► ► Livres
Bilan des lectures Calendrier des parutions Chroniques Livres Chroniques Mangas Cover reveal Infos livresques In my Mailbox Jeux livresques Lectures communes Lire en VO Mes Conseils livresques Rendez-vous littéraires Sommaire des chroniques
► ► Musique & Cinéma
Critiques cinéma Critiques musicales Sommaire général
► ► Hello World
Hello Japan Rencontres extraordinaires Salons & Dédicaces
► ► Graphisme
Coulisses de mes créations
► ► Mirrorcle World
Anciens designs Concours Les Binômes Les blogs à visiter Mes chroniqueuses Qui suis-je?
► ► Autres Rendez-vous
Autour du blog Booktube Challenges & Tags Dear Friends Lifestyle
dimanche 24 novembre 2013

In My Mailbox (77)

DSC_0069[1] DSC_0070[1]

 

Salut tout le monde! Cette semaine je me suis fait plaisir en achetant deux livres! Tout d'abord le premier, vraiment sur un coup de tête: The statistical probability of Love at first sight de Jennifer E. Smith. Aussitôt eu, aussitôt lu, vous pouvez découvrir mon avis sur le blog! Ensuite, celui-là je l'attendais avec grande impatience: Bloodlines T4 - The Fiery Heart de Richelle Mead! Il s'agit de ma lecture actuelle, je suis super contente de retrouver Sydrian :) Voilà pour cette semaine!

Icon in my mailbox ok

 


samedi 23 novembre 2013

The Statistical probability of Love at first sight

The-Statistical-Probability-of-Love-at-First-Sight

 

  • Nom: The statistical probability of love at first sight de Jennifer E. Smith
  • Lu en: anglais (236 pages)
  • Sorti en: janvier 2013 pour cette réédition
  • VF: paru en janvier 2012 sous le nom "La probabilité statistique de l'amour au 1er regard"
  • Ma note

Hadley, une jeune fille de 17 ans, manque de 4 petites minutes son vol pour Londres. 4 minutes qui vont changer sa vie. Alors qu’elle doit se rendre au mariage de son père avec une femme qu’elle ne connaît pas mais déteste déjà, Hadley se retrouve coincée dans un aéroport de New York pour attendre le prochain vol. Elle y rencontre Oliver, un Anglais faisant ses études aux États-Unis et qui prend le même avion qu’elle. Le charme opère immédiatement. Arrivés à la douane de Londres, chacun part de son côté. Mais le destin peut avoir plus d'un tour dans son ciel!

Je cherchais une petite lecture légère et assez courte et je suis tombée sur la chronique de Justine sur son blog Fairy Neverland (tentatrice!) et ce livre m'a tout de suite attirée. Je l'ai acheté d'emblée en VO, bien que sa version française soit sortie en janvier 2012, vous me connaissez je préfère l'authenticité, na! Bref, aussitôt eu, aussitôt lu, 236 pages ce n'est pas énorme! 

Ce livre m'a beaucoup surprise. Il est court mais je l'ai trouvé assez intense. Il livre beaucoup d'émotions mine de rien. Il y a peu et tellement à dire sur cette histoire. Elle peut paraitre hors du temps, surtout concernant la rencontre entre Hadley et Oliver mais en même temps, le tout est tellement réaliste. Je me suis quand même prise une petite claque à un moment de l'histoire tant la tournure était inattendue.

L'histoire commence quand Hadley, 17 ans, manque son avion pour Londres de 4 petites minutes. C'était déjà l'enfer de se faire à l'idée d'aller à Londres au remariage de son père, mais alors rater l'avion et attendre le suivant, rien de plus stressant. Hadley n'a qu'une hâte, que ce trajet se passe au plus vite et que le weekend file tout aussi rapidement. Mais c'est sans compter sur sa rencontre avec Oliver. Les deux jeunes gens s'entendent d'emblée très bien. Sans vraiment voir les heures défiler, ils vont apprendre à se connaitre l'un et l'autre. J'ai beaucoup aimé ce passage du livre dans l'avion, très crédible (je me suis revue dans l'avion pour aller au Japon, comprenant mieux que quiconque Hadley et sa claustrophobie). On sent une tension électrique entre Hadley et Oliver et on ne peut s'empêcher d'avoir un sourire vissé sur le visage. Et lorsqu'ils se séparent, on est déçu, bien entendu.

Car l'histoire du livre ne tourne pas exclusivement autour de cette rencontre magique. Non, elle nous plonge aussi dans la vie d'Hadley qui a du mal à se faire à l'idée que son père se remarie et qu'il habite maintenant loin d'elle. Que sa vie d'avant n'est plus. Que sa mère a aussi rencontré quelqu'un... L'auteure nous embarque alors assez régulièrement dans des souvenirs de famille et on comprend les sentiments confus de notre héroine. C'est touchant, criant de sincérité. Jennifer E. Smith livre ici les bons sentiments, on s'identifie facilement à ce que vivent les personnages... 

Le roman prend une tournure plus triste aussi à un moment et nous frappe de plein fouet. Avec un début aussi mignon je ne m'étais pas du tout attendue à cela. A l'histoire d'Oliver. Encore une fois, on ne peut qu'être ému par la situation. Puis l'histoire reprend son cours et finalement malgré ce réalisme déprimant, on referme le livre avec un beau sourire. Parce qu'on en tire de beaux messages mine de rien, parce qu'il nous fait réfléchir un petit moment aux liens de la famille, nos choix, nos rencontres... et dans tout ça, une magique histoire d'amour au premier regard.