► ► Livres
Bilan des lectures Calendrier des parutions Chroniques Livres Chroniques Mangas Cover reveal Infos livresques In my Mailbox Jeux livresques Lectures communes Lire en VO Mes Conseils livresques Rendez-vous littéraires Sommaire des chroniques
► ► Musique & Cinéma
Critiques cinéma Critiques musicales Sommaire général
► ► Hello World
Hello Japan Rencontres extraordinaires Salons & Dédicaces
► ► Graphisme
Coulisses de mes créations
► ► Mirrorcle World
Anciens designs Concours Les Binômes Les blogs à visiter Mes chroniqueuses Qui suis-je?
► ► Autres Rendez-vous
Autour du blog Booktube Challenges & Tags Dear Friends Lifestyle
vendredi 18 janvier 2019

Fleurir [Puisque c'est ma rose #2] de Jade River

fleurir

  • Nom: Fleurir [Puisque c'est ma rose #2] de Jade River
  • Lu en: français
  • Pages: 570 pages
  • Sorti le: 14 janvier 2019
  • Editeur: MxMBookmark - Collection Infinity
  • Tomes antérieur: Tome 1 

La fin de l'année scolaire approche, Abby et Arthur seront bientôt séparés. Mais si le départ de la jeune fille en Irlande se précise, ses préparatifs sont perturbés par les mensonges et les secrets qui l'entourent, par la mystérieuse voiture qui la suit depuis des mois et par son ami Noah, dont les décisions nocives l'affectent. Elle se voit également contrainte de composer avec Ophélie, qui menace de révéler au grand jour sa relation avec Arthur. Prise dans ce tourbillon, Abby se bat, suivant ses convictions et ses envies, peu importe les conséquences. Mais comment trouver sa voie lorsque la voix des autres nous étouffe ?

separator

Le premier tome avait été un énorme coup de coeur. J'avais vibré avec les personnages, si attachants. C'est tout naturellement que j'attendais de lire cette suite et des que je l'ai reçue, je n'ai pas attendu pour le dévorer. Malheureusement, je dois admettre que je suis un peu déçue. 

Parlons peu, mais parlons bien, ce qui m'a franchement déplu dans le roman, c'est toute l'ambiance très pesante. Jade River aborde beaucoup de sujets sensibles et délicats - et pour ça, je lui tire mon chapeau car cela reste très intéressant et tout à fait crédible et actuel - mais le récit est considérablement alourdi par une atmosphère déprimante. La pauvre Aby n'en mène pas large, et alors qu'elle se débattait déjà avec des sentiments interdits pour son professeur, elle est loin de s'imaginer toute la misère qui l'attend encore. 

En soi, je ne reproche pas à l'auteure d'avoir abordé ces sujets très difficiles, ils sont d'actualité et chacun a déjà peut-être pu y être confronté de près ou de loin dans sa vie. C'est la manière dont tout cela est amené. C'est très lourd et on se demande sincèrement quand est ce que ça va s'arrêter. A un moment, je n'avais qu'une hâte, c'était de finir le roman. Je me sentais trop écrasée par les épreuves des personnages. J'avais perdu cet attrait que j'avais ressenti dans le premier tome, et le côté addictif, mystérieux et interdit de la romance a, pour moi, complètement disparu dans cette suite.

En effet, on s'éloigne vraiment du sujet principal qu'est la romance interdite entre Aby et Arthur. Même si dans le premier tome, Jade River aborde déjà des sujets sensibles, il m'avait semblé que les deux personnages étaient son point central. Or ici, avec Fleurir, on s'éparpille un peu, l'attention est focalisée sur d'autres, en particulier Noah, au détriment de la relation Aby/Arthur. Même l'histoire du beau professeur, pourtant peu anodine, n'a pas réussi à me toucher autant. C'est comme si Arthur s'était effacé. Du coup, j'ai trouvé que le lien entre Aby et lui perdait de sa superbe. 

Je suis donc très peinée de ne pas avoir apprécié cette lecture comme je m'y attendais. L'épilogue n'a malheureusement pas su me réconcilier avec le reste, l'espoir et la lumière arrivants trop tard selon moi. Je pense retenir de ce dyptique principalement le premier tome que j'avais trouvé magnifique et plus léger. Ceci étant dit, Jade River ayant une très belle plume, je continuerai à suivre ses prochains écrits car je suis certaine qu'elle nous livrera encore de belles histoires!


En bref, une suite et fin un peu en demi-teinte pour moi. Si j'ai apprécié les risques pris par l'auteure d'aborder tous ces sujets difficiles, j'ai trouvé que l'ambiance en prenant sacrément un coup, rendant le récit lourd et déprimant. Je suis assez peinée de le dire, mais j'avais hâte de le terminer. Je n'ai pas retrouvé ce côté adictif du premier qui entourait la relation de Aby et Arthur, Jade River ayant privilégié d'autres aspects dans son livre. J'ai eu la sensation qu'on s'éloignait du sujet principal pour y revenir un peu trop vite sur la fin. Globalement, c'est un dyptique que je conseille, mais j'avais espéré un peu plus de cette suite.


lundi 7 janvier 2019

Le prix du sang [Une braise sous la cendre #3] de Sabaa Tahir

une braise T3

  • Nom: Le prix du sang [Une braise sous la cendre #3] de Sabaa Tahir
  • Lu en: français
  • Pages: 570 pages
  • Sorti le: 22 novembre 2018
  • Editeur: Pocket Jeunesse
  • VO: paru sous le nom A reaper at the gates en juin 2018
  • Tomes antérieurs: Tome 1 - Tome 2

Helene Aquilla, la Pie de sang, est assaillie de toute part, elle doit protéger les habitants de l’Empire contre les forces du mal et déjouer les plans de la Commandante. Au même moment, à l’est, Laia cherche à éliminer le terrible Semeur de Nuit et reçoit des menaces inattendues de la part de ses alliés. Quant à Elias Veturius, quelque part entre le monde des morts et celui des vivants, il rejoint les Attrapeurs d’Âmes, sacrifiant sa liberté et son humanité. Au sein de l’Empire et au-delà, la guerre est imminente…

separator

J'attendais cette suite avec impatience, et le moins que l'on puisse dire c'est que la barre est toujours aussi haute et que j'ai bien accroché à ma lecture. Sabaa Tahir a du talent et le démontre encore une fois ici.

Des le début on prend ses marques très rapidement. Les événements nous reviennent facilement en mémoire et on prend le rythme avec aisance. J'ai de suite ressenti le côté addictif du bouquin, ce qui fait que j'ai lu les 40% quasiment d'une traite. Le milieu souffre un peu de longueurs, ce qui m'a fait traîner, mais plus j'avançais, plus la fin me tenait, jusqu'à ce que je termine. Un bon dosage donc, qui m'a tenu en haleine tout le long. 

La force de ce troisième tome réside en deux points: son intrigue et ses personnages. Côté intrigue, Sabaa Tahir s'est plus orientée vers la stratégie politique, ce qui n'est pas pour me déplaire, tandis que la magie et le surnaturel s'y joignent sans difficultés. C'est surprenant mais terriblement bien amené, tout coule de source. J'ai été vraiment happée par l'histoire, les révélations arrivants au bon moment, l'action toujours présente. 

Quant aux personnages, ils sont de plus en plus complexes et j'ai aimé les retrouver. Mes préférées ont été La pie de sang et Laia, qui apportent beaucoup de dynamise au roman. La pie de sang s'est révélée être un personnage très attachant, malgré son rôle. Laia, elle, est toujours aussi sensible, mais gagne en maturité. Enfin, Elias, qui a vu sa vie changer. J'avoue que j'ai moins aimé ses chapitres, moins adhéré à ce qu'il est devenu, mais pour l'ensemble de l'histoire, c'était nécessaire. Objectivement, c'est bien pensé, et comme je le disais, tout est tellement maîtrisé, que tous les enchaînements d'événements paraissent naturels. 

Voilà une série qui va crescendo, qui ne s'essoufle pas, au contraire. Je ne peux que saluer l'auteure, qui a fait un travail remarquable sur sa série et j'ai vraiment hâte de lire le dernier tome qui sera forcément très explosif et plein de surprises. 


En bref, un troisième tome toujours aussi addictif que ses prédécesseurs, une intrigue plus stratégique et politique, des révélations intéressantes, le tout écrit avec brillance et intelligence. On sent que Sabaa Tahir maitrise son univers. Malgré quelques longueurs, j'ai beaucoup aimé la tournure des choses ainsi que les personnages. La pie de sang et Laia ont été mes préférées, apportants beaucoup d'action et de dynamisme au roman. Quant à Elias, si je suis un peu déçue de son histoire, elle est néanmoins nécessaire et je suis curieuse de voir son évolution prochaine. Le quatrième et dernier tome s'annonce tout aussi explosif pour un final passionnant.

vendredi 7 décembre 2018

Never Again de Sarah Dessen

never-again

  • Nom: Never Again de Sarah Dessen
  • Lu en: français
  • Pages: 476 pages
  • Sorti le: 15 novembre 2018
  • Editeur: Lumen
  • VO: paru sous le nom Saint Anything en mai 2015
  • Tome Unique

Comment pardonner l'impardonnable ? Le frère de Sydney, beau et charismatique, domine depuis toujours sa petite famille : Peyton monopolise toute l'attention de leurs parents et se taille la part du lion quel que soit le domaine. Mais quand il atterrit en prison après avoir provoqué un accident grave, la jeune fille, au lieu de retrouver un peu d'air, se sent au contraire de plus en plus invisible, comme si elle errait à la dérive dans sa propre vie, perdue, sans attaches. Elle s'inquiète surtout du désintérêt des siens pour la véritable victime, le garçon que Peyton a condamné à vivre dans un fauteuil roulant. Après avoir changé de lycée, elle se lie d'amitié avec un frère et une sœur dont elle ne tarde pas à rencontrer la famille. Excentriques et accueillants, blessés par la vie mais infiniment joyeux, les Chatham vont l'aider à se trouver une place dans son nouvel environnement. Rompre définitivement ou pardonner, forcer ses parents à la regarder en face au moins une fois, choisir son chemin et parvenir à s'avouer les sentiments qu'elle sent naître en elle... Autant de défis qu'ils vont l'aider à relever à leur manière.

separator

Un nouveau roman de Sarah Dessen au résumé intéressant et à la couverture sublime? Il ne m'en fallait pas plus pour craquer. Après lecture, je peux vous dire que je ne regrette pas un seul instant la découverte de cette histoire. Elle m'a happée des le début et je n'ai pas pu lâcher mon livre.

J'ai beaucoup aimé ce roman qui se centre sur Sydney, une jeune fille ayant du mal à trouver sa place au sein de sa famille depuis que son frère a été envoyé en prison. Le récit est vraiment intéressant, chaque membre essayant de combler le vide du jeune homme. Se sentant invisible auprès de ses parents qui ne pensent qu'à Peyton, Sydney va se rapprocher de la famille Chatham qui va l'aider à voir les choses sous un nouvel angle.

Le contraste entre les deux familles est plutôt saisissant et c'est que donne beaucoup de force au roman. On navigue entre deux modes de vie très différents mais qui permettent à Sydney de tout doucement trouver sa place. Je me suis beaucoup attachée à la jeune fille qui tente de répondre aux exigences de ses parents, sans toutefois être vue pour qui elle est. Avec les Chatham, elle va pouvoir grandir, se sentir aimée et comprise, une belle évolution pour notre héroine plutôt effacée au début du roman. 

J'ai vraiment apprécié les Chatham, que ce soit Mac, Layla, ou même l'égocentrique Eric. Chacun apporte quelque chose à Sydney, l'aide à avancer, à découvrir une autre facette - moins noire - de la vie. On ne peut que s'attacher à tout ce petit monde. 

Avec une écriture toute en finesse et justesse, Sarah Dessen nous conte une belle histoire de famille, les difficultés de la vie et comment y faire face. Que malgré la douleur, les regrets, la culpabilité, nous n'avons d'autres choix que de s'accrocher et d'avancer. Ce n'est pas facile, mais bien entourés, nous pouvons y arriver. Les liens familiaux sont les plus complexes qui puissent exister et chacun doit y mettre du sien. Une famille, on en a qu'une, il ne faut pas l'oublier. 

Enfin, bien que la couverture française soit magnifique, la couverture originale fait terriblement plus écho à l'histoire, avec son carrousel emblématique et le titre, tout à fait approprié. Un petit bémol, mais heureusement, cela reste minime à côté de la qualité de ce livre. Je ne peux que le recommander. 


En bref, une histoire écrite avec finesse, concentrée sur Sydney et son besoin de trouver sa place au sein de sa famille, et dans la vie en général, après un drame qui a envoyé son frère en prison. La reconstruction est difficile, de même que la culpabilité et l'invisibilité que ressent l'adolescente face à ses parents, mais Sarah Dessen arrive toujours à laisser une belle note d'espoir à travers son recit. La vie peut être bien compliquée, mais nous n'avons pas d'autres choix que d'avancer. Ecrit avec justesse, voilà un nouveau roman de l'auteure qui a réussi à me séduire.

vendredi 23 novembre 2018

As She Ascends [Fallen Isles #2] de Jodi Meadows

AsSheAscends-hc-c

  • Nom: As She Ascends [Fallen Isles #2] de Jodi Meadows
  • Lu en: anglais
  • Pages: 548 pages
  • Sorti le: 11 septembre 2018
  • Editeur: Katherine Tegen Books
  • VF: non prévue
  • Tome Antérieur: Tome 1

MIRA, THE HOPEBEARER Mira Minkoba is on the run with her friends after a fiery escape from the Pit, where she’d been imprisoned for defending the dragons she loves. And she wants answers. Where have all the dragons been taken? Why are powerful noorestones being shipped to the mainland? And did the treaty she’s been defending her whole life truly sell out the Fallen Isles to their enemies? MIRA, THE DRAGONHEARTED As her connection to the dragons—and their power—grows stronger, so does Mira’s fear that she might lose control and hurt someone she loves. But the only way to find the truth is to go home again, to Damina, to face the people who betrayed her and the parents she’s not sure she can trust. Home, where she must rise above her fears. Or be consumed.

separator

Après un premier tome plus que réussi, c'est avec enthousiasme que j'ai commencé cette suite. Prenant de nombreuses semaines pour le lire, j'admets d'emblée que ce second tome n'a pour rôle que la transition vers le dernier, comme c'est souvent le cas dans les trilogies. 

As She Ascends reprend exactement là où se termine Before She Ignites, aussi le début est fort mouvementé et accrocheur. Mais très vite, l'auteure installe une routine dans son intrigue, avec quelques objectifs que les personnages tenteront d'atteindre malgré un parcours semé d'embuches. Les moments d'action sont très peu présents mais arrivent au bon moment. Pour le reste, Jodi Meadows s'est surtout concentrée sur ses personnages et le background de l'histoire.

C'est vraiment le point fort je trouve, voilà un univers tout à fait unique et original. Dans ce registre, difficile de tirer son épingle du jeu mais Jodi Meadows y est arrivée haut la main. Le monde imaginé est riche, complexe et sincèrement captivant. J'ai beaucoup aimé cet aspect du livre qui m'a permis d'en apprendre plus sur les croyances et coutumes des personnages, de leurs îles respectives ainsi que sur les dragons. 

Ces derniers sont toujours aussi attachants, et c'est un plaisir de voyager avec Mira, Aaru, Ilina, Gerel... le petit groupe fonctionne bien et chacun a une personnalité bien développée. Mention à Mira qui a sacrément bien évolué et qui cache un pouvoir bien mystérieux. A ce propos, la couverture du roman est tout à fait appropriée et reflète bien notre héroine. Le seul auquel j'ai moins accroché, c'est Aaru, qui possède quelques chapitres à son nom. Malgré la complexité de son personnage, je l'ai toujours trouvé trop transparent et peu marquant. C'est dommage, surtout qu'il s'agit du Love Interest de Mira. 

Malgré une avancée plus que lente donc, j'ai bon espoir que le troisième tome soit explosif vu la fin de celui-ci. L'auteure a réussi à garder ma curiosité à vif et quelque chose que me dit qu'elle garde tous les rebondissements et révélations pour la fin.


En bref, un second tome clairement de transition, avec malheureusement quelques longueurs et peu de révélations. Heureusement, celles-ci sont tout à fait pertinentes et l'univers s'etoffe encore un peu plus. Je dois admettre que Jodi Meadows a vraiment bien pensé l'histoire, tout à fait unique et originale en son genre. Avec une fin qui a piqué ma curiosité, je ne doute pas que le dernier tome sera explosif.

mercredi 21 novembre 2018

La magie d'une rencontre de Susan Wiggs

la magie d'une rencontre

  • Nom: La magie d'une rencontre de Susan Wiggs
  • Lu en: français
  • Pages: 448 pages
  • Sorti le: 1er novembre 2018
  • Editeur: Harlequin - Hors Collections
  • Tome Unique

Sur la route d’Avalon où elle revient au terme d’une longue absence, Sophie retrouve avec émotion sa petite ville des Catskills couverte d’un manteau de neige épais et soyeux. Après des années passées à voyager pour son travail, elle souhaite maintenant se consacrer à sa famille. Mais comment pallier une si longue absence auprès de ceux qu’elle a toujours aimés ? Plongée dans ses réflexions sur la route qui la conduit au lac des Saules, partagée entre la joie de retrouver les siens et les doutes qui malgré elle s'insinuent dans son esprit, Sophie se retrouve soudain prise dans une tempête de neige. Et c’est là, en plein blizzard, qu’elle fait la rencontre d’un homme venu la secourir. Un homme qui, très vite, éveille en elle des sensations oubliées : l’appétit de l’instant présent et, par-dessus tout, le désir d'aimer...

separator

Ce sont la couverture et le résumé qui m'ont convaincue de lire ce livre, et après l'avoir reçu d'abord en numérique grâce à netgalley, je suis allée l'acheter et je peux vous dire que l'édition collector est magnifique. J'aimerai que tous mes livres français soient comme ça!! 

C'est avec empressement que j'ai commencé cette histoire, et je dois dire qu'elle m'a de suite embarquée. Pourtant, le début est assez difficile, décrivant un contexte particulièrement douloureux mais nécessaire finalement dans la construction du personnage de Sophie. Découvrir son histoire m'a fascinée, je me suis beaucoup attachée à elle. A 39 ans, l'avocate accomplie décide de revenir à Avalon auprès de ses deux enfants, Daisy et Max, et d'enfin leur consacrer le temps qu'ils méritent. 

Voilà donc une belle histoire de famille, mais aussi une quête de soi. On pense parfois que notre chemin est tout tracé lorsqu'un événement vient remettre tout en question et change notre vision de la vie. A l'aube de ses 40 ans, Sophie se rend compte à quel point elle est passée à côté de sa vie de famille au profit d'une carrière brillante. Revenir à Avalon n'est pas la décision la plus simple, mais sans doute la plus juste. 

Avec notre héroine, on découvre alors cette petite ville, on fait connaissance avec Daisy, la fille ainée de Sophie et jeune maman, et de Max, pré-ado. Pour cette maman, c'est tout le défi de retrouver la complicité avec ses enfants et j'ai adoré suivre Sophie dans son évolution, assister à ses doutes, faire face à ses peurs, et avancer. Les autres personnages mis en avant sont tout aussi attachants, que ce soient les enfants, ou encore le beau Noah, qui va faire chavirer le coeur de Sophie.

L'écriture, si fluide et agréable, sublimée par un contexte hivernal enchanteur et magique, m'a permis de dévorer cette histoire, de m'y plonger avec tout mon coeur et de faire un peu partie de l'histoire de Sophie. Je m'y suis sentie intégrée, ressentant beaucoup d'émotions à la lecture des pages. Je ne pensais pas aimer autant, mais voilà, cette histoire, aussi classique peut-elle paraitre, m'a beaucoup touchée. J'ai vraiment adoré.


En bref, ce livre fut une véritable découverte, j'ai passé un délicieux moment en compagnie de Sophie, découvrir son histoire, assister à son évolution, faire connaissance avec sa famille et rencontrer le beau Noah, qui va changer sa vie. Le contexte hivernal m'a aussi énormément plu, ajoutant cette touche de magie tant attendue. Voilà un livre mature, différent de ce que j'ai pu lire, que je recommande chaudement!


jeudi 18 octobre 2018

Wildcard [Warcross #2] de Marie Lu

wildcard

  • Nom: Wildcard [Warcross #2] de Marie Lu
  • Lu en: anglais
  • Pages: 343 pages
  • Sorti le: 18 septembre 2018
  • Editeur: Penguin Teen
  • VF: à paraitre
  • Tome antérieur: Tome 1

Emika Chen barely made it out of the Warcross Championships alive. Now that she knows the truth behind Hideo's new NeuroLink algorithm, she can no longer trust the one person she's always looked up to, who she once thought was on her side. Determined to put a stop to Hideo's grim plans, Emika and the Phoenix Riders band together, only to find a new threat lurking on the neon-lit streets of Tokyo. Someone's put a bounty on Emika's head, and her sole chance for survival lies with Zero and the Blackcoats, his ruthless crew. But Emika soon learns that Zero isn't all that he seems--and his protection comes at a price. Caught in a web of betrayal, with the future of free will at risk, just how far will Emika go to take down the man she loves?

separator

Warcross avait été un vrai coup de coeur lors de sa sortie l'an dernier, de ce fait, j'attendais Wildcard avec impatience. Je ne savais pas du tout ce qu'avait prévu Marie Lu dans cette suite et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elle fut surprenante! 

Alors que Warcross se concentrait plus sur le jeu à proprement parlé, Wildcard fut davantage tourné vers le thriller de science-fiction. Avec une technologie comme le neurolink, peut-on vraiment croire qu'elle sera toujours utilisée à bon escient? C'est ce que démontre ici Marie Lu à travers l'intrigue mise en place. Hideo peut-il être le seul à contrôler le neurolink? Rien n'est moins sur.

Wildcard m'a beaucoup surpris dans son évolution, le jeu étant mis de côté pour se concentrer davantage sur la création même du neurolink. Je dois dire que ça m'a beaucoup plu car tout ce qu'avance l'auteure est tout à fait plausible. A l'heure où nous sommes devenus dépendants d'internet et des smartphones, la réalité augmentée ne parait pas si improbable. Avec une écriture toujours aussi vivace, il est facile de visualiser toute la technologie prendre le dessus sur la réalité, nous enveloppant ainsi dans un monde plus coloré mais moins réel.

Et si l'intrigue nous emmène sur des chemins plus scientifiques, elle est tout de même portée par des personnages très forts qui ne reculent devant rien. J'ai beaucoup aimé la détermination de Emika, tandis que Hideo s'est révélé sous un autre jour. C'est incontestablement le personnage de la saga pour moi. Au delà des apparences et des richesses, voilà un homme blessé, prêt à tout à agir par amour quitte à mettre en danger le monde entier. Son dévouement envers son frère est très touchant, et dans ce tome, Hidéo quitte son costume 3 pièces pour se salir les mains. 

Bien entendu que serait le roman sans Zéro qui représente à lui seul tout le mystère du livre et de Warcross en général. Son histoire est fascinante, les révélations inattendues. Marie Lu a fait un travail exceptionnel sur ce personnage! Enfin, mention à l'équipe des Riders, toujours au rendez-vous pour aider Emika. 

Dans l'ensemble, je fus complètement séduite par cette suite, que j'ai trouvée totalement addictive et bien amenée. Le seul bémol, c'est la fin que j'ai malheureusement trouvée un peu à rallonge et peut être légèrement trop facile. Néanmoins, Marie Lu a très bien su construire son univers, offrant une duologie haletante et originale.


En bref, un second tome très prenant et addictif, évoluant plus vers le thriller de science fiction que le jeu virtuel à proprement parlé. J'ai beaucoup aimé cette évolution qui tient en haleine tout le long, alternant révélations et action. Dans l'ensemble, cette duologie reste vraiment surprenante, nous poussant à nous interroger sur la place du virtuel ainsi que de la réalité augmentée et leur utilisation dans notre vie quotidienne. 

mardi 2 octobre 2018

Before she ignites [Fallen Isles #1] de Jodi Meadows

before she ignites

  • Nom: Before she ignites [Fallen Isles #1] de Jodi Meadows
  • Lu en: anglais
  • Pages: 485pages
  • Sorti le: 12 septembre 2017
  • Editeur: Katherine Tegen Books
  • VF: non prévue
  • Premier tome d'une trilogie

Mira Minkoba is the Hopebearer. Since the day she was born, she’s been told she’s special. Important. Perfect. She’s known across the Fallen Isles not just for her beauty, but for the peace treaty named after her, an agreement which united the seven islands against their enemies on the mainland. But Mira never felt perfect. She counts compulsively. She struggles with crippling anxiety. And she’s far too interested in dragons for a girl of her station. Then Mira discovers an explosive secret that challenges everything she and the treaty stand for. Betrayed by the very people she spent her life serving, Mira is sentenced to the Pit—the deadliest prison in the Fallen Isles. There, a cruel guard would do anything to discover the secret she would die to protect. No longer beholden to those who betrayed her, Mira must learn to survive on her own and unearth the dark truths about the Fallen Isles—and herself—before her very world begins to collapse.

separator

Jodi Meadows est pour moi une valeure sûre depuis que j'ai lu sa dulogie The Orphan Queen, qui fut un gros coup de coeur. J'avais hâte de retrouver sa plume dans un nouveau contexte, et le moins que l'on puisse dire, c'est que je ne fus pas déçue! 

Avec Before She Ignites, l'auteure s'aventure sur les terres des dragons. Un mythe très souvent revisité et qui peut paraitre peu original selon comment il est exploité. J'avais donc une petite appréhension mais je fus directement rassurée. La construction du recit fait que l'histoire est totalement unique en son genre. Ici, pas de méchants et dangereux dragons, au contraire. Au coeur des croyances, ces créatures sont vénérées et protégées...mais jusqu'à quel prix?

L'intrigue, basée sur un "avant - après" peut paraitre déroutante aux premiers abords mais c'est finalement ce que j'ai le plus aimé. Cette construction est très intelligente car elle maintient notre curiosité tout le long. On en apprend plus sur les personnages, et l'univers tout entier. Malgré quelques lenteurs, le monde imaginé par Jodi Meadows est tellement riche qu'on ne s'ennuie pas une seconde. 

Parmi les personnages, on suit Mira, la porteuse d'espoir. Depuis toujours, la jeune femme est considérée comme spéciale et est connue de toutes les îles. Une responsabilité qui donne de l'importance à notre héroine qui ne se doutait pas qu'en disant la vérité sur une découverte importante, elle commettrait le plus gros faut pas de toute sa vie et avec lui, une sentence bien sinistre: la prison. 

J'ai beaucoup aimé Mira. J'ai largement pu m'y identifier car la jeune femme souffre d'angoisses et de crises de panique à répétition. Des états d'âme parfaitement décrits par l'auteure et que j'ai très bien ressentis. Par moments, j'avoue que j'ai du mettre le livre en pause, étant moi-même en proie à des crises. Ceci étant dit, ce trait de caractère rend Mira encore plus humaine et attachante. 

Outre Mira, on rencontre une panoplie de personnages tous à la personnalité bien unique et développée. J'avoue que je me suis vite attachée au petit groupe et j'espère qu'il fera un bon bout de chemin ensemble dans les prochains tomes. Chacun a véritablement sa place et enrichit le réçit sans aucuns doutes!! Dans tous les cas, je me réjouis de lire la suite, pleine de promesses et de rebondissements.


En bref, un univers intéressant où le mythe du dragon est revisité de manière très originale. Malgré les quelques longueurs, ce premier tome offre des bases vraiment solides. Comme à son habitude, Jodi Meadows offre un travail de qualité, riche et complexe, promettant de folles aventures dans les tomes suivants. Pour les amateurs de fantasy, je ne peux que recommander!

dimanche 23 septembre 2018

Listen to your heart de Kasie West

listen to your heart

  • Nom: Listen to your heart de Kasie West
  • Lu en: français
  • Pages: 368 pages
  • Sorti le: 7 juin 2018
  • Editeur: Hugo Roman New Way
  • VO: paru sous le même nom en mai 2018
  • Tome Unique

Ce que Kate préfère au monde, c’est le lac au pied de sa maison. L’endroit rêvé pour faire le plein de soleil… et de solitude. Car il faut se l’avouer, communiquer avec ses camarades n’est pas vraiment son fort ! Pourtant, quand sa meilleure amie Alana la supplie de rejoindre l’équipe du podcast du lycée, Kate accepte le challenge. Après tout, elle pourra livrer ses bons conseils aux auditeurs, tout en restant bien cachée derrière son micro ! D’ailleurs, elle se rend vite compte qu’elle est plutôt douée… Jusqu’au jour où un mystérieux jeune homme appelle pour faire une déclaration anonyme. Kate en est sûre : il s’agit de leur copain Diego, qui craque pour Alana. Une belle histoire ? Ou Kate aurait-elle préféré que ce soit la sienne ? Saura-t-elle, pour une fois, trouver les bons arguments pour convaincre son propre coeur ?

separator

Kasie West est une auteure que j'apprécie énormément, jusqu'ici, j'ai toujours apprécié toutes mes lectures, avec mention spéciale pour Pivot Point, Ps: I like you et The fill-in boyfriend. Je n'avais donc aucun doute concernant Listen to your Heart mais je suis bien forcée de reconnaitre que ce fut une petite déception. 

Entendons-nous bien, ce roman a été une lecture très agréable, mignonne et sans prise de tête. Parfaite au moment où je l'ai lue, c'est tout ce dont j'avais besoin. Mais je ne peux m'empêcher de faire la comparaison avec les titres précédemment cités et il est clair que Listen to your Heart est en deça des autres, d'où ma déception. 

C'est peut être dû au fait que j'ai lu ce roman en français alors que je n'avais lu cette auteure qu'en anglais auparavant. J'ai eu extrêmement du mal avec la traduction, certaines structures de phrases étaient plutôt mal pensées et j'ai relevé quelques oublis de mots. L'ensemble m'a paru vraiment très plat, notamment pendant les podcasts, où les dialogues étaient sans saveur ni enthousiasme. Je ne sais pas si c'est un effet de traduction réel mais il m'a clairement manqué quelque chose. 

Les personnages ne m'ont pas plus charmée que cela, bien que Kate est sincèrement une chouette fille, passionnée par le lac, dévouée à la marina de ses parents et très loyale à son amie Alana. J'avoue ne pas avoir accroché avec cette dernière, trop mise en avant par Kate. Alana la fille parfaite, belle, douée, et forcément mieux que Kate. Kasie West nous décrit une amitié forte et pourtant, j'ai eu cette impression que devant Alana, Kate ne se sentait jamais à la hauteur. 

Quant au personnage masculin principal, Diego, encore une fois je l'ai trouvée très sympathique mais sans plus. Le problème dans ce roman est que rien n'est réellement approfondi. Le rendu semble fade, ce qui est dommage car il y a quelques éléments intéressants comme la famille, le dépassement de soi, le jugement des autres. J'aurai aimé que Kasie West se focalise moins sur son objectif final et aille plus loin dans son développement. 


En bref, j'ai été moins séduite par ce nouveau titre de Kasie West, l'auteure ayant déjà fait beaucoup mieux dans le genre. Néanmoins, je reconnais que ce fut une lecture doudou agréable, lue pile au bon moment. Je vous la recommande tout spécialement si vous cherchez une lecture rapide, mignonne et sans prise de tête. 

jeudi 6 septembre 2018

Trouver les mots de Julie Buxbaum

trouver les mots

  • Nom: Trouver les mots de Julie Buxbaum
  • Lu en: français
  • Pages: 368 pages
  • Sorti le: 16 aout 2018
  • Editeur: Pocket Jeunesse
  • VO: paru sous le nom What to say next le 11 juillet 2017
  • Tome Unique

Le jour où Kit Lowell, l’amour secret de sa vie, s’assoit à sa table de cantine, David est bouleversé. Il comprend que c’est le moment ou jamais de démarrer une conversation. Mais quoi de plus difficile pour un garçon solitaire, qui ne comprend rien aux conventions sociales ? Kit, elle, cherchait un endroit où on la laisserait enfin tranquille, après la mort de son père. Elle est loin de se douter de ce qu’elle va trouver en posant son plateau à côté de celui de David…

separator

Après Trois de tes secrets, j'avais hâte de découvrir un autre titre de Julie Buxbaum. Le constat? Je deviens fan de l'auteure!! Trouver les mots a été une lecture fabuleuse, qui m'a sortie de ma panne et qui m'a permis de m'évader de mon quotidien le temps de quelques heures. Pourtant, ce n'est pas un livre si facile ou feel-good, mais il a tellement été intense que je ne peux que le qualifier de coup de coeur.

Avec Trouver les mots, Julie Buxbaum met en vedette David et Katherine - Kit pour les intimes. Très vite, le ton est donné. Si David souffre du syndrôme d'Asperger et présente une personnalité hors du commun, Kit vient de vivre le drame de sa vie en perdant son père dans un accident. Les deux n'étaient pas prédestinés à se parler mais voilà qu'un jour, Kit s'assoit à la table de David.

A ce simple contact, la vie des deux jeunes gens va changer, à commencer par David. Que dire, j'ai tellement aimé ce personnage hors norme! Si vous avez vu la série Atypical, David n'est pas sans rappeler un certain Sam. De suite, je me suis attachée à lui et j'attendais ses chapitres avec impatience. Sa personnalité brillante m'a séduite, sa façon de penser et de s'exprimer assez brute de décoffrage, son extrême intelligence... David est un personnage fascinant qui surprend car on ne sait jamais ce qui nous attend avec lui. Je tire mon chapeau à l'auteure d'avoir aussi bien écrit ce personnage si vivant, si vibrant.

Kit, quant à elle, ne voit plus la vie de la même manière. Un bal, la coupe d'un jean....que ce sont ces choses futiles alors que son père est mort? La jeune fille n'arrive plus à s'intéresser à ses amies et aux choses banales auxquelles elle donnait de l'importance avant. Désormais, tout est triste, fade...sauf avec David. Ses chapitres sont plus douloureux car plus tristes mais en même temps, je les ai beaucoup appréciés car j'ai pu comprendre son désarroi. Quand on vit un drame pareil, notre perspective change et peu sont les gens qui s'en rendent compte ou compatissent réellement. De fait, les chapitres de Kit montrent à quel point on peut se sentir seul dans ce genre d'épreuve. 

C'est un livre qui n'a pas véritablement de fil rouge mais qui nous conte la vie de deux adolescents qui tentent de se comprendre et de se faire une place dans ce monde difficile et compliqué. J'ai trouvé qu'il y avait beaucoup à apprendre, que Julie Buxbaum nous faisait réfléchir à travers ses mots et ce que vivent les personnages. On est secoué, mais dans le bon sens. C'est une lecture magnifique qui m'a beaucoup touchée.


En bref, c'est un nouveau coup de coeur pour ce second titre de Julie Buxbaum. Trouver les mots n'est pas une lecture feel-good, bien au contraire, elle nous bouscule et nous fait réfléchir, mais elle est aussi attendrissante grâce à ses personnages si réels et charismatiques. J'ai adoré la personnalité de David et la sensibilité, l'humanité de Kit. Ces deux là forment un duo très inattendu mais extrêmement attachant. Je n'ai qu'une envie, vous dire de lire cette merveille, vous ne serez pas déçus.

mercredi 15 août 2018

Rêves de Glace [Accords Corrompus #1] de Kelly St Clare

accords-corrompus-tome-1-reves-de-glace-953839

  • Nom: Rêves de Glace [Accords Corrompus #1] de Kelly St Clare
  • Lu en: français
  • Pages: 300 pages
  • Sorti le: 23 août 2017
  • Editeur: MxmBookmark - Collection Imaginaire
  • VO: paru sous le nom Fantasy of Frost en janvier 2015
  • Premier tome d'une quadrilogie

Olina a 17 ans et est la Tatuma -la princesse- d’Osolis, un monde dominé par la chaleur. Elle porte un voile depuis sa naissance et personne, pas même elle, n’a jamais vu son visage. Alors qu’elle subit la tyrannie constante de sa mère et de son oncle, Olina reste une jeune femme forte, drôle et volontaire qui attend d’être reine pour changer les choses. Quand une délégation de Glacium – un monde fait de glace à l’opposé du sien- arrive en Osolis, Olina est forcée de remettre ses préjugés en question. Peu à peu, elle se lie d’amitié avec le prince de Glacium et quand celui-ci demande à voir son visage, tout le monde d’Olina va basculer…

114149306

Cela faisait un moment que j'entendais parler de ce roman, aussi quand MxmBookmark a lancé son opération best avec quelques titres à petits prix, je n'ai pas hésité à plonger sur Rêves de Glace. Après un début plutôt plaisant, je dois malheureusement avouer que cette lecture m'a globalement ennuyée, malgré un univers intéressant.

Oui, c'est vraiment le point fort de ce roman. J'ai beaucoup apprécié découvrir Osolis et Glacium, les coutumes de chacun, les comportements, le vocabulaire... Honnêtement Kelly St Clare a fait du bon boulot pour différencier les personnages des deux mondes. Les Brumas, de Glacium, sont bien plus drôles à suivre que les Solatis, plus réservés. J'ai parfois bien ri face à certaines expressions, il faut l'admettre. 

Autre point fort pour moi fut les personnages. Olina est une héroine vraiment sympathique à suivre, elle a un statut difficile et une vie qui l'est tout autant. Alors quand elle quitte Osolis de force pour Glacium, la jeune femme évolue de manière fort spectaculaire. On s'y attache aisément, compatissant aussi à ce qu'elle a pu vivre dans son monde, face à une mère tyrannique et le port de son voile qui lui vaut une solitude de tout instant. Mais sur Glacium, son adaptation est aussi drôle que les expressions qu'elle apprend avec ses nouveaux amis. Les personnages secondaires sont nombreux, et bien qu'ils ne soient pas encore beaucoup développés, je les ai bien aimés aussi. 

Ce qui m'a laissé un gout plutôt amer en bouche avec cette lecture, c'est son intrigue. Elle ne tient pas à grand chose et il faut bien avouer que le roman est très lent. Cela m'a beaucoup ennuyée, qu'à la moité, j'ai songé à abandonner. Finalement, je voulais voir si ma petite théorie entourant le voile de Olina allait s'avérer juste et j'ai continué. La seconde partie ne relève pas énormément le niveau, mais comme je le disais, les personnages sont suffisamment sympas pour qu'on lise. 

La fin ne m'a pas pas plus convaincue du reste, je m'attendais à un énorme retournement de situation, plus de mystères ou d'adrénaline peut-être. Je suis donc un peu déçue de ce que l'auteure a proposé, pour l'instant, ce n'est pas assez intrigant pour que je continue cette série dans l'immédiat. Peut être plus tard, sachant qu'il y a 4 tomes, il y a sûrement de quoi faire avec cet univers. 


En bref, c'est une lecture en demi-teinte pour moi. On m'avait vendu du rêve avec ce roman, mais malheureusement, le manque d'action et le fait que je me sois bien ennuyée une bonne partie de l'histoire auront eu raison de mon intérêt. Cependant, je reconnais que l'univers est intéressant, porté par des personnages attachants quoique encore un peu timides dans leur développement personnel. A ce jour, la fin ne m'a pas vraiment envie de continuer l'aventure.