► ► Livres
Bilan des lectures Calendrier des parutions Chroniques récentes Cover reveal Infos livresques In my Mailbox Jeux livresques Lectures communes Lire en VO Mes Conseils livresques Rendez-vous littéraires Sommaire des chroniques
► ► Musique & Cinéma
Critiques cinéma Critiques musicales Sommaire général
► ► Hello World
Hello Japan Live Report
► ► Graphisme
Coulisses de mes créations Mon site professionnel
► ► Mirrorcle World
Anciens designs Concours Les Binômes Mes chroniqueuses Partenaires Qui suis-je?
► ► Autres Rendez-vous
Autour du blog Booktube Challenges & Tags Dear Friends Lifestyle
vendredi 14 avril 2017

La loi du Coeur de Amy Harmon

la loi du coeur

  • Nom: La loi du Coeur de Amy Harmon
  • Lu en: français
  • Pages: 432 pages
  • Sorti le: 2 juin 2016
  • Editeur: Collection R
  • Fiche: présentation officielle

Malgré elle. Malgré lui. Une seule loi : la passion. Il a été retrouvé dans un panier de linge sale au Lavomatic, emmailloté dans une serviette. Au journal de vingt heures, ce nourrisson âgé de quelques heures à peine et déjà à l'article de la mort, abandonné par une mère accro au crack, a été baptisé Bébé Moïse. Les gens adorent les bébés, même les « bébés crack ». Mais les bébés grandissent, ils deviennent des enfants, puis des adolescents. Et personne ne veut d'un ado amoché par la vie. Moïse était amoché. Mais il était aussi étrange, et tellement beau. Il allait changer ma vie, plus que je n'aurais jamais pu l'imaginer. J'aurais peut-être dû écouter les conseils de ma mère et rester à l'écart. Moïse lui-même m'avait prévenue...

separator

Un grand merci à la Collection R pour ce livre.

J'étais un peu fâché avec Amy Harmon à cause de l'infini + un qui m'avait énormément déçue, mais avec La loi du coeur, le moins qu'on puisse dire, c'est que j'ai été conquise. Amy Harmon nous écrit toujours du Amy Harmon avec une petite dose en plus, mais je ne vous dirais pratiquement rien sur le sujet, la surprise en vaut le coup.

Dans cette histoire, on suit Moïse, qui porte très bien son nom, puisqu'il est découvert dans une corbeille à linge alors qu'il n'était qu'un nouveau-né. Mais aussi de Georgie, une jeune fille amoureuse d'équitation et qui aime la vie au plein air. Ces deux personnages aux antipodes vont vivre une relation incroyable.

J'ai été bluffée de retrouver la plume que j'avais tant aimé dans Nos faces cachées, Amy Harmon nous offre un récit plein d'émotions et parfois vraiment éprouvant. Ses personnages sont canons, dans le sens où ils sont profondément humains et n'aspirent qu'à un bonheur qui semble les fuir. Je suis vraiment tombée sous le charme de la complexité du personnage de Moïse, c'est rare de trouver dans la littérature Young Adult des personnages de ce genre, au passé vraiment trouble, et à l'insatiabilité concrète, car le moins qu'on puisse dire, c'est que Moïse n'est pas un modèle de stabilité. Georgie m'a un peu rebuté au début de l'histoire, les motifs qui font qu'elle se met à faire attention à Moïse sont franchement limites, c'est assez superficiel. Mais elle change vraiment rapidement et j'aime la maturité qu'elle a acquise à la fin de l'histoire.

Niveau histoire, comment vous en parler sans trop en dire ? C'est une histoire émouvante, parfois très dure, mais surtout qui sort des sentiers battus, Amy Harmon nous fait sortir de sa zone de confort en ajoutant une grande part de mystère et d'enquête dans son roman. J'ai vraiment aimé cet ajout car ça vient vraiment renforcer le récit, on n'est plus seulement centré sur la romance entre les personnages. J'ai retrouvé avec plaisir une plume pleine de sentiment et parfois vraiment très poétique, chargée d'émotions. Plusieurs fois, j'ai eu les larmes aux yeux faces aux évènements que doivent traverser nos deux personnages principaux.

En bref, La loi du cœur est un récit extrêmement bien maîtrisé, plein de surprise et qui tranche un peu avec ce à qui Amy Harmon nous a habitué avec Nos faces cachées et L'infini + un. C'est puissant et intense, captivant et envoutant. Et même si Nos faces cachées reste mon favori, il a bien failli se faire détrôner par La loi du cœur.

Chronique rédigée par Olivia


dimanche 11 septembre 2016

The Bird and The Sword de Amy Harmon

The Bird and the Sword

  • Nom: The Bird and The Sword de Amy Harmon
  • Lu en: anglais
  • Pages: 352 pages
  • Sorti le: 11 mai 2016
  • Editeur: Createspace
  • Niveau de compréhension VO: moyen
  • VF: aucune info à ce jour.

Swallow, Daughter, pull them in, those words that sit upon your lips. Lock them deep inside your soul, hide them ‘til they’ve time to grow. Close your mouth upon the power, curse not, cure not, ‘til the hour. You won’t speak and you won’t tell, you won’t call on heav’n or hell. You will learn and you will thrive. Silence, Daughter. Stay alive. 

separator

~ ENGLISH REVIEW~ 

Until now I always loved Amy Harmon's books and this one is no exeption. What a masterpiece! The bird and the sword was a magnificent book, written brilliantly thanks to Amy's exeptionnal writing style. What can I say? If you love fantasy books, I highly recommand this one to you. There a lot of action, mysteries, love and interesting discoveries. I really enjoyed this story, so much well build. It was intriguing and I found myself falling in love with the characters. They were so charismatics! I loved them at first sight. Lark is a strong yet fragile heroine whom the evolution is spectacular. Tiras is a young king, brave and really fierce. Between them, there is a special link, a beautiful alchemy I loved so much. The plot is great, well thought. When you start this book, you just can't put it down before finishing it. Amy is an awesome author, she amazes me with her stories. I really hope she will continue in this fantasy genre because it suits her so much. The Bird and The Sword has a lot of power, it vibrates, and take your breath away. So much for a book but that the truth. A must read.

J’ai toujours beaucoup apprécié les romans de Amy Harmon et j’étais très curieuse de découvrir l’auteure dans un registre totalement fantasy. Le résultat ne s’est pas fait attendre, des les premières pages, j’ai su que j’aimerai ce livre.

The Bird and the Sword est un roman fantasy comme je les aime, divinement bien écrit. Amy Harmon a une plume exceptionnelle qui fait passer tellement de choses, en particulier des sentiments forts et profonds. Elle manie les mots avec une telle brillance qu’on en a le souffle coupé. C'est tellement magique, magnétique et addictif qu'on lit ce livre d'une seule traite. Honnêtement, j'espère que Amy va continuer dans ce registre car il lui va à merveille. 

Alors qu'elle a 5 ans, Lark voit sa vie transformée à jamais. Au royaume de Jeru, il existe des gens dotés de pouvoirs particuliers et Lark en fait partie. Tout comme sa mère, la jeune demoiselle est une Conteuse qui sait contrôler les mots et leur donner une réelle consistance. Un soir, le roi leur fait une visite surprise et surprend la magie à son oeuvre. Très vite les choses s'accélèrent et la mère de Lark est assassinée non sans avoir lancé une malédiction qui touchera non seulement sa fille mais aussi le roi et son propre fils. Une malédiction qui pèsera lourd sur chacun d'eux et qui nous conduira aux futurs événements.

Quinze années ont passé et Lark est toujours muette. Fille du second héritier du trône, Lark ne s'entend pas avec son père qui ne rêve que de devenir roi. Son obsession l'amènera à faire des alliances dangereuses afin de faire tomber le Souverain actuel: Tiras. Tiras est un jeune roi plein de bonne volonté mais au caractère dur. Depuis quelques temps, il est à la merci d'une guerre sans fin contre les Volgars, des étranges créatures mi-hommes, mi-oiseaux qui détruisent tout sur le passage. Afin de réduire cette menace, le roi avait exigé que tout Seigneur envoie une armée pour soutenir les combattants. Or c'est précisément ce que le père de Lark n'a pas fait...Pour exiger obéissance, Tiras emmène Lark en otage à la Capitale...

On pense alors suivre Lark en tant que prisonnière mais il n'en est rien. Très vite, entre la jeune femme et le roi se tisse un lien très particulier: en effet, Tiras est le premier à entendre les pensées de Lark et de communiquer avec elle. Les deux jeunes gens se rapprochent malgré eux et c'est en toute logique que les sentiments s'en mêlent. Si Lark se montre encore fragile, Tiras cache un lourd secret mais dévoile une personnalité fort intéressante. J'ai trouvé que les deux personnages présentaient une très belle alchimie, crédible et durable. Dans un contexte comme celui là, la romance n'est pas le point central mais reste bien ancrée. On ne peut que s'attacher à eux et espérer qu'ils s'en tirent à bon compte. Personnellement j'ai adoré autant Lark que Tiras. Deux contraires qui s'attirent et qui se complètent à merveille. 

L'intrigue est tout aussi passionnante mêlant découvertes, révélations et surtout beaucoup d'action. Nos héros n'ont pas beaucoup de répit face à cette guerre qui fait rage contre les Volgars mais aussi contre ces ennemis au sein de la Communauté qui veulent voir Tiras tomber. C'est aussi politique que violent mais totalement prenant. On tremble avec les personnages qui tentent de sauver le monde tout en se préservant. J'ai adoré comme Amy Harmon a construit son histoire qui va crescendo. Elle arrive à nous captiver des le départ et à maintenir notre curiosité tout le long. Au delà de son aspect purement fantasy, The Bird and The Sword a indéniablement une aura de mystère et de magie qu'il faudra percer. Un pur régal. 

Un roman magnifique, qui pose un background fort intéressant, mais qui met surtout en scène des personnages fabuleux, à la personnalité attachante et unique. Amy Harmon fait encore des merveilles grâce à sa plume et à son talent. Que vous dire, The Bird and The Sword est un must read en matière de fantasy et je vous le conseille les yeux fermés. Vous serez transportés. 

mercredi 30 septembre 2015

L'infini + un de Amy Harmon

infini et un

 

  • Nom: L'infini + un de Amy Harmon
  • Lu en: français
  • Pages: 423 pages
  • Sorti le: 17 septembre 2015
  • Editeur: Collection R
  • VO: paru sous le nom Infinity + One le 8 juin 2014


Superstar internationale, Bonnie Rae Shelby a tout pour elle : l'argent, la beauté, la gloire et... l'envie d'en finir avec la vie.
Finn Clyde, lui, n'est rien et ne possède rien, à part son intelligence et son cynisme à toute épreuve. La seule chose qu'il demande : qu'on lui donne enfin sa chance.
Une main tendue et quelques coïncidences plus loin, et les voilà engagés dans un périple qui pourrait les transformer que les anéantir.
Une romance addictive ou il est question d'étoiles filantes, aussi bien de cages plus ou moins dorées et de destinées forgées envers et contre tout.

Un grand merci à la Collection R pour l'envoi de ce livre.

Amy Harmon est définitivement une auteure talentueuse. Après nos faces cachées, voilà que je me suis plongée dans Infini + Un, sans vraiment savoir ce qui m'attendait. Commencé par curiosité un matin, je ne l'ai plus lâché jusqu'à la fin. J'ai vraiment beaucoup aimé cette lecture qui m'a fait passer de beaux comme de tristes messages. 

Avec ce roman, Amy nous entraine dans un road trip aussi improbable que magique. La rencontre entre Finn Clyde et Bonnie Shelby était sans doute écrite dans les étoiles. Comment un ex détenu et une chanteuse à succès pouvaient ils se rencontrer? Le hasard? Je ne pense pas. La vie est imprévisible et ce qu'on vit au quotidien nous poussent à faire des choix, ceux là mêmes nous amenant à rencontrer des gens. Certains passent, croisent juste notre chemin, et d'autres chamboulent notre vie.

A travers ses personnages, l'auteure aborde certains sujets comme les liens familiaux, les sacrifices, la recherche de soi et l'amour. J'ai énormément aimé son approche de ces thèmes. En particulier en ce qui concerne la famille. Dans Infini + One, on assiste à deux extrêmes. Si Bonnie ne surmonte pas la perte de sa soeur pour qui elle aurait tout donné,en revanche, elle n'éprouve aucun lien envers ses frères si ce n'est un nom de famille commun. Quant à sa grand mère, j'avoue que cette garce m'a fait grincer des dents. Quand la gloire et l'argent aveuglent, on finit par se foutre des liens familiaux. Tout ce qu'on veut, c'est rester sous les projecteurs et la grand mère l'a très bien démontré, au détriment de sa petite fille.

Bonnie et Finn sont deux personnages très attachants. Bonnie est une jeune femme perdue qui ne sait plus ce qu'elle attend de la vie, malgré le succès de sa carrière. On peut vraiment s'identifier à elle, tant elle transpire la sincérité. Bonnie a le coeur sur la main et reste simple. Son désarroi est touchant et je l'ai vraiment comprise. Parfois, on est tellement au bout du rouleau que les idées négatives prennent toute la place, et la seule issue qu'on trouve est la plus radicale. Mais dans cette noirceur, en général, on attend que quelqu'un nous tende la main. Et Finn a sauvé Bonnie, sans doute de toutes les manières possibles. Ce gars là est difficile à cerner au départ et pourtant, on éprouve pour lui beaucoup de sympathie. Finn est renfermé, doué en maths. Les nombres l'obsèdent. Alors quand les maths rencontrent la musique, ça donne une certaine poésie. Moi qui n'aime pas cette discipline, j'ai été intéressée par la vision et la passion de Finn.

Leur rapprochement est vraiment très beau à voir. Bien entendu, sur une semaine, j'ai trouvé un peu court mais dans le contexte je peux comprendre. Ces deux jeunes gens se découvrent l'un l'autre comme ils se redécouvrent eux mêmes et c'est magnifique. Malgré quelques situations un peu trop tirées par les cheveux et arrivées à point nommé, le road trip est palpitant, touchant, énervant et passionnant. 

En résumé, on ne peut que partager les émotions et les sentiments de Bonnie et Finn ou plutôt Bonnie et Clyde. J'ai adoré comme l'auteure a lié les deux histoires tout en donnant à ses personnages une personnalité bien différente mais tout aussi charismatique. Le style de Amy est toujours aussi beau et rend la lecture fluide et agréable. Avec Bonnie et Finn, c'est comme si nous étions installés sur la banquette arrière à suivre leur périple vers le bonheur, l'amour et le renouveau.

dimanche 18 janvier 2015

In My Mailbox (115)

IMM115

Salut à tous! En ce mois de janvier j'essaie de faire le challenge 0 achat (juste exception faite pour Never Never de Colleen Hoover) mais malgré tout, je reçois de belles choses dans ma BAL! Tout d'abord, je remercie chaleureusement la Collection R pour l'envoi de la version définitive de Nos faces cachées de Amy Harmon. Un roman que j'ai déjà lu en épreuves non corrigées fin décembre et dont vous pouvez lire mon avis. Une vraie petite perle! Ensuite, grande, grande surprise lorsque j'ai vu l'enveloppe avec La Martinière! Je n'avais même pas su que j'avais gagné au grand concours de Noel chez Les Reines de la nuit! Aussi, quelle ne fut pas ma joie de découvir que j'ai remporté The Vincent Boys de Abbi Glines!!! Il s'agit de la version non censurée avec une nouvelle couverture... encore mieux :p Voilà pour cette semaine! Et vous?

Icon in my mailbox ok

jeudi 1 janvier 2015

Nos faces cachées

nos faces cachées

  • Nom: Nos faces cachées de Amy Harmon
  • Lu en: français
  • Pages: 437 pages
  • Sorti le: 22 janvier 2015 
  • VO: paru sous le nom "Making faces" en octobre 2013

Ambrose Young est beau comme un dieu. Grand, musclé, les cheveux jusqu'aux épaules et des yeux de braise qui vous transpercent le coeur. Le genre de beauté que l'on retrouve en couverture des romances, et c'est peu de dire que Fern Taylor en connaît un rayon. Elle en lit depuis ses treize ans. Mais peut-être parce qu'il est si beau, Ambrose demeure inatteignable pour une fille comme Fern. Jusqu'à ce qu'il ne le soit plus...

Un grand merci à la Collection R pour l'envoi de ce livre.

J'attendais ce roman avec grande impatience et aussitôt reçu, aussitôt lu. Ce fut un très beau cadeau de fin d'année, autant vous dire que je l'ai dévoré. Je suis ressortie de cette lecture très émue. Nos faces cachées, c'est un sacré roman qui vous offre une très belle leçon de vie.

Que dire face à ce livre? Je peine à trouver les mots justes pour vous décrire mon ressenti. L'histoire d'Ambrose Young, de Fern Taylor, de Bailey, de Rita, de Paul, de Grant, de Beans, de Jesse, elle vous touche au plus profond de vous. Je me suis tellement attachée à ses personnages! Chacun fait passer un message, chacun a son rôle à jouer. Ces vies là sont liées les unes aux autres à jamais. Et c'est émouvant à en pleurer.

Oui, ce roman m'a émue. Parce qu'il vous donne une sacrée claque. Il vous dit que la vie, c'est ici et maintenant. Il vous dit que les choix que vous faites font de vous ce que vous êtes. Que sous une belle apparence physique se cache une tout autre apparence: celle du coeur. Il vous dit que souvent, l'emballage ne fait pas le contenu. Que ce qui importe c'est ce qu'on ressent au fond du coeur. Et nos personnages vont vivre tout ça. Mais pas seulement. Ils vont aussi comprendre l'amitié profonde, l'amour, l'espoir, la solitude, la mort, la vie, les croyances. Amy Harmon arrive à traiter de tous ces sujets avec habileté à travers chacun de ses personnages. Et ça les rend encore plus beaux. Parce qu'ils vivent ce que chacun peut traverser à un moment donné. Mais l'espoir est toujours là. L'optimisme d'avancer, en accepter son passé et en vivant au présent. 

J'ai aimé chaque personnage. Ambrose parce qu'il se cache derrière son physique et parce qu'il ne veut décevoir personne. Mais qui perd ce qu'il pensait acquis et souffre de la disparition de ses amis. Fern parce qu'elle est naturelle et spontanée. Paul, Jesse, Beans, Grant pour leur amitié sans faille. Rita pour sa naïveté. Mais surtout Bailey pour son incroyable leçon de vie. Je pense que c'est lui qui m'a le plus remuée. 

Nos faces cachées est un concentré d'émotions. Il vous touchera inévitablement. Il représente tous les aspects de la vie. On ne peut pas être indifférent à l'histoire de ces personnages. Ce roman est à lire absolument. Un presque coup de coeur!!