► ► Livres
Bilan des lectures Calendrier des parutions Chroniques Livres Chroniques Mangas Cover reveal Infos livresques In my Mailbox Jeux livresques Lectures communes Lire en VO Mes Conseils livresques Rendez-vous littéraires Sommaire des chroniques
► ► Musique & Cinéma
Critiques cinéma Critiques musicales Sommaire général
► ► Hello World
Hello Japan Rencontres extraordinaires Salons & Dédicaces
► ► Graphisme
Coulisses de mes créations Mon site professionnel
► ► Mirrorcle World
Anciens designs Concours Les Binômes Mes chroniqueuses Partenaires Qui suis-je?
► ► Autres Rendez-vous
Autour du blog Booktube Challenges & Tags Dear Friends Lifestyle
jeudi 10 mai 2018

L'atelier des sorciers vol.1 de Kamome Shirahama

L-Atelier-des-Sorciers

  • Nom: L'atelier des sorciers vol.1 de Kamome Shirahama
  • Lu en: français
  • Pages: 208 pages
  • Sorti le: 7 mars 2018
  • Genre: Seinen fantastique
  • Editeur: Pika Edition
  • Fiche: présentation officielle
  • Premier tome d'une série

Coco a toujours été fascinée par la magie. Hélas, seuls les sorciers peuvent pratiquer cet art et les élus sont choisis dès la naissance. Un jour, Kieffrey, un sorcier, arrive dans le village de la jeune fille. En l’espionnant, Coco comprend alors la véritable nature de la magie et se rappelle d’un livre de magie et d’un encrier qu’elle a achetés à un mystérieux inconnu quand elle était enfant. Elle s’exerce alors en cachette. Mais, dans son ignorance, Coco commet un acte tragique ! Dès lors, elle devient la disciple de Kieffrey et va découvrir un monde dont elle ne soupçonnait pas l’existence !

114149306

Je me remets au manga et j'ai jeté mon dévolu sur L'atelier des sorciers. Pour ne pas bouder mon plaisir, je l'ai pris en version collector avec le Artbook et si comme moi vous aimez les dessins, les croquis, les artefacts de tout un nouvel univers magique, je vous le recommande chaudement.

J'ai tout aimé dans ce manga Seinen: les personnages tous très attachants et pour certains ambigüs et qu'on aimerait connaître davantage, jusqu'à l'intrigue elle-même qui n'est autre que celle de l'entrée de Coco, une fille humaine dans l'univers des sorciers. Dans un monde où la magie sépare les humains des sorciers, Coco a toujours rêvé d'être magicienne. Mais les élus sont choisis dès la naissance et Coco n'a pas eu cette chance. Elle se contente donc de se raccrocher à un souvenir d'enfance : celui du jour où elle a acheté à un inconnu, un livre de magie et un encrier.

Alors que le sorcier Kieffrey s'arrête dans l'échoppe de sa maman, Coco assiste en cachette à un tour de magie qui dévoile le secret des sorciers, à la confection même d'un sort. Excitée et fascinée, elle s'exerce dans sa chambre en décalquant la page d'un grimoire, mais elle n'imagine pas que son acte va provoquer un drame... Kieffrey décide alors d'emmener la jeune fille et de la prendre comme apprentie sorcière...

Ce que j'ai adoré dans l'univers de L'Atelier des Sorciers, c'est toute la dimension qu'il y a autour de la magie, de ses origines à son fonctionnement par des sortilèges qui s'effectuent par des dessins, des runes, des pentacles. L'univers est dense et on sent derrière que la mangaka a apporté une sacrée consistance à son univers magique autant dans les lieux, dans les objets, dans son exercice et son histoire, que dans son art graphique. Ainsi on sent qu'on est dans un manga à l'univers complexe, travaillé et mature.

J'ai adoré la finesse des traits, mais surtout toute l'iconographie des pentacles, des dessins fantastiques car c'est en dessinant qu'on révèle la magie et qu'on la créée. J'ai aussi aimé les lieux mystérieux et l'humour présent chez Coco. Les personnages ont chacun un caractère intéressant et les mimiques de Coco, de la fille excitée comme une puce ou complètement catastrophée, ou même émerveillée devant ce qu'elle découvre, m'ont beaucoup fait rire.


En bref, j'ai passé un excellent moment, à tel point que c'est un coup de coeur : aventures, magie, découverte exaltante, rites initiatiques, épreuves magiques, suspense (Oh là là là la fin est géniale et nous font poser beaucoup de questions) et lieux mystérieux, on entre dans un monde fantastique et riche. Les dessins sont superbes et l'édition collector en révèle toute la splendeur et la beauté grâce au Artbook. Je suis très exigeante en matière de manga mais là je me suis tellement amusée que pour le coup il s'agit d'un premier tome prometteur, idéal pour toute la famille!

chronique_lael


vendredi 20 avril 2018

La princesse et l'alchimiste de Amy Alward

la princesse et l'alchimiste

  • Nom: La princesse et l'alchimiste de Amy Alward
  • Lu en: français
  • Pages: 338 pages
  • Sorti le: 16 mai 2018
  • Editeur: Pocket Jeunesse
  • Fiche: présentation officielle
  • VO: paru sous le nom The Potion Diaries le 2 juillet 2015
  • Premier tome d'une quadrilogie

Lorsque la princesse de Nova tombe amoureuse de son reflet après avoir bu un philtre d’amour qui ne lui était pas destinée, la famille royale décide de convoquer tous les alchimistes de la ville pour qu’ils dénichent les ingrédients nécessaires à la fabrication d’un antidote. Un grand prix sera remis à celui qui parviendra à délivrer la princesse de son enchantement. Et, quoi de mieux que réaliser cette recherche par le biais d’une émission de télé-réalité ? Samantha, une jeune alchimiste accompagnée de Zain, se retrouvent tous les deux plongés dans cette folle aventure, qui les mènera aux quatre coins du monde. Mais trouveront-ils l’antidote ?

114149306

Si je vous dis que j'ai la série en VO et que ce fut une excellente surprise de m'apercevoir que La princesse et l'alchimiste n'est autre que la traduction de The Potion Diaries et que ce n'est qu'à ce moment là que j'ai fait le rapprochement!!  Si vous aimez la fantasy, les sirènes, les licornes, les philtres et les potions magiques, le monde des alchimistes et des pouvoirs extraordinaires, bienvenue dans ce premier tome très prometteur qui va vous faire passer un excellent moment de détente.

A mi-chemin entre Nevermoor (de Jessica Townsend) et The secret of a Heart Note (de Stacey Lee), La Princesse et l'Alchimiste nous plonge au coeur du royaume de Nova. Imaginez ainsi un royaume totalement magique, où les Talentueux (ceux qui possèdent les pouvoirs magiques) côtoient les Ordinaires (ceux qui n'ont pas de pouvoirs). Parmi les Ordinaires, il y a Samantha qui a hérité du talent de son illustre famille, à savoir la famille Chimi, Alchimistes de renom en plein déclin. 

La Princesse Evelyne a concocté un philtre d'amour, une potion interdite car dangereuse à destination de son meilleur ami Zain dans l'espoir de faire un mariage romantique. Malheureusement c'est elle qui boit la potion... et tombe amoureuse de son reflet! Ainsi la jeune fille se trouve complètement sous le charme de Lyne mais ne comprend pas pourquoi elle ne peut la toucher. Pour corser le tout, la princesse Evelyne possède d'importants pouvoirs magiques, lesquels sont influencés par ses émotions et ses états d'âme. La famille royale de Nova est en émoi et pour sauver le royaume d'une destruction, et préserver son équilibre, elle décide d'organiser une Chasse fantastique. 

L'objectif étant de réunir les meilleurs alchimistes pour qu'ils puissent élaborer un antidote au philtre d'amour et qui permettra de guérir la princesse de la folie de son coeur. Samantha est appelée mais sa famille s'y oppose suite à une vieille querelle qui oppose les Chimi alchimistes à la famille Aster les Synthétiques. Samantha Chimi va s'allier avec Kirsty l'Exploratrice et tenter de chercher les différents ingrédients nécessaires à l'élaboration du remède.

 Et c'est là que l'aventure commence car on va voyager dans des recoins du monde, dangereux et regorgeant de créatures fantastiques (sirènes, licornes, lierre carnivore, chauve-souris vampires, yéti aux griffes acérées, fleurs magiques)... la quête est périlleuse, palpitante et passionnante. Il y a de très bonnes idées qui réinventent le genre fantasy jeunesse.

Puis il y a les personnages attachants et la relation affective entre Zain Alster et Samantha. Imaginez ce royaume et tous ces ingrédients magiques dans un univers et décors très moderne avec les médias, les portables, les ordinateurs, les réseaux sociaux qui cohabitent avec la magie notamment des portails de téléportation. Avouez que c'est génial non ? On y évoque avec charme et légèreté l'adolescence, les problèmes d'amitié soumis au poids des traditions familiales, l'amour, le sens du sacrifice et du devoir familial, les notions d'héritage et de transmission. 

 L'intrigue quant à elle, est très bien menée avec de nombreux rebondissements et le sens des révélations sur une tonalité très divertissante car cette Chasse fantastique va être complètement médiatisée comme un jeu de télé-réalité! La fin laisse peu place à l'imagination toutefois, je l'ai trouvé très classique et sans cliffhanger appétissant. Zain est un personnage masculin peu énigmatique et d'ailleurs l'ingrédient final m'a complètement pris au dépourvu.


En bref, un univers magique qui m'a totalement séduite pour une lecture amusante, drôle et rafraîchissante. J'ai trouvé ça très sympa et fun, surtout que ça fonctionne bien et qu'il y a un un bon potentiel, en espérant que la suite apporte encore plus de surprises.

chronique_lael

mardi 11 octobre 2016

A Shadow Bright and Burning [Kingdom on Fire #1] de Jessica Cluess

a-shadow-bright-and-burning-by-jessica-cluess

  • Nom: A Shadow Bright and Burning [Kingdom on Fire #1] de Jessica Cluess
  • Lu en: anglais
  • Pages: 416 pages
  • Sorti le: 20 septembre 2016
  • Editeur: Random House
  • Niveau de compréhension VO: moyen 
  • VF: non prévue pour le moment

Henrietta Howel can burst into flames. When she is brought to London to train with Her Majesty's sorcerers, she meets her fellow sorcerer trainees, young men eager to test her powers and her heart. One will challenge her. One will fight for her. One will betray her. As Henrietta discovers the secrets hiding behind the glamour of sorcerer life, she begins to doubt that she's the true prophesied one. With battle looming, how much will she risk to save the city--and the one she loves?

separator

C'est la couverture qui m'a tapé dans l'oeil avant même que je m'intéresse au résumé. Une couverture qui a une signification toute particulière quand on a lu le roman, ce qui me fait l'aimer encore plus! A Shadow bright and burning ne révolutionne peut être pas le genre en matière de magie YA, mais j'ai été conquise des les premières pages! 

D'emblée, je me suis attachée à Henrietta, notre héroine. A première vue, elle semble douce et un peu fragile, mais il n'en est rien. Cette jeune fille a beaucoup de reparties et sait se tenir, de même, elle peut tenir tête et ne pas se laisser influencer. Une forte personnalité donc, qui porte très bien le livre à elle toute seule. Des le départ, Henrietta dévoile au lecteur son pouvoir particulier: celui du feu. Si elle n'arrive pas à maitriser ses émotions, le feu se manifeste et il arrive que notre héroïne s'embrase d'elle-même, sans pour autant se faire du mal. Un pouvoir unique que cherchent les Enchanteurs depuis des générations. 

Les Enchanteurs peuvent s'apparenter à des sorciers puisqu'ils utilisent la magie mais le terme anglais ne désigne ni de "witches" ou "wizards", ainsi je préfère vous parler d'enchanteurs, ce qui correspond mieux au terme original de "sorcerers".  Suite à une prophétie, ces derniers sont à la recherche de l'élue et il se trouve que tous les éléments se tournent vers Henrietta. Après avoir révélé son pouvoir par erreur, la jeune fille est emmenée à Londres pour être entraînée avec de jeunes garçons, maîtrisant tous la magie. Très vite, Henrietta se rendra compte que la tâche sera plus difficile que prévu et que dans un monde d'hommes, trouver sa place ne sera pas évident, d'autant plus que la menace guette et que le danger des 7 Anciens n'est jamais loin... 

Très honnêtement, Jessica Cluess nous embarque dans une histoire très riche. J'ai beaucoup aimé m'imerger dans le Londres Victorien, qui apporte indéniablement un plus au développement du background et aux comportements des personnages. Ces derniers sont assez nombreux et c'est avec plaisir qu'on apprend à les connaitre. Si Henrietta est très attachée à Rook son meilleur ami, j'avoue que je n'ai pas ressenti beaucoup de sympathie pour ce jeune homme. Pourtant, il a un rôle plutôt intéressant mais sa personnalité reste encore un peu floue. Par ailleurs, j'ai énormément apprécié Magnus et Blackwood, à l'opposé l'un de l'autre mais qui sont très proches de notre héroine dans une certaine mesure, que je vous laisse découvrir.  

Mais le must reste l'intrigue que j'ai adoré. Au delà des enchanteurs, reconnus par la Reine elle-même pour défendre la Capitale face à cette menace d'un autre monde, il y a les magiciens, plutôt méprisés. Et pourtant, ils sont aussi forts que les enchanteurs, si pas plus. Travaillant la magie différemment, ils sont considérés comme incontrôlables. Mais qui sont-ils vraiment? Et pourquoi ce magicien a-t-il développé un intérêt particulier pour Henrietta? C'est tout le mystère qu'on découvre durant notre lecture. Et si une des réponses est assez prévisible, l'autre est plutôt surprenante. Franchement, l'auteur est arrivée à placer ici et là quelques bons retournements de situations qui m'ont bien plu et qui m'ont parfois laissée bouche bée. 

Au final, Jessica Cluess propose un pemier tome solide, et encore mystérieux, surtout par rapport aux Anciens qu'il faut éliminer. Quelque chose me dit que la mythologie mise en place est bien plus complexe qu'il n'y parait. Les événements s'enchainent, l'action arrive toujours au bon moment, en bref on ne s'ennuie jamais. Avec un style d'écriture vraiment très fluide et aéré, A shadow bright and burning se lit relativement très vite, piquant notre curiosité quant à la suite.