► ► Livres
Bilan des lectures Calendrier des parutions Chroniques récentes Cover reveal Infos livresques In my Mailbox Jeux livresques Lectures communes Lire en VO Mes Conseils livresques Rendez-vous littéraires Sommaire des chroniques
► ► Musique & Cinéma
Critiques cinéma Critiques musicales Sommaire général
► ► Hello World
Hello Japan Live Report
► ► Graphisme
Coulisses de mes créations Mon site professionnel
► ► Mirrorcle World
Anciens designs Concours Les Binômes Mes chroniqueuses Partenaires Qui suis-je?
► ► Autres Rendez-vous
Autour du blog Booktube Challenges & Tags Dear Friends Lifestyle
vendredi 17 mars 2017

Ce que je n'oserai jamais te dire... de Bruno Combes

ce que je n'oserai jamais te dire

  • Nom: Ce que je n'oserai jamais te dire... de Bruno Combes
  • Lu en: français
  • Pages: 346 pages
  • Sorti le: 9 mars 2017
  • Editeur: Michel Lafon
  • Fiche: présentation officielle

« Joy, veux-tu être ma femme ? » « Oui, je le veux ! », a répondu Joy à Guillaume avec une ferveur égale à la profondeur de l’amour qu’elle lui porte. Et pourtant, le soir même du mariage, alors que la fête bat son plein, Joy s’évanouit dans la nature. Guillaume, d’abord fou d’inquiétude puis ravagé par le doute, se perd en conjectures. La gendarmerie n’a rien trouvé de suspect, il semble que la mariée aurait elle-même décidé de partir. Quand le prêtre qui les a unis lui dévoile la vérité, Guillaume est effondré. Car cette révélation, si elle témoigne d’un courage et d’une générosité sans pareils, remet en cause toutes ses certitudes d’amoureux passionné. Pourra-t-il pardonner à Joy de lui avoir caché ses tourments… et aura-t-il la force de lui tendre la main ?

separator

Un grand merci à Michel Lafon pour ce livre.

J'avais beaucoup aimé le premier roman de Bruno Combes paru l'été dernier chez Michel Lafon. C'est donc avec grand plaisir que j'ai retrouvé sa plume avec Ce que je n'oserai jamais te dire. Une histoire qui m'a surprise et en même temps un peu déçue, car je m'attendais un peu à autre chose. 

Le point positif pour moi reste le style de l'auteur. Fidèle à lui-même, je n'ai eu aucun mal à m'adapter au récit. Le tout est écrit simplement, de manière fluide et efficace. Et comme pour le précédent roman, j'ai eu une petite attache particulière aux débuts de chapitres: ces quelques lignes qui nous font passer un message, nous permettent de réfléchir, ou, dans le contexte de l'histoire, de prendre un peu la température de ce qui nous attend. Je trouve que ces "introductions" offrent un certain charme et sont propres à l'auteur. J'espère qu'il continuera pour ses prochains livres. 

Quant à l'histoire en elle-même, j'en ressors un peu plus mitigée. Cela se lit très vite grâce au petit côté addictif dégagé par la plume de l'auteur mais pour autant, je ne me suis pas attachée aux personnages. J'avoue que la double narration m'a dérangée. Je n'ai pas beaucoup aimé Joy et son histoire ne m'a malheureusement pas touchée. Pourtant il faut lui reconnaître une grande force de caractère! Cela étant, le déroulement de l'histoire m'a laissée de marbre, si au début j'étais intriguée, j'ai lu la suite avec détachement. Très honnêtement, j'ai préféré suivre Guillaume, plus sympathique, qui comme nous, se pose des questions. Peut être que l'histoire aurait pris une autre dimension avec seulement son point de vue? A mon sens, cela aurait donné plus de mystères et cela aurait plus tenu mon attention en alerte. 

Ce que je n'oserai jamais te dire n'est pas une romance comme on pourrait le croire. On y parle bien évidemment d'amour, mais pas celui qu'on pense. Car il y a toutes sortes d'amour et celui abordé ici est peut être plus le sacrifice familial que l'amour amoureux entre deux personnes. Cette histoire aurait pu se dérouler de tellement de manières différentes, après lecture, je ne suis pas sûre que celle-ci soit la meilleure. Je n'arrive pas à concevoir qu'on puisse agir de la sorte la nuit de sa noce et de ne pas faire confiance à l'être aimé qu'on vient d'épouser. Il m'a donc manqué quelque chose pour vraiment apprécier ce roman, mais globalement j'ai passé un bon moment. 

Article rédigé par CeReS à 18:31 - - Vos Avis [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires sur Ce que je n'oserai jamais te dire... de Bruno Combes

Nouveau commentaire