► ► Livres
Bilan des lectures Calendrier des parutions Chroniques Livres Chroniques Mangas Cover reveal Infos livresques In my Mailbox Jeux livresques Lectures communes Lire en VO Mes Conseils livresques Rendez-vous littéraires Sommaire des chroniques
► ► Musique & Cinéma
Critiques cinéma Critiques musicales Sommaire général
► ► Hello World
Hello Japan Rencontres extraordinaires Salons & Dédicaces
► ► Graphisme
Coulisses de mes créations Mon site professionnel
► ► Mirrorcle World
Anciens designs Concours Les Binômes Mes chroniqueuses Partenaires Qui suis-je?
► ► Autres Rendez-vous
Autour du blog Booktube Challenges & Tags Dear Friends Lifestyle
lundi 24 mars 2014

[Live Report] Salon du Livre de Paris - 2014

sdl1

Pour la 3ème année consécutive, je me suis rendue au Salon du Livre de Paris. Un événement incontournable pour moi et qui m'enchante à chaque fois. Cette année, je crois que c'était le meilleur salon. Non seulement j'ai pu en profiter deux jours (et je n'ai même pas réussi à faire le tour de tout xD) mais les rencontres ont été plus que magiques. D'emblée, je dis déjà merci aux auteurs, aux éditeurs et surtout à tous mes amis blogueurs qui m'ont fait passer un weekend de folie!

  • Rencontres des auteurs

sdl3

sdl3 P1030689

Cette année, j'avais noté quelques dédicaces mais au dernier moment j'ai allégé mon programme pour n'en retenir que 4. J'avais réparti ces 4 dédicaces sur les deux jours. Le samedi c'était exclusivité pour la Collection R! En arrivant au salon, c'est le premier stand auquel je suis allée. Et bingo! C.J Daugherty y était avec Glenn (le directeur de la Collection). Glenn en a d'ailleurs profité pour me présenter à C.J qui avait retenu mon blog (je la tweet quelques fois et je partage toujours mes chroniques avec elle). Alors là j'étais déjà clouée sur place tellement ça m'a fait plaisir. J'en ai même perdu mon anglais! Pas moyen de sortir une phrase cohérente!! Je tiens d'ailleurs à remercier Glenn qui a traduit un peu ce que je disais. Petit à petit j'ai réussi à aligner une phrase et c'était vraiment sympa. C.J n'a pas voulu donner le nom de la taupe par contre lol. Elle a dit (si j'ai bien compris) qu'il y avait des indices ici et là, pourtant! Raaaah! On en a profité également pour faire une photo! C'était génial! J'ai revu C.J pour la dédicace et là je crois que mon petit coeur a fondu! C.J m'a dit que je respirais la joie de vivre et qu'elle aimait beaucoup me voir autant sourire, elle m'a demandé si c'était parce que j'étais au salon --> of course!! Voir les auteurs, échanger avec eux, (re)voir les amis, ce n'est que du bonheur!!

sdl4

SDL2 P1030690

Dans le même temps, j'ai revu Carina Rozenfeld pour la dédicace de La Symphonie des Abysses. Je tweet assez régulièrement Carina, du coup elle m'avait aussi reconnue. La fille aux belles bannières, qui fait du violon, j'avoue qu'encore une fois je me suis sentie clouée sur place! Je sens que je vais me répéter mais ça fait très, très plaisir. J'en ai profité pour parler un peu de la Symphonie. C'est toujours agréable de parler avec Carina Rozenfeld!!! Après ces rencontres sur le stand R j'étais vraiment sur un nuage! J'ai aussi croisé très très rapidement Karolyn Daniel, auteure de La Marque, paru aux éditions Valentina! Je n'avais pas pu prendre mon livre, mais j'ai eu une jolie dédicace quand même :p

Le dimanche, j'avais prévu de voir Licia Troisi (Le Royaume de Nashira) mais sa dédicace a été annulée donc c'était loupé. Au détour d'une allée par contre, nous avons croisé Sophie Jomain. Super gentille, elle s'est prêtée au jeu des photos! Je n'ai pas encore lu ses livres (chut ne dites rien c'est la honte) mais ça ne saurait tarder! Du coup, dimanche je n'ai vu que Simone Elkeles! Et quelle énorme dédicace. Un truc de fou. Pour cette dédicace (prenez moi pour une folle si vous voulez xD), j'avais imprimé la photo de Simone et moi du SDL de 2012. Je l'avais glissée dans le livre, du coup elle est tombée dessus en l'ouvrant pour la dédicace. Et là, la réaction ne s'est pas fait attendre! Imaginez Simone en train de crier: "Oh my god, it was to years ago!!!!!!!!!" Et oui, photo souvenir! Elle m'a demandé si c'était pour elle donc j'ai dit que si elle voulait la garder, ce serait avec plaisir!! Elle l'a donc prise et m'a signé mon livre, du coup avec une dédicace super personnalisée! Et puis c'est elle qui m'a demandé si on refaisait une photo (ah ben oui, il faut une photo actuelle!) et hop c'était fait!! C'était juste énorme!!

sdl2 SDL1 sdl1

  • A la rencontre des éditeurs et des blogueurs

Alors là. Je crois que je n'ai pas de mots pour décrire toutes ces rencontres! Concernant les éditeurs, je suis principalement passée chez R et chez PKJ, mes partenaires du blog. Encore une fois, je remercie Glenn Tavennec pour son accueil chaleureux sur le stand R, on a appris pas mal de petites choses, notamment sur la 5è Vague de Rick Yancey. Moi je vous le dis, vivement le tome 2! Ensuite je remercie Marie de PKJ pour sa bonne humeur communicative! Comme toujours c'est un plaisir de discuter avec elle! Ces deux maisons sont des passages obligés pour moi et j'ai vraiment passé d'excellents moments!!! J'ai aussi eu l'occasion de rencontrer l'éditrice de Darkiss chez Harlequin et j'ai vraiment beaucoup apprécié cet échange concernant la collection, les prochaines parutions, le choix des livres etc. C'était vraiment extra!

sdl6 sdl7 sdl8

sdl11 sdl12

Mais le must du must du must ce sont les amis blogueurs! Je crois que je n'ai jamais vu autant de monde en deux jours, c'était mais CARREMENT DINGUE!!! Mais je vous avoue que j'étais fière, fière de faire partie de la blogo, de rencontrer d'autres blogueurs, des fans aussi, franchement je pouvais pas rêver mieux. Alors là je vais faire dans le sentimental mais il faut bien passer par là! Je voulais vraiment dire merci à Laeti tout d'abord, parce qu'elle m'accompagne toujours dans mes folies livresques! A Justine aussi (blog lire-une-passion) parce que j'ai passé un super weekend. On s'était jamais vues mais c'était tout comme! Merci pour ton amitié! Dédicace aussi spéciale à Siham (blog les faces cachées d'une flèche) avec qui j'ai passé un weekend exceptionnel! Je ne compte plus les fous rire!!! Après, j'ai été vraiment super contente de revoir mon coco, alias Jordan (blog Wandering World), deux ans après, ça faisait long!!! Tout comme Marvin (blog Forbidden Book) que je n'avais plus vu depuis deux ans. Ce fut l'occasion aussi de rencontrer enfin Anne-Charlotte (blog Gala de livres), Noeline (blog fadaOfBooks), Pascaline (blog Alittlematterwhatever) Amadis (blog L'antre de la Louve), Tom (blog La voix du livre), Charles (blog La chronibook), de revoir furtivement Maelle (blog The notebook 14), Aurélia (blog des livres et moi), Audie (blog Livresse des livres)  les copines de la Bulle (blog Dans notre petite bulle), Alicia (Accrocdeslivres), Fleur (Secret Forbidden Book), l'équipe du Boudoir Ecarlate et de rencontrer encore plein d'autres passionnés. A tous ceux qui m'ont croisée, sachez que ça m'a fait super plaisir!!!! Je pense que la liste serait bien trop longue si je devais citer tout le monde :p 

  • Les achats

Entre les diverses rencontres, lesblablas, et les conférences (pour la conférence "LA ROMANCE POUR LES ADOS", rendez-vous sur cet article pour un résumé complet!) j'ai fait le tour de quelques stands assez prioritaires. Alors j'ai acheté chez Darkiss Précieuse de Maria V. Snyder! Vu les avis sur la blogo, j'ai hâte! Ensuite je voulais absolument Reboot de Amy Tintera chez Msk! J'ai aussi craqué pour la clé USB Rebelle avec un livre numérique gratuit dessus qui n'est autre que La guilde de Nod de Cécilia Correia. Enfin, j'ai suivi les conseils avisés de Siham et j'ai acheté Les Yeux de Velours de Jude Derevaux comme romance historique! A côté, j'ai eu quelques goodies bien sympas (il manque les badges "Fangirl" de Rainbow Rowell que j'ai accroché à mon sac xD) aussi!

sdl2 sdl3

 

  • Conclusion

Je vais me répéter mais ce salon a juste été phénoménal. Je n'ai pas de mots pour décrire tout ça réellement! Toutes ces rencontres, tous ces échanges m'ont fait tellement plaisir! J'étais dans mon élément avec des amis, des passionnés et c'était juste magique! A tous ceux qui ont contribué à ce weekend, vraiment, merci!! C'est sur, le prochain salon, ce sera Montreuil! 

sdl5 sdl9 sdl10


lundi 10 mars 2014

La malédiction du Tigre [ Tiger's Curse #1]

la-malediction-du-tigre

  • Nom: La malédiction du Tigre [Tiger's Curse #1] de Colleen Houck
  • Lu en: français (412 pages)
  • Sorti le: 3 avril 2014
  • VO: paru en janvier 2011 sous le nom "Tiger's Curse"
  • Ma note: / Abandon

La dernière chose que Kelsey Hayes croyait faire cet été-là, c’était de tenter de conjurer une malédiction indienne vieille de 300 ans. En compagnie d’un mystérieux tigre blanc nommé Ren. À l’autre bout du monde. Mais c’est exactement ce qui s’est passé. Confrontée à des forces obscures, à une magie envoûtante et à des univers mystiques où les apparences sont trompeuses, Kelsey risque tout pour reconstituer une prophétie ancienne qui pourrait conjurer à jamais la malédiction.

Un gand merci à PKJ pour l'envoi de ce livre.

Quelle déception!!! Moi qui attendais beaucoup de ce livre, j'ai fini par me rendre à l'évidence: au bout d'une centaine de pages, je n'en pouvais plus et j'ai choisi d'abandonner ce roman. Pourtant, l'idée de base a un énorme potentiel. On sait d'emblée que nous serons embarqué en Inde, en compagnie d'une jeune fille dite "spéciale" et d'un tigre pas comme les autres. Seulement voilà, la sauce n'a pas pris avec moi.

Je n'ai pas la prétention de m'y connaitre en écriture mais le style de l'auteure m'a complètement bloquée dans ma progression. Pour être tout à fait honnête, je l'ai trouvé mauvais. Je ne parle pas de la traduction, qui m'a semblée juste mais vraiment du style. Il n'y a aucune profondeur dans ce livre. J'ai eu l'impression de lire un manuel de savoir vivre au côté de Kelsey, l'héroine. Des phrases courtes, explicatives, narratives, inutiles. Des "J'ai ouvert ma penderie. J'ai regardé les vêtements. J'ai essayé un haut. J'ai trouvé le jean parfait. Je me suis coiffée. Je suis descendue prendre le petit déjeuner." Voilà le genre de phrase qu'on a. L'auteure ne s'attarde en aucun cas sur les sentiments de ses personnages. Tout de moins dans la partie que j'ai lu. Il n'y a pas de remise en question, il n'y a aucune magie, de poésie. Pourtant, à un moment, on se retrouve dans la jungle, en Inde. Ca devrait être mystérieux, envoûtant, effrayant aussi. Mais non rien. On décrit la jungle, les choses, comme ça, sans vraiment ressentir le contexte. 

Et si seulement cela s'arrêtait là! Mais non, les personnages sont aussi transparents qu'incohérents. Kelsey est censée être une fille "spéciale", je l'ai trouvée cruche et banale. Immature et irréfléchie. Vous iriez vous, en Inde avec un inconnu que vous rencontrez au hasard dans le cirque dans lequel vous bossez seulement pour deux semaines? Ce même inconnu vantant vos mérites et votre expérience avec le cirque, plus précisément avec le tigre? Non mais, allô quoi! j'ai envie de dire! En tout cas, Kelsey elle, ne réfléchira pas plus loin que le bout de son nez! Son cas se désespère lorsqu'on lit ses réactions face aux premières révélations, arrivées selon moi bien trop tôt. La jeune fille qui devrait être ébahie, perdue, désorientée, effrayée, accepte tout avec une certaine banalité. C'est vrai qu'une malédiction vieille de 300 ans c'est courant, ça se voit tous les jours....

Quant au tigre, son mystère est révélé bien trop tôt et sans magie. Cela m'a coupé net dans mon élan de connaitre la suite. Mon esprit s'est mis à vagabonder, je lisais sans lire, venant à bailler au bout de deux minutes. Un échec plutôt cuisant donc pour La malédiction du tigre. Et avec à la clé un abandon de ma part. J'aurai aimé persévérer mais tous ces points négatifs auront eu raison de moi. Quel gâchis, surtout quand on regarde le potentiel du livre, ses légendes, son aventure... Je n'ai donc pas préféré continuer cette histoire à mon grand désarroi.

Et si ma chronique est très incendiaire pour le roman, mais également très honnête, sachez que d'autres ont beaucoup apprécié le voyage (je vous invite par exemple à lire l'avis de Noémie). Comme je le dis toujours dans ces cas-là, le mieux est de se faire son propre avis. Vous allez peut être passer un très bon moment, à contrario de moi. Tout dépend de ce que vous en attendez!

samedi 8 mars 2014

Les p'tites poules | Collector

les ptites poules mini

  • Nom: Les p'tites poules [Album Collector de 1 à 4] de Christian Jolibois & Christian Heinrich
  • Lu en: français (192 pages)
  • Sorti le: 2 novembre 2007
  • Ma note

Connaissez-vous Carmen, la petite poulette qui en a sous le crête ? Son frère, Carmélito, le téméraire petit poulet rose ? Leurs copains Coquenpâte, Coqsix, Molédecoq, Hucocotte et les autres agités du poulailler ? 
Voyages, humour, émotion, frisson et fantaisie... Voilà ce que vous trouverez dans le collector des quatre premières aventures des P'tites Poules. 

Un grand merci à PKJ pour l'envoi de ce livre.

Chez Pocket Jeunesse, les p'tites poules sont de vraies vedettes. Après avoir lu les éloges de Marie, j'ai craqué moi aussi pour cet univers. Et que dire, je comprends l'engouement! Les p'tites poules, c'est tout simplement extra! Les aventures de ces gallinacés sont très agréables à suivre et sont très bien décrites.

Visuellement, les deux auteurs nous offrent des illustrations d'une belle qualité, rendant les p'tites poules plus vivantes que jamais. Quant aux différentes histoires, elles sont très bien abordées. J'ai beaucoup apprécié les nombreux clins d'oeils à certains jeux d'enfants, ainsi que la manière de dépeindre quelques sujets. C'est subtil, tout en humour et tendresse. On ne peut que s'attacher à ces petits animaux tellement ils sont mignons!

Ces aventures devraient régaler aussi biens les petits enfants que les grands. Moment en famille agréable et amusant garanti! Je comprends maintenant pourquoi toutes ces éloges et je peux dire que je suis une p'tite poule addict! 

vendredi 23 août 2013

Body Finder

17935280

  • Nom: Body Finder [Body Finder #1] de Kimberly Derting
  • Lu en: français
  • Sorti en: aout 2013 chez PKJ
  • VO: paru sous le même nom en mars 2010
  • Ma note: /

Violet Ambrose, 16 ans, a deux secrets : son attirance pour son meilleur ami, Jay, qu’elle ne veut surtout pas dévoiler et… sa faculté à repérer les cadavres d’oiseaux gracieusement laissés par sa chatte après la chasse. Mais lorsqu’un tueur en série sème la terreur dans sa petite ville, sa vie prend une tournure inattendue. Chaque jour, les esprits des jeunes filles qu’il a enlevées viennent hanter Violet et elle ressent les échos que les mortes laissent derrière elles. De plus en plus troublée, la jeune détective se rapproche du tueur, jusqu’à en devenir sa proie…

Un grand merci à Pocket Jeunesse pour l'envoi de ce livre

Je crois que les romans de Kimberly Derting ne sont pas pour moi! Bon, le cas de Body Finder est différent de celui de The Pledge que je n'avais pas aimé. Ici, si je n'ai pas réussi à lire plus de 115 pages, c'est tout simplement parce que cet univers ne me correspond pas du tout. Ce livre est pourtant bon. Oui je suis objective: l'écriture est fluide, le roman assez court pour être vite englouti, les personnages sont attachants et la trame est plutôt originale.

Seulement voilà, le don de Violet m'a vraiment mise mal à l'aise. Le côté thriller du roman ne m'a pas forcément plu ici, surtout le don de Violet, assez malsain. En général, un roman qui tire sur ce genre ne me dérange pas plus que ça mais ici ça n'est pas passé. Sans oublier les pensées du psychopathe qui en rajoutent une couche au malaise. Cela dit, je dois reconnaître que c'est bien trouvé. Je crois que les amateurs vont se régaler, d'ailleurs les avis sont excellents. Mais parfois, on ne ressent pas de feeling avec un livre alors ça ne sert à rien de se forcer à le lire...

Et pour vous dire que ce n'est juste qu'une question de goût, Violet et Jay sont deux personnages très attachants. Ils sont super mignons et ils détendent l'atmosphère. L'écriture est aussi fluide, simple, elle facilite la lecture. Donc tous les éléments y sont pour faire passer un bon moment. Maintenant, tout n'est qu'une question de sentiments, moi j'aime rêver quand je lis et ce roman m'a plus procuré un sentiment de malaise que de rêverie d'où mon arrêt de la lecture. A vous de juger :)

mercredi 17 juillet 2013

Clockwork Princess [The Infernal Devices #3]

Clockworkprincesscover

  • Nom: Clockwork Princess [The Infernal Devices #3] de Cassandra Clare
  • Lu en: anglais (568 pages)
  • Sorti le: 19 mars 2013
  • VF: paru sous le nom "La princesse mécanique" le 19 mars 2015

Un filet d'ombre commence à se resserrer autour des Chasseurs d'Ombres de l'Institut Londres. Mortmain prévoit d'utiliser ses Infernal Devices, une armée d'automates impitoyables, pour détruire les chasseurs d'Ombres. Il n'a besoin que d'un dernier élément pour compléter son plan: il a besoin de Tessa Gray. Charlotte Branwell, directrice de l'Institut de Londres, est désespérée de trouver Mortmain avant qu'il ne frappe. Mais quand il enlève Tessa, les garçons, Jem et Will, feront tout pour la sauver. Car, bien que Tessa et Jem sont maintenant engagés, Will est autant amoureux d'elle que jamais. Alors que ceux qui aiment Tessa se rassemblent pour la sauver des griffes des automatons, Tessa se rend compte que la seule personne qui peut la sauver est elle-même. Mais une seule fille peut elle battre une armée entière?

J’ai mis du temps à le lire. Quelques mois surement. Mais j’étais très stressée à l’idée de connaitre le fin mot de cette trilogie. Puis finalement, je me suis lancée. Et là j’ai envie de hurler : C’EST QUOI CE LIVRE ? CETTE MERVEILLE ? Cassandra Clare, si tu pouvais me lire, je te dirai sans hésiter : tu es le maitre de l’écriture ! C’est juste un chef d’œuvre !!!!!

Oui ce livre est un chef d’œuvre, tout comme cette trilogie. Au fur et à mesure du temps, je me suis réellement attachée à ces personnages, peut être même plus qu’à Clary et Jace. Sans doute parce que Tessa, Jem et Will m’ont donné l’impression de dégager plus de charisme. Leur vie et le cadre de vie sont aussi très différents, ce qui renforce cette histoire. Avec The Infernal Devices, on ne combat pas que les automatons, les grands ennemis de cette trilogie qui vous font frissoner, non, on découvre tout un monde à part. Les gens, leur statut social, les valeurs…. C’est intense, profond, recherché. C’est l’histoire d’un groupe de personnages plus touchants les uns que les autres. Avec eux, on redécouvre l’amour, les sentiments, la peur, la force – aussi bien physique, que celle du cœur ou encore celle des mots – on est transportés par un tourbillon émotionnel très fort.

Car oui, Cassandra Clare est connue pour nous faire prendre toutes les montagnes russes possibles. Vous riez à un moment et puis vous pleurez à chaudes larmes. Tout est tellement décuplé dans ce livre que vous le vivez à fond, vous faites partie de cet Institut à Londres. Vous vous sentez concernés par toutes les histoires personnelles, et vous ressortez de votre lecture lessivé.
Sans compter que Cassie sait comment écrire. Vous immerger dans ce Londres si particulier fin des années 1800, vous décrire les rues, les ambiances, les robes, comment se tenir, comment parler. C’est tellement beau qu’on s’y croirait !!! Alors ajoutez tout cela à l’histoire de notre trio et vous allez vivre des moments forts. Il n’y a pas deux trios comme celui-là : Will, Jem, Tessa, des personnages merveilleux aux valeurs profondes. Rares sont les personnages qui me touchent à ce point mais eux en font partie.

Non vraiment, ce livre est une merveille qui conclut parfaitement cette trilogie. Je n’en espérai pas tant et je dois avouer que je trouve cette conclusion parfaite et je pense ne pas me tromper en disant que tout le monde y trouvera son compte, non sans avoir traversé des émotions fortes.

 

vendredi 14 septembre 2012

eve [eve #1]

CareyEve

  • Nom: eve [eve #1] de Anna Carey
  • Lu en: anglais
  • Pages: 318 pages
  • Sorti le:  4 octobre 2011
  • Niveau de compréhension : facile
  • VF: paru sous le nom "La vie rêvée d'Eve" le 21 mai 2015 

 

Seize ans après qu'un virus mortel a décimé la Terre, hommes et femmes vivent séparés. Ève, 18 ans, n'a jamais quitté l'enceinte de son école. Elle pense qu'un avenir radieux l'attend, jusqu'à ce qu'elle découvre la terrible vérité : les jeunes diplômées sont enfermées dans une clinique ou elles enchaînent les maternités pour repeupler le monde dévasté. Horrifiée, Ève s'enfuit. Commence alors un voyage solitaire et périlleux à travers la Zone, ou elle doit éviter les chiens sauvages et les hommes qui la terrifient. Jusqu'au jour ou elle rencontre Caleb, un jeune rebelle qui gagne peu à peu sa confiance... puis son coeur. Mais dans ce monde ravagé, l'amour est un luxe qu'Ève ne peut se permettre. Sauf à le payer très cher.

Eve est un roman dystopique pur et dur. Voilà un univers fascinant, prenant, stressant, triste, mais avec de l'espoir. Voilà un livre qui a réussi à me transmettre beaucoup d'émotions. Eve vit dans un monde complètement abandonné. En effet, un virus mortel a emporté presque toute la population hormis les plus jeunes. Ceux-ci ont alors été éduqué à l'abri dans des écoles et n'en sont jamais sortis. Enfin ça, c'est surtout pour les jeunes demoiselles. Eve, brillante élève, n'attend qu'une chose: être diplômée et apprendre son nouveau métier.

A la veille de la proclamation, eve découvre la terrible vérité sur le sort qui l'attend. Ne pouvant s'y résoudre, elle décide de s'échapper avec la complicité d'un de ses professeurs. Très vite, elle se retrouve dehors dans un monde dont elle ignore tout. Commence alors une aventure touchante et difficile pour la jeune fille qui devra redoubler de courage et remettre en cause toute son éducation. Sur sa route, elle croisera bien des gens, mais dans ce monde hostile, à qui peut on se fier?

J'ai vraiment beaucoup aimé voyager avec Eve et découvrir ce monde complètement délaissé, aux prises d'un roi tyrannique qui tente de formater le reste de la population en lui faisant croire qu'une nouvelle Amérique se construit.  On avance dans un périple très dur ou la survie prime avant toute chose. Dans les ruines d'un monde qui n'existe plus, on distingue quelques souvenirs qui rappelle la vie d'avant. Eve se plait à se remémorer ses propres souvenirs, certes douloureux, mais qui nous permet de mieux apprécier le personnage. C'est une jeune fille douce et fragile mais forte à la fois qui veut croire qu'une nouvelle vie est possible.

Dans sa quête de fuir cette école et ces mensonges, Eve retrouvera une camarade, Arden, elle aussi échapée. Ensemble, elles tenteront de survivre non sans difficultés. Elles rencontreront sur leur route un groupe de jeunes hommes, qui se sont eux aussi échappés non pas d'une école, mais d'un camp forcé où ils devaient travaillé plus de 12h par jour. Parmi ce groupe, eve n'aura d'yeux que pour Caleb... Leur lien est vraiment très fort d'ailleurs et j'ai beaucoup aimé les passages centrés sur eux. La romance n'est pas le point principal du roman, mais elle apporte du réconfort et on se délecte de chaque passage entre Eve et Caleb.

Le livre est aussi écrit très fluidement et se lit très très vite. Les sentiments sont décrits à leur juste valeur et on ne peut que s'attacher aux personnages. L'action est toujours présente, du coup, on est jamais vraiment relax quand on est plongé dans ce monde car on s'attend à tout et à n'importe quoi. De quoi vous faire tourner les pages encore et encore! La fin m'a vraiment déchiré le coeur, j'ai très hâte de connaitre la suite dans le second tome. En espérant que ce livre soit traduit, car en matière de dystopie, il fait vraiment partie des très bons livres à découvrir!