► ► Livres
Bilan des lectures Calendrier des parutions Chroniques récentes Cover reveal Infos livresques In my Mailbox Jeux livresques Lectures communes Lire en VO Mes Conseils livresques Rendez-vous littéraires Sommaire des chroniques
► ► Musique & Cinéma
Critiques cinéma Critiques musicales Sommaire général
► ► Hello World
Hello Japan Live Report
► ► Graphisme
Coulisses de mes créations Mon site professionnel
► ► Mirrorcle World
Anciens designs Concours Les Binômes Partenaires Qui suis-je?
► ► Autres Rendez-vous
Autour du blog Booktube Challenges & Tags Dear Friends Lifestyle
vendredi 14 septembre 2012

eve [eve #1]

CareyEve

  • Nom: eve [eve #1] de Anna Carey
  • Lu en: anglais
  • Pages: 318 pages
  • Sorti le:  4 octobre 2011
  • Niveau de compréhension : facile
  • VF: paru sous le nom "La vie rêvée d'Eve" le 21 mai 2015 

 

Seize ans après qu'un virus mortel a décimé la Terre, hommes et femmes vivent séparés. Ève, 18 ans, n'a jamais quitté l'enceinte de son école. Elle pense qu'un avenir radieux l'attend, jusqu'à ce qu'elle découvre la terrible vérité : les jeunes diplômées sont enfermées dans une clinique ou elles enchaînent les maternités pour repeupler le monde dévasté. Horrifiée, Ève s'enfuit. Commence alors un voyage solitaire et périlleux à travers la Zone, ou elle doit éviter les chiens sauvages et les hommes qui la terrifient. Jusqu'au jour ou elle rencontre Caleb, un jeune rebelle qui gagne peu à peu sa confiance... puis son coeur. Mais dans ce monde ravagé, l'amour est un luxe qu'Ève ne peut se permettre. Sauf à le payer très cher.

Eve est un roman dystopique pur et dur. Voilà un univers fascinant, prenant, stressant, triste, mais avec de l'espoir. Voilà un livre qui a réussi à me transmettre beaucoup d'émotions. Eve vit dans un monde complètement abandonné. En effet, un virus mortel a emporté presque toute la population hormis les plus jeunes. Ceux-ci ont alors été éduqué à l'abri dans des écoles et n'en sont jamais sortis. Enfin ça, c'est surtout pour les jeunes demoiselles. Eve, brillante élève, n'attend qu'une chose: être diplômée et apprendre son nouveau métier.

A la veille de la proclamation, eve découvre la terrible vérité sur le sort qui l'attend. Ne pouvant s'y résoudre, elle décide de s'échapper avec la complicité d'un de ses professeurs. Très vite, elle se retrouve dehors dans un monde dont elle ignore tout. Commence alors une aventure touchante et difficile pour la jeune fille qui devra redoubler de courage et remettre en cause toute son éducation. Sur sa route, elle croisera bien des gens, mais dans ce monde hostile, à qui peut on se fier?

J'ai vraiment beaucoup aimé voyager avec Eve et découvrir ce monde complètement délaissé, aux prises d'un roi tyrannique qui tente de formater le reste de la population en lui faisant croire qu'une nouvelle Amérique se construit.  On avance dans un périple très dur ou la survie prime avant toute chose. Dans les ruines d'un monde qui n'existe plus, on distingue quelques souvenirs qui rappelle la vie d'avant. Eve se plait à se remémorer ses propres souvenirs, certes douloureux, mais qui nous permet de mieux apprécier le personnage. C'est une jeune fille douce et fragile mais forte à la fois qui veut croire qu'une nouvelle vie est possible.

Dans sa quête de fuir cette école et ces mensonges, Eve retrouvera une camarade, Arden, elle aussi échapée. Ensemble, elles tenteront de survivre non sans difficultés. Elles rencontreront sur leur route un groupe de jeunes hommes, qui se sont eux aussi échappés non pas d'une école, mais d'un camp forcé où ils devaient travaillé plus de 12h par jour. Parmi ce groupe, eve n'aura d'yeux que pour Caleb... Leur lien est vraiment très fort d'ailleurs et j'ai beaucoup aimé les passages centrés sur eux. La romance n'est pas le point principal du roman, mais elle apporte du réconfort et on se délecte de chaque passage entre Eve et Caleb.

Le livre est aussi écrit très fluidement et se lit très très vite. Les sentiments sont décrits à leur juste valeur et on ne peut que s'attacher aux personnages. L'action est toujours présente, du coup, on est jamais vraiment relax quand on est plongé dans ce monde car on s'attend à tout et à n'importe quoi. De quoi vous faire tourner les pages encore et encore! La fin m'a vraiment déchiré le coeur, j'ai très hâte de connaitre la suite dans le second tome. En espérant que ce livre soit traduit, car en matière de dystopie, il fait vraiment partie des très bons livres à découvrir!


lundi 24 octobre 2011

Vampire Academy [Vampire Academy #1] de Richelle Mead

books_vampireacademy_big

  • Nom: Vampire Academy de Richelle Mead
  • Lu en: anglais
  • Pages: 334 pages
  • Sorti le: 16 aout 2007
  • Editeur: Razorbill
  • VF: paru sous le même nom en octobre 2010

Lissa Dragomir is a Moroi princess: a mortal vampire with a rare gift for harnessing the earth's magic. She must be protected at all times from Strigoi; the fiercest vampires—the ones who never die. The powerful blend of human and vampire blood that flows through Rose Hathaway, Lissa's best friend, makes her a dhampir. Rose is dedicated to a dangerous life of protecting Lissa from the Strigoi, who are hell-bent on making Lissa one of them. After two years of freedom, Rose and Lissa are caught and dragged back to St. Vladimir's Academy, a school for vampire royalty and their guardians-to-be, hidden in the deep forests of Montana. But inside the iron gates, life is even more fraught with danger…and the Strigoi are always close by. Rose and Lissa must navigate their dangerous world, confront the temptations of forbidden love, and never once let their guard down, lest the evil undead make Lissa one of them forever…

separator

Après cette lecture je me demande comment je n'ai pas plongé dessus plus tôt, quel excellent premier tome! D'emblée j'ai été séduite par l'univers de Richelle Mead. Si je n'ai pas lu VA avant aujourd'hui, c'est tout simplement parce que j'appréhendais de me replonger encore dans un univers vampirique. Mais force est de constater que la mythologie proposée par l'auteure est juste très originale et dépasse ce qu'on savait déjà sur les vampires.

Avec ce premier tome, on tombe dans un monde bien défini, où chacun a sa place. Entre les Morois, les Dhampirs et les Strigois, Richelle Mead va plus loin. J'ai beaucoup aimé cet aspect de l'histoire qui en fait probablement une saga vraiment unique. La première partie du livre prend d'ailleurs le temps de nous expliquer le rôle de chacun, sans pour autant que ça soit long ou ennuyeux. Ainsi, les Morois se trouvent être l'élite chez les Vampires. C'est parmi eux qu'on retrouve les 12 familles de sang royal. Les Morois maitrisent tous un des 4 éléments. Ils vivent la nuit, se nourissent de sang grâce aux sources mais tolèrent une très faible lumière. Les Dhampirs sont nés de l'union avec un Moroi. Ainsi, ils sont aussi rapide que leurs semblables mais ils sont aussi à moitié humain: pas de sang pour eux, sans compter la tolérence du soleil. Leur rôle est très important puisqu'il s'agit des gardiens des Morois. Enfin, les Strigois se révèlent être de véritables vampires comme on peut en connaitre, sans états d'âmes et surtout cruels.

Au coeur de tout ce petit monde, se construit l'intrigue et évoluent nos personnages. Rose, une dhampir et Lissa, une moroi, sont les vedettes du livre. J'ai adoré le personnage de Rose. Cette fille est juste incroyable! Bornée, courageuse, tête à claque, touchante mais aussi très drôle grâce à ses répliques, j'ai été vraiment séduite par cette héroine au fort caractère. Toute sa vie est quasi dédiée à Lissa, de sang royal, qu'elle doit protéger. Par moment, le fait qu'elle pense trop à elle est agaçant car elle s'oublie elle même. C'est aussi là la preuve de leur lien puissant et d'une amitié exemplaire. J'ai un peu moins apprécié le personnage de Lissa pourtant extrêmement complexe. C'est une fille douce et calme, souvent vulnérable et influencable mais qui a des pouvoirs extraordinaires. En les utilisant, elle devient alors courageuse, forte et déterminée. J'ai bien évidemment craqué pour le personnage masculin qui fera tourner la tête de Rose: Dimitri. J'ai aimé son calme, son assurance, son savoir, et son amour dévorant pour la jeune fille. Entre eux on sent que le courant passe par le biais de petites attentions, jusqu'à ce que ça chauffe un peu plus.... J'ai hâte d'en découvrir plus sur ce couple impossible!

Par ailleurs, nous ne sommes pas en reste concernant les personnages secondaires. Richelle Mead en propose une belle brochette! Comme dit précédemment, tout et tout le monde a sa place dans ce 1er tome. Alors qu'on découvre  peu à peu cet univers fascinant, l'action se met tout doucement en place, pour prendre son envol durant la seconde partie du roman! L'auteure met davantage d'adrénaline tout en restant concentrée sur les sentiments de ses personnages. Résultat? On ne peut pas lâcher le livre. La fin ouvre grand la porte à la suite qui promet de nombreux rebondissements. Enfin, petit mot sur l'écriture et le style de Richelle que j'ai adoré! Ici pas de gants, l'auteur utilise un vocabulaire un peu plus osé et actuel. Non vraiment, rien à redire, ce premier tome m'a totalement conquise! 

mardi 22 février 2011

The Iron Queen [The Iron Fey #3] de Julie Kagawa

The Iron Queen

  • Nom: The Iron Queen [The Iron Fey #3] de Julie Kagawa
  • Lu en: anglais 
  • Pages: 358 pages
  • Sorti le: 25 février 2011
  • Editeur: Harlequin TEEN
  • Niveau de compréhension VO: difficile
  • VF: paru sous le nom Le sermet d'une reine en mars 2012 

Je m'appelle Meghan Chase.
Je pensais que c'était fini : que mon temps chez les fées, les choix impossibles que j'avais eu à faire, que les sacrifices des gens que j'aimais étaient derrière moi. Mais une tempête approche, une armée de fées de fer va me ramener par la force dans leur monde, contre mon gré. M'éloigner du prince en exil qui a juré de rester à mes côtés. Me ramener au cœur d'un conflit si redoutable que je ne suis pas sûre de pouvoir y survivre.
Cette fois, je ne pourrais plus revenir en arrière.

Traduction de Secret Forbidden World.

Vous avez déjà certainement pleuré devant un film....Moi je viens de pleurer à chaudes larmes, incontrôlables, durant les 30 dernières pages (soit pendant bien 1h) de ma lecture de The Iron Queen. Troisième volume de la saga The Iron Fey, c'est la cerise sur le gâteau, l'apothéose. C'est aussi le plus douloureux, le plus tendre, le plus beau. Dans ce volume, Meghan se révèle totalement. C'est une héroine comme je les aime. Elle a évolué comme il le fallait, faisant toujours les bons choix. C'est une fille peu sure d'elle, mais courageuse, qui pensera toujours à ceux qu'elle aime. Sans trop spoiler, la fin est juste incroyable et ce qu'elle a fait pour sauver le monde des Fées est magnifique. On assiste à son ascension, on tremble avec elle, on a peur avec elle et on affronte les choses avec elle. Car c'est la seule qui peut sauver le monde des Fées de celui de Fer, la seule qui est immunisée et qui peut arrêter ce massacre.

Sans compter Ash et Puck. Ce dernier sera toujours fidèle à lui même, le meilleur ami dévoué, qui apporte la grosse touche d'humour dans une atmosphère pesante. Puis Ash....ô Ash.... C'est ici qu'il se révèle également, agissant cette fois avec son coeur. Il aime Meghan et ça se ressent durant toute la lecture. Leur lien est intense, sincère. Il aura tout sacrifié pour en arriver là, il aura été majestueux. La fin est douloureuse, on ne veut pas y croire. Et pourtant, je n'imagine pas d'autre fin tant celle-ci est parfaite.

Je salue l'auteure, Julie Kagawa pour avoir imaginé un univers pareil.  Le Nevernever est unique. Le monde des Fées de Fer aussi. L'intrigue est palpitante jusqu'au bout et elle nous prend aux tripes. Elle propose un panel tellement surprenant d'émotions, de sentiments qu'on est tout simplement aspiré.  Je crois que cette saga est la plus belle que j'aie pu lire, me faisant vibrer. Je me demande si, un jour, je lui trouverai un égal.

mardi 15 février 2011

The Iron Daughter [The Iron Fey #2]

iron daughter

  • Nom: The Iron Daughter [The Iron Fey #2] de Julie Kagawa
  • Lu en: anglais
  • Pages: 359 pages
  • Sorti le: 1er aout 2010
  • Editeur: Harlequin TEEN
  • Niveau de compréhension VO: difficile 
  • VF: paru sous le nom La captive de l'hiver en septembre 2011

Entre l’Hiver et l’Eté, la guerre est imminente. Désespérée, Meghan — fille fée de l’Eté — voit le prince Ash — fils de la reine d’Hiver — s’enfermer dans une indifférence de glace et le croit perdu pour elle. Et pourtant, incapable de l’abandonner à son sort de captive, bravant tous les interdits de la Cour d’Hiver, voilà qu’ il la délivre… Une dangereuse transgression qui fait de lui un traître et de Meghan une fugitive aux abois…

M'étant plongée la semaine passée dans la saga The Iron Fey avec le 1er volume The Iron King, j'ai continué dans cet univers avec le 2ème volume The Iron Daughter. Si le premier m'avait déjà mis dans tous mes états, celui-ci fait encore plus fort. Je ressors de cette lecture lessivée et perdue. Tout au long du récit, je suis passée du rire, au stress, et surtout aux larmes. La fin de ce tome est totalement prenante, j'en avais le souffle coupé. L'action ne s'arrête jamais, on a pas de répit et on veut lire toujours plus.

Dans The Iron Daughter, on continue de suivre les aventures de Meghan, Puck et Ash. Cette fois leur mission est de sauver le Sceptre des Saisons volé par les Fées de Fer qui commencent à envahir non seulement notre monde mais aussi le NeverNever. Tout n'est que machination et trahison et nos héros vont subir beaucoup d'épreuves. Cet épisode met en place la guerre qui se prépare tout doucement entre les Fées de Fer et les Fées de l'Été et de l'Hiver. La Faerie est en danger et il est temps d'admettre que l'ennemi est bien plus dangereux qu'il n'y parait.

A travers cette quête, on découvre nos personnages encore un peu plus. Meghan se révèle être une fille très courageuse, découvrant des pouvoirs insoupçonnés, Ash décide enfin de penser par lui-même et avec son cœur, pour mon plus grand bonheur! Puck reste toujours l'ami dévoué et drôle. On s'attache à ses personnages, on tremble avec eux, on pleure avec eux, on rit avec eux. C'est prenant, touchant, c'est juste magnifique.

Entre l'action, l'énigme, l'amitié et cette histoire d'amour magique, je peux vous dire que je ne m'en remets pas. C'est de loin mon gros coup de cœur littéraire, cette série est tout simplement grandiose.

mercredi 9 février 2011

The Iron King [The Iron Fey #1] de Julie Kagawa

Julie_kagawa-theironking

  • Nom: The Iron King [The Iron Fey #1] de Julie Kagawa
  • Lu en: anglais 
  • Pages: 363 pages
  • Sorti le:  1er février 2010
  • Editeur: Harlequin TEEN
  • Niveau de compréhension VO: difficile
  • VF: paru sous le nom La princesse maudite en juin 2011

Ethan a disparu... A la veille de son seizième anniversaire, Meghan découvre qu'on a enlevé son petit frère. Dans le même temps, elle apprend qu'elle est une fille fée, la princesse maudite d'un royaume invisible dont il lui faut franchir la porte si elle veut retrouver Ethan. Prête à tout, Meghan accepte de passer de l'autre côté du miroir au risque de sa vie. Et, sitôt transportée dans la forêt magique, elle voit se dresser en travers de sa route le prince Ash, le plus dangereux des êtres dangereux qui peuplent les royaumes invisibles...

OMG!!!! Cette nouvelle saga m'a totalement conquise!! Le 1er tome, The Iron King est une pure merveille. Commencé il y a déjà un petit bout de temps, je m'y suis plongée dès que j'avais un moment. J'en avais entendu du bien, des éloges même et franchement: c'est un régal. L'ambiance générale est tellement bien écrite qu'on est quasiment transporté. D'emblée l''action s'installe, on  ne s'ennuie jamais. On se surprend même à se dire que les personnages n'ont aucun repis tant ils passent d'aventures en aventures. Concernant le lecteur, nos émotions sont mises à rude épreuve, passant du rire aux larmes, au stress, au soulagement pour finir on devient totalement amoureux de ce monde extraordinaire.


The Iron King, c'est une histoire féérique et complexe mais tellement bien imaginée. Le jour de ses 16 ans, Meghan vit une journée plus que pénible. Ayant subi une humiliation devant toute l'école, elle n'est pas au bout de ses peines quand elle rentre chez elle. Sa réalité change, et ses croyances aussi. L'imaginaire se mêle au réel et au début, c'est difficile à croire. Mais Meghan est prête à tout pour sauver son petit frère, en danger. Elle n'a pas d'autre choix que d'accepter que les fées existent bel et bien.

Avec son ami, Robbie, elle se lance dans la plus grande aventure de sa vie. C'est tellement palpitant qu'il est difficile de lâcher le livre. En effet, Julie Kagawa a un don pour décrire son univers, le rendant très imagé, coloré, incroyable. C'est tout un monde à part, avec ses coutumes et ses traditions, mais aussi ses nombreux dangers. Et ça, Meghan va vite le comprendre. D'autant plus que l'enjeu est très important, allant au delà des attentes. Et notre héroine va plonger la tête la première, dans ce pays qu'elle ne connaissait pas. 

Si elle est bien accompagnée par Puck, son meilleur ami, sa route va aussi croiser celle de Ash, le Prince d'hiver. Le jeune homme porte très bien son nom, car il reste très distant et insensible au départ. Pour autant, comme Meghan, j'ai eu le coup de coeur pour lui. Ash, c'est le personnage masculin qui fait rêver, tant par sa force, que son charisme mais aussi son amour, qu'on devine caché sous une énorme carapace. A eux trois, ils forment un trio hillarant mais surtout très attachant.

C'est un véritable coup de foudre que j'ai eu pour ce livre. Tout y est pour passer un moment extraordinaire! Le folklore magique, les personnages, les enjeux.... c'est juste incroyable. La plume de Julie Kagawa est également parfaite. Pour un premier tome, on peut dire que la barre est haute! La suite promet monts et merveilles.