► ► Livres
Bilan des lectures Calendrier des parutions Chroniques Livres Chroniques Mangas Cover reveal Infos livresques In my Mailbox Jeux livresques Lectures communes Lire en VO Mes Conseils livresques Rendez-vous littéraires Sommaire des chroniques
► ► Musique, Séries & Cinéma
Critiques cinéma Critiques musicales Critiques séries Sommaire général
► ► Hello World
Hello Japan Rencontres extraordinaires Salons & Dédicaces
► ► Graphisme
Coulisses de mes créations
► ► Mirrorcle World
Anciens designs Concours Les Binômes Les blogs à visiter Mes chroniqueuses Qui suis-je?
► ► Autres Rendez-vous
Autour du blog Booktube Challenges & Tags Dear Friends Lifestyle
mercredi 18 septembre 2019

[Musique] Lindsey Stirling - ARTEMIS

artemis

  • Nom: ARTEMIS
  • Artiste: Lindsey Stirling
  • Genres: Pop, Classique, Electro
  • Sorti le: 6 septembre 2019
  • Pays: États-Unis 

Avec Artemis, son 5ème album, Lindsey Stirling signe son grand retour sur le devant de la scène. Proposant un concept très travaillé et abouti, ce nouvel album offre une identité musicale vraiment unique et originale. De quoi me charmer à la première écoute.

Le concept d'Artemis est basé sur la déesse de la lune. Il est dit que Lindsey s'inspire de cette analogie: pendant que la lune baigne dans les ténèbres, elle redevient toujours lumineuse. Ainsi, l'album devient une allégorie de l’espoir. L'artiste a présenté un bref résumé de l'action à coupler avec les titres des chansons. L’héroïne de l’histoire vient de «Underground» (la première chanson de l'album) dans un monde dystopique et doit aller à «The Upside» (dernière chanson de l'album). En chemin, elle rencontre différents types d'obstacles.

Avec cette compréhension du storytelling, l'album prend une tout autre dimension, plus profonde. C'est avec Underground que l'on plonge dans ce nouvel univers, et le moins que l'on puisse dire, c'est que le morceau vibre de charisme. Après les premières notes plus classiques, la composition s'envole avec comme point culminant son refrain. 

S'en suit Artemis, chanson éponyme de l'abum qui met en scène Lindsey incarnant la déesse de la Lune, qui semble d'abord perdue puis se préparer au combat au sein d'une forêt. Tandis que le clip est d'un esthétisme irréprochable, la piste est d'emblée mystérieuse et envoûtante, incluant quelques vocalises afin de monter crescendo vers un refrain entraînant et solide.

Til the Light Goes Out vient refermer de manière absolument magistrale ce trio de tête. Pour tout vous dire, il s'agit pour moi du meilleur morceau de cet album. L'ambiance est tellement unique, que j'en suis tombée amoureuse des la première écoute. Il y a un petit côté "exotique" que je n'arrive pas à placer, peut être des sonorités plus amérindiennes qui rendent la chanson vraiment originale. Un sans faute.

Après une telle entrée, le jeu se calme avec les prochaines compositions. Between Twilight sonne comme une douce mélodie pour nous aider à reprendre notre souffle, tandis que Foreverglow poursuit sur cette lancée en incluant cette fois-ci quelques lyrics chantées par Lindsey elle-même. Le titre est un peu plus entrainant mais tout aussi efficace.

Quant à Love Goes On And On, elle sonne plutôt comme une parenthèse dans notre voyage avec la déesse Artemis, le titre se détachant un peu du reste. Je suis moins fan de ce genre là, même s'il faut reconnaitre que la voix d'Amy Lee est toujours aussi plaisante. Avec Masquerade, le voyage reprend enfin. Malheureusement, même si le titre est très bien construit et porte à merveille son nom, je n'ai pas accroché à ses sonorités. J'ai davantage aimé Sleepwalking, qui aurait très bien suivi Forerverglow tant je trouve les ambiances similaires.

Darkside offre pour moi un tournant au disque, on sent qu'on se rapproche tout doucement de la fin. Encore un morceau original qui surprend au fur et à mesure, j'adore quand Lindsey joue en pinçant ses cordes, cela apporte toujours une autre dimension à ses chansons. The Upside est l'autre titre qui propose une collaboration, cette fois avec Elle King. Si j'ai apprécié la version instrumentale, assez enjouée, j'ai moins aimé la version chantée proposée en fin d'album. Concernant Guardian, il s'inscrit dans la continuité, c'est un morceau très agréable mais moins percutant que d'autres.

Je termine mon avis avec Aurora, un titre que je trouve vraiment léger et entraînant qui clôture bien cet album. Je trouve que ce titre reflète totalement l'espoir dont parlait Lindsey Stirling pour son album. De plus, avec un tel nom, on entrevoit enfin la lumière après les obstacles surmontés. Tout cela est très bien représenté au travers de la musique.


En conclusion, Lindsey n'est plus une artiste à présenter. Son talent est tout simplement indéniable. Avec Artemis, elle démontre encore une fois toute son originalité à travers un travail de qualité, prouvant qu'elle peut sans cesse se renouveller et proposer des concepts uniques. Ce nouvel opus m'a totalement convaincue et je ne peux que vous le conseiller, il regorge de quelques pépites à écouter !