► ► Livres
Bilan des lectures Calendrier des parutions Chroniques Livres Chroniques Mangas Cover reveal Infos livresques In my Mailbox Jeux livresques Lectures communes Lire en VO Mes Conseils livresques Rendez-vous littéraires Sommaire des chroniques
► ► Musique, Séries & Cinéma
Critiques cinéma Critiques musicales Critiques séries Sommaire général
► ► Hello World
Hello Japan Rencontres extraordinaires Salons & Dédicaces
► ► Graphisme
Coulisses de mes créations
► ► Mirrorcle World
Anciens designs Concours Les Binômes Les blogs à visiter Mes chroniqueuses Qui suis-je?
► ► Autres Rendez-vous
Autour du blog Booktube Challenges & Tags Dear Friends Lifestyle
mardi 21 janvier 2020

The Cruel Prince de Holly Black

51bsabsDYEL

  • Nom: The Cruel Prince de Holly Black
  • Lu en: anglais
  • Pages:  370 pages
  • Sorti le: 2 janvier 2018
  • Editeur: Little Brown Books
  • Premier tome d'une trilogie

Of course I want to be like them. They’re beautiful as blades forged in some divine fire. They will live forever. And Cardan is even more beautiful than the rest. I hate him more than all the others. I hate him so much that sometimes when I look at him, I can hardly breathe. Jude was seven when her parents were murdered and she and her two sisters were stolen away to live in the treacherous High Court of Faerie. Ten years later, Jude wants nothing more than to belong there, despite her mortality. But many of the fey despise humans. Especially Prince Cardan, the youngest and wickedest son of the High King. To win a place at the Court, she must defy him–and face the consequences. As Jude becomes more deeply embroiled in palace intrigues and deceptions, she discovers her own capacity for trickery and bloodshed. But as betrayal threatens to drown the Courts of Faerie in violence, Jude will need to risk her life in a dangerous alliance to save her sisters, and Faerie itself.

 

J'ai attendu très longtemps avant de lire ce roman, sans doute à cause d'un engouement extrême survenu dans la blogo américaine et anglaise. J'avais peur de ne pas aimer, et ces craintes sont restées un moment lorsque j'ai démarré ma lecture. Après un début fastidieux, je peux vous dire avec soulagement que j'ai fini par avoir le déclic et aimer complètement ma lecture.

Comme dans toute nouvelle histoire, il faut être patient quant à la mise en place de l'intrigue et des personnages. Et j'admets que je n'arrivais pas à saisir où Holly Black nous emmenait. Il faut le dire, elle ne ménage pas du tout ses personnages et ce début fait mal. Et puis on s'y fait, et on aperçoit enfin le fil conducteur et là on comprend une chose: on s'est fait littérallement avoir par le livre.

L'intrigue devient passionnante avec des twists insoupçonnés, des révélations inattendues. C'est prenant, et on en redemande! J'ai maintes fois été surprise, me disant qu'en fait, Holly Black, elle était aussi vicieuse que ses personnages. Et c'est totalement brillant ! J'ai adoré ces jeux politiques, ces complots et ces faux-semblants. J'ai aimé l'ambiance féérique mais terrifiante de ce monde. 

Mais plus encore, j'ai admiré notre héroine Jude. Mortelle, faible aux yeux des fées, Jude n'en est pas moins badass. Cette fille a du courage à revendre et même si quelques fois elle se laisse trop aveugler par le pouvoir qu'elle pourrait obtenir, sa bravoure est exceptionnelle. Quant à Cardan, ce prince qu'on aime détester tant il est arrogant, on se surprend à l'apprécier en découvrant sa personnalité. 

J'ai vraiment hâte de lire la suite tant ce duo est particulier, et avec une fin aussi saisissante, je ne peux que me réjouir d'avoir The wicked king dans ma pile à lire. Amateurs de folklore féérique, de complots, de trahisons et plus globalement de fantasy, foncez !


 En bref, The cruel prince est à la hauteur de sa réputation! Clairement, cette lecture vaut le détour. Pourtant, au début, j'ai eu un peu de mal. Mais comme toute histoire, il faut le temps d'installer les éléments. Et quand on comprend les enjeux, on se fait littérallement embarquer et on ne lache plus le livre. Famille, amour, trahison, complots, on est servi avec The cruel prince! Et le must dans tout ça? Ce sont les retournements de situation qu'on ne voit absolument pas venir. Du génie.


mardi 17 janvier 2017

FrostBlood [FrostBlood #1] de Elly Blake

frost blood

  • Nom: FrostBlood [FrostBlood #1] de Elly Blake
  • Lu en: anglais
  • Pages: 384 pages
  • Sorti le: 10 janvier 2017
  • Editeur: Little Brown Books
  • Fiche: présentation officielle
  • Niveau de compréhension VO: facile à moyen
  • VF: non prévue

Seventeen-year-old Ruby is a Fireblood who has concealed her powers of heat and flame from the cruel Frostblood ruling class her entire life. But when her mother is killed trying to protect her, and rebel Frostbloods demand her help to overthrow their bloodthirsty king, she agrees to come out of hiding, desperate to have her revenge. Despite her unpredictable abilities, Ruby trains with the rebels and the infuriating--yet irresistible--Arcus, who seems to think of her as nothing more than a weapon. But before they can take action, Ruby is captured and forced to compete in the king's tournaments that pit Fireblood prisoners against Frostblood champions. Now she has only one chance to destroy the maniacal ruler who has taken everything from her--and from the icy young man she has come to love.

separator

~ ENGLISH REVIEW~ 

I was looking forward to this book and as soon as it was published, I bought the ebook version, too curious to discover this universe! Praises were really good on goodreads so I was expecting an awesome read but well...I feel kind of disappointed right now. For me, this book was good, nothing more, nothing less. I really wanted more, to enjoy it but I found it slow and long and yes, sometimes boring. I think this book was missing something. The mythology imagined by Elly Blake was great, I have to recognize that, I really like the concept of Ice and Fire and all the stories about the gods involved but... The story didn't go as I wanted, it turned otherwise and I found it a little predictable. In the end, I was tired of the Arena and I wanted it to stop. I didn't expect the story to go like that. As for the characters, Ruby was nice, a strong lead, stubborn and brave but I didn't feel anything toward her. No sympathy, no fear. Same for Arcus even if he was more mysterious and he did surprise me at a particular moment in the book. But, between the two, again, I felt nothing. It is a shame because I wanted to love them and support them so much! I don't know if I will read the sequel, I'm not as curious about it as I would like to be.

Voilà une des nouveautés de 2017 que je surveillais de près et avec les excellents premières chroniques sur goodreads, je m'attendais à une lecture grandiose, plutôt originale et dépaysante. Si le début était prometteur, j'ai vite déchanté, trouvant le livre particulièrement long, lent et parfois ennuyeux. 

Je ne m'attendais pas à une telle construction de l'histoire. Quand Ruby, une Fireblood capturée par la garde royale des Frostbloods est libérée par des rebelles au sein même de la prison, je m'attendais à une vengeance à venir. C'est en tout cas ce qu'on suppose pendant un temps, lorsque Ruby s'entraine à maitriser son pouvoir du feu avec ces rebelles, afin d'anéantir le roi Frostblood, celui qui maitrise la glace. Mais alors que j'étais dans cette optique d'une attaque bien préparée qui nous aurait amené pas mal de stress et d'anticipation, l'auteur a complètement changé le déroulement de l'histoire pour mon plus grand regret.

Exit la rébellion, quand Ruby se retrouve à nouveau capturée par la garde royale et jetée comme Challenger au sein de l'Arène du roi. Ce sont alors plusieurs combats qui s'enchainent, avec quelques moments de répits au château. Si l'auteur voulait faire grimper la tension, personnellement ce fut raté: les combats avaient un goût prévisible, et donc se sont révélés ennuyeux à suivre. Même si l'ambiance avait un air du film Gladiateur, il manquait grandement de crédibilité, ou d'adrénaline pour qu'on tremble réellement avec l'héroine.

Une héroine pourtant badass, assez courageuse, têtue et qui veut se venger. Tout de l'héroine au fort caractère qu'en règle général j'apprécie mais là je n'ai pas pu m'attacher à elle. Ni aux autres, trop secondaires... Si Arcus a su piquer un peu plus mon intérêt, ce fut furtif, tant son personnage fut trop peu exploité. Néanmoins, je dois reconnaitre que lui seul a pu me surprendre à un moment donné et que je n'avais rien vu venir. 

Avec ce déballage de points mitigés, il faut tout de même soulever des points intéressants, comme la mythologie mise en place. J'ai particulièrement aimé que le Feu et la Glace s'affrontent et que les Dieux soient également impliqués. Elly Blake prend le temps de nous expliquer l'origine de ces pouvoirs particuliers qui habitent une partie de la population, pourquoi les firebloods et les frostbloods ne s'entendent pas et les conséquences de cette mésentente. C'est véritablement bien trouvé et ce pan de l'histoire a su maintenir mon attention. J'ai ressenti l'environnement qui m'entourait, ayant souvent des frissons en m'imaginant ce royaume de glace. Si je lis la suite, ce serait uniquement pour en savoir davantage sur cette mythologie particulière, certes pas spécialement originale, mais bien construite et qui pose encore pas mal de questions. 

En conclusion, j'attendais beaucoup de cette lecture et j'en ressors mitigée. Il y a du bon et du moins bon, clairement Frostblood a du potentiel et devrait plaire au plus grand nombre, quant à moi, je ne lui ai pas trouvé d'affinités, dommage.