► ► Livres
Bilan des lectures Calendrier des parutions Chroniques récentes Cover reveal Infos livresques In my Mailbox Jeux livresques Lectures communes Lire en VO Mes Conseils livresques Rendez-vous littéraires Sommaire des chroniques
► ► Musique & Cinéma
Critiques cinéma Critiques musicales Sommaire général
► ► Hello World
Hello Japan Live Report
► ► Graphisme
Coulisses de mes créations Mon site professionnel
► ► Mirrorcle World
Anciens designs Concours Les Binômes Partenaires Qui suis-je?
► ► Autres Rendez-vous
Autour du blog Booktube Challenges & Tags Dear Friends Lifestyle
dimanche 20 novembre 2016

[Cinéma] Les Animaux Fantastiques

lesanimauxfantastiques

  • Nom: Les Animaux Fantastiques
  • Genre: fantastique
  • Sorti le: 16 novembre 2016
  • Avec: Eddie Redmayne, Katherine Waterston, Dan Floger

New York, 1926. Le monde des sorciers est en grand danger. Une force mystérieuse sème le chaos dans les rues de la ville. Quant au redoutable sorcier Gellert Grindelwald, après avoir fait des ravages en Europe, il a disparu… et demeure introuvable. 
Ignorant tout de ce conflit qui couve, Norbert Dragonneau débarque à New York au terme d'un périple à travers le monde : il a répertorié un bestiaire extraordinaire de créatures fantastiques dont certaines sont dissimulées dans les recoins magiques de sa sacoche en cuir – en apparence – banale. Mais quand Jacob Kowalski, Non-Maj’ qui ne se doute de rien, libère accidentellement quelques créatures dans les rues de la ville, la catastrophe est imminente. Il s'agit d'une violation manifeste du Code International du Secret Magique dont se saisit l'ancienne Auror Tina Goldstein pour récupérer son poste d'enquêtrice. 
Norbert, Tina et sa sœur Queenie, accompagnés de leur nouvel ami Non-Maj’ Jacob, unissent leurs forces pour retrouver les créatures disséminées dans la nature avant qu'il ne leur arrive malheur. Mais nos quatre héros involontaires, dorénavant considérés comme fugitifs, doivent surmonter des obstacles bien plus importants qu’ils n’ont jamais imaginé. Car ils s'apprêtent à affronter des forces des ténèbres qui risquent bien de déclencher une guerre entre les Non-Maj’ et le monde des sorciers.

J'attendais avec impatience ce film, affectionnant comme beaucoup Harry Potter, un univers qui me marquera pour toujours. Quelle joie de replonger dans le monde des sorciers! Cela me manquait terriblement. Afin de garder plus de surprise quant aux animaux fantastiques, j'avais volontairement passé sous silence les dernières bandes annonces, me contentant du tout premier teaser. La découverte du film n'en fut que plus belle et palpitante! 

D'emblée, l'ambiance du film est très différente d'un certain Harry Potter, ce qui m'a beaucoup plu. On retrouve l'atmosphère particulière liée à la magie mais le New York des années 20 change tout. On est catapulté dans une histoire qui lui est propre, malgré quelques allusions à Poudlard ou à Dumbledore, les Animaux Fantastiques possède sa véritable identité. 

Cela commence donc très bien, avec le décor planté, on s'intéresse des lors aux personnages. J'ai eu un vrai coup de coeur pour Norbert Dragonneau, joué par un Eddie Redmayne époustouflant. Il a donné vie à son personnage de manière spectaculaire, avec une justesse étonnante. Que dire, Norbert est très attachant, à la fois réservé mais passionné, près à défendre la cause qui lui tient à coeur. Son périple à New York ne se passe pas comme prévu et sur sa route, il croise Tina, une ex Auror et Jacob, un non-maj' comme on dit en Amérique (je préfère nettement la version britannique!). Si je n'ai pas spécialement accroché à Tina que j'ai trouvé plus distante et froide dans son attitude, j'ai adoré Jacob. On sent qu'une belle amitié commence entre lui et Norbert, et la découverte du monde magique à travers les yeux de Jacob est unique! Enfin, Queenie arrive un peu plus tard, mais la jeune femme est tout aussi attachante, plus charismatique et douce. Entre elle et Jacob, on sent une vraie alchimie. Les 4 amis forment une très chouette équipe que j'ai sincèrement bien appréciée. 

Et si les personnages sont le point fort, l'intrigue reste un tout petit peu en retrait, disons que ce premier film pose les bases et qu'on découvre les nouveaux méchants. Avec ça, la quête de retrouver les animaux fantastiques échappés et nos héros n'ont plus une seconde à eux. On ne s'ennuie pas une minute dans ce film tantôt très coloré avec les animaux, tantôt très sombre avec cette chose qui détruit la ville. Le film est assez bien dosé sur cet aspect, mêlant l'humour et l'inquiétude avec habileté. J'avoue avoir été très surprise par rapport aux révélations des "méchants".

Mais ce qui m'a vraiment bluffée, ce sont les effets visuels. On se prend littéralement une claque!!! C'est juste magnifique. Les effets de magie sont grandioses, les animaux, comme je le disais, très colorés, ce fut un vrai régal pour les yeux! Sur ce point, je trouve que c'est encore mieux que dans les films Harry Potter! J'ai été vraiment émerveillée par ce que je voyais. Et avec ça, la bande son qui vient sublimer les images. Toujours au bon moment, toujours aussi magistrale. Mr Howard a un talent indéniable qui n'est plus à prouver depuis longtemps!  

En conclusion, j'ai été enchantée par ce nouvel univers qui nous rappelle bien évidemment Harry Potter, mais qui s'en détache sur tous les plans. Le film a tous les ingrédients pour convaincre, passant par l'émerveillement, au stress puis à l'humour. Les Animaux Fantastiques est un vrai régal, et je ne peux que le conseiller à tout amateur de magie d'abord et à tous les fans de notre petit sorcier préféré. Quelque chose me dit qu'il a désormais un rival de taille en la personne de Norbert Dragonneau!!


samedi 3 septembre 2016

Harry Potter and the Cursed Child [Harry Potter #8] de JK. Rowling, John Tiffany & Jack Thorne

Harry_Potter_and_the_Cursed_Child_Special_Rehearsal_Edition_Book_Cover

  • Nom: Harry Potter and the Cursed Child [Harry Potter #8] de JK Rowling, John Tiffany & Jack Thorne
  • Lu en: anglais
  • Pages: 320 pages
  • Sorti le: 31 juillet 2016
  • Editeur: Little Brown UK
  • Niveau de compréhension VO: facile
  • VF: à paraitre sous le nom Harry Potter et l'enfant maudit en octobre 2016

The Eighth Story. Nineteen Years Later.

Based on an original new story by J.K. Rowling, Jack Thorne and John Tiffany, a new play by Jack Thorne, Harry Potter and the Cursed Child is the eighth story in the Harry Potter series and the first official Harry Potter story to be presented on stage. The play will receive its world premiere in London’s West End on July 30, 2016.

It was always difficult being Harry Potter and it isn’t much easier now that he is an overworked employee of the Ministry of Magic, a husband and father of three school-age children.

While Harry grapples with a past that refuses to stay where it belongs, his youngest son Albus must struggle with the weight of a family legacy he never wanted. As past and present fuse ominously, both father and son learn the uncomfortable truth: sometimes, darkness comes from unexpected places.
 
 

separator

~ ENGLISH REVIEW~ 

I was so looking forward to this book, curious to read the play's script. Because yes, before I begin, I want to clarify that this is indeed a script and not a novel. The reading is different and I think we should take this into account. Harry Potter and The Cursed Child was very criticized by some and loved by others. It is true that some things are a bit farfetched and seem implausible, but honestly, I found the evolution of the story very interesting. We do not have details or descriptions but after spending so many years in this magical world, it is easy to imagine. In this version, which takes place twenty years later, we meet the Potter family. Albus is the central character in this play and has a well-defined personality, which I enjoyed. He had a tortured side, not knowing how to deal with the legend that is Harry Potter.  In his quest to find himself, we meet Scorpius Malfoy who  I literally worshiped. Unlike his father, Draco, Scorpius shown great empathy. This is a very sweet character, touching and adorable that tries to always see the good side of things. . I had a little crush on this character who has managed to make me see things otherwise and that despite the past of our parents, we can build our own identity. But our favorite trio is not far behind. What a joy to read about Harry, Ron and Hermione. Frankly, I was happy to see what they had become. As for the plot, difficult to talk about it because it takes place over several years. This is a scenario designed exclusively for the play. But if you truly like the HP universe, I think the feeling that emerges from your reading will be nostalgia. It was, in a sense, quite intense and magical at once. And for that, I am truly happy to have read this book. Harry Potter will always be Harry Potter and even though we have not here an 8th book worthy of the name, I think this script is a very nice gift to the fans.

J'attendais cette sortie avec impatience, curieuse de lire le script de la pièce. Car oui, avant de débuter, je tiens à préciser qu'il s'agit bel et bien d'un script et non d'un roman. La lecture est donc différente et je pense qu'il faut prendre cet élément en compte. Passé ce "détail", on s'immerge avec une facilité déconcertante dans l'histoire, qui fut pour moi un vrai régal.

Harry Potter and The Cursed Child a été fort décrié par les uns, et adorés par les autres. Il est vrai que certains éléments sont un peu tirés par les cheveux et qu'ils semblent peu crédibles, mais honnêtement, j'ai trouvé l'évolution de l'histoire très intéressante. Certes, nous n'avons pas de détails ni de descriptions mais on se les imagine aisément. Après avoir passé autant d'années dans cet univers magique, il est facile de reprendre ses marques. 

Dans cette version qui se déroule une vingtaine des années plus tard, nous faisons la connaissance de la famille Potter. Si James et Lily sont des enfants droits et calmes, Albus ne trouve pas à sa place, s'estimant vivre à l'ombre de son père. Albus est le personnage central de cette pièce et il a une personnalité bien définie, que j'ai beaucoup apprécié. Il a un côté torturé, ne sachant pas comment se comporter face à la légende qu'est Harry Potter. Et on le comprend, cela ne doit pas être simple. Albus agit donc parfois avec une grande maladresse, ce qui nous donne envie de le secouer ou de le frapper ou selon certains moments, de le réconforter. Dans sa quête de soi, il évoluera avec Scorpius Malfoy que j'ai littéralement adoré. Contrairement à son propre père, Draco, Scorpius fait preuve de beaucoup d'empathie. C'est un personnage très doux, touchant et adorable qui essaie de toujours voir le bon côté des choses. Entre lui et Albus naît une superbe amitié qu'on peut sincèrement qualifier de fusionnelle. J'ai eu vraiment un petit coup de coeur pour ce personnage qui a réussi à me faire voir les Malfoy autrement et qui prouve bien que, malgré le passé de nos parents, on peut se construire sa propre identité. 

Si ces personnages restent principaux, notre trio préféré n'est pas en reste. Quel bonheur de retrouver Harry, Ron et Hermione. Franchement, j'ai été heureuse de voir ce qu'ils étaient devenus. Harry, toujours fidèle à lui-même, en proie aux doutes mais toujours soutenu par ceux qui l'aiment. Ron, toujours aussi drôle bien qu'il soit resté bien trop en retrait, et Hermione, cette femme forte au caractère bien posé. Chacun a évolué comme je l'imaginais. Et le plus beau, c'est que la dynamique du trio est toujours aussi exceptionnelle. Mention spéciale à Draco, que j'ai grandement mieux apprécié ici. 

Quant à l'intrigue, difficile de vous en parler car elle se déroule sur plusieurs années. C'est un scénario pensé exclusivement pour la mise en scène de la pièce de théâtre. Visuellement, on a aucun mal à s'imaginer les choses, la pièce doit d'ailleurs être grandiose. Niveau script, il est clair que certaines choses bloquent, que des incohérences s'invitent. Mais si vous aimez sincèrement l'univers d'HP, je pense que le sentiment qui se dégagera de votre lecture sera la nostalgie. Je me suis sentie plus d'une fois émue face à cette lecture, revivant des éléments du passé, croisant des personnages inattendus. C'était, en un sens, assez intense et magique à la fois. Et pour ça, je suis sincèrement heureuse de l'avoir lu, malgré les appréhensions.

Harry Potter restera toujours Harry Potter et quand bien même nous n'avons pas ici un 8ème tome digne de ce nom, je trouve que ce script est un très beau cadeau aux fans, qui permet de nous replonger avec délice dans ce monde si unique et de voir ce qu'il est advenu. Malgré quelques détails fâcheux ou une impression de fan-fiction, ce récit tient la route et offre une très belle suite à la saga principale. 

mardi 15 décembre 2015

Cinéma: Fantastic Beasts and Where to find them

fantastic beasts

Si vous êtes fans de l'univers de J.K Rowling, la maman de Harry Potter, vous connaissez sûrement l'existance de ce livre compagnon Fantastic Beasts ou Les Animaux Fantastiques en français. En 2013, nous apprenions que le roman serait adapté au cinéma pour un long métrage. Mais en 2014, il a été annoncé que ce serait une trilogie! La première partie, prévue pour le 16 novembre chez nous et le 18 novembre 2016 aux Etats-Unis, a été réalisée par David Yates qui a produit quelques Harry Potter. On retrouve d'ailleurs l'ambiance très caractéristique de HP dans le trailer du film. De quoi donner des frissons!!!! 

Pour rappel, ce livre (très court) est directement lié à Harry Potter puisqu'il se trouve à la bibliothèque de Poudlard. Le livre présente d'ailleurs des annotations de Harry et Ron concernant les animaux qu'ils ont déjà rencontrés! Ce nouvel univers s'annonce très intéressant, dans tous les cas! Vivement!

La première bande-annonce des #AnimauxFantastiques est arrivée ! #JKRowling #HarryPotter

Posté par Les Animaux Fantastiques sur mardi 15 décembre 2015

lundi 19 octobre 2015

Harry Potter and the prisoner of Azkaban [Harry Potter #3] de J.K Rowling

harry-potter-prisoner

 

  • Nom: Harry Potter and the Prisoner of Azkaban [HP #3] de J.K Rowling
  • Lu en: anglais
  • Pages: 434 pages
  • Sorti le: 27 aout 2013 pour cette édition
  • Editeur: Scholastic
  • Niveau de compréhension VO: facile à moyen
  • VF: paru pour la 1è fois sous le nom "Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban" en octobre 1999

Sirius Black, le dangereux criminel, qui s'est échappé de la forteresse d'Azkaban, recherche Harry Potter. C'est donc sous bonne garde que l'apprenti sorcier fait sa troisième rentrée. Au programme : des cours de divination, la fabrication d'une potion de ratatinage, le dressage des hippogriffes... Mais Harry est-il vraiment à l'abri du danger qui le menace ?

Quel régal de ce replonger dans cette lecture. Je n'avais pas lu ce tome 3 depuis bien une dizaine d'années - si si je vous jure - et j'avais fini par oublier l'histoire, tout en me raccrochant à celle du film, que je connais par coeur. Au final, je sais pas pourquoi j'avais en tête que le film suivait bien le livre, parce que franchement ce n'est pas le cas du tout! Sans doute que l'ambiance plus sombre et la BO ont eu raison de moi! 

De ce fait, j'ai totalement redécouvert l'histoire originale. J'ai été maintes fois surprise du scénario, plus complexe et surtout plus complet, offrant une chronologie bien différente. Certains chapitres m'ont même "choquée" parce que je les avais totalement oubliés, effacés de ma mémoire. La faute au film, je vous dis. Alors j'ai pris énormément de plaisir à lire ce tome 3 qui amorce déjà un tournant dans la série. La menace contre Harry se fait plus pressante, l'ambiance est plus pesante aussi. 

Les personnages grandissent également, ont plus d'expérience ou de répondant, dégagent toujours ce charisme impressionnant. Quand je repense à Hermione, cette fille là, elle est aussi douée, que courageuse, que passionnée. L'amitié qui lie nos 3 personnages est aussi bien plus fouillée et difficile qu'il n'y parait. Harry, Ron et Hermione ont des conflits, tout à fait normaux pour leur âge. Ca les rend plus vulnérables, plus attachants encore.

Le point fort de ce livre est l'intrigue, qui se renforce. J'ai toujours adoré Sirius Black et Lupin, deux personnages très forts. Leur passé est incroyable et c'est là qu'en tant que fan, on se dit vraiment qu'un préquel à Harry Potter serait totalement génial. Il y a là un background impressionnant, crédible, qui fait aussi froid dans le dos. La menace de Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom devient bien réelle....

En bref, entre les cours, les matchs de Quidditch, les liens d'amitiés, les liens familiaux, on ne s'ennuie pas du tout avec Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban. Cette saga est tellement magique, qu'on se sent - paradoxalement - en sécurité quand on la redécouvre. Un classique à lire et relire sans modération! 

mercredi 9 septembre 2015

Harry Potter and the Chamber of Secrets [Harry Potter #2]

chamber-of-secrets

  • Nom: Harry Potter and the chamber of secrets [HP #2] de J.K Rowling
  • Lu en: anglais
  • Pages: 341 pages
  • Sorti le: 27 aout 2013 pour cette édition "15ème anniversaire"
  • Editeur: Scholastic
  • VF: paru pour la 1ere fois sous le nom Harry Potter et la chambre des secrets en septembre 1999

Une rentrée fracassante en voiture volante, une étrange malédiction qui s’abat sur les élèves, cette deuxième année à l’école des sorciers ne s’annonce pas de tout repos ! Entre les cours de potions magiques, les matches de Quidditch et les combats de mauvais sorts, Harry et ses amis Ron et Hermione trouveront-ils le temps de percer le mystère de la Chambre des Secrets ?

Depuis l'été 2014, j'ai recommencé à lire Harry Potter en VO, grâce à cette magnifique édition 15ème anniversaire. Redécouvrir l'univers dans son état original est tout à fait plaisant, surtout quand on a lu les livres il y a quelques nombreuses années! Concernant ce second tome, j'avoue avoir mis du temps à m'y intéresser car j'avais en mémoire le souvenir d'avoir moins aimé. La faute au film, probablement, qui fait partie de ceux (avec le 6ème) que j'apprécie moyennement.

Or, lors de cette lecture, j'ai été agréablement surprise. J'avais oublié comme une relecture fait du bien! Ainsi, le roman m'a beaucoup plu. Je me suis rendue compte que le film avait raccourci certains passages, supprimé ou modifié d'autres. De fait, le livre m'a fait revivre des scènes que j'avais complètement oubliées et qui étoffent bien plus largement l'histoire. Le livre n'en ressort que plus détaillé, complet.

Ce fut donc avec délice que j'ai retrouvé le trio, alors âgé de 12 ans. Harry, Ron et Hermione sont toujours aussi attachants, intelligents et soudés. Leur amitié est belle à voir et va se confirmer, comme on le sait, au fur et à mesure des tomes. Si l'intrigue reste "gentille" elle permet de mieux comprendre les enjeux qui pèsent sur Harry - s'entend son passé, sa célébrité etc -. Ce n'est pas facile pour lui d'évoluer mais le petit gars est solide et je pense que je l'avais oublié. Notons aussi la rencontre avec Jedusor (ou Riddles en anglais!), son implication passée et future. Sans trop en faire, JK Rowling nous mène déjà vers la suite qui s'annonce plus sombre. Bien que ce second tome ne signe pas encore un tournant dans l'histoire, on sent clairement une progression.

En bref, cette relecture m'a réconciliée avec ce second tome. Il reste peut être en deça de certains autres mais il n'en reste pas moins très bon. Il ne fait que confirmer que Harry Potter est la saga la plus complexe et évolutive que j'ai jamais lue! Une valeur sure, sans aucun doute!

mardi 23 septembre 2014

Harry Potter and The Philosopher Stone [Harry Potter #1]

Harry Potter and the Philosophers Stone

  • Nom: Harry Potter and the philosopher's stone de J.K Rowling
  • Lu en: anglais
  • Pages: 332 pages
  • Sorti le: 1er septembre 2014 pour cette édition
  • VF: paru pour la 1ère édition en aout 1999

Le jour de ses onze ans, Harry Potter, un orphelin élevé par un oncle et une tante qui le détestent, voit son existence bouleversée. Un géant vient le chercher pour l'emmener à Poudlard, une école de sorcellerie !
Voler en balai, jeter des sorts, combattre les trolls : Harry Potter se révèle un sorcier doué. Mais un mystère entoure sa naissance et l'effroyable V..., le mage dont personne n'ose prononcer le nom.

Non d'un ouistiti! Que ça fait du bien de se replonger dans cet univers!! Harry Potter a bercé mon adolescence, j'ai grandi en même temps que Harry. De fait, j'ai lu ce premier tome il y a maintenant 15 ans. Bizarrement, je ne l'avais jamais relu, peut être parce que jusqu'ici, je le pensais plutôt moyen. Avec mes lectures VO, j'ai eu cependant la grande envie de redécouvrir l'univers dans son langage original. L'envie s'est accentuée lorsque cette édition spéciale est parue, en 2013 et finalement cela s'est concrétisé à mon propre anniversaire cette année.

Que vous dire, pour moi Harry Potter est un incontournable. L'évolution de la saga est telle, que cela en fait un chef-d'oeuvre dans son genre. Et quand j'ai relu ce premier tome en anglais, j'ai de nouveau ressenti tout cet amour pour cette série. Harry Potter and the sorcerer's stone est un premier tome très agréable, qui met en scène un jeune garçon de 11 ans auquel on s'attache très vite. Découvrir cette magie avec lui est un vrai régal, sentir la menace de vous-savez-qui vous donne des frissons. 

Je ne sais pas si c'est le fait de l'avoir lu tant d'années après et en anglais mais j'ai trouvé ce premier tome plus mature que dans mon souvenir. Certes, il reste très jeunesse, n'oublions pas que Harry a 11 ans, mais le style d'écriture y est pour beaucoup. Quel plaisir de tout redécouvrir avec un nouveau regard. 

En bref, ce fut un vrai régal, une bulle de fraicheur, un moment que je rêvais de revivre depuis longtemps. Harry Potter est une saga tellement magique, et ce, dans tous les sens du terme. Ce premier tome introduit vraiment de manière intelligente le lecteur au coeur d'un monde inconnu, avec ses codes et ses particularités, mais on ne peut que tomber amoureux! Cela donne véritablement envie de continuer cette relecture jusqu'au 7ème!