► ► Livres
Bilan des lectures Calendrier des parutions Chroniques Livres Chroniques Mangas Cover reveal Infos livresques In my Mailbox Jeux livresques Lectures communes Lire en VO Mes Conseils livresques Rendez-vous littéraires Sommaire des chroniques
► ► Musique & Cinéma
Critiques cinéma Critiques musicales Sommaire général
► ► Hello World
Hello Japan Rencontres extraordinaires Salons & Dédicaces
► ► Graphisme
Coulisses de mes créations
► ► Mirrorcle World
Anciens designs Concours Les Binômes Les blogs à visiter Mes chroniqueuses Qui suis-je?
► ► Autres Rendez-vous
Autour du blog Booktube Challenges & Tags Dear Friends Lifestyle
mercredi 22 août 2018

The Surface Breaks de Louise O'Neill

the surface breaks

  • Nom: The Surface Breaks de Louise o'Neill
  • Lu en: anglais
  • Pages: 320 pages
  • Sorti le: 3 mai 2018
  • Editeur: Scholastic
  • VF: pas d'info
  • Tome Unique

This is a book with the darkest of undercurrents, full of rage and rallying cries: storytelling at its most spellbinding. Deep beneath the sea, off the cold Irish coast, Gaia is a young mermaid who dreams of freedom from her controlling father. On her first swim to the surface, she is drawn towards a human boy. She longs to join his carefree world, but how much will she have to sacrifice? What will it take for the little mermaid to find her voice? Hans Christian Andersen's original fairy tale is reimagined through a searing feminist lens, with the stunning, scalpel-sharp writing and world building that has won Louise her legions of devoted fans. Contains adult themes.

114149306

J'adore La Petite Sirène de Walt Disney et je n'ai jamais eu l'occasion de lire le conte de Hans Christian Andersen. J'ai eu l'occasion de lire Une fille facile de Louise O'Neill et j'avais été convaincue par son écriture féministe, dénonçant la culture du viol. J'étais très curieuse de lire sa revisite de La Petite Sirène et pour une fois le hardback est juste sublime! 

L'adaptation de Louise O'Neill est plutôt fidèle à celle que l'on connaît. Gaia a perdu sa mère alors qu'elle était très jeune. Au fond de la mer, près des côtes irlandaises, Gaia va avoir 16 ans et rêve de liberté. Son père, le roi des royaumes marins est un homme borné, autoritaire et peu enclin à respecter ses filles sirènes. Tout le monde doit suivre son bon vouloir, et il a déjà contracté un mariage arrangé pour Gaia. A l'aube de ses 16 ans, Gaia va pouvoir prendre son premier bain à la surface, c'est-à-dire voir la terre. C'est là qu'elle assiste impuissante au naufrage d'un bateau. Un garçon humain en tombe et alors que les acolytes de la sorcière de la mer (The Witch Sea) veulent le capturer, Gaia passe un accord pour le sauver...

Pour ma part, j'ai beaucoup aimé cette version parce qu'elle est loin d'être édulcorée et rose puis les personnages pour certains sont ambigus. Par exemple le père de Gaia est un tyran, un piètre père qui n'hésite pas à sacrifier le bien-être de ses filles pour que les affaires politiques du royaume fonctionnent dans son sens et créer des alliances avec des êtres peu recommandables. Gaia n'apprécie pas vraiment son père et on sent qu'elle agit sous la contrainte et la crainte. Ensuite la sorcière des mers n'est pas si méchante que ça. Au contraire malgré un marché peu équitable, elle va aider d'une certaine manière la jeune sirène à découvrir la vérité sur la disparition de sa mère.

On navigue ainsi en eaux troubles, tout n'est pas blanc ou noir avec des scènes sombres et inquiétantes, des intentions mauvaises telles que celles de Zane, le fiancé de Gaia. La petite sirène, loin d'être totalement fascinée par les hommes, a de nombreuses raisons de vouloir échapper à sa vie sous la mer. Cela donne au roman une ambiance assez étrange et plutôt envoûtante qui m'a énormément plu, le tout servi par une écriture efficace, simple et facile d'accès pour le niveau en anglais. Le point de vue de Louise O'Neill est clairement féministe et le roman contient des thèmes adultes comme la soumission de la femme face à une autorité violente, le mariage arrangé, la domination et la possession, l'inégalité des forces entre masculin et féminin.

Le seul bémol que j'ai c'est pour le personnage d'Oliver, le "beau gosse" riche à qui tout sourit, qui a toutes les filles à ses pieds... il est trop caricatural et j'ai été déçue par le côté romance où je m'attendais à mieux. Sinon la fin est géniale et je ne m'attendais pas à cette tournure pleine de rage, de colère, de sentiments forts et de révolte. Le rôle de la Sorcière dans l'histoire et notamment la fin est au début énigmatique et mystérieux puis il devient plus conséquent et important. Elle s'affirme comme une justicière, ni du bien, ni du mal, juste du côté des femmes sirènes pour défendre leurs droits. C'était une tournure plutôt inattendue et qui m'a totalement surprise.


En bref, j'ai aimé le fait que l'auteure suive de près le scénario classique, tout en insérant suffisamment d'originalité et sa touche personnelle dans l'histoire pour la rendre rafraîchissante et captivante. A lire en VO, ce fut un vrai plaisir!!

chronique_lael


mercredi 2 mars 2016

The Collectors Society [Collectors Society #1] de Heather Lyons

collectors society

  • Nom: The Collectors' Society [Collectors Society #1] de Heather Lyons
  • Lu en: anglais 
  • Pages: 334 pages
  • Sorti le: 23 octobre 2014
  • Editeur: Cerulean Books
  • Niveau de compréhension VO: facile à moyen
  • VF: non prévu

After years in Wonderland, Alice has returned to England as an adult, desperate to reclaim sanity and control over her life. An enigmatic gentleman with an intriguing job offer too tempting to resist changes her plans for a calm existence, though. Soon, she’s whisked to New York and initiated into the Collectors’ Society, a secret organization whose members confirm that famous stories are anything but straightforward and that what she knows about the world is only a fraction of the truth. It’s there she discovers villains are afoot—ones who want to shelve the lives of countless beings. Assigned to work with the mysterious and alluring Finn, Alice and the rest of the Collectors’ Society race against a doomsday clock in order to prevent further destruction . . . but will they make it before all their endings are erased?

 separator 

~ ENGLISH REVIEW~ 

I wanted to read this book for a long time. Finally I discovered it in ebook and now I want to have it in my library. I thought it was just a retelling about Alice in Wonderland but Heather Lyons surprised me. Her book is so much more than a retelling. It's just unique and especially original. I never read a book like that. The more I read, the more I was fallen in love with this universe. Heather Lyons created a beautiful and exciting story about characters who are originally from books. Imagine, you meet one day Alice Liddell, Mary Lennox, Wendy Darling, Huckleberry Finn... it's just extraordinary. I loved the plot, and our heroine was yet serious but also funny. With Alice, I discovered a new world. It was fascinating. Alice is very likable, I really appreciated her. But the character who won my heart was Finn. This man... I have not enough words to speak about him! Alice and him were beautiful together. I loved their connexion to each other. The story was brilliant, well written. Even if I'm not desperate to read the sequel, I can't wait to find again this world and these characters. 

Cela faisait longtemps que je voulais lire ce roman. J'aimais déjà énormément la couverture et le résumé me laissait rêveuse. Une histoire basée sur Alice au Pays des Merveilles, cela m'intriguait énormément. Si je m'étais préparée à repartir à Wonderland, je me suis lourdement trompée. Parce que ce livre, ce n'est pas juste un conte revisité, c'est bien plus que ça. 

Imaginez que vous croisiez en ville, par hasard, Alice Liddell, Mary Lennox, Wendy Darling ou encore Huckleberry Finn. Ce serait impossible. Et pourtant, dans le monde imaginé par Heather Lyons, ces personnages, issus des romans que nous connaissons tous, existent bel et bien. La popularité de ces livres a rendu ses héros réels. Bien que ce soit difficile à expliquer, chaque héros, issu de timelines différentes, se retrouve à travailler ensemble et à former la Collectors' Society.

Alors qu'Alice, âgée maintenant de 25 ans, est revenue depuis plus de 6 mois de Wonderland, un étrange personnage vient lui proposer d'intégrer la Societé. D'après lui, son monde est en danger et seule Alice peut le sauver. La jeune femme, intriguée, acceptera finalement assez vite. Avec elle, on embarque direction New York à la découverte d'une société insoupçonnée...

Le lecteur, comme Alice, découvre alors au fur et à mesure des pages l'enjeu exact de la Société, pourquoi elle existe et qui la constitue. On avance pas à pas mais l'auteure nous explique clairement les choses. C'est fluide, précis. Alice est en plus une héroine très drôle et sympathique. En effet, étant donné que sa timeline se situe au début des années 1900, se retrouver au 21ème siècle est assez déroutant pour elle, ce qui donne des situations un peu décalées.  Si du côté intrigue, on est bien servi, j'ai également adoré découvrir les autres personnages. 

En particulier un certain Finn, qui attire le regard dès sa première apparition. Ce jeune homme de 28 ans est issu d'un roman spécifique dont l'histoire n'est pas toute rose. Pour autant, Finn est un personnage adorable, avec beaucoup de valeurs. Entre lui et Alice, c'est l'attirance immédiate. On ressent d'emblée une connexion entre les deux qu'aucun ne pourra nier. C'est naturel et beau à la fois. En plus de travailler en duo comme c'est de coutume dans la Société, Finn et Alice forment un couple très touchant et authentique. 

Les autres personnages sont restés un peu en retrait mais j'avoue que le Roi Blanc, que l'on rencontre lors de notre passage dans Wonderland, m'a aussi tapé dans l'oeil. Son lien avec Alice est très spécial mais il existe entre eux un respect mutuel. Leur histoire passée a été très intéressante à découvrir. J'ai bon espoir de recroiser ce personnage assez mystérieux et tout de même bien charismatique. 

Entre romance et intrigue, Heather Lyons offre un premier tome excellent, plein de surprises, de révélations, de vérités, de rêves et d'imagination. Je ne m'attendais pas du tout à tomber amoureuse de ce roman. Tout est extrêmement bien dosé pour passer un excellent moment de lecture. Une sacrée découverte que je ne peux que vous conseiller. Et même si la fin ne nous incite pas à plonger sur la suite, j'ai très hâte de poursuivre les aventures d'Alice et Finn.