► ► Livres
Bilan des lectures Calendrier des parutions Chroniques Livres Chroniques Mangas Cover reveal Infos livresques In my Mailbox Jeux livresques Lectures communes Lire en VO Mes Conseils livresques Rendez-vous littéraires Sommaire des chroniques
► ► Musique & Cinéma
Critiques cinéma Critiques musicales Sommaire général
► ► Hello World
Hello Japan Rencontres extraordinaires Salons & Dédicaces
► ► Graphisme
Coulisses de mes créations
► ► Mirrorcle World
Anciens designs Concours Les Binômes Les blogs à visiter Mes chroniqueuses Qui suis-je?
► ► Autres Rendez-vous
Autour du blog Booktube Challenges & Tags Dear Friends Lifestyle
samedi 1 août 2015

[Cinéma] La Face cachée de Margo

face cachee margo

 

  • Nom: La face cachée de Margo (Paper Towns)
  • Sorti le: 17 juillet 2015 (Belgique) - 12 aout 2015 (France)
  • Avec: Nat Wolff, Cara Delevingne, Austin Abrams

D’après le best-seller de John Green, La Face Cachée de Margo est l’histoire de Quentin et de Margo, sa voisine énigmatique, qui aimait tant les mystères qu’elle en est devenue un. Après l’avoir entraîné avec elle toute la nuit dans une expédition vengeresse à travers leur ville, Margo disparaît subitement – laissant derrière elle des indices qu’il devra déchiffrer. Sa recherche entraîne Quentin et sa bande de copains dans une aventure exaltante à la fois drôle et émouvante. Pour trouver Margo, Quentin va devoir découvrir le vrai sens de l’amitié… et de l’amour.

Je vous l'avoue, à la base je n'étais pas censée aller voir ce film. Mais voilà celui que j'avais en tête n'était plus disponible, aussi La Face cachée de Margo m'a semblé le meilleur choix. Je voyais plusieurs blogs en parler, sans pour autant piquer ma curiosité. C'était vraiment l'occasion de découvrir une autre adaptation d'un roman de John Green et j'en suis ressortie plutôt satisfaite. 

Autant l'admettre, on est très loin d'un certains Nos étoiles contraires. Ici, on joue vraiment sur la légèreté et ça m'a parfaitement convenu. La petite bande qu'on suit tout le long est touchante et nous fait sourire. Le film propose beaucoup d'humour mais aussi une morale très sympathique sur l'amitié, l'amour et la recherche de soi. 

Le scénario en lui-même est relativement simple mais adapté à l'écran, j'ai trouvé qu'il passait très bien. Pas sure qu'en format livre cela m'aurait plu mais ici, le rythme est bon et on se prend au jeu. Quentin, notre personnage principal, est amoureux depuis toujours de l'insaisissable Margo, sa voisine. Alors qu'au fil des années, ils perdent le contact, Margo débarque une nuit et l'embarque dans une aventure nocturne. Alors que Quentin est quelqu'un de timide, sérieux, Margo elle, est tout son contraire. Après cette expédition, la jeune fille disparaît de la ville, mais laisse derrière elle des indices. Quentin, convaincu que ces indices lui sont adressés, se lance dans la plus grande aventure de sa vie, en compagnie de ses meilleurs amis. 

Avec Quentin, Ben et Radar, on s'amuse alors à décrypter les indices. Sur le chemin menant à Margo, Lacey et Angela se joignent au trio. On embarque alors avec une bande de jeunes très sympathique, attachante. J'ai beaucoup apprécié les 3 garçons. On sent une réelle complicité entre ces 3 là. Après tout, ils ont toujours tout fait ensemble. Et alors que le lycée se termine et qu'en général on parle de "dernière fois", ensemble, ils vont expérimenter un bon nombre de "premières fois": première fête, premier séchage de cours, premier road trip... une sensation extraordinaire qui aura permis aux 3 amis de grandir et de prendre conscience que la vie doit être vécue! Quant à Margo, elle représente le fil conducteur du film. Je vous avoue qu'elle ne mérite absolument pas toute cette attention! Elle m'est apparue égoïste et froide, distante, hautaine. Au final, j'étais bien contente qu'elle ne soit pas plus présente. 

Pour le reste, j'ai passé une moment très sympa. C'est assurément un film d'été, de détente qui délivre de jolis messages. On rit, on s'amuse, on se prend au jeu des indices... Que demander de plus? Le casting est également très bon ce qui ne gâche rien. Je pense que les fans du roman et de John Green devraient vraiment apprécier cette adaptation. Quant à moi, je vais m'en tenir au film que j'ai trouvé très bien dosé et bien construit. 

 


samedi 21 juin 2014

[Cinéma] The Fault In Our Stars

fault-our-stars-movie-poster

  • Nom: The Fault In Our Stars
  • Avec: Shailene Woodley, Ansel Elgort, Laura Dern
  • Sorti le: 18 juin 2014 (Belgique)
  • Ma note

Hazel Grace et Gus sont deux adolescents hors-normes, partageant un humour ravageur et le mépris des conventions. Leur relation est elle-même inhabituelle, étant donné qu’ils se sont rencontrés et sont tombés amoureux lors d'un groupe de soutien pour les malades du cancer.

Souvenez vous, j'avais lu le livre il y a une dizaine de jours. A ce moment là, j'avais été incapable de dire si j'avais aimé ou pas. Ce livre m'avait retourné dans tous les sens mais c'était difficile de mettre les bons mots sur mes sentiments. Aujourd'hui, j'ai été voir le film. Et là, je peux affirmer que j'ai adoré.

Mettons nous d'accord, le film est aussi difficile que le livre mais le voir en images, voir ces personnages à l'écran, revivre leur histoire, avec cette musique, ces émotions.... ce fut intense. Et magnifique. Le film est réellement fidèle au livre, tout y est ou presque, certes certains petits passages ont été oubliés, d'autres modifiés ou supprimés mais vraiment, tout y est. On va même à reprendre tels quels les dialogues du livre. C'est donc une véritable réussite pour l'adaptation de ce point de vue là.

Et donc, on s'attend à une myriade d'émotions. Je n'ai jamais été aussi soupe au lait face à un film. Tantôt je riais, tantôt je pleurais. Pendant les 3/4 du film, j'ai souvent eu un sourire niais sur le visage. L'histoire de Hazel et Gus est bien plus puissante à l'écran que dans le livre. Leur attraction, leur attachement est magnifique. Et puis, il y a eu l'émotion. Les larmes ont coulé d'elles-mêmes tant à des moments sublimes qu'à des moment très durs. On ne peut pas rester indifférent à cette histoire, on ne peut pas.

D'autant plus que le jeu des acteurs est époustouflant. Shailene et Ansel sont Hazel et Gus. Ils interprètent avec brillance leur personnage respectif. Entre eux, c'est une très belle alchimie qui s'installe. Ils nous transmettent tous les sentiments qu'ils éprouvent. C'est émouvant, c'est drôle, c'est triste, c'est un tout et c'est très puissant. J'ai vraiment été conquise par ces deux acteurs qui donnent tellement de charisme au film. Enfin, la musique vient aussi apporter sa touche personnelle, nous transportant d'une ambiance à l'autre. 

The Fault In Our Stars est donc une véritable réussite, un pure moment émotionnel magnifique. Il nous enseigne tellement de valeurs: l'amour, l'amitié, la vie, le courage, la famille... c'est tout simplement intense. Il reproduit fidèlement l'histoire de John Green et tous les fans de ce roman hors du temps devraient vraiment adorer l'adaptation. Rien que d'y penser, j'en ai encore de grands frissons. C'est à voir assurément.

vendredi 6 juin 2014

The Fault In Our Stars

fault-in-our-stars-paperback-movie-tie-in

 

  • Nom: The Fault In Our Stars de John Green
  • Lu en: anglais (315 pages)
  • Sorti le: 8 avril 2014 pour la Movie Tie-In Edition
  • VF: paru sous le nom "Nos étoiles contraires" en février 2013
  • Ma note: /

Hazel, 16 ans, est atteinte d'un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l'évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu'elle s'y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d'autres jeunes malades. C'est là qu'elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature. Entre les deux adolescents, l'attirance est immédiate. Et malgré les réticences d'Hazel, qui a peur de s'impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d'amour commence... les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie.

Vous avez remarqué, je n'ai pas mis de note. La simple raison est que je ne peux pas mettre de note. Je ne peux pas dire que j'ai adoré ce livre, je ne peux pas dire que c'est un coup de coeur, comme je ne peux pas dire que c'était sympa, moyen ou à éviter. Non, rien de tout ça. Ce livre, il m'a retournée. J'ai là, en ce moment, la gorge nouée, j'ai mal partout, j'ai encore envie de pleurer et les personnages me hantent. The Fault In Our Stars m'a touché au plus profond de moi mais je ne peux pas dire que j'ai aimé cette histoire.

Vous savez, quand je lis, c'est pour rêver en général, c'est pour m'immerger dans un monde qui n'est pas le mien. Or ici, c'est tout le contraire. Je viens de lire un livre réel dans tous les sens du terme. Et ça, c'est dur pour moi. Du coup, pour être honnête, j'ai installé d'emblée des barrières entre le livre et moi. Je ne voulais rien ressentir mais ressentir les émotions tout de même. Toute une contradiction. Finalement, l'émotion a pris le pas même si je n'ai pas laissé mes sentiments complètement s'exprimer. Je me suis attachée aux personnages mais ils me faisaient souffrir avec eux. J'ai essayé de me rattacher à l'humour présent dans le roman, à l'amour qui transpire les pages, mais ce côté-là du roman est tellement présent que sans cesse, je reconstituais mes barrières.

Pour être honnête, j'ai vécu des drames qui m'ont marquée profondément. Qui ont changé la vision que j'ai de la vie. Aussi ce livre m'a rappelé mes propres chagrins, m'a rappelé les questions existentielles que je tente d'oublier. Parce que tout ça, ça me fait peur. Oui je ne suis pas à l'aise. D'où ces barrières.

Mais la force des personnages a réussi à dépasser mes barrières et je me suis laissée emporter. Hazel et Gus sont vraiment exceptionnels et je pèse mes mots. Malgré l'omniprésence de la maladie, The Fault In Our Stars c'est avant tout une histoire pleine d'amour écrite brillamment. Je ne peux pas dire que j'ai aimé ce livre, mais il ne m'a pas laissé indifférente. Que du contraire.