► ► Livres
Bilan des lectures Calendrier des parutions Chroniques Livres Chroniques Mangas Cover reveal Infos livresques In my Mailbox Jeux livresques Lectures communes Lire en VO Mes Conseils livresques Rendez-vous littéraires Sommaire des chroniques
► ► Musique & Cinéma
Critiques cinéma Critiques musicales Sommaire général
► ► Hello World
Hello Japan Rencontres extraordinaires Salons & Dédicaces
► ► Graphisme
Coulisses de mes créations
► ► Mirrorcle World
Anciens designs Concours Les Binômes Les blogs à visiter Mes chroniqueuses Qui suis-je?
► ► Autres Rendez-vous
Autour du blog Booktube Challenges & Tags Dear Friends Lifestyle
mercredi 14 novembre 2018

[Série TV] Chilling Adventures of Sabrina

sabrina adventure

  • Nom: Chilling Adventures of Sabrina
  • Saison: 1 | 10 épisodes
  • Pays: États-Unis
  • Diffusion: Netflix > 26 Octobre 2018
  • Genre: Horreur, Supernaturel, Magie
  • Casting: Kiernan Shipka, Ross Lynch, Miranda Otto

Sabrina Spellman est une adolescente presque comme les autres : Elle est née suite à la relation entre un sorcier et une mortelle, ce qui fait d'elle un hybride des deux. Elle vit dans la petite ville de Greendale, élevée par ses deux tantes paternelles, Hilda et Zelda, et fréquente le lycée de la ville avec des adolescents mortels. Néanmoins, à l'aube de son seizième anniversaire, elle doit faire un choix : accepter d'être baptisée pour devenir membre de la satanique Église de la Nuit ou renoncer et continuer sa vie au côté des mortels mais avec peu de pouvoirs. Elle va également devoir faire face à des forces maléfiques qui menacent sa famille et le monde des mortels car dans l'ombre, l'horrible Madam Satan est prête à tout pour aider Satan à recruter la jeune fille.

Sabrina, l'apprentie sorcière a bercé ma jeunesse, aussi quand Netflix a annoncé un reboot assez dark et moderne, je n'ai pas hésité une seconde. Enfin presque, car l'horreur et moi ça ne fait pas toujours bon ménage, mais j'étais vraiment curieuse. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que je me suis laissée embarquer. 

J'ai beaucoup aimé cette interprétation de l'univers, vraiment plus noire que la série des années 90. En comparaison, cette dernière faisait même un peu nunuche! Avec cette nouvelle adaptation, Sabrina dévoile une autre facette et l'ambiance est plus que réussie. Je dois admettre d'ailleurs que je m'attendais à bien "pire" en terme d'horreur ou de scènes gores mais finalement, cela reste assez soft. Rien qui puisse vous donner de réels cauchemars si vous êtes ultra sensible! Au niveau visuel donc, c'est pour moi une totale réussite, Greendale est vraiment une ville flippante. A ce titre, le travail est vraiment bien fait, l'atmosphère est toujours sombre (pas de couleurs vives, la manière de filmer est spéciale et parfois un peu floue pour accentuer ce côté terne, la musique bien choisie), histoire qu'on se sente toujours mal à l'aise. 

En ce qui concerne le scénario, dans l'ensemble j'ai fort bien aimé, ces 10 épisodes sont intéressants et il reste fort à faire au niveau de l'intrigue. Je dirai que cette première saison était un peu une sorte d'introduction afin qu'on comprenne les enjeux, qu'on fasse connaissance avec les personnages et qu'on prenne nos marques. Bien que certains épisodes soient plus lents que d'autres, j'ai trouvé qu'ils apportaient tous un petit plus à la série. La seule chose qui me déçoit vraiment et qui fait baisser mon appréciation générale, c'est le dernier épisode et en particulier Sabrina. Je reste curieuse de la tournure des événements pour la saison 2 mais il faut avouer que la jeune fille m'a déçue. 

Chilling-Adventures-of-Sabrina-Christmas-Special

En effet, Sabrina est une adolescente pas comme les autres, mi-mortelle, mi-sorcière, elle a un caractère bien affirmé. Un trait de personnalité totalement appréciable, que j'ai aimé tout le long. Sabrina a des principes et des croyances, qu'elle va défendre et c'est plus qu'admirable. Sauf que, j'ai l'impression que pour pimenter la saison 2, les scénaristes ont un peu décidé autrement. On assiste alors à un changement de personnalité et je dois dire que sur la fin, je n'ai pas aimé. Trop simple, trop rapide, et surtout, en total contradiction avec le fil conducteur de la série. Dommage! J'espère que la suite sera bien exploitée, du coup. 

Les autres personnages m'ont plu, que ce soit les tantines (Tante Zelda est carrément flippante quand elle veut!), le cousin Ambrose fort sympathique, ou le rôle des amis de Sabrina: Rosie, Susie et Harvey. Ils apportent chacun leur pierre à l'édifice et je pense que leur histoire respective va être intéressante dans la saison 2 car ils ont vachement bien évoluer en 10 épisodes. Mon seul regret? Salem, le chat, trop peu présent. 

Enfin, je terminerai sur le jeu des acteurs que j'ai trouvé globalement très bon, mention spéciale à Miranda Otto qui incarne une Zelda plus stricte à la perfection! Il m'a juste manqué un peu d'expressions au niveau du jeu de Kiernan Shipka mais je chipote, elle fait une très bonne Sabrina.


En bref, j'ai été séduite par cette version sombre des aventures de Sabrina! Une première saison très intéressante qui pose de bonnes bases et présente les personnages, auxquels on s'attache plutôt vite. L'ambiance est excellente, bien dosée, pour une adaptation moderne très réussie! J'ai hâte de voir la suite, qui promet beaucoup de rebondissements et de retournements de situations!


samedi 18 août 2018

[Film] To all the boys I've loved before

to-all-the-boys-i-ve-loved-before-2018-us-poster

  • Nom: To all the boys I've loved before
  • Avec: Lana Condor, Noah Centineo, Janel Parrish
  • Genre: Romance, Comédie
  • Sorti le: 17 aout 2018 sur Netflix

Et si vos amours secrets découvraient la véritable nature de vos sentiments… tous en même temps ? La vie sentimentale de Lara Jean Song Covey passe du rêve à la pire des réalités quand ses lettres d'amour aux cinq garçons qu'elle a toujours aimés arrivent mystérieusement chez leurs destinataires...

To all the boys I've loved before est un roman que j'ai lu il y a 3 ans et demi et il m'avait laissé un excellent souvenir. Toute la trilogie m'a séduite (j'aurai même aimé un quatrième tome!), de fait, quand j'ai appris que Netflix allait proposer l'adaptation, j'ai sauté de joie. Et c'est le jour même de sortie, que j'ai plongé dessus pour le voir. 

Je ne vais sans doute pas faire de grandes comparaisons avec le livre, que j'ai lu donc il y a trop longtemps pour m'en souvenir dans les détails, mais à l'instar de celui-ci, le film est tout aussi feel good et trop mignon. Vraiment, j'ai adoré. On y retrouve l'ambiance particulière liée à la famille Covey - très soudée - que j'ai tant apprécié et tout ce qui tourne autour. Bien évidemment, comme c'est une adaptation, elle va aux points essentiels et manque parfois de profondeur mais le principal est là.

to-all-the-boys-ive-loved-before

J'ai trouvé le cast vraiment au top, à commencer par Lana Condor, alias Lara Jean. La jeune femme prête merveilleusement bien ses traits à Lara. Tantôt timide et peu sûre d'elle, tantôt plus audacieuse et affirmée. Peter m'avait déjà séduite dans le roman alors ne parlons même pas d'ici!! L'acteur, en plus d'être hyper craquant, m'a bien convaincue. La palme revient cependant à Kitty, fidèle à elle-même, au caractère bien trempé mais qui reste super attachante. Les seuls que j'ai moins aimés sont Margot (pareil que dans le livre) et Josh. Grosse déception pour ce dernier, je ne me rappelais pas qu'il était devenu aussi lourd et franchement pas très sexy, hahaha! 

L'histoire est donc bien dynamique et se concentre autant sur la relation de Lara Jean et Peter, que la famille de Lara. Il y a un bon dosage, tout s'enchaine bien et cerise sur le gâteau, la bande son est au top! J'ai donc passé un moment délicieux avec cette adaptation! La fin, un peu revisitée, permet de cloturer en un film, ce qui n'est pas plus mal, à voir si netflix adaptera les autres livres, mais honnêtement, ce n'est pas franchement nécessaire. Tout y est! 


En bref, j'ai adoré voir ce roman prendre vie et à l'instar du livre, le film est tout aussi feel good, addictif et trop mignon. J'ai retrouvé l'ambiance du livre à l'écran, avec peut être même un peu plus de dynamisme. Si j'avais une petite réserve concernant le cast, je dois avouer qu'après visionnage, je n'en imagine pas d'autre. Une petite réussite dans son genre, bien construit et qui permet d'offrir une vraie fin parfaite.

jeudi 17 août 2017

[Série TV] Atypical

Atypical02-800x445

  • Nom: Atypical
  • Saison: 1 | 8 épisodes
  • Pays: États-Unis
  • Diffusion: Netflix > Aout 2017
  • Genre: Comédie, Drame, Famille
  • Casting: Keir Gilchrist, Jennifer Jason Leigh, Michael Rapaport

En quête d'amour et d'indépendance, Sam, un jeune autiste de 18 ans découvre les aléas du passage à l'âge adulte. À la fois drôle et douloureux, ce cheminement à la découverte de lui-même bouleverse toute sa famille dont les membres, confrontés aux changements qui affectent leur propre existence, se posent cette question fondamentale : que signifie être normal ?

Netflix et moi c'est une nouvelle aventure qui a commencé le mois dernier. Ayant regardé des séries bien connues, j'avais hâte cependant de découvrir Atypical, une série originale Netflix. Le trailer m'a de suite plu et je n'ai fait qu'une bouchée des 8 épisodes. 

Voilà bien une série trop courte à mon goût tant j'ai aimé! J'espère sincèrement qu'il y aura une seconde saison car il y a tellement à dire encore! J'ai un petit goût d'inachevé et j'ai bien envie de voir comment Sam va continuer son évolution. Voilà un p'tit gars super attachant que j'ai de suite apprécié. Sam a 18 ans et est autiste. Ce qui fait de lui quelqu'un de différent. Mais qu'est ce que cela peut-il bien dire? Qu'est ce qui définit la normalité? Existe-t-elle vraiment? Pourquoi dire de Sam qu'il n'est pas comme les autres alors que pour lui, il est juste normal? Voilà bien un concept qui m'a de suite interpellée.

La série aborde une sujet délicat et bien que je ne sois absolument pas experte dans ce domaine, j'ai trouvé que Atypical était brillant, drôle, sensible, ne tombant pas dans le cliché ou le superflu. Pour moi la série a été très bien dosée même si je me doute que l'autisme ce n'est pas aussi "simple" que celui de Sam. En effet, dans la série, Elsa, sa mère, a plusieurs copines ayant des enfants autistes et chacune parle des différents troubles que subissent les enfants. On se rend alors compte que Sam se débrouille plutôt bien et est plutôt autonome. 

Avec Atypical, on fait la connaissance d'une famille dont le centre n'est autre que Sam. La vie des parents, Elsa et Doug et de sa soeur, Casey, ne tourne principalement qu'autour de Sam. Au fil des épisodes, on découvre que cela n'a pas toujours été aussi facile qu'aujourd'hui et que les épreuves ont été nombreuses pour que chacun trouve réellement sa place. J'ai beaucoup aimé cette famille qui tente d'avancer chaque jour comme n'importe quelle famille. Je dois dire que j'ai beaucoup apprécié Casey, toujours présente pour son frère ou Doug qui tente de nouer une relation père-fils. Ce dernier m'a beaucoup touché de part sa sensibilité et son envie de se rapprocher de Sam. Doug est un père un peu perdu mais qui fait de son mieux et qui déborde d'amour pour ses enfants. Il est bouré d'empathie et de gentillesse. J'ai vraiment apprécié ce papa qui ne sera pourtant pas au bout de ses peines.

atypical netflix

A contrario, j'ai détesté Elsa, la mère. Qui croit toujours tout savoir, tout gérer. Elle a un caractère pénible et peut être que c'est voulu mais Elsa a été insupportable du début à la fin. On comprend que son rôle de mère l'a complètement bouffée et qu'elle ne sait pas ce qu'est la vie sans l'autisme, toujours présent, mais ça ne la rend pas plus attachante. Jalouse de son mari qui se rapproche de son fils, exclue de la vie de sa fille avec qui elle ne s'entend pas forcément bien, Elsa va finir pas péter un plomb et déraper. Ce qui ne va pas arranger les affaires de la famille. Malheureusement tout est fait pour qu'on apprécie pas cette mère au fort tempérament. 

Quant à Sam, que dire. J'ai du mal à le décrire car je l'ai trouvé totalement attachant et tout à fait normal. Pour en revenir à cette expression, Sam est très organisé, sait ce qu'il veut et ne veut pas, est honnête, très brillant, passionné. En quoi cela ne fait-il pas quelqu'un de normal? Tout simplement par des comportements plus spontanés, qui font que Sam ne réagit pas comme il devrait selon la société. Un exemple concret dans la série le démontre au moment où certains lycéens se moquent de lui suite à une question (très franche et sans arrière pensée) de Sam à propos de l'amour. Les ados, se prenant pour plus supérieurs que Sam le traitent d'attardé mental à qui il manque une case. Un parfait exemple de la cruauté des jeunes, aucunement surprenante mais tellement idiote. Au lieu d'essayer de comprendre le jeune homme, il est tellement plus facile de le cataloguer. Ça évite de s'impliquer. 

Heureusement, tout le monde n'est pas à mettre dans le même panier, et cela est très bien illustré avec Zahid, collègue de travail et ami de Sam et avec Paige, la future petite amie de Sam. Deux personnes qui traitent Sam comme leur égal, qui tentent de le comprendre et de faire partie de son monde. J'ai particulièrement apprécié Zahid qui apporte une touche d'humour énorme et qui est très complice avec Sam. Quant à Paige, si c'est nouveau pour elle, ce le sera tout autant pour Sam dont le quotidien va être bouleversé grâce à la jeune fille. Si la complicité n'est pas vraiment visible, les deux font plutôt bien la paire et l'enthousiasme de Paige était plutôt drôle. 

Je pourrai parler encore longtemps de cette série que j'ai trouvé intelligente qui met en avant l'autisme mais pas seulement. Pour moi c'est avant tout une histoire de famille avec tout ce qui va avec. J'espère sincèrement qu'on aura une suite car il reste beaucoup de choses en suspens et je me suis franchement attachée à ces personnages très bien interprétés par les acteurs. Je n'en aurai pas vu d'autres. En tout cas, Atypical vaut sacrément le coup d'oeil. C'est drôle, sensible, réfléchi, bref, c'est à voir. Vous ne le regretterez pas!