su quoi écrire. Pourtant ce genre de sujet est plus que d'actualité. Beaucoup de gens se rencontrent via ce biais. Et je sais par expérience qu'on peut aller bien plus loin dans ce genre d'histoire. Que les interrogations personnelles sont bien plus nombreuses. Les interprétations aussi. Le stress d'une rencontre, l'appréhension, le jugement. 

J'aurai aussi aimé que l'auteure passe outre l'apparence. Si les deux jeunes gens ne savent pas à quoi ils ressemblent au départ, il était peu probable que l'un des deux aient des défauts physiques. A quand une héroine avec plus de formes ou plus petite? A quand un héros portant des lunettes et s'habillant classe mais pas forcément en costume trois pièces hyper couteux et de surcroit super riche? Au final, j'ai trouvé ce roman très stéréotypé malgré quelques petits efforts ici et là. 


En bref, Merry and Bright ne m'a pas convaincue, étant trop lisse, trop prévisible et trop stéréotypé. La romance, pourtant le sujet phare du livre, ne m'a pas fait rêver. L'auteure s'est contentée d'une petite histoire mignonne sans trop réfléchir à la développer, pensant qu'à cette période de Noel, on se contenterait de quelque chose de chou, sans réelle consistance. Dommage car l'auteure m'avait agréablement surprise l'an dernier et j'attendais cette sortie avec impatience. 

mercredi 14 juin 2017

Alex, Approximately de Jenn Bennett

alex-approximately

  • Nom: Alex, Approximately de Jenn Bennett
  • Lu en: anglais
  • Pages: 388 pages
  • Sorti le: 14 avril 2017
  • Editeur: Simon Pulse
  • Fiche: présentation officielle
  • VF: aucune info à ce jour.

Classic movie fan Bailey “Mink” Rydell has spent months crushing on a witty film geek she only knows online as Alex. Two coasts separate the teens until Bailey moves in with her dad, who lives in the same California surfing town as her online crush. Faced with doubts (what if he’s a creep in real life—or worse?), Bailey doesn’t tell Alex she’s moved to his hometown. Or that she’s landed a job at the local tourist-trap museum. Or that she’s being heckled daily by the irritatingly hot museum security guard, Porter Roth—a.k.a. her new archnemesis. But life is whole lot messier than the movies, especially when Bailey discovers that tricky fine line between hate, love, and whatever it is she’s starting to feel for Porter. And as the summer months go by, Bailey must choose whether to cling to a dreamy online fantasy in Alex or take a risk on an imperfect reality with Porter. The choice is both simpler and more complicated than she realizes, because Porter Roth is hiding a secret of his own: Porter is Alex…Approximately.

separator

~ ENGLISH REVIEW~ 

 What an adorable book. I think it was the right time to read it, just before summer officially begins. It was the first time I read a book from this author but it will not be the last! I really appreciated this story, fresh and dynamic, full of love and sunshine even if there is always darkness in the corner. The concept was interesting, if you know the movie You've Got Mail, it will remind you of it. Bailey and Porter are great characters, as well others. I loved how Bennett wrote her love story without forgetting the family stuff, friendship and all. It is a realistic book and it was more credible this way. The romantic girl I'm is happy. This book was everything I love! 


J'avais envie de lire une romance contemporaine avant de débuter l'été, pour me mettre dans l'ambiance et je dois dire que cette lecture a totalement rempli son rôle. Sous le soleil de Californie, nous suivons l'histoire de Bailey et Porter, deux ados dont tout semble séparer mais qui les rapproche encore plus. 

Ce que j'ai particulièrement aimé dans ce livre, c'est le concept. Si vous connaissez le film "Vous avez un message" avec Meg Ryan et Tom Hanks, alors ce livre vous y fera penser plus d'une fois. Avant de déménager en Californie chez son père, Bailey entretenait une correspondance avec un certain Alex. L'ironie du sort est que Alex vit dans la même ville que le père de Bailey. Lorsque le jeune homme lui propose de venir passer l'été là-bas afin qu'ils puissent se rencontrer, Bailey n'ose pas se réjouir. Prenant peur, elle lui ment en lui disant qu'elle y réfléchira, sauf qu'elle a entre temps déménagé.

Commence alors une histoire plutôt prenante, entre les recherches de Bailey pour retrouver Alex incognito - après tout, et si c'était un vieux psychopathe? On est jamais sûr de rien, surtout quand les deux n'ont jamais échangé de photos ni rien - et son nouveau boulot au musée du coin. Là, elle y rencontre Porter et entre eux c'est le feu et la glace. Il y a d'excellentes réparties qui nous permettent de mesurer le caractère de chacun et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'ils ont une sacrée personnalité. 

Très vite cependant, l'attirance est plus forte. Bailey et Porter entame donc une histoire d'amour. Ce que les personnages ne savent pas mais que le lecteur sait, c'est que Porter est en réalité Alex. Et cela va bien compliquer les choses à un moment. Mais l'auteur prend son temps pour construire cette histoire, en omettant pas le plus important: la confiance. J'ai beaucoup aimé cet aspect, les personnages apprennent à se faire confiance, à se dévoiler l'un et l'autre. On découvre alors que chacun a vécu une expérience traumatisante mais que la vie continue et qu'elle vaut la peine qu'on en profite. 

Dans le même temps, l'amitié et la famille sont également bien mises en avant, pour mon plus grand bonheur. La valeur du respect est fondamentale et Jenn Bennett ne l'a pas oublié. Son livre est ainsi autant rafraîchissant que très réaliste, ce qui en fait une histoire crédible. Le style d'écriture est agréable et fluide, le tout est donc facile à lire.

Et quand vient le moment où les personnages comprennent, c'est trop mignon car plein d'amour et en même temps de questions. Porter et Bailey se rendent compte qu'ils sont réellement faits l'un pour l'autre et la romantique que je suis a totalement adoré. C'est franchement une belle petite histoire qui m'a fait passer un très bon moment et je ne peux que vous la recommander si vous avez envie d'un peu de soleil dans votre lecture! 

 

jeudi 13 octobre 2016

PS: I like you de Kasie West

psilikeyou_finalcvr-1

  • Nom: PS I like you de Kasie West
  • Lu en: anglais
  • Pages: 330 pages
  • Sorti le: 26 juillet 2016 
  • Editeur: Point
  • Niveau de compréhension VO: facile
  • VF: paru sous le même nom le 8 juin 2017 (Hugo Romans)

While spacing out in chemistry class, Lily scribbles some of her favorite song lyrics onto her desk. The next day, she finds that someone has continued the lyrics on the desk and added a message to her. Intrigue! Soon, Lily and her anonymous pen pal are exchanging full-on letters—sharing secrets, recommending bands, and opening up to each other. Lily realizes she’s kind of falling for this letter writer. Only, who is he? As Lily attempts to unravel the mystery and juggle school, friends, crushes, and her crazy family, she discovers that matters of the heart can’t always be spelled out…

separator

J'apprécie beaucoup Kasie West qui a une jolie plume et qui offre de belles histoires. Proposant depuis un temps que des one shot contemporains, il est agréable de se plonger dans un livre qui propose une vraie fin sans attendre de suite. Commencé un peu au hasard un soir, je n'ai pas pu lâcher ma lecture, totalement prise par l'histoire de Lily. 

Lily, notre héroine est une passionnée de musique. Compositrice, elle rêve que quelqu'un interprète un jour ses chansons. Mais il n'est pas évident d'écrire des paroles et l'inspiration lui manque. De même, du temps et de l'intimité. Quand on vit dans une famille nombreuse, difficile de trouver sa place et aussi de pouvoir évoluer par et pour soi-même. Lily, habituée à se dévouer pour sa famille, se promène partout avec un carnet au cas où l'inspiration s'inviterait. 

Malheureusement prise en flagrant délit au cours de chimie, Lily est obligée de rendre des compte à son professeur en lui prouvant qu'elle prend bien des notes. L'effort étant vain, la jeune fille se met à écrire des paroles de chanson à même la table. Quelle surprise lorsqu'elle découvre que quelqu'un lui a répondu au cours suivant! Prise par ce petit jeu, Lily et son inconnu(e) se mettent à échanger des lettres à chaque période de chimie...

J'ai plus qu'adoré ce concept autour des lettres. D'une part parce qu'on ne sait pas qui est le correspondant de Lily (même si, avec le reste de l'histoire, on a des soupçons), de l'autre parce qu'on apprend à connaitre ces personnages d'une manière particulière. A travers leurs mots, ils se dévoilent, osent ouvrir leur coeur, partager leurs passions, leurs doutes, leurs pensées, sans avoir peur d'être jugés. Comme Lily, on attend le cours de chimie avec impatience. J'ai trouvé que l'auteur avait bien dosé l'échange et pose la question de la rencontre au bon moment. Une rencontre qui fait peur car, comme le virtuel, on s'imagine la personne à travers les mots et la déception peut être au rendez-vous. 

Alors que Lily et le lecteur vivent ces échanges avec passion, le reste n'en est pas pour autant oublié. Autour de Lily gravite plusieurs personnages dont sa meilleure amie et son ex, Cade. Si Isabelle est plutôt sympa, Cade est le mec le plus exécrable qui puisse exister. Lui et Lily se détestent et Isabelle a fini par rompre à cause de cela. Depuis, les deux jeunes gens ne cessent de s'envoyer des piques et c'est plutôt hilarant. Heureusement, à côté, il y a le beau Lucas dont rêve Lily...

Une histoire d'amour qui se met doucement en place et qui tient bien la route malgré le fait qu'elle soit prévisible. En soi, le livre ne révolutionne pas du tout le genre. Mais je me suis vraiment attachée à Lily. Une jeune fille qui tente de trouver l'amour, dévouée à sa famille et ses amis, passionnée par la musique... il est très facile de s'y identifier. 

J'ai donc passé un excellent moment avec PS I like you qui est pour moi comme une bulle de fraîcheur. Ce concept de lettres m'a charmée car il est très actuel si on le transpose au virtuel. Se cacher derrière des mots est bien plus facile qu'une réelle confrontation, de même que d'assumer ses sentiments... toutes des questions simples mais qui feront certainement écho chez pas mal d'entre nous. Avec un style d'écriture très fluide, l'auteur propose encore une fois un très bon roman que je recommande sans hésiter.