► ► Livres
Bilan des lectures Calendrier des parutions Chroniques récentes Cover reveal Infos livresques In my Mailbox Jeux livresques Lectures communes Lire en VO Mes Conseils livresques Rendez-vous littéraires Sommaire des chroniques
► ► Musique & Cinéma
Critiques cinéma Critiques musicales Sommaire général
► ► Hello World
Hello Japan Live Report
► ► Graphisme
Coulisses de mes créations Mon site professionnel
► ► Mirrorcle World
Anciens designs Concours Les Binômes Partenaires Qui suis-je?
► ► Autres Rendez-vous
Autour du blog Booktube Challenges & Tags Dear Friends Lifestyle
mardi 24 janvier 2017

Red Rising [Red Rising #1] de Pierce Brown

RedRising-Cover4

  • Nom: Red Rising [Red Rising #1] de Pierce Brown
  • Lu en: anglais
  • Pages: 382 pages
  • Sorti le: 25 septembre 2014
  • Editeur: Del Rey
  • Fiche: présentation officielle
  • Niveau de compréhension VO: difficile
  • VF: paru sous le même nom en juin 2015
  • (note de 3,75/5)

The Earth is dying. Darrow is a Red, a miner in the interior of Mars. His mission is to extract enough precious elements to one day tame the surface of the planet and allow humans to live on it. The Reds are humanity's last hope. Or so it appears, until the day Darrow discovers it's all a lie. That Mars has been habitable - and inhabited - for generations, by a class of people calling themselves the Golds. A class of people who look down on Darrow and his fellows as slave labour, to be exploited and worked to death without a second thought. Until the day that Darrow, with the help of a mysterious group of rebels, disguises himself as a Gold and infiltrates their command school, intent on taking down his oppressors from the inside. But the command school is a battlefield - and Darrow isn't the only student with an agenda.

separator

~ ENGLISH REVIEW~ 

Red Rising, it was the book that everyone was talking about. It was the book who was described as awesome, original, fabulous and more. Shortly, it was a must read. I was looking forward to read this book, and I was ready to face it. I was warned about the amount of violence. But well guys, right now I'm disappointed. I wanted to love this book so much! But for me, it was a good book but nothing more. I don't know why but Red Rising didn't surprise me. I didn't find it original either. Red Rising is a book well written, I can't deny that, the world created by Pierce Brown was interesting. I really enjoyed the roman mythology here, and the color's system. But I think this book had a big rythmic problem. Let's be honest, the first half of the book kept my interest. It was very hard I almost cried. I loved discovering Darrow as a Red, his home, his believes and so on. But then, the book took a different path that I was not expecting so soon in the story and the author lost me. The second part of the book was slow, long and yes, boring. I just wanted to finish it, fortunately I was still curious to know the end. Really, I had imagined completely another story. As for the characters well, I didn't appreciate all of them, Darrow in particular. This boy was too arrogant, self-centered, I don't know I wanted him to be more fragile like the beginning of the book. The Gold Darrow wasn't really nice. On the other hand, I loved others characters, especially one who surprised me all the time! I really hope to see him in the next book. Yes, I will read it because I'm still curious and I have to admit this book is good even if I was waiting for something more.

Red Rising, c'était le livre dont tout le monde parlait ces derniers mois, le livre (et plus largement, la trilogie) à lire absolument. Vu les éloges, j'avais aussi peur que hâte de le lire. On m'avait prévenu de la violence contenue entre les pages et j'avoue que j'avais déjà tenté de lire le début l'an dernier sans succès. Il faut dire que ça démarre bien, au quart de tour, avec une ambiance lourde et dépressive mais déjà avec un côté addictif. Enthousiaste, j'étais persuadée d'aimer ce livre et pourtant. J'ai malheureusement été déçue. 

Comme dit, le livre démarrait bien avec la découverte de la vie de Darrow, un Rouge et avec ça, le héros de l'histoire. Un gars qui me semblait sensible et qui pensait construire l'avenir sur Mars pour les futures générations. Croyant en la cause, Darrow se révélait courageux, intrépide mais surtout aimant. Voilà un personnage qui me plaisait car il n'avait pas peur de montrer ses sentiments, en particulier envers sa femme, Eo. A ce moment là, je m'attendais sincèrement à suivre Darrow au coeur de la société Rouge, tout en sachant intérieurement qu'une rébellion se mettrait doucement en place.

Ce que je n'avais pas prévu, c'est le cheminement de l'histoire. Il faut dire que l'auteur ne prend pas de gants et y va à fond, quitte à nous faire autant de mal, à nous lecteurs, qu'à ses personnages. Des le début c'est rude, que j'en ai presque pleuré. Tout comme Darrow, je me suis sentie dévastée et j'avais envie de me venger, comme lui. Pour autant Darrow montre vraiment sa sensibilité, ce qui m'a plu. Jusqu'à ce que tout change et que l'auteur me perde. 

Je ne m'attendais pas à ce revirement de situation. Je n'ai pas envie de spoiler pour ceux qui ne l'ont pas lu encore, mais je pensais que l'auteur allait construire son histoire tout autrement. Aussi, alors que la première partie du livre a tenu mon intérêt au maximum, la seconde m'a complètement déçue. Sans vous parler de l'histoire elle-même, Darrow n'est alors plus celui du début, contraint de jouer un rôle pour infiltrer les Ors. Un jeu à la Hunger Games (à vrai dire il n'y a rien de comparable dans les détails mais sur le principe d'une Arène, j'y ai franchement pensé), où il faut user de stratégies et se trouver les bons alliés. Autant dire, cette partie  aurait pu avoir du potentiel si elle n'avait pas été aussi longue, répétitive et parfois (souvent?) ennuyeuse. Je n'en voyais pas le bout et quand la fin est arrivée, je me suis dit "tout ça pour ça?". C'était devenu trop prévisible. 

Le problème majeur du livre, outre sa construction, c'est son rythme. Red Rising souffre de longueurs et ne présente pas spécialement beaucoup de rebondissements. Dans le style stratégique et politique, je lui préfère nettement la saga The Winner's Curse de Marie Rutkoski. Mais bon, la suite m'attendant dans ma PAL, je compte bien lui donner sa chance car heureusement, tout n'est pas que déception.

En effet, il faut tout de même que je souligne que l'auteur a un style très fluide et plutôt cru, ce qui m'a plu car cela collait parfaitement avec l'univers. La mythologie mise en place m'a conquise, ayant toujours aimé tout ce qui avait un lien avec les dieux, qu'ils soit grecs ou romains. Enfin le système des castes par couleur est plutôt bien pensé, même si on s'y perd un peu tant il y en a. La hiérarchie est bien construite et honnêtement, l'univers lui-même est bien foutu. Quant aux personnages, il faut se méfier des uns et des autres, mais parmi cette énorme brochette, certains ont su attirer ma sympathie, bien plus que notre héros, devenu trop arrogant à mon goût. J'espère revoir les autres dans les prochains tomes car ils présentent bien plus de charisme! 

En conclusion, Red Rising est un bon roman, bien écrit, fluide et intelligent mais qui ne m'a absolument pas surprise. J'en attendais plus, mais le démarrage a été long et la suite laborieuse. Clairement cette série a beaucoup de potentiel, mais il faudra que le tome 2 soit explosif pour me convaincre davantage! 

***

Red Rising a fait l'objet d'une lecture commune avec Maelle du blog The Notebook 14. Sans tarder, découvrez son avis sur ce livre! 

challenge-pal

Article rédigé par CeReS à 14:14 - - Vos Avis [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Commentaires sur Red Rising [Red Rising #1] de Pierce Brown

    J'ai aussi pensé à Hunger Games avec le principe de l'arène. Je ne m'attendais pas non plus à ça comme structure pour l'histoire mais j'ai bien aimé quand même.

    Posté par Mallou14, mardi 24 janvier 2017 à 14:20 | | Répondre
  • J'avais hâte de lire ta chronique et on se rejoint sur pas mal de points ! Le démarrage est explosif, mais j'ai trouvé les 100 dernières pages très, très longues. En lisant le tome 2, j'ai compris que c'était un mal nécessaire, mais c'est assez déroutant en fait.

    Quoiqu'il en soit, le tome 2 ne m'a laissé aucun répit, les événements s'enchaînent très vite et j'espère que tu aimeras autant que moi

    Posté par Chouquette, mardi 24 janvier 2017 à 14:23 | | Répondre
    • Tu me rassures franchement, autant pour ce tome 1, autant en ce qui concerne la suite! Je vous fais confiance (à toi, Olivia, Erell) et je lirai le second tome avec plaisir!

      Posté par CeReSu, mardi 24 janvier 2017 à 16:05 | | Répondre
  • Ah ben tiens! J'ai quand même un petit peu moins envie de me jeter dessus du coup x)

    Posté par Echos de Mots, mardi 24 janvier 2017 à 14:28 | | Répondre
    • Nooooon, jette toi dessus quand même !!! :p :p

      Posté par Cranberries, mardi 24 janvier 2017 à 15:06 | | Répondre
    • Tu te feras ton propre avis! Je lis beaucoup de fantasy YA du coup, il m'est apparu moins surprenant!

      Posté par CeReSu, mardi 24 janvier 2017 à 16:06 | | Répondre
  • L'Institut m'a également fait penser à Hunger Games quand je l'ai lu, mais la comparaison s'arrêtait là
    Personnellement, toute cette partie m'a énormément plu, mais je comprends que tu en attendait plus. Cependant c'est une partie nécessaire au reste de l'histoire et j'espère que tu apprécieras plus les prochains tomes et qu'ils te surprendront.
    Moi en tout cas, j'ai été surprise ^^

    Posté par Cranberries, mardi 24 janvier 2017 à 14:59 | | Répondre
    • Je te fais confiance pour la suite et j'espère bien mieux accrocher! Après tout on va dire que ce 1er tome était plus introductif!

      Posté par CeReSu, mardi 24 janvier 2017 à 16:10 | | Répondre
  • Et bien on peut dire que nous avons ressentis la même chose sauf que contrairement à toi, la très longue partie dans "l'arène" m'a écœuré au point que je ne lirais pas la suite. Et pourtant le début était addictif et prometteur

    Posté par lecture en blog, mardi 24 janvier 2017 à 16:11 | | Répondre
    • C'est vrai que cette seconde partie fut rude, très rude. Je reste curieuse de la suite globale, mais je t'avoue ne pas être pressée de la lire!

      Posté par CeReSu, mardi 24 janvier 2017 à 18:47 | | Répondre
Nouveau commentaire