► ► Livres
Bilan des lectures Calendrier des parutions Chroniques récentes Cover reveal Infos livresques In my Mailbox Jeux livresques Lectures communes Lire en VO Mes Conseils livresques Rendez-vous littéraires Sommaire des chroniques
► ► Musique & Cinéma
Critiques cinéma Critiques musicales Sommaire général
► ► Hello World
Hello Japan Live Report
► ► Graphisme
Coulisses de mes créations Mon site professionnel
► ► Mirrorcle World
Anciens designs Concours Les Binômes Mes chroniqueuses Partenaires Qui suis-je?
► ► Autres Rendez-vous
Autour du blog Booktube Challenges & Tags Dear Friends Lifestyle
vendredi 13 octobre 2017

The Last Namsara [Iskari #1] de Kristen Ciccarelli

the last namsara

  • Nom: The Last Namsara [Iskari #1] de Kristen Ciccarelli
  • Lu en: anglais
  • Pages: 432 pages
  • Sorti le: 3 octobre 2017
  • Editeur: Harper Teen
  • Fiche: présentation officielle
  • VF: pas d'infos pour le moment
  • Premier tome d'une trilogie

In the beginning, there was the Namsara: the child of sky and spirit, who carried love and laughter wherever he went. But where there is light, there must be dark—and so there was also the Iskari. The child of blood and moonlight. The destroyer. The death bringer. These are the legends that Asha, daughter of the king of Firgaard, has grown up hearing in hushed whispers, drawn to the forbidden figures of the past. But it isn’t until she becomes the fiercest, most feared dragon slayer in the land that she takes on the role of the next Iskari—a lonely destiny that leaves her feeling more like a weapon than a girl. Asha conquers each dragon and brings its head to the king, but no kill can free her from the shackles that await at home: her betrothal to the cruel commandant, a man who holds the truth about her nature in his palm. When she’s offered the chance to gain her freedom in exchange for the life of the most powerful dragon in Firgaard, she finds that there may be more truth to the ancient stories than she ever could have expected. With the help of a secret friend—a slave boy from her betrothed’s household—Asha must shed the layers of her Iskari bondage and open her heart to love, light, and a truth that has been kept from her.

separator-2

~ ENGLISH REVIEW~ 

 I  was really excited to read The Last Namsara thanks to the great reviews shared accross the web. It is enthusiastic that I started to read the book to finish it rather disappointed. Let's be honest, the book has a very interesting background. I loved the stories about dragons and the beliefs about the Namsara and the Iskari. It is truly the most attractive - if I can say that - thing in this book. For the plot I found it very predictable and I was bored for the most part of it. That's a pity because I really wanted to love this story! But the characters didn't help either. Asha is maybe a badass heroine but she's also very cold and unfriendly. Her love interest had a lot of potentiel, but unfortunately there wasn't an once of alchemy between them. Not even a spark. I didn't feel anything toward any of the characters, I didn't care much for them. And for me, it is the biggest disappointment of all. I always rely on characters, especially if I have trouble with the story but here, there was nothing for me to hold on.  I have to say I'm pretty sad because I waited for this book for so long and I didn't enjoy it as much as I wanted to. The background is the only thing that I truly loved. That being said, I'm not sure to read the sequel.

J'avais hâte de lire The Last Namsara vu l'engouement provoqué par le livre chez nos amis Américains. La couverture et le speech m'avaient séduite, de même que la très belle chronique de Lulai Lis. C'est enthousiaste que j'ai commencé le livre, pour le terminer assez déçue. 

The Last Namsara est un fantasy YA tout ce qu'il y a de plus classique. S'il commence sur les chapeaux de roue, son rythme s'essoufle très vite pour finir sur une note, ma foi, un peu baclée. Une grosse déception pour moi qui en attendais énormément. Malheureusement, ce premier tome s'est montré extrêmement prévisible et sans surprise. 

Mettant en scène les dragons, j'étais très curieuse de découvrir comment l'auteure allait exploiter ce thème. Je n'ai lu que deux sagas sur ce genre et j'avoue que j'affectionne tout particulièrement ces créatures. Sur ce point, Ciccarelli a bien rempli la part du contrat. Le background proposé est sincèrement intéressant et réfléchi, la mythologie qui entoure les dragons est bien exploitée, de même que les croyances liées au Namsara et à son opposé, l'Iskari. Ce sont vraiment les gros points forts du roman et ce sont les éléments qui ont maintenu ma curiosité. 

Cela démarrait donc très bien, et je pressentais que l'histoire serait riche en rebondissements. Malheureusement, si les révélations se font ici et là, on les devine assez facilement et l'effet retombe complètement à plat. Pire, la fin fut complètement bâclée anéantissant mes derniers espoirs d'accrocher grâce à un final explosif. 

Les personnages n'arrangent pas les choses, ce qui m'attriste davantage. Asha se veut être une héroine badass, crainte de tous à cause de son statut d'Iskari. Tueuse de dragons, Asha est sans pitié envers ceux-ci et compte bien les exterminer tous pour se débarrasser des vieilles croyances. Mais voilà, Asha, si elle montre de jolis talents de guerrière, est un personnage très froid. Je n'ai absolument pas ressenti un quelconque attachement envers elle. Son histoire ne m'a pas plus touchée que ça. J'avais plutôt envie de la secouer et de lui dire de s'ouvrir un peu à tous ces gens qui semblent beaucoup la considérer et se sacrifier pour elle. Malgré les témoignages d'amour, Asha reste trop en retrait, trop renfermée sur elle-même. 

Ses amis ne brillent pas plus par leur présence, malgré la panoplie de personnages proposée. Le plus grand gâchis fut pour moi le love interest de Asha, qui offrait beaucoup de potentiel mais qui fut mal exploité. Entre les deux, il n'y a aucune alchimie, aucune complicité, ni réelle attirance même si l'auteure fait tout pour nous faire ressentir le contraire. Quant aux méchants, j'avoue que j'ai ri car rien ne m'a fait vraiment stresser ou tenir en haleine. 

The Last Namsara est donc pour moi une déception, surtout à cause de ses personnages. Je retiens le background intéressant et original, mais je ne suis pas certaine de lire la suite.


En bref, je m'attendais à beaucoup mieux de la part de ce livre qui a fait un joli buzz outre Atlantique. Si le background reste très intéressant et unique, je n'ai malheureusement pas pu m'accrocher aux personnages ni à l'intrigue sans réelle surprise. La lenteur du récit ne m'a pas aidée à m'immerger davantage mais le style d'écriture sympathique permet de lire de manière fluide. Amateurs de dragons, The Last Namsara devrait vous intriguer, et peut être vous plaire bien plus qu'à moi!


mercredi 4 octobre 2017

La Trahison [Rebelle du Désert #2] de Alwyn Hamilton

rebelle du desert 2

  • Nom: La Trahison [Rebelle du Désert #2] de Alwyn Hamilton
  • Lu en: français
  • Pages: 448 pages
  • Sorti le: 21 septembre 2017
  • Editeur: PKJ
  • Fiche: présentation officielle
  • Tomes antérieurs: Tome 1

Le destin du désert repose entre ses mains Amani et Jin luttent désormais ensemble pour libérer le désert du Miraji. Retenue au coeur du palais du sultan, la guerrière est déterminée à découvrir les secrets du tyran sanguinaire. Mais ce qu’elle apprend ébranle toutes ses convictions… Le sultan est-il le véritable traître ? Et surtout, que cache la mystérieuse disparition de Jin ?

separator-2

L'an dernier, lors de ma lecture du premier tome, j'avais adoré l'univers de Rebelle du désert. J'attendais la suite avec une énorme impatience et le moins que je puisse dire c'est que j'ai littéralement dévoré ce second tome! 

Il est toujours compliqué de parler de l'intrigue d'un livre, surtout quand celle-ci progresse de manière si spectaculaire. Avec La Trahison, Alwyn Hamilton nous plonge au coeur de la guerre et de la rébellion et c'est juste hyper prenant. Je m'attendais à beaucoup de choses mais l'auteure a pris certains risques pour mon plus grand plaisir.

Alors que la rébellion tente de garder sous contrôle ses terres face aux puissances étrangères et d'échaffauder un plan d'attaque contre le sultan, Amani va se retrouver au coeur du palais (je vous passe les détails de son arrivée, c'est à découvrir). Le livre prend alors un nouveau tournant et cela amène un joli vent de fraicheur à l'histoire. Il faut dire que la vie au palais, c'est tout sauf reposant et Amani va le payer cher plus d'une fois. Malgré tout, la jeune fille est toujours aussi forte et courageuse. Avec elle, on va tenter de comprendre comment fonctionne le harem, et espionner aux portes. Mieux encore, notre héroine va même accéder aux entrevues du sultan avec les grandes puissances... 

Tout est très bien huilé et alors qu'on se fait une idée du déroulement de l'intrigue, Hamilton frappe ici et là avec quelques rebondissements et révélations. C'était si intense que je n'ai pas pu lâcher mon livre, le lisant quasiment d'une seule traite! J'ai adoré tous les éléments de l'histoire, le rôle et l'implication de chacun. Car même si Amani reste notre narratrice principale, l'auteure ajoute quelques chapitres extérieurs qui nous expliquent plus en détails l'origine du Monde, de la magie etc. La mythologie est toujours aussi fascinante! 

Les personnages sont tout aussi attachants. Outre Amani que j'aime bien (même si parfois c'est une vraie tête de mule!), quel plaisir de retrouver la rébellion: Jin (un peu trop absent à mon goût tout de même), Hala, Imin, Shazad... plus qu'un groupe de rebelles, ce sont des amis. Et chacun y met du sien. On sent qu'ils ont tous un lien bien ancré ce qui rend leurs relations plus crédibles. Par ailleurs, on découvre également d'autres protagonistes plutôt détestables du côté du palais, ce qui rajoute une bonne dose d'adrénaline et de mystère! 

Un second tome qui fait évoluer l'histoire d'une très belle manière et qui, par la même occasion, approfondit la mythologie. Rebelle du désert est vraiment un univers riche, complexe, tantôt révoltant, tantôt attendrissant. Le tout sublimé par une plume totalement agréable et efficace.


En bref, ce second tome surpasse largement son prédécesseur et offre une histoire palpitante aux multiples rebondissements. L'auteure en profite pour aller plus loin dans la mythologie, proposant un background bien plus solide. Les personnages, toujours aussi attachants, se révèlent tout aussi courageux et prêts à tout. Chacun a un rôle et il y a une vraie cohésion de groupe. Une suite qui dépasse largement mes espérances. Il n'y a pas à dire, je veux le dernier tome!

vendredi 25 août 2017

Three Dark Crowns [Three Dark Crowns #1] de Kendare Blake

three-dark-crowns-1

  • Nom: Three Dark Crowns [Three Dark Crowns #1] de Kendare Blake
  • Lu en: anglais
  • Pages: 398 pages
  • Sorti le: 20 septembre 2016
  • Editeur: Harper TEEN
  • Fiche: présentation officielle
  • VF: non prévue

In every generation on the island of Fennbirn, a set of triplets is born—three queens, all equal heirs to the crown and each possessor of a coveted magic. Mirabella is a fierce elemental, able to spark hungry flames or vicious storms at the snap of her fingers. Katharine is a poisoner, one who can ingest the deadliest poisons without so much as a stomachache. Arsinoe, a naturalist, is said to have the ability to bloom the reddest rose and control the fiercest of lions. But becoming the Queen Crowned isn’t solely a matter of royal birth. Each sister has to fight for it. And it’s not just a game of win or lose…it’s life or death. The night the sisters turn sixteen, the battle begins. The last queen standing gets the crown.

separator-2

~ ENGLISH REVIEW~ 

This is a book that intrigued me since its release last year and it was only on my birthday that I had the opportunity to discover it. What to say, this novel pleased me, despite a certain slowness to the narrative. Three dark crowns features 3 sisters. With each new generation of triplets, the island of Fennbirn is in effervescence because only one will become Queen. And to get there? She must kill her two sisters by all means. It is an enormous pressure that the young girls carry on their shoulders but none can escape this destiny: the Goddess would not allow it. From their youngest age, the three girls are separated in order to grow in hatred and learn to master their power. Indeed, each queen possess a gift: Katharine is a poisoner, Mirabella an elementalist and Arsinoe a naturalist. I really liked how Kendare Blake introduces the sisters to us through short chapters, moving from one to the other. Initially, it takes a little time to adapt, the time to know the 3 heroines. Arsinoe, Katharine and Mirabella are very different and yet each one is endearing in its own way. Personally, I still preferred Katharine and Arsinoe who are not as favored as Mirabella. They turn out to be more fragile and their stories are more interesting than Mirabella. We also meet a myriad of secondary characters. Despite their status, they are all important and play a crucial role in the lives of the 3 queens. In conclusion, Three dark crowns is a very beautiful book that will please all fans of fantasy. The particular universe takes us  in the life of 3 queens in the making, ready for anything to survive. With characters so endearing, you can only have a good time. With excellent bases, this first book is worth a lot of interest!


Voilà un livre qui m'intriguait depuis sa sortie l'an dernier et ce n'est qu'à mon anniversaire que j'ai eu l'occasion de le découvrir. Que dire, ce roman m'a beaucoup plu, offrant une construction particulière qui fait qu'on tourne les pages avidement malgré une certaine lenteur au récit.

Three dark crowns met en scène 3 soeurs. A chaque nouvelle génération de triplés, l'île de Fennbirn est en effervescence car une seule deviendra Reine. Et pour y arriver? Elle devra tuer ses deux soeurs par tous les moyens. C'est une pression énorme que portent les jeunes filles sur leurs épaules mais aucune ne peut échapper à ce destin: la Déesse ne le permettrait pas. Des leur plus jeune âge, les 3 filles sont séparées afin de grandir dans la haine les unes des autres et apprendre à maitriser leur élément.

En effet, chaque reine (bien qu'elles ne le soient pas officiellement, les habitants les nomment ainsi) possèdent un don: Katharine est une empoisonneuse, Mirabella une élémentaliste et Arsinoe une naturaliste. Chacune est sur-protégée mais la pression est forte et les 3 jeunes filles rencontrent bien des difficultés face aux fortes attentes de leur entourage respectif. 

J'ai beaucoup aimé comment Kendare Blake nous présente les soeurs par le biais de chapitres courts, passant de l'une à l'autre. Au départ, il faut un petit moment pour s'adapter, le temps de connaitre les 3 héroines. Arsinoe, Katharine et Mirabella sont très différentes et pourtant chacune est attachante à sa manière. Personnellement, j'ai tout de même préféré Katharine et Arsinoe qui ne sont pas autant favorisées que Mirabella. Cette dernière maitrise son pouvoir à la perfection et est préssentie Reine. Mais à quel prix! Les deux autres soeurs présentent des situations bien plus précaires et vont devoir rivaliser de courage et d'imagination pour être prêtes lors de la première confrontation. Elles se révèlent alors plus fragiles et leurs histoires sont plus intéressantes que celle de Mirabella. 

A côté des 3 jeunes soeurs, on fait également la connaissance d'une myriade de personnages secondaires. Malgré leur statut, ils sont tous importants et tiennent un rôle crucial dans la vie des 3 reines. Chacun a une personnalité propre, j'ai trouvé qu'ils étaient extrêmement bien développés et tout aussi intéressants à découvrir que les 3 héroines.

Outre les personnages, l'auteur a pris le temps de construire son monde bien particulier, on sent qu'elle y a bien travaillé. Des le départ nous sommes plongés au coeur de l'île et son ambiance spéciale. J'ai beaucoup aimé découvrir les différentes villes ou paysages de Fennbirn. La plume de Kendare Blake est légère mais très visuelle ce qui nous permet une lecture vraiment très agréable. 

Enfin, l'intrigue se développe lentement mais avec progression, pour finir en apothéose. J'ai sincèrement beaucoup aimé comment le récit évolue, de même que notre adrénaline qui s'accentue au fil des pages. La fin m'a réellement surprise et je félicite l'auteur pour ce joli coup de maitre, je n'avais rien vu venir! Cela promet une suite très riche et particulièrement stressante! 

En conclusion, Three dark crowns est une très belle découverte qui plaira à tous les amateurs de fantasy. L'univers complexe nous entraine avec lui dans la vie de 3 reines en devenir, prête à tout pour survivre. Avec des personnages aussi attachants, on ne peut que passer un bon moment. Posant d'excellentes bases, ce premier tome vaut largement qu'on s'y intéresse! 

mardi 17 janvier 2017

FrostBlood [FrostBlood #1] de Elly Blake

frost blood

  • Nom: FrostBlood [FrostBlood #1] de Elly Blake
  • Lu en: anglais
  • Pages: 384 pages
  • Sorti le: 10 janvier 2017
  • Editeur: Little Brown Books
  • Fiche: présentation officielle
  • Niveau de compréhension VO: facile à moyen
  • VF: non prévue

Seventeen-year-old Ruby is a Fireblood who has concealed her powers of heat and flame from the cruel Frostblood ruling class her entire life. But when her mother is killed trying to protect her, and rebel Frostbloods demand her help to overthrow their bloodthirsty king, she agrees to come out of hiding, desperate to have her revenge. Despite her unpredictable abilities, Ruby trains with the rebels and the infuriating--yet irresistible--Arcus, who seems to think of her as nothing more than a weapon. But before they can take action, Ruby is captured and forced to compete in the king's tournaments that pit Fireblood prisoners against Frostblood champions. Now she has only one chance to destroy the maniacal ruler who has taken everything from her--and from the icy young man she has come to love.

separator

~ ENGLISH REVIEW~ 

I was looking forward to this book and as soon as it was published, I bought the ebook version, too curious to discover this universe! Praises were really good on goodreads so I was expecting an awesome read but well...I feel kind of disappointed right now. For me, this book was good, nothing more, nothing less. I really wanted more, to enjoy it but I found it slow and long and yes, sometimes boring. I think this book was missing something. The mythology imagined by Elly Blake was great, I have to recognize that, I really like the concept of Ice and Fire and all the stories about the gods involved but... The story didn't go as I wanted, it turned otherwise and I found it a little predictable. In the end, I was tired of the Arena and I wanted it to stop. I didn't expect the story to go like that. As for the characters, Ruby was nice, a strong lead, stubborn and brave but I didn't feel anything toward her. No sympathy, no fear. Same for Arcus even if he was more mysterious and he did surprise me at a particular moment in the book. But, between the two, again, I felt nothing. It is a shame because I wanted to love them and support them so much! I don't know if I will read the sequel, I'm not as curious about it as I would like to be.

Voilà une des nouveautés de 2017 que je surveillais de près et avec les excellents premières chroniques sur goodreads, je m'attendais à une lecture grandiose, plutôt originale et dépaysante. Si le début était prometteur, j'ai vite déchanté, trouvant le livre particulièrement long, lent et parfois ennuyeux. 

Je ne m'attendais pas à une telle construction de l'histoire. Quand Ruby, une Fireblood capturée par la garde royale des Frostbloods est libérée par des rebelles au sein même de la prison, je m'attendais à une vengeance à venir. C'est en tout cas ce qu'on suppose pendant un temps, lorsque Ruby s'entraine à maitriser son pouvoir du feu avec ces rebelles, afin d'anéantir le roi Frostblood, celui qui maitrise la glace. Mais alors que j'étais dans cette optique d'une attaque bien préparée qui nous aurait amené pas mal de stress et d'anticipation, l'auteur a complètement changé le déroulement de l'histoire pour mon plus grand regret.

Exit la rébellion, quand Ruby se retrouve à nouveau capturée par la garde royale et jetée comme Challenger au sein de l'Arène du roi. Ce sont alors plusieurs combats qui s'enchainent, avec quelques moments de répits au château. Si l'auteur voulait faire grimper la tension, personnellement ce fut raté: les combats avaient un goût prévisible, et donc se sont révélés ennuyeux à suivre. Même si l'ambiance avait un air du film Gladiateur, il manquait grandement de crédibilité, ou d'adrénaline pour qu'on tremble réellement avec l'héroine.

Une héroine pourtant badass, assez courageuse, têtue et qui veut se venger. Tout de l'héroine au fort caractère qu'en règle général j'apprécie mais là je n'ai pas pu m'attacher à elle. Ni aux autres, trop secondaires... Si Arcus a su piquer un peu plus mon intérêt, ce fut furtif, tant son personnage fut trop peu exploité. Néanmoins, je dois reconnaitre que lui seul a pu me surprendre à un moment donné et que je n'avais rien vu venir. 

Avec ce déballage de points mitigés, il faut tout de même soulever des points intéressants, comme la mythologie mise en place. J'ai particulièrement aimé que le Feu et la Glace s'affrontent et que les Dieux soient également impliqués. Elly Blake prend le temps de nous expliquer l'origine de ces pouvoirs particuliers qui habitent une partie de la population, pourquoi les firebloods et les frostbloods ne s'entendent pas et les conséquences de cette mésentente. C'est véritablement bien trouvé et ce pan de l'histoire a su maintenir mon attention. J'ai ressenti l'environnement qui m'entourait, ayant souvent des frissons en m'imaginant ce royaume de glace. Si je lis la suite, ce serait uniquement pour en savoir davantage sur cette mythologie particulière, certes pas spécialement originale, mais bien construite et qui pose encore pas mal de questions. 

En conclusion, j'attendais beaucoup de cette lecture et j'en ressors mitigée. Il y a du bon et du moins bon, clairement Frostblood a du potentiel et devrait plaire au plus grand nombre, quant à moi, je ne lui ai pas trouvé d'affinités, dommage.

mercredi 11 janvier 2017

Ruined [Ruined #1] de Amy Tintera

ruined

  • Nom: Ruined [Ruined #1] de Amy Tintera 
  • Lu en: anglais
  • Pages: 368 pages
  • Sorti le: 3 mai 2016 
  • Editeur: Harper TEEN
  • Fiche: présentation officielle
  • VF: non prévue

Emelina Flores has nothing. Her home in Ruina has been ravaged by war; her parents were killed and her sister was kidnapped. Even though Em is only a useless Ruined—completely lacking any magic—she is determined to get revenge. Her plan is simple: She will infiltrate the enemy’s kingdom, posing as the crown prince’s betrothed. She will lead an ambush. She will kill the king and everything he holds dear, including his son. The closer Em gets to the prince, though, the more she questions her mission. Her rage-filled heart begins to soften. But with her life—and her family—on the line, love could be Em’s deadliest mistake.

separator

~ ENGLISH REVIEW~ 

I really liked Amy Tintera's first book Reboot and I was curious about this one. The mixed reviews on goodreads weren't helping me but a friend loved it so much I didn't hesitate much longer. And what a surprise!! I really enjoyed this book who kept me on edge at every page or so. Let's be honest, Ruined is a bit classical and déjà-vu in the YA fantasy genre but it was well written and the world well build by Amy! She did a good job to keep my interest!! So after my reading, I still don't understand why this book received these mixed or bad reviews because for me, it was a strong reading. I liked everything, the world created by the author, the Ruined people and their special abilities, and especially the characters. Each one brings something to the story. If I didn't like the King and Queen of  Lera and Em's sister Olivia whichI found a bit scary, I have to say I fall immediately for Em and Cas.  Em is a heroine I dearly liked, she is fierce, bold, badass and very skilled. Her plan for revenge is dangerous but this girl is very brave. What she hadn't planing was falling for the Prince Cas, her ennemy. Cas is so sweet and smart, a bit naive maybe but I loved his personnality. It is hard for him to stand by his parents with which he often disagrees. So when Em enters his life, he wants to do things better. The two of them are beautiful in a sort of way and my heart was beating faster each time they were together. I simply loved the fact that they listened to their emotions and feelings about each others and not giving up to anger or vengence. They sort of broke my heart at the end and I can't wait to read the sequel. 

J'avais beaucoup apprécié Reboot de l'auteur et Ruined me tentait beaucoup, étant une grande fan de fantasy mais les avis mitigés de goodreads me freinaient un peu. C'est Lucie du blog Lulai Lis qui m'a convaincue de m'y plonger et j'ai bien fait: Ruined s'est révélé être une très très bonne lecture. 

Ruined est certes assez classique dans le genre fantasy YA. On retrouve des Royaumes en guerre, dont un qui est exterminé pour être magique. En effet, dans le royaume de Ruina, les habitants ont tous un pouvoir, qui est craint par les autres contrées. Le Royaume de Lera, conduit par un roi sans pitié, a ordonné l'exécution de tous les habitants de Ruina, affaiblissant ainsi la menace. Mais c'est sans compter sur Emelina, la princesse de ce Royaume de prendre sa revanche...

Em est une héroine badass, très courageuse, qui se lance dans un plan dangereux pour sauver son peuple, mais aussi sa soeur, Olivia, retenue captive par le roi de Lera. Pour se faire, elle se fait passer pour la princesse Mary de Vallos, un autre royaume, qui doit se marier avec Cas, l'héritier de Lera afin de maintenir les bonnes relations. Des le départ, le ton est donné et la violence est présente: Em n'hésite pas à tuer Mary pour prendre sa place et se présenter comme la future femme de Cas. 

Avec elle, on découvre la vie de château et la famille royale de Lera. Je dois dire que le roi et la reine se sont montrés exécrables des le début. De même que Jovita, la cousine de Cas que je n'ai pas apprécié. Les 3 membres de la famille se sont révélés calculateurs et dangereux au détriment de Cas, très différent. Au départ, le jeune homme se montre très froid envers sa nouvelle femme mais très vite il va comprendre que ses parents ne dirigent pas Lera comme ils le devraient. Peu violent, Cas est un personnage intéressant, réfléchi, doux et intelligent qui essaiera de trouver des solutions plus pacifiques. J'ai beaucoup aimé le suivre car il contre-balance Em qui a une personnalité explosive.

Entre les deux, le courant passe plutôt bien, ce qui n'était pas prévu dans le plan de Em... Mais faut-il renoncer au seul prix de l'amour? Les enjeux sont trop importants et la guerre est déclarée. La machine est lancée. Le livre ne connait aucun répit, et nous non plus. Il faut dire que Amy Tintera nous tient en haleine des le début et je me suis retrouvée à être stressée pour les personnages. Je les voyais évoluer, réfléchir et je m'y suis grandement attachée.

Cas et Em sont des personnages comme je les aime, qui, malgré l'horreur les entourant, arrivent encore à prendre du recul et à faire face à leurs sentiments. J'ai adoré leur lien, et cet amour qui grandit. Pourtant ennemis jurés, ces deux là éprouven tellement de choses l'un pour l'autre, qu'ils ont envie de tout faire pour améliorer le monde, leur vie, et ramener la paix entre les Royaumes.

Mais tout ça a un prix et croyez moi, personne n'est épargné. Le roman est assez violent et présente énormément de batailles sanglantes. Il faut vraiment s'accrocher mais cela apporte un excellent dynamisme à l'histoire. Et plus on progresse plus on en apprend sur la magie de Ruina. C'est un pan de l'histoire très intéressant et j'ai hâte d'en savoir plus, surtout que Em ne possède pas cette magie ce qui la rend différente encore de son propre peuple. 

La fin m'aura scotchée, je l'ai trouvée très bien amenée. Peut être prévisible sur certains points et encore, j'ai été surprise, voire horrifiée par un personnage en particulier, ce qui n'inaugure rien de bon pour la suite. Quelque chose me dit que Em va devoir revoir sa stratégie, et protéger son amour pour Cas, si elle veut ramener un semblant de paix.

En conclusion, voilà un roman fantasy qui m'aura énormément plu, je l'ai trouvé très bien écrit, et palpitant malgré son manque apparent d'originalité. Cela étant, c'est un livre qui mérite franchement qu'on s'y intéresse car il a beaucoup de potentiel et je suis sure que la suite sera carrément à la hauteur!


vendredi 11 novembre 2016

Les secrets de l'île [NIL #2] de Lynne Matson

Nil-Tome-2

  • Nom: Les secrets de l'île [NIL #2] de Lynne Matson
  • Lu en: français
  • Pages: 504 pages
  • Sorti le: 3 novembre 2016 
  • Editeur: Pocket Jeunesse
  • VO: paru sous le nom NIL Unlocked en mai 2015

L’île de Nil est plus dangereuse que jamais. De vieilles certitudes s’envolent, de nouveaux mystères s’installent. Rives s’est juré de percer à jour les secrets de Nil. Une arrivée inattendue – qui ne doit pourtant rien au hasard – remet tout en question et menace l’équilibre de la Cité. Avec l’aide de Skye, Rives se lance alors dans une course désespérée pour sauver tous les naufragés de Nil… et peut-être détruire l’île pour toujours !

separator

Un grand merci à Pocket Jeunesse pour l'envoi de ce livre.

 Après l'incroyable découverte du premier tome, je n'avais qu'une hâte, me plonger dans celui-ci. Des les premières pages, j'ai su que j'allais adorer ce second tome qui était déjà très addictif. Un livre qu'on commence et qu'on ne lâche pas avant d'avoir fini, tant il est prenant et magnifiquement bien écrit! 

Les secrets de l'île reprend peu après l'évasion de Thad et Charley. Rives, le nouveau leader est soulagé de savoir ses meilleurs amis en sécurité mais doit faire face au poids qu'exige sa nouvelle fonction. Pas facile de tout gérer, de répondre aux questionnements de chacun et de rester en vie. D'autant plus que Rives est appelé par NIL qui s'immice dans sa tête. Les secrets que cache l'île pourraient bien être la clé, mais comment les démasquer? Alors que Rives perd peu à peu ses repères, Skye, une petite nouvelle, débarque et pourrait bien redistribuer toutes les cartes. Un nouveau jeu contre NIL se met alors en place...

Je dois d'emblée vous dire que cette suite m'a régalée. J'ai adoré le personnage de Rives. Il est très charismatique, humain, sensible, réaliste, fort et beau. C'est un leader plus réfléchi et aussi mieux pensé que Thad. Sur ce point, j'ai trouvé que l'auteur avait vraiment fouillé son personnage en lui offrant une personnalité plus marquée. Avec lui, on essaie de comprendre NIL et on s'embarque dans des énigmes plus compliquées les unes que les autres. Le mystère est total et on veut en savoir plus.

Un point fort du livre selon moi, qui met l'accent sur l'intrigue et sur l'île, ses secrets, ses vérités, son origine. C'est plus complexe qu'on l'imagine et de fait, bien plus intéressant! Avec ce tome, Lynne Matson se focalise sur ce qu'il y a de plus important, laissant enfin de côté la romance, qui prenait, c'est vrai, bien plus de place dans le premier tome. Les personnages sont bien pensés et c'est un plaisir de retrouver certains de la bande comme Jillian ou Dex. Évidemment, personne n'est à l'abri, car sur NIL, le danger n'est jamais loin. Sur ce point, Matson ne ménage pas ses personnages. Certaines scènes m'ont vraiment autant choquée que émue! 

Quant à Skye, c'est un petit vent de fraicheur qui nous permet d'appréhender l'île différemment. Skye n'arrive pas sur NIL comme les autres, que du contraire. Arrivée par sa propre volonté - je ne vous en dis pas plus, pour vous permettre de découvrir le pourquoi du comment - Skye débarque avec un savoir colossal qui remet toutes les perspectives en question et qui offre peut être une vraie porte de sortie. Un chamboulement total, mais bienvenu car il permet à l'histoire de totalement évoluer! 

Son personnage est aussi fort intéressant, et à l'instar de Rives, très bien développé. Skye en veut, et le montre, c'est aussi une fille très intelligente. J'ai adoré son duo avec Rives, et bien qu'on se doute qu'il y a bien plus que l'amitié entre ces deux là, la romance arrive très, très tard. Matson a pris son temps sur cette relation qui se construit à son rythme et est de fait terriblement plus crédible. C'est un très beau lien qui unit Rives et Skye, auxquels je me suis grandement attachée, bien plus qu'à Charley et Thad. 

En conclusion, ce tome est pour moi une totale réussite, mêlant mystères, découvertes, amour et amitié de manière très habile. Lynne Matson a un certain pouvoir sur le lecteur qui nous empêche de reposer le livre tant qu'on ne l'a pas fini. Les secrets de l'île m'a enchantée et je n'ai qu'une hâte, lire le troisième tome qui promet de grands moments. Car NIL n'a pas dit son dernier mot.

jeudi 3 novembre 2016

[Écriture] NaNoWriMo 2016

nanowrimo

Vous avez déjà surement entendu parler du National Novel Writing Month qui se met en place chaque année et peut être que vous mêmes y participez. De mon côté, j'ai toujours suivi l'événement de loin, admirant les copains et copines blogueurs qui se lançaient. Aujourd'hui, cependant, c'est à moi de me lancer dans cette aventure! Un pari un peu fou mais après tout, pourquoi pas?

  • L'écriture et moi

Je n'en ai parlé que très peu autour de moi, mais il m'arrive aussi d'écrire. Pas de le but d'être publiée, ça c'est une autre histoire, mais juste pour le plaisir. J'ai commencé mon premier roman il y a déjà quelques années, celui là même dont je vais vous parler, et tandis qu'il était en pause, j'en ai écrit un autre pendant l'année 2015-2016. Une romance contemporaine aux allures personnelles qui m'a beaucoup aidée à avancer. Avec un sujet très actuel, il pourrait plaire aux plus jeunes, confrontés au monde virtuel chaque jour et aux relations qui en découlent.

  • Mon premier roman

Cela me fait tout drôle de vous parler de mon Young Adult Fantasy. Un genre que j'affectionne tout particulièrement, pour vous présenter principalement des livres de cette catégorie sur le blog. Pour être plus précise, c'est le folklore féerique qui me correspond encore plus et que j'adore. Il était donc tout naturel que je me dirige vers ce genre d'histoire avec le premier tome de ma duologie nommée KingdomC'est en janvier 2012 que j'ai commencé cette histoire. Un soir, alors que je vagabondais sur le net, j'ai eu comme un flash avec toute une histoire. Il a fallu que je prenne des notes et très vite, je tenais un fil conducteur. Les noms des personnages me sont venus assez rapidement également et c'était le début de mon roman. J'y ai consacré de nombreuses journées jusqu'à ce que le travail et autres choses m'obligent à le mettre en pause. Presque 5 ans plus tard, j'ai écrit 15 chapitres pour 45 000 mots et j'ai décidé qu'il était temps d'avancer!

the-portal-site

  • L'histoire

Kingdom met en scène plusieurs races du folklore féerique, qui voient une menace planer sur eux. L'héroine, princesse héritière du Royaume, n'a que 3 mois pour trouver son futur roi et se former à son propre rôle de Reine. Un voyage initiatique commence alors pour elle, mais est loin de se dérouler comme prévu....Alors que notre princesse doit se battre pour la survie de son peuple, les révélations vont remettre toutes ses croyances en cause. Une quête de soi, une bataille pour la paix, une aventure hors du commun.

Se déroulant majoritairement dans un monde bien différent du nôtre, le récit nous entraine également dans des contrées que j'ai moi-même visitées,comme le Japon et l'Espagne. Des expériences personnelles qui m'ont permises d'apporter des détails crédibles sur les lieux que le lecteur visite. Des cultures aussi qui me tenaient à coeur et que je me devais d'exploiter.

separator

 

  • Mon objectif pour ce NaNoWriMo

Shield-Nano-Blue-Brown-RGB-HiResJe pense ne pas tenir compte des statistiques et ainsi ne pas m'imposer trop de pression. Kingdom a été commencé il y a presque 5 ans, je ne suis donc pas pressée. Je vois juste en ce NaNo l'occasion d'avancer dans cette histoire dont la trame est toujours bel et bien présente dans ma tête. J'ai juste envie de m'amuser, et peut être d'enfin clôturer le premier tome. Avec les amis qui écrivent aussi, ce NaNo est un vrai booster et c'est ce qu'il me fallait. J'espère ainsi pouvoir continuer cette histoire qui me tient à coeur depuis toutes ces années!

lundi 31 octobre 2016

Au pays de l'Ailleurs de Tahereh Mafi

au pays de lailleurs

  • Nom: Au pays de l'Ailleurs de Tahereh Mafi
  • Lu en: français
  • Pages: 396 pages
  • Sorti le: 13 octobre 2016 
  • Editeur: Michel Lafon
  • VO: paru sous le nom Furthermore en aout 2016

Avec sa peau pâle et ses cheveux de neige, Alice détonne à Ferenwood. Car Ferenwood est un monde éclatant de couleurs, révélatrices d’un don magique. La blanche Alice n’a donc apparemment aucun don, aucun intérêt : les habitants de ce lieu en ont fait une paria. Aussi lorsque son père, la seule personne qui lui témoigne de la bienveillance, disparaît soudainement, la jeune fille n’a-t-elle plus qu’un seul but : le retrouver. Pour cela, elle va devoir explorer la mythique et dangereuse contrée un peu plus loin que l’horizon… Elle part avec Oliver, un compagnon de route dont le talent magique consiste à pouvoir tromper son monde. Ce don leur sera-t-il utile Là-bas, un univers sans pitié peuplé de créatures effroyables où rien n’est ce que l’on croit, où les pièges pullulent ? Alice elle-même devra reprendre confiance et utiliser des pouvoirs cachés que nul n’avait décelé chez elle. Reverra-t-elle son père et pourra-t-elle enfin mettre des couleurs sur sa vie ?

separator

Un grand merci à Michel Lafon pour l'envoi de ce livre.

Tahereh Mafi est une auteur que j'apprécie beaucoup, d'une part parce qu'elle est plutôt accessible sur Twitter (je me souviendrais toujours d'une conversation ensemble lors de la sortie de Shatter Me quelques années auparavant), et d'autre part parce que sa première trilogie a été un petit coup de coeur pour moi. Ce qui fait l'originalité de l'auteur, c'est son style, unique et poétique, qui vous embarque des les premières lignes. J'espérais grandement le retrouver  avec Au Pays de l'Ailleurs, malheureusement ce fut râté. 

D'emblée j'ai eu extrêmement du mal avec ce fameux style, très différent de Shatter Me. En effet, Mafi en fait tout simplement des tonnes. C'est lourd, trop lourd. A force, on est noyé sous des détails inutiles qui alourdissent le texte de manière considérable. La lecture devient complexe car trop riche et surtout, peu fluide. Pour un middle grade, je fus d'ailleurs assez surprise. Mafi va trop loin dans l'exploitation des détails et moi-même j'ai du faire un sacré effort de concentration. Et s'il n'y avait que ça, malheureusement, il faut souligner que le texte est au 3/4 narratif et manque cruellement de dynamisme. Les dialogues se font rares et c'est bien dommage... Encore que, la palme d'or revient sûrement au fait que l'auteur intervient comme narrateur externe toutes les 5 secondes afin d'en rajouter une couche avec une explication inutile...

Cela commençait donc déjà très mal pour ce roman qui me paraissait d'un coup assez insurmontable. Mais qu'en était-il de l'histoire elle-même? Si seulement j'avais pu y accrocher! Mais là encore, je n'ai pas adhéré. Les personnages se sont révélés être le second gros point noir. Avec des enfants de 12 ans, je m'attendais à retrouver beaucoup d'enthousiasme et de bonne humeur, mais ce ne fut pas le cas. Alice, notre héroine, s'est montrée tout bonnement exécrable et fort imbue d'elle-même. Pour une petite fille de son âge, et surtout de sa condition, je m'attendais à plus de douceur, de compassion. Or j'ai eu envie de baffer Alice tout le long de l'histoire. Oliver n'est guerre mieux même s'il est plus supportable. Les deux ne font pas la paire, même s'ils évoluent et se rendent compte qu'une amitié se forme, elle arrive trop tard. Je ne me sentais déjà plus concernée. 

Quant à l'histoire, elle met un temps fou à démarrer, il faut attendre 150 pages pour dire qu'il se passe quelque chose et encore. Dur dur de maintenir mon attention jusque là! La suite ne m'a pas plus enchantée, ayant droit à une revisite de Alice au pays des Merveilles. Clairement rien de bien neuf sous le soleil si vous voulez mon avis. Dans tous ces détails, je n'ai pas pu apprécier les divers messages que tentait de faire passer Mafi. Mal exploités, ils sont pour moi passés complètement inaperçus. La fin, prévisible, ne relève malheureusement pas le niveau. 

En conclusion, ce roman fut une grande claque dans le mauvais sens du terme. Je suis tout simplement déçue et d'admettre que je n'ai pas aimé ce livre ne me procure pas de joie. J'en attendais trop, mais clairement Au pays de l'Ailleurs n'était pas fait pour moi. J'estime que la lecture doit être un plaisir et là je dois malheurement avouer que c'était plus une torture qu'autre chose. J'espère que Tahereh Mafi saura à nouveau me convaincre avec son prochain roman!

mardi 11 octobre 2016

A Shadow Bright and Burning [Kingdom on Fire #1] de Jessica Cluess

a-shadow-bright-and-burning-by-jessica-cluess

  • Nom: A Shadow Bright and Burning [Kingdom on Fire #1] de Jessica Cluess
  • Lu en: anglais
  • Pages: 416 pages
  • Sorti le: 20 septembre 2016
  • Editeur: Random House
  • Niveau de compréhension VO: moyen 
  • VF: non prévue pour le moment

Henrietta Howel can burst into flames. When she is brought to London to train with Her Majesty's sorcerers, she meets her fellow sorcerer trainees, young men eager to test her powers and her heart. One will challenge her. One will fight for her. One will betray her. As Henrietta discovers the secrets hiding behind the glamour of sorcerer life, she begins to doubt that she's the true prophesied one. With battle looming, how much will she risk to save the city--and the one she loves?

separator

C'est la couverture qui m'a tapé dans l'oeil avant même que je m'intéresse au résumé. Une couverture qui a une signification toute particulière quand on a lu le roman, ce qui me fait l'aimer encore plus! A Shadow bright and burning ne révolutionne peut être pas le genre en matière de magie YA, mais j'ai été conquise des les premières pages! 

D'emblée, je me suis attachée à Henrietta, notre héroine. A première vue, elle semble douce et un peu fragile, mais il n'en est rien. Cette jeune fille a beaucoup de reparties et sait se tenir, de même, elle peut tenir tête et ne pas se laisser influencer. Une forte personnalité donc, qui porte très bien le livre à elle toute seule. Des le départ, Henrietta dévoile au lecteur son pouvoir particulier: celui du feu. Si elle n'arrive pas à maitriser ses émotions, le feu se manifeste et il arrive que notre héroïne s'embrase d'elle-même, sans pour autant se faire du mal. Un pouvoir unique que cherchent les Enchanteurs depuis des générations. 

Les Enchanteurs peuvent s'apparenter à des sorciers puisqu'ils utilisent la magie mais le terme anglais ne désigne ni de "witches" ou "wizards", ainsi je préfère vous parler d'enchanteurs, ce qui correspond mieux au terme original de "sorcerers".  Suite à une prophétie, ces derniers sont à la recherche de l'élue et il se trouve que tous les éléments se tournent vers Henrietta. Après avoir révélé son pouvoir par erreur, la jeune fille est emmenée à Londres pour être entraînée avec de jeunes garçons, maîtrisant tous la magie. Très vite, Henrietta se rendra compte que la tâche sera plus difficile que prévu et que dans un monde d'hommes, trouver sa place ne sera pas évident, d'autant plus que la menace guette et que le danger des 7 Anciens n'est jamais loin... 

Très honnêtement, Jessica Cluess nous embarque dans une histoire très riche. J'ai beaucoup aimé m'imerger dans le Londres Victorien, qui apporte indéniablement un plus au développement du background et aux comportements des personnages. Ces derniers sont assez nombreux et c'est avec plaisir qu'on apprend à les connaitre. Si Henrietta est très attachée à Rook son meilleur ami, j'avoue que je n'ai pas ressenti beaucoup de sympathie pour ce jeune homme. Pourtant, il a un rôle plutôt intéressant mais sa personnalité reste encore un peu floue. Par ailleurs, j'ai énormément apprécié Magnus et Blackwood, à l'opposé l'un de l'autre mais qui sont très proches de notre héroine dans une certaine mesure, que je vous laisse découvrir.  

Mais le must reste l'intrigue que j'ai adoré. Au delà des enchanteurs, reconnus par la Reine elle-même pour défendre la Capitale face à cette menace d'un autre monde, il y a les magiciens, plutôt méprisés. Et pourtant, ils sont aussi forts que les enchanteurs, si pas plus. Travaillant la magie différemment, ils sont considérés comme incontrôlables. Mais qui sont-ils vraiment? Et pourquoi ce magicien a-t-il développé un intérêt particulier pour Henrietta? C'est tout le mystère qu'on découvre durant notre lecture. Et si une des réponses est assez prévisible, l'autre est plutôt surprenante. Franchement, l'auteur est arrivée à placer ici et là quelques bons retournements de situations qui m'ont bien plu et qui m'ont parfois laissée bouche bée. 

Au final, Jessica Cluess propose un pemier tome solide, et encore mystérieux, surtout par rapport aux Anciens qu'il faut éliminer. Quelque chose me dit que la mythologie mise en place est bien plus complexe qu'il n'y parait. Les événements s'enchainent, l'action arrive toujours au bon moment, en bref on ne s'ennuie jamais. Avec un style d'écriture vraiment très fluide et aéré, A shadow bright and burning se lit relativement très vite, piquant notre curiosité quant à la suite.

dimanche 11 septembre 2016

The Bird and The Sword de Amy Harmon

The Bird and the Sword

  • Nom: The Bird and The Sword de Amy Harmon
  • Lu en: anglais
  • Pages: 352 pages
  • Sorti le: 11 mai 2016
  • Editeur: Createspace
  • Niveau de compréhension VO: moyen
  • VF: aucune info à ce jour.

Swallow, Daughter, pull them in, those words that sit upon your lips. Lock them deep inside your soul, hide them ‘til they’ve time to grow. Close your mouth upon the power, curse not, cure not, ‘til the hour. You won’t speak and you won’t tell, you won’t call on heav’n or hell. You will learn and you will thrive. Silence, Daughter. Stay alive. 

separator

~ ENGLISH REVIEW~ 

Until now I always loved Amy Harmon's books and this one is no exeption. What a masterpiece! The bird and the sword was a magnificent book, written brilliantly thanks to Amy's exeptionnal writing style. What can I say? If you love fantasy books, I highly recommand this one to you. There a lot of action, mysteries, love and interesting discoveries. I really enjoyed this story, so much well build. It was intriguing and I found myself falling in love with the characters. They were so charismatics! I loved them at first sight. Lark is a strong yet fragile heroine whom the evolution is spectacular. Tiras is a young king, brave and really fierce. Between them, there is a special link, a beautiful alchemy I loved so much. The plot is great, well thought. When you start this book, you just can't put it down before finishing it. Amy is an awesome author, she amazes me with her stories. I really hope she will continue in this fantasy genre because it suits her so much. The Bird and The Sword has a lot of power, it vibrates, and take your breath away. So much for a book but that the truth. A must read.

J’ai toujours beaucoup apprécié les romans de Amy Harmon et j’étais très curieuse de découvrir l’auteure dans un registre totalement fantasy. Le résultat ne s’est pas fait attendre, des les premières pages, j’ai su que j’aimerai ce livre.

The Bird and the Sword est un roman fantasy comme je les aime, divinement bien écrit. Amy Harmon a une plume exceptionnelle qui fait passer tellement de choses, en particulier des sentiments forts et profonds. Elle manie les mots avec une telle brillance qu’on en a le souffle coupé. C'est tellement magique, magnétique et addictif qu'on lit ce livre d'une seule traite. Honnêtement, j'espère que Amy va continuer dans ce registre car il lui va à merveille. 

Alors qu'elle a 5 ans, Lark voit sa vie transformée à jamais. Au royaume de Jeru, il existe des gens dotés de pouvoirs particuliers et Lark en fait partie. Tout comme sa mère, la jeune demoiselle est une Conteuse qui sait contrôler les mots et leur donner une réelle consistance. Un soir, le roi leur fait une visite surprise et surprend la magie à son oeuvre. Très vite les choses s'accélèrent et la mère de Lark est assassinée non sans avoir lancé une malédiction qui touchera non seulement sa fille mais aussi le roi et son propre fils. Une malédiction qui pèsera lourd sur chacun d'eux et qui nous conduira aux futurs événements.

Quinze années ont passé et Lark est toujours muette. Fille du second héritier du trône, Lark ne s'entend pas avec son père qui ne rêve que de devenir roi. Son obsession l'amènera à faire des alliances dangereuses afin de faire tomber le Souverain actuel: Tiras. Tiras est un jeune roi plein de bonne volonté mais au caractère dur. Depuis quelques temps, il est à la merci d'une guerre sans fin contre les Volgars, des étranges créatures mi-hommes, mi-oiseaux qui détruisent tout sur le passage. Afin de réduire cette menace, le roi avait exigé que tout Seigneur envoie une armée pour soutenir les combattants. Or c'est précisément ce que le père de Lark n'a pas fait...Pour exiger obéissance, Tiras emmène Lark en otage à la Capitale...

On pense alors suivre Lark en tant que prisonnière mais il n'en est rien. Très vite, entre la jeune femme et le roi se tisse un lien très particulier: en effet, Tiras est le premier à entendre les pensées de Lark et de communiquer avec elle. Les deux jeunes gens se rapprochent malgré eux et c'est en toute logique que les sentiments s'en mêlent. Si Lark se montre encore fragile, Tiras cache un lourd secret mais dévoile une personnalité fort intéressante. J'ai trouvé que les deux personnages présentaient une très belle alchimie, crédible et durable. Dans un contexte comme celui là, la romance n'est pas le point central mais reste bien ancrée. On ne peut que s'attacher à eux et espérer qu'ils s'en tirent à bon compte. Personnellement j'ai adoré autant Lark que Tiras. Deux contraires qui s'attirent et qui se complètent à merveille. 

L'intrigue est tout aussi passionnante mêlant découvertes, révélations et surtout beaucoup d'action. Nos héros n'ont pas beaucoup de répit face à cette guerre qui fait rage contre les Volgars mais aussi contre ces ennemis au sein de la Communauté qui veulent voir Tiras tomber. C'est aussi politique que violent mais totalement prenant. On tremble avec les personnages qui tentent de sauver le monde tout en se préservant. J'ai adoré comme Amy Harmon a construit son histoire qui va crescendo. Elle arrive à nous captiver des le départ et à maintenir notre curiosité tout le long. Au delà de son aspect purement fantasy, The Bird and The Sword a indéniablement une aura de mystère et de magie qu'il faudra percer. Un pur régal. 

Un roman magnifique, qui pose un background fort intéressant, mais qui met surtout en scène des personnages fabuleux, à la personnalité attachante et unique. Amy Harmon fait encore des merveilles grâce à sa plume et à son talent. Que vous dire, The Bird and The Sword est un must read en matière de fantasy et je vous le conseille les yeux fermés. Vous serez transportés.