► ► Livres
Bilan des lectures Calendrier des parutions Chroniques Livres Chroniques Mangas Cover reveal Infos livresques In my Mailbox Jeux livresques Lectures communes Lire en VO Mes Conseils livresques Rendez-vous littéraires Sommaire des chroniques
► ► Musique & Cinéma
Critiques cinéma Critiques musicales Sommaire général
► ► Hello World
Hello Japan Rencontres extraordinaires Salons & Dédicaces
► ► Graphisme
Coulisses de mes créations
► ► Mirrorcle World
Anciens designs Concours Les Binômes Les blogs à visiter Mes chroniqueuses Qui suis-je?
► ► Autres Rendez-vous
Autour du blog Booktube Challenges & Tags Dear Friends Lifestyle
jeudi 31 mai 2018

Stormcaster [Shattered Realms #3] de Cinda Williams Chima

stormcaster

  • Nom: Stormcaster [Shattered Realms #3] de Cinda Williams Chima
  • Lu en: anglais
  • Pages: 535 pages
  • Sorti le: 3 avril 2018
  • Editeur: Harper Collins
  • VF: pas d'infos
  • Tomes antérieurs: Tome 1 - Tome 2 

Vagabond seafarer Evan Strangward can move wind, waves, and weather, but his magical abilities can’t protect him forever from the brutal Empress Celestine. As Celestine’s relentless bloodsworn armies grow, Evan travels to the Fells to warn the queendom that an invasion is imminent. If he can’t convince the Gray Wolf queen to take a stand, he knows that the Seven Realms will fall, and his last sanctuary will be destroyed. Among the dead will be the one person Evan can’t stand to lose. Meanwhile, the queen’s formidable daughter, Princess Alyssa ana’Raisa, is already a prisoner aboard the empress’s ship, sailing east. Lyss may be the last remaining hope of bringing down the empress from within her own tightly controlled stronghold.

114149306

~ ENGLISH REVIEW~ 

 It's been a few days since I finished this book but just thinking about it, I'm still amazed by the talent of Cinda Williams Chima. She confirms with this third book how crazy this series is and totally addictive. In Stormcaster, Chima begins her story by telling us about Evan, a pirate met furtively in the first book. I admit that I appreciate this writing style because it allows us to learn to know the characters. After Ash and Jenna in Flamecaster, Lyss and Hal in Shadowcaster, it's Evan's turn to become one of the main characters. During the first chapters, we meet the young man and his rather interesting career, already linked to current events. Indeed, Evan is no stranger to the threat that represents Celestine. What I really appreciated is that Evan's story ends up joining the main plot. We find the other characters mentioned above and it's a real pleasure. I admit having my favorite ones like Hal and Lyss, but I was happy to find Ash again. As I said, all the protagonists bring a piece to the big puzzle and everyone has a specific role to play. What's great is that they are all eventually linked in one way or another. And since they are scattered all over the Realms, we also travel a lot. As for the plot, it advances at its own pace, being very detailed according to the many points of view, and we always dread the turnaround that we do not see coming. Even if the action is not predominant, there are so many things going on that you do not get bored for a second. I am admiring the author to offer us a novel of this quality.

Cela fait quelques jours que j'ai terminé cette lecture mais rien que d'y penser, je suis toujours autant époustouflée par le talent de Cinda Williams Chima. Elle confirme avec ce troisième tome combien cette série est dingue et totalement addictive.

Dans cet opus, Chima commence son histoire par nous conter celle d'Evan, un pirate rencontré furtivement dans le tout premier tome. J'avoue que j'apprécie ce mode opératoire car il permet d'apprendre à connaitre les personnages. Après Ash et Jenna dans Flamecaster, Lyss et Hal dans Shadowcaster, c'est au tour de Evan de tenir la vedette et de devenir un des personnages principaux.

Durant les premiers chapitres, on fait la connaissance du jeune homme et de son parcours plutôt intéressant, déjà lié aux événements actuels. En effet, Evan n'est pas étranger à la menace que représente Célestine, de même qu'il connait très bien le soldat Destin Karn... J'avoue que je ne m'attendais pas à ce que ce dernier soit également mis en valeur mais j'ai fortement apprécié la démarche. Jusqu'à présent, je n'aimais pas trop Karn Junior qui me semblait froid et calculateur. Or le jeune homme agit selon un code et se révèle bien plus attachant que prévu. 

Ce que j'ai fortement apprécié c'est que l'histoire de Evan finit par rejoindre l'intrigue principale qui suit son cours. On retrouve alors les autres personnages cités précédement et c'est un vrai bonheur. J'admets avoir mes petits préférés comme Hal et Lyss, mais j'ai été contente de retrouver Ash, grand absent du second tome.  Comme je vous le disais, tous les protagonistes apportent une pièce au grand puzzle et chacun a un rôle bien précis à jouer. Ce qui est génial, c'est qu'ils sont finalement tous liés d'une manière ou d'une autre. Et comme ils sont tous dispersés aux quatre coins des Royaumes, on voyage également beaucoup. 

Quant à l'intrigue, elle avance à son rythme, étant très détaillée selon les nombreux points de vue, et on redoute toujours le retournement de situation qu'on ne voit pas venir. Même si l'action n'est pas prédominante, il y a tellement de choses qui se déroulent qu'on ne s'ennuie pas une seconde. Je suis admirative de l'auteure de nous offrir un roman de cette qualité.

Et pour ne rien gâcher, le style de Chima est aussi magique que son histoire. C'est fluide, agréable et très travaillée, en fonction des personnages qui présentent chacun une personnalité propre. Je dis chapeau!


En bref, j'ai adoré ce troisième tome qui me confirme à quel point cet univers est dingue, complexe et travaillé! Je suis époustouflée par Cinda Williams Chima qui fait preuve d'un grand talent avec cette histoire. Tous les personnages sont intéressants et grâce à chacun, nous avons droit à une vision très large des enjeux. C'est spectaculaire et bien mené, tant tout est relié. J'ai tellement hâte de lire le 4ème et dernier tome!


mercredi 30 mai 2018

Marqués [Skin Books #1] de Alice Broadway

marques

  • Nom: Marqués [Skin Book #1] de Alice Broadway
  • Lu en: français
  • Pages: 300 pages
  • Sorti le: 7 juin 2018
  • Editeur: Pocket Jeunesse
  • VO: paru sous le nom Ink le 2 février 2017
  • Premier tome d'une trilogie

Qui était le père de Léora ? Après la mort de ce dernier, la jeune fille souhaite célébrer la mémoire de cet homme qu’elle a toujours admiré. Mais, lorsqu’elle découvre que des passages du livre retraçant sa vie sont incomplets ou faux, Léora commence à douter. De plus, un tatouage représentant une corneille dénonce son père comme coupable d’un crime…

114149306

Marqués est un roman qui me faisait envie depuis sa sortie VO, notamment grâce à sa sublime couverture. J'avoue que je ne m'attendais pas à le voir traduit, mais je n'ai pas hésité quand l'occasion s'est présentée de le lire un peu en avance. Marqués est un roman spécial, qui m'a laissée plus mitigée que je l'aurai voulu.

 Commencons cependant par ses bons points. Marqués est un roman dystopique comme j'en avais plus lu depuis un moment. L'univers est très original et unique en son genre. Vraiment, je peux dire que j'ai été surprise et plutôt embarquée par ces croyances liées aux tatouages. M'étant faite tatouée il y a peu, j'ai sincèrement apprécié tout ce contexte, les questions liées aux tatouages, ce qu'ils représentent, pourquoi celui là et pas un autre, le message qu'ils feront passer et ce qu'ils disent de nous. Mais plus encore, quand une personne quitte ce monde, sa peau tatouée devient livre, afin qu'on se souvienne d'elle. Toute cette dimension m'a intéressée et m'a permise de m'accrocher au roman.

Et si les tatouages représentent la vie de cette société particulière, elle est néanmoins confrontée à certaines légendes ancestrales et surtout aux Immaculés, ces gens non tatoués qui seraient dangereux car dénués d'âme. Un concept original donc mais là où ça coince, c'est la pensée manichéenne des personnages qui n'arrivent pas à concevoir que tout ne peut pas être blanc ou noir, mais que des nuances existent.

C'est principalement cette pensée qui m'a gênée, et qui reflète bien notre héroine Leora. La jeune fille vient de perdre de son père et se pose des questions quant à son livre. Lorsque celui-ci est confisqué, Leora sent qu'on lui cache des choses mais est bien loin de se douter de la vérité. Une quête commence alors pour elle, avec des rencontres pas tout à fait anodines. 

Leora est donc un personnage que je n'ai pas apprécié, car elle n'évolue pas beaucoup. Je l'ai trouvée parfois trop egocentrique et surtout, très fermée d'esprit. Cette vision des choses tranchée ne m'a pas plu et de fait, je n'ai absolument pas pu m'attacher à elle. J'aurai aimé que Leora puisse accepter que son petit monde est bien plus vaste, qu'il y a des causes qui méritent qu'on se batte pour elles, quitte à prendre des risques. Les autres personnages n'ont malheureusement pas relevé le niveau, même si certains se révèlent être plus intéressants au fil des pages. 

Quant à la plume de l'auteure, elle ne m'a pas réellement séduite, avec son ton distant et narratif. J'avoue que les premiers chapitres sont assez déprimants en plus d'être déroutants et que j'ai eu du mal à entrer dans l'histoire. Heureusement que l'univers de Alice Broadway est suffisamment travaillé pour nous tenir intrigués.


En bref, si je n'ai pas été séduite par les personnages et leur vision manichéenne du monde ainsi que par la plume de l'auteure, j'avoue que j'ai adoré tout l'aspect relié aux tatouages et ce qu'ils signifient. L'élément dystopique est réellement intéressant et suffisamment travaillé pour en faire un univers original. Bien que je me sente mitigée par cette lecture, je vous encourage tout de même à lui donner sa chance, son ambiance unique et mystérieuse pourrait vous plaire.

mardi 29 mai 2018

Les gardiens des secrets de Trenton Lee Stewart

les gardiens

  • Nom: Les gardiens des secrets de Trenton Lee Stewart
  • Lu en: français
  • Pages: 320 pages
  • Sorti le: 19 avril 2018
  • Editeur: Pocket Jeunesse
  • VO: paru sous le nom The Secret Keepers le 27 septembre 2016
  • Tome Unique

Au lieu d'aller à l'école, Ruben préfère mille fois explorer la Nouvelle-Ombrie. Parcourir les ruelles désertes, escalader les façades, se faufiler dans les moindres passages... Jusqu'au jour où il se retrouve coincé au sommet d'un immeuble abandonné et découvre une montre ancienne. Ruben n'est pas au bout de ses surprises : véritable trésor, cet objet suscite la convoitise de bien des gens, et donne à son porteur le pouvoir d'invisibilité... Ruben et sa complice d'aventure, Penny, vont devoir protéger leur trouvaille, coûte que coûte...

114149306

Les gardiens des secrets me faisait vraiment envie avec sa couverture magnifique qui invite à l'évasion, au monde marin, à un mystérieux phrare, le tout avec des étoiles réhaussées de vernis sélectif doré. Le résumé est également très tentant et promet une chouette aventure. En effet, Les gardiens des secrets nous invitent dans un univers de magie, de trésors, de montre aux pouvoirs exceptionnels, de suspense et de mystères dangereux.

Ruben fait volontiers l'école buissonnière pour aller explorer les recoins de la Nouvelle-Ombrie, escalader les façades et les petits passages cachés. Puis un jour, Ruben fait une découverte alors qu'il est coincé en haut d'un immeuble : une montre ancienne avec une inscription notée : "Ph.P. William". Il ne sait pas qu'il vient de faire une découverte exceptionnelle mais dangereuse car la montre est un objet convoité par des gens mal intentionnés dont un dictateur nommé la Fumée, dont on ne sait vraiment si il est humain.  

Je trouve que la quatrième de couverture en dit trop et vous spoile sur les 150 premières pages du roman mais j'ai pris plaisir à faire connaissance avec Ruben qui s'avère être un héros attachant mais pas très réfléchi. Disons qu'il en fait un peu trop à sa tête et cela va lui valoir une fuite effrénée pour échapper à plusieurs ennemis dont mes préférés sont les étranges Directions, des hommes qui patrouillent dans la ville en formation de triangle et qui font office de collecteurs d'impôts et de taxes. Ruben va tout faire pour sauvegarder sa découverte et passer inaperçu pour mener à bien son enquête à savoir à qui appartient cette montre magique.

La lecture est captivante, le récit est fluide et efficace, teinté parfois de petits passages poétiques. Car avec cette milice qui sévit dans cette ville, les journées sont moroses, tristes et oppressantes. La découverte de Ruben est une bouffée d'air frais qui va lui permettre de plonger au coeur d'une aventure faite de secrets. L'ambiance et la tension du livre maintiennent le lecteur en haleine car on est sans cesse sur le qui-vive à cause de ces Directions qui effraient et intimident... le Phare apparaît alors comme un refuge, une lumière dans le tunnel grisâtre de la ville et qui offre une porte ouverte vers une famille pleine de secrets, de trésors et d'histoires qui frôlent parfois le roman de piraterie!


En bref, de jolis rebondissements, une intrigue de qualité qui divertit et nous fait passer un bon moment, des héros attachants et un cliffhanger stressant, qui vous fera crier de frustration! Un roman d'aventure soigné et plein de suspense sur fond de malédiction et d'objets magiques... J'adore!

chronique_lael

dimanche 27 mai 2018

In My Mailbox (169)

in-my-mailbox

 L'In My Mailbox a pour principe de vous partager les réceptions livresques de la semaine, principalement en format papier, avec de temps en temps des réceptions numériques à montrer. C'est le blog Lire ou Mourir qui reprend aujourd'hui tous les liens.


imm169 imm169-2 imm169-3

Bonjour à tous! Je reviens avec plaisir vous montrer mes dernières réceptions livresques. Dernièrement, j'ai été plutôt sage en achat, j'ai juste jeté mon dévolu sur Stormcaster de Cinda Williams Chima. J'ai profité d'une belle promo pour m'offrir ce 3ème tome que j'ai déjà dévoré et qui fut dingue!! Hâte d'avoir le dernier l'an prochain! 

Par la suite, je remercie chaleureusement Michel Lafon et Ofelbe pour les magnifiques réceptions. Tout d'abord, Simon Thorn et le nid de serpents de Aimée Carter. Un second tome que j'ai beaucoup apprécié et dont mon avis  est déjà en ligne sur le blog! Enfin, je suis gâtée avec la boxset de Sword Art Online ~ Alicization Première Partie, avec en prime le tome 7 qui est superbe!!

samedi 26 mai 2018

D'encre, de verre et d'acier de Gwendolyn Clare

d-encre,-de-verre-et-d-acier-1059096

  • Nom: D'encre, de verre et d'acier de Gwendolyn Clare
  • Lu en: français
  • Pages: 670 pages
  • Sorti le: 3 mai 2018
  • Editeur: Lumen
  • VO: paru sous le nom Ink, Iron and Glass le 20 février 2018
  • Premier tome d'une duologie

Et si on pouvait vraiment créer un monde avec de l’encre et du papier ? Avec la bonne plume, le bon papier et en respectant des règles complexes, il est désormais possible de voir naître sous ses doigts un nouveau monde. Cette nouvelle branche de la science, la scriptologie, connaît deux adeptes hors du commun : Jumi da Veldana et sa fille Elsa sont nées, comme l’univers d’où elles viennent, sous les doigts d’un scriptologue. Mais elles se sont révoltées et ont elles-mêmes appris, à leur tour, les secrets de cet art, et repris le contrôle de leur petit paradis. Leur bonheur ne dure pas : Jumi cache un noir secret et disparaît, enlevée sous les yeux de sa fille, qui doit s’aventurer dans le monde réel pour retrouver sa trace. Des canaux d’Amsterdam aux rues du Pise, elle finit par trouver refuge dans une véritable " maison de fous " appartenant à l’ordre d’Archimèdes, c’est-à-dire une institution où scriptologues, alchimistes et mécaniciens peuvent venir se mettre à l’abri, étudier et travailler en compagnie d’autres scientifiques. C’est aussi un pensionnat, dont les élèves l’observent avec beaucoup de curiosité – au premier rang d’entre eux, Léo, un mécanicien de génie, avec qui sa rencontre fait des étincelles. L’aide promise à Elsa par l’ordre tardant à se concrétiser, la jeune fille décide de prendre les choses en main. Et ce n’est pas peu dire. Car Elsa, elle aussi, dissimule un secret...

114149306

Regardez cette beauté!!! Dois-je vous dire à quel point j'adore les publications de Lumen ? Je pense que c'est l'étoile montante de l'édition Young Adult en France de par leurs choix éditoriaux, leurs communiqués de presse et la com qu'il y autour de la sortie d'un nouveau titre. D'encre, de verre et d'acier nous plonge au coeur d'une nouvelle intrigue young adult steampunk.

Nous allons suivre Elsa qui est la fille de Jumi, une créatrice d'univers, une scriptologue. Toutes deux sont nées à Veldane, dans un monde inventé à partir d'encre et de papier et de ce fait vivent dans un décor complètement imaginé. La scriptologie permet ainsi d'écrire des livres-monde. Mais Jumi est kidnappée sous les yeux impuissants de sa fille qui n'hésite pas une seule seconde à poursuivre les assaillants... et à sauter de son univers pour rentrer dans la réalité en plein Paris!

De Amsterdam à Pise, Elsa, armée de courage et d'une bonne dose d'intelligence va se retrouver dans une sorte d"asile de fous" qui est en réalité une cour des miracles, un refuge pour les orphelins et où se réunissent plusieurs dons : scriptologie, alchimie et mécanique. Ce pensionnat est sous la protection de l'Ordre d'Archimède, une organisation scientifique qui a pour but de réunir les grands talents. Mais pourquoi Jumi a -t-elle été enlevée ? Et Elsa parviendra-t-elle à la sauver ?

Si l'intrigue fantastique m'a bien plu, avec un univers qui m'a rappelé Coeur d'encre et The young elites avec de très bons ingrédients avec une idée de départ : imaginez que des scriptologues inventent des mondes avec leurs plumes et qu'en parallèle de notre réalité, il y a plusieurs mondes. Ce sont des livres-mondes. L'intrigue est riche, foisonnante et subtilement mise en place grâce à une écriture originale, fluide et onirique, sachant distillée magie, mystères et cohérence.

Il m'a fallu un peu de temps pour bien comprendre toutes les possibilités qu'offraient l'univers fantastique de l'auteure et le rythme est parfois lent, mais hyper prenant et fascinant. Il y a beaucoup d'éléments à assimiler pour bien s'immerger dans l'histoire et comprendre comment tout se tient mais j'ai adoré tout ce côté introductif qui explique la multitude des mondes réels et inventés. Malgré le manque d'action, j'ai aimé prendre mon temps pour comprendre le concept de mondes scriptés mais aussi la découverte du monde réel par Elsa et sa rencontre avec ceux qui l’aideront dans sa quête. 

Je me suis prise d'affection pour Elsa qui est téméraire, mais aussi réfléchie et qui se lance dans l'aventure sans se poser des questions, guidée par l'instinct de survie de son univers, de sa vie et de sa mère. Elle a le sens de la répartie et sait se faire entendre par l'ami de sa mère afin qu'il l'oriente efficacement dans ses recherches. Avec elle on va découvrir les pouvoirs liés aux scriptologues, aux alchimistes et aux mécaniciens. C'est ensuite que viennent les révélations et les rebondissements même si il n'y a pas d'énormes surprises dans les relations entre les personnages et la suite des évènements.


En bref, j'ai passé un super moment dans un univers décrit avec originalité. Le gros point fort du contexte c'est bien sûr tout l'aspect onirique et fantastique qui non sans renouveler le genre des mondes parallèles et des voyages imaginaires, est tout de même assez rafraîchissant. Puis l'autre aspect qui m'a énormément plu c'est tout le côté européen et italien, des décors inspirés de la Renaissance italienne, du vocabulaire italien et une ambiance latine avec des paysages côtiers. J'ai adoré le voyage que fait Elsa et Leo en train de Pise jusqu'à la côté, cela m'a réellement rappelé ma descente ferroviaire de l'Italie jusqu'en Sicile. Dépaysement assuré pour un premier tome, certes introductif mais très prometteur...

chronique_lael


jeudi 24 mai 2018

Événement: RARE PARIS 2019

rare paris

C'est un très grand événement qui se prépare à Paris, le 6 avril 2019! En effet, la cité de l'Amour accueillera sa première RARE, une dédicace géante regroupant plus de 60 auteures à rencontrer pendant 5h. Aujourd'hui, nous avons le plaisir de découvrir les invitées, tout en sachant que d'autres seront sans doute ajoutées plus tard. Voici toutes les infos utiles! En attendant, n'hésitez pas à rejoindre le groupe officiel facebook et à en parler via le hashtag #RARE19PARIS sur les réseaux.

  • Infos pratiques

La dédicace se déroulera le samedi 6 avril 2019 au Hyatt Regency Etoile à Paris, un hotel mettant à disposition un espace de 1800 mètres carrés. La RARE ayant un partenariat avec cet hotel, il est préférable d'y louer une chambre, d'autant plus que les auteures y résideront et pourront interagir avec vous. Cependant, avant de réserver, la RARE va proposer des liens avec des prix apparemment plus intéressants. Plus de détails à ce sujet à venir.

  • Tickets

Attention, soyez attentifs car le système est spécial et il faut bien comprendre. Il y a plusieurs tickets, appelés GA et EE. Essayez de vous familiariser avec ces termes car ce sont ceux utilisés par la RARE. 

GA: ticket classique à 40€. Accès à la dédicace de 12h à 17h.

EE: ticket VIP à 55€. Accès à la dédicace de 11h30 à 17h.

Note: Les horaires sont susceptibles de changer pour adopter la case de 11h- 16h30 pour les GA ou de 10h-16h30 pour les EE. Il se peut également que quelques GA puissent être upgradés vers un EE moyennant 20€ supplémentaires (en option pour le moment).

  • Auteures

C'est surement le point qui vous intéresse le plus, la liste des invitées!! Plus de 60 sont confirmées, d'autres pourraient s'ajouter. Sponsorisées par des maisons d'édition comme J'ai lu ou Juno Publishing, les auteures viennent de tout horizon! 90% d'entre elles n'ont jamais signé en France et 75% ont été (ou vont l'être) traduite en français. Lors des rencontres, nous pourrons discuter, prendre des photos pour passer un excellent moment!

67 auteures ont été présentées, parmi elles, si je vous dis Jennifer L. Armentrout, Amy Plum, Weddy Higgins, L.H Cosway, Jane Devreaux... ça vous parle? Je vous propose de vous rendre dans l'album photo de la RARE pour découvrir toutes les auteures et leurs livres respectifs!

authors rare

Le faiseur de rêves de Laini Taylor

le faiseur de rêves

  • Nom: Le faiseur de rêves de Laini Taylor
  • Lu en: français
  • Pages: 670 pages
  • Sorti le: 19 avril 2018
  • Editeur: Lumen
  • VO: paru sous le nom Strange the dreamer le 28 mars 2017
  • Premier tome d'une duologie

Il est une ville, au centre du désert, où nul n’a le droit de se rendre sous peine de mort. De ses entrailles sortaient autrefois d’interminables caravanes chargées de trésors mais, depuis deux cents ans, la cité est coupée du reste du monde… Pire encore, un soir d’hiver, le nom de ce lieu de légende s’évanouit en un clin d’œil de la mémoire de tous – Lazlo Lestrange, orphelin de cinq ans à peine, ne fait pas exception à la règle. Frappé au cœur, le petit garçon restera irrémédiablement fasciné par cette énigme. Quinze ans plus tard, il travaille dans la plus grande bibliothèque du monde, à Zosma, en rêvant de fabuleuses découvertes quand, de la Cité oubliée, émerge tout à coup une curieuse expédition venue recruter les meilleurs scientifiques du continent. Pourquoi diable s’obstiner à réunir ces esprits éminents ? Mystère… Et pourquoi Lazlo voit-il donc ses songes se peupler de visions étranges – à commencer par une déesse à la peau bleue pourtant assassinée, des années plus tôt, par les habitants de la ville interdite ? Qui est-elle vraiment ? Comment le jeune homme, qui ignore tout de sa légende, peut-il bien la voir en rêve ?

114149306

Vous faire une chronique de ce roman va être compliqué tellement il est exceptionnel, dense, complexe et extraordinaire dans son écriture et son intrigue, dans sa quête d'identité et sa poursuite d'un rêve incroyable.Vous faire également un résumé des faits qui s'y déroulent serait également une erreur dans la mesure où Le Faiseur de rêves se lit et offre une belle expérience littéraire.

Nous faisons la connaissance de Lazlo Lestrange, orphelin de cinq ans qui va grandir à la Grande Bibliothèque de Zosma et va lire tout ce qui lui passe par les mains. Lazlo est un rêveur. Il aime lire, il est fasciné par les contes et les légendes oubliées. Les bibliothécaires sont au service des savants et la grande intelligence de Lazlo le conduit à découvrir un secret puissant lui permettant de lier son destin à Thyon, l'alchimiste de Zosma... Lazlo est également obsédé par La Cité Oubliée ou Désolation. Un jour, une caravane de guerriers Tizerkane arrive à Zosma avec pour chef Eril-Fane. Un recrutement étrange a lieu pour servir un projet mystérieux à la Cité Oubliée... Plusieurs savants sont demandés : alchimistes, astronomes, scientifiques, ingénieurs, mathématiciens... tous les savants ayant une solide connaissance des sciences. Le but de leur mission sera révélée une fois à la Cité Oubliée... Lazlo, fasciné ne veut pas laisser passer sa chance et saisit son destin en s'adressant en Inouï, la langue de la Cité Oubliée. Il fera partie du voyage...

Le Faiseur de rêves est une histoire fantastique, charismatique qui a une âme et dont la délicatesse et la poésie n'ont d'égale que le raffinement de la plume de Laini Taylor. On est un dans un roman fantasy onirique où l'on nage en plein rêve peuplé de créatures incroyables : séraphins, anges, dieux, fantômes, papillons, humains mêlant magie, mystères et pouvoirs... Ce qu'il y a de captivant dans ce récit, c'est que tout est expliqué dans une sorte de sérénité qui imprègne le lecteur. Tout est fait pour nous envoûter, nous enchanter, nous dérouter et nous dépayser pour entrer dans un univers sublime mais difficile et injuste.

Certes il y a une mythologie, une guerre ayant jadis opposés des anges déchus aux guerriers Tizerkane. Et ces actes auront des répercussions... Mais en lisant Le Faiseur de rêves, j'avais l'impression de plonger au coeur d'un récit intemporel ou bien universel, babylonien ou d'une Tour de Babel, à la fois linguistiquement captivant et saisissant. C'est parfois terrifiant ou inquiétant car il y a des images et des impressions qui restent gravées puis c'est parfois dur dans le propos, grave et dramatique.

Laini Taylor ne fait pas que nous offrir une intrigue fantasy foisonnante, elle trouve également le moyen d'aborder des thèmes forts comme la différence, le racisme, le poids de nos actes, l'injustice, la guerre, les préjugés des peuples les uns sur les autres. Puis dans toute cet univers, il y a l'amour que se porte deux êtres dont les différences vont s'unir, qui ne se rebutent pas mais au contraire se lient dans une innocence magnifique. L'amour dans toute sa pureté, sa simplicité, son essence et sa sincérité. L'amour qui s'oppose à la haine, à l'esprit vicieux de vengeance, à la méchanceté. On passe par de nombreux sentiments et d'émotions fortes mais on vit tout ça dans un calme étrange et quasi mystique.


En bref, je ne vais pas vous en dire plus. J'ai énormément aimé Le Faiseur de rêves car l'intrigue est dense et les personnages ont une psychologie étoffée. Les images qu'inspire l'univers de la Cité Oubliée sont incroyables et sublimes. Le dépaysement est garanti et n'ayez pas peur de la longueur car ici elle sert l'histoire car tout est lié de manière subtile et habile. J'ai passé un bon moment et j'ai aimé être ainsi dans un monde qui paraît éphémère mais ô combien pénétrant.Une écriture unique pour un récit rare et précieux!

chronique_lael

lundi 21 mai 2018

C'est lundi que lisez-vous ? (16)

lundi-que-lisez-vous

Ce rendez-vous arrive sur le blog afin de vous présenter les lectures en cours ou à venir de toute l'équipe! Le principe a été un peu revu pour que chacune puisse partager son livre du moment. Ce rendez-vous initial est proposé par Galleane où tous les liens sont repris.


  • Nos lectures passées

Géraldine a lu: 

- Le sportif et l'introvertie de Cosway & Reid, une romance sympa mais avec un peu trop de longueurs.

- Fais moi taire si tu peux! de Sophie Jomain, qui m'a à moitié convaincue à cause d'un humour trop lourd.

Laetitia a lu: 

- Hazel Wood de Melissa Albert, qui me plaisait bien au départ mais qui a fini par me décevoir.

  • Nos lectures en cours ou à venir

stormcaster

♠ Géraldine lit Stormcaster de Cinda Williams Chima: The empress in the east—the unspeakably cruel ruler whose power grew in Flamecaster and Shadowcaster—tightens her grip in this chilling third installment in the series. Vagabond seafarer Evan Strangward can move the ocean and the wind, but his magical abilities seem paltry in comparison to Empress Celestine’s. As Celestine’s bloodsworn armies grow, Evan travels to the Fells to warn the queendom of her imminent invasion. If he can’t convince the Gray Wolf queen to take a stand, he knows that the Seven Realms will fall. Among the dead will be the one person Evan can’t stand to lose. Meanwhile, the queen’s formidable daughter, Princess Alyssa ana’Raisa, is already a prisoner aboard the empress’s ship. Lyss may be the last remaining hope of bringing down the empress from within her own tightly controlled territory.

--> Je suis très heureuse de me plonger à nouveau dans cet univers avec ce 3ème tome. C'est exquis et j'adore tous les personnages! Franchement, je me régale, même si j'avance assez lentement, il faut dire que le livre est une grosse brique.

Géraldine compte lire ensuite:  Six de Coeur de L.H Cosway

 

les gardiens

Laetitia lit Les gardiens des secrets de Trenton Lee Stewart: Au lieu d’aller à l’école, Ruben préfère mille fois explorer la Nouvelle-Ombrie. Parcourir les ruelles désertes, escalader les façades, se faufiler dans les moindres passages… Jusqu’au jour où il se retrouve coincé au sommet d’un immeuble abandonné et découvre une montre ancienne. Ruben n’est pas au bout de ses surprises : véritable trésor, cet objet suscite la convoitise de bien des gens, et donne à son porteur le pouvoir d’invisibilité… Ruben et sa complice d’aventure, Penny, vont devoir protéger leur trouvaille, coûte que coûte…

--> J'aime beaucoup c'est mystérieux et la situation de ruben est attachante. Il trouve une montre magique qui a le pouvoir d'invisibilité donc forcément  je suis dedans, c'est genial.

Laetitia compte lire ensuite: Ma vie cachée de Becca Fitzpatrick

dimanche 20 mai 2018

Fais moi taire si tu peux! de Sophie Jomain

fais moi taire si tu peux

  • Nom: Fais moi taire si tu peux! de Sophie Jomain
  • Lu en: français
  • Pages: 306 pages
  • Sorti le: 7 mars 2018
  • Editeur: Harlequin &H
  • Tome Unique

Quel être humain normalement constitué oserait ruiner un mariage ? Quelle personne impitoyable faut-il être pour détruire le plus beau jour de la vie d'un couple ? Eh bien, il faut être prêtre, sexy en diable et révéler en pleine cérémonie les petites incartades de la future mariée... Lorsque Louise Adrielle, fleuriste, assiste à la scène, elle comprend mieux pourquoi on lui a demandé de décorer l’église en jaune cocu ! Traumatisée, elle se fait la promesse d’être désormais sur le qui-vive à chaque cérémonie. Car sa responsable l’a mise en garde : La dame au cabanon ne pourra être associé à une autre débâcle nuptiale. Si Louise assiste à un nouvel esclandre, les alliances ne seront pas les seules à finir au placard.

114149306

C'est la première fois que je lisais un titre de l'auteure et j'avoue que ce n'est peut être pas le meilleur choix. J'ai lu beaucoup de romances dernièrement, aussi, je peux comparer un peu avec d'autres lectures pour me prononcer. Hélas, si j'ai tout de même passer un bon moment, ce livre ne m'aura pas fait vibrer.

Le style de Sophie est vraiment agréable et fluide, sur ce point, je n'ai pas grand chose à lui reprocher, je pense qu'elle a vraiment bien maîtrisé son sujet et qu'elle savait où elle allait. Honnêtement, sa plume m'a bien plu, et me donnera certainement envie de découvrir d'autres romans.

Là où ça a un peu coincé avec moi, c'est au niveau de l'histoire. J'aime bien l'humour dans les romances mais ici j'ai eu un peu de mal. En fait, c'est comme dans les films, à force d'avoir trop de situations rocambolesques et un humour fort présent, je n'arrive pas à accrocher. Et c'est ce qui s'est passé ici. J'ai eu du mal avec toutes ces situations "catastrophes", c'était un peu trop pour moi.

De ce fait, l'histoire n'en est que plus classique. Une héroine célibataire dévouée à son travail, qui rencontre un beau gars qu'elle va détester d'emblée pour changer d'avis à la fin du roman, c'est du vu et déjà vu. Cependant, j'admets que Louise est attachante et fait de son mieux, surtout face au saboteur qu'est Loic. J'ai eu du mal avec ce personnage, qui a un rôle, il faut l'avouer, tout à fait particulier. Qui aurait l'idée de devenir Saboteur de mariages? Entre eux, c'est le feu et la glace, mais plus le temps passe, plus les deux jeunes gens s'apprivoisent, s'apprécient et plus si affinité.

Le contexte est néanmoins sympathique, je me suis retrouvée à nouveau dans l'organisation de mariages (et avec celui de Harry et Meghan ce weekend justement, ça tombait à pic!), ce qui m'a bien plu. J'avais déjà fort apprécié Once and for all, qui fait dans le même décor - à l'américaine bien sur - même si ici, Louise est plutôt fleuriste et sa tâche est d'embellir ce jour, pas vraiment de l'organiser. Et face à Loic, même fleurir un mariage va devenir plutôt compliqué. 

Une romance qui s'installe doucement mais sans surprise donc, mais qui se laisse bien lire, pour un moment détente garanti, c'est la lecture idéale, d'autant plus que le roman est assez court et se lit quasiment d'une traite.


En bref, j'ai passé un bon moment avec cette romance, même si j'en ai déjà lues de meilleures. Sophie Jomain nous livre une histoire sans surprises mais fraiche, légère et parfois un peu trop tordue. C'est amusant à lire, bien que j'ai souvent trouvé l'humour un peu trop lourd. Par contre, j'ai fort bien apprécié la plume de Sophie Jomain. Pour un premier roman lu de cette auteure, je suis certaine que ce ne sera pas le dernier!

samedi 19 mai 2018

Sélection Musicale (9) - Focus Kpop & Jpop

selection-musique

En dehors des livres, vous connaissez également mon amour pour la musique asiatique. Cette musique fait partie de ma vie depuis maintenant une grosse dizaine d'années et je ne m'en lasse pas. Cette année, j'ai bien envie de mettre cette passion un peu plus en avant avec deux "systèmes": Tout d'abord, j'essaierai chaque mois de vous présenter une sélection musicale des titres ou artistes qui m'ont plu. Ce seront principalement des nouveautés. Par ailleurs, je continuerai à vous proposer des critiques d'albums plus complètes comme je l'ai souvent fait jusqu'ici. Ce seront des albums coups de coeur, nouveaux ou pas! 


  • Sélection Kpop 

1. TVXQ! - New Chapter #1 The chance of Love 

tvxq-8th-album-new-chapter-1-the-chance-of-love-cd

En mars dernier, les TVXQ! ou DBSK comme vous préférez, ont enfin fait leur comeback après deux ans d'absence. Un retour que j'attendais avec impatience et qui m'a un peu surprise au départ. J'ai toujours en tête l'excellent Keep you head down sorti en 2011 et qui est, selon moi, leur meilleur album en duo (à savoir qu'ils étaient 5 avant). C'est donc mitigée que j'ai écouté cet album mais avec tout ce recul, je dois avouer que je l'aime beaucoup. Il est très homogène, festif, agréable et s'écoute très facilement d'une traite. Pour moi, c'est important! 

Avec cet opus, les TVXQ n'ont plus rien à prouver. Ce sont des légendes (oui oui!) au sein de la Kpop, ils transpirent de charisme. Même si la chanson titre The chance of love n'est pas ma préférée avec son style un peu rétro, je la trouve vraiment addictive et agréable.  Personnellement, je retiendrai surtout des pistes plus modernes et encore plus dynamiques comme Only For You, Bounce ou encore Puzzle le solo de U-Know pour lequel j'ai eu un vrai coup de coeur tant cette chanson lui va comme un gant.  Un album qui m'a donc plu au final et que je vous invite à découvrir, il s'écoute très agréablement et est plutôt chouette si vous aimez lire en chansons.

Ecoutez l'album entier

2. BTS - Love Yourself 'Tear'

love yourself

 Comment ne pas parler du groupe BTS? Si vous connaissez pas, sachez que c'est le groupe phare du moment en Corée. Les garçons ont acquis une notoriété impressionnante, qui se répand d'ailleurs à l'international depuis quelques mois. Avec un tel engouement, les BTS sont sans cesse sous les feux des projecteurs. Hier, ils ont sorti leur nouvel album, aux styles variés. J'avoue que je ne connais pas assez leur discographie pour comparer, ayant écouté quelques titres plutôt connus, mais cet album s'est révélé bien sympathique.

Comme je disais, je ne suis pas une experte concernant le groupe, mais je trouve que Fake Love leur va bien. C'est une piste qui met en valeur la voix de chacun, qui a un côté un peu mélancolique mais qui est en même temps dynamique. Ce n'est peut être pas ce que j'écouterai spontannément mais la production est vraiment bien faite.  Globalement j'ai trouvé l'album sympathique, avec une grosse préférence pour Airplane pt.2 avec ses sonorités latines. Franchement, le titre se démarque des autres! Mention à d'autres pistes comme Magic Shop et So What que j'aime énormment et que j'aurai bien vu comme chanson principale.

Ecoutez l'album entier

3. VIXX - Eau de Vixx 

eau de vixx

 Depuis maintenant 2 ans, je suis avec attention le groupe VIXX. Je trouve qu'ils méritent tellement plus d'attention que ce qu'ils ont, peut être même plus que les BTS (attention, je vais me faire lyncher) car leurs concepts sont toujours fabuleux, réfléchis et travaillés. Ils dégagent une réelle atmosphère, une réelle identité et c'est principalement à cause de ce trait que j'ai été séduite par ces artistes. En avril, VIXX sortait son 3ème album et ce fut avec plaisir que je l'ai découvert. 

J'ai adoré ce qui se dégage de la chanson titre Scentist, en plus d'un clip très esthétique, la chanson m'a vraiment séduite. L'instrumentale est juste magnifique, très travaillée, alternant des couplets plus lents et des refrains plus dynamiques. L'ensemble est très convaincant, excellent choix de chanson titre! Le reste de l'album est vraiment du même accabi, on retrouve une ambiance très spéciale à cet album, c'est très homogène, et à l'image des TVXQ, c'est un opus qu'on écoute quasiment d'une traite. Parmi les chansons de l'album, j'avoue qu'elles m'ont toutes plu (fait rare!) mais si je dois en retenir quelques unes, il est clair que je vais citer Odd Sense, Silence et Trigger qui tirent clairement leur épingle du jeu et Shangri-La à l'atmosphère totalement unique.

Ecoutez l'album entier

  • Sélection Jpop 

1. EXO-CBX - Magic

magic_79630

 EXO, c'est un groupe que j'aime aussi d'amour. J'avoue cependant ne pas avoir beaucoup suivi sa sous unité, Exo-CBX. Alors que les 3 garçons ont fait récemment un comeback en Corée, j'étais complètement passée à côté de leur nouvel album japonais. Et quand je l'ai écouté, ce fut une très belle surprise. C'est vraiment le genre d'album que j'adore, ultra festif, de la pure pop! 

Magic contient vraiment beaucoup de chansons qui auraient pu prétendre à la mention de chanson titre, mais c'est Horololo qui est choisie pour promouvoir l'album à travers un clip. J'admets que le titre est excellent même si à côté d'un CBX ou Ka-Ching, elle est peut être un peu plus sage. En effet, les deux chansons dégagent vraiment un certain grain de folie qui nous entraine dans un album déjanté (mais terriblement addictif). Parmi le reste de l'abum, je note Off the Wall qui tire son épingle du jeu.

Ecoutez l'album entier

2. Koda Kumi - AND

and_78360

 Après l'excellent W FACE en mars 2017, Koda Kumi délivre déjà un nouvel opus sobrement intitulé AND et qui se révèle être la première partie d'un autre album prévu en septembre nommé DNA. Pour ce nouvel album, Kumi a vraiment joué la carte de la bonne humeur, avec des titres enjoués! A l'instar des albums présentés ci-dessus, AND s'écoute très agréablement notamment parce qu'il se révèle assez homogène et aussi parce qu'il est finalement assez court. 

Si PARTY a été choisie comme chanson promotionnelle, ce n'est certainement pas pour sa qualité, plutôt pour donner le ton à l'album qui se veut vraiment festif et agréable, donnant envie de danser. Heureusement, le reste de l'album propose des pistes de meilleures factures, notamment WHO qui est mon gros coup de coeur. IT'S MY LIFE est aussi assez surprenante et vraiment bien travaillée. Enfin, petite mention spéciale à OUTTA MY HEAD qui se révèle plus mélancolique mais puissante. Les autres pistes se suivent agréablement et s'écoutent avec facilité pour un bon moment musical.

Ecoutez l'album entier