► ► Livres
Bilan des lectures Calendrier des parutions Chroniques Livres Chroniques Mangas Cover reveal Infos livresques In my Mailbox Jeux livresques Lectures communes Lire en VO Mes Conseils livresques Rendez-vous littéraires Sommaire des chroniques
► ► Musique, Séries & Cinéma
Critiques cinéma Critiques musicales Critiques séries Sommaire général
► ► Hello World
Hello Japan Rencontres extraordinaires Salons & Dédicaces
► ► Graphisme
Coulisses de mes créations
► ► Mirrorcle World
Anciens designs Concours Les Binômes Les blogs à visiter Mes chroniqueuses Qui suis-je?
► ► Autres Rendez-vous
Autour du blog Booktube Challenges & Tags Dear Friends Lifestyle
mardi 28 janvier 2020

Bal de givre à New York de Fabrice Colin

9200000033902037

  • Nom: Bal de givre à New York de Fabrice Colin
  • Lu en: français
  • Pages:  304 pages
  • Sorti le: 5 janvier 2011
  • Editeur: Albin Michel
  • Tome unique

Anna Claramond ne se souvient plus de rien. Seul son nom lui est familier. La ville autour d'elle est blanche, belle, irréelle. Presque malgré elle, la jeune fille accepte l'aide du beau Wynter, l'héritier d'une puissante dynastie. Bal de rêve et cadeaux somptueux se succèdent avec lui mais Anna sent que quelque chose ne va pas. Qu'elle est en danger. De plus, des indices et des messages sont semés à son attention par l'insaisissable Masque, un fugitif recherché. Qui est son ennemi, qui est son ami ? Anna sait qu'elle doit se souvenir. Mais que lui réservera sa mémoire une fois retrouvée ?

 

J'avais lu ce livre, il y a neuf ans, quand j'étais encore une jeune collégienne et je l'avais adoré. Mais je n'avais aucune intention de le relire jusqu'à ce que je croise Fabrice Colin, l'auteur, au salon du livre à Montreuil. Comme vous vous en doutez, je me suis dit il faut absolument que j'achète Bal de givre à New York pour me le faire dédicacer. Et je ne regrette pas du tout mon achat puisque ce fut un véritable coup de cœur pour la deuxième fois.

Il faut savoir que je n'aime pas, en général, la relecture. J'aime garder ma première impression sur un roman surtout si elle est très bonne parce que j'ai toujours peur de moins aimer à ma seconde lecture et du coup de changer à tout jamais mon souvenir du livre. Donc je ne relis pas, sauf que là c'était une occasion parfaite. Et puis ma lecture remontait à tellement loin que je me souvenais à peine.

Bal de givre à New York nous raconte l'histoire d'Anna, une jeune fille, qui suite à un accident, a un peu perdu la mémoire. Elle ne se souvient de presque rien, et au fil de l'histoire ses souvenir remontent. J'ai adoré cette intrigue. Mais ce que j'ai aimé par dessus tout, c'est l'ambiance, de ce roman. On est plongé dans un univers futuriste, hivernale, onirique, féerique et totalement ennivrant. C'est très intriguant, on se pose mille et une questions, on ne comprend pas grand chose et j'ai adoré ça.

Le personnage principal Anna est complétement perdu et nous aussi. Comme c'était une relecture, j'essayais de me souvenir, de me rémémorer ce que j'avais oublié. Comme Anna qui sentait que quelque chose chose clochait, moi j'avais le sentiment d'avoir oublié quelque chose de fondamental durant toute ma lecture. Je ne sais pas si c'était du au fait que je le lisais pour la seconde fois mais je suis sûre que ce sentiment étrange qu'il y avait quelque chose d'anormal, quelque chose qui clochait, m'avait envahi dés la première lecture. Par conséquent, je me sentais exactement comme Anna.

En ce qui concerne Wynter, l'autre personnage important, j'ai eu beaucoup de mal à le cerner. Le moins que l'on puisse dire c'est qu'en plus d'être riche, opulent avec un air princier, il est mystérieux. J'avais l'impression qu'il nous (à moi et à Anna parce que oui quand je lis un livre, je me considère comme un personnage) cachait quelque chose. La relation entre lui et Anna m'a paru très rapide mais je sentais que ça faisait parti de quelque chose de plus grand donc ça ne m'a pas tellement dérangé.

Bal de givre à New York est un roman très addictif parce que tu as toujours cette envie de comprendre ce que tu ne comprends pas, de donner un sens à cette histoire. En plus d'être addictif, il a le mérite d'être surprenant. La fin était tellement innatendu que j'avais les larmes aux yeux. Avant de terminer cette chronique, je tenais à dire que j'ai adoré le style d'écriture de Fabrice Colin.


En bref, ce roman fut un véritable coup de cœur. J'ai adoré cet univers très intrigant et ennivrant ainsi que la fin surprenante. C'est carrément un livre que je vous recommande.

chroniqueuses-ayat


mardi 21 janvier 2020

The Cruel Prince de Holly Black

51bsabsDYEL

  • Nom: The Cruel Prince de Holly Black
  • Lu en: anglais
  • Pages:  370 pages
  • Sorti le: 2 janvier 2018
  • Editeur: Little Brown Books
  • Premier tome d'une trilogie

Of course I want to be like them. They’re beautiful as blades forged in some divine fire. They will live forever. And Cardan is even more beautiful than the rest. I hate him more than all the others. I hate him so much that sometimes when I look at him, I can hardly breathe. Jude was seven when her parents were murdered and she and her two sisters were stolen away to live in the treacherous High Court of Faerie. Ten years later, Jude wants nothing more than to belong there, despite her mortality. But many of the fey despise humans. Especially Prince Cardan, the youngest and wickedest son of the High King. To win a place at the Court, she must defy him–and face the consequences. As Jude becomes more deeply embroiled in palace intrigues and deceptions, she discovers her own capacity for trickery and bloodshed. But as betrayal threatens to drown the Courts of Faerie in violence, Jude will need to risk her life in a dangerous alliance to save her sisters, and Faerie itself.

 

J'ai attendu très longtemps avant de lire ce roman, sans doute à cause d'un engouement extrême survenu dans la blogo américaine et anglaise. J'avais peur de ne pas aimer, et ces craintes sont restées un moment lorsque j'ai démarré ma lecture. Après un début fastidieux, je peux vous dire avec soulagement que j'ai fini par avoir le déclic et aimer complètement ma lecture.

Comme dans toute nouvelle histoire, il faut être patient quant à la mise en place de l'intrigue et des personnages. Et j'admets que je n'arrivais pas à saisir où Holly Black nous emmenait. Il faut le dire, elle ne ménage pas du tout ses personnages et ce début fait mal. Et puis on s'y fait, et on aperçoit enfin le fil conducteur et là on comprend une chose: on s'est fait littérallement avoir par le livre.

L'intrigue devient passionnante avec des twists insoupçonnés, des révélations inattendues. C'est prenant, et on en redemande! J'ai maintes fois été surprise, me disant qu'en fait, Holly Black, elle était aussi vicieuse que ses personnages. Et c'est totalement brillant ! J'ai adoré ces jeux politiques, ces complots et ces faux-semblants. J'ai aimé l'ambiance féérique mais terrifiante de ce monde. 

Mais plus encore, j'ai admiré notre héroine Jude. Mortelle, faible aux yeux des fées, Jude n'en est pas moins badass. Cette fille a du courage à revendre et même si quelques fois elle se laisse trop aveugler par le pouvoir qu'elle pourrait obtenir, sa bravoure est exceptionnelle. Quant à Cardan, ce prince qu'on aime détester tant il est arrogant, on se surprend à l'apprécier en découvrant sa personnalité. 

J'ai vraiment hâte de lire la suite tant ce duo est particulier, et avec une fin aussi saisissante, je ne peux que me réjouir d'avoir The wicked king dans ma pile à lire. Amateurs de folklore féérique, de complots, de trahisons et plus globalement de fantasy, foncez !


 En bref, The cruel prince est à la hauteur de sa réputation! Clairement, cette lecture vaut le détour. Pourtant, au début, j'ai eu un peu de mal. Mais comme toute histoire, il faut le temps d'installer les éléments. Et quand on comprend les enjeux, on se fait littérallement embarquer et on ne lache plus le livre. Famille, amour, trahison, complots, on est servi avec The cruel prince! Et le must dans tout ça? Ce sont les retournements de situation qu'on ne voit absolument pas venir. Du génie.

jeudi 16 janvier 2020

Tout un été sans facebook de Romain Puértuolas

tout-un-ete

  • Nom: Tout un été sans facebook de Romain Puértuolas
  • Lu en: français
  • Pages:  448 pages
  • Sorti le: 27 février 2019
  • Editeur: Le livre de poche
  • Tome unique

Agatha Crispies est lieutenant de police de la petite ville de New York, Colorado, 150 habitants. Et surtout animatrice d’un club de lecture durant les longues journées où il ne se passe rien. Lorsque survient (enfin !) un meurtre, Agatha se lance dans une enquête fiévreuse durant laquelle on titille une voisine au nom imprononçable, observe un écureuil radioactif, croise un bûcheron au nom de sanitaires, rencontre le Shakespeare du pressing et Old Joe le garde-barrière. Tout cela rythmé par l’ingestion frénétique de donuts au chocolat, à mesure que les morts s’empilent et avant d’aboutir à une solution, cristalline et évidente. C’est Miss Marple s’invitant chez les Simpson, Twin Peaks rebalisé par les frères Coen.

 

Ce livre m'a gentiment été prêté par ma tante alors que je n'avais absolument rien demandé. Elle est venue, elle m'a dit « Lis le ! Il est trop bien ! » et moi en amoureuse des livres que je suis, j'ai accepté avec plaisir. Je n'avais donc aucune idée du pitch du roman, je ne savais même pas que c'était un roman policier. Et ça c'est pas plus mal, parce que peut-être que si j'avais su, j'aurais sûrement repoussé ma lecture. Mais ce n'est pas un roman policier basique parce qu'il est totalement humoristique. Cela dit, l'intrigue est assez commune pour un polar puisqu'il s'agit d'une policière qui enquête sur un meurtre. Cela ne casse pas trois pattes à un canard mais étant donné que je ne lis pas du tout de roman policier, cette intrigue différait de mes habitudes de lectures et du coup elle m'a plu.

 Bon d'accord quand on y pense, le pitch est complètement banal pour le genre. Mais ce n'est pas du tout le cas du personnage principal. Elle se nomme Agatha Crispies (oui un peu comme Agatha Christie), a un physique atypique et exubérant. Elle est noire, grosse et a une peu trop de formes là ou il faut. Bref, elle ne colle du tout pas à l'image d'un flic (si on oublie le fait qu'elle raffole de donuts au chocolat). J'ai bien apprécié ce personnage complètement déjanté aux raisonnements farfelus et bien évidement drôles. J'ai également apprécié les personnages secondaires, fort sympathiques surtout le médecin légiste qui m'a beaucoup fait rire.

 Vous l'avez sans doute compris, ce roman a le mérite d'être drôle et je ne vous apprend rien : rire ça fait du bien. Mais l'émotion que je recherche dans toutes mes lectures, c'est la surprise. Et il n'y a pas mieux pour vous surprendre qu'un roman policier. La surprise était donc au rendez-vous avec tout d'abord un premier événement inattendu et un peu sorti de nulle part je dois l'avouer. Ensuite, il y a eu les révélations, les retournements de situation et moi qui ai pour habitude de les deviner, pour le coup, je n'avais rien vu venir et j'ai adoré ça.

 En outre, la narratrice passionnée de littérature fait beaucoup de digressions littéraire. Et si j'ai bien aimé ses discours sur l'amour de la lecture, j'ai beaucoup moins aimé lorsqu'elle racontait l'histoire d'un grand classique. Non seulement, certains passages m'ont ennuyée à mourir mais en plus d'autres me spoilaient généreusement sur un livre que j'avais l'intention de lire (dans un futur lointain mais quand même!). Pour finir, je dois absolument dire un petit mot sur les titres des chapitres que j'ai adorés.


En bref, je ne m'attendais pas du tout à aimer ce livre mais ce fut totalement le cas. C'était drôle, léger, intriguant et plaisant tout simplement.

chroniqueuses-ayat

samedi 4 janvier 2020

Les voeux secrets des soeurs McBride de Sarah Morgan

soeurs_mcbride

  • Nom: Les voeux secrets des soeurs McBride de Sarah Morgan
  • Lu en: français
  • Pages:  486 pages
  • Sorti le: 6 novembre 2019
  • Editeur: Harlequin Collection &H
  • Tome unique

Dans la région enneigée des Highlands d'Écosse, Suzanne McBride est impatiente que ses trois filles adoptives la rejoignent pour fêter Noël. Hannah, elle, se passerait bien de ces festivités familiales : elle croule sous le travail et, surtout, sous le poids du secret qui va bientôt changer sa vie. Beth, quant à elle, est en pleine crise existentielle et tout ce que la mère de famille souhaite pour l’instant c’est du temps pour elle et du calme afin de décider si elle est prête à reprendre le travail. Posy, enfin, doit composer avec la sensation tenace qu’elle passe à côté de sa vie ; mais changer de voie est risqué quand on a la charge de ses parents. Enfin, toujours moins risqué que de craquer pour Luke, son nouveau voisin… Face aux problèmes de ses filles, Suzanne n’a d’autre choix que de compter sur la magie de Noël pour que ces fêtes se passent bien. Avec un peu de chance et plein d’amour, peut-être comprendront-elles qu’ensemble elles sont assez fortes pour affronter tous les obstacles…y compris un Noël en famille !

 

Décidément, la magie de Sarah Morgan a encore opéré! Comment vous dire à quel point j'ai aimé ce nouveau roman! Des les premières pages, j'ai su que j'allais apprécier les histoires des soeurs McBride. 

Le point fort du livre est qu'il se partage la vedette entre Hannah, Beth, Posy et leur mère Suzanne. Certes, ce sont beaucoup de points de vue différents, mais totalement nécessaire pour le bon déroulement de l'histoire. A travers chaque chapitre, on découvre nos héroines, leurs backgrounds personnels, et on peut mieux les cerner, les apprécier. Suite à un accident survenu 25 ans plus tôt, les soeurs McBride ont conditionné leur vie autour de ce passé douloureux. Si Hannah se sent malaimée, Beth sur-protège ses enfants, tandis que Posy se dédie à sa mère, qui elle, fait encore des cauchemars de l'accident. 

Si chacune tente de vivre au mieux sa vie, ce n'est qu'à Noel que la grande famille se retrouve. Mais cette année, Noel est plutôt surprenant, voyant débarquer Hannah et Beth bien plus tôt que prévu... Quand la vie n'est pas simple, quoi de mieux que de retrouver les siens pour surmonter les épreuves?

C'est tout l'enjeu du livre, qui démontre que la famille, c'est important. J'ai adoré les 3 soeurs, très différentes les unes des autres, mais plutôt complémentaires. Chacune a une histoire passionnante, des angoisses à gérer, des souhaits à réaliser. En tant que lectrice, on peut aisément partager les sentiments des filles et les comprendre. 

A travers une plume fluide et agréable, Sarah Morgan arrive à nous transmettre une tonne d'émotions, pour finir en apothéose. J'avais, oui, la larme à l'oeil tant c'était émouvant par moments. Tantôt guimauve, tantôt très réaliste, les voeux secrets des soeurs McBride devrait ravir tous les amateurs du genre. Je le conseille chaudement.


 En bref, encore un merveilleux roman de Sarah Morgan. J'ai peut être pris du temps pour le lire, mais j'ai savouré les histoires de Hannah, Beth, Posy et de leur maman Suzanne. J'ai ressenti énormément d'émotions en lisant ce livre, comme toujours, Sarah Morgan arrive à faire exprimer ses personnages de manière très intense. Une lecture à la fois douce et difficile à la fois, qui conte la vie telle qu'elle l'est. Un régal. 

samedi 28 décembre 2019

[Série TV] The Witcher

witcher ok 

  • Nom: The Witcher
  • Saison: 1 | 8 épisodes
  • Pays: États-Unis, Pologne
  • Diffusion: Netflix > 20 décembre 2019
  • Genre: fantasy médiévale
  • Casting: Henry Cavill, Anya Chalotra, Freya Allan

La série suit l'histoire de Geralt de Riv, un sorceleur chasseur de monstres en tous genres qui arpente les royaumes fragiles et corrompus du Continent. Sa destinée mettra sur son chemin Yennefer, une puissante sorcière et Ciri, une jeune princesse dotée d'un don.

The Witcher, c'est la série de cette fin d'année que j'attendais avec impatience. Après avoir englouti Game of Thrones, j'avais hâte de regarder une nouvelle série fantasy médiévale. Le résultat fut convaincant, ayant regardé les 8 épisodes en seulement 2 soirées.

De suite, j'ai apprécié les décors, les lieux, le visuel. L'ambiance de The Witcher est extrêmement réussie. On sent que la production a eu les moyens, de fait, la qualité du show est bien présente. Un très bon point pour moi, car cela m'a permis d'accrocher directement à la série et de vouloir en voir plus. 

J'ai donc enchaîné les épisodes à la vitesse de l'éclair. Ceci étant dit, j'ai du rester assez attentive pour comprendre le fil conducteur et connaître le rôle des personnages. Le gros bémol de la série, c'est sa chronologie très mal expliquée. Quand les lignes temporelles de Géralt et Yennefer se passent bien en amont de celle de Ciri, il faut vraiment le savoir. C'est parce que j'ai lu quelques avis que j'ai compris, sinon, il aurait fallu attendre le 7ème épisode pour que tout se rejoigne. 

Une histoire pas évidente à comprendre donc, mais qui reste tout de même accrocheuse. Il y a beaucoup de personnages, mais on ne retiendra véritablement que Geralt, Yennefer et Ciri. Trois personnalités bien différentes mais au destin apparemment lié.

yen

Parmi le trio, c'est Yennefer qui a retenu le plus mon attention. La sorcière a une histoire perso très intéressante et le personnage est assez charismatique, ce qui manque un peu à Geralt. Finalement, je l'ai trouvé assez absent et ses apparitions ne m'ont pas spécialement passionnée. La faute peut être au jeu de Henry Cavill que j'ai trouvé peu approfondi, ou pire, trop superman à mon gout. Quant à Ciri, le personnage semble avoir du potentiel mais j'attends la suite pour me faire un avis plus constructif. 

Cette première saison est pour moi une grosse introduction qui nous permet de faire la rencontre de nos héros et de comprendre d'où ils viennent et qui ils sont. Je suis sincèrement impatiente de voir la saison 2 car c'est là que tout va véritablement commencer à mon sens. 


En bref, j'ai beaucoup aimé la série, même si elle n'est pas facile à comprendre à cause d'une chronologie mal expliquée. Il faut prendre son mal en patience et c'est seulement à l'épisode 7 que tout devient plus clair. Ceci étant dit, la série reste très prenante et propose un assez bon rythme. Si j'attends qu'Henry Cavill s'implique davantage dans son rôle, j'ai été séduite par la forte personnalité de Yennefer. J'ai hâte de voir la prochaine saison, qui s'annonce encore plus intéressante!


mardi 10 décembre 2019

Laisse tomber la neige ! de Cécile Chomin

laisse tomber la neige

  • Nom: Laisse tomber la neige ! de Cécile Chomin
  • Lu en: français
  • Pages:  317 pages
  • Sorti le: 7 novembre 2018
  • Editeur: J'ai Lu
  • Tome unique

Le jour où tout a commencé ? Celui où je me suis embourbée dans la neige, en pleine nuit, à 600 km de Paris, après avoir été plaquée devant l'autel. La Reine des neiges, c'était moi, version robe en lambeaux et pieds gelés. C'est là que j'ai cru voir un grizzly. Un plantigrade genre Chabal, debout sur ses pattes arrière et plein de poils, qui a rugi : " Qu'est-ce que vous faites sur ma propriété? . Hourra ! il y avait un habitant dans ce coin perdu. J'ai avisé la propriété : en fait, c'était un vieux chalet. Mais si je ne voulais pas mourir de froid, j'avais intérêt à convaincre l'autochtone de m'héberger pour la nuit...

 

Ce titre faisait partie de ma PAL de romance de Noël pour la période actuelle. Comme quasiment l'intégralité de cette PAL, je l'ai choisi pour sa fabuleuse couverture. Sauf que cette fois, j'ai bien lu et apprécié la quatrième de couverture. Ce livre raconte l'histoire de Claire qui, après avoir été abandonnée à l'autel le jour de son mariage, va décider sous les conseils de sa sœur d'aller passer quelques jours à la montagne pour se ressourcer. Et c'est à Cambairoux, dans ce petit cadre idyllique qu'elle va rencontrer Hugo...

Je ne vais pas y aller par quatre chemins et je vais tout de suite vous annoncer la couleur. J'ai adoré ma lecture, et je vais tout de suite vous dire pourquoi. Tout d'abord, si l'on oublie la couverture adorable, la première chose qui m'a plu c'est l'intrigue. Elle a le mérite d'être simple et efficace. De plus, elle pourrait très bien être le synopsis d'un ces films de Noël qui passe à la télé, et je vais vous dire : j'adore ces films tout mignons.

Laisse tomber la neige ! n'est pas seulement une histoire toute choue et mignonne. C'est avant tout une histoire franchement drôle et on s'en rend compte dés les premières pages. Claire, le personnage principal, est un peu, voire complètement folle et on adore ça ! Sa folie la rend totalement fun, rigolote et surtout attachante. Hugo lui est un peu différent, peut-être un peu plus censé mais en tout cas moins ouvert et moins joyeux. Du coup, évidemment ça matche complètement ! Je crois que c'est la première fois dans un livre que j'ai autant shippé deux personnages.

C'est une romance de Noël plutôt fun et drôle qui se lit très vite. Elle est fluide, légère et d'ailleurs j'ai adoré la narration. Celle ci alterne entre Claire et Hugo et c'est vraiment sympa d'avoir les deux points de vue constamment. De plus, la magie de Noël est bien présente, on ressent vraiment toute cette ambiance chaleureuse de Noël et c'est très appréciable.


En bref, Laisse tomber la neige est une romance de Noël adorable. Très drôle, très fraîche, elle fait clairement partie de ces romans feel good qui nous font du bien. Parfaite en cette période hivernale, je vous la conseille grandement.

chroniqueuses-ayat

vendredi 6 décembre 2019

Tu fais quoi pour Noel ? Je t'évite ! de Juliette Bonte

tufaisquoipournoel

  • Nom: Tu fais quoi pour Noel ? Je t'évite ! de Juliette Bonte
  • Lu en: français
  • Pages:  450 pages
  • Sorti le: 16 octobre 2019
  • Editeur: Harlequin Collection &H
  • Tome unique

Charlie déteste Blade, et Blade le lui rend bien. Elle a essayé de s’entendre avec ce grand brun – vraiment ! – mais entre eux, ça ne passe pas. Le problème, c’est que Blade est un ami de James, le nouveau petit copain de la meilleure amie de Charlie. Alors, autant dire que l’éviter est sans espoir car, si les filles ont la réputation de n’aller aux toilettes qu’à deux, les hommes, eux, sont visiblement incapables de boire une bière sans leurs homologues testostéronés. Mais, quand les soirées évoluent dangereusement vers un projet de vacances en groupe pour les fêtes de fin d’année, Charlie comprend qu’elle est fichue. Car, s’il y a une chose qu’elle déteste encore plus que Blade, c’est bien Noël. Et, si Blade l’apprend, il va tout faire pour que ce séjour en Laponie devienne son pire cauchemar.

 

J'ai découvert la plume de Juliette Bonte l'an dernier, avec son titre Les vrais amis ne s'embrassent pas sous la neige, et j'avais beaucoup aimé son style. Avec la promesse d'une réelle romance de Noel (le roman précité ne l'étant pas malgré la suggestion du titre), je me suis lancée avec enthousiasme dans cette nouvelle histoire.

J'en ressors enchantée, ayant passé un délicieux moment. Au début, je l'avoue, j'ai eu un peu peur que les tours joués par Blade ou Charlie ne soient répétitifs et trop grotesques. A force de vouloir aller trop loin, j'en arrive souvent à ne plus trouver les situations drôles. Heureusement, ce ne fut pas le cas ici. Charlie et Blade se détestent et ne ratent pas une occasion de se le rappeler, au détriment de leurs amis communs. Lors d'une soirée qui tourne au vinaigre, le petit groupe d'amis tente de se rapprocher en lançant l'idée de vacances communes...Ils n'avaient cependant pas prévu de se retrouver en Laponie, brillante idée de Blade pour défier Charlie qui déteste le froid et la période de Noël.

J'ai adoré ce voyage sur la terre du Père Noel. L'auteure a une plume très visuelle et immersive, j'avais l'impression d'y être. De plus, elle distille ça et là quelques anecdotes sur la région très intéressantes. Cela a rendu le périple de nos personnages encore plus réel. Bien entendu, rien n'est simple puisque Blade et Charlie n'arrêtent pas de se tirer dans les pattes. Lors d'une randonnée cependant, les voilà coincés tous les deux lors d'une tempête...

A partir de là, les choses changent et pour le mieux. Blade et Charlie se dévoilent, et on se rend compte que ces deux-là sont peut-être faits pour s'entendre. L'évolution que propose Juliette Bonte est logique et crédible. Elle prend son temps. Et à travers les histoires respectives de chacun, on découvre leur vraie facette et on s'y attache. Même si le groupe d'amis reste légèrement en retrait, l'auteure ne les oublie pas et chacun apporte sa pierre à l'édifice. Malgré un fil conducteur simple, Tu fais quoi pour Noël ? Je t'évite est vraiment très bien écrit.

Voilà une bien jolie histoire à lire au coin du feu sous un bon plaid. Fous rire et sentiments sont au rendez-vous pour un bon moment de bonheur. 


 En bref, j'ai fortement apprécié cette romance de Noel, avec des personnages qu'on adore détester ! Juliette Bonte les a vraiment bien développés, avec une personnalité propre à chacun. Quant à l'histoire, elle propose une bonne évolution logique et crédible. Se perdre en Laponie a également permis au livre de nous proposer une réelle ambiance hivernale, ce fut très agréable et visuel. Le tout sous une plume très fluide! J'ai été conquise.

jeudi 5 décembre 2019

Let it Snow de John Green - Maureen Johnson et Lauren Myracle

9782017028420-001-T

  • Nom: Let it Snow de John Green - Maureen Johnson et Lauren Myracle
  • Lu en: français
  • Pages:  352 pages
  • Sorti le13 Novembre 2019
  • Editeur: Hachette
  • Tome unique

24 décembre. Nuit des miracles ? Ou des catastrophes ? Une terrible tempête, un train bloqué dans la neige. Gracetown : tous les voyageurs descendent ! Gracetown… Bourgade perdue au milieu de nulle part qui vous ferait presque regretter le traditionnel et soporifique repas de Noël. Pourtant Jed, Jubilé, et les autres vont partager le réveillon le plus insolite de leur vie. Dans un café bondé de pom-pom girls ou au détour d’une route enneigée, les rencontres inattendues se multiplient. Les couples se font, se défont et se refondent. Louvoyant entre les flocons, les flèches de Cupidon qui pleuvent sur la ville ne laisseront personne de glace ! John Green, Maureen Johnson, Lauren Myracle : les plumes de trois grands auteurs s’allient pour vous faire rire et rêver d’amour, créant un univers où les anges de Noël ne chôment pas !

 

J'ai rarement été aussi emballée par un recueil de nouvelles, recueil que j'avais déjà lu en version poche Le livre de poche jeunesse ! Pour vous dire, c'est un superbe coup de coeur et Hachette le republie suite au film Netflix que j'ai moyennement aimé ! Let it Snow c'est l'une de ces lectures qu'on affectionne au coin du feu ou blotti sous la couette, en mode cocooning. Pour cause, l'ambiance est délicieusement hivernale.

C'est le soir du réveillon de Noël et Jubilé doit se rendre d'urgence chez ses grands-parents (à cause d'une histoire farfelue!!). Mais une terrible tempête bloque le train au milieu de nulle part, face à une départementale où loge un restaurant "Waffle House" version "Maison de la gaufre". N'ayant pas d'autres choix, Jubilé quitte le train et s'y rend... Auparavant elle aura rencontrée Jed, un jeune homme vraiment mignon, assailli par un groupe de pom pom girls! mais incapable de se réjouir alors qu'il essaie de joindre son ex petite-amie au téléphone...

Non loin de là, pendant ce temps là, une bande de copains s'apprêtent à passer le réveillon seuls devant des James Bond...jusqu'au moment où ils reçoivent un coup de fil de leur ami. Ledit ami travaillant justement au Waffle House ! Complètement excité, le jeune homme leur demande de rappliquer illico presto au restaurant et d'apporter un jeu Twister pour l'entraînement de 14 pom pom girls, fraîchement arrivées. Le parcours risque d'être épique, car les routes sont impraticables mais l'appel du coeur et l'élan masculin n'ont pas de prix quand 14 superbes jeunes filles attendent impatiemment leur jeu!

L'enchaînement de ces trois nouvelles drôles et mignonnes ( Le Jubilé Express, Un miracle de Noël à pompons, Le Saint Patron des cochons ) est tout simplement impeccable et concoure à mon coup de coeur. Toutes les nouvelles se suivent de manière chronologique et les situations s'entrecroisent version "pendant ce temps-là". Ainsi on croise, on recroise les mêmes personnages qui en rencontrent d'autres et tout est lié


En bref, entre rires et larmes, le sujet principal est l'émoi adolescent, la jolie romance sous des paysages enneigés, les rencontres amicales et amoureuses mais aussi les situations rocambolesques et comiques. J'ai beaucoup ri, j'ai couiné, j'ai été attendri aussi. J'ai aimé la continuité entre les nouvelles, la grande cohérence dans la tonalité des auteurs qui racontent la "même histoire" au même moment, sous des points de vue différents. L'idée est vraiment sympa et l'exercice est réussi à la perfection. Chaque histoire a un petit quelque chose qui fait fondre le coeur, qui fait sourire et qui rend certains aléas de la vie absolument magique!! J'ai adoré!

chronique_lael

mardi 3 décembre 2019

Place Vendôme en hiver de Jo Ann Von Haff

place-vendome-en-hiver-1257031

  • Nom: Place Vendôme en hiver de Jo Ann Von Haff
  • Lu en: français
  • Pages:  256 pages
  • Sorti le: 20 novembre 2019 (ebook) - 23 décembre 2019 (papier)
  • Editeur: MxM Bookmark
  • Tome unique

Victor a caché une partie de lui toute sa vie. En instance de divorce, il essaie de reprendre pied entre sa carrière d'architecte-restaurateur qui décolle et sa fille Sarah de cinq ans. Tout change quand il est invité au gala de Noël des Aigall, famille de mécènes, pour la première fois. Mal à l'aise dans son smoking, mal à l'aise dans le plus bel hôtel particulier place Vendôme, quand il croise le regard bleu de Zacharie d'Aigall, le fils de son hôte, tout son être s'ébranle...

 

J'ai découvert ce livre grâce un article sur les romances de Noël sur le blog de A l’abordage de la culture. J'ai immédiatement craqué sur la couverture, et du coup je l'ai acheté sans savoir de quoi ça parlait. Place Vendôme en hiver raconte l'histoire de Victor Lévy, père en instance de divorce et architecte renommé, qui va tomber sous le charme de Zacharie d'Aigall, héritier d'une grande entreprise.

L'intrigue est très simple, c'est une romance entre deux hommes. Il faut savoir que je ne suis pas particulièrement fan des romances mais je trouve qu'en cette période, c'est idéal. Cela dit, je dois avouer que je m'attendais à une romance de Noël, et mise à part le fait que Victor et Zach se rencontre lors du réveillon, ce n'est pas vraiment ce que j’appelle une romance de Noël mais c'est plutôt bien écrit. Moi qui ai parfois du mal avec le côté cliché que peut avoir ce genre, j'ai été agréablement surprise de constater que cette romance là n'en avait aucun. Elle n'était pas particulièrement originale non plus mais elle sort de ce qu'on a l'habitude de voir et ça c'est un très bon point.

En ce qui concerne les personnages, je n'ai rien de négatif à dire. Victor et Zach sont des personnages assez réalistes, plutôt différent l'un de l'autre, ce qui n'est pas pour me déplaire. Et puis surtout, ils ont le mérite d'être assez touchants. Pour ce qui est des personnages secondaires, je les ai également appréciés. Le seul détail peut-être un peu gênant, c'est le fait qu'ils sont légèrement nombreux et j'ai eu un peu de mal à m'y retrouver au début.

Place Vendôme en hiver n'est pas un roman particulièrement émouvant ni surprenant. Mais ce n'est absolument pas gênant parce que c'est une romance donc ce n'est pas vraiment ce qu'on recherche en lisant ce livre. C'est un roman plutôt fluide, qui se lit bien et vite sans être pour autant addictif. Pour être honnête, il n'y a pas beaucoup d'action ou de rebondissement ou je ne sais quoi mais ce n'est pas nécessaire parce qu'on ne s’ennuie pas pour autant.


En bref, j'ai bien aimé ce livre, ces personnages et tout ce qui va avec. Mais ce n'était pas non plus une lecture transcendante. Non c'était léger, simple, bien fait et appréciable 

chroniqueuses-ayat

mardi 19 novembre 2019

King of Scars de Leigh Bardugo

81kRU7+lLPL

  • Nom: King of Scars de Leigh Bardugo
  • Lu en: français
  • Pages:  519 pages
  • Sorti le: 18 septembre 2019
  • Editeur: Milan
  • Premier tome d'une duologie

Aux yeux de tous, Nikolai Lantsov, roi de Ravka, a tout pour plaire : jeune, charismatique, il est le héros de la guerre civile qui a déchiré le royaume. Installé depuis peu sur le trône, Nikolai doit pourtant faire face à une nouvelle menace : des forces ennemies semblent bien décidées à envahir le pays, dont les frontières sont affaiblies, et les coffres vides. Nikolai doit donc trouver un moyen de rétablir les finances, forger de nouvelles alliances et renforcer son armée de Grishas, cette élite magique qui a tant souffert de la guerre civile. Or, la plus grande menace pour le royaume n'est autre que le roi en personne ! Victime, pendant la guerre civile, d'une terrible malédiction, Nikolai se transforme presque chaque nuit en une monstrueuse créature que seuls quelques Grishas semblent pouvoir contenir. Hélas, les ténèbres qui habitent le jeune monarque sont de plus en plus fortes, et Nikolai craint de devenir un monstre pour toujours. Résolu à combattre le mal qui le ronge, il décide de partir en quête de réponses dans un lieu où règne la plus sombre des magies...

 

J'attendais avec impatience le premier tome de King of Scars car j'avais adoré le premier tome de Grishas. Mais je ne suis pas à jour dans la série et je pense que cela m'a joué des tours car j'ai eu un peu de mal à rentrer dans l'univers de King of Scars.

L'univers fantasy est palpitant et envoûtant. Certains personnages m'ont éNinormément plu et j'ai adoré suivre les aventures de Nikolaï et de sa fidèle alliée Grisha. On croise d'ailleurs Nikolai dans la série Grisha puisqu'il va aider Alina et le passé est très présent dans King of Scars donc je pense que c'est quand même mieux d'avoir lu la série entière. Mais si vous êtes comme moi, finalement vous rentrerez bien dans le récit. Il est fascinant.

Nikolai est victime d'une malédiction et chaque nuit une créature, un monstre prend possession de son corps pour commettre de terribles méfaits. Nous évoluons toujours dans un Royaume qui oppose les Grishas à ceux qui veulent les exterminer ou les réduire en esclavage pour en faire une arme de guerre.

 J'ai adoré suivre Nikolai et Zoya qui lui est dévouée mais n'hésite pas à le remettre en place. Elle n'a pas sa langue dans sa poche et elle est énigmatique, charismatique et proche de Nikolai. L'intrigue sur ce démon qui prend possession de Nikolai est géniale, à la fois, mystérieuse, addictive et ensorcelante.

D'ailleurs la révélation finale m'a provoqué un choc!! Je ne m'attendais pas à cette tournure et à cette révélation, je suis sous le charme et totalement satisfaite de ce que l'auteure a inventé. L'intrigue et les décors sont denses, foisonnantes et les relations entre les personnages très intéressantes à suivre. 


En bref, un premier tome passionnant avec de multiples ramifications et liens avec les autres univers Grishaverse. 

chronique_lael