► ► Livres
Bilan des lectures Calendrier des parutions Chroniques Livres Chroniques Mangas Cover reveal Infos livresques In my Mailbox Jeux livresques Lectures communes Lire en VO Mes Conseils livresques Rendez-vous littéraires Sommaire des chroniques
► ► Musique & Cinéma
Critiques cinéma Critiques musicales Sommaire général
► ► Hello World
Hello Japan Rencontres extraordinaires Salons & Dédicaces
► ► Graphisme
Coulisses de mes créations
► ► Mirrorcle World
Anciens designs Concours Les Binômes Les blogs à visiter Mes chroniqueuses Qui suis-je?
► ► Autres Rendez-vous
Autour du blog Booktube Challenges & Tags Dear Friends Lifestyle
mercredi 31 octobre 2018

Le parfum de la trahison [La couleur du mensonge #2] de Erin Beaty

le parfum de la trahison

  • Nom: Le parfum de la trahison [La couleur du mensonge #2] de Erin Beaty
  • Lu en: français
  • Pages:  544 pages
  • Sorti le: 11 octobre 2018
  • Editeur: Lumen Editions
  • VO: paru sous le nom The traitor's ruin en juillet 2018
  • Tome Antérieur: Tome 1

Ayant prouvé sa valeur en tant qu'espionne et entremetteuse prodige, Sage Fowler est désormais bien introduite dans la haute société grâce à son titre de précepte iceberg des filles du roi. Quand elle apprend qu'une expédition secrète se prépare, elle saisit cette chance de servir une fois de plus son royaume - et de retrouver par la même occasion l'homme qui est désormais son fiancé, le capitaine Alexander Quinn. Chargée de l'éducation du prince Nicolas, elle observe avec beaucoup d'intérêt la toute nouvelle unité d’élite. Mais l'audace de la jeune fille n'est pas du goût d'Alexander, et leurs relations s'enveniment...

separator

J'avais bien aimé La couleur du mensonge qui fut une belle surprise alors je n'ai pas voulu tarder pour découvrir cette suite. L'auteure gère bien son univers dans ce second tome. La romance est restreinte puisque Sage Fowler est fiancée au capitaine Alexander Quinn et qu'on s'éloigne des prémisses d'une histoire d'amour. Par contre les choses vont devenir explosives entre les deux amoureux qui vont énormément se disputer suite à plusieurs désaccords.

Ce qui prend le pas dans l'intrigue de ce tome 2, c'est la politique, la mise en place stratégique, les enjeux de pouvoir, la menace d'une guerre et le côté espionnage. Alexander va devoir encadrer une mission de reconnaissance pour servir son royaume. Cette mission est primordiale pour la suite de sa carrière et on sent à quel point il a la pression. Quant à Sage, elle est chargée secrètement par la Reine de surveiller ce qu'il se passe et de la tenir informée des avancées de la mission.

Mais ce que j'ai préféré dans ce tome c'est la découverte d'un nouveau royaume et d'un nouveau peuple que l'on pensait ennemi. C'est la rencontre de l'Autre, de l'inconnu et dans un décor de désert réellement captivant.

Pour ce qui est de nos héros, le fait qu'il y ait moins de romance pourrait décevoir mais pour ma part, j'ai aimé que les rebondissements séparent nos amoureux, surtout que leur relation était tendue. Alexander ne comprend pas les choix de Sage, et inversement Sage ne supporte pas le stress d'Alexander. Ils vont se retrouver séparés l'un de l'autre et cheminent vers des aventures différentes.


En bref, ce second tome est axé sur la découverte d'une nouvelle culture, d'un nouveau peuple nomade avec un renouveau dans le décor fantasy. On est encore dans une intrigue 100% politique avec des conflits, des enjeux de conquête du royaume. Pour ma part, je suis un peu moins emballée car même si j'ai bien aimé, je trouve que cela manque d'action et de rythme. J'aurais aimé plus de surprises et de rebondissements mais je reste séduite par l'écriture, efficace et immersive.

chronique_lael


mercredi 17 octobre 2018

Shatter [Glitter #2] de Aprilynne Pike

shatter

  • Nom: Shatter [Glitter #2] de Aprilynne Pike
  • Lu en: français
  • Pages: 378 pages
  • Sorti le: 22 août 2018
  • Editeur: Dreamland
  • VO: paru sous le nom Shatter en février 2018
  • Tome antérieur: Tome 1

Au 22e siècle, on vit au château de Versailles presque comme à l'époque du Roi-Soleil. Mais le luxe et le confort ne font pas oublier à la jeune Danica qu'elle est surveillée en permanence par des robots et qu'elle doit se plier à la volonté d'un roi terrifiant et sanguinaire. La jeune fille n'a pas réussi à éviter son mariage arrangé avec le souverain, elle est désormais unie à lui pour le meilleur... et surtout pour le pire. Piégée dans une prison dorée, elle est l'objet de toutes les attentions, de toutes les rumeurs et aussi de toutes les trahisons Mais son nouveau rôle de reine se révèle également dangereusement addictif. Petit à petit, Danica prend goût au pouvoir, à ses manigances, ses intrigues et ses excès. Elle se laisse griser, au risque d'oublier l'homme qu'elle aime en secret et à qui elle avait pourtant promis de s'enfuir...

separator

J'avais adoré Glitter et le personnage de Danica, alors j'étais impatiente de découvrir cette suite et globalement j'en ressors plutôt conquise. L'intrigue est toujours aussi addictive et même si le rythme est moins intense que le premier tome, on fait de sacrées découvertes qui remettent en question les plans de Dani.

Le lecteur est désormais bien ancré dans le décor de ce Versailles géré par des nanotechnologies et par des robots. Le côté high-tech est bien mis en avant car Danica est surveillée en permanence par des robots. Elle va user de stratégies, d'intelligence et de répartie pour obtenir ce qu'elle veut, en priorité un endroit privé et libérer son amour Saber. 

Elle est plus que contrainte car elle a dû épouser le souverain mais celui-ci est un personnage qui évolue et qui se révèle ambigüe, avec des émotions propres. Je ne m'attendais pas à ce qu'il commence à développer des sentiments pour Danica notamment du respect d'avoir trouvé une adversaire de taille, pertinente et aux décisions intelligentes.

Danica est toujours soumise aux caprices de son fournisseur de Glitter, qui la tient à sa solde, l'a déjà trahi et use de son pouvoir sur Saber... mais là encore l'intrigue révèle quelques surprises de taille. Le rythme est excellent durant tout le livre, entre révélations et vie à la cour, sentiments de Danica pour Saber, ses amis, et réflexion d'un plan de secours pour s'échapper de Versailles.

Ca reste fluide, mais peut-être moins addictif que le premier tome... c'est vers la fin que tout s'enchaîne avec deux rebondissements de dingue et qui prend tout le monde au dépourvu!! J'ai adoré! Et j'ai vraiment envie de savoir la suite parce que cette fin était géniale...


En bref, une intrigue autour de la manipulation du pouvoir plutôt bien amenée, des personnages qui évoluent considérablement et qui vont finalement virer de bord pour parvenir à un résultat juste et équitable. Danica est une héroïne qui m'épate parce qu'elle sait qu'elle fait des mauvais choix, qu'elle vend son âme et devient aussi vile que son époux le roi, mais c'est pour la bonne cause. Histoire d'amour, histoires et scandales de cour, intrigues royales et politiques accrocheuses, enjeux de pouvoir et de liberté, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde avec un tome tout aussi prenant. Le final est hyper stressant et on se demande bien ce que nous réserve le dernier tome !

chronique_lael

lundi 24 novembre 2014

La Symphonie des Abysses [ Livre #2]

symphonie 2

  • Nom: La Symphonie des Abysses, Livre 2 de Carina Rozenfeld
  • Lu en: français
  • Pages: 414 pages
  • Sorti le: 20 novembre 2014

Une nouvelle ville, de nouvelles lois, les mêmes interdits. Abrielle et ses compagnons croyaient s'être enfin affranchis du tyrannique Règlement Intérieur. Hélas, ils vont découvrir que les rêves qu'ils portent en eux ne pourront jamais s'exprimer dans l'enceinte du Mur. Mais leur rencontre avec Eyal, jeune homme assoiffé de vérité, va faire renaître l'espoir. Aucun mur, aussi haut soit-il, ne peut étouffer les coeurs épris de liberté. Car un passage vers l'extérieur existe bel et bien. Pour y accéder, Abrielle et ses amis vont devoir vaincre les terribles gardiens qui le défendent farouchement...
C'est en n'étant personne que l'on peut devenir quelqu'un.

Un grand merci à la Collection R pour l'envoi de ce livre.

Je ne sais pas trop comment vous décrire mon ressenti sur ce livre. Mais une chose est certaine, il m'a complètement embarquée dans son univers. Carina Rozenfeld a une plume vraiment magnifique. Que ce soit dans Phaenix ou La Symphonie, l'auteure arrive, avec aisance, à nous communiquer énormément d'émotions. 

Ce livre 2, reprend avec un nouveau personnage, Eyal, qui nous introduit à la vie de Portes, la destination de nos 3 autres compères Cahill, Sans et Abrielle. Le temps de quelques chapitres, nous nous familiarisons avec cette ville grouillante de monde, au réglement intérieur aussi tordu que dans les autres villages. Eyal se révèle être un personnage très intéressant qui se pose beaucoup de questions sur sa vie, ses objectifs. En tant que mélangé, les options sont minces mais le jeune homme a de la ressource. Et puis, quand vient la rencontre de tous les personnages, on sent qu'on entre de plein fouet dans une nouvelle aventure: celle de la liberté.

Et le chemin sera long pour découvrir la vie derrière le Mur. Mais le quatuor ne baissera jamais les bras. Malgré les épreuves, ils avancent encore et toujours. Et quand tombent les révélations, on a tout autant le souffle coupé qu'eux. L'histoire du Mur, ou plus généralement de l'Anneau est aussi indescriptible que potentiellement réelle. Oui, cela pourrait arriver. Et c'est ça que j'ai fortement aimé dans ce roman. C'est que Carina nous plonge dans une dystopie tout à fait crédible, qui s'appuie sur des éléments réels et étudiés. On s'y retrouve alors facilement, et ce monde étrange nous parait encore plus vrai.

Je me suis également fortement attachée aux personnages. Ils véhiculent tellement d'émotions. Ils sont sincères. Ils pensent avec le coeur. Et il nous partagent beaucoup de messages. Encore une fois, je souligne ici la force de ce roman, puisque l'auteure s'appuie sur des valeurs humaines: le partage, l'entraide, la famille, l'amour, l'acceptation, la différence. Autant de thèmes abordés avec finesse et passion.

Et comme je le disais en début de chronique, le style d'écriture est magnifique, tout en poésie et musique. C'est touchant et sublime, on ne peut qu'aimer cet univers particulier. Et s'il offre une progression tout à fait logique, j'avoue que j'aurai aimé voir un troisième tome naitre, afin de suivre le petit groupe répandre à travers villes et villages que la vie est aussi ailleurs qu'entre le Mur. Mais ça, c'est à notre imagination de s'en charger...

En conclusion, j'ai adoré ce dyptique très bien pensé, aux nombreux messages, ceux-là mêmes portés par des personnages charismatiques et attachants. Chacun a une histoire à révéler, une partition à jouer. Et c'est un vrai régal.