► ► Livres
Bilan des lectures Calendrier des parutions Chroniques Livres Chroniques Mangas Cover reveal Infos livresques In my Mailbox Jeux livresques Lectures communes Lire en VO Mes Conseils livresques Rendez-vous littéraires Sommaire des chroniques
► ► Musique & Cinéma
Critiques cinéma Critiques musicales Sommaire général
► ► Hello World
Hello Japan Rencontres extraordinaires Salons & Dédicaces
► ► Graphisme
Coulisses de mes créations
► ► Mirrorcle World
Anciens designs Concours Les Binômes Les blogs à visiter Mes chroniqueuses Qui suis-je?
► ► Autres Rendez-vous
Autour du blog Booktube Challenges & Tags Dear Friends Lifestyle
vendredi 13 novembre 2015

The Revolution of Ivy [The book of Ivy #2] de Amy Engel

the revolution of ivy

 

  • Nom: The Revolution of Ivy [The Book of Ivy #2] de Amy Engel
  • Lu en: français
  • Pages: 322 pages
  • Sorti le: 5 novembre 2015
  • Editeur: Lumen 
  • VO: sorti sous le même nom le même jour 

Condamnée à l'exil pour ses crimes, Ivy se retrouve seule au-delà de la barrière qui protège les siens d'un monde hostile, dévasté par l'arme atomique des décennies plus tôt. Trahie par sa famille, abandonnée par Bishop, elle doit quitter Westfall et s'enfonce dans la nature sauvage et découvre qu'elle est habitée. Cette année, mon tour est venu. Mais la ville où elle est née se tord dans les convulsions d'un coup d'État, et le chaos ne tarde pas à régner. C'est un Bishop différent qui débarque dans le camp où Ivy s'est réfugiée, un Bishop qui a découvert, entretemps, plus d'une vérité. Il est temps pour la jeune fille de décider ce qu'elle compte faire : se venger ou... faire la révolution ?

Quelle ne fut pas ma joie de gagner ce livre au concours Lumen! Aussitôt reçu, aussitôt lu. The Revolution of Ivy se lit d'une traite. Un cran en dessous de son prédécesseur, j'ai tout de même beaucoup apprécié ma lecture. Ce second et dernier tome clôture très bien le dyptique.

A la fin de The book of Ivy, la jeune femme se retrouve de l'autre côté de la barrière. Un moment insoutenable mais qui débouche sur une partie de l'intrigue plutôt prévisible: la survie et l'adaptation d'Ivy à cette nouvelle vie. Le début est des lors un peu lent. Ivy, seule, tente de rester debout dans un monde hostile. Mais c'est sans compter sur la faim qui la tenaille et le danger qui l'entoure. Après une très mauvaise rencontre, Ivy tombe sur deux petits nouveaux, qui feront partie de ce second tome.

Grâce à Ash et Caleb, Ivy se reconstruit peu à peu. Ces deux personnages sont assez attachants quoi qu'un poil clichés. Leur personnalité reste en surface mais ils dégagent assez de présence pour qu'on les apprécie. Pendant un temps, Ivy va évoluer avec le duo avant d'intégrer la vie au Camp. Jusqu'à ce que Bishop ne fasse sa réapparition et que les événements s'enchainent...

Retrouver Bishop fut une véritable bulle de tendresse et d'amour. J'aime beaucoup ce personnage. Il fait complètement rêver. C'est rare un héros masculin dans son genre. Bishop est droit, respectueux mais surtout doux envers les autres. Il irradie d'amour et ça se ressent à des kilomètres. Ivy a énormément de chance! Et il lui en a fallu du temps pour enfin l'admettre et l'accepter. Dans ce tome, la jeune fille ne fait pas toujours les bons choix. Elle veut s'endurcir et se montre parfois détestable. Je ne l'ai pas toujours approuvée surtout en ce qui concerne Bishop. Heureusement, elle se rend vite compte que ce gars là, il est unique et qu'il est  tout ce qui compte. Petit à petit Ivy ouvre son coeur et ose penser à un avenir avec sa nouvelle famille. 

Ce tome met encore une fois en avant les liens familiaux. Nous définissent-ils? Doit on agir selon eux? Pas vraiment. Se libérer d'un passé, construire un futur, choisir celui qu'on aime et ceux qu'on considère comme sa famille malgré l'inexistance de liens de sang, c'est le gros message de The Revolution of Ivy. A travers les révélations et rebondissements, on comprend que ce sont nos choix à nous, qui nous définissent.

Malgré une intrigue plus lente, et un peu prévisible, ce dernier tome conclut très bien la série à mes yeux. Amy Engel ne s'encombre de pas de détails superflus et va à l'essentiel. Bien qu'une certaine superficialité existe dans les événements, les sentiments et les émotions sont fortement présents. Que demander de plus? Tout y est pour en faire un dyptique vraiment à découvrir. 

lecture-commune

The Revolution of Ivy a fait l'objet d'une lecture commune avec Mathieu du blog The Shadow Books! Découvrez sans tarder son avis sur le roman!


mardi 7 avril 2015

The Book of Ivy [The book of Ivy #1]

the-book-of-ivy-tome-1-lumen-editions

  • Nom: The Book of Ivy [The Book of Ivy #1] de Amy Engel
  • Lu en: français
  • Pages: 342 pages
  • Sorti le: 5 mars 2015
  • VO: paru sous le même nom le 11 novembre 2014

Au nom de quoi seriez-vous prêt à tuer ? 
À la suite d'une guerre nucléaire dévastatrice, la population des États-Unis s'est retrouvée décimée. Un groupe de survivants a fini par se former, mais en son sein s'est joué une lutte de pouvoir entre deux familles pour la présidence de la petite nation. Les Westfall ont perdu. Cinquante ans plus tard, les fils et les filles des adversaires d'autrefois sont contraints de s'épouser, chaque année, dans une cérémonie censée assurer l'unité du peuple. Cette année, mon tour est venu. Je m'appelle Ivy Westfall, et je n'ai qu'une seule et unique mission dans la vie : tuer le fils du président que je suis destinée à épouser. L'objectif, c'est la révolution, et le retour au pouvoir des miens. Peu importe qu'un cœur de chair et de sang batte dans sa poitrine, peu importe qu'un innocent soit sacrifié pour des raisons politiques. Peu importe qu'en apprenant à le connaître, je fasse une rencontre qui change ma vie. Mon destin est scellé depuis l'enfance. Bishop doit mourir. Et je serai celle qui le tuera.

Ce livre me tente depuis sa sortie VO en novembre dernier. Aussi quand je l'ai reçu en cadeau, j'ai sautillé partout. Le roman est sorti en français tout récemment, les avis étaient de plus en plus nombreux et tous étaient unanimes: ce roman est une bombe. Après lecture, je ne peux qu'apporter ma confirmation à cette affirmation!

The Book of Ivy ne tire pas son épingle du jeu sur sa base dystopique. En effet, de ce côté le décor est similaire à toutes les autres dystopies du genre: le monde a subi une guerre mondiale qui a tout détruit, une poignée de survivants a tenté de se remettre debout et c'est ainsi qu'est née la ville de Westfall. Dans cette petite communauté entourée d'une grande barrière pour se protéger de l'extérieur, deux familles se détestent cordialement. D'un côté les Westall et de l'autre les Lattimer. Si les Westfall ont fondé la ville, ils n'en restent pas moins les perdants face aux Lattimer qui détiennent le pouvoir depuis bien trop longtemps.

Jusqu'ici, rien de bien neuf. Mais l'auteure introduit le mariage arrangé comme preuve de pouvoir suprême. Les filles et fils perdants devront marier un fils, une fille gagnante. Ainsi, personne n'oublie jamais que les Lattimer et leurs parties de la ville sont les plus forts. J'ai beaucoup aimé cette idée car elle va nous entrainer dans les relations humaines et non pas dans un recit dystopique banal. 

Ivy Westfall est promise à Bishop Lattimer à la place de sa soeur Callie. Depuis 2 ans, la jeune fille se prépare à cet événement, sachant que derrière le sacrement du mariage, elle a une mission à accomplir: tuer Bishop pour que la révolution se mette en place. Alors qu'elle pensait le fils du Président aussi insensible que son père, elle se rendra vite compte que Bishop a ses opinions bien à lui et qu'il est beaucoup plus agréable qu'il n'y parait. La mission devient alors impossible. 

Honnêtement, j'ai vraiment adoré Ivy et Bishop et le fait que l'auteure se concentre sur eux. Ivy voit ses convictions brisées et petit à petit elle se remet en question, sur ce qu'elle pense juste ou pas. C'est une héroine très intéressante et assez torturée. En effet, d'un côté, on sent toute la loyauté envers sa famille, de l'autre son amour grandissant pour Bishop. La jeune fille est tiraillée par ses sentiments et au final, elle m'aura époustouflée. La décision qu'elle prend est admirable et à la hauteur de ses croyances. Quant à Bishop, c'est un jeune homme mystérieux, mais doux. Il m'aura complètement fait craquer. On sent que le lien avec Ivy est de plus en plus fort et qu'il donnerait tout pour la protéger. Ce duo est juste magnifique!! 

Le reste de la galerie est tout aussi intéressant, en particulier les familles respectives des deux héros. On se rend compte très vite que tout ce qu'on pensait connaitre d'eux se révèle faux. Notre jugement est erroné. L'ennemi est-il bien celui qu'on croit? Doit-on tout sacrifier pour un désir de vengeance? Le bien d'autrui n'est-il pas la bonne excuse pour reprendre le pouvoir? Voilà autant de questions soulevées ici. Ce rythme soutenu entraine le lecteur dans un tourbillon d'interrogations et la seule chose à faire est de tourner encore et encore les pages. Et quand vient la fin, trop vite, on est complètement abasourdi et frustré.

En conclusion, ce roman est juste passionnant. Je n'en suis pas loin du petit coup de coeur. Je ne tiens pas à en dire plus si ce n'est: foncez les yeux fermés. The book of Ivy est une valeure sure écrit avec justesse et droiture, il vous emportera avec lui sans aucun doute!!