► ► Livres
Bilan des lectures Calendrier des parutions Chroniques Livres Chroniques Mangas Cover reveal Infos livresques In my Mailbox Jeux livresques Lectures communes Lire en VO Mes Conseils livresques Rendez-vous littéraires Sommaire des chroniques
► ► Musique, Séries & Cinéma
Critiques cinéma Critiques musicales Critiques séries Sommaire général
► ► Hello World
Hello Japan Rencontres extraordinaires Salons & Dédicaces
► ► Graphisme
Coulisses de mes créations
► ► Mirrorcle World
Anciens designs Concours Les Binômes Les blogs à visiter Mes chroniqueuses Qui suis-je?
► ► Autres Rendez-vous
Autour du blog Booktube Challenges & Tags Dear Friends Lifestyle
jeudi 3 octobre 2019

[Série] Game of Thrones

91ipFruVMeL

  • Nom: Game of Thrones
  • Saisons: 1 à 8 | 73 épisodes
  • Pays: États-Unis
  • Diffusion: HBO > entre avril 2011 et mai 2019
  • Genre: fantasy médiévale, drame
  • Casting: Kit Harington, Lena Headey, Peter Dinklage, Emilia Clarke

 

Sur le continent de Westeros, le roi Robert Baratheon gouverne le Royaume des Sept Couronnes depuis plus de dix-sept ans, à la suite de la rébellion qu'il a menée contre le « roi fou » Aerys II Targaryen. Jon Arryn, époux de la sœur de Lady Catelyn Stark, Lady Arryn, son guide et principal conseiller, vient de décéder, et le roi part alors dans le nord du royaume demander à son vieil ami Eddard « Ned » Stark de remplacer leur regretté mentor au poste de Main du roi. Ned, seigneur suzerain du nord depuis Winterfell et de la maison Stark, est peu désireux de quitter ses terres. Mais il accepte à contre-cœur de partir pour la capitale Port-Réal avec ses deux filles, Sansa et Arya. Juste avant leur départ pour le sud, Bran, l'un des jeunes fils d'Eddard, est poussé de l'une des tours de Winterfell après avoir été témoin de la liaison incestueuse entre la reine Cersei Baratheon et son frère jumeau, Jaime Lannister. Leur frère, Tyrion Lannister, surnommé « le gnome », est alors accusé du crime par Lady Catelyn Stark. Au nord-ouest de Westeros, le jeune bâtard de Ned Stark, Jon Snow, se prépare à intégrer la fameuse Garde de nuit. Depuis plus de 8 000 ans, cette confrérie protège et défend le royaume de Westeros de ce qui vit de l'autre côté du Mur, un gigantesque édifice fait de glace, de pierre et de magie, formant la frontière septentrionale entre les contrées glacées du nord et les Sept Couronnes. Si les Sauvageons ne sont en réalité pas la vraie menace directe, le retour d'une race d'anciennes créatures mythiques et légendaires appelée les Marcheurs blancs est en revanche beaucoup plus inquiétant. Sur le continent d'Essos, au sud-est au-delà du Détroit, l'héritier « légitime » en exil des Sept Couronnes, Viserys Targaryen, se prépare à reconquérir le royaume. Prêt à tout, il marie sa jeune sœur, la princesse Daenerys Targaryen, à Khal Drogo, seigneur de guerre des Dothrakis, afin d'obtenir le soutien de la puissante horde de cavaliers nomades qu'il dirige. Mais le lunatique Viserys va hériter du même sort que celui de ses parents, laissant à Daenerys le projet de recouvrer sa place sur le Trône de fer, aidée en cela par ses trois dragons.

Game of Thrones, c'est la série mythique qui a fait parler le monde entier pendant de nombreuses années. Découverte en 2011 lors de la diffusion de la première saison à la TV, j'ai vite fait d'abandonner la série, par manque de temps et d'envie à l'époque. Ce n'est qu'en mai dernier, que j'ai entrepris un marathon, engloutissant les 8 saisons à la vitesse de la lumière.

Et que dire! GoT m'aura vraiment tenu en haleine, allant crescendo de saison en saison, me surprenant plus d'une fois, et ce, jusqu'à la fin. C'est une série qui mérite vraiment l'engouement qu'elle suscite et, entre nous, j'aurai bien vu encore quelques épisodes supplémentaires. En effet, c'est sans doute le plus gros reproche que je pourrais faire à la série, c'est qu'elle se termine de manière un peu précipitée. Il faut dire que chaque saison prenait son temps pour installer son intrigue et développer ses personnages, chose qui a manqué cruellement à la saison 8. Un petit goût amer donc, mais globalement, GoT a envoyé du lourd.

Je ne vais pas m'étaler sur chaque saison, mais ce que je peux dire c'est qu'entre la première et la dernière, on assiste à une véritable progression. Plus on avance, mieux c'est, avec des intrigues extrêmement bien ficelées et des retournements de situation qu'on anticipe pas. C'est sombre, violent - parfois jusqu'à l'extrême - mais terriblement efficace. Même si j'ai directement accroché des le départ, j'ai préféré la série à partir de la saison 3. Cette dernière amorce un certain tournant sans nous épargner et la suite n'en est que meilleure. Ma saison favorite restera la 4 je pense (mention à l'épisode The watchers on the wall qui déchire tout), à contrario de la saison 5 que j'ai moins aimée.

game-of-thrones-cast-season-4_1

Quant aux personnages, il y en a une myriade, et ce qui fait la force de cette série, c'est qu'aucun d'entre eux n'est à l'abri. Tous vivent des épreuves difficiles, tous doivent se forger une carapace et une force pour survivre. Bien entendu, parmi tous les personnages et les maisons, j'ai eu mes préférés. Ainsi j'ai adoré suivre Arya et Sandor le limier, qui forment un excellent tandem. Jamie s'est révélé plus attachant que je ne l'aurai pensé, malgré son amour pour Cersei, trop garce à mon goût. J'ai beaucoup apprécié son duo avec Brienne.

Mes chouchous resteront Jon Snow et Tyrion Lannister sans aucun doute. Jon, parce qu'au-delà de sa belle gueule, est un personnage très fort qui parvient à se faire une place au sein de la garde de nuit, chose pas évidente à priori, et qui arrive à s'imposer. C'est aussi un guerrier de taille, qui nous démontre toute sa force physique et mentale à plusieurs reprises (mention à la bataille du mur et à la bataille des bâtards). Tyrion, quant à lui, parce qu'il est hyper intelligent et que tout le monde le sous-estime à cause de sa condition. Parce qu'il peut se montrer doux, drôle mais aussi féroce quand il le faut. Deux personnages vraiment charismatiques!

Et puis il y a ceux qu'on déteste d'emblée comme Cersei et son fils Joffrey, ou encore Ramsey, d'abominables personnages. Ou ceux qu'on déteste au fur et à mesure comme la fameuse Daenerys que je n'ai jamais pu réellement supporter. Sa folie devient évidente de saison en saison, pour finir en apothéose. Voilà un personnage que je n'ai jamais su apprécier !

Enfin, que serait GoT sans sa bande son magnifique, qui vient sublimer chaque épisode pour notre plus grand bonheur. J'ai été également conquise par les décors, splendides pour certains lieux, et les costumes, superbes, et qui ont une signification bien plus particulière qu'on ne le devine. Visuellement, on s'en prend donc plein la vue, avec d'excellents effets spéciaux - mention aux dragons, très convaincants - et des batailles chorégraphiées époustouflantes. 

C'est sûr, c'est une série à voir.


En bref, une série que j'ai dévorée à la vitesse de la lumière et qui m'aura beaucoup plu! Peut-être pas un coup de coeur, mais il faut avouer que Game of Thrones se bonifie au fil des saisons, offrant des épisodes spectaculaires pour certains. L'évolution des personnages est tout aussi intéressante et on en vient à avoir ses petits favoris. Seul regret, que la série se soit terminée ainsi, dans un certain rush, alors que les précédentes saisons prenaient leur temps dans leur développement. Ceci dit, globalement, GoT mérite tout le succès qu'on lui attribue. Ce fut réellement captivant!


mercredi 14 novembre 2018

[Série TV] Chilling Adventures of Sabrina

sabrina adventure

  • Nom: Chilling Adventures of Sabrina
  • Saison: 1 | 10 épisodes
  • Pays: États-Unis
  • Diffusion: Netflix > 26 Octobre 2018
  • Genre: Horreur, Supernaturel, Magie
  • Casting: Kiernan Shipka, Ross Lynch, Miranda Otto

Sabrina Spellman est une adolescente presque comme les autres : Elle est née suite à la relation entre un sorcier et une mortelle, ce qui fait d'elle un hybride des deux. Elle vit dans la petite ville de Greendale, élevée par ses deux tantes paternelles, Hilda et Zelda, et fréquente le lycée de la ville avec des adolescents mortels. Néanmoins, à l'aube de son seizième anniversaire, elle doit faire un choix : accepter d'être baptisée pour devenir membre de la satanique Église de la Nuit ou renoncer et continuer sa vie au côté des mortels mais avec peu de pouvoirs. Elle va également devoir faire face à des forces maléfiques qui menacent sa famille et le monde des mortels car dans l'ombre, l'horrible Madam Satan est prête à tout pour aider Satan à recruter la jeune fille.

Sabrina, l'apprentie sorcière a bercé ma jeunesse, aussi quand Netflix a annoncé un reboot assez dark et moderne, je n'ai pas hésité une seconde. Enfin presque, car l'horreur et moi ça ne fait pas toujours bon ménage, mais j'étais vraiment curieuse. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que je me suis laissée embarquer. 

J'ai beaucoup aimé cette interprétation de l'univers, vraiment plus noire que la série des années 90. En comparaison, cette dernière faisait même un peu nunuche! Avec cette nouvelle adaptation, Sabrina dévoile une autre facette et l'ambiance est plus que réussie. Je dois admettre d'ailleurs que je m'attendais à bien "pire" en terme d'horreur ou de scènes gores mais finalement, cela reste assez soft. Rien qui puisse vous donner de réels cauchemars si vous êtes ultra sensible! Au niveau visuel donc, c'est pour moi une totale réussite, Greendale est vraiment une ville flippante. A ce titre, le travail est vraiment bien fait, l'atmosphère est toujours sombre (pas de couleurs vives, la manière de filmer est spéciale et parfois un peu floue pour accentuer ce côté terne, la musique bien choisie), histoire qu'on se sente toujours mal à l'aise. 

En ce qui concerne le scénario, dans l'ensemble j'ai fort bien aimé, ces 10 épisodes sont intéressants et il reste fort à faire au niveau de l'intrigue. Je dirai que cette première saison était un peu une sorte d'introduction afin qu'on comprenne les enjeux, qu'on fasse connaissance avec les personnages et qu'on prenne nos marques. Bien que certains épisodes soient plus lents que d'autres, j'ai trouvé qu'ils apportaient tous un petit plus à la série. La seule chose qui me déçoit vraiment et qui fait baisser mon appréciation générale, c'est le dernier épisode et en particulier Sabrina. Je reste curieuse de la tournure des événements pour la saison 2 mais il faut avouer que la jeune fille m'a déçue. 

Chilling-Adventures-of-Sabrina-Christmas-Special

En effet, Sabrina est une adolescente pas comme les autres, mi-mortelle, mi-sorcière, elle a un caractère bien affirmé. Un trait de personnalité totalement appréciable, que j'ai aimé tout le long. Sabrina a des principes et des croyances, qu'elle va défendre et c'est plus qu'admirable. Sauf que, j'ai l'impression que pour pimenter la saison 2, les scénaristes ont un peu décidé autrement. On assiste alors à un changement de personnalité et je dois dire que sur la fin, je n'ai pas aimé. Trop simple, trop rapide, et surtout, en total contradiction avec le fil conducteur de la série. Dommage! J'espère que la suite sera bien exploitée, du coup. 

Les autres personnages m'ont plu, que ce soit les tantines (Tante Zelda est carrément flippante quand elle veut!), le cousin Ambrose fort sympathique, ou le rôle des amis de Sabrina: Rosie, Susie et Harvey. Ils apportent chacun leur pierre à l'édifice et je pense que leur histoire respective va être intéressante dans la saison 2 car ils ont vachement bien évoluer en 10 épisodes. Mon seul regret? Salem, le chat, trop peu présent. 

Enfin, je terminerai sur le jeu des acteurs que j'ai trouvé globalement très bon, mention spéciale à Miranda Otto qui incarne une Zelda plus stricte à la perfection! Il m'a juste manqué un peu d'expressions au niveau du jeu de Kiernan Shipka mais je chipote, elle fait une très bonne Sabrina.


En bref, j'ai été séduite par cette version sombre des aventures de Sabrina! Une première saison très intéressante qui pose de bonnes bases et présente les personnages, auxquels on s'attache plutôt vite. L'ambiance est excellente, bien dosée, pour une adaptation moderne très réussie! J'ai hâte de voir la suite, qui promet beaucoup de rebondissements et de retournements de situations!

jeudi 17 août 2017

[Série TV] Atypical

Atypical02-800x445

  • Nom: Atypical
  • Saison: 1 | 8 épisodes
  • Pays: États-Unis
  • Diffusion: Netflix > Aout 2017
  • Genre: Comédie, Drame, Famille
  • Casting: Keir Gilchrist, Jennifer Jason Leigh, Michael Rapaport

En quête d'amour et d'indépendance, Sam, un jeune autiste de 18 ans découvre les aléas du passage à l'âge adulte. À la fois drôle et douloureux, ce cheminement à la découverte de lui-même bouleverse toute sa famille dont les membres, confrontés aux changements qui affectent leur propre existence, se posent cette question fondamentale : que signifie être normal ?

Netflix et moi c'est une nouvelle aventure qui a commencé le mois dernier. Ayant regardé des séries bien connues, j'avais hâte cependant de découvrir Atypical, une série originale Netflix. Le trailer m'a de suite plu et je n'ai fait qu'une bouchée des 8 épisodes. 

Voilà bien une série trop courte à mon goût tant j'ai aimé! J'espère sincèrement qu'il y aura une seconde saison car il y a tellement à dire encore! J'ai un petit goût d'inachevé et j'ai bien envie de voir comment Sam va continuer son évolution. Voilà un p'tit gars super attachant que j'ai de suite apprécié. Sam a 18 ans et est autiste. Ce qui fait de lui quelqu'un de différent. Mais qu'est ce que cela peut-il bien dire? Qu'est ce qui définit la normalité? Existe-t-elle vraiment? Pourquoi dire de Sam qu'il n'est pas comme les autres alors que pour lui, il est juste normal? Voilà bien un concept qui m'a de suite interpellée.

La série aborde une sujet délicat et bien que je ne sois absolument pas experte dans ce domaine, j'ai trouvé que Atypical était brillant, drôle, sensible, ne tombant pas dans le cliché ou le superflu. Pour moi la série a été très bien dosée même si je me doute que l'autisme ce n'est pas aussi "simple" que celui de Sam. En effet, dans la série, Elsa, sa mère, a plusieurs copines ayant des enfants autistes et chacune parle des différents troubles que subissent les enfants. On se rend alors compte que Sam se débrouille plutôt bien et est plutôt autonome. 

Avec Atypical, on fait la connaissance d'une famille dont le centre n'est autre que Sam. La vie des parents, Elsa et Doug et de sa soeur, Casey, ne tourne principalement qu'autour de Sam. Au fil des épisodes, on découvre que cela n'a pas toujours été aussi facile qu'aujourd'hui et que les épreuves ont été nombreuses pour que chacun trouve réellement sa place. J'ai beaucoup aimé cette famille qui tente d'avancer chaque jour comme n'importe quelle famille. Je dois dire que j'ai beaucoup apprécié Casey, toujours présente pour son frère ou Doug qui tente de nouer une relation père-fils. Ce dernier m'a beaucoup touché de part sa sensibilité et son envie de se rapprocher de Sam. Doug est un père un peu perdu mais qui fait de son mieux et qui déborde d'amour pour ses enfants. Il est bouré d'empathie et de gentillesse. J'ai vraiment apprécié ce papa qui ne sera pourtant pas au bout de ses peines.

atypical netflix

A contrario, j'ai détesté Elsa, la mère. Qui croit toujours tout savoir, tout gérer. Elle a un caractère pénible et peut être que c'est voulu mais Elsa a été insupportable du début à la fin. On comprend que son rôle de mère l'a complètement bouffée et qu'elle ne sait pas ce qu'est la vie sans l'autisme, toujours présent, mais ça ne la rend pas plus attachante. Jalouse de son mari qui se rapproche de son fils, exclue de la vie de sa fille avec qui elle ne s'entend pas forcément bien, Elsa va finir pas péter un plomb et déraper. Ce qui ne va pas arranger les affaires de la famille. Malheureusement tout est fait pour qu'on apprécie pas cette mère au fort tempérament. 

Quant à Sam, que dire. J'ai du mal à le décrire car je l'ai trouvé totalement attachant et tout à fait normal. Pour en revenir à cette expression, Sam est très organisé, sait ce qu'il veut et ne veut pas, est honnête, très brillant, passionné. En quoi cela ne fait-il pas quelqu'un de normal? Tout simplement par des comportements plus spontanés, qui font que Sam ne réagit pas comme il devrait selon la société. Un exemple concret dans la série le démontre au moment où certains lycéens se moquent de lui suite à une question (très franche et sans arrière pensée) de Sam à propos de l'amour. Les ados, se prenant pour plus supérieurs que Sam le traitent d'attardé mental à qui il manque une case. Un parfait exemple de la cruauté des jeunes, aucunement surprenante mais tellement idiote. Au lieu d'essayer de comprendre le jeune homme, il est tellement plus facile de le cataloguer. Ça évite de s'impliquer. 

Heureusement, tout le monde n'est pas à mettre dans le même panier, et cela est très bien illustré avec Zahid, collègue de travail et ami de Sam et avec Paige, la future petite amie de Sam. Deux personnes qui traitent Sam comme leur égal, qui tentent de le comprendre et de faire partie de son monde. J'ai particulièrement apprécié Zahid qui apporte une touche d'humour énorme et qui est très complice avec Sam. Quant à Paige, si c'est nouveau pour elle, ce le sera tout autant pour Sam dont le quotidien va être bouleversé grâce à la jeune fille. Si la complicité n'est pas vraiment visible, les deux font plutôt bien la paire et l'enthousiasme de Paige était plutôt drôle. 

Je pourrai parler encore longtemps de cette série que j'ai trouvé intelligente qui met en avant l'autisme mais pas seulement. Pour moi c'est avant tout une histoire de famille avec tout ce qui va avec. J'espère sincèrement qu'on aura une suite car il reste beaucoup de choses en suspens et je me suis franchement attachée à ces personnages très bien interprétés par les acteurs. Je n'en aurai pas vu d'autres. En tout cas, Atypical vaut sacrément le coup d'oeil. C'est drôle, sensible, réfléchi, bref, c'est à voir. Vous ne le regretterez pas! 

jeudi 3 mars 2016

[Série TV] The Shannara Chronicles

shannara poster

  • Nom: The Shannara Chronicles
  • Saison: 1 | 10 épisodes
  • Pays: États-Unis
  • Diffusion: Janvier > Mars 2016
  • Genre: Fantasy, Aventure, Fantastique
  • Casting: Austin Butler, Poppy Drayton, Ivana Baquero

Des millions d'années après l'extinction de la civilisation que nous connaissons, les Quatre Terres sont menacées par la mort imminente de l'Arbre protecteur Ellcrys qui renferme des forces terribles et obscures. A chaque feuille tombée, les démons se réveillent de l'au-delà. La princesse Amberle, le demi-elfe Wil et la solitaire Eretria commencent alors leur quête contre les forces du Mal. Ils sont guidés dans ce combat par le druide Allanon, lequel maîtrise la magie...

Je n'avais jamais entendu parler des Chroniques de Shannara avant de voir débarquer la série. Par curiosité, j'ai regardé le premier épisode, surtout parce que ma copinaute Lire-une-passion en faisait une excellente éloge. Je ne savais pas du tout dans quoi je m'embarquais, si ce n'est que Shannara était une série fantasy. L'épisode pilot fut une énorme claque et annonça mon futur coup de coeur pour cette série.

Des les premières images, accompagnées de cette superbe bande-son, j'ai su que j'allais complètement accrocher. Ce qui m'a emballé le plus dans cette série, c'est tout d'abord ses décors absolument époustouflants. On est transporté dans un autre monde, ce qui fait que le dépaysement est total. Les personnages sont aussi très bien habillés,  ce qui fait que j'ai également adhéré à tous les costumes. Visuellement, c'est juste phénoménal, et pour une série, j'avoue que j'ai été totalement bluffée, ravie, étonnée devant tant de beauté.  

La bande-son n'a fait que renforcer ma bonne impression. Je suis tout de suite tombée amoureuse des musiques proposées, allant du générique très original aux instrumentales. J'ai d'ailleurs vite fait de chercher cela sur internet et à mon plus grand plaisir, un compte officiel youtube a été ouvert rien que pour la BO. Mon premier coup de coeur fut pour la chanson de l'opening, qu'on entendra d'ailleurs très souvent par la suite. Un régal pour les oreilles et digne des grands films (en même temps quand le groupe Two Steps from Hell se cache derrière quelques compositions, je ne peux qu'aimer!)

A côté de tous ces bons éléments, l'histoire m'a conquise. Vous connaissez mon amour pour la fantasy et ces univers imaginaires mêlant plusieurs peuples. Quel ne fut pas mon plaisir de suivre alors des elfes, mais aussi de croiser des gnomes, des trolls et bien sur, les hommes. Le background est d'ailleurs très intéressant puisque ces peuples vivent sur notre Terre bien des années après nous. Comment l'évolution s'est-elle faite? C'est un pan de l'histoire passionnant qu'on découvre un peu durant cette première saison. L'épisode 8 met d'ailleurs en lumière l'ancienne civilisation, ce qu'il en reste, les coutumes... ce qui donne énormément de poids à l'histoire. 

L'intrigue est excellente et se met en place des le premier épisode, qui se révèle d'ailleurs très intense. L'Ellcrys, cet arbre mythique gardé par les elfes Élus, se meurt. Ce qui veut dire que plus il deviendra faible, plus les démons - qu'il renferme - se libéreront. A chaque feuille tombée, un démon s'éveille. Le temps presse pour retrouver la graine qui fera renaitre l'Ellcrys et enfermera à nouveau les forces du mal. Mais la quête s'annonce compliquée et difficile, d'autant plus que les elfes n'ont pas que des amis. 

shannara poster 2

Alors que les forces obscures s'éveillent et que chacun perd un peu pied - ne faut-il pas se méfier des apparences? A qui faire confiance ? - Amberle, la petite fille du roi et Elue, est désignée par l'Ellcrys pour le sauver. Dans sa tâche, elle sera accompagnée par la vagabonde Eretria et le demi-elfe Wil. Tous les 3 ont beaucoup de mal à s'accorder au départ, mais très vite une dynamique s'installera. Ces personnages évoluent beaucoup au cours des 10 épisodes et on ne peut que les aimer, même si au début on reste un peu méfiant. Eretria est celle qui m'a le plus convaincue. Son changement de comportement est impressionnant. Amberle est tout son opposé. Princesse et Elue, l'avenir du monde repose sur ses épaules. Malgré le fait que ce soit une piètre guerrière, Amberle a un caractère très fort qu'elle démontre à chaque épisode. Quant à Wil, entre les deux son coeur balance.... son indécision est parfois pénible à supporter et on aimerait qu'il fasse un choix même si on comprend son attachement aux deux jeunes femmes. Je m'attendais à un peu plus de sa part, mais au final Wil reste un personnage plutôt doux.  

Pour les autres personnages, on en rencontre une panoplie dont il serait fastidieux de parler, mais je tenais à dire que j'avais adoré Allanon en tant que Druide et Ander, le fils du roi Eventine. Deux personnages charismatiques que j'ai vraiment appréciés connaitre. Enfin, mention à Bandon qui m'a autant charmée que choquée!

Le jeu des acteurs est ce qui m'effrayait le plus mais je dois avouer avoir été surprise. Si certains acteurs sont plus doués que d'autres (je pense aux performances de Manu Benett ou Marcus Banco), le trio s'est très bien défendu. Poppy Drayton manquait d'émotions au départ mais son jeu s'est très vite bonifié avec les épisodes, de même pour Austin Butler et Ivana Baquero. Au final, le casting s'est révélé extrêmement bon et très convaincant.

Et si le show souffre de quelques longueurs entre les épisodes 5 et 8, on ne s'ennuie pas une seule seconde. L'ambiance globale est juste magique. La série est finalement très bien dosée, avec un excellent départ, une intrigue qui se développe à son aise pour finir complètement en apothéose avec son dernier épisode qui fut juste phénoménal. Entre action et sentiments, The Shannara Chronicles m'aura conquise et je n'attends qu'une chose, que la saison 2 soit confirmée!

vendredi 17 avril 2015

[Anime] ΛLDNOΛH.ZERO

aldnoah zero

  • Nom: ΛLDNOΛH.ZERO [アルドノア・ゼロ]
  • Saisons: 1 et 2 | 12 épisodes chacune
  • Pays: Japon
  • Diffusion: juillet - septembre 2014 | janvier - mars 2015
  • Genre: Action, science-fiction

Dans un présent alternatif, les Humains se sont séparés à la suite de la découverte sur la Lune d'un portail menant vers Mars. Ceux qui ont quitté la Terre forment l'Empire de Vers, une société très avancée technologiquement grâce à la découverte d'une nouvelle forme d'énergie (l'Aldnoah) mais proche de la guerre civile. En effet, la planète rouge manque de toutes les ressources vitales et les inégalités se creusent entre la classe dominante et la classe ouvrière. Une courte guerre en 1999 entre la Terre et Mars éclate, conduisant à la destruction d'une grande partie de la Lune, ces débris causant de très importants dégâts à la surface de la Terre. De plus, l'Empereur est extrêmement affaibli par la vieillesse et délaisse toute la gestion de la planète. Profitant de sa faiblesse, les Chevaliers Orbitaux nouent des alliances et attendent la moindre occasion pour attaquer la Terre, riche en ressources. En 2014, la jeune princesse héritière, Asseylum Vers Allusia, est malgré tout déterminée à apaiser les relations entre les deux planètes. Ignorante des alliances qui se jouent autour d'elle, elle sollicite le Comte Cruhteo pour se rendre sur la planète bleue. Malheureusement, dans un climat de haute tension, un attentat est commis durant la visite diplomatique de la jeune fille. Il n'en fallait pas moins pour attiser la colère des Chevaliers Orbitaux qui annoncent l'entrée en guerre de Mars contre la Terre...

Après avoir visionné la première saison de Sword Art Online, je me suis entièrement plongée dans Aldnoah.Zero. La série se terminait justement et j'ai pu enchainer, dans un court laps de temps, les 24 épisodes d'un coup. Il faut le dire, cette série est extrêmement addictive! Bien qu'elle manque un peu de profondeur (j'espère toujours une 3ème saison), l'action est tellement présente qu'on ne s'ennuie pas un seul instant.

Si le scénario n'est pas très creusé tout le long de la série, il propose néanmoins une excellente base. Le fait que certains humains aient colonisé Mars et formé l'Empire de Vers m'a vraiment intéressée. Qui plus est, ce peuple est technologiquement très avancé, ce qui ne gâche rien. Mais bien qu'il possède cette belle énergie appelée Aldnoah, Mars manque cruellement de ressources et envie la Terre. Un premier conflit éclate en 1999 conduisant la destruction partielle de la Lune. Bien des années plus tard, la guerre est à nouveau déclarée suite à un attentat commis sur la princesse de Vers, venue en visite sur Terre. 

Cet attentat est en fait orchestré par les Chevaliers Orbitaux. A eux tous, ils forment 37 clans. Ce prétexte est idéal pour attaquer la Terre. Bien qu'ils disposent de forteresses très solides et des robots de combats très avancés, la Terre n'en est pas à ses débuts. Ainsi, l'armée se tient prête.

On fait alors la connaissance d'une panoplie de personnages. Parmi eux, le jeune Inaho, sa soeur et ses amis. Si la soeur de Inaho est enrôlée dans l'armée depuis longtemps, ce n'est pas le cas de Inaho et ses amis qui sont toujours au lycée. Heureusement, les jeunes gens ont bénéficié de cours de combat et ont appris à maitriser les robots dans le cas d'une future attaque. Très vite, on se rend compte que Inaho est un élément indispensable pour gagner la bataille.

J'ai beaucoup apprécié ce personnage. Au début il est carrément mono-expressif voire ennuyeux. Mais au fur et à mesure des épisodes, il s'ouvre peu à peu aux autres même si cela reste discret. Non, ce qu'on retient de Inhao c'est sa stratégie et son intelligence. Ce gars là est un badass et j'attendais avec impatience ses apparitions. Il peut tout aussi bien se débrouiller seul mais aussi en équipe. Il est d'une aide précieuse pour ses amis et sa soeur et on sent qu'un vrai lien sincère les unit tous.

Aldnoah

Par ailleurs, si j'ai aimé les soldats de la Terre, je ne peux pas en dire autant des Chevaliers Orbitaux, en particulier Slaine, un né-Terre qui renie ses origines pour accéder au pouvoir sur Mars. J'aurai réellement détesté ce personnage qui aura fait tout de travers. Ses choix m'ont énervée. Son attitude m'a offusquée. Il se voulait un héros, il a fini en traitre. Dans la saison 1, je pouvais encore lui laisser le bénéfice du doute vu qu'il traversait pas mal d'épreuves mais la saison 2 a mis l'accent sur son ascension et on se rend compte que ses motivations sont obscures.

Très vite, Inaho et Slaine deviennent ennemis, en partie à cause de la Princesse qui partage un lien unique avec les deux jeunes hommes. On assiste alors à des combats acharnés entre les deux mais pas seulement. Comme je vous disais, l'action prime souvent sur le scénario et on s'en prend plein la vue. Les effets sont superbes, et on est pris dans le jeu. On tremble un peu avec nos personnages, en particulier Inaho qui se met très souvent en danger. 

La musique apporte également un énorme plus à l'anime et lui donne une véritable atmosphère. J'ai directement eu le coup de coeur pour la bande originale que j'ai trouvée parfaite. Elle sublime sincèrement l'anime, plus précisément les scènes de combat. On est véritablement plongé au coeur de l'action et on en sort plus. C'est brillant, intense même! Hiroyuki Sawano a un réel talent.

Graphiquement, je n'ai absolument rien à redire, c'est très beau à regarder. Les combats entre robots sont très bien menés même si parfois la vitesse est telle qu'on a du mal à suivre. Les personnages offrent une belle palette d''expressions tandis que les décors sont extrêmement bien exploités.  

En conclusion, même si le scénario manque un peu de profondeur, en particulier dans la seconde saison qui est moins intense, Aldnoah.Zero m'a surprise. J'ai vraiment beaucoup aimé l'ambiance, l'univers, les personnages, la trame et surtout la musique. Très addictive, la série se regarde à une vitesse folle et fait vraiment passer un très bon moment. A voir, surtout si vous êtes amateurs d'animes orientés vers la science-fiction! 

jeudi 26 mars 2015

[Anime] Sword Art Online - Saison 1

sao anime

 

  • Nom: Sword Art Online
  • Saison: 1 - 25 épisodes
  • Pays: Japon
  • Année de diffusion: 2012 

Aincrad (SAO - ARC 1): En 2022, l'univers du jeu vidéo écrit une nouvelle page de son histoire avec la sortie d'un MMORPG révolutionnaire intitulé "Sword Art Online", dans lequel le joueur voit son esprit être entièrement intégré à un monde virtuel. Ancien testeur de la version bêta, Kirito se replonge lors de la sortie officielle du jeu dans ce lieu fantastique où des dizaines de milliers de personnes l'ont rejoint. Cependant, l'engouement laisse place à une panique générale lorsque les joueurs apprennent qu'ils ne peuvent plus se déconnecter du jeu à moins de le terminer et qu'une quelconque mort lors de leur partie leur sera également fatale dans la réalité !

Alfheim (ALO - ARC 2): Kazuto Kirigaya, alias Kirito, est parvenu à terminer le célèbre et surtout terrible tout premier jeu en ligne immersif Sword Art Online. Tous les joueurs s'y étaient retrouvés piégés et perdre la vie dans le jeu signifiait mourir dans la réalité. Il aura fallu plus de deux ans pour que Kirito réussisse à vaincre son concepteur et puisse enfin sortir de son coma. Seulement à son réveil, Kazuto constate que le jeu n'est pas vraiment terminé pour tous. En effet, 300 joueurs n'ont pas repris connaissance, et notamment Asuna, l'élue de son coeur qui serait prisonnière du jeu successeur de SAO, ALfheim Online.

Après avoir découvert le roman deux semaines plus tôt, il était impossible que j'en reste là. L'univers de SAO m'ayant complètement emportée, j'ai décidé de m'y immerger totalement. J'ai fait de nombreuses recherches au risque de bien me spoiler sur la suite - hum - mais il fallait que je sache ce qu'il adviendrait des personnages, en particulier du couple Kirito/Asuna. Autant vous dire que la suite ne va épargner personne! En attendant, je me suis plongée dans l'anime en engloutissant la première saison en seulement quelques jours. Et elle a confirmé ce que je savais déjà: coup de foudre!!

La première saison est divisée en deux parties qui reprend en fait les 4 premiers light novels japonais - soit les 2 premiers tomes français - vous suivez? Ainsi, les 14 premiers épisodes sont consacrés au premier arc, Aincrad qui se passe dans Sword Art Online. J'ai énormément aimé cette première partie vu qu'elle correspond au premier tome paru chez Ofelbe. L'occasion était rêvée de comparer les deux supports et j'avoue que j'ai trouvé que la série complétait très bien le roman. 

En effet, l'anime propose une meilleure chronologie là où le roman mélange un peu tout à travers notamment quelques histoires courtes. Ainsi, dans l'anime, Kirito et Asuna se rencontrent assez tôt et on se rend compte qu'ils ont déjà partagé pas mal de batailles avant de vraiment former une équipe à la fin du jeu, deux ans après le lancement. C'est un fait agréable de même que la découverte des personnages secondaires. Dans le roman, si on sent que Kirito souffre de la disparition de Sachi, le sentiment est bien plus mis en avant dans l'anime. Paradoxalement, il est parfois difficile de cerner les émotions du jeune joueur à l'écran alors que dans le roman, il laisse libre court à ce qu'il ressent. Comme je vous disais, les deux supports sont étroitement liés. De même, les techniques de combat, alors bien expliquées dans le roman, sont mises à l'oeuvre dans l'anime et c'est un pur régal. 

Quant à l'intrigue, elle suit parfaitement le roman. Mais comme je vous disais, parfois c'est moins poussé. Certaines scènes sont aussi différentes et plus simplifiées mais dans l'ensemble on retrouve tout du light novel. Cette première partie évolue donc bien, entre combats pour la survie, et la romance entre Kirito et Asuna qui est décidément aussi belle à l'écrit qu'à l'écran! La fin du premier arc est aussi assez déchirante en images..... 

sao142

La seconde partie de l'anime est consacrée à l'après SAO. Une suite totalement logique qui va se dérouler dans un autre arc nommé Alfheim Online. Il met l'accent sur le monde des fées. Celui-ci est divisé entre plusieurs races et les joueurs peuvent voler également. Si Kirito est amené à entrer dans ce jeu c'est uniquement pour retrouver Asuna. Sa quête ne tourne qu'autour d'elle et c'est vraiment beau. On sent alors tout son amour pour elle et sa loyauté est sans failles malgré le fait que Kirito est un gars bien populaire auprès des filles. Le harem prend décidément trop de place à mon goût et apparemment je suis pas au bout de mes peines d'après ce que j'ai lu! Fairy Dance introduit, en plus des personnages déjà connus dans SAO, aussi Leafa/Suguha, la soeur de Kirito, qui, pour se rapprocher de lui, s'immergera dans le monde virtuel. Elle l'aidera dans sa quête pour retrouver Asuna, sans pour autant savoir que Kirito est en fait son frère.... je vous laisse imaginer au moment des révélations! La fin de la première saison est grandiose, magnifique et tout en émotions. Que vous dire, j'ai adoré, j'ai vraiment hâte de lire le second tome en juillet car je suis sure qu'il sera encore plus complet, notamment sur les sentiments des personnages ou sur les différentes races du jeu et techniques de combat.

sao-arunskip

Niveau graphisme, je n'ai rien à redire le tout est superbe, les expressions sont bien représentées, les personnages sont parfaits, les scènes de combat bien amenées. Les décors sont grandioses que ce soit dans Aincrad ou Alfheim. Le tout regardé en japonais sous titré français et c'est un vrai bonheur. Il existe bien une VF mais je vous conseille la VO, les voix sont plus adaptées! Vous pouvez regarder en streaming les deux premières saisons (VF/VO pour la première et VO pour la seconde)! Foncez!

Enfin, mention spéciale à la BO de l'anime qui se décline en deux OST. Les musiques sont tout simplement grandioses!!! Que ce soit les différents génériques ou les instrumentales qui rythment l'anime, c'est un régal. Elles apportent indéniablement un plus, une véritable atmosphère qui sublime encore plus la série. N'hésitez pas à les écouter. Certaines musiques sont tantôt entrainantes, tantôt inquiétantes, tantôt si émotionnelles. Je pense notamment à la chanson She is still sleeping qui m'a bouleversée! Elle prend encore plus de sens quand elle est associée aux images dans l'anime.

En conclusion, j'ai plus qu'aimé cet anime et croyez moi ça faisait longtemps que je n'avais plus ressenti un tel engouement. Si vous aimez les animes, je ne peux que vous le conseillez, sachant en plus que la saison 2 est déjà dispo et qu'on parle de saisons 3 et 4 à venir. Sinon, foncez sur le roman, il est juste parfait. Quelque chose me dit que vous n'avez pas fini d'entendre parler de cet univers sur le blog!!!

mercredi 21 décembre 2011

Terra Nova: Première saison

385009_196562830432407_196558257099531_414381_725655857_n

Souvenez vous, fin septembre, je vous parlais d'une série qui faisait du bruit depuis des mois: Terra Nova. 3 mois après son lancement, la première saison vient de se terminer au bout de 13 épisodes! Après un pilot plutôt réussi, qu'en est-il du reste de la série?

  • Ce que j'ai aimé:
  1. L'environnement. Pour une fois, se retrouver dans la jungle change radicalement de ce qu'on peut voir, si on met de côté la célèbre série Lost (dont les producteurs se révèlent être les mêmes que TN). On découvre alors de jolis payasages à l'état brut, ce qui n'est pas pour déplaire.
  2. L'idée de base du scénario. Démarrer de l'année 2149, où la Terre se meurt, où la technologie dépasse toute votre imagination, pour débarquer 85 millions d'année plus tôt. Le concept est rafraichissant!
  3. La famille Shannon. Au départ, je la trouvais peu convaincante mais plus on les connaissait plus ils étaient attachants. Mention spéciale au super flic, Jim.
  4. La trame mise en place est pas mal, mais un peu prévisible.
  5. L'épisode final de cette saison, qui a duré 2h et qui offre tous les ingrédients qu'il aurait fallu tout le long: action, adrénaline, sentiments, trahison, amitié...Un coktail détonnant pour terminer la série en beauté.
  • Ce que j'ai moins aimé:
  1. Les effets spéciaux. Si tout ce qui est attrait à la technologie est réussi (je reste émerveillée devant les outils de travail du docteur Shannon), les effets sont moins bons quand il s'agit de nos amis les dinos.
  2. Les dinos justement. On ne les voit pas assez et du coup, il manque un peu d'adrénaline à la série.
  3. La lenteur de certains épisodes pour mettre en place l'intrigue qui prend vraiment son envol dans les derniers épisodes.

Malgré quelques points négatifs, Terra Nova aura su garder mon intérêt chaque semaine. J'ai bien aimé découvrir ce nouvel univers et mon plonger au coeur des histoires de la Colonie. Même si la série ne révolutionne pas le genre, elle est agréable et sort un peu du lot par rapport à ce qu'on peut voir habituellement. Le jeu d'acteur s'améliore au fil des épisodes et on s'attache à tous les personnages. C'est une série que je recommande si vous cherchez une nouveauté. En espérant qu'il y ait une saison 2 qui se révélerait prometteuse et pleine de rebondissement! Réponse de la Fox au mois de janvier!

Posté par CeReSu à 11:35 - - Commentaires [0]
Tags : ,
mardi 25 octobre 2011

Série: Once Upon a Time

once_upon_a_time

Once Upon a Time est la toute nouvelle série de la chaine ABC lancée ce dimanche 23 octobre! Elle a été créée par les producteurs de LOST et regroupe une belle brochette d'acteurs, certains inconnus, d'autres comme Ginnifer Goodwin ou Jennifer Morrison sont déjà connus du grand public. Dans ce Conte moderne, nous voilà plongés au coeur des grands Classiques. Sa particularité? De rassembler tout le monde. Ainsi, c'est avec plaisir qu'on croise Blanche-Neige et son Prince Charmant, la Reine mais aussi plein d'autres que vous découvrirez au fur et à mesure....

once_upon_a_time_ver2 once_upon_a_time_ver4

once_upon_a_time_ver5 once_upon_a_time_ver3-e1314055705815

Tout commence quand Blanche-Neige et le Prince Charmant se marrient. Mais la Reine vient les prévenir: les fins heureuses à leur manière, c'est terminé! Alors que Blanche-Neige est enceinte, la menace plane....La seule façon de sauver leur monde est de mettre le futur enfant, Emma, à l'abri dans l'arbre magique qui l'emmènera tout droit....dans notre monde. 28 ans plus tard, nous retrouvons Emma. Les choses se précisent assez vite car Emma est confrontée à son passé: le jour de son anniversaire, son fils qu'elle a fait adopter, frappe à sa porte. Très intelligent, le petit avait fait des recherches sur sa mère. Forcée de le ramener, Emma fera la connaissance de sa mère adoptive, une femme au caractère bien trempé, pour ne pas dire méchante.... Sans compter qu'Henry, l'enfant, raconte des choses bizarres au sujet d'un livre sur les Contes de Fées dont Emma ferait partie....

Franchement, j'ai adoré! Déjà parce qu'il y a toute cette brochette d'héros des Contes, ensuite parce qu'on se partage entre leur monde et le nôtre. Sans parler du fait que les héros du Conte se retrouvent en fait dans notre monde sous d'autres identités. Tout est vraiment bien agencé, lié. Au fur et à mesure de ce pilot, les choses se mettent en place et on comprend déjà qui est réellement qui et le rôle exact de chacun. J'ai beaucoup aimé aussi les effets spéciaux, très crédibles. Si vous avez apprécié le film "Il était une fois" sorti il y a quelques années, vous devriez apprécier cette série qui reprend +- les mêmes bases. Vous passerez un excellent moment! J'ai très hâte de connaitre la suite car sous ses airs de Conte de Fées, cette série promet de l'action et des rebondissements! Vous pouvez la voir sous titrée français sur le net!

Posté par CeReSu à 17:42 - - Commentaires [7]
Tags : , ,