► ► Livres
Bilan des lectures Calendrier des parutions Chroniques Livres Chroniques Mangas Cover reveal Infos livresques In my Mailbox Jeux livresques Lectures communes Lire en VO Mes Conseils livresques Rendez-vous littéraires Sommaire des chroniques
► ► Musique & Cinéma
Critiques cinéma Critiques musicales Sommaire général
► ► Hello World
Hello Japan Rencontres extraordinaires Salons & Dédicaces
► ► Graphisme
Coulisses de mes créations
► ► Mirrorcle World
Anciens designs Concours Les Binômes Les blogs à visiter Mes chroniqueuses Qui suis-je?
► ► Autres Rendez-vous
Autour du blog Booktube Challenges & Tags Dear Friends Lifestyle
vendredi 7 décembre 2018

Never Again de Sarah Dessen

never-again

  • Nom: Never Again de Sarah Dessen
  • Lu en: français
  • Pages: 476 pages
  • Sorti le: 15 novembre 2018
  • Editeur: Lumen
  • VO: paru sous le nom Saint Anything en mai 2015
  • Tome Unique

Comment pardonner l'impardonnable ? Le frère de Sydney, beau et charismatique, domine depuis toujours sa petite famille : Peyton monopolise toute l'attention de leurs parents et se taille la part du lion quel que soit le domaine. Mais quand il atterrit en prison après avoir provoqué un accident grave, la jeune fille, au lieu de retrouver un peu d'air, se sent au contraire de plus en plus invisible, comme si elle errait à la dérive dans sa propre vie, perdue, sans attaches. Elle s'inquiète surtout du désintérêt des siens pour la véritable victime, le garçon que Peyton a condamné à vivre dans un fauteuil roulant. Après avoir changé de lycée, elle se lie d'amitié avec un frère et une sœur dont elle ne tarde pas à rencontrer la famille. Excentriques et accueillants, blessés par la vie mais infiniment joyeux, les Chatham vont l'aider à se trouver une place dans son nouvel environnement. Rompre définitivement ou pardonner, forcer ses parents à la regarder en face au moins une fois, choisir son chemin et parvenir à s'avouer les sentiments qu'elle sent naître en elle... Autant de défis qu'ils vont l'aider à relever à leur manière.

separator

Un nouveau roman de Sarah Dessen au résumé intéressant et à la couverture sublime? Il ne m'en fallait pas plus pour craquer. Après lecture, je peux vous dire que je ne regrette pas un seul instant la découverte de cette histoire. Elle m'a happée des le début et je n'ai pas pu lâcher mon livre.

J'ai beaucoup aimé ce roman qui se centre sur Sydney, une jeune fille ayant du mal à trouver sa place au sein de sa famille depuis que son frère a été envoyé en prison. Le récit est vraiment intéressant, chaque membre essayant de combler le vide du jeune homme. Se sentant invisible auprès de ses parents qui ne pensent qu'à Peyton, Sydney va se rapprocher de la famille Chatham qui va l'aider à voir les choses sous un nouvel angle.

Le contraste entre les deux familles est plutôt saisissant et c'est que donne beaucoup de force au roman. On navigue entre deux modes de vie très différents mais qui permettent à Sydney de tout doucement trouver sa place. Je me suis beaucoup attachée à la jeune fille qui tente de répondre aux exigences de ses parents, sans toutefois être vue pour qui elle est. Avec les Chatham, elle va pouvoir grandir, se sentir aimée et comprise, une belle évolution pour notre héroine plutôt effacée au début du roman. 

J'ai vraiment apprécié les Chatham, que ce soit Mac, Layla, ou même l'égocentrique Eric. Chacun apporte quelque chose à Sydney, l'aide à avancer, à découvrir une autre facette - moins noire - de la vie. On ne peut que s'attacher à tout ce petit monde. 

Avec une écriture toute en finesse et justesse, Sarah Dessen nous conte une belle histoire de famille, les difficultés de la vie et comment y faire face. Que malgré la douleur, les regrets, la culpabilité, nous n'avons d'autres choix que de s'accrocher et d'avancer. Ce n'est pas facile, mais bien entourés, nous pouvons y arriver. Les liens familiaux sont les plus complexes qui puissent exister et chacun doit y mettre du sien. Une famille, on en a qu'une, il ne faut pas l'oublier. 

Enfin, bien que la couverture française soit magnifique, la couverture originale fait terriblement plus écho à l'histoire, avec son carrousel emblématique et le titre, tout à fait approprié. Un petit bémol, mais heureusement, cela reste minime à côté de la qualité de ce livre. Je ne peux que le recommander. 


En bref, une histoire écrite avec finesse, concentrée sur Sydney et son besoin de trouver sa place au sein de sa famille, et dans la vie en général, après un drame qui a envoyé son frère en prison. La reconstruction est difficile, de même que la culpabilité et l'invisibilité que ressent l'adolescente face à ses parents, mais Sarah Dessen arrive toujours à laisser une belle note d'espoir à travers son recit. La vie peut être bien compliquée, mais nous n'avons pas d'autres choix que d'avancer. Ecrit avec justesse, voilà un nouveau roman de l'auteure qui a réussi à me séduire.


dimanche 14 janvier 2018

[Cinéma] Wonder

affiche wonder

  • Nom: Wonder
  • Avec: Jacob Tremblay, Julia Roberts, Owen Wilson
  • Genres: Drame, Famille
  • Sorti le: 20 décembre 2017 

August Pullman est un petit garçon né avec une malformation du visage qui l’a empêché jusqu’à présent d’aller normalement à l’école. Aujourd’hui, il rentre en CM2 à l’école de son quartier. C’est le début d’une aventure humaine hors du commun. Chacun, dans sa famille, parmi ses nouveaux camarades de classe, et dans la ville tout entière, va être confronté à ses propres limites, à sa générosité de coeur ou à son étroitesse d’esprit. L’aventure extraordinaire d’Auggie finira par unir les gens autour de lui.

Je connais Wonder depuis qu'il est sorti chez Pocket Jeunesse, pour autant je n'ai jamais pris le temps de lire ce roman. A la sortie du film, je m'étais dit qu'il était impératif que je le voie. Les avis étaient excellents et à l'heure où j'écris ces lignes, j'avais vraiment besoin de voir un film qui allait me gonfler d'amour. 

 Je peine à écrire un avis cohérent tant le film m'a touchée. Auggie est né avec une défiguration qui a nécessité 27 opérations afin qu'il puisse voir, respirer et entendre correctement. Malheureusement, si le petit garçon est ainsi plus autonome, son visage reste déformé. A l'âge de 10 ans, sa mère lui propose d'aller à l'école, la vraie. Commence alors pour Auggie une nouvelle épreuve, celle de s'intégrer parmi les enfants de sa classe mais aussi au sein de l'école tout entière. 

J'ai adoré suivre Auggie autant que j'ai stressé pour lui. Tout ce qui est différent attire le regard et le pauvre enfant n'y échape malheureusement pas, souffrant de moqueries, de jugement. C'est très difficile et pourtant réel. Qui ne subit pas de moqueries, pour tout et n'importe quoi? Alors imaginez-vous avec une défiguration... les chuchotements, les rumeurs, l'isolement, la critique... C'est révoltant mais il faut faire avec. Dans ce monde difficile, même à 10 ans, il existe néanmoins des gens, petits comme grands, capables de prendre du recul et de voir au delà des apparences. Et certains camarades de Auggie vont vite se rendre compte qu'au delà de son simple visage, il y a un petit garçon trop cool, drôle et hyper intelligent. 

wonder film

Quelle ne fut pas ma surprise de voir qu'on ne suivait pas uniquement le point de vue de Auggie. Sa soeur Via, son ami Jack, ou Miranda, chacun gravite autour du jeune enfant et donne sa version des faits. Cela donne une autre dimension au film et lui apporte une belle profondeur. Quand on se rend compte que Via souffre que ses parents ne la voie pas au profit de son frère, quand Miranda envie la famille de Via, quand Jack apprend à discerner les vrais amis des faux. C'est intense, touchant. 

Le film est donc très bien construit, offrant un très bon rythme. On ne s'ennuie jamais. On se surprend à se considérer comme un membre de la famille nous aussi. On est traversés par tellement de sentiments!! Je salue la performance des acteurs, les jeunes comme Jacob Tremblay ou les plus connus comme Julia Roberts et Owen Wilson. Il y a un certain naturel qui se dégage d'eux, ce qui fait qu'on s'y attache directement. 

Au delà du message principal qui est l'acceptance de l'autre dans sa différence, le film met - souvent avec une bonne dose d'humour - en avant les liens familiaux, les liens d'amitié et aussi l'amour. C'est un excellent cocktail pour passer un très bon moment. 


En bref, je n'ai absolument pas vu le temps passer tant j'ai été captivée par ce film. C'est pour moi un gros coup de coeur. Tout y est: un scénario  bien pensé, des acteurs/personnages attachants, une bande-son parfaite. Wonder est un sans faute, un film qui vous transmet plein d'amour, d'espoir et qui vous donne autant les larmes que le sourire. A voir absolument! 

jeudi 17 août 2017

[Série TV] Atypical

Atypical02-800x445

  • Nom: Atypical
  • Saison: 1 | 8 épisodes
  • Pays: États-Unis
  • Diffusion: Netflix > Aout 2017
  • Genre: Comédie, Drame, Famille
  • Casting: Keir Gilchrist, Jennifer Jason Leigh, Michael Rapaport

En quête d'amour et d'indépendance, Sam, un jeune autiste de 18 ans découvre les aléas du passage à l'âge adulte. À la fois drôle et douloureux, ce cheminement à la découverte de lui-même bouleverse toute sa famille dont les membres, confrontés aux changements qui affectent leur propre existence, se posent cette question fondamentale : que signifie être normal ?

Netflix et moi c'est une nouvelle aventure qui a commencé le mois dernier. Ayant regardé des séries bien connues, j'avais hâte cependant de découvrir Atypical, une série originale Netflix. Le trailer m'a de suite plu et je n'ai fait qu'une bouchée des 8 épisodes. 

Voilà bien une série trop courte à mon goût tant j'ai aimé! J'espère sincèrement qu'il y aura une seconde saison car il y a tellement à dire encore! J'ai un petit goût d'inachevé et j'ai bien envie de voir comment Sam va continuer son évolution. Voilà un p'tit gars super attachant que j'ai de suite apprécié. Sam a 18 ans et est autiste. Ce qui fait de lui quelqu'un de différent. Mais qu'est ce que cela peut-il bien dire? Qu'est ce qui définit la normalité? Existe-t-elle vraiment? Pourquoi dire de Sam qu'il n'est pas comme les autres alors que pour lui, il est juste normal? Voilà bien un concept qui m'a de suite interpellée.

La série aborde une sujet délicat et bien que je ne sois absolument pas experte dans ce domaine, j'ai trouvé que Atypical était brillant, drôle, sensible, ne tombant pas dans le cliché ou le superflu. Pour moi la série a été très bien dosée même si je me doute que l'autisme ce n'est pas aussi "simple" que celui de Sam. En effet, dans la série, Elsa, sa mère, a plusieurs copines ayant des enfants autistes et chacune parle des différents troubles que subissent les enfants. On se rend alors compte que Sam se débrouille plutôt bien et est plutôt autonome. 

Avec Atypical, on fait la connaissance d'une famille dont le centre n'est autre que Sam. La vie des parents, Elsa et Doug et de sa soeur, Casey, ne tourne principalement qu'autour de Sam. Au fil des épisodes, on découvre que cela n'a pas toujours été aussi facile qu'aujourd'hui et que les épreuves ont été nombreuses pour que chacun trouve réellement sa place. J'ai beaucoup aimé cette famille qui tente d'avancer chaque jour comme n'importe quelle famille. Je dois dire que j'ai beaucoup apprécié Casey, toujours présente pour son frère ou Doug qui tente de nouer une relation père-fils. Ce dernier m'a beaucoup touché de part sa sensibilité et son envie de se rapprocher de Sam. Doug est un père un peu perdu mais qui fait de son mieux et qui déborde d'amour pour ses enfants. Il est bouré d'empathie et de gentillesse. J'ai vraiment apprécié ce papa qui ne sera pourtant pas au bout de ses peines.

atypical netflix

A contrario, j'ai détesté Elsa, la mère. Qui croit toujours tout savoir, tout gérer. Elle a un caractère pénible et peut être que c'est voulu mais Elsa a été insupportable du début à la fin. On comprend que son rôle de mère l'a complètement bouffée et qu'elle ne sait pas ce qu'est la vie sans l'autisme, toujours présent, mais ça ne la rend pas plus attachante. Jalouse de son mari qui se rapproche de son fils, exclue de la vie de sa fille avec qui elle ne s'entend pas forcément bien, Elsa va finir pas péter un plomb et déraper. Ce qui ne va pas arranger les affaires de la famille. Malheureusement tout est fait pour qu'on apprécie pas cette mère au fort tempérament. 

Quant à Sam, que dire. J'ai du mal à le décrire car je l'ai trouvé totalement attachant et tout à fait normal. Pour en revenir à cette expression, Sam est très organisé, sait ce qu'il veut et ne veut pas, est honnête, très brillant, passionné. En quoi cela ne fait-il pas quelqu'un de normal? Tout simplement par des comportements plus spontanés, qui font que Sam ne réagit pas comme il devrait selon la société. Un exemple concret dans la série le démontre au moment où certains lycéens se moquent de lui suite à une question (très franche et sans arrière pensée) de Sam à propos de l'amour. Les ados, se prenant pour plus supérieurs que Sam le traitent d'attardé mental à qui il manque une case. Un parfait exemple de la cruauté des jeunes, aucunement surprenante mais tellement idiote. Au lieu d'essayer de comprendre le jeune homme, il est tellement plus facile de le cataloguer. Ça évite de s'impliquer. 

Heureusement, tout le monde n'est pas à mettre dans le même panier, et cela est très bien illustré avec Zahid, collègue de travail et ami de Sam et avec Paige, la future petite amie de Sam. Deux personnes qui traitent Sam comme leur égal, qui tentent de le comprendre et de faire partie de son monde. J'ai particulièrement apprécié Zahid qui apporte une touche d'humour énorme et qui est très complice avec Sam. Quant à Paige, si c'est nouveau pour elle, ce le sera tout autant pour Sam dont le quotidien va être bouleversé grâce à la jeune fille. Si la complicité n'est pas vraiment visible, les deux font plutôt bien la paire et l'enthousiasme de Paige était plutôt drôle. 

Je pourrai parler encore longtemps de cette série que j'ai trouvé intelligente qui met en avant l'autisme mais pas seulement. Pour moi c'est avant tout une histoire de famille avec tout ce qui va avec. J'espère sincèrement qu'on aura une suite car il reste beaucoup de choses en suspens et je me suis franchement attachée à ces personnages très bien interprétés par les acteurs. Je n'en aurai pas vu d'autres. En tout cas, Atypical vaut sacrément le coup d'oeil. C'est drôle, sensible, réfléchi, bref, c'est à voir. Vous ne le regretterez pas!