► ► Livres
Bilan des lectures Calendrier des parutions Chroniques Livres Chroniques Mangas Cover reveal Infos livresques In my Mailbox Jeux livresques Lectures communes Lire en VO Mes Conseils livresques Rendez-vous littéraires Sommaire des chroniques
► ► Musique & Cinéma
Critiques cinéma Critiques musicales Sommaire général
► ► Hello World
Hello Japan Rencontres extraordinaires Salons & Dédicaces
► ► Graphisme
Coulisses de mes créations
► ► Mirrorcle World
Anciens designs Concours Les Binômes Les blogs à visiter Mes chroniqueuses Qui suis-je?
► ► Autres Rendez-vous
Autour du blog Booktube Challenges & Tags Dear Friends Lifestyle
vendredi 7 décembre 2018

Never Again de Sarah Dessen

never-again

  • Nom: Never Again de Sarah Dessen
  • Lu en: français
  • Pages: 476 pages
  • Sorti le: 15 novembre 2018
  • Editeur: Lumen
  • VO: paru sous le nom Saint Anything en mai 2015
  • Tome Unique

Comment pardonner l'impardonnable ? Le frère de Sydney, beau et charismatique, domine depuis toujours sa petite famille : Peyton monopolise toute l'attention de leurs parents et se taille la part du lion quel que soit le domaine. Mais quand il atterrit en prison après avoir provoqué un accident grave, la jeune fille, au lieu de retrouver un peu d'air, se sent au contraire de plus en plus invisible, comme si elle errait à la dérive dans sa propre vie, perdue, sans attaches. Elle s'inquiète surtout du désintérêt des siens pour la véritable victime, le garçon que Peyton a condamné à vivre dans un fauteuil roulant. Après avoir changé de lycée, elle se lie d'amitié avec un frère et une sœur dont elle ne tarde pas à rencontrer la famille. Excentriques et accueillants, blessés par la vie mais infiniment joyeux, les Chatham vont l'aider à se trouver une place dans son nouvel environnement. Rompre définitivement ou pardonner, forcer ses parents à la regarder en face au moins une fois, choisir son chemin et parvenir à s'avouer les sentiments qu'elle sent naître en elle... Autant de défis qu'ils vont l'aider à relever à leur manière.

separator

Un nouveau roman de Sarah Dessen au résumé intéressant et à la couverture sublime? Il ne m'en fallait pas plus pour craquer. Après lecture, je peux vous dire que je ne regrette pas un seul instant la découverte de cette histoire. Elle m'a happée des le début et je n'ai pas pu lâcher mon livre.

J'ai beaucoup aimé ce roman qui se centre sur Sydney, une jeune fille ayant du mal à trouver sa place au sein de sa famille depuis que son frère a été envoyé en prison. Le récit est vraiment intéressant, chaque membre essayant de combler le vide du jeune homme. Se sentant invisible auprès de ses parents qui ne pensent qu'à Peyton, Sydney va se rapprocher de la famille Chatham qui va l'aider à voir les choses sous un nouvel angle.

Le contraste entre les deux familles est plutôt saisissant et c'est que donne beaucoup de force au roman. On navigue entre deux modes de vie très différents mais qui permettent à Sydney de tout doucement trouver sa place. Je me suis beaucoup attachée à la jeune fille qui tente de répondre aux exigences de ses parents, sans toutefois être vue pour qui elle est. Avec les Chatham, elle va pouvoir grandir, se sentir aimée et comprise, une belle évolution pour notre héroine plutôt effacée au début du roman. 

J'ai vraiment apprécié les Chatham, que ce soit Mac, Layla, ou même l'égocentrique Eric. Chacun apporte quelque chose à Sydney, l'aide à avancer, à découvrir une autre facette - moins noire - de la vie. On ne peut que s'attacher à tout ce petit monde. 

Avec une écriture toute en finesse et justesse, Sarah Dessen nous conte une belle histoire de famille, les difficultés de la vie et comment y faire face. Que malgré la douleur, les regrets, la culpabilité, nous n'avons d'autres choix que de s'accrocher et d'avancer. Ce n'est pas facile, mais bien entourés, nous pouvons y arriver. Les liens familiaux sont les plus complexes qui puissent exister et chacun doit y mettre du sien. Une famille, on en a qu'une, il ne faut pas l'oublier. 

Enfin, bien que la couverture française soit magnifique, la couverture originale fait terriblement plus écho à l'histoire, avec son carrousel emblématique et le titre, tout à fait approprié. Un petit bémol, mais heureusement, cela reste minime à côté de la qualité de ce livre. Je ne peux que le recommander. 


En bref, une histoire écrite avec finesse, concentrée sur Sydney et son besoin de trouver sa place au sein de sa famille, et dans la vie en général, après un drame qui a envoyé son frère en prison. La reconstruction est difficile, de même que la culpabilité et l'invisibilité que ressent l'adolescente face à ses parents, mais Sarah Dessen arrive toujours à laisser une belle note d'espoir à travers son recit. La vie peut être bien compliquée, mais nous n'avons pas d'autres choix que d'avancer. Ecrit avec justesse, voilà un nouveau roman de l'auteure qui a réussi à me séduire.


mercredi 28 novembre 2018

Comment ne pas faire pitié à Noel quand on est célibataire de Joanna Bolouri

commentnepasfairepitier

  • Nom: Comment ne pas faire pitié à Noel quand on est célibataire de Joanna Bolouri
  • Lu en: français
  • Pages: 416 pages
  • Sorti le: 14 novembre 2018
  • Editeur: Milady
  • VO: paru sous le nom The most wonderful time of the year en octobre 2016
  • Tome Unique

Noël, le cauchemar de tout célibataire ! À trente-huit ans, Emily a un travail satisfaisant, des amis fabuleux, et surtout, un appart merveilleux, situé à 661 kilomètres de sa famille un peu trop intrusive. Sa seule source de stress est Evan, son jeune voisin, qui a tendance à écouter la musique à fond, et fait encore plus de bruit la nuit... Mais qu'importe ! Heureuse en couple avec Robert, Emily espère bien l'inviter chez elle pour Noël et lui présenter ses parents. Finies les questions indiscrètes ! Mais quand Robert rompt avec elle, Emily en est malade. Comment va-t-elle pouvoir affronter sa famille ? Bien déterminée à reconquérir Robert, Emily fait appel au fêtard d'à côté...

separator

C'est la couverture qui m'a tapé dans l'oeil, et vu la période, c'était la lecture tout à fait rêvée! Un super moment détente, avec quelques fous rire, c'est tout ce dont j'avais besoin ces derniers jours! 

Ce que j'ai apprécié le plus ici, ce n'est pas tellement le côté romance, mais plutôt le côté familial. A quelques jours de Noel, Emily voit sa relation avec Robert se terminer brutalement, alors qu'elle avait promis de l'amener pour les fêtes, chez elle, en Ecosse. C'est la grosse panique pour notre héroine, qui n'ose pas affronter ses parents ni ses frères et soeurs, de peur de passer encore pour la fille la plus pathétique du monde. A 38 ans, Emily en ramasse plein la figure à cause de son statut de célibataire, alors hors de question d'avouer que son histoire vient de se terminer.

Pour l'aider, Evan, son jeune voisin hyper sexy, va accepter sa demande de se faire passer pour Robert. Une demande totalement farfelue mais qui va fonctionner du tonnerre! Avec Evan, on découvre la famille de Emily, et le moins que l'on puisse dire c'est qu'elle est aussi critique que déjantée! J'ai eu de nombreux fous rire  et j'ai trouvé chaque membre des Carson hilarant! On se demande quand ils vont découvrir la supercherie et surtout, comment, ce qui nous tient en haleine tout le long. 

Honnêtement, le côté familial prend énormément le dessus et j'ai fort apprécié cet aspect du livre, car souvent, pour paraitre bien aux yeux de sa famille, on ose pas avouer nos faiblesses et nos échecs. C'est un peu la morale de cette histoire qui se révèle plus profonde qu'elle ne le prétend. De même, la relation d'Emily et Evan n'a rien de précipitée ou de superficielle. L'auteure est arrivée à construire un univers qui tient la route, avec des personnages assez développés et une plume des plus agréable. Je recommande!


En bref, une histoire de bons sentiments qui met surtout l'accent sur la famille et les attentes de celle-ci, tout ce qu'on est prêt à faire pour ne pas la décevoir... Avec une bonne dose d'humour et d'amour,  ce roman vous fait passer un excellent moment, parfait pour la saison des fêtes qui approche à grand pas!

vendredi 23 novembre 2018

As She Ascends [Fallen Isles #2] de Jodi Meadows

AsSheAscends-hc-c

  • Nom: As She Ascends [Fallen Isles #2] de Jodi Meadows
  • Lu en: anglais
  • Pages: 548 pages
  • Sorti le: 11 septembre 2018
  • Editeur: Katherine Tegen Books
  • VF: non prévue
  • Tome Antérieur: Tome 1

MIRA, THE HOPEBEARER Mira Minkoba is on the run with her friends after a fiery escape from the Pit, where she’d been imprisoned for defending the dragons she loves. And she wants answers. Where have all the dragons been taken? Why are powerful noorestones being shipped to the mainland? And did the treaty she’s been defending her whole life truly sell out the Fallen Isles to their enemies? MIRA, THE DRAGONHEARTED As her connection to the dragons—and their power—grows stronger, so does Mira’s fear that she might lose control and hurt someone she loves. But the only way to find the truth is to go home again, to Damina, to face the people who betrayed her and the parents she’s not sure she can trust. Home, where she must rise above her fears. Or be consumed.

separator

Après un premier tome plus que réussi, c'est avec enthousiasme que j'ai commencé cette suite. Prenant de nombreuses semaines pour le lire, j'admets d'emblée que ce second tome n'a pour rôle que la transition vers le dernier, comme c'est souvent le cas dans les trilogies. 

As She Ascends reprend exactement là où se termine Before She Ignites, aussi le début est fort mouvementé et accrocheur. Mais très vite, l'auteure installe une routine dans son intrigue, avec quelques objectifs que les personnages tenteront d'atteindre malgré un parcours semé d'embuches. Les moments d'action sont très peu présents mais arrivent au bon moment. Pour le reste, Jodi Meadows s'est surtout concentrée sur ses personnages et le background de l'histoire.

C'est vraiment le point fort je trouve, voilà un univers tout à fait unique et original. Dans ce registre, difficile de tirer son épingle du jeu mais Jodi Meadows y est arrivée haut la main. Le monde imaginé est riche, complexe et sincèrement captivant. J'ai beaucoup aimé cet aspect du livre qui m'a permis d'en apprendre plus sur les croyances et coutumes des personnages, de leurs îles respectives ainsi que sur les dragons. 

Ces derniers sont toujours aussi attachants, et c'est un plaisir de voyager avec Mira, Aaru, Ilina, Gerel... le petit groupe fonctionne bien et chacun a une personnalité bien développée. Mention à Mira qui a sacrément bien évolué et qui cache un pouvoir bien mystérieux. A ce propos, la couverture du roman est tout à fait appropriée et reflète bien notre héroine. Le seul auquel j'ai moins accroché, c'est Aaru, qui possède quelques chapitres à son nom. Malgré la complexité de son personnage, je l'ai toujours trouvé trop transparent et peu marquant. C'est dommage, surtout qu'il s'agit du Love Interest de Mira. 

Malgré une avancée plus que lente donc, j'ai bon espoir que le troisième tome soit explosif vu la fin de celui-ci. L'auteure a réussi à garder ma curiosité à vif et quelque chose que me dit qu'elle garde tous les rebondissements et révélations pour la fin.


En bref, un second tome clairement de transition, avec malheureusement quelques longueurs et peu de révélations. Heureusement, celles-ci sont tout à fait pertinentes et l'univers s'etoffe encore un peu plus. Je dois admettre que Jodi Meadows a vraiment bien pensé l'histoire, tout à fait unique et originale en son genre. Avec une fin qui a piqué ma curiosité, je ne doute pas que le dernier tome sera explosif.

mercredi 21 novembre 2018

La magie d'une rencontre de Susan Wiggs

la magie d'une rencontre

  • Nom: La magie d'une rencontre de Susan Wiggs
  • Lu en: français
  • Pages: 448 pages
  • Sorti le: 1er novembre 2018
  • Editeur: Harlequin - Hors Collections
  • Tome Unique

Sur la route d’Avalon où elle revient au terme d’une longue absence, Sophie retrouve avec émotion sa petite ville des Catskills couverte d’un manteau de neige épais et soyeux. Après des années passées à voyager pour son travail, elle souhaite maintenant se consacrer à sa famille. Mais comment pallier une si longue absence auprès de ceux qu’elle a toujours aimés ? Plongée dans ses réflexions sur la route qui la conduit au lac des Saules, partagée entre la joie de retrouver les siens et les doutes qui malgré elle s'insinuent dans son esprit, Sophie se retrouve soudain prise dans une tempête de neige. Et c’est là, en plein blizzard, qu’elle fait la rencontre d’un homme venu la secourir. Un homme qui, très vite, éveille en elle des sensations oubliées : l’appétit de l’instant présent et, par-dessus tout, le désir d'aimer...

separator

Ce sont la couverture et le résumé qui m'ont convaincue de lire ce livre, et après l'avoir reçu d'abord en numérique grâce à netgalley, je suis allée l'acheter et je peux vous dire que l'édition collector est magnifique. J'aimerai que tous mes livres français soient comme ça!! 

C'est avec empressement que j'ai commencé cette histoire, et je dois dire qu'elle m'a de suite embarquée. Pourtant, le début est assez difficile, décrivant un contexte particulièrement douloureux mais nécessaire finalement dans la construction du personnage de Sophie. Découvrir son histoire m'a fascinée, je me suis beaucoup attachée à elle. A 39 ans, l'avocate accomplie décide de revenir à Avalon auprès de ses deux enfants, Daisy et Max, et d'enfin leur consacrer le temps qu'ils méritent. 

Voilà donc une belle histoire de famille, mais aussi une quête de soi. On pense parfois que notre chemin est tout tracé lorsqu'un événement vient remettre tout en question et change notre vision de la vie. A l'aube de ses 40 ans, Sophie se rend compte à quel point elle est passée à côté de sa vie de famille au profit d'une carrière brillante. Revenir à Avalon n'est pas la décision la plus simple, mais sans doute la plus juste. 

Avec notre héroine, on découvre alors cette petite ville, on fait connaissance avec Daisy, la fille ainée de Sophie et jeune maman, et de Max, pré-ado. Pour cette maman, c'est tout le défi de retrouver la complicité avec ses enfants et j'ai adoré suivre Sophie dans son évolution, assister à ses doutes, faire face à ses peurs, et avancer. Les autres personnages mis en avant sont tout aussi attachants, que ce soient les enfants, ou encore le beau Noah, qui va faire chavirer le coeur de Sophie.

L'écriture, si fluide et agréable, sublimée par un contexte hivernal enchanteur et magique, m'a permis de dévorer cette histoire, de m'y plonger avec tout mon coeur et de faire un peu partie de l'histoire de Sophie. Je m'y suis sentie intégrée, ressentant beaucoup d'émotions à la lecture des pages. Je ne pensais pas aimer autant, mais voilà, cette histoire, aussi classique peut-elle paraitre, m'a beaucoup touchée. J'ai vraiment adoré.


En bref, ce livre fut une véritable découverte, j'ai passé un délicieux moment en compagnie de Sophie, découvrir son histoire, assister à son évolution, faire connaissance avec sa famille et rencontrer le beau Noah, qui va changer sa vie. Le contexte hivernal m'a aussi énormément plu, ajoutant cette touche de magie tant attendue. Voilà un livre mature, différent de ce que j'ai pu lire, que je recommande chaudement!

mardi 20 novembre 2018

Fandom de Anna Day

fandom anna day

  • Nom: Fandom de Anna Day
  • Lu en: français
  • Pages:  491 pages
  • Sorti le: 18 octobre 2018
  • Editeur: Pocket Jeunesse
  • VO: paru sous le nom The Fandom en janvier 2018
  • Tome Unique

Aucune histoire ne mérite qu’on meure pour elle… Imaginez que vous puissiez vous glisser dans la peau de votre héroïne préférée… Katniss, par exemple ! Le rêve, non ? Du moins, jusqu’à ce que vous vous rendiez compte que vous êtes incapable de tirer à l’arc ou de grimper aux arbres, et que vous n’avez pas le moindre instinct de survie. Mais pas de panique, vous pouvez toujours choisir de retourner à votre petite vie tranquille de fan, dans le monde réel. Ce qui n’est malheureusement pas le cas de Violet, coincée dans son roman favori...

separator

Ce que je peux vous dire pour commencer, c'est que j'ai adoré ma lecture et que j'ai été surprise tout au long du roman. Violet, son frère et ses amies se rendent à une conférence de type comic con d'un livre "La Danse des pendus" qui a été adapté au cinéma. Ils en sont absolument fans et connaissent toutes les paroles, toutes les actions par coeur. Imaginez ainsi que vous vous rendez dans un évènement pour Harry Potter ou Hunger Games, et que d'un coup... vous vous retrouvez pour de vrai plongés au coeur de cet univers. Et c'est votre nouvelle réalité... vous avez atterrit là sans savoir comment c'est possible mais ça l'est. Et bien c'est ce qui arrive à Violet.

Elle essaye encore de se rassurer en se disant qu'elle connaît l'histoire par coeur et qu'il suffit de suivre le scénario du livre en rencontrant les personnages...lorsque BING premier rebondissement de taille, l'un des personnages meurt... Et là toute la donne change, parce que Violet va prendre la place du personnage central et va devenir la nouvelle héroïne de son livre préféré.

On se dit que du coup on connaît d'avance ce qu'il va se passer mais grâce à une écriture géniale et addictive, pleine de rebondissements et avec un univers dystopique sacrément bien ficelé, finalement on reste bluffé. Si bien que j'ai lu ce roman d'une traite, tellement j'étais captivée par l'histoire et surtout le déroulement des faits. Manipulations, trahisons, nouvelles rencontres, personnages secondaires bien campés, Fandom possède une intrigue originale et impeccablement maîtrisée... qui joue donc sur une mise en abîme (une histoire dans l'histoire) maîtrisée, qui ne cesse de nous surprendre.

On a l'impression de connaître d'avance les personnages mais en aucun cas on arrive à anticiper les réactions, les rencontres inattendues et l'apport du groupe de Violet car chacun va avoir sa propre trajectoire à dessiner, pour modifier le cours des choses ou tout simplement vouloir suivre à tout prix le scénario... car leur but est de sortir de là, de la Danse des pendus pour revenir à leur réalité.


En bref, une lecture qui surfe sur la vague des romans YA dystopiques mais qui a su renouveler le genre pour tirer son épingle du jeu et nous proposer quelque chose de neuf et qui change. On retrouve toutes les ficelles d'un bon YA avec une bonne dose de peps et de rebondissements qui font qu'on a plus du tout envie de lâcher le bouquin avant d'en connaître la fin!! Franchement, c'était le pied!!!

chronique_lael


mardi 13 novembre 2018

Les vrais amis ne s'embrassent pas sous la neige de Juliette Bonte

les vrais amis ne s'embrassent pas sous la neige

  • Nom: Les vrais amis ne s'embrassent pas sous la neige de Juliette Bonte
  • Lu en: français
  • Pages: 368 pages
  • Sorti le: 31 octobre 2018
  • Editeur: Harlequin - Collection &H
  • Tome Unique

Ils n’étaient pas censés s’aimer… Dès leur première rencontre, une complicité naturelle les relie. Dès leur premier fou rire, leur amitié devient une évidence. Mais, lorsque le désir s’immisce entre eux, tout se complique… Depuis qu’elle a menacé Luke avec une fourchette lors de leur première rencontre – épique –, Allison le considère très naturellement comme son meilleur ami. Il aime se moquer de son obsession pour les cookies maison et de sa façon de manger les hot-dogs ; elle adore l’écouter parler d’architecture et le remettre à sa place. Mais plus ils passent du temps ensemble, et plus Allison prend conscience que Luke est bien plus qu’un ami… À ses côtés, elle découvre de nouveaux sentiments, plus intenses, plus troublants. Des sentiments qu’elle ne devrait pas éprouver. Car Luke est le seul homme qu’elle n’a pas le droit d’aimer.

separator

A l'approche de Noel, avec les téléfilms qui passent, j'ai toujours cette envie de me plonger dans de jolies romances à cette période de l'année. Les vrais amis ne s'embrassent pas sous la neige m'a de suite tapé dans l'oeil grâce à cette magnifique couverture. Que dire, je m'attendais à lire une belle histoire un peu guimauve et le moins que je puisse dire c'est que je fus très surprise du contenu.

En effet, autant que vous le sachiez, ce titre est déjà sorti l'an dernier sous le nom Because of You, avec une couverture plus sexy et plus sombre. Avec le recul, je me dis qu'elle est bien plus adaptée que l'actuelle, reflétant réellement le contenu du roman. Oubliez la guimauve, la neige ou Noel et son esprit festif, Les vrais amis ne s'embrassent pas sous la neige est en réalité une romance mais pas si facile que ça. 

Alors que Allison est en couple avec Carl - cet architecte prétentieux qui ne vit que pour son boulot -, elle ne s'attendait pas à devenir aussi complice avec son meilleur ami, Luke. Entre eux, l'amitié est immédiate et fait plaisir à voir. Les deux jeunes gens sont sympathiques et on sent qu'ils apprécient la compagnie de l'autre, que c'est naturel.

Tout le contraire de Carl. Sa relation avec Allison m'a de suite dérangée, je me suis sentie mal à l'aise. Chapeau à l'auteure qui a su décrire un personnage froid et calculateur, se cachant derrière cadeaux et costumes hors de prix.  J'avoue que je n'ai pas compris comment notre héroine pouvait autant hésiter, d'emblée, j'ai senti que Carl était louche. En tout cas moi, je serai partie en courant depuis bien longtemps! 

Mais Allison est un personnage un peu fragile finalement. Sous ses bonnes réparties, elle hésite énormément et ne dit pas vraiment ce qu'elle pense, ne l'assume pas. On peut remercier Luke de l'aider à sortir de sa coquille. Voilà un personnage que j'ai apprécié même si il est un peu cliché: beau gosse, boss de son cabinet, terriblement sexy qu'il se tape minimum 3 femmes différentes sur la semaine... un tableau classique qui, personnellement, ne me fait pas rêver, mais j'ai bien aimé le voir tomber amoureux et comprendre ce que cela implique. 

L'histoire est donc surprenante car un peu "sombre" avec même quelques violences inattendues. La plume de l'auteure permet une lecture fluide et rapide, et même si je regrette que la couverture m'ait induite en erreur sur le contenu, je vous recommande tout de même ce roman. La tournure des événements, les personnages et le style de Juliette Bonte m'ont convaincue et au final, j'ai passé un bon moment.


En bref, j'ai passé un bon moment avec ce livre, grâce notamment à la plume de l'auteure, très agréable et aux personnages principaux plutôt attachants. Cependant, je m'attendais à une histoire plus romantique et acidulée, ne prêtez donc pas attention à la couverture qui pourrait induire en erreur. Ce roman est en effet un poil plus sombre qu'on ne le pense et a déjà été commercialisé l'an dernier sous le nom Because of You. 

samedi 3 novembre 2018

Quand fainéantise rime avec magie [Ivy Wilde #1] de Helen Harper

HARPER-Helen-Ivy-Wilde

  • Nom: Quand fainéantise rime avec magie [Ivy Wilde #1] de Helen Harper
  • Lu en: français
  • Pages: 400 pages
  • Sorti le: 24 octobre 2018
  • Editeur: MxmBookmark - Collection Infinity
  • VO: paru sous le nom Slouch Witch en juin 2017
  • Premier tome d'une trilogie

Bon, soyons clairs : Ivy Wilde n'est pas une héroïne. C’est même la dernière personne que vous contacteriez si vous aviez besoin d'une aide magique, malgré ses talents. Si ça ne tenait qu'à elle, Ivy passerait ses journées affalée dans le canapé, devant la télé, paquets de chips en main, à papoter avec son familier félin jusqu'à ce que mort s'en suive. Mais quand elle se retrouve victime d'une erreur d'identité, elle est embarquée malgré elle à la Branche Arcane, le département d'investigation de l'Ordre Hermétique du Crépuscule d'Or. Les problèmes se multiplient quand un objet de valeur est volé au nez et à la barbe des représentants de l'Ordre ; et le fait d'être liée magiquement à l'Adeptus Exemptus Raphaël Winter ne fait qu'empirer la situation. Il a peut-être un regard couleur saphir et le corps d'un mannequin maillot de bain, mais pour Ivy, il représente tout ce qu'il y a de soporifique dans le boulot de sorcier. Et s'il l'oblige à retourner à la salle de sport, juré, elle le transforme en crapaud.

separator

En cette période d'Halloween, Ivy Wilde était pour moi la lecture idéale! Que dire, cela faisait longtemps que je n'avais pas lu d'Urban Fantasy et j'ai été plus que conquise par ce titre. 

Ce que j'ai aimé c'est notre héroine, Ivy. Au début, elle a tout l'air d'une anti-héroine, mais très vitre, on se rend compte à quel point cette jeune sorcière est douée. Son parcours nous est révélé au fil des pages et on peut dire que Ivy réserve bien des surprises. Voilà un personnage que j'ai adoré, du début à la fin, avec son grain de folie, sa répartie d'enfer, son entêtement, son humour, sa fainéantise et son dévouement. 

Quant à l'intrigue, elle est extrêmement bien menée, car elle nous permet de rencontrer d'autres personnages et d'en apprendre plus sur l'Ordre, auquel Ivy appartenait autrefois. Par un (mal)heureux hasard, Ivy se retrouve liée à Raphael Winter, un sorcier respecté - et un peu coincé - pour mener des enquêtes. Entre eux, ça ne démarre pas fort, mais très vite, le duo va former une équipe redoutable.

J'ai beaucoup aimé le personnage de Winter, il parait inaccessible, mais en réalité, c'est quelqu'un d'assez ouvert, qui essaie juste de faire son travail de la meilleure façon possible. Opposé d'Ivy, les deux feront des étincelles pour notre plus grand plaisir! On a absolument pas le temps de s'ennuyer avec ce duo plus que charmeur et efficace. 

L'histoire mise en place reste intéressante quoiqu'un peu simple mais très prenante. Il n'y a aucun temps mort, du coup, on est tenu en haleine tout le long et le livre se dévore à vitesse grand V. Grâce à cette enquête, on en apprend plus sur le monde des Sorciers et le rôle de chacun. C'est assez riche, et je suis certaine que la suite nous réserve pas mal de surprises et de rebondissements!


En bref, j'ai adoré Ivy, sa personnalité, son caractère, sa repartie... Voilà une héroine géniale qui vous fera bien rire!! L'univers est franchement intéressant et grâce à une intrigue bien menée, on en apprend plus sur l'Ordre et ses membres. Voilà un premier tome plein de potentiel, porté par une héroine fantastique et un héros au charme plus que ravageur! La suite promet des étincelles!

mercredi 31 octobre 2018

Le parfum de la trahison [La couleur du mensonge #2] de Erin Beaty

le parfum de la trahison

  • Nom: Le parfum de la trahison [La couleur du mensonge #2] de Erin Beaty
  • Lu en: français
  • Pages:  544 pages
  • Sorti le: 11 octobre 2018
  • Editeur: Lumen Editions
  • VO: paru sous le nom The traitor's ruin en juillet 2018
  • Tome Antérieur: Tome 1

Ayant prouvé sa valeur en tant qu'espionne et entremetteuse prodige, Sage Fowler est désormais bien introduite dans la haute société grâce à son titre de précepte iceberg des filles du roi. Quand elle apprend qu'une expédition secrète se prépare, elle saisit cette chance de servir une fois de plus son royaume - et de retrouver par la même occasion l'homme qui est désormais son fiancé, le capitaine Alexander Quinn. Chargée de l'éducation du prince Nicolas, elle observe avec beaucoup d'intérêt la toute nouvelle unité d’élite. Mais l'audace de la jeune fille n'est pas du goût d'Alexander, et leurs relations s'enveniment...

separator

J'avais bien aimé La couleur du mensonge qui fut une belle surprise alors je n'ai pas voulu tarder pour découvrir cette suite. L'auteure gère bien son univers dans ce second tome. La romance est restreinte puisque Sage Fowler est fiancée au capitaine Alexander Quinn et qu'on s'éloigne des prémisses d'une histoire d'amour. Par contre les choses vont devenir explosives entre les deux amoureux qui vont énormément se disputer suite à plusieurs désaccords.

Ce qui prend le pas dans l'intrigue de ce tome 2, c'est la politique, la mise en place stratégique, les enjeux de pouvoir, la menace d'une guerre et le côté espionnage. Alexander va devoir encadrer une mission de reconnaissance pour servir son royaume. Cette mission est primordiale pour la suite de sa carrière et on sent à quel point il a la pression. Quant à Sage, elle est chargée secrètement par la Reine de surveiller ce qu'il se passe et de la tenir informée des avancées de la mission.

Mais ce que j'ai préféré dans ce tome c'est la découverte d'un nouveau royaume et d'un nouveau peuple que l'on pensait ennemi. C'est la rencontre de l'Autre, de l'inconnu et dans un décor de désert réellement captivant.

Pour ce qui est de nos héros, le fait qu'il y ait moins de romance pourrait décevoir mais pour ma part, j'ai aimé que les rebondissements séparent nos amoureux, surtout que leur relation était tendue. Alexander ne comprend pas les choix de Sage, et inversement Sage ne supporte pas le stress d'Alexander. Ils vont se retrouver séparés l'un de l'autre et cheminent vers des aventures différentes.


En bref, ce second tome est axé sur la découverte d'une nouvelle culture, d'un nouveau peuple nomade avec un renouveau dans le décor fantasy. On est encore dans une intrigue 100% politique avec des conflits, des enjeux de conquête du royaume. Pour ma part, je suis un peu moins emballée car même si j'ai bien aimé, je trouve que cela manque d'action et de rythme. J'aurais aimé plus de surprises et de rebondissements mais je reste séduite par l'écriture, efficace et immersive.

chronique_lael

lundi 29 octobre 2018

Light Years de Kass Morgan

light-years-1113758-264-432

  • Nom: Light Years de Kass Morgan
  • Lu en: français
  • Pages:  432 pages
  • Sorti le: 11 octobre 2018
  • Editeur: Collection R
  • VO: paru sous le nom Light Years en octobre 2018
  • Premier tome d'une duologie

Vous rêvez de gloire, de batailles et d'honneurs militaires ? Commencez donc par connaître votre ennemi... Bienvenue à l'Académie aérospatiale de Tétra, où viennent d'être admis pour la première fois des candidats issus des confins de la galaxie. À des années-lumière de leurs planètes d'origine, Vesper, Arrann, Orèlia et Cormak portent chacun leur lot de terribles secrets, et s'engagent dans des amours interdites qui mettent en danger le fragile équilibre de l'Académie. Et si la menace principale ne venait pas des redoutables Spectres, avec leur puissance de feu colossale, mais plutôt des cadets eux-mêmes ?

separator

J'avais adoré la série Les 100 et je suis très heureuse de retrouver l'auteur dans une nouvelle série. Mais ce que je peux vous dire de ma réaction à chaud c'est que j'ai bien aimé mais j'en veux plus. Nous sommes dans un univers de space opera, à la manière d'un Phobos ou d'un Illuminae ou même d'un Sombres étoiles de Malorie Blackman. Autrement dit c'est un univers que j'ai déjà lu et que j'aime énormément pour peu que ça déménage et que ça explose.

L'Académie Aérospatiale de Tétra a lancé sa nouvelle campagne de recrutement d'étudiants. La grande nouveauté : l'entrée dans l'école n'est plus limitée aux habitants du système solaire de Tétra mais à tous les étudiants, de toute provenance confondue. Vesper, Cormak, Arrann, Orèlia vont se retrouver au sein de la même élite mais chacun a des particularités et des secrets à cacher.

Vesper, originaire de Tridian est une pilote surdouée qui a toujours vouée sa vie à faire plaisir à sa mère. Elle a pour ambition de devenir commandante mais les choses ne se passent pas comme elle l'espérait. Cormak a pris la place de son frère décédé et se fait passer pour lui. Il a grandi sur une planète toxique Déva et il souhaite à tout prix échapper à un destin quelconque. Arrann vient de Chetire. Intello, il a toujours été méprisé par ses camarades. Il a été accepté comme élève officier et cherche à se faire une place au sein de l'Académie. Mais il ne s'imaginait pas tomber amoureux d'un jeune Tridien. Enfin, Orélia cache un lourd secret puisque c'est une espionne des Spectres...

On suit quatre narrateurs différents, dans une alternance de chapitres qui pour ma part est un procédé que je commence à me lasser. Pour chacun d'entre eux, nous allons découvrir un peu de leur passé, de leur histoire, de leur origine, de leurs objectifs et espoirs et de la manière dont ils se sont retrouvés dans l'Académie. On reste donc principalement en surface même lorsqu'il s'agit de leurs sentiments. Des amours interdites se profilent mais ce n'est pas le point fort du roman.

Ca se lit plutôt bien et vite et j'ai eu l'impression de lire une intrigue similaire à Inaccessibles de Katharine McGee. La lecture est addictive et bien prenante car tous les rouages se mettent en place et l'intrigue tournant autour des secrets des uns et des autres est captivante. Puis tout s'enchaîne à la fin et on n'a qu'une envie c'est de lire la suite. C'est un peu ce que je reproche d'ailleurs à Light Years, c'est monté comme Les 100, c'est bien mené mais ça reste dodo time tout le long jusqu'à la fin où ça se réveille.


En bref, une lecture plaisante et agréable mais j'en veux plus. Je veux que l'auteure nous surprenne encore plus et pas seulement avec un twist final mais des rebondissements tout au long du roman pour une narration moins irrégulière et plus explosive.

chronique_lael

vendredi 26 octobre 2018

Clair de Lune à Manhattan [From New York with Love #3] de Sarah Morgan

clair de lune à manhattan

  • Nom: Clair de Lune à Manhattan [From New York with love #3] de Sarah Morgan
  • Lu en: français
  • Pages: 486 pages
  • Sorti le: 31 octobre 2018
  • Editeur: Harlequin - Collection &H
  • VO: paru sous le nom Moonlight over Manhattan en novembre 2017
  • Tomes antérieurs: Tome 1 - Tome 2

« Je ne veux plus être une “gentille fille”. Je veux être une fille qui n’a peur de rien ! » Harriet Knight le reconnaît volontiers, elle a toujours laissé la peur guider ses choix. Résultat : elle a l’impression d’avoir une vie ennuyeuse à mourir. Alors cette année, c’est décidé, elle va s’offrir un cadeau de Noël d’un nouveau genre : du courage ! Elle a donc prévu de faire chaque jour, jusqu’au 25 décembre, une chose qui l’effraie et, elle s’en est fait la promesse, elle ne laissera rien ni personne l’intimider. Enfin, ça, c’était avant qu’elle ne rencontre Ethan qui, d’un seul regard, a fait vaciller toutes ses certitudes. Elle l’a alors aussitôt compris : le séduire sera son plus grand défi.

separator

Mon ressenti risque d'être assez court et pour cause: je suis amoureuse de ce roman!! Clair de lune à Manhattan est un énorme coup de coeur, qui m'a séduite des les premières pages et qui clôture à merveille la saga. 

Lorsque Harriet fut brièvement présentée dans les tomes précédents, j'avoue que j'ai eu une petite appréhension quant à son personnage fort timide et renfermé. Mais à la lecture, ce fut une vraie claque! Harriet est un personnage que j'ai adoré, auquel j'ai pu m'identifier tout de suite et qui m'a grandement inspirée.  A 30 ans, la jeune femme se rend compte que sa vie est faite d'un cocon douillet qu'il serait facile de suivre toute sa vie, au risque de finir seule dans son appartement entourée d'une centaine de chiens et de chats. Une perspective d'avenir qui déprime notre héroine, d'autant plus que son frère et sa jumelle filent le parfait d'amour. Alors pourquoi eux, et pas elle? 

C'est tout le défi que va s'imposer la jeune femme. Et je peux vous dire que j'ai adoré. Harriet évolue de manière fulgurante à travers les différents chapitres et elle m'a vraiment conquise. Même si l'histoire reste fictive, elle m'a donné à réfléchir. Le courage et l'envie d'Harriet d'avancer dans la vie, de sortir de sa zone de confort, de voir ce que le monde a à offrir au delà des murs de son appartement, je pense que cela peut "parler" à toutes celles qui se sentent timides et qui ont peur de se lancer. 

Dans cette quête, Harriet va rencontrer Ethan, un médecin urgentiste. J'ai aussi énormément apprécié ce personnage, découvrir sa personnalité, son travail très difficile. Il amène une touche de réalisme incroyable! Ethan ne fait peut être pas rêver mais il m'a semblé correspondre à Harriet. Après tout, comme on dit, les contraires s'attirent, les opposés se rapprochent! Et cette rencontre va les changer tous les deux sur bien des points. 

Ce que j'ai aimé dans ce roman, c'est finalement la quête de soi, bien plus que la romance. Sarah Morgan a déjà écrit plus chaud bouillant, or ici elle est restée plutôt soft, privilégiant le développement des personnages. Enfin, mon petit coeur fut ravi de retourner à Snow Crystal et de croiser à nouveau les frères O'Neil. Sarah Morgan ne pouvait pas mieux conclure sa saga que de rassembler pendant un temps tous ses personnages ou presque. Un régal.


En bref, un tome coup de coeur qui cloture à merveille la saga, me laissant totalement rêveuse. J'ai adoré le personnage d'Harriet auquel j'ai pu grandement m'identifier et même s'il s'agit d'une fiction, elle m'a permis de réfléchir. Le cadre enchanteur de l'hiver m'a aussi séduite, de même que les clins d'oeil de l'auteure à d'autres personnages bien connus. C'est sur, les livres de Sarah Morgan sont comme des petites douceurs: à consommer sans modération!