► ► Livres
Bilan des lectures Calendrier des parutions Chroniques récentes Cover reveal Infos livresques In my Mailbox Jeux livresques Lectures communes Lire en VO Mes Conseils livresques Rendez-vous littéraires Sommaire des chroniques
► ► Musique & Cinéma
Critiques cinéma Critiques musicales Sommaire général
► ► Hello World
Hello Japan Live Report
► ► Graphisme
Coulisses de mes créations Mon site professionnel
► ► Mirrorcle World
Anciens designs Concours Les Binômes Mes chroniqueuses Partenaires Qui suis-je?
► ► Autres Rendez-vous
Autour du blog Booktube Challenges & Tags Dear Friends Lifestyle
lundi 31 octobre 2016

Au pays de l'Ailleurs de Tahereh Mafi

au pays de lailleurs

  • Nom: Au pays de l'Ailleurs de Tahereh Mafi
  • Lu en: français
  • Pages: 396 pages
  • Sorti le: 13 octobre 2016 
  • Editeur: Michel Lafon
  • VO: paru sous le nom Furthermore en aout 2016

Avec sa peau pâle et ses cheveux de neige, Alice détonne à Ferenwood. Car Ferenwood est un monde éclatant de couleurs, révélatrices d’un don magique. La blanche Alice n’a donc apparemment aucun don, aucun intérêt : les habitants de ce lieu en ont fait une paria. Aussi lorsque son père, la seule personne qui lui témoigne de la bienveillance, disparaît soudainement, la jeune fille n’a-t-elle plus qu’un seul but : le retrouver. Pour cela, elle va devoir explorer la mythique et dangereuse contrée un peu plus loin que l’horizon… Elle part avec Oliver, un compagnon de route dont le talent magique consiste à pouvoir tromper son monde. Ce don leur sera-t-il utile Là-bas, un univers sans pitié peuplé de créatures effroyables où rien n’est ce que l’on croit, où les pièges pullulent ? Alice elle-même devra reprendre confiance et utiliser des pouvoirs cachés que nul n’avait décelé chez elle. Reverra-t-elle son père et pourra-t-elle enfin mettre des couleurs sur sa vie ?

separator

Un grand merci à Michel Lafon pour l'envoi de ce livre.

Tahereh Mafi est une auteur que j'apprécie beaucoup, d'une part parce qu'elle est plutôt accessible sur Twitter (je me souviendrais toujours d'une conversation ensemble lors de la sortie de Shatter Me quelques années auparavant), et d'autre part parce que sa première trilogie a été un petit coup de coeur pour moi. Ce qui fait l'originalité de l'auteur, c'est son style, unique et poétique, qui vous embarque des les premières lignes. J'espérais grandement le retrouver  avec Au Pays de l'Ailleurs, malheureusement ce fut râté. 

D'emblée j'ai eu extrêmement du mal avec ce fameux style, très différent de Shatter Me. En effet, Mafi en fait tout simplement des tonnes. C'est lourd, trop lourd. A force, on est noyé sous des détails inutiles qui alourdissent le texte de manière considérable. La lecture devient complexe car trop riche et surtout, peu fluide. Pour un middle grade, je fus d'ailleurs assez surprise. Mafi va trop loin dans l'exploitation des détails et moi-même j'ai du faire un sacré effort de concentration. Et s'il n'y avait que ça, malheureusement, il faut souligner que le texte est au 3/4 narratif et manque cruellement de dynamisme. Les dialogues se font rares et c'est bien dommage... Encore que, la palme d'or revient sûrement au fait que l'auteur intervient comme narrateur externe toutes les 5 secondes afin d'en rajouter une couche avec une explication inutile...

Cela commençait donc déjà très mal pour ce roman qui me paraissait d'un coup assez insurmontable. Mais qu'en était-il de l'histoire elle-même? Si seulement j'avais pu y accrocher! Mais là encore, je n'ai pas adhéré. Les personnages se sont révélés être le second gros point noir. Avec des enfants de 12 ans, je m'attendais à retrouver beaucoup d'enthousiasme et de bonne humeur, mais ce ne fut pas le cas. Alice, notre héroine, s'est montrée tout bonnement exécrable et fort imbue d'elle-même. Pour une petite fille de son âge, et surtout de sa condition, je m'attendais à plus de douceur, de compassion. Or j'ai eu envie de baffer Alice tout le long de l'histoire. Oliver n'est guerre mieux même s'il est plus supportable. Les deux ne font pas la paire, même s'ils évoluent et se rendent compte qu'une amitié se forme, elle arrive trop tard. Je ne me sentais déjà plus concernée. 

Quant à l'histoire, elle met un temps fou à démarrer, il faut attendre 150 pages pour dire qu'il se passe quelque chose et encore. Dur dur de maintenir mon attention jusque là! La suite ne m'a pas plus enchantée, ayant droit à une revisite de Alice au pays des Merveilles. Clairement rien de bien neuf sous le soleil si vous voulez mon avis. Dans tous ces détails, je n'ai pas pu apprécier les divers messages que tentait de faire passer Mafi. Mal exploités, ils sont pour moi passés complètement inaperçus. La fin, prévisible, ne relève malheureusement pas le niveau. 

En conclusion, ce roman fut une grande claque dans le mauvais sens du terme. Je suis tout simplement déçue et d'admettre que je n'ai pas aimé ce livre ne me procure pas de joie. J'en attendais trop, mais clairement Au pays de l'Ailleurs n'était pas fait pour moi. J'estime que la lecture doit être un plaisir et là je dois malheurement avouer que c'était plus une torture qu'autre chose. J'espère que Tahereh Mafi saura à nouveau me convaincre avec son prochain roman!


Commentaires sur Au pays de l'Ailleurs de Tahereh Mafi

    Et bien m.... alors !!!
    Moi qui ai aussi adoré "insaisissable", j'attendais beaucoup de celui-ci. Pour le coup, je ne regrette pas de ne pas l'avoir acheter de suite
    Merci pour ce tristement superbe avis Ceresu

    Posté par izabulle, lundi 31 octobre 2016 à 15:15 | | Répondre
  • Dans mon cas je l'ai adoré...

    Après Alice et Oliver on presque le même âge que moi. J'avoue j'ai acheter se livre pour sa couverture et je ne le regrette pas <3

    Posté par La liseuse, samedi 18 novembre 2017 à 15:16 | | Répondre
Nouveau commentaire