► ► Livres
Bilan des lectures Calendrier des parutions Chroniques Livres Chroniques Mangas Cover reveal Infos livresques In my Mailbox Jeux livresques Lectures communes Lire en VO Mes Conseils livresques Rendez-vous littéraires Sommaire des chroniques
► ► Musique & Cinéma
Critiques cinéma Critiques musicales Sommaire général
► ► Hello World
Hello Japan Rencontres extraordinaires Salons & Dédicaces
► ► Graphisme
Coulisses de mes créations
► ► Mirrorcle World
Anciens designs Concours Les Binômes Les blogs à visiter Mes chroniqueuses Qui suis-je?
► ► Autres Rendez-vous
Autour du blog Booktube Challenges & Tags Dear Friends Lifestyle
samedi 11 juin 2011

Le livre de Saskia - T1: le réveil

51UcdsZbxCL

Saskia fête ses 18 ans et s'apprête à entrer en terminale, comme beaucoup de filles de son âge. Seulement, le jour de son anniversaire, son quotidien vire au cauchemar, enchaînant phénomènes incongrus et rencontres étranges. Quel secret recèle la pierre qu'elle porte au poignet depuis qu'elle a été trouvée aux portes d'un orphelinat, bébé ? Que lui veut Tod, mystérieux garçon qui la suit comme son ombre et ne se sépare jamais de son coutelas ? Et Mara, jeune fille froide et distante, qui parle une langue inconnue ? Peu à peu, Saskia plonge au coeur d'un monde aussi fascinant que terrifiant, peuplé de créatures ailées, de magie, de combats mortels et de prophéties troublantes. La voici embarquée dans une guerre séculaire dont elle était loin de soupçonner l'existence... Premier tome d'une saga héroïque, Le Réveil initie Saskia à un univers enchanté et singulier. Sa destinée s'accomplira-t-elle ?

J'ai lu ce livre un peu par "hasard", bien que je l'attendais avec impatience, je voulais attendre de terminer Possession avant de le commencer. N'arrivant pas à me concentrer sur ce dernier (l'univers est un peu compliqué, une relecture aura lieu cet été), je me suis plongée dans l'univers de Saskia. Et une fois commencé, je ne l'ai plus lâché! J'ai passé un très bon moment lecture, d'autant plus que c'était une VF. Je dois dire que l'univers de l'auteure est totalement fascinant, car unique. En effet, si la couverture révèle un détail qui a son importance, Marie Pavlenko nous emmène dans son propre monde. On plonge dans une nouvelle dimension, totalement inventée de A à Z par l'auteure. C'est indéniablement un des nombreux points positifs de ce roman. Du coup, on tourne les pages sans s'en rendre compte pour en découvrir davantage. Je n'ai pas été déçue de la mythologie proposée, bien du contraire, elle est vraiment originale et bien expliquée. Au fur et à mesure de notre lecture, on comprend mieux l'univers qu'entoure notre Saskia, l'héroine. J'ai beaucoup aimé son caractère. Saskia est une jeune fille douce mais avec un fort caractère, parfois perdue car se posant beaucoup de questions sur ses origines. Elle voue un amour infini à sa maman, et aime les ballades en forêt avec son chien. Plutôt réservée, elle arrivera à tisser des liens d'amitié avec Domitille et Antoine, ses camarades de son nouveau lycée. L'intrigue est vraiment bien menée car on reste tout de même les pieds sur terre, suivant Saskia au lycée, étudiant pour son BAC tout en découvrant avec elle ce monde étrange dont elle fait inévitablement partie. Puis il y a Tod et Mara. Deux personnages ayant un rôle très important. C'est avec eux qu'on trouve réponses à nos questions. Sans compter que Tod est encore une fois l'homme parfait, respecteux, intelligent....bref, Saskia l'aura bien vite compris! J'ai bien apprécié leur relation, intense et tout en douceur. La fin m'a beaucoup émue bien que je l'ai trouvée un peu trop précipitée. Celle-ci annonce d'ailleurs une suite qui sera vraiment palpitante car on entrera au coeur du sujet, au coeur du nouveau monde de Saskia.


jeudi 2 juin 2011

Summer's Crossing

11098871

A Midsummer's Nightmare? Robin Goodfellow. Puck. Summer Court prankster, King Oberon's right hand, bane of many a faery queen's existence—and secret friend to Prince Ash of the Winter Court. Until one girl's death came between them, and another girl stole both their hearts.  Now Ash has granted one favor too many and someone's come to collect, forcing the prince to a place he cannot go without Puck's help—into the heart of the Summer Court. And Puck faces the ultimate choice—betray Ash and possibly win the girl they both love, or help his former friend turned bitter enemy pull off a deception that no true faery prankster could possibly resist.

Alalalah là je me sens toute nostalgique!! Quel plaisir de retrouver Ash, Puck et le monde des Fés à travers cet ebook! J'ai vraiment aimé me replonger dans cet univers qui m'avait terriblement manqué. Ce petit ebook reprend là où on s'était arrêté avec The Iron Queen. Cette fois c'est Puck qui tient la narration, ce qui est assez intéressant car on peut enfin savoir ce qu'il ressent. A travers ses pensées, on se rend compte qu'i souffre de n'être que l'ami de Meghan. Cet aspect est assez touchant car Puck sait qu'il ne pourra pas être plus. Les petits flashbacks sur différents moments vécus dans les précédents tomes le prouvent. Mais Puck reste loyal envers Ash et même s'ils se proclament toujours ennemis, ils vivent ici une nouvelle aventure qui donne inévitablement le ton pour la suite dans The Iron Knight. Le style de Julie Kagawa reste toujours aussi unique, je me suis régalée!

Die For Me

9985697

DIE FOR ME is the first of three books about Kate, a sixteen-year-old American who moves to Paris after the death of her parents. It introduces a new version of the undead with revenants, beings who are fated to sacrifice themselves over and over again to save others’ lives. Kate finds herself falling for Vincent, who she discovers is not the typical French teenager he appears: he is something else entirely.

Aaah je suis tombée sous le charme de ce magnifique livre! Au départ, j'hésitais à l'acheter vu le sujet mais mes copines m'ont convaincue, encore une fois! Et je ne regrette pas. Die For Me est absolument à lire. Il sortira en français courant janvier 2012 (normalement)! Tout d'abord, quel plaisir de se retrouver à Paris! Kate et Georgia viennent de perdre leurs parents. Elles décident alors d'aller vivre avec leurs grands parents en France. Parfaites billingues, les deux filles connaissent déjà bien la ville Lumière pour y être allées tous les ans. Au début de l'histoire, on ressent toute la peine de Kate face à cette disparition. La jeune fille passe la majeure partie de ses journées, enfermée dans sa chambre. Tout le contraire de sa soeur, qui sort à droite et gauche. Un jour, Kate décide d'aller bouquiner sur une terasse d'un café histoire de voir du monde. Elle finira par y aller tous les jours et rencontrer celui qui la fera chavirer (et nous aussi): Vincent. Très vite, on comprend que Vincent n'est pas humain. Le livre ne le cache d'ailleurs pas, on sait que Vincent est un revenant. Ce qu'on ne sait pas, c'est tout ce que cela implique et c'est vraiment intéressant de découvrir la vie (difficile tout de même) d'un revenant. Entre Kate et Vincent, c'est quasi le coup de foudre. J'ai trouvé leur histoire tellement belle, romantique, sincère, tout en douceur. Le style d'Amy Plum est assez poétique et c'est très agréable à lire (petite mention auxquelques mots écrits en français dans le texte!). Avec nos tourteraux, nous allons revisiter Paris et ses endroits clés (les ponts connus, la Tour Eiffel, quelques musées et églises....). Kate, mise au parfum de la nature de Vincent et de ses amis, comprendra vite que le monde qu'elle connait n'existe plus. Au fur et à mesure du roman, la jeune fille ouvre son coeur et avance tant bien que mal, grandit. Son amour pour Vincent la transforme carrément. Bien entendu, au coeur de toutes ses révélations romantiques, une intrigue se trame. Elle est peut être un peu prévisible mais on ne s'ennuie quasi jamais dans ce monde fascinant. Les quelques dernières 50 pages sont assez prenantes car l'intrigue et l'action sont à leur sommet. Mais, au contraire de bien des livres, Die For Me propose une fin superbe, une vrai fin, celle qui vous fera sourire. Même si une suite est prévue, on referme le livre totalement enchanté.

Posté par CeReSu à 09:18 - - Commentaires [3]
Tags : ,
samedi 28 mai 2011

Divergent

9859820

In Beatrice Prior’s dystopian Chicago world, society is divided into five factions, each dedicated to the cultivation of a particular virtue—Candor (the honest), Abnegation (the selfless), Dauntless (the brave), Amity (the peaceful), and Erudite (the intelligent). On an appointed day of every year, all sixteen-year-olds must select the faction to which they will devote the rest of their lives. For Beatrice, the decision is between staying with her family and being who she really is—she can’t have both. So she makes a choice that surprises everyone, including herself.

Quel livre incroyable...Je crois que j'avais jamais lu un livre comme Divergent. Tellement mature. J'en suis encore toute retournée. D'emblée l'action s'installe et on s'enfile les 150 premières pages d'un coup. Tris vit dans un monde divisé en 5 factions: Abnegation (générosité), Dauntless (courage), Candor (Honneteté), Erudite (savant) et Amity (amitié). Le jour de ses 16 ans, Tris devra choisir sa nouvelle faction. Grâce à des test préalablement passés, ceux-ci lui indiquent le meilleur choix. Sauf que pour Tris, ça se complique. Ses résultats démontrent qu'elle n'est pas comme les autres....qu'elle est Divergente. Tris ne pourra jamais appartenir à une faction à part entière. Le milieu du roman nous emmène alors dans la nouvelle faction de Tris. Elle y suivra un stage d'initiation qui prouvera qu'elle est assez brave pour devenir un membre complet de la faction. Durant des centaines de pages, on souffre avec Tris. Il faut avouer que sa faction est sans pitié. C'est du chacun pour soi, tout le monde veut être premier du classement. Durant ce moment du roman, j'ai eu du mal à lire car la violence était fortement présente. Je trouvais aussi qu'on faisait un peu du "sur place". Puis les choses ont commencé à se préciser. Je ne vous raconterai pas de quoi il s'agit car ça gâcherait toute la découverte et l'avancement de la lecture mais ce monde dystopique qui proclame être parfait prépare une guerre sans merci. Dans cette ambiance lourde, Tris trouve aussi l'amour en la personne du hottisime Four. Entre eux, on sent l'attirance immédiate. Leur histoire démarre tard mais elle est très belle, on peut dire que ça chauffe entre eux d'ailleurs! Cette belle romance vient d'ailleurs apporter une touche de légerté au roman. Inévitablement on sent aussi qu'à deux, on se sent plus fort, Tris prend de plus en plus d'assurance. C'est un personnage très très fort et juste. Elle évolue de manière spectaculaire tout au long de l'histoire. Si le roman présente un creux donc, les dernières 150 pages sont pures adrénalines. La machine se met en place et c'est le chaos. On se demande comment on va survivre à ça. Car je dois dire que c'est toujours aussi violent, vraiment j'ai cru que je n'arriverai pas à le finir tellement c'est intense. J'ai fini ce livre les larmes aux yeux. L'histoire est loin d'être finie et on sait qu'un nouveau tournant sera pris dans le tome 2. Sincèrement, ce livre est incroyable. Il m'a autant captivée que scotchée.

Posté par CeReSu à 23:01 - - Commentaires [4]
Tags : ,
samedi 21 mai 2011

Nightshade - Lune de Sang

9665168

Calla Tor, jolie blonde de dix-sept ans aux yeux dorés, est en réalité une Protectrice, mi-fille, mi-louve. Son rôle est de servir les Gardiens, des sorciers qui veillent sur les humains depuis la nuit des temps. Calla a un destin tout tracé : descendante Alpha de la meute Nightshade, elle est promise à Ren Laroche, Alpha de la meute ennemie. Son univers bascule le jour où elle sauve la vie d’un humain, Shay, et tombe sous son charme. Les deux adolescents se rapprochent et tandis que Calla prend le risque de révéler à Shay tous les secrets de son espèce, ils comprennent que celui-ci est en réalité étroitement lié à son monde. Pris au piège d’un amour impossible, Calla et Shay découvrent,en explorant des documents confidentiels des Gardiens, des secrets dissimulés depuis trop longtemps aux Protecteurs...

Retour à la version française avec Nightshade, ce roman dédié aux loups! Je dois bien avouer que c'est le premier, véritablement, que je lis sur le sujet. Tout d'abord, j'ai beaucoup aimé cette lecture, la dévorant en 3 petites soirées (bon le livre est un gros pavé de 500 pages). J'ai trouvé l'univers intéressant et dans mes lectures actuelles, plutôt bienvenu. Le résumé dévoile pas mal de choses sur le roman, pour ne pas dire toute l'histoire donc je n'en parlerai pas vraiment. Ce que j'ai apprécié dans ce livre donc, c'est l'univers des loups. C'est un monde complexe dirigé par les Gardiens. Chaque gardien est le maitre d'une meute: la meute Bane et la meute Nightshade. Mais bientôt, une troisième se formera, avec les jeunes alphas des deux meutes: Calla et Ren qui devront s'unir lors d'une soirée spéciale. Ce sont eux que l'on suit au fur et à mesure. On comprend alors le fonctionnement de la meute à travers leurs patrouilles, leur comportement un peu à part, spécial. J'ai beaucoup aimé quand les protagonistes se transforment en loup. Nous rentrons alors dans leurs pensées partagées. Les descriptions de leurs ressentis en tant que loup sont très appréciables. L'héroine, Calla, a un caractère à double tranchant. C'est une alpha, forte et déterminée, mais quand elle est entourée de Shay ou de Ren, Calla se ramollit. En effet, entre les deux son coeur balance....ou presque. Ce triangle amoureux est assez intéressant. Car si Calla sait d'emblée qu'elle est amoureuse de Shay (et vice versa), elle ne résiste pas à Ren. D'ailleurs, il faut avouer qu'il y a une orientation quasi sexuelle dans ce livre. Calla serait passée à l'acte une dizaine de fois si elle s'était laissée aller! Cela dit, ce n'est pas vulgaire, on ressent juste le désir de Calla qui la transperce. Pour le reste, l'histoire met du temps à se mettre en place puis elle s'accélère. Les révélations vont très vite, et j'ai été surprise de voir la rapidité avec laquelle les personnages acceptent ces changements dans leur vie.  La fin propose une montée d'adrénaline. Malheureusement, j'ai trouvé ce petit combat un peu trop "vite vite". Quant à la toute fin, je dois avouer qu'elle est assez étonnante. Je ne sais pas dans quoi on s'embarquera dans le tome 2. Une chose est sure: tout ce qu'on savait des Gardiens, des Protecteurs et des Chercheurs est remis en question.

Posté par CeReSu à 21:16 - - Commentaires [9]
Tags : ,

mercredi 18 mai 2011

Unearthly

9975659

Clara Gardner has recently learned that she's part angel. Having angel blood run through her veins not only makes her smarter, stronger, and faster than humans (a word, she realizes, that no longer applies to her), but it means she has a purpose, something she was put on this earth to do. Figuring out what that is, though, isn't easy.

Voilà une lecture bien sympathique! J'en avais entendu énormément de bien et je suis assez ravie d'avoir lu ce livre. Cependant, ce n'est pas un coup de coeur pour moi. J'en attendais peut être un peu trop. Il faut dire que je l'ai commencé après Angelfire, du coup je l'ai trouvé un peu "mou". Sans compter que j'ai mis de côté ma lecture le temps de me plonger dans City of Fallen Angels. Je n'ai sans doute pas réussi à me plonger au coeur de l'histoire comme j'aurai dû. Soit, Unearthly reste vraiment très agréable. Il lui manque incontestablement cette dose d'adrénaline. Cela dit, l'histoire, basée encore une fois sur les anges, est assez intéressante car différente de ce que j'ai pu lire à ce sujet jusqu'ici. Clara sait d'emblée qu'elle est un ange. Elle a du mal à l'accepter au début et se pose beaucoup de questions. Clara a des visions, qui lui montre son futur, sa mission. Chaque ange a une mission bien précise qui se traduit par une vision. Clara sera obligée de déménager, pour se rapprocher de son but. On la suit alors pendant quelques mois, à l'école, se faisant des amis, et rencontrant l'objet de sa mission, Christian. Leur lien est assez spécial, difficile de le définir. Cela dit, Clara finira par se rapprocher de Tucker, un autre charmant jeune homme. Ils passeront beaucoup de temps ensemble. Leur couple m'a beaucoup plu, je les ai trouvé sincère, authentique, totalement passionné l'un par l'autre. Entre Christian et Tucker, Clara sait qui elle aime et ça se sent. Bien qu'elle hésite un peu au départ. Christian reste son but après tout. Leur lien est mystérieux, et à la fin, je dirai qu'il est surprenant, je ne m'attendais pas à ça. Du coup, j'attends de voir l'évolution dans le tome 2. A côté, même s'il manque un peu d'action à mon goût, on ne s'ennuie pas avec Clara: entre équitation, ski, rafting, pêche, tout y passe et tout est assez bien décrit, c'était très agréable. Côté intrigue, personnellement je me suis sentie aussi perdue que Clara. Il y a encore beaucoup de questions en suspens. Notamment, le pourquoi de cette mission (j'ai tout de même une petite idée). Le monde angelique reste encore un peu flou. On apprend certaines choses mais sans plus. Je sens aussi que la maman de Clara va amener beaucoup de réponses, son rôle est important selon moi. Je ne dévoilerai rien sur l'intrigue si jamais vous lisez le livre, c'est toujours mieux de découvrir les petits détails intéressants par soi même. Une lecture rafraichissante donc, idéale pour se détendre!

Posté par CeReSu à 21:27 - - Commentaires [3]
Tags : ,
dimanche 15 mai 2011

City of Fallen Angels

64580134 

City of Fallen Angels takes place two months after the events of City of Glass. In it, a mysterious someone’s killing the Shadowhunters who used to be in Valentine’s Circle and displaying their bodies around New York City in a manner designed to provoke hostility between Downworlders and Shadowhunters, leaving tensions running high in the city and disrupting Clary’s plan to lead as normal a life as she can — training to be a Shadowhunter, and pursuing her relationship with Jace. As Jace and Clary delve into the issue of the murdered Shadowhunters, they discover a mystery that has deeply personal consequences for them — consequences that may strengthen their relationship, or rip it apart forever.

Love, blood, betrayal and revenge: the stakes are higher than ever in City of Fallen Angels.

A l'heure où j'écris ces lignes, j'ai encore cette boule au ventre. Je me sens vide mais aussi très en colère. Je m'excuse d'avance mais ma chronique ne sera sans doute pas structurée.... *take a deep breath* Bon commencons par le début. Tout d'abord, je dois dire que j'ai fort apprécié le fait de retrouver mes personnages favoris en VO. J'appréhendais de le lire en anglais, vu que j'avais découvert la trilogie en français. Je dois bien avouer que j'ai adoré retrouver le monde des Shadowhunters en VO. Comme toujours, je trouve le récit plus authentique, les personnages plus "vrais" et en quelque sorte "matures". D'autant plus que le niveau d'anglais était relativement facile. Un véritable plaisir donc. Concernant l'intrigue, elle se pose tout doucement. On ne sait pas vers quoi on va se tourner puisque le tome 3 se termine plutôt bien. Je ne raconterai rien sur le déroulement de l'intrigue car ça gâcherait votre découverte mais elle est assez déroutante. Inutile de parler des dernières pages....Alors qu'on pensait que ça s'arrangerait, subitement ça s'empire en l'espace de 3 pages....Et franchement? C'est quoi cette fin? Raah je suis dans une rage folle! Et le mot est faible! Non franchement, de tous les livres que j'ai lu, cette fin est atroce! Comment on peut en arriver là? Que va-t-on subir dans le 5ème tome? Bref je vous dis pas dans quel état ça me met lol. Pour le reste, j'ai été très surprise de voir Simon en avant plan dans le roman. J'ai ebaucoup aimé le suivre car il essaie de trouver sa propre place au sein de ce monde hostile. Il est assez touchant et je m'y suis assez attachée. Et si Simon est un peu la vedette, ayant un rôle plus que déterminant dans l'intrigue, les autres se sont un peu effacés. Ainsi on voit très peu Alec et Magnus. Ils apparaissent seulement après la 2ème moitié du livre. Et heureusement car ils apportent la touche de légerté qui manquait à cette ambiance pesante et torturée. C'est un peu la même chose pour Isabelle et Maia au début bien que leur rôle s'etoffe au fur et à mesure de la lecture. On découvre aussi un nouveau, Jordan. Sa venue apporte un peu de "fraicheur" dans le livre bien que son histoire ne soit pas toute rose. Enfin, nous avons Jace et Clary. Clary et Jace. Oh misère. J'aurai aimé qu'ils puissent s'aimer librement, qu'ils puissent prendre le temps de se connaitre encore plus, qu'ils puissent juste être l'un avec l'autre. Ces deux-là sont fusionnels, à chacune de leur apparition, on sent qu'ils se consument l'un pour l'autre, c'est tellement....intense. Mais d'emblée on sait que les ennuis leur tomberont dessus. Et pas des moindres. Franchement, j'ai souffert avec eux et je souffre encore avec eux. Sans doute parce qu'ils font partie de mes personnages préférés. Ils méritent tellement! Et je me demande comment ils vont évoluer en sachant que....Bref je manque un peu de mots pour exprimer mon ressenti face à ce 4ème tome. Une chose est sure. Ou plutôt deux: de 1, lisez cette saga, c'est une des plus belles que j'aie lue, de 2, Cassandra Clare est décidément une auteure impresionnante.

vendredi 6 mai 2011

Angelfire

64200038

The Battle Has Begun.

When seventeen-year-old Ellie starts seeing reapers - monstrous creatures who devour humans and send their souls to Hell - she finds herself on the front lines of a supernatural war between archangels and the Fallen and faced with the possible destruction of her soul.

Wow. Je me demande comment j'ai fait pour attendre 2 mois avant de lire Angelfire alors qu'il était sagement dans ma bibliothèque. Ce gros pavé de 453 pages est une pure bombe. Je n'ai pas mis tout le résumé que propose goodreads car il spoile beaucoup trop l'intrigue et je pense qu'il serait mieux que vous découvriez par vous même cet univers fascinant. C'est la deuxième fois que je me plonge dans le monde des Anges, Archanges, Déchus et Démons. Il est intéressant de voir comme chaque auteur met sa patte personnelle à cet univers. Impossible ici de comparer Angelfire a un autre livre tant il est unique. L'histoire et l'intrigue sont assez complexes et bien menées, très bien même. Je ne vous la raconterai pas car ça risquerait de gâcher votre découverte. Impossible également de s'ennuyer tant il y a de choses à découvrir, tant l'action est présente. J'ai eu un petit coup de coeur pour Ellie et Will, les deux héros de cette saga. Ils sont beaux et courageux comme je les aime. C'est Ellie qui parle tout au long du récit et on peut dire qu'elle a de la suite dans les idées. Tantôt drôle, tantôt peu sure d'elle, tantôt perdue, Ellie a un caractère fort. Et quelque part, il vaut mieux. D'emblée, on sait qu'Ellie a une mission: tuer les Reapers qui mangent l'âme des humains et l'envoient tout droit en Enfer. Une mission qu'elle conduit depuis 500 ans à travers maintes et maintes vies. Car si Will, son beau et ténébreux gardien est immortel, Ellie ne l'est pas et finit par se réincarner au fur et à mesure des siècles. Chaque fois son réveil est plus difficile. Cette fois, il l'est davantage car Ellie ne parvient pas à se souvenir complètement de ses vies antérieures. C'est là que le récit et le style d'écriture est intéressant car nous en apprenons beaucoup sur les vies antérieures d'Ellie grâce à des flashbacks détaillés. Par ailleurs, nous apprenons à connaitre les deux héros par le biais de dialogues. Il y a énormément d'échanges entre personnages dans Angelfire, ce qui rend le récit dynamique et fluide. Cela dit, lors des combats, les descriptions sont longues et précises de sorte qu'on a l'impression de se battre aussi. Un style d'écriture donc totalement bien dosé. Et même si l'ambiance générale est pesante, il y a beaucoup d'humour également. Sans oublier l'histoire d'amour. Alalah.... D'emblée on sent la tension qui règne entre Ellie et Will, elle est palpable à chaque page. Sans compter les phrases que nous sort Will qui sont à tomber....J'ai craqué pour ce beau ténébreux et je trouve que tous les deux, ils se méritent l'un l'autre. Leur lien est si fort et leur amour est tout en retenue. C'est vraiment très beau. Cela dit, ce n'est pas le point central du roman, qui nous laisse d'ailleurs avec une fin touchante avec des révélations inattendues mais remplie de questions. Elle promet aussi beaucoup, beaucoup de rebondissements et d'action lors du 2ème tome! Une très belle découverte donc, que je vous conseille absolument!

lundi 25 avril 2011

Delirium

41xHvAvL_EL

Lena vit dans un monde où l’amour est considéré comme le plus grand des maux. Un monde où tous les adultes de 18 ans subissent une opération du cerveau pour en être guéris. A quelques mois de subir à son tour « la Procédure », Lena fait une rencontre inattendue... Peu à peu, elle découvre l’amour et comprend, comme sa mère avant elle, qu’il n’y a pas de plus grande liberté que laisser parler ses sentiments. Même si cela implique de quitter ses certitudes.

"Je t'aime. Souviens toi. Ils ne peuvent pas nous enlever ça."

Delirium est le deuxième roman qui m'a fait pleurer à chaudes larmes. C'est le genre de livre qui me retourne dans tous les sens, qui laisse sa marque. Au moment où j'écris ces lignes je ne sais toujours pas comment vous expliquer dans quel état je suis. Je crois que pour comprendre, il faut lire ce livre. Un livre dystopique fort émotionnellement. Une histoire qui se passe dans les rues de Portland, aux USA, sans doutes quelques années plus tard. Des USA dont l'histoire a été refaite où la Socitété contrôle tout grâce à ses Régulateurs et leurs raids inattendus, grâce au Protocole. Lena a 17 ans et elle attend avec impatience le jour de son Protocole. Pourquoi? Parce qu'elle sera sauvée, imunisée, elle sera une Invulnérable, elle sera heureuse et surtout, elle ne sera pas comme sa mère, malade d'amour. Dans le monde de Lena, l'amour est la pire des maladies. Ceux qui résistent vivent dans la Nature bien cachés de tous. Les autres vivent la peur au ventre et attendent d'être sauvés pour de bon grâce au Protocole. Mais un jour Lena rencontre Alex, un Invalide, autrement dit, un résistant. Avec lui elle découvrira le sens du mot aimer, la signification du mot amour et de tout ce qu'il implique. Petit à petit, elle se rendra compte que son monde ne rime à rien, qu'elle n'est pas libre mais prisonnière de sa société. Que tout n'est que mensonge, que tout est...vide. Car le Protocole vous enlève vos sentiments, il vous permet de vivre dans l'indifférence, jour après jour, comme si vous regardiez le monde à travers une fenêtre invisible, comme si vous dormiez sans vous apercevoir de la réalité. Alors que Lena attendait son Protocole avec impatience, son sentiment se transforme en peur: le Protocole signera la fin de son histoire avec Alex, de son amitié avec Hana...et il en est hors de question. Le roman devient alors oppressant, stressant, étouffant, mais aussi terriblement vrai, touchant, émouvant, magnifique. On suit la rébellion de Lena et d'Alex jusqu'à la fin, l'estomac tout retourné se demandant comment ils vont y arriver. Les dernières pages m'ont faites pleurer, tellement, tellement....indescriptibles, difficiles aussi. J'en viens à me demander comment je vais tenir jusqu'en février 2012 lors de la sortie de Pandemonium. J'en viens à me demander quel genre d'espoir garder pour la suite tant la fin vous laisse sans mots. Sincèrement, je ne suis pas sure que mon avis reflète ce que je ressens, mais je ne dirai qu'une chose: hormis peut être les longues descriptions et les dialogues qui se font attendre par moment, Delirium est écrit d'une main de maitre, transpirant émotion et sentiment. Surtout, si ce n'est pas encore fait, plongez dessus.

Posté par CeReSu à 20:43 - - Commentaires [4]
Tags : , ,
samedi 23 avril 2011

Rebelle - Birth Marked

Birth_Marked_Rebelle

Dans le monde où vit Gaia, il y a ceux qui habitent dans l'Enclave, derrière les murs du Bastion, et ceux, pauvres, comme elle, qui vivent à l'extérieur. Tous les mois, la jeune fille aide sa mère, sage-femme, à donner à l'Enclave un quota de trois bébés, qu'elle marque d'un étrange dessin à l'encre. Jusqu'au jour où ses parents sont brutalement emprisonnés. Gaia comprend alors que le Bastion en a après le ruban que son père lui a légué et sur lequel est brodé un mystérieux code. Le temps est venu pour la jeune fille de choisir : continuer à servir l'Enclave ou y pénétrer pour tenter de percer les secrets du ruban. Au péril de sa vie.

Avec Rebelle - Birth Marked, je me suis replongée dans le monde de la dystopie. Après Matched qui commence tout doux, Inside Out qui tire sur le côté science fiction, Birth Marked est un peu plus réaliste (pour situer, cela se passe en 2403 et les gens ont dû réapprendre à vivre autrement depuis que les ressources naturelles se sont épuisées 300 ans plus tôt) et surtout très dur. Je n'ai d'ailleurs pas encore trouvé les mots pour ce livre oppressant, boulversant, stressant. Dans Rebelle, le sujet principal est le bébé et sa génétique. Chaque mois, Gaia et sa mère, sage-femmes, donne les 3 premiers bébés nés à L'Enclave, la ville derrière le mur, là ou personne ne manque de rien, ou il fait bon vivre...en apparance. Car quand les parents de Gaia sont arrêtés un soir, la jeune fille n'hésite pas une seconde et s'introduit dans la ville. A partir de là, on va beaucoup souffrir avec Gaia, comprenant que l'Enclave est dure et cruelle, qu'elle n'hésite pas à éliminer ceux qui osent désobéir aux règles. La quête de Gaia pour sauver ses parents sera difficile émotionnellement. Heureusement dans ce monde froid survient Léon un jeune garde qui fera tout pour l'aider. Leur relation est spéciale mais sincère et tellement belle. Elle s'installe vraiment progressivement et chaque apparition de Léon donne de l'espoir.  La fin nous laisse avec Gaia qui commence un nouveau long prériple, plein de questions en suspens et un coeur totalement retourné. J'attends la suite avec impatience car Gaia et Léon sont des personnages forts et courageux et cela promet nombres de rebondissements.