► ► Livres
Bilan des lectures Calendrier des parutions Chroniques récentes Cover reveal Infos livresques In my Mailbox Jeux livresques Lectures communes Lire en VO Mes Conseils livresques Rendez-vous littéraires Sommaire des chroniques
► ► Musique & Cinéma
Critiques cinéma Critiques musicales Sommaire général
► ► Hello World
Hello Japan Live Report
► ► Graphisme
Coulisses de mes créations Mon site professionnel
► ► Mirrorcle World
Anciens designs Concours Les Binômes Partenaires Qui suis-je?
► ► Autres Rendez-vous
Autour du blog Booktube Challenges & Tags Dear Friends Lifestyle
vendredi 13 octobre 2017

The Last Namsara [Iskari #1] de Kristen Ciccarelli

the last namsara

  • Nom: The Last Namsara [Iskari #1] de Kristen Ciccarelli
  • Lu en: anglais
  • Pages: 432 pages
  • Sorti le: 3 octobre 2017
  • Editeur: Harper Teen
  • Fiche: présentation officielle
  • VF: pas d'infos pour le moment
  • Premier tome d'une trilogie

In the beginning, there was the Namsara: the child of sky and spirit, who carried love and laughter wherever he went. But where there is light, there must be dark—and so there was also the Iskari. The child of blood and moonlight. The destroyer. The death bringer. These are the legends that Asha, daughter of the king of Firgaard, has grown up hearing in hushed whispers, drawn to the forbidden figures of the past. But it isn’t until she becomes the fiercest, most feared dragon slayer in the land that she takes on the role of the next Iskari—a lonely destiny that leaves her feeling more like a weapon than a girl. Asha conquers each dragon and brings its head to the king, but no kill can free her from the shackles that await at home: her betrothal to the cruel commandant, a man who holds the truth about her nature in his palm. When she’s offered the chance to gain her freedom in exchange for the life of the most powerful dragon in Firgaard, she finds that there may be more truth to the ancient stories than she ever could have expected. With the help of a secret friend—a slave boy from her betrothed’s household—Asha must shed the layers of her Iskari bondage and open her heart to love, light, and a truth that has been kept from her.

separator-2

~ ENGLISH REVIEW~ 

 I  was really excited to read The Last Namsara thanks to the great reviews shared accross the web. It is enthusiastic that I started to read the book to finish it rather disappointed. Let's be honest, the book has a very interesting background. I loved the stories about dragons and the beliefs about the Namsara and the Iskari. It is truly the most attractive - if I can say that - thing in this book. For the plot I found it very predictable and I was bored for the most part of it. That's a pity because I really wanted to love this story! But the characters didn't help either. Asha is maybe a badass heroine but she's also very cold and unfriendly. Her love interest had a lot of potentiel, but unfortunately there wasn't an once of alchemy between them. Not even a spark. I didn't feel anything toward any of the characters, I didn't care much for them. And for me, it is the biggest disappointment of all. I always rely on characters, especially if I have trouble with the story but here, there was nothing for me to hold on.  I have to say I'm pretty sad because I waited for this book for so long and I didn't enjoy it as much as I wanted to. The background is the only thing that I truly loved. That being said, I'm not sure to read the sequel.

J'avais hâte de lire The Last Namsara vu l'engouement provoqué par le livre chez nos amis Américains. La couverture et le speech m'avaient séduite, de même que la très belle chronique de Lulai Lis. C'est enthousiaste que j'ai commencé le livre, pour le terminer assez déçue. 

The Last Namsara est un fantasy YA tout ce qu'il y a de plus classique. S'il commence sur les chapeaux de roue, son rythme s'essoufle très vite pour finir sur une note, ma foi, un peu baclée. Une grosse déception pour moi qui en attendais énormément. Malheureusement, ce premier tome s'est montré extrêmement prévisible et sans surprise. 

Mettant en scène les dragons, j'étais très curieuse de découvrir comment l'auteure allait exploiter ce thème. Je n'ai lu que deux sagas sur ce genre et j'avoue que j'affectionne tout particulièrement ces créatures. Sur ce point, Ciccarelli a bien rempli la part du contrat. Le background proposé est sincèrement intéressant et réfléchi, la mythologie qui entoure les dragons est bien exploitée, de même que les croyances liées au Namsara et à son opposé, l'Iskari. Ce sont vraiment les gros points forts du roman et ce sont les éléments qui ont maintenu ma curiosité. 

Cela démarrait donc très bien, et je pressentais que l'histoire serait riche en rebondissements. Malheureusement, si les révélations se font ici et là, on les devine assez facilement et l'effet retombe complètement à plat. Pire, la fin fut complètement bâclée anéantissant mes derniers espoirs d'accrocher grâce à un final explosif. 

Les personnages n'arrangent pas les choses, ce qui m'attriste davantage. Asha se veut être une héroine badass, crainte de tous à cause de son statut d'Iskari. Tueuse de dragons, Asha est sans pitié envers ceux-ci et compte bien les exterminer tous pour se débarrasser des vieilles croyances. Mais voilà, Asha, si elle montre de jolis talents de guerrière, est un personnage très froid. Je n'ai absolument pas ressenti un quelconque attachement envers elle. Son histoire ne m'a pas plus touchée que ça. J'avais plutôt envie de la secouer et de lui dire de s'ouvrir un peu à tous ces gens qui semblent beaucoup la considérer et se sacrifier pour elle. Malgré les témoignages d'amour, Asha reste trop en retrait, trop renfermée sur elle-même. 

Ses amis ne brillent pas plus par leur présence, malgré la panoplie de personnages proposée. Le plus grand gâchis fut pour moi le love interest de Asha, qui offrait beaucoup de potentiel mais qui fut mal exploité. Entre les deux, il n'y a aucune alchimie, aucune complicité, ni réelle attirance même si l'auteure fait tout pour nous faire ressentir le contraire. Quant aux méchants, j'avoue que j'ai ri car rien ne m'a fait vraiment stresser ou tenir en haleine. 

The Last Namsara est donc pour moi une déception, surtout à cause de ses personnages. Je retiens le background intéressant et original, mais je ne suis pas certaine de lire la suite.


En bref, je m'attendais à beaucoup mieux de la part de ce livre qui a fait un joli buzz outre Atlantique. Si le background reste très intéressant et unique, je n'ai malheureusement pas pu m'accrocher aux personnages ni à l'intrigue sans réelle surprise. La lenteur du récit ne m'a pas aidée à m'immerger davantage mais le style d'écriture sympathique permet de lire de manière fluide. Amateurs de dragons, The Last Namsara devrait vous intriguer, et peut être vous plaire bien plus qu'à moi!


mercredi 20 septembre 2017

Warcross [Warcross #1] de Marie Lu

warcross

  • Nom: Warcross [Warcross #1] de Marie Lu
  • Lu en: anglais
  • Pages: 368 pages
  • Sorti le: 27 février 2015
  • Editeur: Penguin Teen
  • Fiche: présentation officielle
  • VF: à paraitre sous le même nom en janvier 2018 chez PKJ
  • Premier tome d'une duologie

For the millions who log in every day, Warcross isn’t just a game—it’s a way of life. The obsession started ten years ago and its fan base now spans the globe, some eager to escape from reality and others hoping to make a profit. Struggling to make ends meet, teenage hacker Emika Chen works as a bounty hunter, tracking down players who bet on the game illegally. But the bounty hunting world is a competitive one, and survival has not been easy. Needing to make some quick cash, Emika takes a risk and hacks into the opening game of the international Warcross Championships—only to accidentally glitch herself into the action and become an overnight sensation. Convinced she’s going to be arrested, Emika is shocked when instead she gets a call from the game’s creator, the elusive young billionaire Hideo Tanaka, with an irresistible offer. He needs a spy on the inside of this year’s tournament in order to uncover a security problem . . . and he wants Emika for the job. With no time to lose, Emika’s whisked off to Tokyo and thrust into a world of fame and fortune that she’s only dreamed of. But soon her investigation uncovers a sinister plot, with major consequences for the entire Warcross empire.

separator-2

~ ENGLISH REVIEW~ 

 I started Warcross on Saturday night, a little out of curiosity, the speech tempting me, and I could not stop. Few books make me this effect from the start! Warcross is a real favorite, I liked everything from the start to the end. Beginning in New York, we soon find ourselves in Tokyo with Emika, our heroine. The young woman, expert in coding and more precisely in high-level hacking, has just hacked the opening ceremony of the virtual game Warcross, known around the world. Revealed in the eyes of the 5 million viewers, Emika is contacted by the firm that produces Warcross, Henka Games, to work for them. Emika, living until then a miserable life, will find herself propelled to the rank of world player but not only that ... behind the scenes, things are far more dangerous than you think. Besides the joys to be in Tokyo again (you know my love for this city), I loved to immerse myself in this augmented reality. It is brilliant, breathtaking and above all, it would be totally credible in the future. Warcross is a totally interesting immersion game, full of twists and action, at every game, I had my heart pounding a lot.  Marie Lu described each game with so much intensity that it was really eye-catching and very visual. Congratulations to her because I felt like I was playing! But Warcross is not just an ordinary game. Thanks to its creator, Hideo Tanaka, augmented reality invites itself into everyday life. It's very futuristic and at the same time, not so far away. Powerful, Hideo is reputed to be inaccessible, yet, by hiring Emika for a mission as dangerous, the young man will gradually open up to her ... I loved Emika and Hideo, very charismatic characters, whose presence leaves you breathless. Emika is a young badass woman who fights for her principles and what she believes in. Sensitive, she also shares her personal life, which makes her truly engaging and very human. As for Hideo, despite his cold side, I loved him and more specifically the bond he created with Emika that I found quite unique. Hideo also has his demons of the past and tries to act for the common future, in the end, although he is multi-millionaire, the young man seeks only affection and peace. While the two young people ally to investigate, things are much more complicated. Marie Lu embarks us in a hunt with a hint of thriller and mystery! Zero's identity was exciting to discover and I'm glad I saw my theory confirmed at the end! I can't wait to read the sequel!


J'ai commencé Warcross samedi soir, un peu par curiosité, le speech me tentant pas mal, et je n'ai pas pu m'arrêter. Rares sont les livres qui me font cet effet des le départ, à tel point que c'est un peu une obsession! Warcross est un véritable coup de coeur, j'ai tout aimé du début à la fin. 

Débutant à New York, on se retrouve vite fait à Tokyo en compagnie de Emika, notre héroine. La jeune femme, experte en codage et plus précisément en hackage de haut niveau, vient de pirater la cérémonie d'ouverture du jeu virtuel Warcross, connu dans le monde entier. Révélée aux yeux des 5 millions de téléspectateurs, Emika est contactée par la firme qui produit Warcross, Henka Games, pour travailler pour eux. Emika, vivant jusque là une vie misérable, va se retrouver propulsée au rang de joueuse mondiale mais pas que... dans les coulisses, il se passe des choses bien plus dangereuses qu'on ne le croit.

Outre les joies de retrouver Tokyo (vous connaissez mon amour pour cette ville), j'ai adoré m'immerser au sein de cette réalité augmentée. Cela n'est pas sans rappeler un certain Sword Art Online mais à un level un peu plus poussé. C'est brillant, époustouflant et surtout, cela serait totalement crédible dans le futur. Warcross est un jeu en immersion totale très intéressant, plein de rebondissements et d'action, à chaque partie, j'avais le coeur qui battait la chamade. Le principe est pourtant simple: deux équipes s'affrontent dans un monde virtuel (changeant selon les manches) et doivent voler l'objet précieux de l'adversaire. Marie Lu décrit chaque match avec tellement d'intensité que c'était vraiment prenant et très visuel. Bravo à elle car j'avais l'impression de moi-même jouer! 

Mais Warcross n'est pas qu'un jeu ordinaire. Grâce à son créateur, Hideo Tanaka, la réalité augmentée s'invite dans la vie de tous les jours. C'est très futuriste et en même temps, pas si éloigné que ça. Puissant, Hideo est réputé comme inaccessible, pourtant, en engageant Emika pour une mission aussi perilleuse que dangereuse, le jeune homme va s'ouvrir peu à peu à elle... 

J'ai adoré Emika et Hideo, des personnages très charismatiques, dont la présence vous laisse le souffle coupé. Emika est une jeune femme badass qui se bat pour ses principes et ce en quoi elle croit. Sensible, elle nous partage aussi sa vie personnelle, ce qui la rend véritablement attachante et très humaine. Quant à Hideo, malgré son côté froid, j'ai craqué pour lui et peut être plus spécifiquement pour le lien qu'il tisse avec Emika que j'ai trouvé tout à fait unique. Hideo a lui aussi ses démons du passé et tente d'agir pour l'avenir commun, au fond, il a beau être multimillionaire, le jeune homme ne recherche que l'affection et la paix. 

Alors que les deux jeunes gens s'allient pour investiguer, les choses se montrent bien plus compliquées. Marie Lu nous embarque alors dans une chasse à l'homme terriblement piquante. Un soupçon de thriller et de mystère, il ne m'en fallait pas plus pour vraiment tomber amoureuse de ce livre!! L'identité de Zero était passionnante à découvrir et je suis contente d'avoir vu ma théorie se confirmer à la fin! 

Fin plutôt ouverte qui me laisse sur un petit gout amer, mais qui servira très bien la suite. Comment vous dire à quel point j'ai hâte de retrouver cet univers totalement fascinant!


En bref, Warcross fut autant une énorme surprise qu'un gros coup de coeur. Son côté futuriste m'a complètement émerveillée, de même que l'intrigue m'aura passionnée. Ce roman réunit tous les ingrédients pour qu'on passe un moment savoureux. Très visuel, Warcross vous emmènera dans ses multiples mondes virtuels et ses secrets bien cachés. A découvrir sans plus tarder!

dimanche 3 septembre 2017

A Darker Shade of Magic [Shades of Magic #1] de V.E Schwab

darker shade of magic

  • Nom: A Darker Shade of Magic [Shades of Magic #1] de V.E Schwab
  • Lu en: anglais
  • Pages: 400 pages
  • Sorti le: 27 février 2015
  • Editeur: Titan Books
  • Fiche: présentation officielle
  • VF: Sorti sous le nom Shade of Magic en juin 2017

Kell is one of the last Antari—magicians with a rare, coveted ability to travel between parallel Londons; Red, Grey, White, and, once upon a time, Black. Kell was raised in Arnes—Red London—and officially serves the Maresh Empire as an ambassador, traveling between the frequent bloody regime changes in White London and the court of George III in the dullest of Londons, the one without any magic left to see. Unofficially, Kell is a smuggler, servicing people willing to pay for even the smallest glimpses of a world they'll never see. It's a defiant hobby with dangerous consequences, which Kell is now seeing firsthand. After an exchange goes awry, Kell escapes to Grey London and runs into Delilah Bard, a cut-purse with lofty aspirations. She first robs him, then saves him from a deadly enemy, and finally forces Kell to spirit her to another world for a proper adventure. Now perilous magic is afoot, and treachery lurks at every turn. To save all of the worlds, they'll first need to stay alive.

separator-2

~ ENGLISH REVIEW~ 

A Darker Shade of Magic is in my TBR list since the end of 2016 and yet, I waited this summer to read it. Its french release in June pushed me to wait a little. And for good reason, I was afraid of not loving. After reading, I can say that I had a great time but it is not a favorite. Indeed, I find that the book really took time to set up. The narration was sometimes very descriptive, and although it was not boring given the amount of things shared, there was a lack of dynamism at the beginning. I had a hard time imagining where the author was going to take us and it slowed down my enthusiasm. But the trigger came when serious things started and Kell met Lila. Immediately, the events took a new turn and I was too curious not to let go of the book. That being said, I enjoyed the story very much, but what attracted me were the characters: Kell and Lila are fierce and brave. I loved their complicity so much! As I said, Schwab took her time to explain the background of her book and despite this famous very narrative side, the different London are fascinating. I really enjoyed knowing their functioning, origins, stories. It's very original. I also loved the fact that Lila can discover the Red and the White and that she is placed at the same level as the reader: for her, everything is new. In the end, we tremble a little with our characters. The Londons are definitely very interesting and full of surprises. Add to that a nice writing style and characters with good personality and you will get a very good book. Given the end, I am very curious to see what the author reserves for the sequel!


A Darker Shade of Magic est dans ma PAL depuis fin 2016 et pourtant, j'ai attendu cet été pour le lire. La panne de lecture n'ayant pas aidé, sa sortie française en juin m'a poussé à attendre un peu. Et pour cause, vu l'engouement, j'avais peur de ne pas aimer. Après lecture, je peux affirmer que j'ai passé un excellent moment mais ce n'est pas un coup de coeur.

En effet, je trouve que le livre a mis vraiment du temps à se mettre en place. La narration était parfois très descriptive, et bien qu'elle n'était pas ennuyeuse vu la quantité de choses partagées, il manquait un certain dynamisme au départ. J'avais du mal à imaginer où l'auteur allait nous emmener et cela a un peu freiné mon enthousiasme.

Mais le déclic est arrivé lorsque les choses sérieuses ont commencé et que Kell rencontre Lila. Tout de suite, les événements ont pris une tournure nouvelle et j'étais trop curieuse pour ne pas lâcher le livre. Avec le recul, j'avoue que j'imaginais un fil conducteur un peu différent ainsi qu'une fin un peu plus tourmentée - il faut admettre que ce premier tome offre une fin qui se suffit à elle-même, malgré les quelques indices ici et là laissant penser  la suite. Cela étant, j'ai beaucoup aimé l'histoire mais ce qui m'a séduit, ce sont les personnages.

Kell est un Antari, un être spécial doté de magie et qui est le seul - avec Holland, l'autre Antari - à voyager entre les différents Londres. Originaire du Rouge, Kell apprécie néanmoins beaucoup le Gris, dépourvu de toute magie depuis bien longtemps. A contrario, il déteste le Blanc, dirigé par des jumeaux avides de pouvoir et sans pitié pour s'en emparer. Kell est aussi un collectionneur et même si cela lui est interdit, il n'arrive pas à s'arrêter. Une petite passion qui lui coutera très cher puisqu'il tombera en possession du seul objet capable de mettre le chaos dans tous les Londres existants. 

Quant à Lila, je l'ai adorée. Une fille de la rue qui tente de survivre en dérobant tout ce qu'elle peut et qui rêve de posséder son propre bateau et équipage pour découvrir le monde. Lorsqu'elle rencontre Kell, les choses ne se déroulent pas comme prévu et les jeunes gens sont obligés de s'associer pour littéralement sauver tous les Londres. Une belle complicité va s'installer entre eux, de même qu'une chouette dynamique. Un duo que j'ai fort apprécié et que j'ai hâte de retrouver. 

Comme je le disais, Schwab a pris son temps pour nous expliquer le background de son livre et malgré ce fameux côté très narratif, les différents Londres sont fascinants. J'ai beaucoup apprécié connaitre leur fonctionnement, les origines, les histoires. C'est très original. J'ai aussi beaucoup aimé le fait que Lila puisse découvrir le Rouge et le Blanc et qu'elle soit mise au même rang que le lecteur: pour elle, tout est nouveau. 

Au final, on se prend au jeu et on tremble un peu avec nos personnages. Les Londres sont définitivement très intéressants et plein de surprises. Ajoutez à cela une plume agréable et des personnages à la personnalité marquée et vous obtiendrez un très bon tome. Etant donné la fin, je suis très curieuse de voir ce que l'auteur nous réserve pour la suite!

vendredi 1 septembre 2017

Flamecaster [Shattered Realms #1] de Cinda Williams Chima

shattered-realms,-tome-1---flamecaster-915930

  • Nom: Flamecaster [Shattered Realms #1] de Cinda Williams Chima
  • Lu en: anglais
  • Pages: 560 pages
  • Sorti le: 5 avril 2016
  • Editeur: Harper Collins
  • Fiche: présentation officielle
  • VF: non prévue

Adrian sul’Han, known as Ash, is a trained healer with a powerful gift of magic—and a thirst for revenge. The son of the queen of the Fells, Ash is forced into hiding after a series of murders throws the queendom into chaos. Now Ash is closer than he’s ever been to killing the man responsible, the cruel king of Arden. As a healer, can Ash use his powers not to save a life but to take it? Abandoned at birth, Jenna Bandelow was told the mysterious magemark on the back of her neck would make her a target. But when the King’s Guard launches a relentless search for a girl with a mark like hers, Jenna assumes that it has more to do with her role as a saboteur than any birth-based curse. Though Jenna doesn’t know why she’s being hunted, she knows that she can’t get caught. Eventually, Ash’s and Jenna’s paths will collide in Arden. Thrown together by chance and joined by their hatred of the king, they will come to rescue each other in ways they cannot yet imagine.

separator-2

~ ENGLISH REVIEW~ 

I had never had the opportunity to read this author, although well known for her series The Seven Realms. A series whose reputation is no longer to be made and which is a must read for many readers. Drawn from this universe, this spin-off had attracted my attention thanks to its beautiful covers. The world imagined by Cinda Williams Chima is very complex since we must take a blow that 4 books precede this spin-off and that in 4 books, things happened. Indeed, although the author assured us that this novel could be read without going through the main series, I found that, in her writing, she spoke in spite of herself to the fans of the first hour. I do not hide that I almost put Flamecaster aside at the beginning so much I was lost.  That being said, it is possible to get by. After a while, I managed to immerse myself completely in this universe. It must be said that our hero, Adrian - or Ash or Adam, according to your preference !! - is very endearing. He did not live easy things and at 17, his main goal is to eliminate the King of Arden who has done so much harm to his family. Then begins a perilous quest for our young magician (an outstanding healer) who will be led to work as close as possible to the King. The danger is never far away and Adrian will have to face the obvious: the task is much more difficult than expected. Besides, Chima presents us other characters who all have a specific role to play. Among them, the young Jenna, sought after by the King's guard. Jenna would have a particular power and would be considered an invaluable force. But the girl has a resource and it will take forever for the guard to get her hands on her. On her arrival at the court, Jenna meets Adrian ... It takes time for the story to take shape, but when Adrian and Jenna meet, things get faster. The two young people immediately appreciate each other and dream of a better future. None has been spared and everyone is ready to do anything for the war to finally stop. I must say that I loved these very courageous characters. The universe is also very interesting. We understand that the war has been raging for far too long and that it is time for it to stop.  If the thread of Flamecaster can seem simple, the story is, as I said, very complex and deserves great interest. It's hard to talk about so many elements, so I'd rather you discover them for yourself. In any case, I highly recommend this book. 


Je n'avais encore jamais eu l'occasion de lire cette auteur, pourtant bien connue pour sa série Les 7 Royaumes. Une série dont la réputation n'est plus à faire et qui est un must read pour beaucoup de lecteurs. Tiré de cet univers, ce spin-off avait attiré mon attention grâce à ses très belles couvertures. Et oui, que voulez-vous, j'admets être un peu superficielle quand il s'agit des livres! Reçu à mon anniversaire, je l'ai découvert après mon retour de vacances: ce fut une très agréable surprise! 

Le monde imaginé par Cinda Williams Chima est très complexe puisqu'il faut prendre en compte que 4 tomes précèdent ce spin-off et qu'en 4 tomes, il s'en est passé des choses. Flamecaster met en scène les enfants des protagonistes des 7 Royaumes, déjà âgés de 17 ans. Le background est, de ce fait, très riche et il faut pouvoir prendre ses marques.

En effet, bien que l'auteur ait assuré qu'on pouvait lire ce roman sans passer par la série principale, j'ai trouvé que, dans sa manière d'écrire, elle s'adressait malgré elle aux fans de la première heure. Je ne cache pas avoir failli mettre Flamecaster de côté au début tant j'étais perdue. Avec le recul, je pense qu'il est préférable de lire les 4 premiers tomes avant ce spin-off afin d'en comprendre toutes les références et subtilités. 

Cela étant, il est possible de s'en sortir. Au bout d'un moment, j'ai réussi à m'imerger complètement dans cet univers pour ne plus le lâcher. Il faut dire que notre héros, Adrian - ou Ash ou Adam, selon votre préférénce!! - est très attachant. Il n'a pas vécu des choses faciles et à 17 ans, son principal objectif est d'éliminer le roi d'Arden qui a fait tant de mal à sa famille. Commence alors une quête périlleuse pour notre jeune mage (un guerrisseur hors pair) qui sera amené à travailler au plus près du Roi. Le danger n'est jamais loin et Adrian devra se rendre à l'évidence: la tâche s'annonce bien plus difficile que prévu. 

Par ailleurs, Chima nous présente une belle brochette d'autres personnages qui ont tous un rôle bien précis à jouer. Parmi eux, la jeune Jenna, recherchée par la garde du Roi. Jenna détiendrait un pouvoir particulier et serait considérée comme une force inestimable. Mais la jeune fille a de la ressource et il faudra une éternité pour que la garde puisse mettre la main dessus. A son arrivée à la cour, Jenna rencontre Adrian... 

Il faut du temps pour que l'histoire se mette en place mais quand Adrian et Jenna se rencontrent, les choses s'accélèrent. Les deux jeunes gens s'apprécient d'emblée et rêvent d'un futur meilleur. Aucun n'a été épargné et chacun est prêt à tout pour que la guerre cesse enfin. Je dois dire que j'ai beaucoup aimé ces personnages très courageux. 

L'univers est aussi très intéressant. On comprend que la guerre fait rage depuis bien trop longtemps et qu'il est temps qu'elle cesse. Plusieurs protagonistes interviennent pour nous permettre d'avoir un champ de vision beaucoup plus large sur ce qui se passe dans les autres régions. Le récit n'en est que plus dynamique et bien dosé, ce qui permet à l'auteur de tenir constamment notre attention. Ajoutez à cela une très belle plume fluide et le livre se dévore. 

Si le fil conducteur de Flamecaster peut paraitre simple, l'histoire est, comme je le disais, très complexe et mérite grandement qu'on s'y intéresse. Il est difficile d'en parler tant il y a d'éléments, aussi je préfère que vous en fassiez la découverte par vous-même. Dans tous les cas, je vous conseille fortement ce livre. Si vous avez déjà lu les 7 Royaumes alors n'attendez plus, vous serez en mesure d'apprécier pleinement cette suite. Quant à ceux, comme moi, qui voudraient commencer par Flamecaster, je vous y encourage tout de même: avec le temps, on prend ses marques et le livre est tout aussi savoureux! 

vendredi 25 août 2017

Three Dark Crowns [Three Dark Crowns #1] de Kendare Blake

three-dark-crowns-1

  • Nom: Three Dark Crowns [Three Dark Crowns #1] de Kendare Blake
  • Lu en: anglais
  • Pages: 398 pages
  • Sorti le: 20 septembre 2016
  • Editeur: Harper TEEN
  • Fiche: présentation officielle
  • VF: non prévue

In every generation on the island of Fennbirn, a set of triplets is born—three queens, all equal heirs to the crown and each possessor of a coveted magic. Mirabella is a fierce elemental, able to spark hungry flames or vicious storms at the snap of her fingers. Katharine is a poisoner, one who can ingest the deadliest poisons without so much as a stomachache. Arsinoe, a naturalist, is said to have the ability to bloom the reddest rose and control the fiercest of lions. But becoming the Queen Crowned isn’t solely a matter of royal birth. Each sister has to fight for it. And it’s not just a game of win or lose…it’s life or death. The night the sisters turn sixteen, the battle begins. The last queen standing gets the crown.

separator-2

~ ENGLISH REVIEW~ 

This is a book that intrigued me since its release last year and it was only on my birthday that I had the opportunity to discover it. What to say, this novel pleased me, despite a certain slowness to the narrative. Three dark crowns features 3 sisters. With each new generation of triplets, the island of Fennbirn is in effervescence because only one will become Queen. And to get there? She must kill her two sisters by all means. It is an enormous pressure that the young girls carry on their shoulders but none can escape this destiny: the Goddess would not allow it. From their youngest age, the three girls are separated in order to grow in hatred and learn to master their power. Indeed, each queen possess a gift: Katharine is a poisoner, Mirabella an elementalist and Arsinoe a naturalist. I really liked how Kendare Blake introduces the sisters to us through short chapters, moving from one to the other. Initially, it takes a little time to adapt, the time to know the 3 heroines. Arsinoe, Katharine and Mirabella are very different and yet each one is endearing in its own way. Personally, I still preferred Katharine and Arsinoe who are not as favored as Mirabella. They turn out to be more fragile and their stories are more interesting than Mirabella. We also meet a myriad of secondary characters. Despite their status, they are all important and play a crucial role in the lives of the 3 queens. In conclusion, Three dark crowns is a very beautiful book that will please all fans of fantasy. The particular universe takes us  in the life of 3 queens in the making, ready for anything to survive. With characters so endearing, you can only have a good time. With excellent bases, this first book is worth a lot of interest!


Voilà un livre qui m'intriguait depuis sa sortie l'an dernier et ce n'est qu'à mon anniversaire que j'ai eu l'occasion de le découvrir. Que dire, ce roman m'a beaucoup plu, offrant une construction particulière qui fait qu'on tourne les pages avidement malgré une certaine lenteur au récit.

Three dark crowns met en scène 3 soeurs. A chaque nouvelle génération de triplés, l'île de Fennbirn est en effervescence car une seule deviendra Reine. Et pour y arriver? Elle devra tuer ses deux soeurs par tous les moyens. C'est une pression énorme que portent les jeunes filles sur leurs épaules mais aucune ne peut échapper à ce destin: la Déesse ne le permettrait pas. Des leur plus jeune âge, les 3 filles sont séparées afin de grandir dans la haine les unes des autres et apprendre à maitriser leur élément.

En effet, chaque reine (bien qu'elles ne le soient pas officiellement, les habitants les nomment ainsi) possèdent un don: Katharine est une empoisonneuse, Mirabella une élémentaliste et Arsinoe une naturaliste. Chacune est sur-protégée mais la pression est forte et les 3 jeunes filles rencontrent bien des difficultés face aux fortes attentes de leur entourage respectif. 

J'ai beaucoup aimé comment Kendare Blake nous présente les soeurs par le biais de chapitres courts, passant de l'une à l'autre. Au départ, il faut un petit moment pour s'adapter, le temps de connaitre les 3 héroines. Arsinoe, Katharine et Mirabella sont très différentes et pourtant chacune est attachante à sa manière. Personnellement, j'ai tout de même préféré Katharine et Arsinoe qui ne sont pas autant favorisées que Mirabella. Cette dernière maitrise son pouvoir à la perfection et est préssentie Reine. Mais à quel prix! Les deux autres soeurs présentent des situations bien plus précaires et vont devoir rivaliser de courage et d'imagination pour être prêtes lors de la première confrontation. Elles se révèlent alors plus fragiles et leurs histoires sont plus intéressantes que celle de Mirabella. 

A côté des 3 jeunes soeurs, on fait également la connaissance d'une myriade de personnages secondaires. Malgré leur statut, ils sont tous importants et tiennent un rôle crucial dans la vie des 3 reines. Chacun a une personnalité propre, j'ai trouvé qu'ils étaient extrêmement bien développés et tout aussi intéressants à découvrir que les 3 héroines.

Outre les personnages, l'auteur a pris le temps de construire son monde bien particulier, on sent qu'elle y a bien travaillé. Des le départ nous sommes plongés au coeur de l'île et son ambiance spéciale. J'ai beaucoup aimé découvrir les différentes villes ou paysages de Fennbirn. La plume de Kendare Blake est légère mais très visuelle ce qui nous permet une lecture vraiment très agréable. 

Enfin, l'intrigue se développe lentement mais avec progression, pour finir en apothéose. J'ai sincèrement beaucoup aimé comment le récit évolue, de même que notre adrénaline qui s'accentue au fil des pages. La fin m'a réellement surprise et je félicite l'auteur pour ce joli coup de maitre, je n'avais rien vu venir! Cela promet une suite très riche et particulièrement stressante! 

En conclusion, Three dark crowns est une très belle découverte qui plaira à tous les amateurs de fantasy. L'univers complexe nous entraine avec lui dans la vie de 3 reines en devenir, prête à tout pour survivre. Avec des personnages aussi attachants, on ne peut que passer un bon moment. Posant d'excellentes bases, ce premier tome vaut largement qu'on s'y intéresse! 


samedi 22 juillet 2017

A poison dark and drowning [Kingdom on fire #2] de Jessica Cluess

a poison dark and drowning

  • Nom: A poison dark and drowning [Kingdom on fire #2] de Jessica Cluess 
  • Lu en: anglais
  • Pages: 432 pages
  • Sorti le: 19 septembre 2017
  • EditeurRandom House Books for Young Readers
  • Fiche: présentation officielle
  • VF: non prévue

Henrietta doesn't need a prophecy to know that she's in danger. She came to London to be named the chosen one, the first female sorcerer in centuries, the one who would defeat the Ancients. Instead, she discovered a city ruled by secrets. And the biggest secret of all: Henrietta is not the chosen one. Still, she must play the role in order to keep herself and Rook, her best friend and childhood love, safe. But can she truly save him? The poison in Rook's system is transforming him into something monstrous as he begins to master dark powers of his own. So when Henrietta finds a clue to the Ancients past that could turn the tide of the war, she persuades Blackwood, the mysterious Earl of Sorrow-Fell, to travel up the coast to seek out strange new weapons. And Magnus, the brave, reckless flirt who wants to win back her favor, is assigned to their mission. Together, they will face monsters, meet powerful new allies, and uncover the most devastating weapon of all: the truth.

separator-2

~ ENGLISH REVIEW~ 

I received an advanced copy of this book thanks to netgalley and I was happy to read it. I already enjoyed the first one whom I found really good but A poison dark and drowning was so much better!! What can I say? The plot was fantastic as well as the revelations. The book kept me on edge, some of the revelations were unexpected and I was surprised!! The pace was really good too, there is always something to discover and the danger is never far behind. It was well done and Jessica Cluess wrote a flawless second book. What I loved the most was what we learn about the magic, the Ancients's World, how to destroy it, if it is even possible or not. The book is really strong for a sequel and I'm happy for that! I also enjoyed the characters, it was a pleasure to be with Henrietta, Blackwood, Magnus and the others once more. The bond between Henrietta and the boys grew stronger, they formed a real team. Henriatta is this kind of girl who never give up, she is brave, fierce but also sensitive and always here for her friends. Her world is complicated and we learn some very interesting things about her! Even if he is kind of cold, always searching for control, I have a little crush for Blackwood who is very charismatic. On the contrary, I was disappointed by Rook but well, I didn't like him in the first book either. In conclusion, Cluess wrote a solid second book with strong characters and a plot well imagined. Waiting for the next book now!


J'avais déjà beaucoup aimé le premier tome de cette nouvelle série, basée à Londres au 18ème siècle mais je dois dire que l'auteur frappe très fort avec cette suite! C'est le seul livre qui a su capter mon attention en vacances, toujours à vouloir lire pour connaitre les événements. Et que vous dire! A poison dark and drowning est un petit condensé de révélations, certaines très surprenantes, qui vous tiennent en haleine tout le long! 

Londres est maintenant à la merci des Ancients. La barrière magique étant tombée, les Enchanteurs s'attendent à une attaque imminente. Les choses sont compliquées car personne ne sait comment les vaincre. Mais Henrietta, têtue, ne basse pas les bras. Grâce à ses pouvoirs de Magicienne, Henrietta possède des ressources que les autres n'ont pas et arrive à convaincre ses amis de partir en voyage à la recherche d'armes capables de vaincre les Monstres. 

Un périple qui démarre au quart de tour et qui dévoile son lot de révélations. Le livre démarre fort et ne faiblira jamais. Jessica Cluess offre là un second tome passionnant au rythme bien dosé qui nous permet de découvrir énormément de choses. Honnêtement, le monde créé est fantastique et on sent bien toute sa complexité ici. L'histoire de la magie, les origines des Ancients, comment les battre, tout ça est très bien amené et pensé! J'ai été maintes fois scotchée par les événements, ce qui me donnait l'envie de lire encore plus! Le monde imaginé par l'auteur est un gros point fort mais pas que.

En effet, les personnages sont toujours aussi attachants et braves. Henrietta est une héroine très forte qui affronte ses doutes et ses peurs, qui n'abandonne jamais. On apprend beaucoup de choses intéressantes à son sujet d'ailleurs. Toujours présente pour ses amis, elle a aussi une belle répartie et beaucoup de courage. Ce fut un plaisir de revoir les garçons, Magnus, Dee et Blackwood bien entendu. Même s'il a une attitude froide et hautaine, j'ai adoré ce personnage très charismatique!! Il fut aussi assez surprenant et j'ai hâte de lire la suite pour voir un peu comment il va évoluer. 

En conclusion, ce second tome s'est révélé génial, passionnant, renforçant les bases déjà solides du premier tome. Chapeau à l'auteur qui a su faire évoluer son histoire avec justesse et intelligence! Si vous aimez la magie, les combats, le Londres ancien, alors foncez car cette série vaut vraiment le détour!

mardi 20 juin 2017

Wonder Woman: The official movie novelization de Nancy Holder

ww novel

  • Nom: Wonder Woman: The official movie novelization de Nancy Holder
  • Lu en: anglais
  • Pages: 288 pages
  • Sorti le: 2 juin 2017
  • Editeur: Titan Books
  • Fiche: présentation officielle

Before she was Wonder Woman, she was Diana, princess of the Amazons, trained to be an unconquerable warrior. Raised on a sheltered island paradise, when an American pilot crashes on their shores and tells of a massive conflict raging in the outside world, Diana leaves her home, convinced she can stop the threat. Fighting alongside man in a war to end all wars, Diana will discover her full powers…and her true destiny.

separator

Il n'y aura pas grand chose à dire sur cette lecture, aussi la chronique sera très courte. Ayant vu le film en avant première le mardi 6 juin (voir mon avis), je suis ressortie du cinéma enchantée, charmée par Wonder Woman. Un gros coup de coeur que j'avais envie de prolonger avec la lecture du livre officiel tiré directement du film. 

C'est ma première expérience de lecture de ce genre, et j'avoue que c'est assez sympathique! En général on lit un livre avant son adaptation et là c'est le livre qui est adapté du film! Une adaptation mot pour mot, surtout pour les dialogues, c'est assez impressionnant! J'ai beaucoup aimé cet aspect d'ailleurs, me remémorant ainsi le passage dans le film. L'autre plus est l'ajout de détails sur certaines scènes ou encore les pensées intérieures des personnages. Cela apporte plus d'ampleur au film et aux protagonistes, on peut ainsi mieux les cerner, les comprendre, c'est très chouette!

Pour le reste, si j'ai pu vraiment me replonger dans l'ambiance et bien visualiser le film, je n'ai pas spécialement adhérer au style d'écriture que j'ai trouvé trop distant, trop "retranscrit". C'est là le défaut majeur, il ne suffit pas de retranscrire un film en livre, je pense qu'il faut aller plus loin pour que le livre se démarque, ait sa propre personnalité. L'écriture s'est révélée peut plaisante, et c'est dommage. J'en voulais un peu plus, je crois. 

Le livre se lit assez vite et n'oublie rien du film, pour les fans de Wonder Woman, cela permet de rester encore un peu dans cet univers, en attendant de revoir le film. Je suis tout de même contente de l'avoir lu étant donné mon coup de coeur et l'expérience était intéressante.

samedi 17 juin 2017

Lord of Shadows [The Dark Artifices #2] de Cassandra Clare

lord of shadows

  • Nom: Lord of Shadows [The Dark Artifices #2] de Cassandra Clare
  • Lu en: anglais
  • Pages: 701 pages
  • Sorti le: 23 mai 2017
  • Editeur: Margaret K. McElderry Books
  • Fiche: présentation officielle
  • VF: à paraitre chez PKJ prochainement (2018).

Emma Carstairs has finally avenged her parents. She thought she’d be at peace. But she is anything but calm. Torn between her desire for her parabatai Julian and her desire to protect him from the brutal consequences of parabatai relationships, she has begun dating his brother, Mark. But Mark has spent the past five years trapped in Faerie; can he ever truly be a Shadowhunter again? And the faerie courts are not silent. The Unseelie King is tired of the Cold Peace, and will no longer concede to the Shadowhunters’ demands. Caught between the demands of faerie and the laws of the Clave, Emma, Julian, and Mark must find a way to come together to defend everything they hold dear—before it’s too late.

separator

~ ENGLISH REVIEW~ 

 It is always difficult to write a review about a Clare's book. I don't know how the author did it again, but she did. Lord of Shadows, as the previous book, Lady Midnight as well as TMI and TID was exceptional. Right now, I still feel so much emotions! It was a powerful reading and I can't believe I have to wait 2 years to read the last book of the series. My heart is so heartbroken by the ending. But the book was incredible. I'm in love with Emma and Julian, these characters are so beautiful in their own way! Emma is fierce, brave, a magnificent warrior. Julian is more complexe but so intense and interesting! I think he is my favorite character! In this sequel, I was glad to see more Ty, Livvy and Kit. A trio I enjoyed a lot. On the other hand, I liked Cristina and Mark but less than the others this time. I miss something with them, some chemistry. The story isn't full of action but still, I didn't see the 700 pages, it was an easy read, I felt myself at home with "friends". Well done Cassie, this world you created is awesome.


C'est toujours compliqué d'écrire une chronique sur les livres de Cassie, parce que c'est tellement complexe et incroyable! Lord of Shadows ne déroge pas à la règle. Comme son prédécesseur, Lady Midnight, ce fut un gros coup de coeur. Cette troisième saga dans l'univers des Shadowhunters devient de plus en plus ma favorite. 

Vous parler de l'histoire serait risqué, car vous l'imaginez bien, sur 700 pages, il s'en passe des choses. Si le livre est plus lent, il reste néanmoins très bien dosé avec d'excellents moments d'action. Comme toujours, on redoute l'instant où il va se passer quelque chose qui nous brisera inévitablement le coeur. Après avoir lu 10 livres dans cet univers, je devrais y être habituée mais non, rien n'y fait. Le plus dur? Attendre 2 ans avant de pouvoir lire le dernier tome, et vu le chaos ambiant, cela fait un peu peur. Merci Cassie pour ce cliffhanger de fou. 

Ce qui fait toujours le point fort de cette série, ce sont ses personnages. Comme Lady Midnight, Cassie a bien travaillé les émotions et les sentiments de ses personnages, ce qui les rend toujours plus attachants. Je suis vraiment in love de Emma et Julian qui m'ont encore fait frissonner. Emma est une sacrée guerrière, qui nous démontre son incroyable talent. Majestueuse mais tellement humble. Quant à Julian, c'est un personnage complexe qui en a lourd sur les épaules mais qui fait de son mieux. Son dévouement est remarquable, rarement on avait vu ça. Leur amour est toujours autant mis à rude épreuve, qu'est ce qu'on souffre avec eux! Ils méritent tellement le bonheur! Ce sont de véritables âmes soeurs. 

J'ai beaucoup apprécié le fait que Ty, Livvy et Kit soient mis en avant. Un chouette trio, assez dynamique, qui apporte son lot d'aventure. Je me suis bien attachée à eux, et franchement je suis ravie qu'ils puissent s'investir davantage dans l'intrigue. A contrario, j'ai eu un peu de mal avec Mark et Cristina cette fois-ci. Il faut dire que la relation entre les deux est particulière mais même si les deux personnages sont attachants, il me manque un lien avec eux, plus particulièrement avec Cristina. Par contre, je ne cache pas que je suis fan de Kieran et que son duo avec Mark prend vraiment une tout autre dimension. Ensemble, on ne peut nier un certain charisme. 

L'intrigue reste très intéressante, elle nous catapulte à l'institut de Londres où beaucoup d'émotions liées à The Infernal Devices refont surface. C'est dans ces moments là qu'on se rend compte à quel point Cassie maitrise son univers et pense à tous les détails. C'est juste merveilleux et cela nous donne la belle sensation d'être à la maison, avec des amis. Vous l'avez compris, cette suite m'a conquise, j'ai tout aimé et je n'ai absolument pas vu défiler les pages. 

***

Lord of Shadows a fait l'objet d'une lecture commune avec ma binôme du blog Les faces cachées d'une flèche. Sans tarder, découvrez son avis sur le livre directement sur son blog.

mercredi 14 juin 2017

Alex, Approximately de Jenn Bennett

alex-approximately

  • Nom: Alex, Approximately de Jenn Bennett
  • Lu en: anglais
  • Pages: 388 pages
  • Sorti le: 14 avril 2017
  • Editeur: Simon Pulse
  • Fiche: présentation officielle
  • VF: aucune info à ce jour.

Classic movie fan Bailey “Mink” Rydell has spent months crushing on a witty film geek she only knows online as Alex. Two coasts separate the teens until Bailey moves in with her dad, who lives in the same California surfing town as her online crush. Faced with doubts (what if he’s a creep in real life—or worse?), Bailey doesn’t tell Alex she’s moved to his hometown. Or that she’s landed a job at the local tourist-trap museum. Or that she’s being heckled daily by the irritatingly hot museum security guard, Porter Roth—a.k.a. her new archnemesis. But life is whole lot messier than the movies, especially when Bailey discovers that tricky fine line between hate, love, and whatever it is she’s starting to feel for Porter. And as the summer months go by, Bailey must choose whether to cling to a dreamy online fantasy in Alex or take a risk on an imperfect reality with Porter. The choice is both simpler and more complicated than she realizes, because Porter Roth is hiding a secret of his own: Porter is Alex…Approximately.

separator

~ ENGLISH REVIEW~ 

 What an adorable book. I think it was the right time to read it, just before summer officially begins. It was the first time I read a book from this author but it will not be the last! I really appreciated this story, fresh and dynamic, full of love and sunshine even if there is always darkness in the corner. The concept was interesting, if you know the movie You've Got Mail, it will remind you of it. Bailey and Porter are great characters, as well others. I loved how Bennett wrote her love story without forgetting the family stuff, friendship and all. It is a realistic book and it was more credible this way. The romantic girl I'm is happy. This book was everything I love! 


J'avais envie de lire une romance contemporaine avant de débuter l'été, pour me mettre dans l'ambiance et je dois dire que cette lecture a totalement rempli son rôle. Sous le soleil de Californie, nous suivons l'histoire de Bailey et Porter, deux ados dont tout semble séparer mais qui les rapproche encore plus. 

Ce que j'ai particulièrement aimé dans ce livre, c'est le concept. Si vous connaissez le film "Vous avez un message" avec Meg Ryan et Tom Hanks, alors ce livre vous y fera penser plus d'une fois. Avant de déménager en Californie chez son père, Bailey entretenait une correspondance avec un certain Alex. L'ironie du sort est que Alex vit dans la même ville que le père de Bailey. Lorsque le jeune homme lui propose de venir passer l'été là-bas afin qu'ils puissent se rencontrer, Bailey n'ose pas se réjouir. Prenant peur, elle lui ment en lui disant qu'elle y réfléchira, sauf qu'elle a entre temps déménagé.

Commence alors une histoire plutôt prenante, entre les recherches de Bailey pour retrouver Alex incognito - après tout, et si c'était un vieux psychopathe? On est jamais sûr de rien, surtout quand les deux n'ont jamais échangé de photos ni rien - et son nouveau boulot au musée du coin. Là, elle y rencontre Porter et entre eux c'est le feu et la glace. Il y a d'excellentes réparties qui nous permettent de mesurer le caractère de chacun et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'ils ont une sacrée personnalité. 

Très vite cependant, l'attirance est plus forte. Bailey et Porter entame donc une histoire d'amour. Ce que les personnages ne savent pas mais que le lecteur sait, c'est que Porter est en réalité Alex. Et cela va bien compliquer les choses à un moment. Mais l'auteur prend son temps pour construire cette histoire, en omettant pas le plus important: la confiance. J'ai beaucoup aimé cet aspect, les personnages apprennent à se faire confiance, à se dévoiler l'un et l'autre. On découvre alors que chacun a vécu une expérience traumatisante mais que la vie continue et qu'elle vaut la peine qu'on en profite. 

Dans le même temps, l'amitié et la famille sont également bien mises en avant, pour mon plus grand bonheur. La valeur du respect est fondamentale et Jenn Bennett ne l'a pas oublié. Son livre est ainsi autant rafraîchissant que très réaliste, ce qui en fait une histoire crédible. Le style d'écriture est agréable et fluide, le tout est donc facile à lire.

Et quand vient le moment où les personnages comprennent, c'est trop mignon car plein d'amour et en même temps de questions. Porter et Bailey se rendent compte qu'ils sont réellement faits l'un pour l'autre et la romantique que je suis a totalement adoré. C'est franchement une belle petite histoire qui m'a fait passer un très bon moment et je ne peux que vous la recommander si vous avez envie d'un peu de soleil dans votre lecture! 

 

mardi 23 mai 2017

Always and Forever, Lara Jean [To all the boys I've loved before #3] de Jenny Han

always and forever

  • Nom: Always and Forever, Lara Jean [To all the boys I've loved before #3] de Jenny Han
  • Lu en: anglais
  • Pages: 326 pages
  • Sorti le: 4 mai 2017
  • Editeur: Scholastic UK
  • Fiche: présentation officielle
  • VF: à paraitre sous le même nom le 20 septembre 2017

Lara Jean is having the best senior year a girl could ever hope for. She is head over heels in love with her boyfriend, Peter; her dad’s finally getting remarried to their next door neighbor, Ms. Rothschild; and Margot’s coming home for the summer just in time for the wedding. But change is looming on the horizon. And while Lara Jean is having fun and keeping busy helping plan her father’s wedding, she can’t ignore the big life decisions she has to make. Most pressingly, where she wants to go to college and what that means for her relationship with Peter. She watched her sister Margot go through these growing pains. Now Lara Jean’s the one who’ll be graduating high school and leaving for college and leaving her family—and possibly the boy she loves—behind. When your heart and your head are saying two different things, which one should you listen to?

separator

~ ENGLISH REVIEW~ 

 It really was a cute third book, I loved reading about Lara Jean and her love/family life. Truthfully this book bring nothing new to the story but I still enjoyed it a lot! Characters growed up, Lara Jean and Peter faced new problems but their love is real and sincere, they are adorable. Think I'm gonna miss them!! What I loved too what the family thing, it was always important in this series, and I'm glad for it. There a lot of respect, traditions and values. I just feel that something is missing to really say goodbye to Lara Jean, like an epilogue a few years later maybe. But overall, I loved this book, like the two others, it was enchanting and refreshing.


Lara Jean est une série que j'ai toujours aimé car elle apporte beaucoup de fraîcheur. Ca a toujours été comme un petit bonbon acidulé et ce troisième tome ne fait pas exception. Always and forever, Lara Jean est un dernier tome qui nous permet de voir plus loin dans la vie de notre héroine et quand bien même il n'apporte pas grand chose de neuf, j'ai fortement apprécié ma lecture.

Je ne peux pas nier que je me suis sincèrement attachée à tous ces personnages, en particulier Lara Jean et Peter. Ils sont tellement adorables ensemble!! Leur relation est toujours aussi belle, même si les choses se compliquent avec la fin de l'année et le choix de l'université. L'insécurité s'invite et les amoureux s'enferment dans des non dits. Malgré tout, leur amour est si réel que les deux ne peuvent pas concevoir leur avenir l'un sans l'autre. C'est vraiment très beau. Pour autant, j'ai trouvé que Jenny Han n'avait pas assez exploité leur histoire, ne la faisant pas évoluer. Elle reste stable et du coup, il manque un peu de fraîcheur ou d'adrénaline ou de moments plus romantiques. 

D'ailleurs, j'aurai franchement apprécié un épilogue se situant quelques mois plus tard ou au moins un an après pour voir où les jeunes gens en sont. Vu l'enjeu du livre, cela aurait été très intéressant et nous aurait permis de réellement dire au revoir au couple. Là, il me manque quelque chose, j'ai l'impression que l'histoire de Lara Jean n'est pas terminée et qu'on pourrait très bien avoir un quatrième tome. Un petit goût d'inachevé qui m'embête un peu sur mon appréciation globale. 

Par ailleurs, la famille est toujours bien mise à l'honneur et c'est un aspect que j'ai toujours adoré dans cette série. Il y a beaucoup d'amour, de respect, de traditions mais surtout de valeurs chez les Covey et j'ai toujours trouvé cela très important. Cela manque parfois dans d'autres livres contemporains où les jeunes se fichent bien de leurs parents et famille. Or ici, c'est tout le contraire, la famille c'est sacré. Il y a une réelle éducation, un partage. Franchement, je suis admirative. 

En conclusion, Always and forever Lara Jean fut une très bonne lecture rafraîchissante et toute mignonne à l'image de ses prédécesseurs. Malgré un sentiment d'inachevé, j'ai pris beaucoup de plaisir à me replonger dans cette histoire et je mentirai si je disais que les personnages ne me manqueront pas, que du contraire!