► ► Livres
Bilan des lectures Calendrier des parutions Chroniques Livres Chroniques Mangas Cover reveal Infos livresques In my Mailbox Jeux livresques Lectures communes Lire en VO Mes Conseils livresques Rendez-vous littéraires Sommaire des chroniques
► ► Musique & Cinéma
Critiques cinéma Critiques musicales Sommaire général
► ► Hello World
Hello Japan Rencontres extraordinaires Salons & Dédicaces
► ► Graphisme
Coulisses de mes créations
► ► Mirrorcle World
Anciens designs Concours Les Binômes Les blogs à visiter Mes chroniqueuses Qui suis-je?
► ► Autres Rendez-vous
Autour du blog Booktube Challenges & Tags Dear Friends Lifestyle
samedi 26 mars 2016

[Cinéma] La 5ème Vague

5è vague film

 

  • Nom: La 5ème Vague
  • Genre: Science-fiction
  • Sorti le: 27 janvier 2016 (France) | 23 mars 2016 (Belgique)
  • AvecChloë Grace Moretz, Nick Robinson, Alex Roe

Quatre vagues d’attaques, chacune plus mortelle que la précédente, ont décimé la presque totalité de la Terre. Terrifiée, se méfiant de tout, Cassie est en fuite et tente désespérément de sauver son jeune frère. Alors qu’elle se prépare à affronter la cinquième vague, aussi inévitable que fatale, elle va faire équipe avec un jeune homme qui pourrait bien représenter son dernier espoir – si toutefois elle peut lui faire confiance…

J'attendais ce film avec grande, grande, grande impatience. Alors je ne vous raconte pas ma déception et ma colère quand j'ai vu qu'en Belgique il ne sortait qu'en mars, soit 3 mois après quasi tout le monde. Ma patience fut enfin récompensée et je peux dire que j'ai beaucoup apprécié ce film. Pas la sortie de l'année mais j'ai passé un très bon moment.

Ce qui m'a plu, c'est que le film soit resté fidèle au livre. J'ai lu ce dernier il y a un certain temps, mais j'ai tout de suite pu reprendre mes marques. Le fil conducteur est très bien respecté, franchement c'est une bonne adaptation! Par contre, elle n'est pas parfaite car j'ai trouvé que le film était un peu plat. Je me souvenais que durant ma lecture, j'avais ressenti beaucoup de stress, d'angoisses. Il y avait une grande tension qui émanait du livre qui est totalement absente du film. De fait, on a l'impression de suivre une succession d'événements.  Le film manque donc un peu de profondeur. Les 4 premières vagues sont expliquées très - trop - vite, on ne saisit pas les enjeux réels de cette invasion. L'émotion est aussi absente, dommage. 

Par ailleurs, si l'histoire manque d'adrénaline - on a parfois l'impression que Cassie et Evan font une marche rapide dans la forêt tant on ne ressent pas la traque ou la peur - j'ai bien aimé les acteurs. Mention à Chloé et Alex, alias Cassie et Evan que j'ai trouvés très convaincants. Cassie porte un peu le film à elle toute seule, il faut le reconnaitre! Quant à Evan, je suis encore plus fan de ce personnage! Ses moments de combat sont excellents, on sent qu'il n'est pas comme tout le monde....Et puis, dois-je mentionner que ce gars là est canon? En ce qui concerne l'unité de Zombie avec Nuggets, Teacup et Ringer, j'ai pas été très convaincue. J'aimais déjà pas trop Nick Robinson - qu'on retrouve dans Jurassic World - mais ça se confirme ici aussi. Ce type est juste hyper mono-expressif! Par contre, je redoute le second film car Ringer va être mise fortement en avant et je n'aime pas vraiment ce personnage... 

La bande son m'a vraiment plu également. Le film commence d'ailleurs très bien, marqué par une ambiance qui se veut inquiétante. Excellent choix des musiques, au bon moment. Visuellement, le côté post-apocalyptique était sympa, mais je pense qu'on aurait pu avoir mieux. Les effets du Tsunami n'étaient pas de grand niveau, par exemple. On avait parfois l'impression de faire une promenade dans une ville abandonnée, sans plus.  

Pour autant, j'ai passé un très bon moment, le film se regarde facilement, on est pris dans l'histoire des les premières minutes et on ne voit pas le temps passer. Clairement, il lui manque un petit quelque chose à ce film pour le qualifier de bombe, mais il vaut le détour quand même. Au final, j'en ressors plutôt contente, j'espère que la suite nous promettra un peu plus de tensions et surtout, de psychologie!


samedi 26 septembre 2015

[Cinéma] Le labyrinthe 2: La terre brûlée

the scorch trials

 

  • Nom: La Terre brûlée [Le Labyrinthe #2] 
  • Sorti le: 23 septembre 2015 (Belgique) | 7 octobre 2015 (France)
  • Avec: Dylan O'Brien, Ki Hong Lee, Thomas Brodie-Sangster 

Thomas et les autres Blocards vont devoir faire face à leur plus grand défi, rechercher des indices à propos de la mystérieuse et puissante organisation connue sous le nom de WICKED. Or le monde qu’ils découvrent à l’extérieur du Labyrinthe a été ravagé par l’Apocalypse. Leur périple les amène à la Terre Brûlée, un paysage de désolation rempli d'obstacles inimaginables. Plus de gouvernement, plus d'ordre… et des hordes de gens en proie à une folie meurtrière qui errent dans les villes en ruine. Les Blocards vont devoir unir leurs forces avec d'autres combattants pour pouvoir affronter WICKED et tenter de défier son immense pouvoir.

Je l'avoue, je suis très déçue par ce film. La lectrice en moi est totalement frustrée devant une adaptation aussi éloignée du roman. Non en fait, il n'y a pas de roman. Avec le film La terre brûlée, on découvre un tout nouveau scénario. Amis lecteurs, si vous aussi, vous aimez comparer les supports films/livres, vous allez être déçus. Oubliez le roman et aller voir le film de manière totalement indépendante.

La bande annonce m'avait déjà fait craindre le pire mais je ne m'étais pas attendue à ce que ce soit à ce point. Je comprends la nécéssité de changer des choses lorsqu'on adapte à l'écran. Pour plus de dynamique, de fluidité, de facilité. Mais je ne comprends pas qu'on puisse réécrire tout un script alors que le roman offre une base vraiment solide.  Au début, le fait que l'histoire change ne m'a pas encore dérangée. Mais plus on avançait, plus je perdais mes repères. Le coup de grâce fut la fin, totalement réinventée. 

Pris de manière indépendant, le film est pas trop mal foutu, il est même bon. Superbes effets spéciaux, histoire intéressante, excellents décors et belle bande originale. Pour celui qui ne connait pas, ce film est un pur diverstissement. Cela étant, le mystère que présentait le livre a disparu: ici on sait qui on doit combattre et on sait ce que l'ennemi recherche. J'avoue que ce second volet perd donc d'intensité et devient à sa manière assez prévisible. Il est aussi très très long et n'hésite pas à spoiler des éléments du tome 3. Je vous avoue que je n'ai aucune idée, mais alors aucune, de ce que nous réserve le prochain film. Ce sera surprise. 

De ce fait, je ne sais pas quoi penser de ce film. Il n'est pas mauvais, bien sur, et il plaira aux amateurs du genre qui viennent découvrir la suite du premier film. L'action est assez bien présente et pour les fans de la série The Walking Dead, vous allez être servis tant les fondus sont atrocement moches! Quant aux lecteurs, c'est une autre histoire, et ce, dans tous les sens du termes. Je suis très déçue que l'auteur ait accepté ces changements qui dénaturisent l'univers qu'il a créé. Pire, on lâche la grosse révélation qui constituait le tome 3. Tout prend une autre direction et c'est dommage. 

Heureusement, si le scénario est donc flambant neuf, j'ai été heureuse de retrouver nos personnages. Comme dans le livre, ils manquent cruellement de profondeur mais on s'attache à cette petite bande et j'ai beaucoup apprécié l'amitié qui les lie. On sent bien qu'ils sont soudés et ça c'est peut être le plus gros plus du film. Quant aux nouveaux personnages, il y en a de trop, certains ont été inventés pour le film, aussi je ne retiendrai que Brenda et Jorge. Ayant en horreur Brenda dans le roman, j'avoue qu'ici, elle a été bien plus supportable. Mention aussi à la Chancelière dont on entend parler normalement que dans la seconde partie du tome 3 et qui a déjà ici une présence déterminante. Les rôles des personnages ont été pas mal modifiés donc, qu'on se le dise. 

En conclusion, avec ce second volet, j'ai découvert une histoire alternative du roman. Du tout neuf, à découvrir en oubliant son support de base. En sachant cela, vous allez peut être bien plus apprécier le film pour ce qu'il est: un divertissement très sympa bourré d'action, le tout joué par de bons acteurs. 

samedi 15 août 2015

[Cinéma] Pitch Perfect 2

pitch-perfect-2-movie-poster-2-01-3158×5000

 

  • Nom: Pitch Perfect 2 (ou The Hit Girls 2 pour faire le lien avec le 1er)
  • Sorti le: 22 juillet 2015
  • Avec: Anna Kendrick, Rebel Wilson, Brittany Snow

Cela fait trois ans que les Bellas se sont imposées comme le premier groupe exclusivement féminin à remporter un titre national grâce à leurs voix, leur style et leur attitude reconnaissables entre toutes. Mais lorsqu’elles se retrouvent radiées suite à un scandale qui risque de compromettre leur dernière année à Barden, nos trois championnes à l’esprit combatif estiment que, cette fois, elles ont perdu la partie. Alors qu’il ne leur reste qu’une occasion de reconquérir leur titre, les Bellas doivent se battre pour avoir le droit de concourir au championnat du monde de chant a capella de Copenhague. Entre la pression de la compétition musicale et la peur de rater leur année de Terminale, les Bellas devront se serrer les coudes pour retrouver leur voix et remporter le championnat…

Aaah Pitch Perfect... un film que je connais par coeur depuis sa sortie. C'est donc avec grande impatience que j'attendais cette suite. Et que dire, je n'ai pas du tout été déçue même si sur certains aspects j'en attendais tout de même un peu plus.

Il est clair que ce second volet reprend exactement la même trame que son prédécesseur. De ce point de vue, il manque d'originalité et de profondeur. La progression du film est identique: on commence par un désastre musical avec les Bellas, et puis une remise en question pour tenter de revenir sur le devant de la scène. Pour reconquérir leur titre, le petit groupe va devoir être plus soudé que jamais. Entre le match d'impro qui est bien peu naturel comparé au premier film et les performances live mal pensées par les filles, la storyline est très peu surprenante. Cela étant dit, les moments de chant et de danse sont toujours sublimes, magiques et très bien représentés.

Sur ce point d'ailleurs, j'ai trouvé que les performances étaient bien plus crédibles que dans le premier film. Alors je ne sais pas si cela vient de moi, mais il semblerait que les acteurs aient vraiment rechanté les chansons en direct, donnant un aspect live très intéressant qu'il manquait au premier film où j'avais l'impression d'entendre juste le CD de la BO. Après je fais peut être fausse route mais les moments de chant étaient vraiment vivants et plein d'énergie! En bref, les chansons m'auront encore convaincue, que ce soit celles interprétées par les Bellas ou leur groupe rival, Das Sound Machine qui est tout de même doué, il faut le reconnaitre! 

Pour le reste, même si le scénario est plutôt prévisible, quel plaisir de retrouver la troupe! J'adore toujours ce groupe de filles hilarantes. Si le personnages de Becca évolue bien, vers ses objectifs dont elle a toujours rêvés, les autres filles restent trop en retrait, exepté Amy la baleine qui monopolise un peu trop l'attention. Rebel Wilson en fait des tonnes (sans mauvais jeu de mots) et son humour devient parfois assez lourd. Par contre le moment du bateau m'a fait bien rire, je dois lui reconnaitre cela. Concernant les autres, j'ai été un peu déçue que Cynthia Rose, Lilly, Stacie soient si peu mises en avant. Elles méritaient bien plus de lignes de texte que ce qu'elles ont eu. Non, malheureusement, c'est la petite nouvelle qui vole la vedette: Emily. Un personnage censé amener de la fraîcheur, mais qui n'est pas toujours hyper crédible. Emily est une héritière et on comprend qu'elle reprendra le flambeaux une fois les Bellas diplômées. Son introduction est intéressante mais mal exploitée selon moi. Emily reste sympathique mais manque de charisme à mon sens. Enfin, grand absent, Jesse m'a grave manqué! On le voit peu et sa relation avec Beca est totalement oubliée, quel dommage.... cela méritait plus de profondeur également!

En conclusion, ce second volet reste très agréable. Encore une fois on en prend plein les oreilles. C'est crédible, maîtrisé, excellent, drôle, émouvant, envoûtant, bref un sans faute musical. Il est juste regrettable que cette suite n'ait pas pris plus de risques pour se démarquer davantage de son prédécesseur. Cela étant dit, on est replongé directement dans l'ambiance et il est facile de reprendre ses marques. Même si l'histoire manque clairement de profondeur, on ne s'ennuie pas du tout, mieux, nous aussi, on chante!

samedi 25 juillet 2015

[Cinéma] Cendrillon

affich_25264_1

 

  • Nom: Cendrillon
  • Sorti le: 25 mars 2015
  • Avec: Lily James, Richard Madden, Cate Blanchett

Le père d’Ella, un marchand, s’est remarié après la mort tragique de la mère de la jeune fille. Pour l’amour de son père, Ella accueille à bras ouverts sa nouvelle belle-mère et les filles de celle-ci, Anastasie et Javotte. Mais lorsque le père d’Ella meurt à son tour, la jeune fille se retrouve à la merci de sa nouvelle famille, jalouse et cruelle. Les trois méchantes femmes font d’elle leur servante, et la surnomment avec mépris Cendrillon parce qu’elle est toujours couverte de cendres. Pourtant, malgré la cruauté dont elle est victime, Ella est déterminée à respecter la promesse faite à sa mère avant de mourir : elle sera courageuse et bonne. Elle ne se laissera aller ni au désespoir, ni au mépris envers ceux qui la maltraitent. Un jour, Ella rencontre un beau jeune homme dans la forêt. Ignorant qu’il s’agit d’un prince, elle le croit employé au palais. Ella a le sentiment d’avoir trouvé l’âme soeur. Une lueur d’espoir brûle dans son coeur, car toutes les jeunes filles du pays ont été invitées à assister à un bal au palais...

Ah Cendrillon... ce n'est pas mon dessin animé préféré (je pense qu'il a mal vieilli personnellement), mais quand le film a été annoncé, ma curiosité a été piquée. Il faut l'admettre, je suis totalement fleur bleue et romantique! D'emblée je savais que ce film me plairait et je n'ai pas été déçue.

Je dois dire que je suis surprise que le film soit aussi fidèle à l'oeuvre animée de 1950, en mieux. Bien entendu, pour coller à une certaine réalité, quelques détails ont été changé, rendant le film plus crédible encore. Si le début est ce qui m'a le plus ennuyé, avec la mise en place du petite monde d'Ella notre héroine, la suite m'a complètement charmée. Je me suis prise au jeu et je me suis sentie aussi conquise par le prince que notre chère Ella! 

Ella a toujours vécu dans une bulle de bonheur, jusqu'à ce qu'elle perde ses deux parents. Se retrouvant coincée entre son affreuse belle mère et ses stupides deux demi-soeurs, la jeune fille essaie de garder espoir en étant courageuse et gentille. Malheureusement, son dévouement ne lui apportera que du rejet et du mépris de la part de sa belle famille. Désemparée, Ella s'enfuit le temps d'une ballade à cheval et rencontre le Prince. N'ayant aucune idée de son identité, si ce n'est qu'il travaille au Palais, Ella a le sentiment qu'elle a trouvé son âme soeur. L'occasion est trop belle de le revoir lorsque le Roi et le Prince annoncent un bal ouvert à toutes les jeunes filles du Royaume. 

Niveau scénario, inutile d'aller plus loin. Sur ce point, il n'a absolument rien d'original ou de plus par rapport au dessin animé. Comme je vous disais, le film est une amélioration du dessin animé, ayant retravaillé certaines scènes pour une meilleure concordance et fluidité. On est alors peu surpris et le démarrage semble un peu long. C'est sans doute mon seul gros reproche au film mais pouvait-il en être autrement? Après tout, Cendrillon doit rester Cendrillon! 

Par ailleurs, j'ai été émerveillée par les décors. C'est tellement magique, magnifique, somptueux. La scène du bal est juste grandiose et on s'en prend plein la vue. Le travail a été énorme et cela se ressent. L'ambiance du film est sincèrement féerique! Pour les rêveuses comme moi, on ne peut qu'adhérer!! A cela s'ajoute un excellent casting et un bon jeu d'acteurs. Si Lily James transpire l'innocence et la pureté (parfois un peu trop d'ailleurs), la belle mère ne m'aura pas surprise. Une petite déception concernant Cate Blanchett qui aurait pu aller encore plus loin dans ce rôle infâme de la marâtre jalouse. Quant aux deux soeurs, elles sont à oublier. Stupide est le mot qui convient le mieux pour les décrire mais honnêtement, elles sont bien plus tolérantes que dans le dessin animé (et surtout moins moches!). Enfin, comment ne pas mentionner le prince, incarné par un Richard Madden à tomber par terre? Bon sang, il faut avouer qu'il dégage un charme de dingue! Bien entendu, ce n'est pas le rôle de sa vie, mais j'ai trouvé ce prince très convaincant. C'est sur, il peut aussi venir frapper à ma porte quand il veut!! 

En conclusion, j'ai passé un très très bon moment devant ce film. C'est beau, niais, rêveur et féerique. On ne peut que s'attacher à Ella et au Prince, tandis qu'on est charmé par l'esthétique du film. A tous ceux qui sont romantiques dans l'âme, n'hésitez surtout pas à donner sa chance à Cendrillon! 

jeudi 26 mars 2015

[Anime] Sword Art Online - Saison 1

sao anime

 

  • Nom: Sword Art Online
  • Saison: 1 - 25 épisodes
  • Pays: Japon
  • Année de diffusion: 2012 

Aincrad (SAO - ARC 1): En 2022, l'univers du jeu vidéo écrit une nouvelle page de son histoire avec la sortie d'un MMORPG révolutionnaire intitulé "Sword Art Online", dans lequel le joueur voit son esprit être entièrement intégré à un monde virtuel. Ancien testeur de la version bêta, Kirito se replonge lors de la sortie officielle du jeu dans ce lieu fantastique où des dizaines de milliers de personnes l'ont rejoint. Cependant, l'engouement laisse place à une panique générale lorsque les joueurs apprennent qu'ils ne peuvent plus se déconnecter du jeu à moins de le terminer et qu'une quelconque mort lors de leur partie leur sera également fatale dans la réalité !

Alfheim (ALO - ARC 2): Kazuto Kirigaya, alias Kirito, est parvenu à terminer le célèbre et surtout terrible tout premier jeu en ligne immersif Sword Art Online. Tous les joueurs s'y étaient retrouvés piégés et perdre la vie dans le jeu signifiait mourir dans la réalité. Il aura fallu plus de deux ans pour que Kirito réussisse à vaincre son concepteur et puisse enfin sortir de son coma. Seulement à son réveil, Kazuto constate que le jeu n'est pas vraiment terminé pour tous. En effet, 300 joueurs n'ont pas repris connaissance, et notamment Asuna, l'élue de son coeur qui serait prisonnière du jeu successeur de SAO, ALfheim Online.

Après avoir découvert le roman deux semaines plus tôt, il était impossible que j'en reste là. L'univers de SAO m'ayant complètement emportée, j'ai décidé de m'y immerger totalement. J'ai fait de nombreuses recherches au risque de bien me spoiler sur la suite - hum - mais il fallait que je sache ce qu'il adviendrait des personnages, en particulier du couple Kirito/Asuna. Autant vous dire que la suite ne va épargner personne! En attendant, je me suis plongée dans l'anime en engloutissant la première saison en seulement quelques jours. Et elle a confirmé ce que je savais déjà: coup de foudre!!

La première saison est divisée en deux parties qui reprend en fait les 4 premiers light novels japonais - soit les 2 premiers tomes français - vous suivez? Ainsi, les 14 premiers épisodes sont consacrés au premier arc, Aincrad qui se passe dans Sword Art Online. J'ai énormément aimé cette première partie vu qu'elle correspond au premier tome paru chez Ofelbe. L'occasion était rêvée de comparer les deux supports et j'avoue que j'ai trouvé que la série complétait très bien le roman. 

En effet, l'anime propose une meilleure chronologie là où le roman mélange un peu tout à travers notamment quelques histoires courtes. Ainsi, dans l'anime, Kirito et Asuna se rencontrent assez tôt et on se rend compte qu'ils ont déjà partagé pas mal de batailles avant de vraiment former une équipe à la fin du jeu, deux ans après le lancement. C'est un fait agréable de même que la découverte des personnages secondaires. Dans le roman, si on sent que Kirito souffre de la disparition de Sachi, le sentiment est bien plus mis en avant dans l'anime. Paradoxalement, il est parfois difficile de cerner les émotions du jeune joueur à l'écran alors que dans le roman, il laisse libre court à ce qu'il ressent. Comme je vous disais, les deux supports sont étroitement liés. De même, les techniques de combat, alors bien expliquées dans le roman, sont mises à l'oeuvre dans l'anime et c'est un pur régal. 

Quant à l'intrigue, elle suit parfaitement le roman. Mais comme je vous disais, parfois c'est moins poussé. Certaines scènes sont aussi différentes et plus simplifiées mais dans l'ensemble on retrouve tout du light novel. Cette première partie évolue donc bien, entre combats pour la survie, et la romance entre Kirito et Asuna qui est décidément aussi belle à l'écrit qu'à l'écran! La fin du premier arc est aussi assez déchirante en images..... 

sao142

La seconde partie de l'anime est consacrée à l'après SAO. Une suite totalement logique qui va se dérouler dans un autre arc nommé Alfheim Online. Il met l'accent sur le monde des fées. Celui-ci est divisé entre plusieurs races et les joueurs peuvent voler également. Si Kirito est amené à entrer dans ce jeu c'est uniquement pour retrouver Asuna. Sa quête ne tourne qu'autour d'elle et c'est vraiment beau. On sent alors tout son amour pour elle et sa loyauté est sans failles malgré le fait que Kirito est un gars bien populaire auprès des filles. Le harem prend décidément trop de place à mon goût et apparemment je suis pas au bout de mes peines d'après ce que j'ai lu! Fairy Dance introduit, en plus des personnages déjà connus dans SAO, aussi Leafa/Suguha, la soeur de Kirito, qui, pour se rapprocher de lui, s'immergera dans le monde virtuel. Elle l'aidera dans sa quête pour retrouver Asuna, sans pour autant savoir que Kirito est en fait son frère.... je vous laisse imaginer au moment des révélations! La fin de la première saison est grandiose, magnifique et tout en émotions. Que vous dire, j'ai adoré, j'ai vraiment hâte de lire le second tome en juillet car je suis sure qu'il sera encore plus complet, notamment sur les sentiments des personnages ou sur les différentes races du jeu et techniques de combat.

sao-arunskip

Niveau graphisme, je n'ai rien à redire le tout est superbe, les expressions sont bien représentées, les personnages sont parfaits, les scènes de combat bien amenées. Les décors sont grandioses que ce soit dans Aincrad ou Alfheim. Le tout regardé en japonais sous titré français et c'est un vrai bonheur. Il existe bien une VF mais je vous conseille la VO, les voix sont plus adaptées! Vous pouvez regarder en streaming les deux premières saisons (VF/VO pour la première et VO pour la seconde)! Foncez!

Enfin, mention spéciale à la BO de l'anime qui se décline en deux OST. Les musiques sont tout simplement grandioses!!! Que ce soit les différents génériques ou les instrumentales qui rythment l'anime, c'est un régal. Elles apportent indéniablement un plus, une véritable atmosphère qui sublime encore plus la série. N'hésitez pas à les écouter. Certaines musiques sont tantôt entrainantes, tantôt inquiétantes, tantôt si émotionnelles. Je pense notamment à la chanson She is still sleeping qui m'a bouleversée! Elle prend encore plus de sens quand elle est associée aux images dans l'anime.

En conclusion, j'ai plus qu'aimé cet anime et croyez moi ça faisait longtemps que je n'avais plus ressenti un tel engouement. Si vous aimez les animes, je ne peux que vous le conseillez, sachant en plus que la saison 2 est déjà dispo et qu'on parle de saisons 3 et 4 à venir. Sinon, foncez sur le roman, il est juste parfait. Quelque chose me dit que vous n'avez pas fini d'entendre parler de cet univers sur le blog!!!


samedi 21 mars 2015

[Cinéma] Divergente 2: L'insurrection

divergente-2-l-insurrection-affiche-teaser

  • Nom: L'insurrection [Divergente 2]
  • Sorti le: 18 mars 2015
  • Avec: Shailène Woodley, Theo James, Kate Winslet

Dans un monde post-apocalyptique où la société a été réorganisée autour de 5 factions (Audacieux, Érudits, Altruistes, Sincères et Fraternels), Tris a mis au jour un complot mené par la faction dominante, les Érudits, dirigés par Jeanine. Abandonnant une ville à feu et à sang, à la recherche d’alliés, Tris et Quatre sont désormais traqués par les autorités. Jeanine décrète la loi martiale pour anéantir les Divergents, tandis que la guerre entre les factions prend de l’ampleur. Pourquoi les Divergents sont-ils une menace pour la société ? La découverte d’un objet mystérieux, hérité du passé, pourrait bien bouleverser l’équilibre des forces…

 Après avoir lu quelques avis mitigés, j'avoue que j'avais hâte de me faire mon propre avis sur Insurgent. Et bien que dire, j'avoue avoir trouvé ce second film dans la franchise assez long, tiré par les cheveux et très distant par rapport au livre éponyme. Une déception en soi malgré tout le potentiel amené par le film.

Moi qui avais adoré le premier livre ainsi que son film, j'avais espoir que l'adaptation d'Insurgent suivrait les traces de son prédécesseur en proposant une ambiance propre et une histoire intéressante. Malheureusement tout ce que j'ai ressenti c'est un film hollywoodien assez creux qui s'est uniquement concentré sur la baston et les effets spéciaux. Niveau scénario, on retrouve les grandes lignes du livre et la manière d'amener la fin est complètement différente. Finalement le rendu est pauvre, les personnages tellement peu exploités et pourtant il y en a une sacrée brochette. Quel gâchis.

Reprenons du début. Après les événements du premier opus, Tris, Four, Caleb et Peter s'enfuient loin. Il faut dire que c'est le chaos au sein des factions et les divergents représentent une menace. Enfin c'est que veut faire croire Jeanine la grande méchante. Nos héros ne savent plus à qui se fier et passent de factions en factions. Dans mon souvenir de lecture j'avais bien aimé ce passage, on en apprenait plus sur le mode de fonctionnement des factions, mais dans le film tout ça est survolé au profit d'une action toujours présente mais mal dosée. De la bagarre pour dire qu'on fait de la bagarre voilà ce que c'est. Que ce soit la scène du train (complètement inutile), ou encore chez les sincères, nos héros ont bien du bol face à tous ces ennemis qui essaient de leurs tirer dessus sans jamais y arriver! 

Tout est prétexte à cette action, mais la profondeur des personnages laisse grandement à désirer. Les petits nouveaux font figuration, Caleb est un con et Peter celui qui amène la touche d'humour. Cliché, et ce n'est pas Tris et Four qui vont relever le niveau. En effet, on est face à une héroine en colère qui souffre et comme elle est persuadée d'être le centre du monde, elle agit dans son coin, mais ne récolte rien de bon. Quant à Four, alors que dans le roman on apprend mieux à le cerner, ici j'ai trouvé qu'il avait perdu tout son charisme. Je sais pas trop à quoi il a servi, si ce n'est suivre Tris quoi. Leur alchimie s'est retrouvée au point zéro, c'était tellement peu crédible, aucun sentiment. Jeanine ne fait pas une meilleure performance, pire j'ai trouvé qu'elle ne servait à rien! 

L'intrigue est aussi très longue et tourne autour d'une boite qui n'existe pas dans le roman. Ainsi, grâce à ce nouvel élément, le film prend d'importantes libertés. L'accent est mis sur les effets spéciaux à grandes doses, ah ça, on s'en prend plein la face! Et bien que ce soit très bien réalisé, c'est aussi assez tiré par les cheveux et comme je le disais, très long. Le moment des simulations m'a paru interminable!!! Et puis enfin quand arrive la libération c'est aussi WTF que le livre! J'ai trouvé dommage d'avoir modifié autant parce que certains personnages, bien présents dans le roman, n'ont plus aucune importance ici. Aussi, soulignons le, avec une fin pareille, les deux suites se révèlent inutiles.

Enfin, j'ai également été déçue par la BO que je n'ai pas trouvée exceptionnelle. Je m'attendais à retrouver quelques morceaux du film précédent, pour faire une sorte de lien (un peu comme Hunger Games) mais que nenni. Rien de bien palpitant non plus de ce côté là. En bref, Insurgent est un blockbuster qui veut juste en mettre plein la vue et qui en oublie la vraie histoire. Le livre m'avait déjà déçue sur certains points mais le film ne vaut guère mieux. Visuellement rien à redire, pour le reste, on repassera. Décidément pas la saga du siècle. Dommage. 

lundi 16 mars 2015

[Musique Kpop] 가인 (Gain) - Hawwah

gain-hawwah-teaser-1

  • Nom: Hawwah [4è mini album]
  • Artiste:Gain
  • Pays: Corée du Sud
  • Sorti le: 12 mars 2015
  • Genre: pop

Parce que la musique asiatique tient une place importante dans mon quotidien, j'ai décidé de vous partager plus de critiques musicales sur le blog. Et je commence l'année 2015 avec le 4ème mini album de Gain, chanteuse coréenne. Plus connue pour faire partie du groupe à succès Brown Eyed Girls, Gain propose depuis quelques années des opus solos. Et force est de constater que Hawwah est une excellente surprise! 

Il faut le souligner, la chanteuse aime la provocation, ce n'est pas une nouveauté. Ses albums ont toujours une note sexy et Hawwah - qui signifie Eve - ne déroge pas à la règle. Le mini propose un concept bien pensé autour d'Adam et Eve et tout ce qui en découle. Les titres des chansons sont d'ailleurs assez explicites sur ce thème, ce qui rend le tout très cohérent. 

Je commence avec Paradise Lost, 3ème chanson de l'album mais aussi chanson titre. J'ai eu un très gros coup de coeur pour cette chanson qui dégage vraiment une présence incroyable. La mélodie, très sensuelle, est superbe -  notamment grâce à l'orgue - et le chant de Gain est posé, maitrisé. Quant au clip, comme toujours, Gain provoque, notamment avec sa chorégraphie suggestive. Il faut d'ailleurs noter que celle-ci a été censurée sur les plateaux de télévision! De fait, la chanteuse propose une choré beaucoup plus sage. Cela dit, je trouve que la performance est très bien maitrisée, notamment sur le pont musical, qui est un des points forts de la chanson! 

Quand on écoute Apple et qu'on regarde son clip, on est très loin de se douter qu'encore une fois la chanteuse est très provocante! En effet, la chanson, festive, fun et enjouée associée à un clip un peu niais voire ridicule, donne une image sage. Or, les paroles parlent ouvertement de sexe, ce qui a valu à Apple d'être aussi censurée en Corée! Le clip est aussi raccourci, il lui manque une bonne minute. Le rap du chanteur Jay Park étant dérangeant. 

Brown-eyed-girls-gain-hawwah-comeback-2015

Free Will est une chanson tout aussi entrainante, offrant une instrumentale assez retro. On ne peut que se dandiner au son de cette chanson enjouée. Quittant le retro pour un style plus moderne up-tempo, The First Temptation se révèle légèrement plus classique dans sa mélodie. Elle s'écoute très bien mais reste un peu pâle.  Two Women est la seule ballade de l'album. Heureusement la mélodie n'est pas du tout larmoyante, que du contraire. La rythmique est riche ce qui rend la chanson agréable, proposant même un côté romantique avec ses violons bien présents. Comme les chansons précédentes, Gain nous parle toujours d'amour, mais la provocation est moins évidente. 

On termine ce mini bien trop vite avec Guilty, qui nous fait à nouveau danser sur des sons enjoués, funk et entrainants. La voix douce de Gain est toujours aussi plaisante et on se rend compte qu'elle s'adapte vraiment à tous les styles avec aisance. 

En conclusion, Hawwah est un mini album au concept extrêmement bien pensé qui propose une belle cohérence dans ses chansons. Finalement, l'ensemble est très enjoué, offrant une belle dynamique. Les mélodies se révèlent assez addictives et on écoute toutes les chansons d'une seule traite. Malgré une certaine provocation au travers des paroles, tantôt suggestives, tantôt aguichantes, Gain reste fidèle à elle-même en proposant une image d'elle encore et toujours sexy. Mais comme souvent, avec la musique asiatique, ce ne sont pas les paroles qui m'intéressent mais bien le travail musical à proprement parlé. Et je dois dire que ce mini me ravit, faisant de lui la première surprise de 2015!

Note: cliquez sur le nom des chansons pour les écouter!

vendredi 6 septembre 2013

Sommaire | Musique & Cinéma

 

musique-et-cinema

 Comme pour mes lectures, je vous propose un sommaire regroupant mes critiques musicales et cinématographiques, pour que vous puissiez mieux vous y retrouver et aussi redécouvrir certains articles et élargir vos horizons!Je ne mets que les critiques dites "principales", mais si vous faites un tour du côté des chroniques musicales, il existe également plusieurs articles consacrés à mes playlistes du moment!

  • Sommaire Musical

A. Musique Coréenne

  1. Red Velvet - Perfect Velvet | Super Junior - PLAY (albums/2017) - lire la chronique
  2. AOA - ANGEL KNOCK | Ravi - REALIZE | CLC - CHRYSTYLE (albums/2017) - lire la chronique
  3. VIXX - HADES (single/2016) - lire la chronique
  4. 4Minute - Act.7 (mini album/2016) - lire la chronique
  5. Gain - Hawwah (mini album/2015) - lire la chronique
  6. Dong Bang Shin Ki - Catch Me (album/2012) - lire la chronique
  7. f(x) - Electric Shock (mini album/2012) - lire la chronique
  8. Wonder Girls - Wonder Party (mini album/2012) - lire la chronique
  9. Wonder Girls - Wonder World (album/2011) - lire la chronique
  10. Girls'Generation - The Boys (album/2011) - lire la chronique
  11. Super Junior - Mr Simple (album/2011) - lire la chronique
  12. Dong Bang Shin Ki - Kee your head down (album/2011) - lire la chronique

B. Musique Japonaise

  1. Namie Amuro - FINALLY (Best of/2017) - lire la chronique
  2. Koda Kumi - W FACE outside & inside (album/2017) - lire la chronique
  3. Namie Amuro - Dear Diary/Fighter (single/2016) - lire la chronique
  4. Namie Amuro - FEEL TOUR (live/2014) - lire la chronique
  5. Koda Kumi - Bon Voyage (album/2014) - lire la chronique
  6. Namie Amuro - FEEL (album/2013) - lire la chronique
  7. Namie Amuro - Uncontrolled (album/2012) - lire la chronique
  8. Koda Kumi - JAPONESQUE (album/2012) - lire la chronique

C. Musique Chinoise

  1. Jolin Tsai - MUSE (album/2012) - lire la chronique 

D. Musiques du monde

  1. Lindsey Stirling - Warmer in the Winter (album/2017) - lire la chronique
  2. Imagine Dragons - EVOLVE (album/2017) - lire la chronique
  3. Jennifer Lopez - Love? (album/2011) - lire la chronique 
  • Sommaire Cinématographique
  1. To all the boys I've loved before (2018) - lire la chronique
  2. Darkest Minds: Rebellion (2018) - lire la chronique
  3. Jurassic World: Fallen Kingdom (2018) - lire la chronique
  4. Tomb Raider (2018) - lire la chronique
  5. Avengers Infinity War (2018) - lire la chronique
  6. Ready Player One (2018) - lire la chronique
  7. Le Labyrinthe 3: Le remède mortel (2018) - lire la chronique
  8. Downsizing (2018) - lire la chronique
  9. Wonder (2017) - lire la chronique
  10. Sword Art Online Ordinal Scale The Movie (2017) - lire la chronique
  11. Everything Everything (2017) - lire la chronique
  12. Wonder Woman (2017) - lire la chronique
  13. La Belle et La Bête (2017) - lire la chronique
  14. LA LA LAND (2017) - lire la chronique
  15. Les Animaux Fantastiques (2016) - lire la chronique
  16. me before you (2016) - lire la chronique
  17. Le Chasseur et la Reine des Glaces (2016) - lire la chronique
  18. La 5ème Vague (2016) - lire la chronique
  19. Jurassic World (2015) - lire la chronique
  20. Le Labyrinthe 2: La terre brûlée (2015) - lire la chronique
  21. Cendrillon (2015) - lire la chronique
  22. Insurgent (2015) - lire la chronique
  23. Le Labyrinthe (2014) - lire la chronique
  24. If I Stay (2014) - lire la chronique
  25. The Fault In Our Stars (2014) - lire la chronique
  26. DIVERGENT (2014) - lire la chronique
  27. Vampire Academy (2014) - lire la chronique
  28. La Reine des Neiges (2013) - lire la chronique
  29. CATCHING FIRE (2013) - lire la chronique
  30. La Cité des Ténèbres (2013) - lire la chronique
  31. The Hit Girls (2013) - lire la chronique
  32. Percy Jackson: la mer des monstres (2013) - lire la chronique
  33. The Impossible (2012) - lire la chronique
  34. Les mondes de Ralph (2012) - lire la chronique
  35. Twilight Breaking Dawn Partie II (2012) - lire la chronique
  36. Magic Mike (2012) - lire la chronique
  37. Step Up 4 Revolution (2012) - lire la chronique
  38. Blanche-Neige et le Chasseur (2012) - lire la chronique
  39. AVENGERS (2012) - lire la chronique
  40. BATTLESHIP (2012) - lire la chronique
  41. The HUNGER GAMES (2012) - lire la chronique
  42. John Carter (2012) - lire la chronique
  43. Sherlock Holmes - Jeu d'ombres (2012) - lire la chronique
  44. Breaking Dawn - Révélation partie 1 (2011) - lire la chronique
  45. Harry Potter 7 Partie II (2011) - lire la chronique 
  46. I'm number four (2011) - lire la chronique
  47. The Tourist (2011) - lire la chronique
  48. Harry Potter 7 Partie I (2010) - lire la chronique
  49. Le plan B & Street Dance (2010) - lire la chronique
  50. Le dernier maitre de l'air, Step Up 3 & L'apprenti sorcier (2010) - lire la chronique
  51. Prince of Persia - Les sables du temps (2010) - lire la chronique
  • Sommaire Animes/Séries
  1. Atypical (saison 1) - lire la chronique
  2. The Shannara Chronicles (saison 1) - lire la chronique
  3. ΛLDNOΛH.ZERO (saisons 1 et 2) - lire la chronique
  4. Sword Art Online (saison 1) - lire la chronique
  5. Terra Nova (saison 1) - lire la chronique
  6. Once Upon a Time (saison 1x1) - lire la chronique
  7. Pan Am (saison 1x1) - lire la chronique
  8. The Secret Circle (saison 1x1) - lire la chronique
  9. Glee (saison 1) - lire la chronique

samedi 28 avril 2012

[Cinéma] Avengers

avengers_1

Lorsque Nick Fury, le directeur du S.H.I.E.L.D., l'organisation qui préserve la paix au plan mondial, cherche à former une équipe de choc pour empêcher la destruction du monde, Iron Man, Hulk, Thor, Captain America, Hawkeye et Black Widow répondent présents. Les Avengers ont beau constituer la plus fantastique des équipes, il leur reste encore à apprendre à travailler ensemble, et non les uns contre les autres, d'autant que le redoutable Loki a réussi à accéder au Cube Cosmique et à son pouvoir illimité...

Etant une inconditionnelle des films MARVEL, j'attendais avec impatience Avengers. Et quel plaisir! Quel enchantement de retrouver toute l'équipe! Iron Man, Thor, Hulk, Black Widow, Hawkeye et Captain América sans oublier Loki. J'ai vraiment apprécié revoir tout ce petit monde ensemble. Il faut dire que c'est extrêmement bien coordonné. Chacun se connait déjà un peu, Thor et Loki sont frères, Tony Stark et Natasha Romanoff qui ont déjà collaboré....

Franchement, chaque film individuel cachait des indices nous laissant deviner une future rencontre. Celle-ci est bien entendu explosive, aucun des supers-héros n'est pas à travailler en équipe. C'est un peu le chacun pour soi ou plutôt la raison du plus fort. Imaginez Tony Stark, plutôt égoiste, ne supportant pas qu'on lui vole la vedette, Hulk incontrolable, Thor voulant sauver son frère, ou encore un Captain America perdu dans une époque qui n'est pas la sienne. Et pourtant, ils n'auront guère le choix face à un Loki ambitieux et prêt à faire sauter la Terre.

Commence alors une véritable remise en question de la part de chaque héros qui se rend à l'évidence: l'union fait la force. On assiste à un travail d'équipe, d'une confiance entre les frères d'armes et une soif de protéger la Terre. Chacun y met du sien, avec son savoir. J'ai vraiment apprécié cette diversité des personnages, ils apportent tous quelque chose d'unique. Et bien entendu, ils sont tous fidèles à eux-mêmes! Et ça c'est un régal. Vous l'avez compris, niveau scénario, au-delà de la guerre entre peuples, il y a une vraie progression dans la relation entre les personnages.

A côté, le visuel est comme toujours époustouflant, les scènes de combats excellentes, mention spéciale à Scarlett Johansson et ses prouesses en arts martiaux ou encore Jeremy Renner comme Archer redoutable. Et puis, mon petit chouchou, Mr Stark toujours aussi...imprévisible, égocentrique et pas fait pour travailler en équipe. Aussi, comment ne pas souligner l'humour détonant dans Avengers? J'ai ri maintes et maintes fois, c'est vraiment un des points forts du film. Bref, on ne s'ennuie pas une seconde, la brochette d'acteurs est un festin, les effets spéciaux sont saisissants et on passe un réel bon moment! Pour les fans de Marvel, ce film est pour vous!

dimanche 22 janvier 2012

[JPOP] Koda Kumi - JAPONESQUE

japonesque-03

  • Nom: JAPONESQUE (10ème album)
  • Artiste: Koda Kumi 
  • Genre: pop/dance/rock/ballade 
  • Sorti le: 22 janvier 2012
  • Pays: Japon 

JAPONESQUE, le 10ème album de Koda Kumi, signe son retour sur le devant de la scène. Après 2 albums en demi teinte l'année dernière (Déjàvu) et l'année précédente encore (Universe), j'avais perdu quelque peu mon intérêt pour Kumi. Mais avec ses derniers singles, elle a réussi a capté de nouveau mon attention. Avec JAPONESQUE, Kumi nous montre toute l'étendue de son talent. Cet album est selon moi le plus travaillé depuis Kingdom en 2008. Il est riche et varié, se partageant entre le pop/rock, pop/électro, ballades....Il y en a pour tous les gouts. Kumi propose ici un album à son image.

Commençons par cette introduction ~ JAPONESQUE magnifique. Elle définit parfaitement l'ambiance que veut donner l'album avec ses airs traditionnels. Elle me donne carrément des frissons! L'album continue avec So Nice. Kumi mise ici sur une interprétation sexy et sensuelle, le tout sur une instrumentale orientale. C'est aussi l'occasion de retrouver Mr Blistah qui avait déjà collaboré avec Kuu sur la chanson Candy. Duo dans tous les cas très réussi!

Boom Boom Boys fait partie de ces chansons pop/rock que j'adore chez Kumi. Elle est très efficace, notamment au niveau des refrains totalement addictifs! J'apprécie également le chant de Kumi un brin déjanté! Parfait! Dans un registre r'n'b, Slow est très agréable. Kumi propose encore une fois un duo, cette fois avec Omarion. Les deux voix se complètent assez bien et le rythme est très sympathique!

 

ESCALATE est ma chanson préférée de l'opus. Pop/électro, elle me donne carrément envie de danser. Le plus réside dans les couplets avec une interprétation parfaite. Le tout est très addictif même si ça peut paraitre un peu brouillon. Je n'ai pas encore parlé des pistes singles mais avec Love Me Back c'est chose faite. Le dernier single de la chanteuse, avec encore une fois une chanson entraînante qui vous donne envie de bouger. J'aime particulièrement la rythmique et l'instrumentale. Quant à Kuu, elle joue toujours de ses charmes à travers sa voix!

On continue sur cette bonne lancée avec la très surprenante No Mans Land. Dans un registre pop/rock, je trouve cette chanson vraiment superbe. Les couplets sont entraînants (voire drôles pour le premier), tandis que les refrains surfent sur une vague un peu plus mélancolique. Mention spéciale au pont musicale tout à fait particulier. Enfin Lay Down fait également partie de mes préférées. La chanson se situe dans un registre pop/électro et est pas mal surprenante. J'adore tout particulièrement les couplets où Kumi nous offre une interprétation en accord avec l'ambiance de sa chanson. Même si les refrains sont un peu répétitifs, le tout est, encore une fois, efficace. L'album propose bien d'autres chansons (19 au total) mais celles-ci sont mes préférées. La chanteuse a vraiment bien bossé. Son album est diversifié, travaillé, entraînant, le tout à la sauce Koda Kumi.