► ► Livres
Bilan des lectures Calendrier des parutions Chroniques Livres Chroniques Mangas Cover reveal Infos livresques In my Mailbox Jeux livresques Lectures communes Lire en VO Mes Conseils livresques Rendez-vous littéraires Sommaire des chroniques
► ► Musique & Cinéma
Critiques cinéma Critiques musicales Sommaire général
► ► Hello World
Hello Japan Rencontres extraordinaires Salons & Dédicaces
► ► Graphisme
Coulisses de mes créations
► ► Mirrorcle World
Anciens designs Concours Les Binômes Les blogs à visiter Mes chroniqueuses Qui suis-je?
► ► Autres Rendez-vous
Autour du blog Booktube Challenges & Tags Dear Friends Lifestyle
mercredi 4 août 2010

Hello Japan: Part VI: de Odaiba au Palais Impérial de Chiyoda

hello-japan

Jour 5: De Shinagawa à Odaiba ~ de Odaiba à Ginza ~ de Ginza à Chiyoda

  • La journée racontée 

Le mardi, déjà avant dernier jour du périple tokyoite, s'annonce radieux. Il fait toujours aussi beau, aussi chaud et c'est avec enthousiasme que nous décollons de l'hotel vers la baie de Tokyo, Odaiba. Pour accéder à ce bout de terre entouré d'eau, il faut emprunter le monorail de la ligne Yurikamome, passant sous le Rainbow Bridge, le seul pont reliant le continant à l'île.  La traversée est déjà impressionnante offrant une vue magnifique. On peine à croire que Tokyo cache encore ce genre d'endroit bien particulier. 

En arrivant sur l'île, Rom et moi constatons qu'il va faire encore énormément chaud. On marche un peu, l'endroit étant très calme ce matin là, jusqu'à la baie. Le petit vent rafraichit et bien qu'il y ait du sable, la baignade est interdite. On en profite pour admirer longtemps la vue. Le Rainbow Bridge est vraiment superbe et me fait inévitablement pensé à celui de San Francisco, le rouge en moins. A ce moment, j'aurai souhaité découvrir l'île en soirée car le pont s'illumine de trois couleurs, offrant un spectacle magnifique J'en profite pour filmer et faire pas mal de photos du lieu tout en savourant cette brise légère mais bienvenue. A Odaiba, il n'y a pas que le pont qui nous rappelle les Etats-Unis, la Statue de la Liberté s'y trouve aussi. Bien plus petite évidemment, mais l'ensemble fait plutôt américain, ce que j'ai trouvé assez amusant! Au loin, une grande roue et les studios de Fuji TV. Avec le recul, nous sommes passés à côté des Onsen, privilégiant Aquacity, cet immense centre commercial. Pour l'anecdote, vu le nom et le logo, Rom et moi avions pensé que c'était un aquarium. Surprise! Une immense galerie de magasins nous attendait à la place. Nous avons donc fait un peu de shopping, entre quelques produits de beauté Lush (que je ne connaissais pas du tout avant d'aller au Japon) et l'achat d'une belle montre pour moi, nous avons été manger en ayant vue sur le Rainbow Bridge. 

La matinée étant passée vite, Rom a proposé que nous allions à Tokyo Disneyland, situé - normalement - pas si loin de là. Ce fut tout de même la galère pour s'y rendre, les lignes de métro n'affichant que les kanjis et non les hiraganas. Alors ces derniers, je pouvais les lire, mais les kanjis, ce fut une autre histoire. Le guichetier ne parlant pas du tout anglais, il a fallu qu'on se débrouille par dessin pour qu'il nous montre le kanji dédié à la station s'arretant à Disneyland. Un vrai casse-tête et une sacrée perte de temps... Arrivés sur place, je suis assez impressionnée par Disneyland version japonais. Il y a beaucoup de monde, aussi il faut prendre des tickets pour une certaine heure. Là, mon enthousiasme retombe. Rom sent bien que je ne suis pas emballée et pour cause. Venue au Japon, j'avais l'impression de passer à côté d'autres choses plus importantes qu'un parc d'attraction. Une sensation désagréable car je savais qu'une fois rentrée dans le parc, nous perdions le reste de la journée. Honnêtement, si nous étions restés deux ou trois jours de plus, je n'aurai pas été contre une après midi à m'amuser. Mais là, je souhaitais visiter le plus possible, car j'étais avant tout venue pour ça. Malheureusement, mon ami ne l'a pas très bien pris et les tensions se sont faites sentir. C'est la seule fois où nous nous sommes pris la tête mais je ne cache pas que cela a gâché le reste de la journée. 

Dans un silence inconfortable, nous quittons finalement Tokyo Disneyland sans y être allés, direction Ginza. Un mauvais choix probablement, surtout après l'épisode houleux, car Ginza s'est révélé décevant. Voilà un quartier chic très particulier dans lequel nous n'avons pas spécialement pris plaisir à visiter. Il faut savoir que Ginza est l'un des quartiers de luxe les plus cher au monde et je peux vous confirmer que c'est vrai. Voir des articles en vitrine qui coutent plus de 1 million de yens, c'est juste impressionnant. Nous faisons quelques galeries, mais sans plus. Clairement, ce quartier n'est pas fait pour nous et restera vraiment hors de portée. Ne voulant pas y perdre plus de temps que nécessaire, on décide de se rendre à Chiyoda, au centre de Tokyo, afin de découvrir le Kokyo, plus connu sous le nom de Palais impérial

Cette visite nous aura réconciliés et fut un de mes moments favoris du voyage. J'ai trouvé que le quartier était très beau, mais surtout, j'ai été fascinée par le palais impérial, entouré de douves et offrant un décor des plus merveilleux. Y allant fin d'après midi, j'avoue avoir été fière de certains clichés, pris avec le soleil couchant. Le Palais impérial est donc la résidence de l'empereur. Construit sur l'ancien chateau d'Edo, le palais est très bien gardé et est entouré par des jardins: Le jardin extérieur dit Kokyogaien, le jardin Est (que nous n'avons pas pu visiter car déjà fermé) et le parc Kitanomaru. Rom et moi avons donc pris notre temps pour visiter le jardin extérieur, assez immense, parfois avec de telles étendues que c'est impressionnant. Nous avons fini la journée par le parc Kitanomaru, où nous avons croisé beaucoup de joggeurs ou promeneurs. Même si on ne voit pas énormément du palais, j'ai trouvé l'endroit très beau. Imaginez cela au coeur de Tokyo! Ce contraste m'aura surprise plus d'une fois au cours de ce voyage. Se retrouver dans des jardins calmes alors que la ville, ses grattes-ciel nous entourent... c'est totalement énorme! Le soleil couché, on visite un peu le centre ville, qui abrite pas mal de hauts lieux de la politique japonaise.

  • Galerie de photos

566 567 569 572 576 605 647 650 659 661 662 672 677 684 691

 

  • La vidéo du jour