► ► Livres
Bilan des lectures Calendrier des parutions Chroniques Livres Chroniques Mangas Cover reveal Infos livresques In my Mailbox Jeux livresques Lectures communes Lire en VO Mes Conseils livresques Rendez-vous littéraires Sommaire des chroniques
► ► Musique & Cinéma
Critiques cinéma Critiques musicales Sommaire général
► ► Hello World
Hello Japan Rencontres extraordinaires Salons & Dédicaces
► ► Graphisme
Coulisses de mes créations
► ► Mirrorcle World
Anciens designs Concours Les Binômes Les blogs à visiter Mes chroniqueuses Qui suis-je?
► ► Autres Rendez-vous
Autour du blog Booktube Challenges & Tags Dear Friends Lifestyle
mercredi 1 août 2018

Dividing Eden de Joelle Charbonneau

dividing eden

  • Nom: Dividing Eden de Joelle Charbonneau
  • Lu en: français
  • Pages: 312 pages
  • Sorti le: 6 juin 2018
  • Editeur: Milan
  • VO: paru sous le même nom le 6 juin 2017
  • Premier tome d'une duologie

Lorsque leur père le roi et leur frère aîné meurent, les jumeaux Carys et Andreus doivent s’affronter dans une série d’épreuves pour déterminer lequel des deux régnera sur le royaume d’Eden. Eux qui n’ont jamais pensé à accéder au pouvoir et qui ont passé toute leur vie à se protéger mutuellement se retrouvent en concurrence pour la première fois. Andreus bénéficie du soutien du Conseil, Carys de celui du peuple. Impossible a priori de les départager, mais, dans l’ombre, chacun intrigue pour voir son favori monter sur le trône. Malgré leur attachement, s’engage une bataille sans merci entre le frère et la sœur. Jusqu’où sont-ils capables d’aller pour obtenir la couronne ? Peuvent-ils continuer à se faire confiance ? Doivent-ils écouter les conseils de ceux qui, prétendument pour leur bien, les éloignent l’un de l’autre ?

114149306

J'avais repéré ce roman en VO et quand j'ai su qu'il sortait chez Milan, j'ai attendu la version française. Je trouve le choix de la couverture malheureux mais passons. Le début de l'histoire m'a littéralement endormi et au bout de 100 pages j'ai cru que j'allais abandonner ma lecture. Nous évoluons dans un univers très classique, celui d'une royauté, le Royaume d'Eden qui va connaître de grands bouleversements à la "Game of Thrones"... complots, trahisons, empoisonnements, assassinats.

Les enfants jumeaux Carys et Andreus vont devoir s'affronter lors d'un tournoi d'épreuves organisé par le Conseil des Anciens. Carys est une femme et malgré son intelligence, sa dextérité en matière d'armes, elle ne part pas favorite... Andreus, le dernier homme de la famille royale est atteint d'une étrange malédiction et Carys ne cesse de le protéger. Dans cet univers d'apparence médiéval, il y a le côté magique avec des créatures fantastiques : les xhelozis. 

Pour ce qui est de l'intrigue, il n'y a pas franchement de révolution ni d'originalité. On semble évoluer dans un univers de type fantasy avec des points de modernité que sont l'utilisation de l'électricité mais nous n'avons aucune information sur les origines de cette utilisation au sein d'un château royal. Les personnages sont également un peu convenus hormis Carys qui est courageuse, pertinente, fidèle et intelligente face à un frère qui va se monter la tête et monter sur ses grands cheveux. Arrogant, amoureux transi, aveuglé par ses désirs, la tournure qu'il prend est surprenante mais négative. Du moins c'est grâce à lui que se révèle une fin beaucoup plus mordante et glaçante, ce qui n'était pas gagné.

Le côté "compétition pour le trône" est bien exploité et dans l'ensemble on passe un bon moment à partir de la 150ème page! Le rythme s'intensifie au fur et à mesure que les épreuves défilent, laissant une tonalité de plus en plus prenante, sombre et pleine de suspense. Les rebondissements sont pas mal une fois la seconde moitié entamée et c'est là que je n'ai pas pu lâcher le roman.


En bref, l'entrée en matière dans ce nouvel univers a été difficile mais heureusement la fin est bien meilleure. Je pense lire la suite car je me suis tout de même prise au jeu du pouvoir, j'ai envie de savoir ce qu'il va advenir de Carys, comment la situation va-t-elle retourner à son avantage. J'aurais aimé que le côté fantastique soit un peu plus accentué et le background mieux étoffé parce que l'auteure ne nous donne aucune clé pour apprécier son monde à sa juste valeur. Ce premier tome est plus centré sur les personnages, leurs secrets, les enjeux de pouvoir, la manipulation et leur côté trouble. C'est pas mal mais pas suffisant pour que ça soit original!

chronique_lael


mercredi 7 janvier 2015

L'élite [The Testing #1]

élite joelle

  • Nom: L'élite [The Testing #1] de Joelle Charbonneau
  • Lu en: français
  • Pages: 312 pages
  • Sorti le: 14 mai 2014
  • VO: paru sous le nom "The Testing" en juin 2013

Oserez-vous passer le Test ?

Profil idéal :
Être déterminé. Compétent. Débrouillard.
Et avoir de parfaites connaissances en sciences naturelles. Utile pour survivre.
Objectif :
Le Test récompense à la fois les guerriers et les sages. Les candidats qui ne réussiront pas les épreuves seront éliminés dans tous les sens du terme.
Les candidats peuvent-ils renoncer à passer le Test ?
Non. Une fois le Test commencé, une seule issue : réussir les épreuves.
La sécurité des candidats est-elle assurée pendant le Test ?
La Communauté Unifiée n'est pas en mesure de divulguer ce genre de détail.
Est-il déjà arrivé que des candidats meurent durant le Test ?
La Communauté Unifiée n'est pas en mesure de divulguer ce genre de détail.

Un grand merci aux éditions Macadam pour l'envoi de ce livre.

Voilà un roman qui me tentait depuis quelques mois et quand je l'ai reçu, il n'a pas attendu très longtemps dans ma PAL. C'est le genre de dystopie qui me plait rien qu'au résumé car on sent que l'action, les secrets et l'adrénaline seront au rendez-vous. Après lecture, je ne m'étais pas trompée.

L'élite est un roman addictif qui nous embarque dans son univers des les premières pages. Malencia - dites Cia - est sur le point d'être diplômée. Les élèves les plus brillants sont également choisis pour le Test et ainsi avoir une chance de poursuivre leurs études à la prestigieuse université de Tosu, la capitale. Mais à la colonie des Cinq Lacs, cela fait des années que des élèves n'ont pas été choisis. Et lorsque 4 élèves sont, dont Cia, envoyés au Test, c'est la surprise générale. Cia, très heureuse au départ, est subitement très nerveuse suite aux mises en garde de son père.

L'auteure ne traîne pas et c'est très vite que nous arrivons à Tosu et que le Test commence. Tout comme Cia, nous découvrons tout un nouveau système et une nouvelle réalité. En effet, dans cette dystopie, la planète a été détruite suite à l'époque des Sept Guerres et la terre est morte. Seule la modification génétique fait revivre les plantes. Le spectacle est alors désolant mais l'Histoire de Tosu et de ses colonies est plutôt intéressante. Tout comme le Test qui va se révéler impitoyable: soit vous réussissez, soit vous mourrez.

Cia ne tarde pas à le comprendre et rivalise d'ingéniosité face aux épreuves. C'est une héroïne très forte et intelligente, peut être même un peu trop. J'ai trouvé qu'il lui manquait de naturel. Comment vous dire, Cia a des compétences surdéveloppées dans chaque domaine. Elle connaît tout des plantes, elle peut réparer un moteur, trafiquer des bicyclettes, n'a aucun mal à tenir une arme et encore moins à s'en servir, elle peut faire du feu, est aussi infirmière à ses heures perdues... bref, Cia c'est un petit génie en soit. Et ce côté m'a un peu dérangée car je l'ai trouvée trop parfaite, trop lisse. Rien ne lui échappe, elle a réponse à tout. Et donc, même si elle n'en reste pas moins attachante, elle manque cruellement de naturel. 

En ce qui concerne les autres personnages, ils sont un peu trop en retrait et manquent de personnalité. Cia et Tomas m'ont fait penser à Katniss et Peeta. Cia la fille qui peut tout faire, Tomas le suiveur, vous voyez? Les sentiments développés entre les deux n'étaient pas spécialement convaincants mais bon ils n'étaient pas gênants pour autant. Les autres candidats, pourtant nombreux, sont trop restés dans l'ombre, de fait, la menace plane mais ne se montre que trop rarement.

Quant à l'intrigue, l'idée est vraiment très bonne mais pas originale. J'aurai aimé voir une autre sorte de Test, surtout lors de la 4ème épreuve où j'ai cru lire un remake de Enclave et Hunger Games mélangés. Ca manquait de piment mais dans l'ensemble, l'histoire reste très addictive, on reste alertes et curieux, alors on tourne les pages avidement. De plus, le style d'écriture est fluide ce  qui nous rend encore plus accro à l'univers.

En conclusion, les fans de dystopies ne pourront que se régaler. Même si L'élite manque d'originalité, il faut reconnaitre que c'est une bonne histoire qui a pour elle tous les bons ingrédients. Le lecteur se prend au jeu du Test comme les personnages et on reste toujours sur nos gardes durant notre lecture. La fin nous promet une suite très intéressante et bien différente de ce premier tome d'introduction.