► ► Livres
Bilan des lectures Calendrier des parutions Chroniques Livres Chroniques Mangas Cover reveal Infos livresques In my Mailbox Jeux livresques Lectures communes Lire en VO Mes Conseils livresques Rendez-vous littéraires Sommaire des chroniques
► ► Musique & Cinéma
Critiques cinéma Critiques musicales Sommaire général
► ► Hello World
Hello Japan Rencontres extraordinaires Salons & Dédicaces
► ► Graphisme
Coulisses de mes créations
► ► Mirrorcle World
Anciens designs Concours Les Binômes Les blogs à visiter Mes chroniqueuses Qui suis-je?
► ► Autres Rendez-vous
Autour du blog Booktube Challenges & Tags Dear Friends Lifestyle
vendredi 18 janvier 2019

Fleurir [Puisque c'est ma rose #2] de Jade River

fleurir

  • Nom: Fleurir [Puisque c'est ma rose #2] de Jade River
  • Lu en: français
  • Pages: 570 pages
  • Sorti le: 14 janvier 2019
  • Editeur: MxMBookmark - Collection Infinity
  • Tomes antérieur: Tome 1 

La fin de l'année scolaire approche, Abby et Arthur seront bientôt séparés. Mais si le départ de la jeune fille en Irlande se précise, ses préparatifs sont perturbés par les mensonges et les secrets qui l'entourent, par la mystérieuse voiture qui la suit depuis des mois et par son ami Noah, dont les décisions nocives l'affectent. Elle se voit également contrainte de composer avec Ophélie, qui menace de révéler au grand jour sa relation avec Arthur. Prise dans ce tourbillon, Abby se bat, suivant ses convictions et ses envies, peu importe les conséquences. Mais comment trouver sa voie lorsque la voix des autres nous étouffe ?

separator

Le premier tome avait été un énorme coup de coeur. J'avais vibré avec les personnages, si attachants. C'est tout naturellement que j'attendais de lire cette suite et des que je l'ai reçue, je n'ai pas attendu pour le dévorer. Malheureusement, je dois admettre que je suis un peu déçue. 

Parlons peu, mais parlons bien, ce qui m'a franchement déplu dans le roman, c'est toute l'ambiance très pesante. Jade River aborde beaucoup de sujets sensibles et délicats - et pour ça, je lui tire mon chapeau car cela reste très intéressant et tout à fait crédible et actuel - mais le récit est considérablement alourdi par une atmosphère déprimante. La pauvre Aby n'en mène pas large, et alors qu'elle se débattait déjà avec des sentiments interdits pour son professeur, elle est loin de s'imaginer toute la misère qui l'attend encore. 

En soi, je ne reproche pas à l'auteure d'avoir abordé ces sujets très difficiles, ils sont d'actualité et chacun a déjà peut-être pu y être confronté de près ou de loin dans sa vie. C'est la manière dont tout cela est amené. C'est très lourd et on se demande sincèrement quand est ce que ça va s'arrêter. A un moment, je n'avais qu'une hâte, c'était de finir le roman. Je me sentais trop écrasée par les épreuves des personnages. J'avais perdu cet attrait que j'avais ressenti dans le premier tome, et le côté addictif, mystérieux et interdit de la romance a, pour moi, complètement disparu dans cette suite.

En effet, on s'éloigne vraiment du sujet principal qu'est la romance interdite entre Aby et Arthur. Même si dans le premier tome, Jade River aborde déjà des sujets sensibles, il m'avait semblé que les deux personnages étaient son point central. Or ici, avec Fleurir, on s'éparpille un peu, l'attention est focalisée sur d'autres, en particulier Noah, au détriment de la relation Aby/Arthur. Même l'histoire du beau professeur, pourtant peu anodine, n'a pas réussi à me toucher autant. C'est comme si Arthur s'était effacé. Du coup, j'ai trouvé que le lien entre Aby et lui perdait de sa superbe. 

Je suis donc très peinée de ne pas avoir apprécié cette lecture comme je m'y attendais. L'épilogue n'a malheureusement pas su me réconcilier avec le reste, l'espoir et la lumière arrivants trop tard selon moi. Je pense retenir de ce dyptique principalement le premier tome que j'avais trouvé magnifique et plus léger. Ceci étant dit, Jade River ayant une très belle plume, je continuerai à suivre ses prochains écrits car je suis certaine qu'elle nous livrera encore de belles histoires!


En bref, une suite et fin un peu en demi-teinte pour moi. Si j'ai apprécié les risques pris par l'auteure d'aborder tous ces sujets difficiles, j'ai trouvé que l'ambiance en prenant sacrément un coup, rendant le récit lourd et déprimant. Je suis assez peinée de le dire, mais j'avais hâte de le terminer. Je n'ai pas retrouvé ce côté adictif du premier qui entourait la relation de Aby et Arthur, Jade River ayant privilégié d'autres aspects dans son livre. J'ai eu la sensation qu'on s'éloignait du sujet principal pour y revenir un peu trop vite sur la fin. Globalement, c'est un dyptique que je conseille, mais j'avais espéré un peu plus de cette suite.


mardi 1 janvier 2019

La vie est belle et drôle à la fois de Clarisse Sabard

la vie

  • Nom: La vie est belle et drôle à la fois de Clarisse Sabard
  • Lu en: français
  • Pages:  297 pages
  • Sorti le: 16 octobre 2018
  • Editeur: Charleston
  • Tome Unique

« Il me reste quelques rêves à réaliser et le moment est venu de m'y atteler. Je vous aime très fort. À très bientôt ! Maman. » Léna n'en revient pas. Comment sa mère, qui l'a convoquée pour passer Noël dans la maison de son enfance, a-t-elle pu disparaître en ne lui laissant que ce message sibyllin ? La voilà donc coincée dans le petit village de Vallenot au coeur des Alpes de Haute-Provence et condamnée à passer la fête qu'elle hait plus que tout, entourée de sa famille pour le moins... haute en couleur ! Mais les fêtes de famille ont le don de faire rejaillir les secrets enfouis. Les douloureux, ceux qu'on voudrait oublier, mais aussi ceux qui permettent d'avancer...

separator

C'est la première fois que je lis un roman de Clarisse Sabard et je ne suis pas déçue. J'avais envie de découvrir cette auteure dans une ambiance spéciale de Noël et La vie est belle et drôle à la fois retranscrit l'ambiance d'une famille qui se retrouve pour les fêtes de fin d'année. Léna déteste Noël. Elle a horreur de toute cette période et déteste tous les préparatifs qui s'y rapportent.

Pourtant elle accepte de venir à Vallenot, un petit village des Alpes de Haute-Provence pour revoir sa mère, sa grand-mère, son oncle et son frère. Mais à son arrivée, sa mère est absente et a laissé un petit mot énigmatique. Léna se retrouve coincée avec son oncle curé, son frère en pleine dispute conjugale, sa grand-mère pétillante et fofolle et sa nièce, blasée et adolescente. Puis elle va revoir des amis d'enfance et même un amour manqué d'adolescente...

Noël au coeur d'un petit village typique français et au coeur d'une famille qui a ses secrets ! Dès le début du roman j'ai été séduite par l'ambiance tantôt intimiste, tantôt festive de la famille de Léna. Je me suis attachée à elle, bien que je ne comprenais pas pourquoi elle ne supportait pas Noël. Le suspense est latent car justement, l'intrigue fait place aux cauchemars de Léna, et petit à petit on va comprendre pourquoi elle n'aime pas cette période.

Les secrets de famille refont surface... le passé, l'enfance et les non-dits. Tout cela a été écrit et décrit avec originalité, justesse, sensibilité et tendresse, si bien que j'ai passé un excellent moment. J'aurais aimé que le roman dure encore et que la romance soit encore plus traitée... mais l'ensemble est parfaitement dosé.

Une petite romance très légère et romantique vient aussi faire son apparition dans l'univers de Léna et tous les ingrédients sont réunis pour en faire une histoire de Noël attachante, tour à tour, drôle et émouvante avec des petits rebondissements appréciables. D'ailleurs j'ai eu parfois l'impression de lire un roman de Lucinda Riley, et comme j'aime beaucoup ses thématiques, j'ai également apprécié ce roman qui parle de passé, de traumatismes, d'amour et de protection familiale.


En bref, une jolie histoire dont on ressort totalement heureux et confiants, plein d'espoir de se dire que les personnages ont vécu ce qu'ils devaient vivre et vont pouvoir désormais avancer sans encombre, et que le destin fait bien les choses malgré la tristesse de certains évènements.

chronique_lael

vendredi 7 décembre 2018

Never Again de Sarah Dessen

never-again

  • Nom: Never Again de Sarah Dessen
  • Lu en: français
  • Pages: 476 pages
  • Sorti le: 15 novembre 2018
  • Editeur: Lumen
  • VO: paru sous le nom Saint Anything en mai 2015
  • Tome Unique

Comment pardonner l'impardonnable ? Le frère de Sydney, beau et charismatique, domine depuis toujours sa petite famille : Peyton monopolise toute l'attention de leurs parents et se taille la part du lion quel que soit le domaine. Mais quand il atterrit en prison après avoir provoqué un accident grave, la jeune fille, au lieu de retrouver un peu d'air, se sent au contraire de plus en plus invisible, comme si elle errait à la dérive dans sa propre vie, perdue, sans attaches. Elle s'inquiète surtout du désintérêt des siens pour la véritable victime, le garçon que Peyton a condamné à vivre dans un fauteuil roulant. Après avoir changé de lycée, elle se lie d'amitié avec un frère et une sœur dont elle ne tarde pas à rencontrer la famille. Excentriques et accueillants, blessés par la vie mais infiniment joyeux, les Chatham vont l'aider à se trouver une place dans son nouvel environnement. Rompre définitivement ou pardonner, forcer ses parents à la regarder en face au moins une fois, choisir son chemin et parvenir à s'avouer les sentiments qu'elle sent naître en elle... Autant de défis qu'ils vont l'aider à relever à leur manière.

separator

Un nouveau roman de Sarah Dessen au résumé intéressant et à la couverture sublime? Il ne m'en fallait pas plus pour craquer. Après lecture, je peux vous dire que je ne regrette pas un seul instant la découverte de cette histoire. Elle m'a happée des le début et je n'ai pas pu lâcher mon livre.

J'ai beaucoup aimé ce roman qui se centre sur Sydney, une jeune fille ayant du mal à trouver sa place au sein de sa famille depuis que son frère a été envoyé en prison. Le récit est vraiment intéressant, chaque membre essayant de combler le vide du jeune homme. Se sentant invisible auprès de ses parents qui ne pensent qu'à Peyton, Sydney va se rapprocher de la famille Chatham qui va l'aider à voir les choses sous un nouvel angle.

Le contraste entre les deux familles est plutôt saisissant et c'est que donne beaucoup de force au roman. On navigue entre deux modes de vie très différents mais qui permettent à Sydney de tout doucement trouver sa place. Je me suis beaucoup attachée à la jeune fille qui tente de répondre aux exigences de ses parents, sans toutefois être vue pour qui elle est. Avec les Chatham, elle va pouvoir grandir, se sentir aimée et comprise, une belle évolution pour notre héroine plutôt effacée au début du roman. 

J'ai vraiment apprécié les Chatham, que ce soit Mac, Layla, ou même l'égocentrique Eric. Chacun apporte quelque chose à Sydney, l'aide à avancer, à découvrir une autre facette - moins noire - de la vie. On ne peut que s'attacher à tout ce petit monde. 

Avec une écriture toute en finesse et justesse, Sarah Dessen nous conte une belle histoire de famille, les difficultés de la vie et comment y faire face. Que malgré la douleur, les regrets, la culpabilité, nous n'avons d'autres choix que de s'accrocher et d'avancer. Ce n'est pas facile, mais bien entourés, nous pouvons y arriver. Les liens familiaux sont les plus complexes qui puissent exister et chacun doit y mettre du sien. Une famille, on en a qu'une, il ne faut pas l'oublier. 

Enfin, bien que la couverture française soit magnifique, la couverture originale fait terriblement plus écho à l'histoire, avec son carrousel emblématique et le titre, tout à fait approprié. Un petit bémol, mais heureusement, cela reste minime à côté de la qualité de ce livre. Je ne peux que le recommander. 


En bref, une histoire écrite avec finesse, concentrée sur Sydney et son besoin de trouver sa place au sein de sa famille, et dans la vie en général, après un drame qui a envoyé son frère en prison. La reconstruction est difficile, de même que la culpabilité et l'invisibilité que ressent l'adolescente face à ses parents, mais Sarah Dessen arrive toujours à laisser une belle note d'espoir à travers son recit. La vie peut être bien compliquée, mais nous n'avons pas d'autres choix que d'avancer. Ecrit avec justesse, voilà un nouveau roman de l'auteure qui a réussi à me séduire.

mercredi 28 novembre 2018

Comment ne pas faire pitié à Noel quand on est célibataire de Joanna Bolouri

commentnepasfairepitier

  • Nom: Comment ne pas faire pitié à Noel quand on est célibataire de Joanna Bolouri
  • Lu en: français
  • Pages: 416 pages
  • Sorti le: 14 novembre 2018
  • Editeur: Milady
  • VO: paru sous le nom The most wonderful time of the year en octobre 2016
  • Tome Unique

Noël, le cauchemar de tout célibataire ! À trente-huit ans, Emily a un travail satisfaisant, des amis fabuleux, et surtout, un appart merveilleux, situé à 661 kilomètres de sa famille un peu trop intrusive. Sa seule source de stress est Evan, son jeune voisin, qui a tendance à écouter la musique à fond, et fait encore plus de bruit la nuit... Mais qu'importe ! Heureuse en couple avec Robert, Emily espère bien l'inviter chez elle pour Noël et lui présenter ses parents. Finies les questions indiscrètes ! Mais quand Robert rompt avec elle, Emily en est malade. Comment va-t-elle pouvoir affronter sa famille ? Bien déterminée à reconquérir Robert, Emily fait appel au fêtard d'à côté...

separator

C'est la couverture qui m'a tapé dans l'oeil, et vu la période, c'était la lecture tout à fait rêvée! Un super moment détente, avec quelques fous rire, c'est tout ce dont j'avais besoin ces derniers jours! 

Ce que j'ai apprécié le plus ici, ce n'est pas tellement le côté romance, mais plutôt le côté familial. A quelques jours de Noel, Emily voit sa relation avec Robert se terminer brutalement, alors qu'elle avait promis de l'amener pour les fêtes, chez elle, en Ecosse. C'est la grosse panique pour notre héroine, qui n'ose pas affronter ses parents ni ses frères et soeurs, de peur de passer encore pour la fille la plus pathétique du monde. A 38 ans, Emily en ramasse plein la figure à cause de son statut de célibataire, alors hors de question d'avouer que son histoire vient de se terminer.

Pour l'aider, Evan, son jeune voisin hyper sexy, va accepter sa demande de se faire passer pour Robert. Une demande totalement farfelue mais qui va fonctionner du tonnerre! Avec Evan, on découvre la famille de Emily, et le moins que l'on puisse dire c'est qu'elle est aussi critique que déjantée! J'ai eu de nombreux fous rire  et j'ai trouvé chaque membre des Carson hilarant! On se demande quand ils vont découvrir la supercherie et surtout, comment, ce qui nous tient en haleine tout le long. 

Honnêtement, le côté familial prend énormément le dessus et j'ai fort apprécié cet aspect du livre, car souvent, pour paraitre bien aux yeux de sa famille, on ose pas avouer nos faiblesses et nos échecs. C'est un peu la morale de cette histoire qui se révèle plus profonde qu'elle ne le prétend. De même, la relation d'Emily et Evan n'a rien de précipitée ou de superficielle. L'auteure est arrivée à construire un univers qui tient la route, avec des personnages assez développés et une plume des plus agréable. Je recommande!


En bref, une histoire de bons sentiments qui met surtout l'accent sur la famille et les attentes de celle-ci, tout ce qu'on est prêt à faire pour ne pas la décevoir... Avec une bonne dose d'humour et d'amour,  ce roman vous fait passer un excellent moment, parfait pour la saison des fêtes qui approche à grand pas!

mercredi 21 novembre 2018

La magie d'une rencontre de Susan Wiggs

la magie d'une rencontre

  • Nom: La magie d'une rencontre de Susan Wiggs
  • Lu en: français
  • Pages: 448 pages
  • Sorti le: 1er novembre 2018
  • Editeur: Harlequin - Hors Collections
  • Tome Unique

Sur la route d’Avalon où elle revient au terme d’une longue absence, Sophie retrouve avec émotion sa petite ville des Catskills couverte d’un manteau de neige épais et soyeux. Après des années passées à voyager pour son travail, elle souhaite maintenant se consacrer à sa famille. Mais comment pallier une si longue absence auprès de ceux qu’elle a toujours aimés ? Plongée dans ses réflexions sur la route qui la conduit au lac des Saules, partagée entre la joie de retrouver les siens et les doutes qui malgré elle s'insinuent dans son esprit, Sophie se retrouve soudain prise dans une tempête de neige. Et c’est là, en plein blizzard, qu’elle fait la rencontre d’un homme venu la secourir. Un homme qui, très vite, éveille en elle des sensations oubliées : l’appétit de l’instant présent et, par-dessus tout, le désir d'aimer...

separator

Ce sont la couverture et le résumé qui m'ont convaincue de lire ce livre, et après l'avoir reçu d'abord en numérique grâce à netgalley, je suis allée l'acheter et je peux vous dire que l'édition collector est magnifique. J'aimerai que tous mes livres français soient comme ça!! 

C'est avec empressement que j'ai commencé cette histoire, et je dois dire qu'elle m'a de suite embarquée. Pourtant, le début est assez difficile, décrivant un contexte particulièrement douloureux mais nécessaire finalement dans la construction du personnage de Sophie. Découvrir son histoire m'a fascinée, je me suis beaucoup attachée à elle. A 39 ans, l'avocate accomplie décide de revenir à Avalon auprès de ses deux enfants, Daisy et Max, et d'enfin leur consacrer le temps qu'ils méritent. 

Voilà donc une belle histoire de famille, mais aussi une quête de soi. On pense parfois que notre chemin est tout tracé lorsqu'un événement vient remettre tout en question et change notre vision de la vie. A l'aube de ses 40 ans, Sophie se rend compte à quel point elle est passée à côté de sa vie de famille au profit d'une carrière brillante. Revenir à Avalon n'est pas la décision la plus simple, mais sans doute la plus juste. 

Avec notre héroine, on découvre alors cette petite ville, on fait connaissance avec Daisy, la fille ainée de Sophie et jeune maman, et de Max, pré-ado. Pour cette maman, c'est tout le défi de retrouver la complicité avec ses enfants et j'ai adoré suivre Sophie dans son évolution, assister à ses doutes, faire face à ses peurs, et avancer. Les autres personnages mis en avant sont tout aussi attachants, que ce soient les enfants, ou encore le beau Noah, qui va faire chavirer le coeur de Sophie.

L'écriture, si fluide et agréable, sublimée par un contexte hivernal enchanteur et magique, m'a permis de dévorer cette histoire, de m'y plonger avec tout mon coeur et de faire un peu partie de l'histoire de Sophie. Je m'y suis sentie intégrée, ressentant beaucoup d'émotions à la lecture des pages. Je ne pensais pas aimer autant, mais voilà, cette histoire, aussi classique peut-elle paraitre, m'a beaucoup touchée. J'ai vraiment adoré.


En bref, ce livre fut une véritable découverte, j'ai passé un délicieux moment en compagnie de Sophie, découvrir son histoire, assister à son évolution, faire connaissance avec sa famille et rencontrer le beau Noah, qui va changer sa vie. Le contexte hivernal m'a aussi énormément plu, ajoutant cette touche de magie tant attendue. Voilà un livre mature, différent de ce que j'ai pu lire, que je recommande chaudement!


mardi 13 novembre 2018

Les vrais amis ne s'embrassent pas sous la neige de Juliette Bonte

les vrais amis ne s'embrassent pas sous la neige

  • Nom: Les vrais amis ne s'embrassent pas sous la neige de Juliette Bonte
  • Lu en: français
  • Pages: 368 pages
  • Sorti le: 31 octobre 2018
  • Editeur: Harlequin - Collection &H
  • Tome Unique

Ils n’étaient pas censés s’aimer… Dès leur première rencontre, une complicité naturelle les relie. Dès leur premier fou rire, leur amitié devient une évidence. Mais, lorsque le désir s’immisce entre eux, tout se complique… Depuis qu’elle a menacé Luke avec une fourchette lors de leur première rencontre – épique –, Allison le considère très naturellement comme son meilleur ami. Il aime se moquer de son obsession pour les cookies maison et de sa façon de manger les hot-dogs ; elle adore l’écouter parler d’architecture et le remettre à sa place. Mais plus ils passent du temps ensemble, et plus Allison prend conscience que Luke est bien plus qu’un ami… À ses côtés, elle découvre de nouveaux sentiments, plus intenses, plus troublants. Des sentiments qu’elle ne devrait pas éprouver. Car Luke est le seul homme qu’elle n’a pas le droit d’aimer.

separator

A l'approche de Noel, avec les téléfilms qui passent, j'ai toujours cette envie de me plonger dans de jolies romances à cette période de l'année. Les vrais amis ne s'embrassent pas sous la neige m'a de suite tapé dans l'oeil grâce à cette magnifique couverture. Que dire, je m'attendais à lire une belle histoire un peu guimauve et le moins que je puisse dire c'est que je fus très surprise du contenu.

En effet, autant que vous le sachiez, ce titre est déjà sorti l'an dernier sous le nom Because of You, avec une couverture plus sexy et plus sombre. Avec le recul, je me dis qu'elle est bien plus adaptée que l'actuelle, reflétant réellement le contenu du roman. Oubliez la guimauve, la neige ou Noel et son esprit festif, Les vrais amis ne s'embrassent pas sous la neige est en réalité une romance mais pas si facile que ça. 

Alors que Allison est en couple avec Carl - cet architecte prétentieux qui ne vit que pour son boulot -, elle ne s'attendait pas à devenir aussi complice avec son meilleur ami, Luke. Entre eux, l'amitié est immédiate et fait plaisir à voir. Les deux jeunes gens sont sympathiques et on sent qu'ils apprécient la compagnie de l'autre, que c'est naturel.

Tout le contraire de Carl. Sa relation avec Allison m'a de suite dérangée, je me suis sentie mal à l'aise. Chapeau à l'auteure qui a su décrire un personnage froid et calculateur, se cachant derrière cadeaux et costumes hors de prix.  J'avoue que je n'ai pas compris comment notre héroine pouvait autant hésiter, d'emblée, j'ai senti que Carl était louche. En tout cas moi, je serai partie en courant depuis bien longtemps! 

Mais Allison est un personnage un peu fragile finalement. Sous ses bonnes réparties, elle hésite énormément et ne dit pas vraiment ce qu'elle pense, ne l'assume pas. On peut remercier Luke de l'aider à sortir de sa coquille. Voilà un personnage que j'ai apprécié même si il est un peu cliché: beau gosse, boss de son cabinet, terriblement sexy qu'il se tape minimum 3 femmes différentes sur la semaine... un tableau classique qui, personnellement, ne me fait pas rêver, mais j'ai bien aimé le voir tomber amoureux et comprendre ce que cela implique. 

L'histoire est donc surprenante car un peu "sombre" avec même quelques violences inattendues. La plume de l'auteure permet une lecture fluide et rapide, et même si je regrette que la couverture m'ait induite en erreur sur le contenu, je vous recommande tout de même ce roman. La tournure des événements, les personnages et le style de Juliette Bonte m'ont convaincue et au final, j'ai passé un bon moment.


En bref, j'ai passé un bon moment avec ce livre, grâce notamment à la plume de l'auteure, très agréable et aux personnages principaux plutôt attachants. Cependant, je m'attendais à une histoire plus romantique et acidulée, ne prêtez donc pas attention à la couverture qui pourrait induire en erreur. Ce roman est en effet un poil plus sombre qu'on ne le pense et a déjà été commercialisé l'an dernier sous le nom Because of You. 

dimanche 23 septembre 2018

Listen to your heart de Kasie West

listen to your heart

  • Nom: Listen to your heart de Kasie West
  • Lu en: français
  • Pages: 368 pages
  • Sorti le: 7 juin 2018
  • Editeur: Hugo Roman New Way
  • VO: paru sous le même nom en mai 2018
  • Tome Unique

Ce que Kate préfère au monde, c’est le lac au pied de sa maison. L’endroit rêvé pour faire le plein de soleil… et de solitude. Car il faut se l’avouer, communiquer avec ses camarades n’est pas vraiment son fort ! Pourtant, quand sa meilleure amie Alana la supplie de rejoindre l’équipe du podcast du lycée, Kate accepte le challenge. Après tout, elle pourra livrer ses bons conseils aux auditeurs, tout en restant bien cachée derrière son micro ! D’ailleurs, elle se rend vite compte qu’elle est plutôt douée… Jusqu’au jour où un mystérieux jeune homme appelle pour faire une déclaration anonyme. Kate en est sûre : il s’agit de leur copain Diego, qui craque pour Alana. Une belle histoire ? Ou Kate aurait-elle préféré que ce soit la sienne ? Saura-t-elle, pour une fois, trouver les bons arguments pour convaincre son propre coeur ?

separator

Kasie West est une auteure que j'apprécie énormément, jusqu'ici, j'ai toujours apprécié toutes mes lectures, avec mention spéciale pour Pivot Point, Ps: I like you et The fill-in boyfriend. Je n'avais donc aucun doute concernant Listen to your Heart mais je suis bien forcée de reconnaitre que ce fut une petite déception. 

Entendons-nous bien, ce roman a été une lecture très agréable, mignonne et sans prise de tête. Parfaite au moment où je l'ai lue, c'est tout ce dont j'avais besoin. Mais je ne peux m'empêcher de faire la comparaison avec les titres précédemment cités et il est clair que Listen to your Heart est en deça des autres, d'où ma déception. 

C'est peut être dû au fait que j'ai lu ce roman en français alors que je n'avais lu cette auteure qu'en anglais auparavant. J'ai eu extrêmement du mal avec la traduction, certaines structures de phrases étaient plutôt mal pensées et j'ai relevé quelques oublis de mots. L'ensemble m'a paru vraiment très plat, notamment pendant les podcasts, où les dialogues étaient sans saveur ni enthousiasme. Je ne sais pas si c'est un effet de traduction réel mais il m'a clairement manqué quelque chose. 

Les personnages ne m'ont pas plus charmée que cela, bien que Kate est sincèrement une chouette fille, passionnée par le lac, dévouée à la marina de ses parents et très loyale à son amie Alana. J'avoue ne pas avoir accroché avec cette dernière, trop mise en avant par Kate. Alana la fille parfaite, belle, douée, et forcément mieux que Kate. Kasie West nous décrit une amitié forte et pourtant, j'ai eu cette impression que devant Alana, Kate ne se sentait jamais à la hauteur. 

Quant au personnage masculin principal, Diego, encore une fois je l'ai trouvée très sympathique mais sans plus. Le problème dans ce roman est que rien n'est réellement approfondi. Le rendu semble fade, ce qui est dommage car il y a quelques éléments intéressants comme la famille, le dépassement de soi, le jugement des autres. J'aurai aimé que Kasie West se focalise moins sur son objectif final et aille plus loin dans son développement. 


En bref, j'ai été moins séduite par ce nouveau titre de Kasie West, l'auteure ayant déjà fait beaucoup mieux dans le genre. Néanmoins, je reconnais que ce fut une lecture doudou agréable, lue pile au bon moment. Je vous la recommande tout spécialement si vous cherchez une lecture rapide, mignonne et sans prise de tête. 

dimanche 16 septembre 2018

Le goût amer de l'abîme de Neal Shusterman

le gout amer de l'abime

  • Nom: Le goût amer de l'abîme de Neal Shusterman
  • Lu en: français
  • Pages: 408 pages
  • Sorti le: 30 août 2018
  • Editeur: Nathan
  • VO: paru sous le nom Challenger Deep en avril 2015
  • Tome Unique

Caden est un adolescent de quinze ans ordinaire, qui s'intéresse à l'athlétisme et aux jeux vidéo. Pourtant, il adopte un comportement de plus en plus étrange aux yeux de ses parents : il marche seul et pieds nus dans les rues, craint que ses camarades de classe ne veuillent le tuer... Dans son esprit, Caden est devenu le passager d'un navire voguant sur des mers déchaînées. Lorsque cela devient trop difficile pour lui de garder le contact avec la réalité, ses parents doivent l'interner en asile psychiatrique. Commence pour le jeune homme un long voyage qui doit le mener au plus profond des abysses, au risque de s'y noyer… Inspiré d'une histoire vraie, un roman d'une justesse incroyable sur les maladies mentales.

separator

Alors ce que je peux vous dire du Goût amer de l'abîme c'est que j'attendais énormément de ce roman. Pour avoir lu les séries Fragmentés et La Faucheuse qui sont excellentes, j'étais très curieuse de découvrir ce nouveau roman de l'auteur dans la veine du Young Adult contemporain. De plus, l'intrigue est basée sur des faits réels puisque l'auteur raconte l'histoire de son fils atteint de maladie mentale : la schizophrénie. Autant dire que ce n'est pas un sujet aisé et là, ce n'est vraiment pas passé, ça été même très dur de finir le roman.

Tout d'abord, je n'ai pas compris les passages dans lesquels Caden, 15 ans, s'imagine dans son esprit être le passager d'un vaisseau de pirates, voguant sur des mers. Il parle et se confie au Capitaine et il y a aussi un perroquet qui le met devant ses contradictions. Le début est donc tellement confus et vraiment brouillon que j'ai eu du mal et n'ai jamais réussi à bien saisir ce qu'il fallait comprendre. Caden vit sa vie de tous les jours, entre les cours, les jeux videos et sa passion pour l'athtlétisme. Puis dans la fiction, il vit sa vie de marin sur un bateau qui se dirige vers la fosse des Mariannes, un lieu dangereux. Dans la vraie vie, il est persuadé qu'un élève du lycée veut le tuer et ce côté paranoïaque et accusateur m'a vraiment déconcertée. Et cette impression d'évoluer dans un monde étrange et pas forcément structuré, même complètement abstrait ne m'a pas quittée une seule seconde.

Je crois que c'est rare mais je n'ai éprouvé aucun plaisir à lire ce roman. Les parties concernant la réalité m'ont plus intéressée parce que on découvre comment la maladie se déclare, comment elle évolue de manière négative et destructrice, comment les parents font face. J'ai bien aimé la fin, lorsqu'on comprend d'où vient la figure du capitaine. Et là je me suis dit hourra! Le traitement de l'imaginaire est plutôt réussi je pense parce que Neal Shusterman arrive bien à décrire la confusion de l'esprit, les dérives et l'éloignement avec la réalité... j'ai juste pas du tout accroché.


En bref, des débuts difficiles pour une lecture en demie-teinte. J'ai aimé certains passages, dont certains sont émouvants notamment lorsque les parents font interner leur enfant mais je n'ai pas du tout accroché au personnage de Caden. La manière qu'à l'auteur de nous présenter la maladie et de nous montrer son évolution peut vous convaincre à lire ce livre, mais malheureusement je ne peux pas vous le conseiller. C'est à vous de voir parce que je crois que je suis passée complètement à côté, je suis trop déroutée.

chronique_lael

jeudi 6 septembre 2018

Trouver les mots de Julie Buxbaum

trouver les mots

  • Nom: Trouver les mots de Julie Buxbaum
  • Lu en: français
  • Pages: 368 pages
  • Sorti le: 16 aout 2018
  • Editeur: Pocket Jeunesse
  • VO: paru sous le nom What to say next le 11 juillet 2017
  • Tome Unique

Le jour où Kit Lowell, l’amour secret de sa vie, s’assoit à sa table de cantine, David est bouleversé. Il comprend que c’est le moment ou jamais de démarrer une conversation. Mais quoi de plus difficile pour un garçon solitaire, qui ne comprend rien aux conventions sociales ? Kit, elle, cherchait un endroit où on la laisserait enfin tranquille, après la mort de son père. Elle est loin de se douter de ce qu’elle va trouver en posant son plateau à côté de celui de David…

separator

Après Trois de tes secrets, j'avais hâte de découvrir un autre titre de Julie Buxbaum. Le constat? Je deviens fan de l'auteure!! Trouver les mots a été une lecture fabuleuse, qui m'a sortie de ma panne et qui m'a permis de m'évader de mon quotidien le temps de quelques heures. Pourtant, ce n'est pas un livre si facile ou feel-good, mais il a tellement été intense que je ne peux que le qualifier de coup de coeur.

Avec Trouver les mots, Julie Buxbaum met en vedette David et Katherine - Kit pour les intimes. Très vite, le ton est donné. Si David souffre du syndrôme d'Asperger et présente une personnalité hors du commun, Kit vient de vivre le drame de sa vie en perdant son père dans un accident. Les deux n'étaient pas prédestinés à se parler mais voilà qu'un jour, Kit s'assoit à la table de David.

A ce simple contact, la vie des deux jeunes gens va changer, à commencer par David. Que dire, j'ai tellement aimé ce personnage hors norme! Si vous avez vu la série Atypical, David n'est pas sans rappeler un certain Sam. De suite, je me suis attachée à lui et j'attendais ses chapitres avec impatience. Sa personnalité brillante m'a séduite, sa façon de penser et de s'exprimer assez brute de décoffrage, son extrême intelligence... David est un personnage fascinant qui surprend car on ne sait jamais ce qui nous attend avec lui. Je tire mon chapeau à l'auteure d'avoir aussi bien écrit ce personnage si vivant, si vibrant.

Kit, quant à elle, ne voit plus la vie de la même manière. Un bal, la coupe d'un jean....que ce sont ces choses futiles alors que son père est mort? La jeune fille n'arrive plus à s'intéresser à ses amies et aux choses banales auxquelles elle donnait de l'importance avant. Désormais, tout est triste, fade...sauf avec David. Ses chapitres sont plus douloureux car plus tristes mais en même temps, je les ai beaucoup appréciés car j'ai pu comprendre son désarroi. Quand on vit un drame pareil, notre perspective change et peu sont les gens qui s'en rendent compte ou compatissent réellement. De fait, les chapitres de Kit montrent à quel point on peut se sentir seul dans ce genre d'épreuve. 

C'est un livre qui n'a pas véritablement de fil rouge mais qui nous conte la vie de deux adolescents qui tentent de se comprendre et de se faire une place dans ce monde difficile et compliqué. J'ai trouvé qu'il y avait beaucoup à apprendre, que Julie Buxbaum nous faisait réfléchir à travers ses mots et ce que vivent les personnages. On est secoué, mais dans le bon sens. C'est une lecture magnifique qui m'a beaucoup touchée.


En bref, c'est un nouveau coup de coeur pour ce second titre de Julie Buxbaum. Trouver les mots n'est pas une lecture feel-good, bien au contraire, elle nous bouscule et nous fait réfléchir, mais elle est aussi attendrissante grâce à ses personnages si réels et charismatiques. J'ai adoré la personnalité de David et la sensibilité, l'humanité de Kit. Ces deux là forment un duo très inattendu mais extrêmement attachant. Je n'ai qu'une envie, vous dire de lire cette merveille, vous ne serez pas déçus.

samedi 4 août 2018

Love to hate you de Jo Watson

love to hate you

  • Nom: Love to hate you de Jo Watson
  • Lu en: anglais
  • Pages: 400 pages
  • Sorti le: 3 mai 2018
  • Editeur: Headline Eternal
  • VF: pas d'infos
  • Tome Unique

Sera is usually a good girl. (Except for one wild night in the backseat of a stranger's car!) But what happens when that bad boy turns out to be her new boss? And what happens when he wants more than one night...and he can be very persuasive...

114149306

~ ENGLISH REVIEW~ 

I'm happy to have followed Amazon's recommandation and read this book. I didn't know the author but you can be sure I will read her others books. This one was what I needed while on vacation. A feel-good romance, funny story with nice characters, each one of them with an interesting background story. The writing style was really good too. A very summerish book I recommand!

Sur une recommandation d'Amazon, je me suis laissée tenter par ce titre qui semblait vraiment sympa à lire. En vacances à ce moment là, j'avoue que cette lecture a été parfaite pour un moment de détente à la plage. 

Le tout commence sur les chapeaux de roues, lorsque Sera vit une nuit torride avec un bel inconnu dans sa voiture. La jeune femme, d'habitude plus sage, n'arrive pas à s'expliquer ce qu'il s'est passé. Heureusement pour elle, qui dit coup d'un soir, dit ne plus jamais revoir la personne...enfin, c'est ce qu'elle croyait! Lorsque le bel inconnu en question débarque à son travail en se présentant comme le nouveau boss, Sera n'en croit pas ses yeux! Et si la jeune femme est déjà déstabilisée, les surprises ne s'arrêtent pas là... en effet, Ben - de son nom - est aussi son nouveau voisin!

Dit comme ça, on aurait l'impression que Ben est un stalker invétéré, mais il n'en est rien. Ce livre, je l'ai trouvé drôle à lire et en même temps, il reste sérieux sur certains aspects. Jo Watson est arrivée à bien doser son récit, à nous présenter des situations plus cocasses, ou d'autres où la tension grimpe. Moi qui ne connaissais pas du tout cette auteure, j'ai été agréablement surprise par son style! 

L'intrigue est donc relativement classique et exclusivement centrée sur la romance. Cela permet à l'auteure de se focaliser sur ses personnages et leurs ressentis. Si Ben est quelqu'un qui se montre sûr de lui, Sera est plus partagée. Entre un contexte familial très difficile, un boulot qui n'est pas encore acquis et ses sentiments pour son boss, Sera ne sait pas toujours comment faire face. Mais avec Ben, elle se sent pousser des ailes, malgré la peur qui la tenaille. J'ai bien aimé ce couple, qui se découvre et se cherche. Au delà des apparences, chacun arrive avec un bagage, qui nous rappelle que la vie n'est jamais simple pour personne. Et c'est ça que j'ai apprécié dans ce roman... quand humour, amour et réalité font un savant mélange.


En bref, Love to hate you a été une excellente surprise. C'est le genre de roman feel good, avec beaucoup d'humour, d'amour, mais aussi de remises en question suite à la réalité de la vie. J'ai été séduite par le style de Jo Watson qui s'est révélé simple, efficace et très fluide. Je remercie amazon pour cette recommandation, si vous cherchez une histoire drôle à lire cet été, surtout foncez, vous ne serez pas déçus!