► ► Livres
Bilan des lectures Calendrier des parutions Chroniques récentes Cover reveal Infos livresques In my Mailbox Jeux livresques Lectures communes Lire en VO Mes Conseils livresques Rendez-vous littéraires Sommaire des chroniques
► ► Musique & Cinéma
Critiques cinéma Critiques musicales Sommaire général
► ► Hello World
Hello Japan Live Report
► ► Graphisme
Coulisses de mes créations Mon site professionnel
► ► Mirrorcle World
Anciens designs Concours Les Binômes Mes chroniqueuses Partenaires Qui suis-je?
► ► Autres Rendez-vous
Autour du blog Booktube Challenges & Tags Dear Friends Lifestyle
jeudi 2 novembre 2017

The Last Magician de Lisa Maxwell

the-last-magician

  • Nom: The Last Magician de Lisa Maxwell 
  • Lu en: anglais
  • Pages: 500 pages
  • Sorti le: 18 juillet 2017
  • Editeur: Simon Pulse
  • Fiche: présentation officielle
  • VF: non prévue
  • Premier Tome

Stop the Magician. Steal the book. Save the future. In modern-day New York, magic is all but extinct. The remaining few who have an affinity for magic—the Mageus—live in the shadows, hiding who they are. Any Mageus who enters Manhattan becomes trapped by the Brink, a dark energy barrier that confines them to the island. Crossing it means losing their power—and often their lives. Esta is a talented thief, and she’s been raised to steal magical artifacts from the sinister Order that created the Brink. With her innate ability to manipulate time, Esta can pilfer from the past, collecting these artifacts before the Order even realizes she’s there. And all of Esta’s training has been for one final job: traveling back to 1902 to steal an ancient book containing the secrets of the Order—and the Brink—before the Magician can destroy it and doom the Mageus to a hopeless future. But Old New York is a dangerous world ruled by ruthless gangs and secret societies, a world where the very air crackles with magic. Nothing is as it seems, including the Magician himself. And for Esta to save her future, she may have to betray everyone in the past.

separator-2

~ ENGLISH REVIEW~ 

 I've wanted to read the book since it came out and after reading it, I can say it is a masterpiece. Lisa Maxwell introduces us to Esta, a young Mageus who can manipulate time. Under the wing of Professor Lachlan since childhood, Esta follows the old man on his quest to find The Book, The Ars Arcana, holding the deepest secrets of Magic. But according to the story, the Book was lost in 1902 ... Esta's mission? Go back to old New York and try to find it. Before diving into the heart of the 1900s with Esta, the author takes the time to set the scene and present us her characters. If Esta is our heroine who lives in our day, there are a whole range of other important people who live a century ago: Dolph, Harte, Viola, and others. At the beginning you have to really make your mark to know who is who, and who evolves when. I was a little scared that Maxwell was constantly jumping over time, but with Esta's mission, the majority of the book was set in the year 1902.  The Last Magician had a small taste of X-Men for me because the Mageus have each an Affinity. If Esta manipulates time, Harte, for example, can read your thoughts by touching you. Despite that, I found it very original in this context.  Because of these powers, the Mageus are feared, especially by The Order who wants to destroy each Mageus. Esta's mission then becomes much more dangerous than stealing a book: you have to not only be able to blend in with the scenery, but also thwart all the plots that are preparing. This mysterious side brings a lot of adrenaline to the reading. The characters too are all endearing, with a clean and well developed personality. Special mention to Esta who is a surprising heroine. I was seduced by Harte, a very charismatic character. Together they form a duo rather improbable but very convincing. We feel a special connection between them. However, the author does not focus on a romance and that I really appreciated. There was not really room for it and Lisa Maxwell understood it. Her story was then perfect from start to finish.


The Last Magician est une lecture qui m'a fait envie des que j'ai vu la couverture et le résumé. J'en ressors totalement conquise et pourtant... J'avais une petite appréhension. En effet, j'avais découvert la plume de l'auteure l'année dernière et je n'avais pas été convaincue. J'avais peur que ce nouveau roman suive le même chemin mais il n'en fut rien, que du contraire. The Last Magician est pour moi un masterpiece. 

Aux premiers abords, l'histoire peut paraitre complexe tant il y a de personnages et de sauts temporels. Lisa Maxwell nous présente Esta, une jeune Mage capable de manipuler le temps et de se retrouver à n'importe quelle époque. Prise sous l'aile du professeur Lachlan depuis son enfance, Esta suit le vieil homme dans sa quête de retrouver Le Livre, l'Ars Arcana, détenant les secrets les plus profonds de la Magie. Mais d'après l'histoire, le Livre aurait été perdu en 1902... La mission d'Esta? Repartir dans le vieux New York et tenter de le retrouver.

Avant de plonger au coeur des années 1900 avec Esta, l'auteure prend le temps de poser le décor et de nous présenter ses personnages. Si Esta est notre héroine qui vit à notre époque, il y a toute une panoplie d'autres personnages importants qui vivent un siècle auparavant: Dolph, Harte, Viola, et les autres. Au début il faut vraiment prendre ses marques pour savoir qui est qui, et qui évolue quand. J'avais un peu peur que Maxwell ne fasse constamment des sauts dans le temps, mais avec la mission d'Esta, la majorité du livre se déroule en l'an 1902. 

J'ai adoré cette ambiance. C'est fou mais l'auteure a réussi son pari de nous transporter dans un New York plus jeune d'un siècle. On s'y croirait, que ce soit l'habillement, les rues, les mentalités... Je suis certaine que Lisa Maxwell a dû faire pas mal de recherches pour arriver à ce résultat plus que crédible. A cela s'ajoute la Magie, élément central du livre. Là encore, je fus bluffée par la maîtrise de l'auteure face à son sujet. Les sauts dans le temps ne sont pas toujours faciles à comprendre. Or ici, tout est fluide, concret, et bien expliqué. Chapeau!! 

The Last Magician a eu pour moi un petit goût de X-Men car les Mages possèdent chacun une Affinité. Si Esta manipule le temps, Harte, par exemple, peut lire vos pensées en vous touchant. Malgré ce petit côté déjà vu, moi j'ai trouvé ça très original dans ce contexte. Car les Mages sont détestés et l'Ordre, leur ennemi juré, fait tout pour détruire ce pouvoir ou... l'acquérir à leur cause. La mission d'Esta devient alors bien plus périlleuse que de voler un livre: il faut non seulement pouvoir se fondre dans le décor, mais aussi déjouer tous les complots qui se préparent. Ce côté mystérieux apporte énormément d'adrénaline à la lecture. Que dire, j'ai adoré! 

Les personnages aussi sont tous attachants, avec une personnalité propre et bien développée. Mention spéciale à Esta qui est une héroine surprenante et qui n'en mène pourtant pas large. J'ai de suite été séduite par Harte, personnage très charismatique. Ensemble ils forment un duo assez improbable mais très convaincant. On sent un lien particulier entre eux, une connexion. Pourtant, l'auteure ne se focalise pas sur une romance et ça j'ai fortement apprécié. Il n'y avait pas vraiment la place pour et Lisa Maxwell l'a bien compris. Son histoire était donc parfaite de bout en bout. 


En bref, The Last Magician fut une lecture délicieuse où s'invitent la magie, les complots et les voyages dans le temps. Même si le rythme du livre s'est avéré lent, il y a tellement de choses qui se passent qu'on savoure chaque page de ce livre. Avec une intrigue passionnante portée par des personnages très charismatiques, The Last Magician promet de passer un moment d'aventure et de mystère. La magie nous emporte, le vieux New York nous dépayse, c'est un sans faute. 


dimanche 1 octobre 2017

In My Mailbox (156)

in-my-mailbox

Hello tout le monde! Je vous retrouve enfin pour un nouvel in my mailbox. Cela fait très longtemps c'est vrai, mais j'attendais de recevoir quelques livres afin de faire une jolie vidéo. Malheureusement, je n'ai vraiment pas l'occasion de me consacrer à BookTube ces dernières semaines (pour mon plus grand regret) et donc je vais simplement vous proposer mon IMM avec photos! 

P1070825 P1070828

On commence par les réceptions VF. Je remercie les éditeurs concernés pour l'envoi de ces petites merveilles! Tout d'abord du côté de PKJ, j'ai reçu L'assassin du roi de Virginia Boecker qui est le tome 2 de Witch Hunter. Ensuite j'ai reçu Rebelle du Désert T2: La Trahison de Alwyn Hamilton. Il s'agit de ma lecture en cours et j'aime beaucoup!

La Lune est à nous de Cindy Van Wilder est venu rejoindre ma bibliothèque et aussitôt reçu, aussitôt lu! J'ai adoré ce roman que je vous conseille fortement! Vous pouvez découvrir mon avis sur le blog. J'ai aussi reçu le tome 6 de Sword Art Online: Alicization Turning de Reki Kawahara! Je me réjouis de le lire! Enfin, pour terminer la partie VF, j'ai reçu L'Empire de Sable de Kayla Olson qui m'intrigue beaucoup!

P1070827

Du côté de mes précommandes VO, les livres arrivés dernièrement sont Before She Ignites de Jodi Meadows, que j'attendais avec grande impatience, ayant plus qu'aimé sa précédente série! De plus si on montrait notre précommande à l'auteure, elle nous envoyait des petits goodies, c'est très sympa!! Et enfin, j'ai craqué cet été pour The Last Magician de Lisa Maxwell! Je suis fan de la couverture et puis le sujet me tente beaucoup!

 Voilà pour mes dernières réceptions depuis le mois de juin dernier! De quoi bien m'occcuper!! 

dimanche 1 mai 2016

Unhooked de Lisa Maxwell

unhooked-9781481432047_hr

  • Nom: Unhooked de Lisa Maxwell
  • Lu en: anglais
  • Pages: 342 pages
  • Sorti le: 2 février 2016
  • Editeur: Simon Pulse
  • Niveau de compréhension VO: moyen
  • VF: non prévue

For as long as she can remember, Gwendolyn Allister has never had a place to call home—all because her mother believes that monsters are hunting them. Now these delusions have brought them to London, far from the life Gwen had finally started to build for herself. The only saving grace is her best friend, Olivia, who’s coming with them for the summer. But when Gwen and Olivia are kidnapped by shadowy creatures and taken to a world of flesh-eating sea hags and dangerous Fey, Gwen realizes her mom might have been sane all along.
The world Gwen finds herself in is called Neverland, yet it’s nothing like the stories. Here, good and evil lose their meaning and memories slip like water through her fingers. As Gwen struggles to remember where she came from and find a way home, she must choose between trusting the charming fairy-tale hero who says all the right things and the roguish young pirate who promises to keep her safe.
With time running out and her enemies closing in, Gwen is forced to face the truths she’s been hiding from all along. But will she be able to save Neverland without losing herself?

 separator 

~ ENGLISH REVIEW~ 

I expected a lot from this book. I wanted to love this book. But it wasn't the case. Because the plot was lacking, because I felt nothing. NOTHING. And then Lisa Maxwell wrote a dark fairytale, build a world where things are far from nice. It's sad but I felt no sympathy towards the characters. I wasn't involved in the story. It was so predictable! The book turns to be boring. I just wanted to finish it. All of this because of our stupid heroine, Gwen. I really didn't like her unfortunately. She woke up too late in the story I think. Before that, she made the wrong choices, trusted the wrong guy. About the guys, I must say that I fall for the Captain Rowan. He was just the perfect one, human but a bit wild, cruel but with feelings and empathy and even love towards his crew. I didn't understand how Gwen didn't see that directly. Pan was so obviously the villain here. He tried to be charming but just played for his own interests. He was blind to his powers, the need to have more and more and more. He didn't care about others. Such an egoist character.  The plot wasn't very interesting, things went so fast we didn't have time to adjust, to feel something. It's a pity because I think this book had great ideas but weren't well gathered. On the other hand, the writing style was nice and I must admit the author had a vivid imagination to describe the world she created. 

Le conte de Peter Pan n'est pas mon préféré. Mais ce livre me tentait beaucoup car il semblait offrir une ambiance plus sombre. De même, la couverture et le fait que ce soit un one-shot ont fait pencher la balance en sa faveur. Si le début m'a plu, arrivée à la moitié, j'ai nettement eu plus de mal. Au final, je ressors de cette lecture plutôt déçue.

Le livre manque cruellement de profondeur. J'estime qui lui aurait fallu une centaine de pages ou carrément un second tome pour qu'on puisse vraiment comprendre toute cette histoire. Pour moi, c'était tellement rapide qu'au final, ça m'a même semblé décousu de sens. L'auteure a pris trop son temps au départ pour accélérer vers la fin, comme si elle s'était rendue compte qu'il ne lui restait que 10 pages pour clôturer son histoire.

Histoire qui débutait bien selon moi, proposant une ambiance sombre. Gwen, jeune ado, vient de déménager à Londres avec sa mère. Elle ne compte plus les déménagements et le sentiment de n'appartenir à aucune maison, aucune place fixe lui pèse. Mais sa mère fuit des monstres et pour préserver sa dignité, Gwen ne dit rien et suit le mouvement. Mais ce soir là, à peine débarquées à Londres, les choses tournent mal pour Gwen et Olivia, sa meilleure amie venue l'aider pour s'installer. En effet, lors de la première nuit, les deux jeunes filles se font enlever.

Très vite, le lecteur comme les deux filles sont catapultés dans ce monde bien connu appelé Neverland. Sa découverte débute grâce au Capitaine Hook qu'on rencontre tout de suite. D'emblée j'ai aimé ce personnage au charisme impressionnant. C'est sans conteste lui qui porte tout le livre sur ses épaules. Et encore, je pense que l'auteure aurait pu aller plus loin dans son développement. Hook, ou communément appelé Rowan, n'est pas celui qu'on croit. Il est certes violent car le monde dans lequel il vit l'y oblige, mais il est surtout attentionné et fait preuve de beaucoup d'empathie. 

A l'inverse, celui qui se nomme Pan est juste insupportable et le plus grand manipulateur que Neverland ait porté. Je n'ai absolument pas aimé ce personnage, et la manière dont il a été exploité. Une scène en particulier avec Olivia - qu'il tient sous son emprise - m'a même assez choquée, vu le contexte. La pauvre fille fait figure de personnage tertiaire et l'auteure la manipule d'une manière particulière histoire à ne pas approfondir le personnage.

Mais celle que je n'ai pu supporter, c'est Gwen, notre héroine. Au début, je lui ai accordé le bénéfice du doute, parce qu'il faut bien admettre que débarquer dans un monde comme Neverland, c'est très.... perturbant. On a tendance à ne pas y croire ou à vouloir se référer au conte pour enfants et ça je peux le concevoir. Mais très vite Gwen s'est révélée être une héroine ennuyeuse qui n'a pas beaucoup de jugement. Elle a très peu de présence et franchement je l'ai trouvé très pénible à suivre. Elle est censée être un personnage clé qui définira le futur de Neverland et pourtant... il n'y avait rien. Même à la fin, quand elle se réveille, c'est beaucoup trop rapide, peu crédible et creux. 

Quant à l'intrigue, elle ne relève pas vraiment le niveau, on a pas le temps de se familiariser avec Neverland qu'on doit faire face au grand méchant qui faisait aussi peur que du vide. C'était inconsistant et cela m'a paru extrêmement long. Les événements s'enchainent, on ne ressent aucune émotion et pourtant il y avait matière à exploiter ce filon vu l'ambiance du livre très sombre et inquiétante. 

En bref, Unhooked avait pour moi un beau potentiel malheureusement gâché par la plupart des personnages et une intrigue qui sonne creux et qui nous laisse un gout d'inachevé. Amateur du conte de Peter Pan, peut être que vous y trouverez votre compte mais pour ma part, ce fut une jolie déception.