► ► Livres
Bilan des lectures Calendrier des parutions Chroniques récentes Cover reveal Infos livresques In my Mailbox Jeux livresques Lectures communes Lire en VO Mes Conseils livresques Rendez-vous littéraires Sommaire des chroniques
► ► Musique & Cinéma
Critiques cinéma Critiques musicales Sommaire général
► ► Hello World
Hello Japan Live Report
► ► Graphisme
Coulisses de mes créations Mon site professionnel
► ► Mirrorcle World
Anciens designs Concours Les Binômes Partenaires Qui suis-je?
► ► Autres Rendez-vous
Autour du blog Booktube Challenges & Tags Dear Friends Lifestyle
mercredi 18 novembre 2015

November 9 de Colleen Hoover

n9cover

 

  • Nom: November 9 de Colleen Hoover
  • Lu en: anglais
  • Pages: 310 pages
  • Sorti le: 10 novembre 2015
  • Editeur: Atria books
  • Niveau de compréhension VO: facile 
  • VF: aucune information pour le moment

This is a love story between a guy (me) and a girl (Fallon). 
I think. 
Can it even be considered a love story if it doesn’t end with love? 
Mysteries end when the mystery is solved. 
Biographies end when the life story has been told. 
Love stories should end with love, right? 
Maybe I’m wrong, then. Maybe this isn’t a love story. If you ask me…I’d say this might even be considered a tragedy. 
Whatever it is—however it ends—I promised I would tell it. So without further ado.
Once upon a time…I met a girl. 
THE girl.
 

Les romans de Colleen Hoover, je les lis les yeux fermés. J'ai aimé chaque lecture et je m'attendais de nouveau à tomber amoureuse avec cette nouvelle histoire. Et bien que j'ai trouvé ce livre très bon, j'en ressors un peu déçue, choquée même. Colleen Hoover va plus loin avec November 9 et j'avoue que c'est avec un certain soulagement que j'ai terminé ma lecture.

Le début me plaisait pourtant énormément. On fait la connaissance de Ben et Fallon. Très vite, on se rend compte que la date du 9 novembre va être déterminante pour ce roman. C'est en effet en ce jour que Ben rencontre Fallon. La jeune femme de 18 ans est sur le point de déménager à New York pour démarrer une nouvelle vie, après son terrible accident. Alors qu'elle pensait passer son dernier jour à faire sa valise, c'est avec ce mystérieux Ben qu'elle restera jusqu'à son départ.

Entre les deux, on sent une connexion immédiate. Insta-love comme diraient eux-mêmes les personnages, bien qu'ils détestent cette expression. Ben et Fallon développent une attraction si évidente qu'elle fait mal, surtout quand la demoiselle part à l'autre bout du pays. Pour ne pas perdre tout contact, Ben lui propose de se voir chaque année, à la date du 9 novembre, sans toutefois interagir tout le long de l'année. 

Colleen Hoover nous embarque dans une histoire originale, qui se déroule sur plusieurs années, toujours à la même date. On voit les personnages grandir, évoluer. On apprend aussi à les connaître. La première partie du roman est magnifique. J'ai tellement aimé la connexion de Ben et Fallon, qui se comprennent sans dire un mot et pourtant, ils ne se voient qu'un jour sur l'année. Plus on progresse, plus les événements deviennent lourds. Ben traverse des moments difficiles, tandis que Fallon tente de retrouver une vie normale après son accident. Et puis tout change à nouveau...

Je vous avoue que la seconde partie du livre m'a choquée. Il y a un premier retournement de situation qui m'a beaucoup émue. Dans la douleur, l'amour est plus fort, mais pour combien de temps? S'en suit une révélation qui m'a laissée sans voix. Je me suis sentie trahie. Oui rien que ça! J'ai perdu confiance en l'un des personnages. C'était pour moi tellement inconcevable! Peut être qu'à ce moment, j'ai pensé que l'auteure avait été trop loin. 

De fait ma vision d'un des deux protagonistes a changé. Je n'arrivais plus à m'y attacher. Mais ce n'était pas le pire, après tout. Car Colleen Hoover ne nous épargne pas. Ce qui suit est bouleversant, difficile, intense, dur. Dans le contexte actuel, j'avais encore plus la gorge nouée, l'estomac tout retourné. Je n'avais qu'une envie, finir le livre. J'avais un besoin énorme de légèreté, ou qu'on me prenne aussi dans les bras. 

Les révélations sont pour le moins choquantes, je le répète. A la fin, on ressent à nouveau une certaine sympathie, mais le mal est fait. Je trouve d'ailleurs que Colleen Hoover résout très vite son roman. Jouant peut être trop dans l'émotion, dans la dureté, cette fois. La toute fin reste quand même très belle et nous réconcilie un peu avec ce fameux personnage. Mais j'ai un goût d'inachevé, et le coeur lourd. Cette histoire d'amour m'a éprouvée.

Pour autant, je dois reconnaître que ce roman est très bon. L'auteure a toujours une plume fabuleuse, cette manière d'écrire qui fait que, quand on commence, on ne peut pas s'arrêter. Et puis dans la dureté de ses pages, il y a un joli clin d'oeil, une belle surprise, qui m'a fait sourire. Pour terminer, je ne m'étais sans doute pas préparée à cette histoire.  Beaucoup d'émotions sont contenues à travers les pages. On pleure, on rit, on aime, on déteste, on admire, on est choqué. November 9 est un roman qui ne laissera aucun lecteur indifférent. 

Article rédigé par CeReS à 11:57 - - Vos Avis [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires sur November 9 de Colleen Hoover

    Le début est tellement génial et over couinant. J'ai aimé Ben et puis ensuite : What a silly boy !!!! Enfin bref ça reste du Colleen Hoover et donc très bon mais elle aurait pu nous épargner quelques petits trucs WTF totalement inutiles. La fin je m'y attendais, je l'avais sentie venir.

    Posté par evenusia, mercredi 18 novembre 2015 à 17:18 | | Répondre
  • Je ne sais pas si j'ai envie de le lire ou non du coup ^^ Je pense que je vais d'abord lire ses autres parutions et puis voir si je suis prête pour cette lecture

    Posté par Mallou14, dimanche 22 novembre 2015 à 17:38 | | Répondre
Nouveau commentaire