► ► Livres
Bilan des lectures Calendrier des parutions Chroniques Livres Chroniques Mangas Cover reveal Infos livresques In my Mailbox Jeux livresques Lectures communes Lire en VO Mes Conseils livresques Rendez-vous littéraires Sommaire des chroniques
► ► Musique & Cinéma
Critiques cinéma Critiques musicales Sommaire général
► ► Hello World
Hello Japan Rencontres extraordinaires Salons & Dédicaces
► ► Graphisme
Coulisses de mes créations
► ► Mirrorcle World
Anciens designs Concours Les Binômes Les blogs à visiter Mes chroniqueuses Qui suis-je?
► ► Autres Rendez-vous
Autour du blog Booktube Challenges & Tags Dear Friends Lifestyle
vendredi 30 décembre 2016

Reign of Shadows [Reign of Shadows #1] de Sophie Jordan

ReignofShadows

  • Nom: Reign of Shadows [Reign of Shadows #1] de Sophie Jordan
  • Lu en: anglais
  • Pages: 309 pages
  • Sorti le: 9 février 2016 
  • Editeur: Harper TEEN
  • Fiche: présentation officielle
  • VF: non prévue

Seventeen years ago, an eclipse cloaked the kingdom of Relhok in perpetual darkness. In the chaos, an evil chancellor murdered the king and queen and seized their throne. Luna, Relhok’s lost princess, has been hiding in a tower ever since. Luna’s survival depends on the world believing she is dead. But that doesn’t stop Luna from wanting more. When she meets Fowler, a mysterious archer braving the woods outside her tower, Luna is drawn to him despite the risk. When the tower is attacked, Luna and Fowler escape together. But this world of darkness is more treacherous than Luna ever realized. With every threat stacked against them, Luna and Fowler find solace in each other. But with secrets still unspoken between them, falling in love might be their most dangerous journey yet.

separator

Pour cloturer l'année, quoi de mieux qu'un roman YA dark fantasy? J'ai Reign of Shadows depuis sa sortie dans ma PAL et j'avoue que j'avais une certaine appréhension car les avis goodreads étaient ma foi fort mitigés. Mais il y a quelques jours, Laetitia, du blog Sous le Feuillage, en a fait la lecture et a adoré. Son enthousiasme et ses arguments m'ont beaucoup plu, du coup, je n'ai plus hésité. Avec à peine 300 pages au compteur, Reign of Shadows se lit très vite. Malheureusement pour moi, je n'ai pas vraiment été très convaincue, même si globalement cela reste une lecture sympathique!

Reign of Shadows a pourtant une excellente base. Il y a 17 ans, le jour de la naissance de notre héroine Luna, une éclipse a plongé le monde dans les Ténèbres et avec elles, des monstres venus de terre. Depuis, chacun évolue dans le noir complet et a appris à se débrouiller. Mais le danger rode partout, à tout moment à cause de ces créatures attaquant tout être croisant leurs chemins.  

Luna est née le jour de l'eclipse. Princesse perdue, cela fait également 17 ans qu'elle vit dans une tour dans des bois reculés, à l'abri des regards. Une vie cachée derrière des murs épais qui lui assurent une protection contre les dangers du dehors. Pour autant, Luna souhaiterait sortir pour découvrir le monde. Un jour, elle décide de sortir à l'insu de ses compagnons, Sivo et Perla. Quelle ne fut pas sa surprise lorsque sa route croise des voyageurs en mauvaise posture: un trio menacé par une attaque des créatures.

Une rencontre qui va tout changer dans la vie de Luna et qui va devoir fuir son sanctuaire bien plus tôt qu'elle l'aurait pensé. Obligée de faire équipe avec Fowler, le garçon qu'elle a sauvé, Luna découvre alors la vie à l'extérieur. Une vie difficile, où il faut être attentif à chaque seconde face au danger permanant.

Si le background est intéressant, j'avoue que j'ai trouvé que l'histoire manquait d'un fil conducteur. Luna et Fowler ont un but, se réfugier dans la ville de Allu, qui semble être le seul endroit dénué de créatures. Mais existe-t-il vraiment? Sur ce point, cela m'a fait fortement penser à la saga Blood of Eden de Julie Kagawa. Pour autant la comparaison s'arrête là car Sophie Jordan exploite trop peu son univers, à contrario de Julie Kagawa. En effet, il reste beaucoup de questions en suspens, surtout concernant l'eclipse et les créatures. Pourquoi l'eclipse est-elle arrivée? Pourquoi dure-t-elle autant? D'où viennent ces créatures? Autant de questions que je me suis posées, sans réponses.

Mais ce n'est pas ça qui m'a le plus gênée, je dois dire. La romance prend beaucoup trop de place. Une histoire qu'on peut qualifier de insta-love et qui m'aura fait lever les yeux au ciel assez fréquemment. Fowler et Luna craquent instentannément l'un pour l'autre et leurs pensées ne sont dédiées qu'à l'autre. Dans un contexte où la survie prime, j'ai trouvé la romance parfois absurde. Les personnages sont plus préoccupés par leurs sentiments que leur progression ou les dangers. Comme si l'auteur avait en fait voulu écrire une romance et pour rajouter un peu d'adrénaline, imaginé tout ce décor pour rendre ça plus intense. 

Malheureusement, je n'ai pas trouvé cette histoire intense et pafois même, pas très crédible. Vu la condition de Luna, j'aurai pensé que l'auteur allait la rendre moins héroique. En soi ce n'est pas un spoiler puisqu'on le devine des les premières lignes, mais je préfère taire sa condition, si jamais vous pensez lire ce roman. Dans tous les cas, Luna ne m'aura pas convaincue et j'ai trouvé certaines scènes bien grotesques à cause de ça. Luna manque de personnalité à mon gout, trop focalisée sur Fowler et trop naive en ce qui concerne le reste du monde. Certes, je dois lui reconnaitre le courage et la ténacité, mais sincèrement, j'aurai aimé que l'auteur exploite la condition de Luna tout autrement, pour la rendre plus attachante, voire même plus fragile, sans pour autant qu'elle devienne faible. 

Quant à Fowler, si ce n'était pas pour lui, ma note serait bien plus basse. Voilà un personnage plus travaillé et plus complexe à déchiffrer, ce qui le rend très intéressant. Fowler a des secrets, aussi quand on découvre la révélation de fin, on en reste bouche bée! Je dois avouer que je n'avais rien vu venir et rien que pour ça, je remercie l'auteur. 

En conclusion, c'est une lecture en demi-teinte pour moi. J'ai lu une romance sur fond de fantasy, pas une fantasy avec une romance. Cela fait une grande différence et malgré que le roman soit court, j'ai eu du mal à maintenir mon intérêt. Je reste indécise quant à la lecture du second tome, d'une part je reste curieuse et espère que l'auteur va développer son univers, d'autre part parce que ce premier m'a convaincue à moitié. A voir! 


dimanche 21 juin 2015

In My Mailbox (128)

imm128 imm128b

Coucou à tous! Cette semaine, j'ai reçu de jolies réceptions surprises!!! Mais tout d'abord, je tiens à remercier Pocket Jeunesse pour l'envoi de The Girl at Midnight de Melissa Grey. Voilà un roman qui me tente depuis si longtemps.... Probablement une de mes prochaines lectures!! 

Ensuite, j'ai encore une fois été gâtée pour mon anniversaire (datant du 8 juin!). Merci à Maelle pour Uninvited T2 - Unleashed de Sophie Jordan. J'avais beaucoup aimé le premier tome que tu m'avais d'ailleurs offert pour un swap, aussi j'ai hâte de connaitre la conclusion à cette histoire! Enfin, un énorme merci à Justine pour Défiance T2 - Deception de C.J Redwine. La couverture est vraiment magnifique!!!! J'ai vraiment été pourrie gâtée et je vous redis merci du fond du coeur!!! 

Icon in my mailbox ok

samedi 10 mai 2014

Uninvited [Uninvited #1]

uninvited

 

  • Nom: Uninvited [Uninvited #1] de Sophie Jordan
  • Lu en: anglais (372 pages)
  • Sorti le: 28 janvier 2014
  • VF: non prévue pour l'instant
  • Ma note

Lorsque les tests de Davy Hamilton reviennent positifs concernant le Syndrome à Tendance Meurtrière -alias le gène tueur-elle perd tout. Son petit ami la plaque, ses parents ont peur d'elle, et elle peut oublier son avenir brillant à la Juilliard School. Davy ne se sent pourtant pas différente, mais les gènes ne mentent pas. Un jour, elle va tuer quelqu'un.

Voilà un livre révoltant. C'est le premier mot qui me vient à l'esprit. Je félicite Sophie Jordan pour avoir réussi le pari d'écrire un livre aussi juste. J'avais découvert l'auteure avec sa trilogie Firelight et j'ai été séduite par ce nouveau roman, très différent de sa première saga young adult. Bien qu'en apparence classique, Uninvited fait inévitablement réfléchir.

L'histoire? Elle est très simple. Davy, 17 ans, vit une vie paisible. Brillante, Davy excelle en musique: piano, guitare, flûte, la jeune fille maîtrise aussi bien une panoplie d'instruments que le chant. Promise à un bel avenir à la Julliard, Davy a aussi une meilleure amie et un petit copain avec qui cela semble sérieux. Mais un beau jour, elle apprend qu'elle est porteuse du STM, autrement dit le Syndrome à Tendance Meurtrière. Et c'est tout son monde qui s'écroule.

Et c'est là que l'auteure nous démontre toute la force de son roman. Parce que Davy n'est plus rien. Un jour elle nourrit des rêves d'avenir, de carrière; un autre, elle est considérée comme dangereuse, comme une paria qu'on doit éliminer. Comme ça, sur un simple test ADN. Tout ce que vous êtes n'existe plus, il n'y a plus que le gêne meutrier qui vous définit. Et c'est vraiment révoltant. On suit alors Davy dans "l'après". Sa nouvelle vie. Ses nouveaux droits. Ses obligations. Mais aussi son désespoir. Ses amis qui la traitent de criminelle alors qu'un jour auparavant faisaient la fête avec elle. Ces mêmes amis qui la dénoncent! Son petit copain aussi con que profiteur. Ses parents effrayés, impuissants et complètement passifs. Davy est seule. Enfin, c'est ce qu'elle croit car sa rencontre avec d'autres porteurs va tout changer...

Il est très difficile de décrire ce qu'on ressent face à la justesse des sentiments présents ici. Le traitement qu'on réserve aux porteurs du gêne est pire qu'affligeant. Le regard que portent les gens est affolant. Le lavage de cerveau des médias est effrayant. La passivité des proches est atroce. Bref, c'est un livre très dur où subsiste peu d'espoir mais qui est très réaliste. Comment réagir si vous appreniez que votre meilleur(e) ami(e) était porteur d'un gêne dangereux? Malgré votre bonne volonté et votre amitié sincère, ne vous laisseriez-vous pas avoir par la peur? Par cette propagande? Sûrement que si. Et c'est ça qui est flippant!

Le roman est découpé en deux parties: la première nous familiarise avec l'univers, on se fait à l'idée, comme Davy, que rien n'est plus pareil quand on est porteur du gêne. On ressent ce que ça fait d'être de l'autre côté. Cette partie du livre est assez lente et longue, mais les sentiments priment donc ça passe bien. La seconde partie est plus violente et nous confronte vraiment à la réalité d'être un porteur. Chacun pour soi. Ou la violence est présente, sans limites. Ou les plus forts gagnent. Les plus faibles exclus, voire éliminés. Si cette seconde partie est plus dynamique, elle est aussi plus sombre et plus déprimante. Notre héroine étant confrontée à des horreurs. Elle est alors difficile à supporter - même si on la comprend - j'ai eu du mal. A force de ressasser ses pensées, le récit s'est quelque peu alourdi. Je pense que l'auteure a voulu en faire un peu trop dans cette partie. Cela dit, elle reste intéressante car on apprend à mieux connaitre nos personnages, leurs relations évoluent à petits pas, pour finalement nous laisser sur une fin très ouverte qui promet un second - et dernier - tome très différent de celui-ci! 

Un livre à lire donc, certes un peu lent, mais qui reste très bien construit. J'ai beaucoup apprécié le fait que ce roman fasse réfléchir sur nos comportements et nos croyances, en particulier dans une société comme celle d'aujourd'hui.

Posté par CeReSu à 08:54 - - Commentaires [2]
Tags : , ,
dimanche 14 octobre 2012

In my Mailbox (46)

 

A5JYjMgCAAAy_xl

Cette semaine, j'ai le plaisir de vous présenter mes dernières acquisitions (je m'excuse d'avance pour la qualité des photos)! J'ai attendu un peu pour vous montrer plus de choses en même temps. Commençons par Hidden de Sophie Jordan - 3ème et dernier tome de la trilogie Firelight - reçu il y a déjà deux semaines et déjà chroniqué sur le blog! Un bon troisième tome, quoiqu'un peu court. Ensuite j'ai craqué pour Once de Anna Carey, le 2ème tome de sa série Eve et Reason to Breathe de Rebecca Donovan. Il s'agit d'une auto-publication et d'une lecture très touchante et réaliste. Actuellement en cours, je vous en reparle très bientôt! Enfin, j'ai reçu Poison Princess de Kresley Cole (Karen, si tu passes par ici, je tiens à te dire encore un grand merci!). Il s'agit du tout premier roman YA de l'auteure plus connue pour sa série Les Ombres de la Nuit. Ce tome est le premier d'une trilogie nommée The Arcana Chronicles. En train de le lire, je trouve cet univers très intrigant et fort différent de ce que je lis d'habitude! Chronique à venir très rapidement!

A5JY4dDCMAE3Zyv

Enfin, je ne résiste pas à vous montrer le très beau cadeau reçu cette semaine par la Warner: le coffret intégral Harry Potter contenant les 8 films! Que vous dire? Je suis complètement fan! Merci la Warner!!! Je termine ce IMM avec un MP  de The Ninth reçu tout droit de Sobian Welsh! Il est superbe et dédicacé! Et vous? Qu'avez-vous eu?

Icon in my mailbox ok

 

dimanche 30 septembre 2012

Hidden [Firelight #3]

12522507

  • Nom: Hidden [Firelight #3] de Sophie Jordan
  • Lu en: anglais (272 pages) - Sorti en septembre 2012
  • VF: A paraitre en janvier 2014
  • Ma note:notation 3

Jacinda was supposed to bond with Cassian, the "prince" of their pride. But she resisted long before she fell in love with Will—a human and, worse, a hunter. When she ran away with Will, it ended in disaster, with Cassian's sister, Miram, captured. Weighed down by guilt, Jacinda knows she must rescue her to set things right. Yet to do so she will have to venture deep into the heart of enemy territory...

Hidden est le dernier tome de la saga Firelight. Et il tient toutes ses promesses! J'ai été vraiment étonnée par ce livre qui m'a fait passer par une palette d'émotions inattendues! Hidden reprend là où Vanish s'était arrêté. Et croyez moi, le rythme ne faiblit pas! Difficile de parler de l'histoire en elle-même sans spoilers alors je ne partagerai que mon ressenti. Jacinda, forcée de se jeter dans la gueule du loup va nous permettre, à nous lecteurs, de découvrir le côté des ennemis: les enkros. On se rend compte que pour eux, les drakis sont juste de vulgaires animaux. Durant sa captivité, on rencontrera d'autres drakis, tous issus de milieux différents. Et de là, tout démarre, tout s'échauffe et le livre nous donne du fil à retordre. Non, le livre nous met plutôt mal à l'aise. Parce qu'on est malgré nous embarqués dans cette histoire et qu'on a envie de surveiller nos arrières. Car dans ce monde là, rien n'est sur, il faut fuir, se cacher. Et c'est ça qui est assez difficile pour nos protagonistes. Toutes leurs émotions sont multipliées. La peur. Le stress. La vengeance. L'espoir. L'amour. L'amitié. Tout est testé et ce dans un court laps de temps.

Hidden est en effet assez court donc tout s'enchaine très vite. On apprend énormément de choses, tantôt rassurantes, tantôt choquantes. Quant aux personnages, j'ai fini par m'y attacher. Cassian, Tamra, Will, ils m'ont toujours bien plu. Je dois dire que Tamra est celle qui m'a le plus surprise sur les 3 tomes, quelle révélation! Quant à Cassian, il a lui aussi montré sa vraie nature et je me suis attachée à lui. Inutile de vous dire à quel point j'ai toujours apprécié Will, fort, mais si vulnérable à la fois. Enfin Jacinda est celle qui m'a encore assez énervée. Pour moi elle n'a pas assez évolué dans sa manière de penser et tourne encore comme une girouette. On lui pardonnera quand même ses indécisions car son courage est mis à rude épreuve et pour ça, je lui tire mon chapeau!

L'intrigue propose donc un fil conducteur bien précis qui définit l'ambiance du livre. C'est donc très pesant. Le dernier quart est tout à fait prenant et m'a fait sursauté plusieurs fois. Que vous dire? Je ne m'attendais pas à cette tournure, à cette pression, et à ressentir autant de stress! Impossible de le lâcher! D'ailleurs j'en suis encore retournée. Sophie Jordan conclut sa série d'une main de maitre, qui devrait ravir - presque - tout le monde. Voilà une série que j'ai appréciée! Hâte de voir ce que ça donnera en film prochainement!

dimanche 25 septembre 2011

In my Mailbox (18)

001

Cette semaine j'ai acheté un livre et j'en ai gagné un autre! Tout d'abord, j'ai donc acheté Vanish, le deuxième tome de la Saga Firelight (Lueur de Feu) de Sophie Jordan. Un livre assez court que j'ai déjà lu. Si ça vous dit, vous pouvez toujours découvrir ma chronique ici. En ce qui concerne le deuxième livre, il s'agit de Wings d'Aprylinne Pike! Je l'ai gagné grâce au grand concours organisé chez Pocket Jeunesse! Pour une fois, je voulais absolument la version française du livre, en partie grâce à sa sublime couverture! Je suis doublement ravie de l'avoir gagné! Je le lis en ce moment, avis à venir très vite! Et vous, qu'avez vous eu?

samedi 24 septembre 2011

Vanish (Firelight #2)

9436632

  • Nom: Vanish (Firelight #2) by Sophie Jordan
  • Lu en: anglais (294 pages) - sorti le 6 septembre 2011
  • VF: sans doute courant 2012

To save the life of the boy she loves, Jacinda did the unthinkable: She betrayed the most closely-guarded secret of her kind. Now she must return to the protection of her pride knowing she might never see Will again—and worse, that because his mind has been shaded, Will’s memories of that fateful night and why she had to flee are gone.

Voilà un livre qui me donne du fil à retordre! Tout d'abord, j'ai envie de vous dire que j'adore la couverture. Elle est en total constraste avec celle de Firelight et en même temps tellement semblable. Il faut avouer qu'elles constituent à elles seules un gros spoiler xD Bref. Comme quoi le contenant et le contenu ce n'est pas toujours la même histoire. Si l'image me séduit, je reste perplexe quant au scénario. Mettons nous d'accord: il y a beaucoup de choses que j'ai aimé. D'abord le fait que Vanish reprenne là où Firelight se termine. L'histoire continue et on est vite remis dans le contexte. J'ai beaucoup aimé découvrir la vie au Clan. Forcée d'y retourner, on y passera quelques semaines en compagnie de Jacinda, Tamra, leur maman et les autres.... Durant ma lecture, je me suis demandée comment les Drakis pouvaient supporter une vie comme celle-là, régie comme au Moyen Age par un didacteur, où les méthodes sont quasiment barbares. Certes, les Drakis ne connaissent que ça, mais pour Jacinda, s'est est trop. Alors qu'elle se plaignait que le Clan lui manquait dans le tome 1, ici c'est tout l'inverse. Jacinda est devenue la risée de tout le monde, la traitresse qu'il faut à tout prix éviter. Durant ce laps de temps, où Jacinda tente de vivre normalement, on est confronté à ses pensées. Et là c'est insoutenable. Durant des pages et des pages, l'auteure ressasse sans cesse les mêmes choses, tournées différemment. Jacinda, elle est très mal traitée, elle est espionnée.... oui elle souffre. Sans oublier que Jacinda est seule. Sans Will. Mais l'aime-t-elle encore? Ne doit-elle pas l'oublier? Et puis il y a Cassian. Celui qu'elle détestait, avant. Et s'il était finalement gentil? Et s'il la voyait autrement, telle qu'elle est et non que ce qu'elle peut faire? Et si elle se laissait séduire? Pour le clan ce serait parfait. Oui, bonne idée. Ha mais non! Il y a Will. Elle ne peut pas oublier Will. Sachez que ce petit monologue nous accompagne durant tout le livre. Jacinda passe d'un sentiment à l'autre, c'est très énervant. Elle ne croit pas en elle et donc doute de ses sentiments. Je peux comprendre, c'est sur, mais pas pendant tout le livre. Bref, autant vous dire que notre héroine m'a bien énervée. J'aurai aimé la voir grandir un peu par rapport au tome 1. Pour le reste, Tamra se révèle être un personnage attachant. Tout comme Cassian. On l'a découvert un peu plus et je pense qu'il fait juste de son mieux. Quant à Will, il est toujours aussi courageux et vrai. Malgré donc cette faiblesse avec son personnage principal, Sophie Jordan nous emmène au coeur de la vie du Clan et tout ce que ça implique. L'action est bien plus présente dans Vanish, il y a plus de personnages, plus de rebondissements. L'histoire prend un réel tournant ici, ce qui n'est pas pour déplaire. Certaines questions trouvent des réponses, d'autres pas encore. La suite nous promet encore bien du suspens et de l'action en compagnie d'un quatuor tout à fait inattendu...ou presque! Bref vous l'aurez compris, je reste perplexe. J'ai aimé le fond, le thème, les descriptions des Drakis, leur mode de vie. J'ai moins aimé les hésitations de notre héroine, trop présentes. Reste à voir le 3ème tome et comment tout ça va évoluer!

vendredi 16 septembre 2011

Firelight

6448470

  • Nom: Firelight (tome 1) by Sophie Jordan
  • Lu en: anglais (323 pages)
  • Sortie VF: le 15 octobre 2011 sous le nom "Lueur de Feu"

Marked as special at an early age, Jacinda knows her every move is watched. But she longs for freedom to make her own choices. When she breaks the most sacred tenet among her kind, she nearly pays with her life. Until a beautiful stranger saves her. A stranger who was sent to hunt those like her. For Jacinda is a draki—a descendant of dragons whose greatest defense is her secret ability to shift into human form.

Il est dans ma bibliothèque depuis janvier dernier. Mais suite à une lecture commune avec Marvin, je me suis lancée. J'ai tout de suite plongé dans l'ambiance du livre. Après tout c'est la première fois que je lisais un livre basé sur les dragons...ou plutôt leurs descendants. Jacinda est une Draki. Elle vit au sein d'un clan très stricte qui la surveille quasi jour et nuit. Pourquoi? Parce que Jacinda n'est pas une Draki ordinaire.... Promise à Cassian, le fils de l'actuel leader, Jacinda ne rêve que d'un peu de liberté. Alors qu'elle enfreint une loi en volant en pleine journée, notre héroine et son amie se font traquer. Une traque qui tourne mal, mais qui mettra en scène nos futurs protagonistes: outre Jacinda, nous ferons la connaissance du beau et mystérieux Will...A la suite de cet événement, c'est le moment que choisit la mère de Jacinda pour s'enfuir du Clan avec sa fille et la soeur jumelle de celle-ci, Tamra.  L'occasion de recontrsuire une nouvelle vie, tout du moins pour Tamra et sa maman.... Je ne vous dirai pas pourquoi mais il faut avouer que notre pauvre Jacinda va souffrir. En effet, sa condition de Draki l'oblige à vivre dans un climat particulier, tout le contraire du lieu choisi par sa famille.... Alors que les deux filles s'acclimatent très bien, Jacinda subit. La vie au lycée s'avère difficile, au contraire de sa soeur qui se conduit comme une Starlette. J'avoue que ce passage du roman est un peu banal, la vie au lycée est un peu cliché et déjà vu. Heureusement notre beau gosse Will va venir pimenter et chauffer notre héroine. Tout doucement les choses évoluent et plus on avance plus ça devient intéressant. Firelight ne propose pas de phase d'adrénaline pure et dure comme il est de coutume à la fin d'un premier tome, néanmoins ça ouvre grandement la porte au deuxième tome. Beaucoup de questions restent en suspens, le mystère est encore bien gardé concernant le rôle exact de Jacinda au sein de ce Clan qui la réclame tant.... Sans compter sur Will qui joue un rôle plus que déterminant! J'ai beaucoup apprécié ce personnage, certes un bad boy beau gosse mais assez mystérieux et intelligent pour sortir un peu du lot. Jancinda est intéressante mais elle garde trop ses pensées pour elle, elle subit de trop. Elle voudrait penser pour elle mais a peur de blesser les autres, alors elle se remet sans cesse en cause. J'espère qu'elle va s'endurcir un peu! Quant à Tamra, je ne l'ai pas trop appréciée. Elle agit comme une gosse capricieuse, elle m'est apparue jalouse de sa soeur, vous verrez pourquoi. Pourtant leur lien est fort et je sens que Tamra prendra plus de place dans Vanish. Concernant le style d'écriture, le tout est très fluide, très simple, le livre se lit vraiment très vite. Pas trop de descriptions des lieux ou personnages si ce n'est cette mention spéciale à la transformation de Jacinda en Draki: tout simplement flamboyant!


Posté par CeReSu à 18:00 - - Commentaires [2]
Tags : ,