► ► Livres
Bilan des lectures Calendrier des parutions Chroniques récentes Cover reveal Infos livresques In my Mailbox Jeux livresques Lectures communes Lire en VO Mes Conseils livresques Rendez-vous littéraires Sommaire des chroniques
► ► Musique & Cinéma
Critiques cinéma Critiques musicales Sommaire général
► ► Hello World
Hello Japan Live Report
► ► Graphisme
Coulisses de mes créations Mon site professionnel
► ► Mirrorcle World
Anciens designs Concours Les Binômes Mes chroniqueuses Partenaires Qui suis-je?
► ► Autres Rendez-vous
Autour du blog Booktube Challenges & Tags Dear Friends Lifestyle
mardi 5 septembre 2017

Sword Art Online: Alicization Beginning [SAO #5] de Reki Kawahara

Alicization-beginning

Victime d'une agression par un ancien membre des Laughing Coffins, Kirito se réveille à l'intérieur de l'Underworld, une Réalité Virtuelle dont il était testeur. Ignorant comment il est arrivé là, et incapable d'entrer en contact avec le monde réel, il va parcourir Underworld pour chercher le moyen d'en sortir. Il fait alors la connaissance d'Eugeo, un jeune Entailleur, qui souhaite retrouver Alice, son amie d'enfance, enlevée quelques années plus tôt par un des représentants de la plus haute autorité de ce monde : un Chevalier Intègre. Résolus à élucider tous ces mystères, les deux garçons n'hésitent pas à unir leurs forces. Démarre alors une longue et périlleuse aventure vers la Capitale.

separator-2

Un grand merci à Ofelbe pour l'envoi de ce livre.

J'ai grandement tardé à lire ce 5ème opus mais avec le recul je suis contente d'avoir attendu un peu car j'ai savouré ces nouvelles aventures. J'aurai toujours un lien particulier avec cette saga et je dois saluer le talent de Reki Kawahara sur le début de ce projet Alicization.

On décrit bien souvent cet Arc comme le meilleur et il est clair qu'il commence extrêmement bien. Je me demande d'ailleurs comment l'auteur a pu imaginer de telles choses tant c'est complexe... on est très loin du "simple" jeu Aincrad dont devaient sortir les joueurs.... Bien qu'avec les explications fournies par nos personnages qui assemblent petit à petit les pièces du puzzle, on comprend que SAO est une base indéniable et qu'il sera toujours le point de départ de tout. Kirito en fait d'ailleurs extrêmement souvent référence dans ses réflexions, pour mon plus grand plaisir. 

Alors que Kirito et Asuna tentent de se projeter dans l'avenir ensemble, le jeune homme est victime d'une agression qui le plongera dans une nouvelle dimension virtuelle: l'Underworld. Pas le monde des enfers comme on pourrait le penser mais le monde sous la réalité. Ignorant comme il atterrit là, Kirito avance à taton, comme le lecteur. Ensemble, on essaie de comprendre cette nouvelle réalité virtuelle qui semble bien plus aboutie que les autres...  Commence alors pour Kirito une nouvelle quête pour se sortir de là. Malgré le fil conducteur relativement simple, les choses sont bien plus complexes qui n'y parait. C'est là qu'on se rend compte de toute l'étendue que cet Arc a à nous offrir! 

Dans sa quête, Kirito deviendra très proche de Eugeo, un jeune homme de son âge qui n'a jamais rien connu d'autre que son petit village et sa Tâche Sacrée. L'arrivée de l'épéiste noir va bouleverser son existence et lui redonner espoir de trouver Alice, son amie d'enfance disparue. Eugeo se révèle être un personnage très doux et sage qui, au contact de Kirito, va un peu plus s'affirmer. Mais face au saveur de SAO, Eugeo manque malheureusement de présence. Cela étant, il reste très attachant. 

Si nous suivons nos deux amis à travers leur progression dans l'Underworld, l'auteur n'en oublie pas Asuna, prête à tout pour sauver celui qu'elle aime. Comme toujours, la demoiselle suscite mon admiration: déterminée, Asuna fait aussi preuve d'une extrême intelligence. Avec elle, on comprend tout un tas de choses très techniques liées à l'Underworld et son utilisation réelle. Un passage qui m'a autant plu que perdue tant c'est assez pointu. J'ai eu l'impression à ce moment de lire un manuel technique sur l'utilisation d'une machine révolutionnaire. Ceci dit, ces moments avec Asuna nous permettent de suivre l'évolution de l'histoire d'un tout autre point de vue et c'est hyper intéressant. 

L'Arc Alicization se défend très bien et j'ai énormément apprécié m'immerger dans cette nouvelle VR. Les combats d'épée me ravissent toujours autant, surtout quand on connait le talent de Kirito et son envie de toujours prouver qu'il peut réussir. Les nombreux clins d'oeil à SAO étaient géniaux et avaient totalement leur place ici. On sent à quel point cette aventure a marqué le jeune héros et par extension Asuna également. Je me réjouis de suivre les progrès de Kirito au sein de l'Underworld. Quelque chose me dit que l'épéiste n'en a pas fini de se donner en spectacle! 


En bref, j'ai été complètement conquise. Ce nouvel opus nous embarque dans un Arc tout neuf qui rivalise d'ingéniosité, de mystère et de technologie. L'underworld s'annonce fascinant et c'est avec des personnages toujours aussi attachants et courageux que nous le découvrons. Offrant un tournant à la saga SAO, l'auteur n'en oublie pas pour autant son premier arc, base indéniable de tous les autres. A tous les fans de la série, ce tome devrait absolument vous ravir! 


lundi 25 juillet 2016

Mother's Rosario [Sword Art Online T4] de Reki Kawahara

SAO

  • Nom: Mother's Rosario [Sword Art Online T4] de Reki Kawahara
  • Lu en: français
  • Pages: 520 pages
  • Sorti le: 30 juin 2016
  • Editeur: Ofelbe

« Si nous arrivons à battre ce boss, nos noms seront gravés sur le Monument des Héros ! » 
Malgré tous les obstacles qu’il a surmontés avec brio, Kirito perd un combat face au mystérieux joueur « l’Épée Absolue ».
Intriguée par cette défaite, Asuna décide d’aller à la rencontre de cet individu, qui se révèle être une jeune fille nommée Yuuki. 
Après avoir fait la connaissance de sa guilde, les Sleeping Knights, Asuna s’allie au petit groupe afin de les aider à terminer une quête. 
Durant cette nouvelle aventure, elle va découvrir un terrible secret qui la marquera à jamais. 
Une aventure humaine qui dépasse le virtuel !

 separator 

Un grand merci à Ofelbe pour l'envoi de ce livre.

Après ma relative petite déception du tome 3 (dûe au monde des armes qui m'avait moins convaincue), c'est avec énormément de plaisir que j'ai plongé dans ce 4ème tome. Je dois vous avouer qu'il n'y a eu aucune surprise pour moi étant donné que j'avais déjà vu l'anime, mais je restais curieuse quant au contenu papier et aux détails qu'il pouvait apporter. Le moins que je puisse dire c'est que je n'ai pas été déçue.

La première partie de ce tome 4 m'a enchantée. Je m'attendais à une lecture assez émouvante et cela s'est très vite confirmé. J'ai beaucoup aimé comment l'auteur a développé son histoire. Elle prend une tout autre dimension, malgré le jeu virtuel qui reste bien présent. Asuna est notre narratrice. Si je m'étais déjà grandement identifiée à elle lors des précédents tomes, la jeune femme m'a vraiment touchée ici. Asuna est une héroine douce, fragile, mais forte à la fois. A travers ses mots, je me suis vue moi-même et je n'ai pu que la comprendre. 

Depuis SAO, Asuna rêve de tracer sa route, de faire ses propres choix, de réaliser ses nouveaux rêves. Mais issue d'une famille aisée, Asuna n'a pas beaucoup son mot à dire. Face à une mère dure, autoritaire, distante et froide, le chemin de la jeune fille est déjà tout tracé. Son conflit intérieur augmentant, Asuna ne sait comment faire pour avancer sans décevoir sa famille tout en écoutant son coeur. Se croyant faible, elle n'ose se confier à Kirito et contient ses émotions... jusqu'à sa rencontre avec Yuuki.

Surnommée l'Epée absolue, Yuuki se révèle être un adversaire de taille dans ALO jamais battu. Pensant d'abord qu'il s'agissait d'un homme, toute la petite bande est stupéfaite de découvrir une toute jeune fille. En proie à ses doutes intérieurs, Asuna décide de s'y mesurer pour se prouver qu'elle est toujours l'épéiste forte qu'elle était avant. Un combat épique s'engage, suivit d'une grande aventure.

Une aventure magnifiquement humaine, bourrée de sentiments et d'émotions. Entre Asuna et Yuuki, c'est une superbe amitié qui se développe. On ressent très facilement le lien qui unit les deux jeunes filles, avec cependant un certain recul. En effet, Yuuki n'est pas comme tout le monde et ce que l'on découvre sur elle est tout simplement bouleversant. Comme je vous le disais, Reki Kawahara a très bien écrit son histoire, trouvant les mots justes, les maniant avec précision, et finesse. C'est si beau et si triste à la fois, mêlant avec habileté le virtuel à la (dure) réalité de la vie. Ce que va traverser Asuna est une vraie leçon de vie, qui l'aidera à mieux s'affirmer et enfin commencer à penser pour elle-même. 

J'aurai aimé un peu plus de développement sur le background de l'histoire qui évolue cependant assez bien mais il faudra attendre le prochain tome pour voir où Kawahara va nous emmener. En seconde partie de roman, nous replongeons avec délice dans quelques histoires courtes. Même si elles n'avaient pas vraiment de surprises non plus, il est toujours agréable de retourner dans SAO, en compagnie de Kirito, une fois de plus mis en avant (ce qui n'a pas été du tout le cas dans Mother's Rosario). On se régale à suivre l'enquête d'Asuna et Kirito ou la quête de toute la bande pour enfin acquérir l'épée Excalibur. Un bon moment détente qui nous fait patienter jusque à la suite!

dimanche 26 juin 2016

In My Mailbox (142)

in-my-mailbox

Salut tout le monde! En ce dimanche, je vous retrouve avec un nouvel IMM plutôt bien fourni, avec de très, très, très belle réceptions! Commençon d'abord par celles qui m'ont mises en joie: DanMachi, la légende des Familias et Sword Art Online T4 envoyés par Ofelbe que je remercie chaleureusement! Deux livres que j'attendais avec impatience et qui sont arrivés avec un peu d'avance (sorties prévues le 30 juin). J'ai super hâte de m'y plonger!! 

IMM142

Ensuite, j'ai reçu - alors que je m'y attendais pas du tout - le manga RE:MONSTER paru il y a peu chez Ototo Manga que je remercie également pour l'envoi. Le manga m'a l'air bien sympathique, pour ce que j'en ai déjà lu jusqu'ici! Enfin, je me suis prise, grâce au bon cadeau offert par Jessica de Alice Neverland à l'occasion de mon anniversaire, The Rose & The Dagger de Renée Ahdieh, la suite et fin du roman The Wrath & The Dawn (Captive en français). Hâte de le lire, vu comme j'ai apprécié le 1er tome! 

IMM142bis IMM142biss

vendredi 25 septembre 2015

Sword Art Online Progressive Vol.2

sao progressive 2

 

  • Nom: Sword Art Online Progressive Vol.2 de Kawahara & Himura
  • Lu en: français
  • Pages: 190 pages
  • Sorti le: 24 septembre 2015
  • Editeur: Ototo manga

Asuna Yûki se retrouve prisonnière avec dix mille autres joueurs dans la forteresse d'Aincrad, au cœur du monde virtuel de Sword Art Online. C'est alors qu'elle rencontre un mystérieux garçon qui va lui expliquer les bases de survie dans un univers où le mot game over est synonyme de mort...
Le combat contre le boss du premier niveau atteint son paroxysme. Kirito et Asuna vont-ils parvenir à atteindre le niveau 2 vivants ?!

Un grand merci à Ototo pour l'envoi de ce manga.

Vous le savez, Sword Art Online me tient particulièrement à cœur et le Progressive encore plus. L’Aincrad est tellement complexe et intéressant que l’auteur a eu une idée brillante avec ce reboot. J’ai la sensation de mieux comprendre ce jeu et ses personnages.

Ce second volume reprend là où le premier s’était arrêté. La petite troupe est en pleine bataille contre le Boss de niveau 1 et la coordination a du mal à se mettre en place. Kawahara prend ici le temps de mettre en avant les problèmes de groupes. Qui est le leader ? Qui donne les ordres ? A qui faire confiance ? Chacun veut sa part du gâteau et forcément, ça tourne mal.

Parmi tout ce petit monde, Kirito et Asuna semblent s’être véritablement trouvés. Avec ce second tome, on découvre les fondements de la relation des deux joueurs. On les sent déjà très proches mais dans une certaine mesure. Après tout, ils ne se connaissent pas encore bien mais dans les combats, Kirito et Asuna forment un duo exceptionnel, qui fonctionne naturellement, avec évidence et force.

Asuna est bien entendu l’héroine de ce manga, pour mon plus grand plaisir. C’est un personnage que j’admire beaucoup et encore une fois elle démontre combien elle est déterminée à gagner. J’ai beaucoup apprécié le lien qu’Asuna tisse avec son épée, sa seule et unique partenaire. C’est un aspect du manga que je trouve intéressant également : dans ce jeu, il faut pouvoir faire confiance à son arme et la manier avec précision.

La conquête de l’Aincrad continue. Les joueurs évoluent, les guildes commencent à se mettre en place et la coordination pour les combats est encore mise à rude épreuve. Cette progression est passionnante et détaillée. J’ai très hâte de pouvoir lire la suite qui sera probablement encore plus palpitante !

jeudi 6 août 2015

Sword Art Online : Fairy Dance [SAO #2]

11403384_1657033117845198_458523559383762165_n

  • Nom: Sword Art Online - Fairy Dance [SAO #2] de Reki Kawahara
  • Lu en: français
  • Pages: 464 pages
  • Sorti le: 2 juillet 2015 
  • Editeur: Ofelbe
  • Ma note

Kazuto Kirigaya, plus connu sous le pseudonyme de Kirito, revient sain et sauf de sa quête de la forteresse d’Aincrad, alors qu’Asuna « l’Éclair Fulgurant », la fille dont il est tombé éperdument amoureux à l’intérieur de SAO ne se réveille malheureusement pas de son long coma...
Kazuto se rend à l’hôpital autant qu’il le peut pour veiller sur elle, soutenu par sa soeur Suguha.
C’est lors d’une de ces visites que Kazuto apprend de la bouche même de Nobuyuki Sugô, un ingénieur-programmeur, que ce dernier est sur le point de se marier avec Asuna sans attendre son réveil. Au même moment, Agil, un ancien compagnon de lutte de Kazuto, lui signale qu’un avatar ressemblant étrangement à Asuna, serait retenu prisonnier dans un nouveau VRMMO qui fait fureur : « ALfheim Online » !

Un grand merci à Ofelbe pour l'envoi de ce livre.

Sans surprise, ce second tome de Sword Art Online est un coup de coeur. Ce fut avec bonheur que je me suis plongée dans cette suite, et bien qu'elle n'égale pas Aincrad - qui reste pour le moment mon arc favori -, elle fut tout aussi magique. Car Fairy dance est une continuité parfaite à Aincrad, lui mettant, si je peux dire, un point final. 

Deux mois se sont écoulés depuis le retour de Kirito - alias Kazuto dans la vraie vie - dans le monde réel. Après une rééducation pénible, le jeune homme ne parvient pas à reprendre ses marques et pour cause: l'amour de sa vie, Asuna, ne s'est toujours pas réveillée. Au cours d'une de ses nombreuses visites à l'hopital, Kazuto apprend une terrible vérité. Dans le même temps, il se murmure que l'esprit d'Asuna serait enfermé dans un nouveau jeu virtuel: l'ALfheim Online. Kazuto, au bord de l'explosion, ne va pas hésiter une seconde. C'est avec courage et détermination que notre héros se replonge ainsi dans un nouveau jeu virtuel, dans le seul et unique but de sauver Asuna. Arrivé dans ce pays des fées, Kirito, le joueur, fera la connaissance de Leafa, une Sylphe, qui l'aidera dans sa quête...

Le scénario de Fairy Dance est donc très fluide et efficace. Avec Kirito, on découvre un nouveau jeu virtuel qui met en avant les fées. Plusieurs races se partagent le territoire et chacune a ses propres lois. Il est vraiment intéressant de voir comment ce monde tourne. Avec Alfheim, on expérimente la magie et aussi le vol, qui n'existaient pas dans Aincrad. Les combats sont toujours aussi prenants et détaillés, pour notre plus grand bonheur. Par ailleurs, ce jeu pose les bases d'un questionnement pertinent: et si l'immersion complète servait à autre chose que le simple plaisir jouer? Je suis certaine que Kawahara nous éclairera sur ce point dans le prochain volume.

Ce qui m'a beaucoup plu dans ce second tome, ce sont les personnages. Reki Kawahara prend le temps de développer les sentiments de ses héros, en particulier ceux de Kazuto. Le jeune homme m'aura une nouvelle fois charmée grâce à sa loyauté, sa détermination et son amour sans limite pour Asuna. Avec du recul, on ne peut qu'être admiratif devant lui, qui n'hésite pas à remuer ciel et terre pour celle qui l'aime. Comme dirait l'auteur, l'âme voyage en quête de son âme soeur et ces deux là se sont trouvés. Le côté romantique est indéniablement aussi magnifique que nostalgique car on se replonge aussi quelques fois dans les souvenirs d'Aincrad. 

Et si Kazuto prend donc une belle importance au réçit, sa soeur, Suguha, est notre nouvelle héroine. Si j'ai eu du mal à accrocher avec elle dans l'anime (qui, j'en profite pour le souligner, est extrêmement fidèle au roman, aux dialogues près!), j'avoue que je l'ai mieux appréciée dans le roman. La raison est très simple, dans l'anime, impossible de connaitre les véritables questionnements des personnages. Ici, Kawahara prend encore le temps de nous exposer les pensées et les sentiments de cette jeune fille dont le monde a bien changé depuis 2 ans. Suguha apparait donc plus sensible et moins puérile qu'à l'écran. Pour autant, elle ne pourra jamais rivaliser avec Asuna. Cette dernière m'a beaucoup manqué d'ailleurs. Bien qu'elle perde ici son statut de guerrière, son charisme reste intouchable et chacune de ses apparitions ont prouvé à quel point elle était forte. Un personnage que je ne peux qu'admirer.

En conclusion, je ne peux que vous inciter à découvrir cet univers. Il est magique, prenant, intense. De plus, je trouve que ces deux premiers tomes sont indissociables. Ils sont dans la continuité l'un de l'autre et mieux encore: Fairy Dance offre pour moi une vraie fin à ce jeu mortel commencé deux ans auparavant, celle qui va permettre à nos amis d'aller de l'avant, vers de nouvelles aventures. Une page se tourne, mais rien ne s'oublie. 


jeudi 23 juillet 2015

[Cover Reveal] Spice & Wolf T2 | Sword Art Online T3

spice 2

Le blog reprend du service après quelques semaines de vacances avec un double cover reveal, focalisé sur les éditions Ofelbe! Je commence avec le tome 2 de Spice & Wolf de Isuna Hasekura, prévu pour le 24 septembre 2015. Comme pour le premier tome, celui-ci reprend deux light novels japonais, soit les 3è et 4è volumes! Concernant le résumé officiel, je vous invite à cliquer sur la couverture pour pouvoir le lire! 

sao 3

 Quant à Sword Art Online de Reki Kawahara, le tome 3 - nommé Phantom Bullet -  est prévu pour début 2016. La couverture dévoilée il y a peu est juste magnifique et nous révèle que Kirito va affronter un ennemi pas si inconnu que ça dans un tout nouveau jeu, plutôt dangereux. Le personnage de Sinon fait également son entrée. Ce tome reprend les light novels japonais 5 et 6 pour être exacte. Pour lire le résumé, je vous invite à cliquer sur la couverture directement! 

Icon news

vendredi 26 juin 2015

Sword Art Online Progressive Vol.1

sao_progressive_vol01_jaq

  • Nom: Sword Art Online Progressive de Reki Kawahara, Kiseki Himura
  • Lu en: français
  • Pages: 188 pages
  • Sorti le: 25 juin 2015
  • Editeur: Ototo manga
  • Genre: Shonen (action, RPG)
  • VO: paru sous le même nom en juin 2013

Tout comme dix mille autres joueurs, Asuna Yûki est piégée dans la forteresse d’Aincrad au cœur du monde virtuel de Sword Art Online. Complètement inexpérimentée, elle éprouve des difficultés à s’adapter à ce nouvel univers, mais très vite sa volonté farouche de survie la pousse à combattre en première ligne. Elle y rencontre Kirito, un mystérieux joueur solo bien résolu à terminer le jeu.
Suivez Asuna et Kirito dans leur conquête de l’Aincrad, étage par étage.

Un grand merci à Ototo pour l'envoi de ce manga.

QUEL.BONHEUR. Comme j'attendais cette sortie avec impatience! Pendant de nombreuses semaines, j'ai longuement hésité à craquer pour le light novel en anglais. Mais des que la sortie française du manga a été annoncée, j'ai attendu. Et j'ai bien fait! Ce manga est un pur régal, comme je m'en étais doutée. Il faut dire que ce reboot de l'histoire originale nous emmène au coeur même de l'Aincrad. On reprend les mêmes et on recommence.

Alors que le light novel "classique" est conté par Kirito, ici, c'est Asuna notre héroine. J'ai trouvé ce changement de narrateur très réfléchi car il apporte une autre dimension à l'histoire. Alors que Kirito est un joueur sure de lui, Asuna est une jeune fille qui a peur. Je l'admirais déjà beaucoup mais ce sentiment s'est intensifié. Asuna n'était pas destinée à être coincée dans SAO, prenant par hasard la place de son frère et la peur l'étreinte. Quand bien même, cette fille dont la vie réelle ne tournait qu'autour de ses performances scolaires pour faire honneur à sa famille, va démontrer à quel point elle en veut. Pas question de se morfondre, il faut se battre! 

L'intrigue nous ramène donc au point de départ. La bataille du premier boss se prépare et plusieurs protagnistes sont introduits. Si je n'ai eu aucune surprise - il faut dire que l'épisode 2 de l'anime exploite déjà tout ce scénario - j'ai bien aimé découvrir tous les nouveaux détails. Car dans SAO Progressive, on prend le temps. C'est fouillé, expliqué. C'est un plus indéniable à l'univers que l'on connait déjà! L'adrénaline monte, jusqu'au premier combat. Les joueurs découvrent que rien n'est jamais acquis dans ce jeu et qu'il faut pouvoir faire équipe. Ensemble, pour être plus fort! 

Quant à Kirito, il tient un rôle plutôt secondaire. Il est bien sur présent des le départ mais on en a une autre vision. Il semble plus cool, léger, voire même carrément drôle! Sa rencontre avec Asuna est épique. On sent d'emblée que ces deux là n'en ont pas fini l'un avec l'autre! J'ai beaucoup apprécié cette nouveauté dans le scénario d'origine. La relation entre les deux héros devient encore plus crédible à mes yeux. On se rend compte du nombre d'épreuves qu'ils vont traverser ensemble. Leur lien n'en est que renforcé. Quel régal!! Il faut dire que j'affectionne tout particulièrement ce duo! 

Enfin, petit mot sur le graphisme que j'ai trouvé tès agréable, quoiqu'un peu trop sombre concernant les scènes de combat. L'illustration se rapproche énormément de celle d'abec ou de l'anime, ce qui rend le manga très beau visuellement (et nos personnages sont enfin eux mêmes!). L'objet quant à lui est toujours aussi bien présenté, propre et soigné, avec du papier de qualité. Que demander de plus, si ce n'est d'avoir déjà la suite? Vivement!

lundi 1 juin 2015

Le Top et le Flop du mois (19|mai 2015)

le top flop du mois

Voilà un rendez-vous initié par Accrocdeslivres que je trouve vraiment génial et qui arrive sur le blog! Voici l'explication pour ce rendez-vous:  Voilà un petit bilan mensuel sur les TOP et FLOP de mes lectures qui  permet donc de mettre en avant les lectures qui m'ont beaucoup plues (excellente lecture /coup de coeur) : TOP, mais également les déceptions et ceux que j'ai détestés (si, ça arrive) : FLOP.

  • Le Top

En mai, ma vitesse de croisière s'est plutôt maintenue avec 6 livres au compteur. Bon je triche un peu car il y a tout de même deux manga dans le lot, ce qui facilite un peu la vitesse de lecture! A noter que ce mois de mai ne compte que des lectures VF, ce qui est très rare pour moi!

En ce qui concerne mon top, je retiens surtout le manga Accel World de Reki Kawahara et Hiroyuki Aigamo. Un vrai régal que de plonger dans cet univers particulier! Je retiens aussi L'éveil du dragon de Chris Colfer que j'ai adoré, je tenais à le souligner!

Accel World manga

Accel World est un bon shonen. Il n'offre aucun répis, que ce soit dans la découverte des informations ou de l'action qui se présente au bon moment. Les graphismes sont très beaux et on s'y retrouve aisément. Enfin, comment ne pas s'attacher aux personnages? Si Haru est touchant, Kuroyuki dégage un charisme impressionant. Aussi improbable que puisse être ce duo, il fonctionne à merveille.

  • Le Flop

Je ne m'attendais pas à le classer dans la catégorie du flop mais L'école du bien et du mal de Soman Chainani a été une petite déception. Je pense que j'en attendais beaucoup trop!

ecole bien mal

D'emblée j'ai eu du mal avec le style de l'auteur que j'ai trouvé brouillon, confus. Les explications quant à son monde m'ont semblé floues par moment, de fait je n'arrivais pas bien à visualiser certaines choses. Écrit à la troisième personne, je suis également restée distante face aux personnages. Aucun ne m'a semblé sympathique. Pire, je n'ai absolument pas supporté les héroines,

  • Autres livres lus et chroniqués
  1. Le pays des contes T3 - L'éveil du dragon de Chris Colfer (5*) : Un 3ème tome grandiose que j'ai adoré. Ce monde est un véritable bonbon magique! Plus on avance, plus j'aime cet univers qui s'ettoffe chaque fois un peu plus!
  2. The Heroic legend of Arslan Vol.1 de Hiromu Arakawa (4*) : Un très bon manga aux dessins splendides signés Arakawa! L'histoire m'a d'emblée séduite et a piqué ma curiosité pour la suite!
  3. La Sélection T4 - L'Héritière de Kiera Cass (4*) : Une très bonne surprise que ce 4ème tome qui relance une sélection 20 ans plus tard du point de vue de la princesse.  Peut être prévisible mais vraiment étonnant! 
  4. En route! de Adam Rex (3*) : Un livre jeunesse plein d'aventures et bourré d'humour. Petit bémol pour le style de la narration que j'ai trouvé trop lourd.

dimanche 31 mai 2015

In My Mailbox (126)

Salut à tous! Cette semaine, je vous retrouve avec plaisir pour un nouveau IMM placé, majoritairement, sous le signe des manga! Mais avant d'y venir, je tenais à remercier Michel Lafon pour Le pays des Contes T3 - L'éveil du dragon de Chris Colfer. Un troisième tome que j'ai déjà lu et qui a été exquis! Mon avis à venir très vite!!

Ensuite, comme je vous disais, la semaine a été belle en réceptions de manga! Tout d'abord, je remercie énormément les éditions Ototo pour l'envoi de Spice & Wolf T11 de Isuna Hasekura. Bon, malheureusement je n'ai pas lu les 10 premiers mais avec ma lecture du light novel, je ne suis pas si en retard que ça! Enfin, celui que j'attendais avec grande impatience fut lu et chroniqué des qu'il est arrivé: Accel World de Reki Kawahara et Hiroyuki Aigamo m'a enchantée! Vous pouvez découvrir mon avis sur le blog!

On termine cet IMM avec un beau cadeau de la part d'Aurélie que je remercie également! The Heroic Legend of Arslan de Hiromu Arakawa et Yoshiki Tanaka est venu compléter ma collection. Un très bel objet édition limitée qui plus est, superbe. Le manga a déjà été lu aussi et fut une belle surprise, vivement la suite! En attendant, vous pouvez découvrir mon avis sur le blog! Voilà pour cette jolie semaine!

Icon in my mailbox ok

mardi 26 mai 2015

Accel World Vol.1

Accel World manga

  • Nom: Accel World de Hiroyuki Aigamo et Reki Kawahara
  • Lu en: français
  • Pages: 188 pages
  • Sorti le: 22 mai 2015
  • Genre: Shonen (action)
  • VO: paru sous le nom "Accel World - アクセル・ワールド" en juillet 2011

Chaque classe compte son souffre-douleur, quelle que soit l’époque...
Haruyuki est un collégien en première année, petit, gros et timide. Mais un jour, la fille la plus belle et la plus mystérieuse du collège, connue sous le surnom de Princesse Kuroyuki, pose les yeux sur lui et l’invite à jouer au jeu nommé « Brain Burst ».
C’est la découverte de l’univers fantastique d’« Accel World ». Le destin de Haru s’accélère brutalement et l’entraîne dans des combats à la vitesse de la lumière... !

Un grand merci à Ototo pour l'envoi de ce manga.

Depuis ma lecture du light novel Sword Art Online en mars dernier, un véritable intérêt (pour ne pas dire obsession) pour les oeuvres de l'auteur s'est développé. C'est en faisant mes nombreuses recherches sur SAO que j'ai découvert Accel World, cette autre série de Reki Kawahara. Très vite, j'ai remarqué le lien étroit qui relie ces deux sagas et pour cause: elles se déroulent dans le même univers, à 20 ans d'écart près.

Très vite, Accel World m'a intriguée. J'ai lu énormément de théories sur le lien des deux univers, toutefois, le mystère reste toujours entier. Ma curiosité piquée, je me suis lancée dans l'anime (que j'ai presque terminé) et j'ai de suite adoré. Alors quand le manga a été annoncé, j'ai sauté de joie: il me le fallait! Et aussitôt reçu, aussitôt lu, aussitôt chroniqué.

Je dois reconnaitre que l'anime m'a fournit une excellente base de compréhension. En effet, Accel World peut paraitre difficile au départ, tant on ingurgite des informations. Se passant dans les années 2040, les Japonais de cette époque vivent avec un neuro-linker, installé dans le cou. Ce "collier" permet à tout un chacun de profiter de la réalité virtuelle directement, en se connectant au réseau mondial. Très prisé, les collégiens et lycéens l'utilisent également en cours, en se connectant au réseau local de l'école. 

Haruyuki, notre héros, est malmené à l'école. Petit, gros, il est plutôt du genre à fuir. Préférant le virtuel à la vie réelle, Haru passe de nombreuses heures à perfectionner son avatar. Sans s'en rendre compte, il devient un grand joueur, doté d'une rapidité hors norme. Cette capacité l'amènera à rencontrer Kuroyuki, la vice présidente des élèves et accessoirement la fille la plus inaccessible et la plus jolie de l'école. Très vite, Kuroyuki propose à Haru de rejoindre le "Brain Burst", un jeu de combats qui permet à chaque utilisateur de profiter d'une réalité accélérée. Pour l'exploiter, rien de plus "simple": il suffit de gagner des duels, des combats à plus grande échelle, de monter en niveaux et de surtout garder ses points. Car ils sont l'essence même du jeu: s'ils tombent à zéro, le brain burst se désinstalle définitivement sans qu'on sache y revenir un jour. 

Mais Accel World n'est pas qu'un simple jeu et les personnages le savent. Mais quel est le but véritable? C'est toute la question. La seule chose qu'on sait, c'est qu'au niveau 10 (niveau ultime), le joueur pourra découvrir le créateur du jeu. Pourquoi tant de mystères? Et pourquoi Kuroyuki veut-elle à tout prix connaitre l'identité du créateur? Qui est-elle vraiment? C'est là que le lien entre Sword Art Online et Accel World refait surface. Et si Kirito n'était pas étranger à cette histoire? Après tout, son désir est de concevoir des jeux dont la frontière entre le virtuel et le réel serait quasi inexistante.... Il est plus que probable que l'auteur nous réserve une bonne surprise avec ces deux séries et rien que pour connaitre ce lien, cela nous pousse à vouloir lire la suite.

Au delà de ces interrogations, Accel World est un bon shonen. Il n'offre aucun répis, que ce soit dans la découverte des informations ou de l'action qui se présente au bon moment. Les graphismes sont très beaux et on s'y retrouve aisément. Enfin, comment ne pas s'attacher aux personnages? Si Haru est touchant, Kuroyuki dégage un charisme impressionant. Aussi improbable que puisse être ce duo, il fonctionne à merveille.

En conclusion, ce premier tome est une réussite. Il pose les bases de ce monde particulier et promet de nombreux rebondissements, de belles découvertes et encore plus de questions sur ce fameux brain burst. Même si j'ai une petite longueur d'avance grâce à l'anime, je me réjouis de lire le tome 2 car clairement, c'est un coup de coeur!