► ► Livres
Bilan des lectures Calendrier des parutions Chroniques Livres Chroniques Mangas Cover reveal Infos livresques In my Mailbox Jeux livresques Lectures communes Lire en VO Mes Conseils livresques Rendez-vous littéraires Sommaire des chroniques
► ► Musique & Cinéma
Critiques cinéma Critiques musicales Sommaire général
► ► Hello World
Hello Japan Rencontres extraordinaires Salons & Dédicaces
► ► Graphisme
Coulisses de mes créations
► ► Mirrorcle World
Anciens designs Concours Les Binômes Les blogs à visiter Mes chroniqueuses Qui suis-je?
► ► Autres Rendez-vous
Autour du blog Booktube Challenges & Tags Dear Friends Lifestyle
mardi 20 septembre 2011

Fateful

51ttkru2rxL

  • Nom: Fateful by Claudia Grey
  • Lu en: anglais (328 pages) - sorti le 13 septembre 2011
  • Sortie VF: non prévue pour le moment

In Fateful, eighteen-year-old maid Tess Davies is determined to escape the wealthy, overbearing family she works for. Once the ship they’re sailing on reaches the United States, she’ll strike out on her own. Then she meets Alec, a handsome first-class passenger who captivates her instantly. But Alec has secrets....

Quel livre mais quel livre! Je peux dire que j'ai un petit coup de coeur! Fateful est un roman que j'attendais avec impatience, autant dire que je l'ai dévoré! Avouons qu'il propose vraiment un scénario original: en plus de la touche paranormale digne d'un bon Young-Adult, imaginez vous en 1912, embarquer sur le célèbre TITANIC. L'histoire de ce bateau m'a toujours fascinée, tout comme le film que j'ai vu au cinéma à l'âge de 12 ans. Depuis je crois que c'est le film qui m'a toujours le plus touché. Alors un livre qui revisite son mythe, je ne pouvais pas passer à côté. Dans Fateful, nous allons suivre une servante, nommée Tess. Travaillant pour une famille riche - du moins en apparance - Tess veut tout recommencer à zéro une fois à New York. C'est donc pour elle une chance d'embarquer sur ce bateau immense. A travers ses yeux, on redécouvre tout le côté historique lié au Titanic et à l'époque: la différence entre les classes sociales est très marquée, l'auteure ne se prive pas pour nous le rappeler à chaque page ou presque. Mais Tess a un avantage sur ses compagnons de 3ème classe: elle a l'autorisation d'aller en 1ère classe pour s'occuper de la riche famille Lisle. On se ballade alors à bord du Titanic et on s'y croirait, grâce aux descriptions des lieux de l'auteure. Le plus visuel est bien sur cet escalier sous l'horloge....Sans oublier certains personnages importants comme Thomas Andrews, Mr Ismey, Jonh Jacob Astor et le Commandant Smith. Alors que Tess tente de faire son travail du mieux qu'elle peut au sein d'une famille qui cache bien des secrets et qui se déchire, elle rencontre Alec, un personnage énigmatique. Entre eux c'est le coup de foudre. Mais Alec est de 1ère classe....sans compter qu'il cache un lourd secret. Ce lourd secret, c'est tout l'enjeu du livre, la touche de paranormal qui mènera toute l'intrigue. Je ne vous en dit pas plus, bien que le vrai et long résumé en dit trop, je préfère laisser planer le mystère.  Le livre ne nous épargne pas, et nous prend aux trippes. On connait tous le destin du Titanic, donc on sait qu'il faut se préparer à ce qu'il coule. L'adrénaline est vraiment présente tout au long du livre, en particulier vers les 50 dernières pages. L'originalité du livre est qu'il continue encore bien après que le bateau ait coulé. Le Titanic est vraiment ici le côté rationnel du livre.  Sans oublier le plus important: L'histoire d'amour de Tess et d'Alec surpasse tout. Elle m'a fait penser pendant bien des moments à la romance de Jack et Rose dans le film. Ce dernier n'est pas oublié, certaines scènes y font penser. Mais Fateful a sa propre identité, son histoire, son originalité. Il m'a touché, et il m'a scotché. Si vous lisez en anglais, surtout n'hésitez pas à découvrir ce très beau et unique  livre.

Posté par CeReSu à 17:23 - - Commentaires [4]
Tags : ,

vendredi 16 septembre 2011

Firelight

6448470

  • Nom: Firelight (tome 1) by Sophie Jordan
  • Lu en: anglais (323 pages)
  • Sortie VF: le 15 octobre 2011 sous le nom "Lueur de Feu"

Marked as special at an early age, Jacinda knows her every move is watched. But she longs for freedom to make her own choices. When she breaks the most sacred tenet among her kind, she nearly pays with her life. Until a beautiful stranger saves her. A stranger who was sent to hunt those like her. For Jacinda is a draki—a descendant of dragons whose greatest defense is her secret ability to shift into human form.

Il est dans ma bibliothèque depuis janvier dernier. Mais suite à une lecture commune avec Marvin, je me suis lancée. J'ai tout de suite plongé dans l'ambiance du livre. Après tout c'est la première fois que je lisais un livre basé sur les dragons...ou plutôt leurs descendants. Jacinda est une Draki. Elle vit au sein d'un clan très stricte qui la surveille quasi jour et nuit. Pourquoi? Parce que Jacinda n'est pas une Draki ordinaire.... Promise à Cassian, le fils de l'actuel leader, Jacinda ne rêve que d'un peu de liberté. Alors qu'elle enfreint une loi en volant en pleine journée, notre héroine et son amie se font traquer. Une traque qui tourne mal, mais qui mettra en scène nos futurs protagonistes: outre Jacinda, nous ferons la connaissance du beau et mystérieux Will...A la suite de cet événement, c'est le moment que choisit la mère de Jacinda pour s'enfuir du Clan avec sa fille et la soeur jumelle de celle-ci, Tamra.  L'occasion de recontrsuire une nouvelle vie, tout du moins pour Tamra et sa maman.... Je ne vous dirai pas pourquoi mais il faut avouer que notre pauvre Jacinda va souffrir. En effet, sa condition de Draki l'oblige à vivre dans un climat particulier, tout le contraire du lieu choisi par sa famille.... Alors que les deux filles s'acclimatent très bien, Jacinda subit. La vie au lycée s'avère difficile, au contraire de sa soeur qui se conduit comme une Starlette. J'avoue que ce passage du roman est un peu banal, la vie au lycée est un peu cliché et déjà vu. Heureusement notre beau gosse Will va venir pimenter et chauffer notre héroine. Tout doucement les choses évoluent et plus on avance plus ça devient intéressant. Firelight ne propose pas de phase d'adrénaline pure et dure comme il est de coutume à la fin d'un premier tome, néanmoins ça ouvre grandement la porte au deuxième tome. Beaucoup de questions restent en suspens, le mystère est encore bien gardé concernant le rôle exact de Jacinda au sein de ce Clan qui la réclame tant.... Sans compter sur Will qui joue un rôle plus que déterminant! J'ai beaucoup apprécié ce personnage, certes un bad boy beau gosse mais assez mystérieux et intelligent pour sortir un peu du lot. Jancinda est intéressante mais elle garde trop ses pensées pour elle, elle subit de trop. Elle voudrait penser pour elle mais a peur de blesser les autres, alors elle se remet sans cesse en cause. J'espère qu'elle va s'endurcir un peu! Quant à Tamra, je ne l'ai pas trop appréciée. Elle agit comme une gosse capricieuse, elle m'est apparue jalouse de sa soeur, vous verrez pourquoi. Pourtant leur lien est fort et je sens que Tamra prendra plus de place dans Vanish. Concernant le style d'écriture, le tout est très fluide, très simple, le livre se lit vraiment très vite. Pas trop de descriptions des lieux ou personnages si ce n'est cette mention spéciale à la transformation de Jacinda en Draki: tout simplement flamboyant!


Posté par CeReSu à 18:00 - - Commentaires [2]
Tags : ,
mercredi 7 septembre 2011

Outside In (Inside Out #2)

9557418

  • Nom: Outside In (Inside Out #2) by Maria V. Snyder
  • Lu en: anglais (326 pages)
  • Sortie VF: le 1er décembre sous le nom "Outside In - Menacée"

 

Me? A Leader? Okay, I did prove that there's more to Inside than we knew. That a whole world exists beyond this cube we live in. And finding that led to a major rebellion - between worker scrubs like me and the snobby uppers who rule our world. Make that ruled. Because of me, we're free. I thought that meant I was off the hook, and could go off on my own again - while still touching base with Riley, of course. He's the one upper I think I can trust. But then we learned that there's outside and then there is Outside. And something from Outside wants In.

J'avais ce livre depuis quelques mois dans ma bibliothèque. A l'époque j'avais découvert le premier tome, Inside Out, en français sous le nom d''Enfermée". J'avais été charmée par cet univers si différent de mes lectures actuelles. Mais avec le flot des nouvelles sorties, la suite de ce premier tome s'est fait attendre dans mon armoire. C'est ce weekend que je me suis décidée à l'attaquer. Il me semblait parfait! Et il a tenu toutes ses promesses. N'ayant pas pu attendre la sortie VF, je me suis donc replongée dans ce monde en anglais. Il n'a pas été difficile de (re)prendre ses marques, bien du contraire. L'écriture de Maria V. Snyder est toujours aussi claire et fluide, tout est toujours bien expliqué. Comme je le disais, ce tome est vraiment à la hauteur du premier. J'avoue que le début a été assez lent: il faut bien resituer le contexte. Après tout, la vie dans le Cube est devenue légèrement (pour ne pas dire beaucoup) chaotique suite aux événements du tome 1. Les habitants tentent alors de cohabiter avec de nouvelles règles, chose qui n'est pas évidente. Bien entendu, au centre de tout ce petit remue ménage, c'est avec plaisir qu'on retrouve nos tourteraux et leur fine équipe: Trella l'héroine rebelle et son beau Riley. Dans cette suite, Trella est apparue sous un autre angle. Totalement overbookée, j'avoue qu'elle m'a quelques fois tapée sur le système, faisant les mauvais choix. Pour la bonne cause évidement; protéger ses amis. N'empêche, la belle en détresse n'arrive plus à gérer ses émotions et devient un peu trop sensible. D'autant plus que quelque chose cloche. Si tout le monde tente de réétablir l'équilibre du Cube, des choses étranges commencent: attaques diverses, explosions...la machine est en marche. C'est une course contre la montre qui s'installe, l'adrénaline monte et tout le monde devient suspect. L'intrigue prend alors son envol et il est difficile de lacher le livre. Avec Trella, je me suis sentie complètement perdue: qui croire? que faire? comment faire? Autant de questions qu'il faut vite résoudre car ce qui attend les Insiders n'est pas vraiment réjouissant. Si la sauce prend relativement bien, la fin est légèrement trop rapide à mon gout. Tous ces efforts et sacrifices, toutes ces émotions et ce stress pour "ça". C'était un peu trop rapide. Non loin d'être facile, bien du contraire, mais rapide. Certaines questions restent d'ailleurs en suspens mais la saga se termine avec ce deuxième tome. J'aurai aimé dix pages de plus pour mieux comprendre le pourquoi du comment, hélas. Nos héros sont néanmoins soulagés et peuvent enfin construire leurs nouvelles vies, cette fois unifiée, au nom du Cube et de tous les Insiders. Vous l'aurez compris, entre action, adrénaline, amour, suspens, on ne s'ennuie absolument pas dans cette suite et fin qui tient toute ses promesses.

lundi 22 août 2011

Wolfsbane [Nightshade #2]

7263429

  • Nom: Wolsbane (Nightshade #2) by Andrea Cremer
  • Lu en : anglais (390 pages) - sorti en juillet 2011
  • Sortie VF: novembre 2011

When Calla Tor wakes up in the lair of the Searchers, her sworn enemies, she’s certain her days are numbered. But then the Searchers make her an offer—one that gives her the chance to destroy her former masters and save the pack—and the man—she left behind. Is Ren worth the price of her freedom? And will Shay stand by her side no matter what? Now in control of her own destiny, Calla must decide which battles are worth fighting and how many trials true love can endure and still survive.

Coup de coeur! Alors que j'avais apprécié "sans plus" le premier tome, Nightshade (voir ma chronique ici), j'ai adoré Wolfsbane! Je n'avais pas prévu de le lire en anglais puisque j'ai commencé la série en français mais à la vue des avis enthousiastes partout sur le net, je n'ai pas résisté. Et que j'ai bien fait! Après avoir pris mes répères (et oui redécouvrir ce monde en anglais n'était pas évident car la traduction française diffère un peu sur certains termes), il ne m'a pas fallu longtemps pour me laisser engloutir par l'histoire. On retrouve Calla, une semaine après les événements du tome 1. Les choses sont défintivement graves: c'est la guerre. Tout ce en quoi Calla croyait est faux. Retenue chez ses "ennemis", les Chercheurs, Calla apprendra à leurs faire confiance mais surtout à devenir leurs alliée.  Avec notre héroine, on découvre une multitude de nouveaux personnages. C'est l'un des nombreux points forts du livre car cela donne un vent de renouveau à l'histoire, celle-ci s'étoffe et s'envole. Car oui, si Nightshade mettait en place le monde dans lequel évoluent les loups, Wolfsbane ne nous donne aucuns répis et continue sur sa lancée en nous offrant action et émotion. Alors que son monde tombe en ruine, Calla doit faire preuve de courage: c'est elle l'alpha. Mais il faut avouer qu'elle souffre beaucoup. J'ai trouvé qu'elle avait fortement changé par rapport au tome 1, ici Calla se remet sans cesse en question et pense vraiment aux gens qu'elle aime avant elle même. Ses amis lui manquent, elle plus qu'inquiète et complètement perdue face à tous ces événements ainsi que ses nouveaux amis. Sans oublier qu'entre Shay et Ren, son coeur balance plus que jamais! Pour les fans de Ren, celui-ci n'apparait pas beaucoup mais Calla y pense régulièrement, de ce fait il n'est pas oublié. Entre Shay, le garçon doux qui lui apporte la stabilité et Ren qui éveille en elle le feu du désir, Calla est bien souvent perdue. Pourtant elle sait qui est son véritable amour, mais ne peut s'empêcher de craquer. D'ailleurs, le 1er chapitre du tome 3, en ligne sur le site de l'auteure, commence de manière très très hot! Le triangle amoureux sera plus que jamais sur le devant de la scène dans Bloodrose! Bref, pour en revenir à Wolfsbane, ce tome offre beaucoup de réponses aux questions laissées en suspens dans le 1er tome. Les personnages sont vraiment intéressants, autant ceux qu'on connaissait déjà que - et surtout- les nouveaux. Un livre qui ouvre donc la porte au 3ème roman où Calla n'aura pas droit à l'erreur et devra faire les bons choix.

Et parce que j'ai partagé cette lecture avec Jordan, vous pouvez lire sa très belle chronique sur son blog!

vendredi 19 août 2011

Forsaken - The Demon Trappers

8534899

  • Nom: Forsaken - The Demon Trappers (tome 1) by Jana Oliver
  • Lu: en anglais (422 pages) - sorti en 2011
  • Sortie VF: prévue, date non connue (2012)

Seventeen-year-old Riley, the only daughter of legendary Demon Trapper, Paul Blackthorne, has always dreamed of following in her father's footsteps.  The good news is, with human society seriously disrupted by economic upheaval and Lucifer increasing the number of demons in all major cities, Atlanta’s local Trappers’ Guild needs all the help they can get – even from a girl. When she’s not keeping up with her homework or trying to manage her growing crush on fellow apprentice, Simon, Riley’s out saving distressed citizens from foul-mouthed little devils – Grade One Hellspawn only, of course, per the strict rules of the Guild. Life’s about as normal as can be for the average demon-trapping teen. But then a Grade Five Geo-Fiend crashes Riley’s routine assignment at a library, jeopardizing her life and her chosen livelihood.  And, as if that wasn’t bad enough, sudden tragedy strikes the Trappers’ Guild, spinning Riley down a more dangerous path than she ever could have imagined. As her whole world crashes down around her, who can Riley trust with her heart – and her life?

Voilà un livre qui tire bien ses épingles du jeu! Forsaken est un roman vraiment prenant à l'ambiance bien particulière et nouvelle. Riley a 17 ans, et comme fille bien bornée, il n'y a pas mieux qu'elle. Alors qu'elle évolue dans un monde dangereux, la jeune fille n'a qu'une idée en tête: devenir piègeuse de démons, comme son père, réputé excellent dans ce domaine. Car oui, dans la ville où vit Riley, tout est - ou presque- apocalyptique. Nous sommes en 2018 et notre monde n'est plus vraiment ce qu'il était: entre les piegeurs et traqueurs de démons, les démons eux-mêmes, les sorcières et les anges,difficile de croire à une vie normale. Sans compter que la crise économique a changé beaucoup les choses: Ainsi les jeunes vont à l'école soit dans une ancienne grande surface, soit dans un ancien Starbuck, recevant des cours donnés par des professeurs pas toujours bien compétents. Si la technologie fonctionne encore bien, le niveau de vie est bas: vieux hotels transformés en petit appart, le marché aux puces pour trouver vos vêtements....bref un tableau pas très joli mais où les personnages semblent s'être acclimatés. Alors que Riley est enfin acceptée comme piégeuse au sein de la communauté exclusivement composée de mâles, les choses tournent mal, très mal. La vie de Riley, chamboulée, la propulsera au coeur du danger, mais la rendra aussi vulnérable. Sa tristesse se ressent à chaque page et on ne peut que compatir avec elle. Heureusement, dans ce monde de bruts, elle peut compter sur Simon, le gentil gars pour qui elle s'entiche. La romance est très peu présente, et fait par moment un peu "tache" dans toute cette atmosphère, mais ça détend quelque peu le lecteur. Si la narration suit en majorité Riley, quelques fois, le point de vue est changé: on suit alors Beck, le coéquipier du père de Riley. Beck est un personnage mystérieux, qui se cache derrière une grosse carapace. Difficile de lire en lui, Beck parait plutôt comme un gros dur. Malgré sa "froideur", c'est quelqu'un de touchant, j'ai beaucoup aimé le suivre. Sans compter qu'avec Riley, il provoque pas mal d'étincelles! Leur relation promet de belles choses pour la suite! Dans Forsaken, impossible de s'ennuyer, l'action est présente tout le long du livre. La fin nous laissera un peu perdu mais tout ça nous incite à lire la suite, avec surement, pas mal de rebondissements. Un livre que je vous conseille vraiment!


samedi 13 août 2011

Ripple

7912474

  • Nom: Ripple by Mandy Hubbard
  • Lu en: anglais (280 pages) - sorti en juillet 2011
  • Sortie VF: non prévue

Lexi is cursed with a dark secret. Each day she goes to school like a normal teenager, and each night she must swim, or the pain will be unbearable. She is a siren - a deadly mermaid destined to lure men to their watery deaths. After a terrible tragedy, Lexi shut herself off from the world, vowing to protect the ones she loves. But she soon finds herself caught between a new boy at school who may have the power to melt her icy exterior, and a handsome water spirit who says he can break Lexi's curse if she gives up everything else. Lexi is faced with the hardest decision she's ever had to make: the life she's always longed for - or the love she can't live without?

Avec Ripple, je savais sur quel terrain m'aventurer: les sirènes. Lexi est maudite. C'est une sirène. Tous les soirs, elle est attirée par l'océan et est obligée de nager. Sauf que Lexi n'avait pas été préparée à ce changement. Lors de son 16ème anniversaire, La magie opère et Lexi se sent irrémédiablement attirée par l'océan...sauf que ça tourne très mal. Deux ans après, Lexi, renfermée sur elle même, avance seule. Pas d'amis. Plus d'amis. Chaque jour est un supplice à vivre. Tout le lycée la hait et lui fait savoir....sauf Cole. Le jour de son 18ème anniversaire, Lexi découvre véritablement ses origines et sait ce qu'elle est vraiment. A partir de ce moment c'est comme si le monde s'ouvrait denouveau à elle. Ses amis la réintègrent au sein du groupe et Cole est plus présent que jamais....Bien entendu tout ce bonheur ne peut pas durer, Lexi en est consciente. Elle fait alors tout pour protéger ceux qu'elle aime quitte à mettre de la distance....Jusqu'au jour où son chemin croise Erik, le petit nouveau. Jusqu'ici totallement effacé, Erik prend de l'ampleur dans l'histoire. Son rôle est déterminant et Lexi finira par se rapprocher de lui. Ce changement de situation est tout à fait prévisible et on devine facilement ce qu'il va se passer. Néanmoins, cette partie du roman est très intéressante car très intense. J'avais eu beaucoup de mal à me plonger dans le livre tant son démarrage était lent. J'avais espéré rencontrer à nouveau le monde sous marin, comme dans Tempest Rising par exemple, mais il n'en est rien. Après coup, je dois dire que Ripple se distingue donc des autres romans dédiés aux sirènes. Il est unique, intrigant et donc très prenant vers les 50 dernières pages puisque son histoire s'éloigne des standards qu'on connait. La condition de Lexi aurait mérité d'être exploitée plus en profondeur mais le tout tient bien la route. Les personnages sont aussi tous très attachants et le roman transpire d'émotions, de sentiments. C'est finalement une belle découverte qui mérite qu'on sy attarde, je suis ravie d'avoir lu Ripple et je vous le conseille vraiment. Ripple nous fait passer un agréable moment de lecture.

Posté par CeReSu à 20:26 - - Commentaires [1]
Tags : ,
mercredi 10 août 2011

Wither

8525590

  • Nom: Wither (The Chemical Garden T1) by Lauren DeStefano
  • Lu en: anglais (358 pages) - sorti en mars 2011
  • Sortie VF: en aout 2011 sous le nom d'Ephémère

Obviously, something went terribly wrong. Genetic mutations have festered, reducing human longevity to twenty-five, even less for most women. To prevent extinction, young girls are kidnapped, mated in polygamous marriages with men eager to procreate. Sixteen-year-old Rhine Ellery, a recent victim of this breeding farm mentality, has vowed to break loose from its fetters; but finding allies and a safe way out is a challenge she can only hope she will survive.

Je ne pense pas trouver les mots justes pour cette merveille qu'est Wither. J'ai été complètement emportée par le monde créé par Lauren DeStefano, un monde qui n'est plus le nôtre, englouti par les mers et oceans, un monde où les jeunes adultes meurent à 20 ans pour les filles et 25 ans pour les garçons, un monde où être comme nous aujourd'hui, la 1ère génération, est un rêve. Dans cette société, il y a peu d'espoir, bien que quelque part au fond d'eux, ces jeunes gens espèrent voir un andidote arriver. C'est dans ce monde qu'évolue Rhine, kidnappée pour aller vivre dans une maison sans fin, entourée de sublimes jardins. Elle deviendra la femme de Linden, et soeur d'alliance de Jenna et Cecily. Avec elles, on découvrira la vie dans cette immense demeure où seul un étage leur est permis. L'atmosphère y est suffocante et comme Rhine, on profite de chaque sortie autorisée. Alors que Cecily, 13 ans, semble adorer cette nouvelle vie auprès de son mari, Jenna et Rhine ne peuvent que détester cette prison dorée. Alors que Jenna n'a plus qu'un an à vivre, Rhine, elle, ne pense qu'à s'enfuir. Durant toute notre lecture, nous la suivrons. Nous suivrons ces plans pour s'enfuir, sa détermination pour y arriver. Mais ça ne sera pas sans épeuves, notamment sur le plan émotionnel. "Tu es trop émotive Rhine". Ce sont les paroles de son frère jumeau qui lui manque tant. Et si Rhine est sensible, le lecteur ne peut que l'être. Qu'il doit être dur de vivre dans un monde comme celui là, où la liberté et le temps sont un luxe. J'ai vraiment beaucoup aimé le personnage de Rhine. Elle est tellement courageuse et forte. Au fur et à mesure de la lecture, on se rend compte que ses liens avec ses soeurs d'alliance se ressèrent, que malgré elle, elle apprécie Linden, mais finira par tomber amoureuse de Gabriel, un servant. Linden, le mari contrôlé par son père, un être sans coeur. Il m'a beaucoup touché car il n'a connu que cette vie. Pour lui tout cette illusion est naturelle, c'est un personnage qui ne se remet pas en question.  Quant à Gabriel, chacune de ses apparitions donne de l'espoir à Rhine. Il est doux et j'espère qu'on apprendra davantage à le connaitre dans Fever. Ce livre présente beaucoup de maturité et aborde une société différente de la nôtre qui pourrait peut être choquer. C'est un roman qui ne laisse pas indifférent tant il est beau, touchant. Sans oublier le style très poétique de l'auteure qui donne encore plus de valeur à Wither.  Il sortira en français sous le nom d'Ephémère ce 19 aout. Je ne peux que vous le conseiller!

Posté par CeReSu à 23:20 - - Commentaires [4]
Tags : ,
vendredi 5 août 2011

Starcrossed

9721690

Set on the island of Nantucket, STARCROSSED tells the tale of Helen Hamilton, a young woman whose destiny is forever altered when she meets Lucas Delos and tries to kill him in front of her entire high school. Which is terribly inconvenient, not only because Lucas is the most beautiful boy on the island, but also because Helen is so achingly shy she suffers physical pain whenever she is given too much attention.

Oh comme je déteste les cliffhanger! Et que dire, celui-ci a un air de déjà vu, on peut le comparer aisément à un livre très connu. Oui, pour une fois, je commence ma chronique à l'envers, par les points négatifs. Les 100 dernières pages ont été difficiles à lire, je n'ai pas apprécié la tournure des événements et la facilité avec laquelle les personnages l'acceptent sans rien remettre en cause, sans se défendre. Tout commençait bien avec Starcrossed, pourtant. Voilà un livre que j'attendais depuis longtemps. Ayant étudié durant 6 ans la mythologie romaine, j'étais très curieuse de découvrir ce roman traitant de la mythologie grecque - après tout on sait tous que les Romains se sont inspirés des Grecs en majeure partie - . Quel plaisir d'entendre parler de Troie, d'Hélène, de Paris et d'autres.... Vraiment j'ai adoré l'aspect mythologique de l'histoire et j'espère qu'elle sera encore plus développée dans le second tome. Avec ça, j'ai beaucoup apprécié les personnages, même ceux qui restent secondaires. Ils évoluent très bien et laissent parler leurs sentiments. Helen et Lucas sont deux héros intéressants. Leur relation est très belle, pas seulement amoureuse. L'esprit de famille est extrêmement mis en avant dans ce livre, ce qui m'a également beaucoup plu. La romance ne prend pas la place centrale et on peut connaitre - même un peu - chaque personnage. Là où ça se gâte, c'est après les 3/4 du roman, là où l'action est censée réellement décoller. Sauf que cette partie de l'histoire m'a littérallement énervée. Comme souvent dans les 1er romans d'une trilogie, on est face à un dilemne. Sauf qu'ici les personnages se résignent et là où ils faisaient preuve d'intelligence auparavant, ils acceptent les choses sans rien dire, sans se battre pour ce qu'ils veulent vraiment. C'est assez dommage, j'ai trouvé que les personnages perdaient un peu en profondeur. Sans parler du fait que j'ai eu l'impression que tout s'enchainait d'un coup, comme ça, l'air de rien. Cela dit, toute cette tension, toutes ces questions tiennent le lecteur en haleine et je me dois de lire la suite, Dreamless, pour savoir comment tout ça va évoluer. Starcrossed reste donc un bon livre, mais peut être pas exploité à fond comme il aurait dû.

lundi 1 août 2011

Hereafter

51_4viasp1L

Drifting in the dark waters of a mysterious river, the only thing Amelia knows for sure is that she's dead. With no recollection of her past life—or her actual death—she's trapped alone in a nightmarish existence. All of this changes when she tries to rescue a boy, Joshua, from drowning in her river. As a ghost, she can do nothing but will him to live. Yet in an unforgettable moment of connection, she helps him survive.

Hereafter est mon premier roman traitant de l'Au-delà et plus spécifiquement des fantômes. J'avoue que cet univers était vraiment spécial. L'ambiance de ce livre est très particulière: entre peur, tristesse, joie et amour, Hereafter mélange habilement toutes les émotions. Ce roman, c'est l'histoire d'une jeune fantôme, Amelia. Durant les premiers chapitres, nous découvrons le monde dans lequel elle évolue: l'afterlife. Amélia erre, sans se souvenir de son passé. Mais un jour, elle rencontrera Joshua, dans des circonstances un peu difficiles. Cette rencontre, ce sera un tout nouveau départ pour Amélia qui va se réveiller. Au fur et à mesure de l'histoire, Amélia découvrira, grâce à Joshua, des sensations perdues, des souvenirs égarés et surtout l'amour. Entre eux c'est vraiment passionnel. C'est vraiment très beau. Leur histoire est le point fort du livre car elle est très belle, très douce. On sent que les deux jeunes gens se vouent un amour sincère. Ensemble, ils vont vivre de tendres moments mais aussi quelques épreuves. Car si Amélia progresse dans son afterlife, tout n'est pas simple. Une intrigue assez intéressante se met en place, plantant un décor un peu stressant. L'intrigue, bien ficelée, nous laissera sur pas mal de questions à la fin, ouvrant la porte au deuxième tome. J'ai beaucoup apprécié l'écriture de l'auteure, fluide et authentique, nous permettant de comprendre ses personnages et leurs émotions, de les partager. C'est donc un bon roman que je vous invite à découvrir! Hereafter sortira en français fin septembre sous le titre Au-Delà!

Posté par CeReSu à 20:35 - - Commentaires [7]
Tags : ,
dimanche 24 juillet 2011

The Iron Knight [The Iron Fey #4]

TheIronKnightfinal

  • Nom: The Iron Knight [The Iron Fey #4] de Julie Kagawa
  • Lu en: anglais 
  • Pages: 358 pages
  • Sorti le: 26 octobre 2011
  • VF: parue en juin 2012 sous le nom "Le Prince Exilé"

Mon nom est Ash. Je suis le dernier fils vivant de Mab, la reine de la Cour d'Hiver, mais je suis mort à ses yeux le jour où j'ai transgressé ses lois pour l'amour de Meghan, la fille du roi d'Eté. Aujourd'hui, exilé, j'erre seul à la recherche de Meghan et ma quête n'aura de fin que lorsque je l'aurai retrouvée. Mais pour réussir, il me faudra d'abord conquérir ce qui manque à ceux de mon espèce : une âme humaine... » 

First, a big thanks to netgalley for allowing me to read this wonderful book. You know I love this series, I'm a huge fan of Julie Kagawa. And this book, this book! It was amazing!!! I was so glad to read Ash's point of view. Ash, my book boyfriend. I thought I knowed him but I was wrong. Ash is another person in this book, I learned to know him, his personality, his past. He is so charismatic and brave. His love for Meghan is so strong, it's just beautiful.

I was happy that, in this journey, Ash wasn't alone. Puck is always funny and a real friend for Ash. Grim... is Grim, a bit lunatic but I always loved him. And then, there is she. A big surprise in this book, but I will not tell you. This journey is just fantastic, full of aventure and friendship and more. I loved each page of this book. Julie is a masterpiece, her writing style is so good, as always!  This book is a must read. The world building by Julie, the characters, it's just perfect. I haven't enough words to convince you to read this amazing series. 

***

Tout d'abord, un immense merci à la maison Harlequin TEEN pour m'avoir permis de lire en avant première le 4ème volume de la saga The Iron Fey. Ce fut pour moi un immense privilège sachant que j'adore cette saga plus que n'importe quelle autre. Je ne sais pas trop quoi dire sur le livre à part qu'il a été fabuleux. J'avais déjà adoré les 3 premiers (en particulier The Iron Queen) mais celui-ci frappe aussi fort. J'ai été vraiment heureuse de lire les pensées de mon Ash *TEAM ASH FOREVER*. Je pensais le connaitre un peu mais il s'est avéré que non. Personne ne connait Ash jusqu'ici. Grâce à ses pensées, nous découvrons alors le vrai Ash. Nous découvrons son passé douloureux, mais aussi ses doutes, ses peurs, ses questions, sa douleur, son désespoir face à sa quête qui semble impossible. Mais Ash a toujours gardé espoir et n'a jamais reculé. Il a avancé, jusqu'au bout et s'est montré brave, courageux, vrai. Son amour pour Meghan est l'essence même de sa quête, et pour tout ce qu'il a fait, je crois que je l'aime encore plus!

Bien entendu, dans cette folle aventure, Ash n'est pas seul. Grimalkin fait son grand retour. Il est toujours fidèle à lui même, un peu trop lunatique mais j'ai toujours aimé sa manière d'être. Après tout, comme il le dit si bien, c'est un chat. Puck fait également partie de l'équipe. Il apporte inévitablement la touche de légerté et d'humour à cette histoire. J'ai vraiment beaucoup aimé sa relation avec Ash. Finalement, ils ont beau dire qu'ils sont ennemis, ce sont les meilleurs amis du monde, toujours là l'un pour l'autre quoi qu'il arrive. Ce lien d'amitié est vraiment très beau et nous donne une bonne leçon: les amis sont précieux...... Bien entendu, Meghan est toujours bien là, chacune de ses apparitions m'a donné des frissons. Elle reste toujours la Meghan, mais en plus charismatique. Enfin, à ma très grande surprise, il y a des invités de taille. Je ne m'y attendais pas et ce fut vraiment une sacrée révélation!

Comme déjà dit, le monde ici est bien différent des précédents volumes. L'ambiance est très sombre, très stressante. Je me suis sentie maintes fois frustrée! Julie a démontré ici toute son habileté à changer les situations en un clin d'oeil, à nous faire quasiment souffrir! On a pas le temps de se reposer, ni de souffler tant l'aventure est prenante, suffocante. Cela dit, son style d'écriture reste superbe, authentique, vrai. Ses descriptions des lieux ou encore des bagarres sont justes parfaites. C'est comme si nous aussi, nous faisions partie des compagnions de Ash à travers sa quête....

Je voudrai dire encore tellement de choses sur ce livre auquel je vais penser encore longtemps mais ce serait vous dévoiler une partie de l'histoire et je ne peux pas. Je préfère que vous découvriez cet univers par vous même, vous vous viviez chaque émotion comme j'ai eu le plaisir de le faire. En attendant, The Iron Knight confirme déjà ce que je pensais: la saga The Iron Fey est de loin ma préférée, ma plus belle lecture. J'ai très hâte de découvrir la nouvelle série de Julie Kagawa et surtout la nouvelle trilogie The Iron Fey avec Ethan, le petit frère de Meghan. Vraiment, que ce soit en anglais ou en français, lisez cette saga qui est juste fabuleuse et encore, je n'ai pas de mots devant une telle oeuvre ;)

Note: la fin du livre propose un guide de survie si jamais on se décide à s'aventurer dans le Nevernever! C'est juste excellent! La Faq l'est tout autant, c'est un plaisir de voir que Ash et Puck répondent également à nos questions!

Et parce que nous avons partagé cette lecture pas à pas ensemble, je vous présente la chronique de Tessie, du blog "ma petite bulle". Merci ma Tessie pour cette fabuleuse lecture commune!