► ► Livres
Bilan des lectures Calendrier des parutions Chroniques Livres Chroniques Mangas Cover reveal Infos livresques In my Mailbox Jeux livresques Lectures communes Lire en VO Mes Conseils livresques Rendez-vous littéraires Sommaire des chroniques
► ► Musique, Séries & Cinéma
Critiques cinéma Critiques musicales Critiques séries Sommaire général
► ► Hello World
Hello Japan Rencontres extraordinaires Salons & Dédicaces
► ► Graphisme
Coulisses de mes créations
► ► Mirrorcle World
Anciens designs Concours Les Binômes Les blogs à visiter Mes chroniqueuses Qui suis-je?
► ► Autres Rendez-vous
Autour du blog Booktube Challenges & Tags Dear Friends Lifestyle
lundi 15 juillet 2019

[Cinéma] Aladdin

4029006

  • Nom: Aladdin
  • Avec:  Will Smith, Naomi Scott, Mena Massoud
  • Genres: Aventure, Fantastique
  • Sorti le: 22 mai 2019

Quand un charmant garçon des rues du nom d'Aladdin cherche à conquérir le coeur de la belle, énigmatique et fougueuse princesse Jasmine, il fait appel au tout puissant Génie, le seul qui puisse lui permettre de réaliser trois voeux, dont celui de devenir le prince Ali pour mieux accéder au palais...

Aladdin a toujours été mon dessin animé préféré. Je l'ai vu à peine à l'âge de 6 ou 7 ans et il est toujours resté mon favori des Disney. Je connais les répliques et chaque chanson par coeur. Alors quand j'ai appris son adaptation en film, j'étais aussi euphorique que sceptique. Lors des premières images et bandes annonces, j'avoue que j'avais un peu peur du résultat et c'est sans grande attente que je suis allée le voir au cinéma. Après visonnage, je peux vous dire que j'ai été agréablement surprise!

Le point fort du film reste son scénario, très proche du dessin animé. Bien entendu, étant en 2019, les quelques changements proposés sont les bienvenus, pour faire d'Aladdin une histoire moderne et crédible. Notre personnage principal est convaincant et très attachant, tandis que Jasmine se montre en femme forte et imposante. 

J'ai beaucoup aimé leur duo, l'interpretation de Mena Massoud et Naomi Scott sonne juste, on sent une belle complicité entre les deux acteurs et de fait, cela se ressent à l'écran. J'avais peur qu'Aladdin manque de charisme mais au final, il est incarné à la perfection! Jasmine, quant à elle, démontre que les femmes peuvent être au pouvoir  tant elle dégage de charisme et de présence. 

3703821

Quant au génie, j'avais là aussi une appréhension, mais quelle jolie surprise. Will Smith était finalement tout indiqué pour ce rôle, avec une bonne dose d'humour. Là aussi le duo entre Massoud et Smith est gagnant, les réparties sont excellentes et l'entente au beau fixe! J'ai beaucoup aimé l'évolution du génie, qui cadre bien avec notre époque. Enfin, petit mot sur Jafar, qui fut, hélas, ma plus grande déception. L'acteur comme le personnage peine à s'imposer et au final, on est face à un méchant pas si redoutable que ça.

Pour le reste, je suis tombée amoureuse de la bande son, magnifique, et que j'écoute régulièrement en travaillant. Les décors se sont révélés splendides, de même que les costumes, somptueux. On s'en prend plein la vue, plein les oreilles, et c'est un vrai régal. Le film Aladdin est pour moi une belle réussite!


En bref, malgré mes appréhensions de départ, le film Aladdin m'a convaincue, offrant un scénario moderne et tout de même fidèle au dessin animé de mon coeur. Porté par d'excellents acteurs, une bande son majestueuse et des décors/costumes somptueux, cette adaptation est pour moi une réussite et surtout, une très belle surprise! 


mercredi 12 juin 2019

[Cinéma] X-Men: Dark Phoenix

__5cd379166fe36

  • Nom: X-Men: Dark Phoenix
  • Avec:  Sophie Turner, James McAvoy, Jessica Chastain, Michael Fassbender
  • Genres: Science-fiction, Action, Fantastique
  • Sorti le: 5 juin 2019

Dans cet ultime volet, les X-MEN affrontent leur ennemi le plus puissant, Jean Grey, l’une des leurs.
Au cours d'une mission de sauvetage dans l'espace, Jean Grey frôle la mort, frappée par une mystérieuse force cosmique. De retour sur Terre, cette force la rend non seulement infiniment plus puissante, mais aussi beaucoup plus instable. En lutte contre elle-même, Jean Grey déchaîne ses pouvoirs, incapable de les comprendre ou de les maîtriser. Devenue incontrôlable et dangereuse pour ses proches, elle défait peu à peu les liens qui unissent les X-Men.

C'est avec grande curiosité que j'ai été voir ce film centré sur le personnage mythique de Jean Grey. J'avais hâte de redécouvrir son histoire, en espérant un scénario plus intéressant que celui de l'Affrontement Final, 13 ans plus tôt, qui m'avait fort déçue. Malheureusement, si Dark Phoenix propose une histoire plus intimiste, l'intrigue n'est cousue que de fils blancs. 

Il faut le reconnaitre, ce nouveau x-men aurait pu proposer bien plus. Pas la peine d'avoir vu les précédents pour bien comprendre, ici on se concentre exclusivement sur Jean Grey. Un personnage très emblématique mais qui, à mon sens, n'est pas exploité en profondeur. La faute à une intrigue inexistante qui m'a énormément déçue. 

Après avoir absorbé une force cosmique, Jean voit ses pouvoirs complètement débloqués. Cela lui ramène aussi la mémoire sur cet événement tragique de son enfance. Se sentant trahie par Charles Xavier, Jean se retourne contre ses camarades et se laisse consummer par sa rage. Un fil conducteur déjà vu maintes fois, qui n'apporte rien de nouveau à l'univers. A ce titre, le scénario de l'Affrontement Final était tout de même un peu plus solide à mes yeux.

dark_phoenix_JF_5100_v0014_SNL

En effet, même si le côté humain et plus intimiste m'a plu, j'avais espéré que les personnages soient moins lisses. Qu'on se le dise, il y a très peu de place pour Tornade, Diablo & cie et le peu qu'on les aperçoit, ils restent en retrait. La faute aux aliens qui leurs volent la vedette et qui, par la même occasion, viennent briser le peu de scénario qu'on avait.  J'ai trouvé leur venue totalement inutile et encore une fois, complètement déjà-vue. Des aliens prenant l'apparence des humains (coucou les Skrulls de Captain Marvel), voulant à tout prix nous exterminer pour nous piquer la planète (tiens ça me rappelle aussi La 5ème Vague). Seulement, ce n'est pas très subtile et leur menace ne pèse pas vraiment. 

Vous l'avez compris, niveau scénaristique, cela sonne creux. Dark Phoenix aurait mérité bien mieux, surtout avec un tel personnage que Jean Grey. Même la musique, à laquelle je fais toujours attention, m'a laissée de marbre. Pour moi, les seules réussites de cet opus sont les effets visuels à couper le souffle et les batailles, très bien chorégraphiées.


En bref, un film magnifique visuellement mais très décevant au niveau scénaristique. J'avais vraiment espéré une conclusion plus aboutie pour nos mutants préférés mais malheureusement, il faudra se contenter de ce que l'on a. Un film creux qui a vu son intrigue réécrite au jour le jour, pour un résultat plutôt médiocre. On retiendra surtout les effets visuels et le jeu des acteurs, plutôt bons malgré le peu d'exploitation de certains. 

jeudi 2 mai 2019

[Cinéma] Captain Marvel

Captain-Marvel-New-poster

  • Nom: Captain Marvel
  • Avec:  Brie Larson, Jude Law, Samuel L. Jackson
  • Genres: Science-fiction, Action
  • Sorti le: 6 mars 2019

Captain Marvel raconte l’histoire de Carol Danvers qui va devenir l’une des super-héroïnes les plus puissantes de l’univers lorsque la Terre se révèle l’enjeu d’une guerre galactique entre deux races extraterrestres.

Je voulais absolument voir Captain Marvel avant de visonner Avengers Endgame. Depuis son introduction à la fin de Infinity War, j'étais curieuse de découvrir l'histoire de ce personnage important, aux pouvoirs gigantesques, qui pourrait bien sauver tout le monde.  

Ma critique sera courte car je n'ai pas grand chose à dire sur ce film: pour moi, il n'apporte absolument rien à la franchise. L'histoire de Carol Denvers ne m'a pas captivée, de même que l'interpretation de Brie Larson. Le côté dur et mono-expressif de l'héroine/l'actrice m'a assez déplu, il a été difficile de m'attacher à elle. 

L'intrigue en elle-même est classique, on devine aisément qui est le méchant de l'histoire et le cheminement reste prévisible. Les seules petites choses qui ont su garder mon intérêt, ce sont les clins d'oeil à d'autres films du MCU. Nick Fury a été pour moi le personnage le plus intéressant, je suis restée curieuse tout le long concernant la perte de son oeil. Incontestablement, ce personnage a fait du chemin et j'ai bien aimé le voir à ses débuts. Lui qui est très sérieux dans les autres franchises, a su apporter la dose d'humour qu'il me manquait.

1200x-1

Autre point positif, les effets visuels magnifiques. Il faut reconnaitre que le film constitue un réel spectacle et qu'on s'en prend plein la vue. Se retrouver dans les années 90 a aussi ajouté un plus à l'ambiance, donnant un réel contraste avec les autres planètes et les vaissaux ultra sophistiqués qu'on peut y voir. 

Ceci étant dit, c'est la première fois que je ressens autant de déception dans l'univers Marvel. Le côté Girl Power, c'est très bien, mais personnellement, ça ne m'a pas plus convaincue que cela. Sans doute parce que j'ai eu un réel problème avec le personnage, que j'ai trouvé trop distant et trop froid.

Je sais qu'il s'agit là d'un film introductif mais j'en attendais clairement plus. La preuve, j'ai du mal à mettre en avant des points positifs. Il y avait tout un mystère autour de Captain Marvel, malheureusement, ce n'est pas un personnage que je vais continuer à suivre.


En bref, j'ai été déçue par Captain Marvel. Certes, il s'agit d'un film introductif sur un nouveau personnage, mais l'histoire de Carol ne m'a pas séduite plus que ça. J'ai trouvé le film long et ennuyeux, porté par une Brie Larson peu expressive. Seuls petits points positifs, les quelques clins d'oeil aux autres films de la franchise et la scène post-générique. Vu le statut de Captain Marvel, je m'attendais à nettement mieux la concernant. A voir comment elle s'en sort dans Avengers Endgame!

dimanche 6 mai 2018

[Cinéma] Avengers #3 Infinity War

infinity war

  • Nom: Avengers #3 Infinity War
  • Avec: Robert Downey Jr, Josh Brolin, Chris Hemsworth, Elizabeth Olsen, Zoe Saldana
  • Genres: Science-fiction, action
  • Sorti le: 25 avril 2018

Despote craint dans tout l'univers, père adoptif de Gamora et Nebula, Thanos a commencé à recueillir les six Pierres d'Infinité : la Pierre du Pouvoir, la Pierre de l'Espace, la Pierre de la Réalité, la Pierre de l'Âme, la Pierre du Temps et la Pierre de l'Esprit. Son objectif est de réunir ces six artefacts sur le Gant de l'Infini, forgé jadis par le nain Eitri sur Nidavellir, afin d'utiliser leur immense puissance pour détruire la moitié de la population de l'Univers et rétablir ainsi un certain équilibre. Dans sa quête le menant sur diverses planètes, la Terre, Knowhere et Vormir, Thanos est aidé par ses nouveaux enfants adoptifs : Cull Obsidian, Ebony Maw, Proxima Midnight et Corvus Glaive. Face à cette nouvelle menace qui concerne l'Univers entier, le groupe de super-héros des Avengers, divisé depuis 2 ans, doit se reformer, et s'associer au Docteur Strange, aux Gardiens de la Galaxie et au peuple du Wakanda.

Cela fait quelques jours que j'ai vu le film et honnêtement je ne sais toujours pas comment je vais écrire cet avis. Infinity War c'est vraiment LE film de l'année, et pourtant celle-ci est loin d'être finie. Comment décrire la complexité du scénario et le génie visuel? Parce qu'avec cet Avengers, non seulement on se retrouve parmi une panoplie de supers-heros mais en plus on en prend plein la vue. 

Pour comprendre tout l'enjeu, il fallait assurément avoir vu les 18 films précédents, si pas, les plus indispensables. Il me manquait à mon actif Dr Strange et Black Panther mais heureusement, cela n'a rien gâché à ma compréhension du scénario. Le fil conducteur est simple: Thanos, un Titan et père adoptif de Gamora, veut rétablir l'équilibre de l'univers en faisant disparaitre la moitié de celui-ci. Pour se faire, il commence sa quête des 6 pierres, toutes éparpillées dans l'univers. Un super Vilain au centre de cet opus, qui va nous conter le film de son point de vue.

Une manoeuvre tout à fait intéressante car Thanos n'est pas le méchant sans cervelle qui cherche à se débarasser de la moitié de l'univers jusque parce qu'il s'ennuie. Il a des croyances et il pense que ses actions sont véritablement bonnes et justifiées. Ainsi, se faisant, l'univers retrouverait enfin son équilibre et de nouvelles ressources. Derrière ce géant au gant de l'infini, se cache un être complexe dont la faille semble être sa fille, Gamora. Malgré tout, il ne reculera devant aucun sacrifice pour retrouver les pierres.

Alors que Thanos progresse, c'est un peu la panique du côté des supers-héros. Ils sont nombreux, aussi nous les retrouvons par petites équipes, chacune ayant un objectif précis pour tenter d'arrêter Thanos. J'avoue que si chacune était intéressante, j'ai beaucoup apprécié suivre la team de Iron Man (surprise!) déjà parce que c'est mon personnage favori, mais aussi parce qu'il est accompagné de Spider Man que je trouve toujours aussi naif mais courageux (j'adore cette sorte de lien paternel entre Iron Man et lui) et surtout parce que Dr Strange est son autre allié. Voilà un personnage que je qualifierai de central en dehors de Thanos. Dr Strange maitrise la pierre du temps, plutôt indispensable et quelque chose me dit que le Dr sait quelque chose que nous, nous ne savons pas encore mais qui sera crucial pour la suite.

avengers_3_0

J'ai pris beaucoup de plaisir à retrouver le duo Vision/ Scarlet Witch qui fonctionne plutôt bien ici, tandis que Thor nous montre enfin sa véritable nature de dieu de la foudre. J'ai toujours plus de réticence avec l'équipe de Captain América mais je dois dire que j'ai apprécié leur voyage au Wakanda qui se révèle être un lieu de haute technologie. Les Avengers sont peut être encore démunis face à Thanos mais ils ont les moyens, juste qu'il faut trouver comment les mettre en place. 

Et donc, si le scénario reste captivant, jusqu'à une fin des plus horrible, vous donnant envie de vous arracher les cheveux ou d'exiger de Marvel de nous donner Avengers 4 sur-le-champ, visuellement c'est grandiose! On voyage sur différentes planètes, chacune ayant sa couleur, son ambiance, les combats sont intenses mais bluffants, c'est juste splendide. Ajoutez à cela une bande son bien dosée et un humour décapant pour alléger la noirceur du récit et le moment cinéma est exquis. 

Je suis donc ressortie du film extatique, un peu chamboulée mais des questions plein la tête. Je suis une inconditionnelle fan du MCU et ce film est un véritable masterpiece, réussissant l'exploit de réunir un casting de dingue pour nous emmener dans un univers encore plus fou mais diablement addictif.


En bref, ce troisième volet des Avengers et plus globalement ce 19ème film du MCU est une sacrée claque. Réunir autant de personnages autour d'une intrigue plutôt complexe, c'était un pari risqué mais totalement réussi. Infinity War arrive à alterner les moments de réflexion, d'action et de surprise avec brillance. Avec en plus des effets spéciaux magnifiques et un humour bien dosé, on ne voit pas le temps passer, tant on s'en prend plein la vue, stressant également pour l'avenir de nos personnages favoris.

jeudi 3 août 2017

[Cinéma] Everything Everything

affiche

  • Nom: Everything Everything
  • Genres: Romance, Drame
  • Sorti le: 21 juin 2017 
  • Avec: Amanda Stenberg, Nick Robinson

Que feriez-vous si vous ne pouviez plus sortir de chez vous ? Ni respirer l'air pur de la mer, ni sentir la chaleur du soleil sur votre visage… ni même embrasser le garçon qui vit à côté de chez vous ? Everything, Everything raconte l'histoire d'amour insolite entre Maddy, adolescente futée, curieuse et inventive, et son voisin Olly. Car même si la jeune fille de 18 ans souffre d'une maladie l'empêchant de quitter l'environnement confiné de sa maison, le garçon refuse que ces circonstances n'entravent leur idylle. Maddy n'aspire qu'à sortir de chez elle et à découvrir le monde extérieur et à goûter à ses premiers émois amoureux. Alors qu'ils ne se voient qu'à travers la fenêtre et ne se parlent que par SMS, Maddy et Olly nouent une relation très forte qui les pousse à braver le danger pour être ensemble… même s'ils risquent de tout perdre.

Cela fait longtemps que j'entends parler de cette histoire, d'abord parce que le livre a beaucoup plu dans la blogosphère et ensuite pour cette fameuse adaptation cinématographique. Si je n'ai pas lu le roman, c'est parce que j'avais cru comprendre que l'histoire était dramatique. Et j'avoue que je n'avais pas envie de ça. Grosse erreur de ma part puisque le film s'est révélé tout, sauf dramatique. 

D'emblée le film nous met dans l'ambiance avec sa voix-off qui nous explique la situation de Madeline. C'est un peu impersonnel et cela enlève la découverte pure et dure mais au moins nous sommes prévenus: Maddy est malade depuis toujours et n'est jamais sortie de sa maison. Une vie rangée qui semble lui convenir jusqu'à l'arrivée de son nouveau voisin, Olly. Entre eux, on peut appeler ça de l'insta-love puisque les adolescents semblent être attirés l'un par l'autre des le premier regard croisé. Très vite, ils échangent numéros de téléphone et commencent une discussion. A l'écran, cela est relaté comme si les deux se rencontraient réellement, histoire que ce soit moins ennuyeux pour le spectateur. Une façon originale mais un peu déroutante. 

Au fil du temps, Olly et Maddy désirent se voir mais les choses se compliquent avec la maladie de la jeune fille. Pour autant, vous savez ce qu'on dit: l'amour donne des ailes - ou rend aveugle dans certains cas - et on se sent plus courageux que d'ordinaire... Pour Olly, Maddy va braver sa maladie et enfin découvrir le monde et se découvrir elle-même. 

everything photo

Si l'histoire est très mignonnne, je n'ai pas été très convaincue par la romance. Il m'a manqué quelque chose pour qu'il y ait une réelle étincelle. J'ai trouvé les personnages sur la réserve, pas tellement passionnés ou très amoureux. C'était à mon sens trop superficiel pour que je puisse y croire vraiment. C'était mignon tout plein, mais sans plus. Peut être est-ce la faute au jeu des acteurs, c'est une possibilité. Amanda Stenberg a bien changé depuis les premiers Hunger Games, devenant une belle jeune fille. Je l'ai trouvée bien dans son rôle, plutôt attachante. Par contre, je crois que je n'arriverai jamais à apprécier Nick Robinson que je trouve sans charisme, sans expressions. J'avais déjà eu extrêmement du mal avec lui dans La 5è Vague et Jurassic World, mais ça se confirme ici aussi. Le garçon ne fait pas rêver, sa personnalité n'est pas vraiment recherchée et son look est tout sauf attirant. Honnêtement j'aurai préféré un autre acteur, il y aurait eu peut être une réelle alchimie entre les personnages. 

Outre la romance, la famille prend de la place et j'ai trouvé ce point important quoique peu exploité, dommage. J'imaginais sincèrement une autre histoire autour de cette fameuse maladie et je dois d'ailleurs dire que Maddy fait preuve d'une extrême audace pour la défier. Pour une fille qui n'est jamais sortie de chez elle, elle se débrouille plutôt pas mal entre l'avion, la mer... chapeau! A mon sens, ça manquait de crédibilité et d'émotions. 

En bref, c'est le genre de film qu'on regarde un soir d'été pour se détendre sans se poser de questions. C'est frais, mignon, le tout accompagné d'une chouette bande son entrainante, que demander de plus? Je serai tout de même curieuse de lire le roman qui doit être ma foi, bien plus complet et peut être bien plus touchant. 


mercredi 7 juin 2017

[Cinéma] Wonder Woman

wonder woman

  • Nom: Wonder Woman
  • Genres: Action, Aventure, Fantastique
  • Sorti le: 7 juin 2017 (France), 21 juin 2017 (Belgique)
  • Avec: Gal Gadot, Chris Pine, Robin Wright

Avant d'être Wonder Woman, elle s'appelait Diana, princesse des Amazones, entraînée pour être une guerrière impossible à conquérir. Elle est élevée sur une île isolée et paradisiaque, mais lorsqu'un pilote américain s'écrase sur leur rivage et annonce qu'un conflit à grande échelle fait rage dans le monde, Diana quitte son foyer, convaincue qu'elle doit arrêter cette menace. Combattant aux côtés de cet homme et des siens pour mettre fin à cette guerre et à toutes les guerres, Diana découvre ses vrais pouvoirs... Et son véritable destin.

Je voulais voir Wonder Woman depuis la sortie du 1er trailer qui m'avait vraiment enchantée. Alors quand une Avant Première a été proposée dans mon cinéma - le film ne sortant que le 21 juin en Belgique - j'ai foncé. Ce fut, par la même occasion, mon premier cinéma en solo et je ne regrette pas une seconde d'avoir été voir le film, j'ai littéralement adoré.

Wonder Woman est un film que j'ai trouvé particulier, sans doute parce que Diana, notre héroine, dégage un charisme impressionnant, doublé d'une innocence vraiment touchante. D'emblée je me suis attachée à elle car elle est sincère et altruiste, ne cherche pas la gloire ou la reconnaissance. Je pense que c'est ce qui fait la force du personnage. Diana croit en certains principes fondamentaux qui nous échappent et c'est ce qui fait d'elle un personnage très attachant. Et puis que dire, l'actrice, Gal Gadot, est juste exceptionnelle dans ce rôle!! Tout en finesse, justesse, force et beauté. Il n'y a pas à dire, ce rôle était fait pour elle.

Et alors qu'on découvre les origines de Diana, sur son île d'amazones, le calme est troublé par l'arrivée d'un soldat américain ainsi que des ennemis allemands. Une bataille s'engage et faire rage, ce qui permet à notre héroine d'ouvrir les yeux sur la réalité: le monde est en guerre et c'est bien plus dangereux qu'elle ne le pense. Mais une amazone reste une amazone et c'est accompagnée de Steve que Diana va découvrir le monde des hommes.

wonder-woman2

J'ai adoré sa découverte car comme je le disais, Diana n'est qu'innocence. Du coup, il y a énormément d'humour et d'excellentes réparties, j'ai maintes fois ri pendant le film, c'était sincèrement bienvenu surtout que l'ambiance globale reste plus sombre. Et que dire de Chris Pine, alias Steve que j'ai également adoré? C'est un personnage très doux, qui dit les choses comme elles sont, qui espère un monde meilleur mais qui reste réaliste, mesurant tous les enjeux. Entre lui et Diana, quelque chose se passe, un lien se forme, tout en subtilité et c'est très beau. Les échanges de regards, l'humour, la tendresse mais aussi une force et une belle complémentarité lors des combats. Honnêtement, c'était parfait. 

Quant à l'histoire, elle est très bien dosée, alternant des moments dynamiques puis plus calmes pour qu'on puisse comprendre cette guerre et ce qui se cache derrière. Chacun a un combat à mener, en particulier Diana qui va découvrir sa véritable destinée. On s'en prend plein la vue, visuellement c'est la claque, les combats sont superbement orcherstés, les effets spéciaux magnifiques, bref du très grand spectacle!!! 

En conclusion, Wonder Woman est pour moi un film totalement réussi, porté par une Gal Gadot exceptionnelle mais pas que, puisque Chris Pine m'a également éblouie par sa prestation. J'ai tout aimé dans ce film qui dégage énormément de charisme. A mon sens ce n'est pas qu'un simple blockbuster, il y a un tout petit quelque chose en plus qui fait qu'il surpasse les autres. A voir absolument! 

dimanche 20 novembre 2016

[Cinéma] Les Animaux Fantastiques

lesanimauxfantastiques

  • Nom: Les Animaux Fantastiques
  • Genre: fantastique
  • Sorti le: 16 novembre 2016
  • Avec: Eddie Redmayne, Katherine Waterston, Dan Floger

New York, 1926. Le monde des sorciers est en grand danger. Une force mystérieuse sème le chaos dans les rues de la ville. Quant au redoutable sorcier Gellert Grindelwald, après avoir fait des ravages en Europe, il a disparu… et demeure introuvable. 
Ignorant tout de ce conflit qui couve, Norbert Dragonneau débarque à New York au terme d'un périple à travers le monde : il a répertorié un bestiaire extraordinaire de créatures fantastiques dont certaines sont dissimulées dans les recoins magiques de sa sacoche en cuir – en apparence – banale. Mais quand Jacob Kowalski, Non-Maj’ qui ne se doute de rien, libère accidentellement quelques créatures dans les rues de la ville, la catastrophe est imminente. Il s'agit d'une violation manifeste du Code International du Secret Magique dont se saisit l'ancienne Auror Tina Goldstein pour récupérer son poste d'enquêtrice. 
Norbert, Tina et sa sœur Queenie, accompagnés de leur nouvel ami Non-Maj’ Jacob, unissent leurs forces pour retrouver les créatures disséminées dans la nature avant qu'il ne leur arrive malheur. Mais nos quatre héros involontaires, dorénavant considérés comme fugitifs, doivent surmonter des obstacles bien plus importants qu’ils n’ont jamais imaginé. Car ils s'apprêtent à affronter des forces des ténèbres qui risquent bien de déclencher une guerre entre les Non-Maj’ et le monde des sorciers.

J'attendais avec impatience ce film, affectionnant comme beaucoup Harry Potter, un univers qui me marquera pour toujours. Quelle joie de replonger dans le monde des sorciers! Cela me manquait terriblement. Afin de garder plus de surprise quant aux animaux fantastiques, j'avais volontairement passé sous silence les dernières bandes annonces, me contentant du tout premier teaser. La découverte du film n'en fut que plus belle et palpitante! 

D'emblée, l'ambiance du film est très différente d'un certain Harry Potter, ce qui m'a beaucoup plu. On retrouve l'atmosphère particulière liée à la magie mais le New York des années 20 change tout. On est catapulté dans une histoire qui lui est propre, malgré quelques allusions à Poudlard ou à Dumbledore, les Animaux Fantastiques possède sa véritable identité. 

Cela commence donc très bien, avec le décor planté, on s'intéresse des lors aux personnages. J'ai eu un vrai coup de coeur pour Norbert Dragonneau, joué par un Eddie Redmayne époustouflant. Il a donné vie à son personnage de manière spectaculaire, avec une justesse étonnante. Que dire, Norbert est très attachant, à la fois réservé mais passionné, près à défendre la cause qui lui tient à coeur. Son périple à New York ne se passe pas comme prévu et sur sa route, il croise Tina, une ex Auror et Jacob, un non-maj' comme on dit en Amérique (je préfère nettement la version britannique!). Si je n'ai pas spécialement accroché à Tina que j'ai trouvé plus distante et froide dans son attitude, j'ai adoré Jacob. On sent qu'une belle amitié commence entre lui et Norbert, et la découverte du monde magique à travers les yeux de Jacob est unique! Enfin, Queenie arrive un peu plus tard, mais la jeune femme est tout aussi attachante, plus charismatique et douce. Entre elle et Jacob, on sent une vraie alchimie. Les 4 amis forment une très chouette équipe que j'ai sincèrement bien appréciée. 

Et si les personnages sont le point fort, l'intrigue reste un tout petit peu en retrait, disons que ce premier film pose les bases et qu'on découvre les nouveaux méchants. Avec ça, la quête de retrouver les animaux fantastiques échappés et nos héros n'ont plus une seconde à eux. On ne s'ennuie pas une minute dans ce film tantôt très coloré avec les animaux, tantôt très sombre avec cette chose qui détruit la ville. Le film est assez bien dosé sur cet aspect, mêlant l'humour et l'inquiétude avec habileté. J'avoue avoir été très surprise par rapport aux révélations des "méchants".

Mais ce qui m'a vraiment bluffée, ce sont les effets visuels. On se prend littéralement une claque!!! C'est juste magnifique. Les effets de magie sont grandioses, les animaux, comme je le disais, très colorés, ce fut un vrai régal pour les yeux! Sur ce point, je trouve que c'est encore mieux que dans les films Harry Potter! J'ai été vraiment émerveillée par ce que je voyais. Et avec ça, la bande son qui vient sublimer les images. Toujours au bon moment, toujours aussi magistrale. Mr Howard a un talent indéniable qui n'est plus à prouver depuis longtemps!  

En conclusion, j'ai été enchantée par ce nouvel univers qui nous rappelle bien évidemment Harry Potter, mais qui s'en détache sur tous les plans. Le film a tous les ingrédients pour convaincre, passant par l'émerveillement, au stress puis à l'humour. Les Animaux Fantastiques est un vrai régal, et je ne peux que le conseiller à tout amateur de magie d'abord et à tous les fans de notre petit sorcier préféré. Quelque chose me dit qu'il a désormais un rival de taille en la personne de Norbert Dragonneau!!

lundi 14 novembre 2016

[Trailer] Beauty and the Beast

beauty beast

Aujourd'hui, nous avons le plaisir de découvrir le trailer officiel du film La Belle et La Bête avec la talentueuse Emma Watson. Un film très attendu et dont le premier teaser nous mettait l'eau à la bouche. Grâce à ce nouveau trailer, nous pouvons enfin voir à quoi le film va ressembler et franchement, visuellement c'est magnifique! La ressemblance avec le Disney est également frappante, ce qui ne gâche rien. Le film sortira dans les salles en mars prochain. 

vendredi 19 août 2016

[Cinéma] me before you

Me-Before-You-Poster

 

  • Nom: me before you
  • Genre: Drame, Romance
  • Sorti le: 15 juin 2016 (Belgique) | 22 juin 2016 (France)
  • Avec: Emilia Clarke, Sam Claflin, Jenna Coleman

Une charmante petite ville de l'Angleterre rurale. Si elle est originale et artiste dans l'âme, Louisa "Lou" Clark, 26 ans, n'a aucune ambition particulière. Elle se contente d'enchaîner les boulots pour permettre à ses proches de joindre les deux bouts.
Jeune et riche banquier, Will Traynor était un garçon plein d'audace et d'optimisme jusqu'à ce qu'il se retrouve paralysé, suite à un accident survenu deux ans plus tôt. Devenu cynique, il a renoncé à tout et n'est plus que l'ombre de lui-même.
Autant dire que ces deux-là auraient pu ne jamais se rencontrer. Mais lorsque Lou accepte de travailler comme aide-soignante auprès de Will, elle est bien décidée à lui redonner goût à la vie. Et peu à peu, les deux jeunes gens s'éprennent passionnément l'un de l'autre. La force de leur amour pourra-t-elle survivre à leur destin qui semble inexorable ?

J'avais hâte de voir ce film bien que j'aurai aimé trouver le temps pour lire - ou plutôt achever - le roman que j'avais commencé par hasard en juin dernier. Mais la curiosité fut plus forte et c'est avec plaisir que j'ai commencé le film, la boite de kleenex à portée de main. 

Me before you s'est révélé être un très beau film. Sam Claflin et Emilia Clarke m'ont de suite convaincue et je les ai trouvés parfaits dans leur rôle respectif. Emilia en particulier m'a bluffée en jouant une Lou avec une très grande justesse. J'ai trouvé qu'elle était restée naturelle tout en apportant la petite touche de folie qui va si bien au personnage. Lou est quelqu'un d'attachant qui n'a pas encore décidé de la vie qu'elle aimerait mener, sans doute car son quotidien l'accapare déjà assez, entre la cohabitation avec ses parents qui se reposent sur elle financièrement et un petit ami obsédé par la course et le sport en général, Lou se complait dans une routine bien huilée. Jusqu'à ce que sa route croise celle de Will, qui va tout changer.

Will est un personnage qu'on ne peut qu'aimer même si dans le film, je crois qu'on passe totalement à côté. J'ai adoré le jeu d'acteur de Sam qui prête très bien ses traits à Will mais il m'a manqué quelque chose. J'ai eu le sentiment que tout est resté superficiel, or Will doit pourtant vivre le pire des calvaires. Des émotions restées enfouies pour faire mieux passer l'handicap, je n'en sais rien, mais cela manquait de profondeur à mon sens. Du coup, j'ai eu un petit goût amer quant à ce personnage si atachant, et qui méritait tellement plus. Il n'y a pas de doutes, Emilia Clarke porte le film à elle toute seule.

Malheureusement ce sentiment m'accompagnera tout le long du film, que j'ai trouvé survolé, encore une fois ce n'est qu'une impression mais, de ce que j'avais lu, la psychologie était bien plus poussée, de même que la relation entre les personnages. Le film va à l'essentiel, voulant nous montrer le plus de choses, construire une relation sur les 6 mois impartis et puis c'est tout. C'est dommage car je m'attendais vraiment à être plus secouée.

Pour autant, le film reste émouvant à certains passages clés et je n'ai pas pu retenir quelques larmes. Etant sensible, le sujet du film m'a profondémment touchée et je regrette donc cette absence de profondeur. En tout cas, le film fait passer beaucoup de messages ainsi que de questions et ça c'est très important. 

Me before you est donc à voir, mais comme toute adaptation, je reste convaincue que le livre est bien plus intéressant. Ceci dit, j'ai passé un très bon moment, avec un casting de choix - mention à Matthew Lewis que je n'avais pas de suite reconnu! - et une superbe bande originale. C'est certain, ce film saura vous toucher même s'il manque parfois d'émotions, et les messages vous marquer. 

lundi 23 mai 2016

[Teaser Trailer] Beauty and the Beast

beauty and the beast

Voilà un film que j'ai très hâte de voir car c'est un de mes Disney favoris. J'apprécie énormément le casting, en particulier Emma Watson dans le rôle de la belle. Aujourd'hui, un premier teaser a été partagé sur la toile et le moins que l'on puisse dire, c'est que le mystère reste entier. Ceci dit, les décors promettent d'être grandioses et la musique m'a déjà donné de grands frissons!  Le film est prévu en mars 2017... encore un peu de patience!