► ► Livres
Bilan des lectures Calendrier des parutions Chroniques récentes Cover reveal Infos livresques In my Mailbox Jeux livresques Lectures communes Lire en VO Mes Conseils livresques Rendez-vous littéraires Sommaire des chroniques
► ► Musique & Cinéma
Critiques cinéma Critiques musicales Sommaire général
► ► Hello World
Hello Japan Live Report
► ► Graphisme
Coulisses de mes créations Mon site professionnel
► ► Mirrorcle World
Anciens designs Concours Les Binômes Mes chroniqueuses Partenaires Qui suis-je?
► ► Autres Rendez-vous
Autour du blog Booktube Challenges & Tags Dear Friends Lifestyle
samedi 10 février 2018

The Rain [The Rain #1] de Viginia Bergin

the rain

  • Nom: The Rain [The Rain #1] de Viginia Bergin
  • Lu en: français
  • Pages: 384 pages
  • Sorti le: 20 septembre 2017
  • Editeur: Bayard Jeunesse
  • Fiche: présentation officielle
  • VO: paru sous le nom The Rain le 17 juillet 2014
  • Premier tome d'un dyptique

Une pluie mortelle s'abat sur Terre : l'humanité est menacée de disparition. Ruby, 15 ans, part à la recherche de son père. Je m'appelle Ruby Morris, et voici mon histoire, si vous la lisez, vous avez énormément de chance d'être encore en vie. Question : Quand faut-il abandonner tout espoir ? a) Maintenant. Immédiatement. On est foutus. b) Dans deux semaines, environ. c) Jamais. d) J'imagine qu'il pourrait y avoir un d), mais s'il existe, je ne l'ai pas encore trouvé...

separateur-3

Imaginez les beaux jours reviennent, parsemés de nuages et de petites pluies fines, histoire de rafraîchir les rayons de soleil qui chauffent doucement la peau. Les gens commencent à préparer des fêtes et les premiers barbecues se tentent, car même s'il pleut, oh ce n'est pas grave c'est juste une petit douche!! N'est-ce pas ? Et bien Ruby, 15 ans se trouve à l'une de ces fêtes, faisant trempette dans un jacuzzi du tonnerre en bonne compagnie, un dénommé Caspar McCloud. Et là, après un baiser qui marque le coup d'envoi d'un gros coup de foudre, surgit une pluie torrentielle! Ce n'est pas vraiment ce qu'avait annoncé la météo et c'est bien connu, ils se trompent tout le temps. Alors on rempile les maillots et on file vite à l'intérieur. Et là à la télé passe une alerte Info : " Ne sortez pas de chez vous s'il pleut. C'est dans la pluie. La pluie est mortelle!"

Très vite ceux qui ont été en contact avec l'eau se grattent jusqu'au sang, leur peau s'arrache en lambeaux. Ruby voit son nouveau/futur/ex petit-ami en pleine crise, se frottant le crâne, le visage... Des particules toxiques sont dans l'atmosphère de la Terre et contaminent l'eau. Un scénario catastrophe et franchement plausible que nous raconte Ruby sur un ton franchement décalé, drôle et prenant.

Okay ce n'est pas le roman du siècle mais je me suis amusée comme une folle au cours de ma lecture. Okay on s'y croirait mais il n'y a rien de nouveau sous le soleil car l'auteur réunit ici toutes les ficelles d'un page turner sur la fin du monde, version catastrophe naturelle, changement climatique, pluie toxique. Le ton m'a énormément plu dans le style zombiesque (sans zombies!) avec un air de Bienvenue à Zombieland pour les dialogues et l'humour et Walking Dead pour l'ambiance fin de l'humanité, et rajoutez aussi un peu de Contagion (le film).

Ruby est une héroïne franchement marrante et attachante. Elle va vivre pas mal de péripéties et va vite percuter sur ce qu'il faut faire. D'abord un peu râleuse, agaçante et impulsive telle une adolescente lambda, elle va se révéler fragile face au drame, mais aussi intelligente, évoluant psychologiquement au cours des épreuves qu'elle va devoir affronter.

Pour le reste, les aventures et les actions s'enchaînent et on saisit rapidement le cours de l'intrigue : scènes apocalyptiques, cadavres éparpillés, routes peuplées de voitures désertées, émeutes et scènes de panique (celle dans la piscine est totalement gore!!), pillages et rencontres malveillantes. C'était sympa à lire car le ton est badass, percutant et vous tient en haleine. Du coup même si j'ai deviné certaines actions, le suspense final demeure car les dernières lignes sont sacrément aguicheuses et complètement superficielles par rapport à l'urgence de ce qu'il se passe!!! Et flûte, me voilà devant un dilemme car je n'avais pas envie de lire la suite mais j'ai quand même envie de savoir!!


En bref, je terminerais ma chronique par un QCM tant affectionné par Ruby l'héroïne : a) un roman qui se dévore malgré des ficelles convenues, b) une héroïne un brin immature mais qui évolue dans un style badass. Elle va prendre confiance en elle, s'appuyer sur les conseils de son beau-père et suivre son chemin, selon ses idées, même si elle n'a pas envie de rester seule dans cette situation (pourrie!), c) la fin du monde genre classique mais qui au final nous prend par surprise car c'est drôle!! alors petit d) je m'achète la suite ou bien!!??

chronique_lael


samedi 19 avril 2014

L'éveil des Macchabs [Undertakers #1]

LEveil_des_macchabs_extraitWEB_Page_00 

  • Nom: L'éveil des Macchabs [Undertakers #1] de Ty Drago
  • Lu en: français (521 pages)
  • Sorti le: 10 avril 2014
  • VO: paru sous le nom "Rise of the Corpses" en avril 2011
  • Ma note(note de 3,5/5 en réalité)

Quelque chose a changé.
Un matin comme les autres, William Ritter , douze ans, se rend au collège.Tout semble normal... Mais lorsqu'il croise son voisin, il découvre avec horreur qu'il a l'apparence d'un cadavre. Certains de ses professeurs ont également été transformés en macchabées ambulants . Stupeur! Est-il devenu fou? Bientôt, il est pris en chasse par des zombies. Il est sauvé in extremis par Helen, une élève de sa classe qui l'emmène jusqu'au Refuge...

Un grand merci aux éditions Bayard Jeunesse pour l'envoi de ce livre.

Tout d'abord, je tiens à remercier Bayard Jeunesse qui m'a contactée pour me proposer ce roman. Je n'avais jamais entendu parler de cet auteur, aussi ce fut l'occasion de le découvrir. Qui plus est, l'histoire porte sur un sujet que je ne lis d'ordinaire jamais: les macchabées. De quoi me changer de mes lectures actuelles!

D'emblée le ton est donné. L'auteur ne traîne pas à nous mettre en contact avec les macchabs, ces créatures horrifiantes. Ça déménage direct des la première page, ce qui aide le lecteur à se laisser entraîner et à avancer rapidement dans le roman. On fait donc la connaissance des macchabs tout de suite et si vous êtes des petites natures, les descriptions vivifiantes de nos créatures pourront vous rebuter. D'apparence zombie, ces monstres sont en fait bien plus évolués et intelligents qu'il n'y parait. Manque de pot (ou de chance!), seuls les enfants peuvent les voir.

Notre héros, Will, a 12 ans. Comme tous les matins, il prend le bus pour aller à l'école, rien de bien palpitant. Il rencontre alors son voisin qui n'a plus la même allure, il est comme... mort. Sauf qu'il parle et a l'air bien vivant. De quoi dérouter Will et le lecteur. Et si on pensait que ce serait la seule rencontre choquante de ce début de roman, c'est raté. L'école de Will semble infestée de ces trucs. Pire, ces créatures manifestent un intérêt commun pour Will. Commence alors pour le jeune homme une aventure aussi terrifiante qu'étrange.

Vous conter la suite gâcherait la découverte du roman. Malgré quelques longueurs au récit et quelques scènes inutiles, l'éveil des macchabs se lit extrêmement bien. Ty Drago a beau clamer que son roman est destiné à la jeunesse, son style est bien plus creusé. Les descriptions sont précises, claires. Nos héros sont lucides, courageux et bien trop matures. On dit toujours que quand la jeunesse perd ses yeux d'enfants, elle grandit bien plus vite. De fait, je n'ai jamais réussi à identifier Will comme un gosse de 12 ans, ou Hélène comme un bébé de 13 ans. Pour moi, ces personnages (et croyez moi, y'en a un paquet dans ce livre!) ont la maturité de jeunes de 16 ans, voire plus pour certains. Leurs réactions sont bien trop adultes face à ce qu'ils vivent et même si au fond, ça m'a facilité la lecture, j'ai trouvé aussi que ça manquait de naturel. 

Je n'ai d'ailleurs éprouvé que de la sympathie pour ces personnages. Bien qu'ils soient courageux, je n'ai pas réussi à m'y attacher. Un mal pour un bien puisque j'ai été bien plus prise par l'action! Tout au long du livre, je n'arrêtais de me demander qui étaient ces créatures, leur but ultime. J'avoue que le fait qu'elles s'emparent des corps en décomposition est - dégueulasse je vous l'accorde - original. On sent que l'auteur a bien réfléchi sur ce point. D'ailleurs les explications qu'il nous livre sont très bien rôdées. Cependant, j'ai été assez déçue par la révélation de la fin qui résonne un peu creux. Au final, Ty Drago a juste contourné un style livresque déjà bien connu. C'est un peu dommage et cela enlève un peu d'intérêt au livre. Cela dit, les friands du genre devraient se régaler. La saga comporte une suite et quelque chose me dit, que nos amis  et les lecteurs ne sont qu'au début de leurs surprises!

lecture-commune

Ce livre a fait l'objet d'une lecture commune avec Siham du blog Les faces cachées d'une flèche! Vous pouvez découvrir son avis sur le livre sans plus tarder!