► ► Livres
Bilan des lectures Calendrier des parutions Chroniques Livres Chroniques Mangas Cover reveal Infos livresques In my Mailbox Jeux livresques Lectures communes Lire en VO Mes Conseils livresques Rendez-vous littéraires Sommaire des chroniques
► ► Musique & Cinéma
Critiques cinéma Critiques musicales Sommaire général
► ► Hello World
Hello Japan Rencontres extraordinaires Salons & Dédicaces
► ► Graphisme
Coulisses de mes créations
► ► Mirrorcle World
Anciens designs Concours Les Binômes Les blogs à visiter Mes chroniqueuses Qui suis-je?
► ► Autres Rendez-vous
Autour du blog Booktube Challenges & Tags Dear Friends Lifestyle
dimanche 6 mai 2012

Blood of Eden T1 - The Immortal Rules

10215349

  • Nom: Blood of Eden T1 - The Immortal Rules de Julie Kagawa
  • Lu en: anglais (485 pages) - Sorti en avril 2012 chez Harlequin TEEN
  • VF: paru sous le nom "Je suis une Immortelle" en décembre 2012
  • Ma note: notation 1

In a future world, Vampires reign. Humans are blood cattle. And one girl will search for the key to save humanity. Allison Sekemoto survives in the Fringe, the outermost circle of a vampire city. By day, she and her crew scavenge for food. By night, any one of them could be eaten. Some days, all that drives Allie is her hatred of them. The vampires who keep humans as blood cattle. Until the night Allie herself is attacked—and given the ultimate choice. Die… or become one of the monsters.Faced with her own mortality, Allie becomes what she despises most. To survive, she must learn the rules of being immortal, including the most important: go long enough without human blood, and you will go mad.

Julie Kagawa est mon auteure favorite. Comme vous le savez, la série des Iron Fey est de très loin ma préférée. Aussi, j'attendais The Immortal Rules avec impatience, pour voir si Julie allait pouvoir surpasser sa première série. Que dire? Je crois qu'elle l'a fait. Ou plutôt, qu'elle a maintenu la barre très haute en écrivant un univers à mille lieux des Iron Fey. Les deux séries n'ont rien en commun si ce n'est le style d'écriture de l'auteure, reconnaissable entre tous. Un style toujours fluide, agréable, bien dosé. Le seul reproche que je puisse faire concernant ce point est que Julie utilise les mêmes expressions, comme par exemple "il passa une main dans ses cheveux". Déjà avec Ash, elle le faisait souvent, mais ici le pauvre Zeke fait ce geste toutes les 5 minutes!!  De fait, on ne peut pas nier qu'il s'agit de la même personne derrière ces deux séries! Mis à part cela, Julie est brillante! The Immortal Rules est surprenant, unique! Oubliez les gentils Twilight, et plongez-vous au coeur même du phénomène Vampire. Je dois avouer qu'en la matière, seul Vampire Academy était pour moi the livre. Maintenant, il y a Immortal Rules! Basé dans un monde post-apocalyptique, on évolue dans un environnement très peu sécurisé et, on peut le dire, assez flippant. Dans tout ce chaos, les vampires reignent sur le monde. Quant aux humains, soit ils obéissent et laissent les vampires se nourrir d'eux, soit ils vivent cachés et leur but est tout juste de survivre. Allison fait partie de cette minorité. Forte, Allie s'est toujours débrouillée pour trouver à manger et à fouiller les moindres recoins pour maintenant son gang à flot. Malheureusement, les choses tournent mal et elle n'a d'autres choix que devenir ce qu'elle hait le plus: un vampire. Commence alors une aventure hors du commun, assez complexe. Car oui, le monde créé par Julie Kagawa est complexe jusqu'au moindre détail. Mais pour nous faciliter l'aprivoisement de ce monde, Julie a coupé son récit en 4 parties. Ainsi, avec Allie, nous allons beaucoup voyager et rencontrer du beau monde. Nous allons apprendre à nous battre, à comprendre la nature même d'un vampire. Cet aspect du recit est vraiment intéressant et est présent tout le long du livre. Allie, encore inconfortable avec sa nouvelle condition, fera tout pour garder son humanité. Ce qui fait d'elle une héroine exemplaire car elle a un mental de fer, une force inimaginable même si, bien sur, elle a ses faiblesses. Cette volonté l'amènera à croiser la route de Zeke et de son groupe, en chemin vers l'Eden, le seul endroit sur Terre encore protégé. J'ai beaucoup aimé ces moments où Allie se fait passer pour une humaine pour rester avec le groupe. Il y a une tension énorme durant notre lecture car on se dit "va-t-elle craquer?". Mais comme je l'ai dit, Allison a énormément de conviction et elle va se battre. Quant à Zeke, je l'ai bien apprécié. Il est indescriptible, car il a sa propre personnalité. Élevé selon certaines croyances inculquées par Jeb, le leader un peu (voire beaucoup) maso et tyrannique mais pourvu d'une intelligence infaillible, Zeke est un leader en devenir. Tantôt prêt à se battre, tantôt, doux et généreux. C'est quelqu'un qui fait passer les autres avant lui et c'est vraiment admirable. Avec Allie, ils formeront un duo improbable mais qui m'a complètement séduite! Ensemble, ils traversent beaucoup d'épreuves. Il faut le souligner, Julie n'épargne personne. Entre les attaques des Rabids, les autres vampires, la tension est maximale. On ne s'ennuie pas une seconde dans ce livre, même si parfois il a quelques longueurs, on a envie de tourner les pages car on ne sait pas où on va. Julie a su garder tout le mystère de sa série, nous donnant envie d'avoir le second tome sous la main pour poursuivre les aventures de cette vampire hors du commun. J'aurai encore beaucoup de choses à dire sur The Immortal Rules, mais je pense qu'il faut le lire. Julie Kagawa offre ici un premier tome excellent, vous coupant littéralement le souffle! En tout cas, si vous aimez les dytopies et les vampires, alors lisez Immortal Rules. Et oubliez tout ce que vous savez sur les vampires. Avec Allie, vous allez être surpris!

  • Quelques avis de partenaires

Lire-une-passion (ici) | Les faces cachées d'une flèche (ici) | Wandering World (ici

 


jeudi 26 avril 2012

Les Chroniques de MacKayla Lane - Fièvre Fae

7947385

  • Nom: Les Chroniques de MacKayla Lane tome 3 - Fièvre Fae de Karen Marie Moning
  • Lu en: français (470 pages) - Sorti en juin 2010 chez J'ai Lu
  • VO: Faefever paru en 2008

« En venant à Dublin, j'avais deux buts. Découvrir qui a tué ma soeur et venger celle-ci. Vous voyez avec quelle facilité je le dis, à présent ? Je veux la vengeance. Une vengeance avec un grand V. Une vengeance avec des os brisés et des flots de sang. Je serais sans doute morte peu de temps après avoir posé mes jolis petits petons aux ongles vernis sur le sol irlandais, si je n'avais pas poussé la porte de la librairie de Jéricho Barrons. J'ignore qui il est, ou plutôt, ce qu'il est. Ce que je sais, c'est qu'il détient des connaissances dont j'ai besoin et que je possède quelque chose qu'il désire, ce qui fait de nous des alliés. Et le dernier espoir de l'humanité... »

Après un démarrage plus que lent, où j'avais l'impression de lire un gros résumé des deux précédents tomes, je dois dire que Fièvre Fae tient toutes ses promesses.  Le début nous rappelle donc les événements passés. Il ne se passe pas grand chose de bien nouveau, d'ailleurs pour être honnête, mon intérêt avait bien faibli.

Heureusement, après une centaine de pages, l'histoire a repris son cours, l'intrigue et les révélations aussi. Mac m'a quelques fois tapé sur le système mais finalement, pouvait-elle faire autrement? Dans ce monde dangereux, elle n'a pas beaucoup d'opportunités. Aussi, j'ai trouvé qu'elle n'était pas épargnée et souffrait vraiment beaucoup de solitude ou...d'humiliation. Et puisque je parle d'humiliation, je suis restée choquée par la fin du livre. Je savais que ça pouvait se passer mais je ne pensais pas que l'auteure infligerait autant de choses à Mac. Je me demande comment elle va se relever par la suite....Quant à Barrons, je l'ai trouvé bien trop absent bien que j'ai savouré chacune de ses apparitions. Toujours aussi énigmatique, il représente à lui seul le gros mystère de la saga tout entière....Fidèle à lui même, ses réparties sont toujours dures mais efficaces. Ses rencontres avec Mac sont toujours plus intéressantes au fur et à mesure qu'on progresse. Aussi, il faut que je le souligne mais ils m'ont fait rire maintes fois! Alors que l'ambiance est lourde, leurs chamailleries viennent apporter une note de légèreté.

Par contre, j'ai bien apprécié V'lane qui était plus au centre de ce 3ème tome. Toujours aussi envoutant ce prince! Mais aussi, un peu plus honnête quoiqu'il se pourrait que ça soit une facade, à vérifier par la suite. Le style d'écriture est toujours aussi agréable, fluide et clair. On tourne les pages aisément sans s'en rendre compte. Enfin, comme je le disais, l'intrigue avance pas à pas et ça devient vraiment stressant, prenant. C'est chaotique, c'est déroutant. Tout se met progressivement en place et on comprend mieux certaines notions désormais. En tout cas, nos héros devront faire preuve de courage par la suite! Bref, un 3ème tome tout à fait intéressant malgré un démarrage assez lent, je suis vraiment curieuse de connaitre la suite des aventures de Mac!


mardi 24 avril 2012

Evernight, Livre III

13553032

  • Nom: Evernight, Livre III de Claudia Gray
  • Lu en: français (330 pages) - Sorti en mars 2011 chez Pocket Jeunesse
  • VO: Hourglass, paru en mars 2010 chez HarperTeen

Après l'incendie qui a ravagé Evernight, Bianca a trouvé refuge auprès de Lucas au sein de la Croix noire. Mais quand Balthazar est fait prisonnier par cette inquiétante organisation, Bianca n'a plus le choix : Lucas et elle doivent fuir et tenter de refaire leur vie...

Un grand merci à Pocket Jeunesse pour l'envoi de ce livre.

Alors là, chapeau! Voilà un tome surpassant les 2 précédents! Quel changement! J'ai vraiment été surprise par ce 3ème tome qui évolue de manière spectaculaire! Il me semble même pouvoir dire qu'on est à mille lieues du premier tome assez gentil. Ici, pas de répit, tout s'enchaine assez rapidement. L'intrigue prend son envol et on tourne les pages encore et encore. Je ne vous parlerai pas de l'intrigue car cela nécessiterait trop de spoilers et je pense qu'il faut le lire pour mieux comprendre. Cela dit, l'histoire est dans la continuité du 2ème tome. Il y a beaucoup de révélations et nos personnages ne sont pas épargnés. Leur vie change et ils doivent se montrer très forts. J'ai beaucoup plus apprécié Lucas dans ce tome, se révélant plus mature. Bianca est toujours un peu trop naïve et plus faible mais elle prend des initiatives et grandit un peu. Il faut dire qu'elle est le centre du livre et elle n'en mène pas large, la pauvre! Balthazar s'est fait plus discret mais c'est toujours un plaisir de le croiser. J'ai bien aimé qu'on puisse se retrouver dans le camp ennemi quelques temps, histoire de voir réellement ce qu'ils vivent.  Mais Lucas et Bianca ne sont pas en sécurité.... Commence alors une aventure palpitante et vraiment très surprenante! Le rebondissement de la fin, bien que je m'en doutais un peu, je ne m'y attendais pas. Disons que je n'imaginais pas l'auteure prendre cette direction pour son histoire. Et bien si! Du coup, on a vraiment envie d'avoir le 4è tome sous la main pour voir comment nos héros vont avancer. Un tome plein de surprises donc, bien plus intéressant que les 2 précédents. Et même si l'ambiance est plus sombre, l'histoire a bien évolué et Claudia Gray a réussi à tenir son lecteur en haleine!


jeudi 19 avril 2012

La Sélection

 

13563599

  • Nom: La Sélection de Kiera Cass
  • Lu en: français (344 pages) - Sorti chez la Collection R
  • VO: The Selection, à paraitre le 24 avril

35 candidates. 1 couronne. La compétition de leur vie. Quand la dystopie rencontre le conte de fées!
Dans un futur proche, les États-Unis et leur dette colossale ont été rachetés par la Chine. Des ruines est née Illeá, une petite monarchie repliée sur elle-même et régie par un système de castes. Face à la misère, des rebelles menacent la famille royale. Un jeu de télé-réalité pourrait bien changer la donne...

Un grand merci à la Collection R pour l'envoi de ce livre.

La première chose qui m'a donné envie de lire La Sélection est sa couverture magnifique! Tellement belle que je n'ai pas résisté à la retravailler pour le blog. Mais si le contenant est séduisant, le contenu m'a un peu laissée sur ma faim. Pour mettre à profit les points positifs, je vais m'empresser de dire ce qui m'a gênée. D'emblée, je n'ai pas pu nier une certaine ressemblance avec HUNGER GAMES. Entendons nous bien, Hunger Games est sombre, oppressant, stressant, bouleversant. La Sélection est léger, coloré, drôle, sentimental. L'ambiance des deux livres est totalement opposée mais le monde dans lequel évolue América n'est pas sans rappeler celui de Katniss. Illéa, tout comme Panem, est régie par un système de castes allant du plus riche au plus pauvre. Tous les vendredis, la famille royale oblige son peuple à regarder le bulletin diffusé par un certain Capitole, dont le présentateur Gravil m'a fait penser à Caesar. Si ces quelques similitudes (concentrées surtout au début du roman) m'ont fort gênée au départ, je me suis finalement prise au jeu de La Sélection qui prend une toute autre tournure. On en vient alors à oublier ces comparaisons - même si je prends le soin de les souligner - et on entre dans la compétition. J'ai beaucoup apprécié suivre América, une héroïne qui a ses propres valeurs et qui les défend coute que coute. Elle sait qui elle est et qui elle ne veut pas devenir. C'est un côté du personnage très intéressant car disons le, elle est assez brut de décoffrage, ce qui fait tout son charme. Alors que la demoiselle vient de se faire larguer par Aspen, elle ne pensait pas être retenue par la Sélection. Ses premiers pas en tant que Selectionnée sont timides, visiblement, la jeune fille ne sent pas à sa place. Sa seule motivation étant de rapporter de l'argent pour faire vivre sa famille, América n'avait pas prévu que le Prince serait aussi....attractif. Un Prince qui m'avait semblé ennuyeux au départ mais qui s'est révélé touchant. Un peu "effacé", Maxon n'a pas d'expérience en amour et ça se ressent, du coup, le personnage peut être qualifié de "mignon". Malgré ses lacunes sentimentales, c'est un Prince qui a le sens du devoir et qui s'intéresse à son peuple, prêt à changer les lois. plutôt admirable non? Sa relation avec América est vraiment intéressante, elle se construit à chaque page et évolue étonnamment bien. Leurs moments partagés étaient les points forts du livre! Mais c'est sans compter sur Aspen, engagé au Palais comme officier suite aux trop nombreuses invasions....Se profile alors l'inévitable et déjà-vu triangle amoureux qui sera surement au coeur du deuxième tome. Malgré que je n'apprécie pas spécialement les triangles, celui-ci m'a fait bien sourire. J'avoue que moi-même j'ai du mal à prendre parti pour l'un ou l'autre....Ca risque d'être amusant pour la suite!  Je m'attendais sincèrement à plus de compétition entre les filles, des coups bas par exemple mais cela reste suffisamment gentil tout comme l'aspect "télé-réalité" trop peu mis en avant. Les attaques renegats restent également en surface, et pourtant, ça m'aurait bien plu d'avoir un soupçon d'adrénaline. Vous l'aurez compris, l'histoire de La Sélection, c'est avant tout une recherche d'amour et j'ai passé un bon moment de lecture. Je me suis tout de suite attachée à America, à Maxon et Aspen qui constituent un trio original qui nous promet des rebondissements dans le deuxième tome de la trilogie!

vendredi 13 avril 2012

Evernight, Livre II

11706033

  • Nom: Evernight, Livre II de Claudia Gray
  • Lu en: français (315 pages) - Sorti en aout 2011 chez Pocket Jeunesse
  • VO: Stargazer, paru en 2009 chez HarperTEEN

Sans nouvelles de Lucas depuis six mois, Bianca ne désespère pas. Un jour ils seront de nouveau ensemble, même si elle doit pour cela affronter ses pires ennemis : les tueurs de vampires de la Croix noire. Mais une menace surgit à Evernight Academy : des forces obscures, puissantes et anciennes, cachent un terrible secret susceptible de bouleverser la vie de Bianca.
À moins que le danger ne réside ailleurs. Au sein même de la communauté des vampires... Plus que jamais, il faudra à Bianca du sang froid et de la détermination pour démêler le vrai du faux, les amis des ennemis.

Un grand merci à Pocket Jeunesse pour l'envoi de ce livre.

Après un tome 1 plutôt mitigé, mettant en place l'univers, Evernight livre II est beaucoup plus prenant! D'emblée, on est replongé dans l'univers vampirique de l'académie qui semble décidément cacher bien des secrets. Six mois se sont écoulés depuis la séparation forcée de Bianca et de Lucas, mais la jeune fille ne perd pas espoir. Bientôt ils se reverront. En attendant, notre héroïne tente de mener à bien sa scolarité en compagnie de ses amis Raquel, Balthazar et Vic. Malheureusement, la ttranquillité au sein de l'école ne durera pas très longtemps. Une menace d'un nouveau genre plane sur l'académie. Et cette menace, c'est tout l'intérêt du roman! Grâce à elle, l'action est beaucoup plus présente, du coup on ne s'ennuie pas! Le suspense autour de cette menace est aussi prenant, on en vient à se poser des questions. Bianca est bien sur au centre de l'histoire, étant notre narratrice. Si j'ai trouvé qu'elle avait "grandi", elle reste néanmoins encore un peu effacée à mon goût, ne s'affirmant que partiellement. Mais bon, il faut dire qu'elle évolue dans un contexte qui n'est pas facile alors on va dire qu'elle s'en sort plutôt bien. Au cours de quelques sorties, nous allons recroiser Lucas. Personnage qui ne m'a toujours pas convaincue et qui manque encore plus de profondeur que Bianca! Lucas est censé faire partie du camp des "Bad Boys" et pourtant, il est finalement trop en retrait. Sa relation avec Bianca est toujours aussi mignonne mais je maintiens mon avis que j'avais lors du 1er tome: c'est un peu trop "rapide". Par contre, j'ai vraiment apprécié voir Raquel. Elle est assez énigmatique mais elle pourrait apporter un gros plus dans l'histoire. Ca tombe bien, j'ai l'impression qu'on va la voir régulièrement dans le tome 3! Enfin, Balthazar a également été mis en avant. Je n'ai pas spécialement été séduite par sa relation avec Bianca, en soi on sait qu'ils ne seront jamais ensemble, mais sa présence était bienvenue. Je regrette simplement qu'on soit rester en surface le concernant, n'apprenant que quelques brides de son passé même si un élément majeur de l'histoire est lié à lui. Oui, ça peut paraître compliqué mais le tout est relativement simple. Simple, c'est aussi le mot que je choisis pour qualifier l'écriture. Cet aspect m'a encore quelque peu dérangée, le trouvant trop plat. Les éléments sont présentés d'un coup et on passe d'une situation à l'autre. Parfois, j'aurai aimé que les sentiments, les agissements soient fouillés, décrits avec plus de justesse, pour qu'on se sente plus proches des personnages. Cela dit, l'intrigue nous fera oublier ces désagréments. On se prend au jeu et le livre se lit très rapidement. Une suite qui se révèle donc vraiment sympa, et qui évolue très bien. La suite promet des rebondissements et des révélations!



lundi 9 avril 2012

Spellcaster [Spellbound #2]

12637477

  • Nom: Spellcaster [Spellbound #2] de Cara Lynn Shultz
  • Lu en: anglais (371 pages) - Sorti en mars 2012 chez Harlequin TEEN
  • VF: à paraitre courant 2012 chez Darkiss

After breaking a centuries-old romantic curse, Emma Connor is (almost) glad to get back to normal problems. Although...it's not easy dealing with the jealous cliques and gossip that rule her exclusive Upper East Side prep, even for a sixteen-year-old newbie witch. Having the most-wanted boy in school as her eternal soul mate sure helps ease the pain-especially since wealthy, rocker-hot Brendan Salinger is very good at staying irresistibly close.... But something dark and hungry is using Emma and Brendan's deepest fears to reveal damaging secrets and destroy their trust in each other. And Emma's crash course in über-spells may not be enough to keep them safe…or to stop an inhuman force bent on making their unsuspected power its own.

J'avais adoré Spellbound qui fut mon coup de coeur de l'été. J'attendais avec impatience cette suite pour retrouver Brendan et Emma. Que dire? Ce deuxième tome est à la hauteur du premier! D'emblée, l'auteure nous plonge de nouveau dans son univers. Souvenez-vous, Emma et Brendan sont des réincarnations, des âmes soeurs. Dans le même temps, Emma apprend qu'elle est une sorcière au même titre que sa meilleure amie Angélique. C'est incontestablement un des points forts du roman (oui parce qu'il y en a plusieurs). J'ai beaucoup aimé découvrir une nouvelle partie du monde créé par Cara. On entre, pour ainsi dire, au coeur de l'univers des sorcières, des potions magiques, des formules.... Et ce n'est pas de tout repos pour Emma qui peine à maitriser les quelques sorts que lui apprend Angélique. Malheureusement, il faudra faire vite car une nouvelle menace plane au dessus d'Emma et de Brendan. Une menace qui ne tarde pas à se montrer, mettant en place l'action très tôt dans le livre, et installant une ambiance légèrement stressante. L'intrigue est en soi relativement simple, la bataille finale passe assez vite et n'est pas aussi prenante que je l'aurai voulu mais soit. La manière d'écrire de Cara nous tient en haleine, les choses vont crescendo, on apprend plein de nouveaux éléments à chaque page, alors on tourne celles-ci encore et encore. Quant au couple Brendan/Emma dit BrendEm pour les intimes, je dois vous dire que je suis littérallement fan. Ca, c'est une histoire d'amour comme je les aime sans triangle amoureux inutile. Non ici, le couple est plus amoureux que jamais, plus soudé, plus proche, plus complice. C'est un réel bonheur de voir leur histoire évoluer! Il y a un réel dialogue entre eux, ils affrontent les choses ensemble, se soutiennent. Vraiment, j'avais le sourire jusqu'aux oreilles. Pour moi ce genre d'histoire est beaucoup plus vraie et authentique! Enfin, j'ai beaucoup ri en lisant Spellcaster, malgré la tension qui régnait dans le livre. L'humour de nos personnages est excellent et arrive pile au bon moment, un vrai régal! Bref, je pourrai en faire des éloges mais Spellcaster est un livre reprenant les mêmes décors et personnages que son prédécesseur et qui mérite d'être lu tant il est agréable!


lundi 2 avril 2012

Les Chroniques de MacKayla Lane - Fièvre rouge

6950175

  • Nom: Les chroniques de MacKayla Lane tome 2 - Fièvre rouge de Karen Marie Moning
  • Lu en: français (440 pages) - Sorti en février 2010 chez J'ai Lu
  • VO: Bloodfever paru en octobre 2007

« Je suis une sidhe-seer, une humaine capable de voir les faës, ces effrayantes créatures d'un autre monde installées parmi nous depuis des millénaires et dissimulées sous des voiles d'illusion. Mon univers a commencé à se fendiller à la mort de ma soeur, et j'ai l'impression que, depuis, il n'en finit plus de s'effondrer. Je ne parle pas seulement de mon petit monde personnel : il s'agit aussi du vôtre. Les murs entre humains et faës sont en train de s'écrouler. Et je suis la seule à pouvoir nous sauver. »

Sans tarder, j'ai donc enchainer la lecture du tome 2, Fièvre rouge. Ayant aimé le tome 1, je ne pouvais que lire la suite! Ce deuxième tome est tout aussi bien, voire meilleur. Cela dit, j'ai trouvé son démarrage très très long, comme une sorte de résumé du tome 1 où on nous rappelle l'intrigue, les découvertes....

Ca n'avançait pas énormément et j'avoue que mon intérêt faiblissait un peu. Heureusement, après la moitié du livre, les choses s'accélèrent vite! On oublie la lenteur du début, nous voilà plongés au coeur de l'action! Action qui ne nous donne pas de répit. Avec celle-ci, il y a pas mal de découvertes et certaines révélations très intéressantes. Impossible donc de lâcher le roman avec tout ça! Dans ce 2ème tome, j'ai encore mieux apprécié Mac. Même si elle est encore très naive et qu'elle ne fait pas toujours les bons choix, la révélant un peu idiote, j'ai trouvé qu'elle grandissait au fur et à mesure. Je pense que dans les tomes prochains, Mac va vraiment évoluer et devenir une héroine plus forte.

Il y a peu de nouveaux personnages, je suis curieuse d'en savoir plus sur cette "association" avec Dani et Rowena, quant à Ryodan, les trois paroles prononcées de sa bouche m'ont fait bien sourire, me faisant penser à Barrons. Tiens, justement parlons de lui! Barrons maintient à lui tout seul tout le mystère de la saga. On a une intrigue bien posée mais on a un personnage étrange, d'une nature inconnue qui nous pousse à tourner les pages pour essayer de trouver le détail qui nous donnera un indice. J'ai beaucoup aimé le fait qu'il soit très présent. Dois-je vous préciser aussi qu'il donne chaud également? Jusqu'ici Mac et lui avaient été sages mais il semblerait que ça change, attendons de voir la suite!

Enfin, un petit absent regrettable, V'lane a plutôt fait son discret! Je suis sure qu'on va le recroiser. Bref, entre action, révélation, adrénaline, on ne s'ennuie pas dans ce deuxième tome qui promet plein de rebondissements pour la suite!


lundi 26 mars 2012

Les Chroniques de MacKayla Lane - Fièvre noire

6525824

  • Nom: Les Chroniques de MacKayla Lane Tome 1 - Fièvre noire de Karen Marie Moning
  • Lu en: français (415 pages) - Sorti en mars 2009
  • VO: Darkfever paru en 2006

Ma philosophie tient en quelques mots : si personne n'essaie de me tuer, c'est une bonne journée. Autant vous le dire, ça ne va pas très fort, depuis quelque temps. Depuis la chute des murs qui séparaient les hommes des faës. Pour moi, un bon faë est un faë mort. Seulement, les faës Seelie sont moins dangereux que les Unseelie. Ils ne nous abattent pas à vue. Ils préfèrent nous garder pour... le sexe. Au fait, je m'appelle MacKayla Lane. Mac pour les intimes. Je suis une sidhe-seer. La bonne nouvelle : nous sommes nombreux.  La mauvaise : nous sommes le dernier rempart contre le chaos.

Cela faisait un moment que mes Twi-cops m'encourageaient à lire cette saga. Combien de fois n'ai-je pas lu des "Barroooooons!!!!" dans divers avis! Je m'étais donc dite que j'allais acheter la série au Salon du Livre, c'était l'occasion! Et une fois commencé, je ne l'ai plus lâché.

D'emblée nous sommes propulsés dans le monde de MacKayla, Mac pour les intimes ou Mademoiselle Lane pour les plus prétentieux xD Plus sérieusement, le monde dans lequel nous sommes entraînes avec Mac est sombre, inquiétant et intrigant. Très vite on est plongé au coeur de l'histoire et avec Mac on a envie de comprendre. De fait, les pages se tournent d'elles-mêmes. J'ai trouvé ce premier tome intéressant, posant l'intrigue et l'univers particulier. On rencontre aussi plusieurs personnages, à commencer par notre héroine. J'aime beaucoup Mac, sous ses airs de Barbie blonde qui se demande ce qu'elle va porter ou quelle couleur de vernis choisir, Mac a un sacré tempérament et plutôt pas mal de répartie! J'ai vraiment apprécié suivre l'histoire de son point de vue. Le style d'écriture est d'ailleurs sympa puisqu'on a cette impression que Mac nous parle directement et nous conte ses folles aventures et sa rencontre avec l'énigmatique Mr Barrons.

Bon il faut tout de même dire que niveau mâle, ils ont tous l'air bien baraqué et beaux comme des dieux. Je pense notamment à V'lane qui semble n'avoir aucun mot suffisamment puissant pour le décrire! Quant à Barrons, il a réussi à garder tout le mystère qui l'entoure. C'est un personnage intéressant, quand bien même il ne m'a pas fait vibrer, j'ai très hâte qu'il se dévoile davantage, entendons nous par là, niveau caractère hein (qu'allez vous chercher!)! Il semblerait qu'il cache quelque chose d'assez important sur sa "condition", mais quoi....C'est tout l'intérêt de lire la suite car je sens que notre tandem va devenir une sacrée équipe de choc par la suite! Un premier tome qui pose l'histoire, l'ambiance et ses personnages et qui promet beaucoup de rebondissements par la suite!


jeudi 22 mars 2012

Evernight

9795671

  • Nom: Evernight by Claudia Gray
  • Lu en: français (320 pages) - Sorti en février 2011
  • VO: paru sous le même nom en 2009

Depuis son arrivée à Evernight Academy, Bianca n'a qu'une envie: fuir. Dans cette école prestigieuse aux allures de manoir gothique, où les élèves sont tous parfaits et prétentieux, Bianca n'est pas à sa place. Pire, elle se sent en danger. Un jour, elle rencontre Lucas. Lui non plus ne correspond pas aux critères d'Evernight. Il est différent, indépendant, et malgré ses airs provocants sa présence la rassure. Rapidement un lien indéfectible se tisse entre eux. Mais la menace persiste. Ici tout n'est qu'apparence et, un à un, des secrets se dévoilent. Lucas serait-il un vampire ?

Un grand merci à Pocket Jeunesse

Ayant beaucoup apprécié le one shot de Claudia Gray, Fateful, j'avais vraiment envie de découvrir sa série principale Evernight. Que dire? J'ai passé un bon moment de lecture, le point fort du livre est qu'il se lit très facilement. Quand à l'histoire, je reste néanmoins assez perplexe. Si le fond est très intéressant - on aurait pu croire à du déjà-vu avec des vampires dans une académie - la forme m'a plutôt gênée. J'ai trouvé le style beaucoup trop simple. Tout est dévoilé assez platement, avouons-le, et sans profondeur. J'ai eu, de ce fait, du mal à me plonger reéellement dans l'histoire et surtout à m'attacher aux personnages. Bianca est très contradictoire, d'abord elle apparait un peu cruche, puis elle s'affirme puis elle agit égoistement. Car oui, je ne l'ai pas comprise. Quand on dit que l'amour rend aveugle, c'est bien le cas ici! Quant à Lucas, je n'ai pas pu l'apprécier, finalement il a été assez dur de le cerner et je l'ai trouvé trop lisse. Par contre, bizarrement, Balthazar m'a beaucoup plu, il semble être un personnage posé avec beaucoup d'expérience, j'espère qu'on le verra bien plus par la suite. L'intrigue se révèle intéressante mais tout est exposé trop vite. Le premier retournement de situation m'a finalement bien surprise et avec du recul il tombait sous le sens. C'est vrai qu'avec le résumé, je m'attendais à autre chose. Le 2ème retournement de situation m'a fait le même effet si pas plus. Malheureusement, une fois la situation expliquée, l'effet du surprise passe assez vite et on se retrouve à la fin du livre. J'ai trouvé la relation de Bianca et de Lucas assez "malsaine", disons que pour un premier tome, ils n'y vont pas à moitié. Leur amour, se voulant fort et sincère, ne m'a pas convaincu car je l'ai trouvé beaucoup trop rapide. Néanmoins, si je n'ai pas été séduite par ce premier tome, je suis très curieuse de lire la suite, après tout nous avons eu tellement de révélations que j'ai hâte de voir comment l'intrigue va évoluer! En tout cas si vous cherchez une lecture sympathique qui se lit très facilement, n'hésitez pas à lire Evernight!


Posté par CeReSu à 18:07 - - Commentaires [5]
Tags : ,
jeudi 15 mars 2012

STARTERS

13341916

  • Nom: STARTERS by Lissa Price
  • Lu en: français (456 pages) - Sorti le 15 mars 2012
  • VO: paru sous le même nom le 13 mars 2012

Dans un futur proche : après les ravages d'un virus mortel, seules ont survécu les populations très jeunes ou très âgées : les Starters et les Enders. Réduite à la misère, la jeune Callie, du haut de ses seize ans, tente de survivre dans la rue avec son petit frère. Elle prend alors une décision inimaginable : louer son corps à un mystérieux institut scientifique, la Banque des Corps. L'esprit d'une vieille femme en prend possession pour retrouver sa jeunesse perdue. Malheureusement, rien ne se déroule comme prévu...
Et Callie réalise bientôt que son corps n'a été loué que dans un seul but : exécuter un sinistre plan qu'elle devra contrecarrer à tout prix !

Un grand merci à la Collection R.

Mon premier mot en refermant le livre fut: la suite!!! STARTERS est un excellent roman dystopique construit autour d'une intrigue tout à fait originale et, disons le, un peu flippante. Callie vit dans un monde qui a été ravagé par une guerre ne laissant plus que les plus jeunes, les Starters ou les très âgés, les Enders. Entre eux, le courant ne passe pas vraiment, les Starters étant considérés comme des bébés tandis que les Enders, allant jusqu'à 200 ans, sont la connaissance et la maturité incarnées. Seulement, avoir la connaissance et l'expérience ne leur suffisent plus. Ce qui leur manque inévitablement? La jeunesse. La vitalité et surtout, la beauté. Et qui de mieux que les jeunes Starters pour assouvir ce désir? Callie, une jeune Starters de 16 ans, vit dans la rue avec un de ses amis et son petit frère à la santé fragile. Son quotidien rime à se cacher des perdus -ces jeunes qui attaquent et volent sans scrupules- ou les marshals, trouver de la nouriture et un lieu sur pour dormir. Seulement, rien ne va plus. Désespérée, Callie décide de louer son corps à la banque des corps pour gagner de l'argent....Commence alors pour elle une étrange aventure. Une aventure palpipante qui nous plongera au coeur de l'univers créé par Lissa Price. Pas le temps de s'ennuyer avec Callie, on n'a qu'une envie, tourner les pages encore et encore. Si le début est un peu long, après la moitié du roman, l'histoire prend son envol, on va de rebondissements en rebondissements et croyez moi, il y en a un paquet, qu'on ne voit pas venir! Tout est fait pour nous tenir en haleine. Entre action, trahison, amitié, Starters est un livre saisissant qui amène bien des questions notamment sur l'apparence, le luxe, l'envie de plaire et où tout devient convoitise. La confiance est également mise à rude épreuve, on ne peut que se méfier de tout le monde. Le roman mise beaucoup sur ces aspects dans une société en ruine avec d'un côté les vieux riches, et quelques jeunes tout aussi fortunés et puis une majorité de jeunes vivant dans la crasse de la rue. Il est aussi révoltant finalement de voir qu'après la guerre, ces Enders et ces Starters ne se sont pas unis pour construire quelque chose de meilleur, bien du contraire....jusqu'à ce qu'arrive Callie. La fin du roman nous laisse sur une ouverture sur le 2ème tome, ENDERS. L'histoire est loin d'être finie et il y a plein de choses qu'on ne comprend pas, plus encore: un noeud nous tient l'estomac car on ne peut que s'interroger sur la suite.... Vous l'avez compris, j'ai beaucoup aimé ce roman qui se lit très bien et très vite. Le style de l'auteure est agréable, disons clair et précis, parfois Lissa Price va un peu trop vite dans les événements mais ça n'est pas dérangeant. Ses personnages sont aussi tous attachants. Il y a juste quelques aspects de l'histoire encore un peu flou et pas toujours bien expliqués mais le 2ème roman nous apportera probablement toutes ces réponses! En tout cas, si vous aimez les dystopies, que vous aimez les intrigues bien ficelées et sentir l'adrénaline à chaque page, foncez sur Starters, vous passerez un très bon moment de lecture!

Posté par CeReSu à 17:11 - - Commentaires [4]
Tags : ,